Changement climatique : role du soleil

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 29 févr. 2020, 23:25

Un grand minimum solaire serait-il en mesure de stopper le réchauffement climatique ?

DAMIEN Altendorf, rédacteur scientifique 19 février 2020

Certains spécialistes du soleil suggèrent que notre étoile pourrait connaître un nouveau grand minimum au cours des prochaines décennies. D’aucuns ont pu interpréter cette information comme le risque de retrouver une forme de « petit âge de glace » sur Terre. Dans un récent billet, la NASA rappelle le non fondé de cette idée que l’on voit encore circuler bien trop fréquemment
.....
https://sciencepost.fr/un-grand-minimum ... limatique/

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par mobar » 01 mars 2020, 11:29

Plutôt que de nous dire ce qu'il ne se passera pas, on attends des cerveaux musclés de la NASA de nous dire ce qu'il se passera ! :-"

Comme ça on pourra leur fermer leur clapet (à eux et à tous les autres) quand ce qui se passera sera différent de ce qu'il ont pronostiqué!

Mais ils sont bien trop malins pour se dévoiler, ils sont juste bon à enfumer leur monde
Et quand ils se dévoilent et qu'on constate 10 ans plus tard qu'ils n'avaient raconté que des conneries, on n'est pas foutus de leur retirer leur prix Nobel et de leur faire payer des dommages et intérêts :mrgreen:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 715
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par emmort » 01 mars 2020, 12:48

Heureusement que nous, sur Oléocène, nous avons le très profond puits de science qui s'appelle Mobar.

Grâce à lui, plus besoin de vérification par pairs, plus besoins de comités scientifiques discutants de points de vue controversés.
Notre Pic de La Mirandole nous éclaire et rends caducs tous les avis des plus éminents spécialistes du climat.

Grâce à lui, plus de controverses, rien que la claire voie vers le refroidissement climatique mondial. Tout devient limpide et lumineux et comme tous ses contradicteurs sont directement dénigrés, quel bonheur de suivre notre Mobar.

Bénissez sa présence sur ce forum, pauvres mécréants, grâce à lui, un avenir serein et glacé s'ouvre à nous car le complot mondial des Giec, Nasa et autres organismes à la solde de l'économie Mondiale est déjoué.

Béni soit Mobar que l'on doit croire sans même qu'il arrive à nous convaincre du pourquoi de ce complot !!!!!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 01 mars 2020, 13:15

:lol:
Merci Emmort !

Yoann46
Goudron
Goudron
Messages : 103
Inscription : 08 mai 2019, 09:28

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par Yoann46 » 01 mars 2020, 18:54

Oui merci emmort de m avoir ouvert les yeux..gloire a toi mobar :lol: :lol: :shock:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par mobar » 01 mars 2020, 19:28

historique des réchauffements/refroidissements sans CO²
http://www.science-climat-energie.be/20 ... -sans-co2/
Image
Depuis le début des mesures thermométriques directes, les 4 principales séries de température que nous possédons (thermomètres terrestres et satellites) nous montrent que la température globale de la basse troposphère a augmenté de ± 0,8°C en 138 ans (entre 1880 et 2018). Cela correspond à ± 0,28°C en 50 ans soit 0,006°C/an (actuellement environ 0,01°C/an pour les 30 dernières années). Les médias nous rappellent chaque jour que cette hausse est exceptionnelle et que le CO2 anthropique en est à l’origine, c’est-à-dire est le grand coupable suivant la terminologie consacrée.

Mais cette vitesse d’augmentation de la température, est-elle vraiment exceptionnelle? Dans les lignes qui suivent, nous allons vous démontrer qu’il n’en est rien. Au cours de la dernière période glaciaire, alors que l’espèce humaine existait déjà, la température moyenne a parfois augmenté à une vitesse vingt fois plus élevée, et ce à de nombreuses reprises. Ces phénomènes particuliers, qui n’ont pas fait disparaître la vie sur Terre, et que nous vous avions déjà mentionnés sur SCE (ici), sont appelés évènements de Dansgaard-Oeschger ou ‘DO’ (des noms des deux scientifiques -danois et suisse- qui furent les premiers à les mettre en évidence) et sont reconnus par le GIEC. Comme nous allons vous le montrer dans le présent article, le taux de CO2 n’aurait qu’un rôle mineur dans ces évènements.
Image
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 11 avr. 2020, 17:01

Découvrez les images en haute résolution de la couronne solaire
Crédits : University of Central Lancashire
par Brice Louvet, rédacteur sciencesBrice Louvet, rédacteur sciences 10 avril 2020,

Image
lire : https://sciencepost.fr/decouvrez-les-im ... e-solaire/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 25 juin 2020, 09:10

Le Soleil sort d’une longue période d’accalmie et entre dans un nouveau cycle d’activité

Par Franck Daninos le 23.06.2020

Les astronomes en sont désormais convaincus : notre étoile entre progressivement dans un nouveau cycle d’activité après une longue période d’accalmie ayant duré plusieurs années. Le scénario d’une "hibernation" profonde et prolongée, un temps suspecté, apparait désormais comme hautement improbable.


Un regroupement de taches solaires suivi d'une violente éruption a été détecté le 29 mai 2020 par l'Observatoire de la dynamique solaire de la Nasa. De catégorie "M" (il en existe cinq – A, B, C, M, X – classées par intensité croissante), cette éruption est la plus importante qu'ait connue l'astre du jour depuis octobre 2017. D'autres indices avaient été observés depuis 2016 mais c'est la preuve la plus spectaculaire, jusqu'à présent, que le Soleil sort d'une longue période d'accalmie et entre dans un nouveau cycle d'activité – le 25e du nom selon un décompte remontant au milieu du 18e siècle.

Des rythmes capricieux

L'activité de notre étoile est rythmée en effet par des cycles pouvant durer de 8 à 14 ans, soit tous les 11 ans en moyenne. Capricieux et d'une grande variabilité, ces derniers restent toutefois très difficiles à prévoir et modéliser. Aucun modèle, aucune simulation numérique, n'est ainsi parvenu à prévoir le minimum ou l'acmé d'un cycle solaire, pas plus que le nombre de taches, la violence des éruptions, etc. "Les mécanismes qui engendrent l'activité du Soleil se produisent sous la surface de l'étoile et impliquent des processus complexes, non-linéaires et chaotiques, d'où la variabilité des cycles. Le suivi observationnel continu et à long terme reste donc indispensable pour prendre le pouls du Soleil", explique Frédéric Clette, qui dirige le Centre mondial pour l'indice des taches solaires (SILSO) à Bruxelles, chargé du recensement précis du nombre de taches à la surface de l'astre et détenteur du plus long enregistrement de l'activité solaire sur près de 400 ans.

Une annonce attendue à l’automne

Ce n'est donc qu'a posteriori, avec un recul de 6 à 12 mois d'observations, que les scientifiques peuvent statuer sur le moment précis d'un "minimum solaire" et le basculement d'un cycle à un autre. Cette annonce est attendue à l'automne, peut-être dès le mois de septembre, et devrait alors confirmer que le cycle 25 a débuté au printemps 2020. Selon les experts du SILSO, l'intensité prévue du cycle 25 sera par ailleurs globalement similaire à celui qui s'est terminé. "Donc un cycle moyen, plus bas que la séquence de cycles intenses qui ont marqué la deuxième moitié du 20e siècle, précise Frédéric Clette. Un épisode d'hibernation prolongée, comme les grands minima qui se produisent tous les quelques siècles, est cependant hautement improbable, au moins pour la décennie qui vient, poursuit l'astronome. Tous les modèles annoncent le démarrage d'un vrai cycle."

Des jets de matière filant à 1.000 km/s

Ces mêmes modèles prévoient un pic d'activité entre 2023 et 2026, plus probablement en 2025. L'activité magnétique et le nombre de taches solaires seront alors à leur maximum et les éruptions solaires particulièrement impressionnantes, libérant des jets de matière filant à 1.000 km/s. Or ces éruptions peuvent brouiller les liaisons radios à grande distance, le guidage des sondes spatiales… et même endommager les réseaux électriques ! En 1989, un tel "orage géomagnétique" avait engendré une panne majeure au Québec, plongeant des millions de personnes dans le noir durant plusieurs heures. Après des années de grand calme, une surveillance vigilante des humeurs du Soleil sera donc à nouveau de mise dans les mois et les années qui viennent.
https://www.sciencesetavenir.fr/espace/ ... eur_145379

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 16 juil. 2020, 21:11

suite de ce post du 7 fev 2020 viewtopic.php?p=2295622#p2295622
[Solar Orbiter] Les premières images du soleil dévoilées

La sonde spatiale Solar Orbiter, lancée le 10 février 2020, nous livre pour la première fois ses images du soleil. Celles-ci ont été dévoilées jeudi 16 juillet par l’Agence spatiale européenne (Esa) lors d'un événement en direct sur sa web tv.

Image
Réalisée le 30 mai par l'imageur ultraviolet extrême de Solar Orbiter, cette image a été prise alors que la sonde était à mi-chemin entre la Terre et le soleil.

© Solar Orbiter/EUI Team/ESA & NASA; CSL, IAS, MPS, PMOD/WRC, ROB, UCL/MSSL


............
lire https://www.industrie-techno.com/articl ... lees.61239

2mn de video : https://www.boursorama.com/videos/actua ... 04fa983049

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64972
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par energy_isere » 16 sept. 2020, 14:23

Nous sommes officiellement entrés dans un tout nouveau cycle solaire

par Brice Louvet, rédacteur sciencesBrice Louvet, rédacteur sciences 16 septembre 2020

Loin des malheurs de notre planète, le Soleil a connu une année plutôt calme. Un récent examen de son activité confirme ce que beaucoup soupçonnent depuis quelques mois : notre étoile est entrée dans un nouveau cycle solaire depuis décembre 2019.

Nous savons depuis le milieu du 18e siècle que notre Soleil évolue selon un cycle de 11,2 ans, durant lesquels son activité varie entre un maximum et un minimum. Les scientifiques utilisent les taches solaires, résultats d’un champ magnétique extrêmement complexe, pour suivre la progression de ces modèles successifs. Il y a eu 24 de ces cycles depuis que les observations ont été enregistrées pour la première fois.

Il y a quelques mois, des chercheurs du Space Weather Prediction Center (SWPC, États-Unis) avaient souligné trente jours consécutifs sans aucune tache visible. Le signe, selon eux, que nous étions proches de rentrer dans un nouveau cycle solaire. Une équipe indienne d’IISER Kolkata avait également confirmé ces soupçons, rapportant l’inversion du champ magnétique solaire au début de l’année 2020.

Un panel composé d’experts de la NASA et de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), après un examen approfondi de l’activité de notre étoile, confirme effectivement que décembre 2019 a bel et bien marqué le début du cycle 25.

Pour déterminer le début ce nouveau cycle, les chercheurs ont consulté les données mensuelles sur les taches solaires compilées par le World Data Center for the Sunspot Index and Long-term Solar Observations, situé à l’Observatoire royal de Belgique à Bruxelles.


Le Soleil peut toujours nous surprendre

Désormais, les experts s’attendent à ce que l’activité du Soleil augmente petit à petit, nous menant vers le prochain maximum prévu en juillet 2025. Doug Biesecker, coprésident du panel et physicien solaire au Space Weather Prediction Center de la NOAA (Colorado), prédit que ce nouveau cycle sera “aussi fort” que le dernier cycle solaire, considéré comme “inférieur à la moyenne”.

Néanmoins, «ce n’est pas parce que c’est un cycle solaire inférieur à la moyenne qu’il n’y aura pas de risque de conditions météorologiques spatiales extrême», a-t-il expliqué. «L’impact du soleil sur notre vie quotidienne est bien réel et existe. Aussi nous le surveillons 24h / 24, 7j / 7 et 365 jours par an, car il est toujours capable de nous surprendre».

Pour les intéressé·e·s, des astronomes ont récemment compilé toutes les images prises par l’Observatoire de la dynamique solaire (SDO) entre le 2 juin 2010 et le 1er juin 2020 dans le but de créer un time-lapse témoignant de l’activité solaire au cours de cette période. Chaque seconde de la vidéo représente ici un jour de la vie de notre étoile. Et si vous avez l’oeil, vous remarquerez d’ailleurs le bref transit de Vénus opéré le 6 juin 2012.
https://sciencepost.fr/nouveau-cycle-solaire/

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1443
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par Jeuf » 16 sept. 2020, 15:59

Le soleil est à son grand minimum, il est très pépère à ce qu'on voit sur la vidéo.
Un impact sur le climat?
La puissance solaire (1367W/m² au dessus de l'atmosphère) ne change pas ou presque avec ces cycle (c'est d'ailleurs assez étonnant alors qu'on voit le soleil changer d'aspect sur une part significative de sa surface) mais il y a plus d'émission de particules, qui en entrant dans les océans, augmenterait l'évaporation.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Changement climatique : role du soleil

Message par mobar » 17 sept. 2020, 19:21

L influence du soleil ne se réduit pas au rayonnement lumineux qu il nous envoie
Son rayonnement électromagnétique a aussi une influence sur la couverture nuageuse, sur le bilan thermique de la surface et les phénomènes de convection, volumes de précipitations et autres menus détails qui façonnent les climats
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre