la 6 iéme extinction

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 21 juil. 2019, 10:35

Biodiversité : 7.000 espèces de plus sont menacées d’extinction, alerte l'UICN

19 juillet 2019

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient de mettre à jour sa « Liste rouge ». Des animaux des grandes profondeurs aux primates, de l'arbre au champignon, du plus grand au plus petit, les activités de l'Homme sont toujours aussi menaçantes pour leurs survies, nous conduisant vers la sixième extinction de masse.

L'actualisation de cette liste, qui répertorie plus de 100.000 espèces -- 105.732 exactement -- en dénombre aujourd'hui 28.338 menacées d'extinction, et c'est 7.000 de plus que dans la dernière version. Dans le communiqué publié jeudi, Grethel Aguilar, directrice générale de l'UICN, s'émeut de constater que « cette actualisation montre clairement à quel point les humains surexploitent la faune et la flore sauvage à travers le monde. Nous devons nous rendre compte que conserver la diversité de la nature est dans notre intérêt », souligne-t-elle.

Pour Jane Smart, de l'UICN, cette mise à jour de la Liste rouge confirme les conclusions du récent rapport de l'IBPES, le groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité : « La nature décline à une vitesse sans précédent dans l'histoire humaine », ajoute-t-elle. Ce rapport, présenté en mai, a révélé qu'un million d'espèces sont menacées d'extinction à cause des activités humaines.

Déclin silencieux en eaux pas si douces

Sept espèces de primates sont au bord de l'extinction, dont six en Afrique de l'Ouest, victimes de la déforestation et chassées pour leur viande, selon le communiqué. Le Cercopithèque Roloway, qui vit en Côte d'Ivoire et au Ghana, est passé de « en danger » à « en danger critique », la catégorie juste avant l'extinction à l'état sauvage.

Les poissons d'eau douce connaissent un « déclin silencieux », s'alarme l'UICN, qui donne en exemple du Japon et du Mexique, où, selon l'ONG, respectivement plus de la moitié et plus d'un tiers des poissons d'eau douce sont menacés d'extinction.

En France, une espèce sur cinq est menacée en raison du réchauffement climatique et des activités humaines. Environ 500 espèces de poissons des abysses rejoignent la Liste rouge, de même que le mollusque Chrysomallon squamiferum, qui vit à des profondeurs allant jusqu'à 2.900 mètres dans l'Océan indien. Des arbres et des champignons sont aussi menacés.
https://www.futura-sciences.com/planete ... icn-76925/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 26 août 2019, 19:53

La Cites protège des requins, raies et concombres de mer

Publié le 26/08/2019

La Cites (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages) a décidé de limiter le commerce international d’espèces marines menacées : 18 espèces de raies et requins et trois de concombres de mer.

La Cites fixe les règles du commerce international de plus de 35 000 espèces de faune et de flore sauvages. Sa réunion, tenue tous les 3 ans, a ouvert samedi 17 août, à Genève, dans un contexte alarmant de perte de biodiversité. Pour y remédier, 56 propositions sont soumises aux délégués de la Cites, venus de plus de 180 pays pour 12 jours. Le 25 août, ils se sont penchés sur plusieurs espèces marines.

Ils ont voté, à 102 voix contre 40, la régulation du commerce des requins makos (requin taupe-bleu et petit requin taupe), ciblés pour leur chair et leurs ailerons. Ils auraient quasiment disparu en Méditerranée et bien diminué ailleurs (Atlantique, Pacifique nord et océan Indien), selon l’UICN. Ainsi que l’inscription à l’annexe II des raies guitares (Rhinobatidae) et de la famille Rhinidae, soit au total 18 espèces de raies et de requins.

Protéger la nature… et les hommes

Au-delà des animaux charismatiques, des espèces « sans-grade » ont aussi été protégées, se réjouit l’ONG Robin des Bois, comme trois espèces de concombres de mer, avec 12 mois pour mettre en œuvre l’inscription. Ces holothuries à mamelles, ou bêches-de-mer, prisées en Asie, « sont parmi les espèces de concombres de mer les plus recherchées tout simplement parce qu’elles se vendent cher, jusqu’à 400 dollars US/kg », souligne Robin des Bois. Outre leur rôle clé pour les herbiers, les lagons et les récifs coralliens, « le déclin des populations conduit les pêcheurs à plonger de plus en plus loin pour les capturer et les accidents mortels sont de plus en plus fréquents ».

Ces votes sont à confirmer en séance plénière d’ici la clôture de la Cites, le 28 août. Le commerce international de ces espèces fera alors l’objet de permis d’exportation ou de certificat de réexportation.

Image

Le requin-taupe bleu, notamment exploité par des pêcheurs espagnols. Et l’holothurie à mamelles. (Photos : Jeremy Stafford-Deitsch et Robin des Bois)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... res-de-mer

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 30 sept. 2019, 07:49

1965, LORSQUE MICHEL SIMON PRÉDISAIT LA SIXIÈME EXTINCTION
https://m.ina.fr/contenus-editoriaux/ar ... xtinction/

Avatar de l’utilisateur
williams
Condensat
Condensat
Messages : 639
Inscription : 03 janv. 2010, 15:45
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par williams » 06 nov. 2019, 21:33

Les oiseaux continuent à disparaître comme le montrerait la disparition de la Pie-grièche à poitrine rose en France. Voir ici :evil:

Malgré ceci le gouvernement ne se bouge pas pour l'environnement ! !

Williams

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 07 nov. 2019, 20:43

Il y a eu des Mamouth dans ce qui est maintenant le Mexique il y a 14 000 ans !
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique

AFP•07/11/2019

Quelque 800 os provenant d'au moins 14 mammouths qui auraient vécu il y a plus de 14.000 ans ont été découverts dans le centre du Mexique, a annoncé mercredi un institut mexicain.
Les ossements des gigantesques mammifères herbivores ont été trouvés à Tultepec, une localité de l'Etat de Mexico, dans le centre du Mexique, à environ 45 kilomètres de la capitale, a annoncé l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH).

Selon l'institut, il s'agit de "la plus grande découverte de ce genre" jamais effectuée.
.........
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 48ed5ffcc5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 20 nov. 2019, 23:54

Des risques d’extinction planent sur un tiers de la flore tropicale africaine
L’Afrique de l’Ouest, l’Ethiopie, la Tanzanie et le sud de la RDC sont exposés aux plus fortes pressions, selon la première évaluation réalisée à l’échelle continentale.


Par Laurence Caramel 20 nov 2019 lemonde

Près d’un tiers – 31,7 % – de la flore tropicale africaine serait menacée d’extinction, selon une étude publiée mercredi 20 novembre dans la revue Science Advances, qui fournit la première évaluation réalisée à l’échelle continentale sur le sujet. L’Afrique de l’Ouest, le centre de la Tanzanie, l’Ethiopie et le sud de la République démocratique du Congo (RDC) y sont identifiés comme les régions où s’exercent les plus fortes pressions sur la biodiversité, avec des risques d’extinction pouvant dépasser 76 % dans les montagnes éthiopiennes ou 67 % dans le delta intérieur du Niger.

Comparées à la faune, dont la grande majorité des espèces de mammifères et d’oiseaux ont été répertoriées et classées sur la liste rouge de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), les plantes demeurent le parent pauvre de cette surveillance planétaire, en dépit du rôle qu’elles jouent dans la pérennité des écosystèmes.
........
https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8638
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: la 6 iéme extinction

Message par kercoz » 26 nov. 2019, 10:10

""Le vieux monde est en train de mourir...le nouveau tarde à paraitre ...et c'est dans ce clair obscur que naissent les monstres"""
Gramchi
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10529
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: la 6 iéme extinction

Message par mobar » 26 nov. 2019, 11:09

"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 30 nov. 2019, 13:34

C’est bien l’Homme qui a tué le Grand Pingouin

par Brice Louvet, 30 novembre 2019,

Une étude récente confirme que c’est bien l’Homme, et seulement l’Homme, qui a mené le Grand pingouin à l’extinction au milieu du 19e siècle.
........
https://sciencepost.fr/cest-bien-lhomme ... -pingouin/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60175
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: la 6 iéme extinction

Message par energy_isere » 30 nov. 2019, 19:52

Guadeloupe : plus de 250 espèces de la flore menacées

21/11/2019

Le majestueux Courbaril, l'endémique palmier Glouglou ou encore le Gaïac aux fleurs bleues... Plus de 250 espèces de la flore de Guadeloupe sont menacées, principalement par la déforestation, selon de nouveaux résultats de la Liste rouge des espèces menacées en France.

Au total, au moins 5 espèces ont déjà disparu, 256 sont menacées et 110 autres sont quasi menacées", détaille jeudi un communiqué conjoint du Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), à l'origine de cette enquête sur la flore vasculaire indigène (les arbres, les fougères, les orchidées et d'autres plantes à fleurs..). La Guadeloupe présente un patrimoine naturel extrêmement riche mais fait face à un taux de déforestation particulièrement élevé, le plus fort de tout l'outre-mer, soulignent les institutions pour qui "la destruction, la dégradation et la fragmentation des milieux naturels constituent les principales menaces affectant les espèces végétales".


Le Courbaril, un arbre trouvé surtout en Basse-Terre, est classé "vulnérable" ; le palmier Dendé ou Glouglou et la fougère arborescente Cyathea "en danger critique". Tous sous l'effet du développement urbain et agricole. D'autres espèces font l'objet d'une "exploitation ciblée pour leurs propriétés ornementales ou médicinales ou pour leur bois" comme le Gaïac, un petit arbre résineux, classé "en danger". Elles sont aussi menacées par les bovins et les caprins domestiques laissés en liberté. C'est notamment le cas du beau cactus Tête à l'Anglais, classé "en danger critique".

En tout, 15 % la flore vasculaire indigène est menacée. "Afin de ne pas voir disparaître des espèces remarquables, un renforcement des protections et le déploiement d'actions ciblées apparaissent essentiels", écrivent les auteurs de l'enquête.
https://www.linfodurable.fr/environneme ... cees-14862

Répondre