Marées noires et dégazages en mer

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 17 mars 2017, 20:12

Il y a cinquante ans, la marée noire du « Torrey Canyon »

Publié le 17/03/2017

Image
Des hélicoptères de la Royal navy survolent l’épave du « Torrey Canyon », peu après son échouement. Le pétrolier ne s’est pas encore brisé en deux. (Photo : RNLI Penlee Lifeboat)

Image
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rey-canyon

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 21 août 2017, 19:43

Deuxième marée noire au Koweït

AFP le 15 août 2017

Les autorités koweïtiennes ont fait état mardi d'une nouvelle nappe de pétrole au large de ce pays du Golfe, quelques jours après avoir annoncé que le gros d'une première marée noire, près d'un gisement offshore, avait été nettoyé.

La nouvelle nappe a été signalée au large de la capitale, à une soixantaine de km au nord de la première, a indiqué sur Twitter cheikh Talal Khaled Al-Sabah, porte-parole du conglomérat public Kuwait Petroleum Corp (KPC). L'Autorité publique koweïtienne de l'environnement a pour sa part affirmé que cette deuxième marée noire s'étendait sur une longueur de 1,6 km, précisant que des mesures étaient prises pour la contenir.

Le groupe privé Kuwait Green Line a lui fait état mardi de l'existence de nouvelles nappes de pétrole, soulignant que la marée noire s'étendait. La semaine dernière, une marée noire avait frappé la côte sud du Koweït près du complexe pétrolier de Ras al-Zour, à proximité du champ offshore d'Al-Khafji, opéré conjointement par le Koweït et l'Arabie saoudite dans les eaux du Golfe. Le porte-parole de la KPC avait indiqué dimanche que des équipes spécialisées avaient réussi à contenir et nettoyer le gros de cette marée noire.

Des mesures de précaution ont été prises dans le secteur d'Al-Zour où un énorme complexe pétrolier de 30 milliards de dollars (25 milliards d'euros), comptant notamment une raffinerie d'une capacité de production de 615.000 barils par jour, est en construction. Le secteur abrite également une centrale électrique et une usine de dessalement, qui, selon les autorités, n'ont pas été touchées. La cause de la fuite de pétrole n'a pas été communiquée de source officielle mais des médias locaux avaient indiqué dimanche qu'elle provenait, selon des experts, d'un vieil oléoduc sous-marin du champ d'Al-Khafji (50 km de long).

Selon ces experts, environ 35 000 barils de brut ont pu s'échapper au large de Ras al-Zour. L'Arabie saoudite et Bahreïn ont indiqué que cette marée noire n'avait pas atteint leurs eaux territoriales. Des équipes de la Saudi Arabian Chevron, qui exploite une partie du gisement de d'Al-Khafji, et d'un organisme saoudien spécialisé se sont jointes aux opérations de nettoyage, selon la KPC.

Membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Koweït produit quelque 2,7 millions de baril de pétrole par jour dont il tire 85% de ses revenus.
https://www.connaissancedesenergies.org ... eit-170815

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 13 sept. 2017, 21:23

L’île grecque de Salamine souillée suite au naufrage d’un pétrolier

Publié le 13/09/2017 lemarin.fr

Une partie des côtes sud-est de l’île grecque de Salamine est souillée de pétrole suite au naufrage du tanker Agia Zoni II.

Image

Une partie de la cargaison du pétrolier « Agia Zoni II », qui a fait naufrage le 10 septembre à l’ouest du Pirée, s’est écoulée en mer. (Photo : D173457Q Brian / shipspotting)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ufrage-dun

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 13 sept. 2017, 22:31

C'est pas une petite marée noire :
Marée noire en Grèce: 2500 tonnes d'hydrocarbures déversées dans la mer

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 13/09/2017

Un pétrolier a fait naufrage au sud de l'île grecque de Salamine. Tout le carburant qu'il transportait s'est déversé dans la mer jusqu'à toucher le port d'Athène, le Pirée.

Depuis le ciel, les 2500 tonnes de mazout déversées dans la mer forment une tâche noire qui emprisonne les bateaux et les animaux coincés dans le liquide visqueux. Des plongeurs ont rapidement colmaté la brèche du bateau, mais les dégâts sont déjà considérables, d'autant plus que des espèces protégées comme des phoques et des tortues nagent dans ces eaux.

Un bateau anti-pollution a été dépêché à pour circonscrire la nappe, tandis que des barrières ont été installées pour protéger la côte. Au Pirée, une soixantaine de personnes étaient en train de nettoyer la nappe, selon l'Agence de presse grecque. Le nettoyage complet pourrait prendre quatre mois.

L'incident suscite la polémique en Grèce où la réaction des autorités grecques est jugée tardive. Les garde-côtes ont promis que les moyens allaient s'intensifier. Il y a sur place "trois bateaux de nettoyage privés, un bateau des garde-côtes et deux autres pourraient arriver aujourd'hui", a indiqué leur porte-parole à l'AFP.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/ ... 43193.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 20 sept. 2017, 12:05

Grèce : les critiques pleuvent après le naufrage de l’« Agia Zoni II »

Publié le 19/09/2017

Les autorités grecques sont vivement critiquées à la suite du naufrage du pétrolier Agia Zoni II pour leur incapacité à contrôler les vieux navires. Selon certains experts, le pétrolier de 1972, qui a fait naufrage le 10 septembre alors qu’il était ancré par temps clément, n’aurait pas dû pouvoir continuer à naviguer.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ia-zoni-ii

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 15 nov. 2017, 18:19

Quelques 15 ans aprés :
Marée noire du Prestige : indemnisation pour l'Etat espagnol fixée à 1,6 milliard d'euros

le 15 novembre 2017

L'Etat espagnol devra recevoir 1,6 milliard d’euros des responsables de la marée noire entraînée par le Prestige en 2002.

Le tribunal de la Corogne a annoncé mercredi avoir fixé à près d'1,6 milliard d'euros le montant de l'indemnisation que l'Etat espagnol doit recevoir des responsables de la marée noire entraînée par le Prestige en 2002. Le jugement fixant le montant des indemnisations prévoit aussi 61 millions pour l'Etat français. Les principaux condamnés sont le capitaine du navire et son assureur. Mais la société propriétaire du navire et le Fonds international d'indemnisation des marées noires (FIDAC) pourront aussi être mis à contribution.

63.000 tonnes de fioul. Le Prestige, un pétrolier libérien à coque simple battant pavillon des Bahamas, avait sombré dans l'Atlantique au large de la Galice le 19 novembre 2002, après avoir subi une avarie dans une tempête. Pendant plusieurs semaines, 63.000 tonnes de fioul s'étaient répandues sur les côtes espagnoles, françaises et portugaises
http://www.europe1.fr/international/mar ... os-3493487

dans lemarin.fr :

Image
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... pour-letat

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 18 janv. 2018, 21:20

Une marée noire se répand en mer de Chine

Léna Corot Usine Nouvelle le 18/01/2018

Après la collision ayant entraîné le naufrage du pétrolier iranien Sanchi, une marée noire d'environ 100 km² se répand en mer de Chine Orientale. Quatre nappes d'hydrocarbures distinctes ont été détectées par les autorités chinoises qui tentent d'empêcher l'avancée de cette marée noire située à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai.

Image
Le Sanchi avant qu'il ne sombre à 115 mètres de fond.

Quatre nappes d'hydrocarbures faisant environ 100 km² se répandent en mer de Chine Orientale. Ces hydrocarbures proviennent du Sanchi, le pétrolier iranien qui a été en proie aux flammes durant une semaine avant d'exploser et de couler. L'Administration nationale des océans a affirmé mercredi 17 janvier que ces nappes d'hydrocarbures font entre 48 et 5,5 km², précise BBC news.

Le Sanchi, battant pavillon panaméen, transportait à son bord 136 000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers très toxiques et hautement explosifs qui diffèrent de l'image du brut ordinaire qui se déverse lors des marées noires. Les condensats peuvent être invisibles, mais ils polluent l'océan en profondeur. Le diesel lourd que transportait le Sanchi pour son propre fonctionnement peut aussi se déverser dans la mer de Chine..

Le Sanchi a sombré à 115 mètres de fond

Le pétrolier qui a sombré a été retrouvé par les autorités chinoise à 115 mètres de fond, annonce l'agence de presse Chine Nouvelle. Pékin prévoit d'y envoyer des robots sous-marins afin d'explorer les eaux de l'épave. En attendant, 13 navires ont été dépêchés sur place afin de nettoyer les hydrocarbures qui se répandent dans la mer. L'Administration nationale des océans surveille ces quatre nappes d'hydrocarbures et assure essayer d'endiguer la marée noire. Les autorités chinoises essayent aussi de quantifier l'impact écologique de cette catastrophe pour l'environnement marin.

Si seulement trois corps ont été retrouvés, les trente-deux membres d'équipage du pétrolier sont présumés morts. Le Sanchi a pris feu après être entré en collision avec un vraquier chinois samedi 6 janvier à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai. Les causes de cette collision restent pour l'heure inconnues.
https://www.usinenouvelle.com/article/u ... ne.N639853

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 19 janv. 2018, 00:08

Image
Photo prise le 15 janvier 2018 par le ministère chinois des Transports d'un bateau chinois tentant de nettoyer les fuites d'hydrocarbures après le naufrage du pétrolier iranien Sanchi en mer de Chine orientale.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... ris_119974

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 22 janv. 2018, 21:23

La marée noire en mer de Chine a triplé de taille en quatre jours, selon Pékin

La marée noire se déplace vers le nord en raison des vents et des courants marins, avait annoncé la semaine dernière l'administration océanique. Elle menace potentiellement les côtes sud-coréennes et japonaises.


le 22/01/2018

Des images prises par satellite ont permis de détecter trois nappes d'hydrocarbures, mesurant au total 332 km2. Dimanche 21 janvier, la marée noire provoquée par le naufrage d'un pétrolier iranien en mer de Chine orientale a triplé de taille en l'espace de quatre jours, selon des chiffres du gouvernement chinois.

Le Sanchi, qui transportait 136 000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers, a sombré le 14 janvier, après avoir brûlé pendant une semaine à la suite d'une collision avec un cargo à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai. Trente-deux marins, dont 30 Iraniens et deux Bangladais, ont péri dans la catastrophe.

Le Sanchi gît à présent par 115 mètres de profondeur. La quantité de polluants encore éventuellement présents dans le bateau n'est pas connue. En plus de sa cargaison, le Sanchi, qui battait pavillon panaméen, pouvait transporter environ 1 000 tonnes de diesel lourd pour faire tourner ses machines.
https://www.francetvinfo.fr/monde/chine ... 73941.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50900
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 22 janv. 2018, 21:40

...............

(Sanchi) Quels sont les principaux risques liés à cet accident ?

S’il ne pollue pas en profondeur, le condensat crée un risque de pollution atmosphérique en brûlant et en s’évaporant. Mais les autorités chinoises et les experts redoutent surtout les conséquences sur la biodiversité. En outre, cet accident survient alors que les eaux de la mer de Chine souffrent déjà d’une pollution due à l’important trafic maritime de la région et à la surpêche.

La Chine était toujours le principal producteur et exportateur de produits de la mer en 2014, selon le dernier rapport de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Entre 2013 et 2014, les volumes pêchés par la Chine ont augmenté de 300 000 tonnes.

La plus grande zone de pêche chinoise, Zhou Shan, se trouve en mer de Chine. Selon Greenpeace, cette zone abrite de nombreuses espèces de poissons et est un lieu de migrations pour plusieurs espèces de baleines. En 2016, cinq millions de tonnes de poissons y ont été pêchées.

Le naufrage du Sanchi pourrait provoquer le déplacement des stocks de poissons, dans une zone déjà surexploitée où les ressources se font rares. Le condensat étant un produit particulièrement léger, il devrait rester en surface ou à quelques mètres sous la surface et affecter le plancton, d’après Christophe Rousseau.

Greenpeace a également souligné que le produit serait toxique tant qu’il ne serait pas assez dilué pour être « biodégradé », ce qui devrait toutefois être rapide en raison de sa « légèreté ». Cependant, il est pour le moment impossible de savoir quelle quantité de condensat a brûlé dans l’incendie du navire, ni quelle quantité s’est déversée en mer avant qu’il ne sombre, ce qui rend très incertain l’évaluation des risques.

Image

........................
extrait de : http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités