Marées noires et dégazages en mer

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 22 mai 2015, 11:47

Californie. Quelle responsabilité de la compagnie dans la marée noire ?

22 Mai 2015

Image

La société Plains All American Pipeline exploite l'oléoduc responsable de la fuite de pétrole et donc de la marée noire en Californie. Ses pratiques sont remises en cause.

La société Plains All American Pipeline a affirmé qu'environ 30 000 litres de pétrole avaient été récupérés sur les 80 000 qui avaient fui dans l'océan près de Santa Barbara, au nord-ouest de Los Angeles.

La fuite a provoqué une nappe d'environ 14 kilomètres de long, avaient précisé mercredi les autorités, et des pélicans couverts de pétrole, des homards morts et d'autres animaux ont été retrouvés le long de cette côte très touristique, selon les autorités jeudi.

« Nous voulons continuer à faire ce qu'il faut », a dit Patrick Hodgins, un responsable de l'entreprise basée au Texas.


Un nombre d'incidents antérieurs élevé

Au total, près de 400 000 litres de pétrole ont fui d'un oléoduc situé près de la côte, sur la terre ferme, mais une partie du pétrole a coulé dans des conduits d'évacuation qui se déversaient dans l'océan, ce qui a provoqué cette marée noire.

Jeudi, les médias locaux ont rapporté plusieurs accidents antérieurs sur les pipelines exploités par Plains All Americans : selon le Los Angeles Times, citant des chiffres officiels, le taux d'incidents sur les oléoducs exploités par cette entreprise est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Seules quatre compagnies ont des résultats plus mauvais en la matière aux États-Unis.

Ainsi, depuis 2006, les diverses fuites ou accidents causés par les oléoducs de la compagnie ont provoqué pour plus de 23 millions de dollars de dégâts, et plus de 2,6 millions de litres de produits dangereux ont fui de ses pipelines. Hodgins a affirmé jeudi que depuis 2007 son entreprise avait « dépensé plus de 1,3 milliard de dollars pour entretenir, réparer et améliorer » ses installations.

3 700 kilomètres d'oléoducs

« La sécurité n'est pas simplement notre priorité, c'est une de nos valeurs fondamentales. Les priorités peuvent parfois changer, mais les valeurs d'une entreprise ne changent jamais », a-t-il poursuivi. Il a ajouté que Plains All Americans avait construit plus de 3 700 kilomètres d'oléoducs « sans incidents ». L'oléoduc en question, d'un diamètre de 60 cm, date de 1987. Il transporte le pétrole de puits d'extraction des alentours vers différents lieux de stockage dans le sud de la Californie. Il possède un débit de plus de 190 000 litres à l'heure.

Santa Barbara a été le théâtre de ce qui était alors la plus grande marée noire de l'histoire des États-Unis, en 1969, quand plusieurs millions de litres de brut s'étaient répandus dans l'océan après l'explosion d'une plate-forme pétrolière.
http://www.ouest-france.fr/californie-q ... re-3419803

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 23 mai 2015, 13:45

Un homard pris dans le pétrole en Californie.

Image

A lobster covered in oil is seen along the coast of Refugio State Beach in Goleta, California, United States, May 20, 2015. REUTERS/Lucy Nicholson

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 03 juin 2015, 10:02

Dans La Recherche de Juin 2015
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 26 juin 2015, 13:45

Colombie : fuite de pétrole jusqu'au Pacifique

Le Figaro.fr avec AFP le 26/06/2015

Une fuite de pétrole provoquée par un attentat attribué à la guérilla des Farc, contre un oléoduc du sud-ouest de la Colombie, est parvenue hier côté Pacifique, s'écoulant dans la baie de Tumaco.

"Malgré le déploiement de moyens humains et techniques pour contrôler la nappe de pétrole qui avance dans le fleuve Mira, dans (la région de) Nariño, ce matin nous avons détecté la présence de brut dans les embouchures du fleuve donnant sur le Pacifique et de traces de pétrole sur la plage", a annoncé la compagnie nationale pétrolière Ecopetrol.

Le ministre de l'Environnement a précisé qu'"il s'agit du pire attentat avec fuite de pétrole de ces dix dernières années" en Colombie, affectant une zone située près de la frontière avec l'Equateur. "L'équivalent de 10.000 barils de brut se sont déversés et c'est comme si, sur 15 kilomètres, vous ne voyiez que du noir", a expliqué le ministre.

Ecopetrol avait rapporté lundi l'existence, dans les sources d'eau proches de Tumaco, d'une fuite de pétrole provoquée par un attentat la veille, attribué aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). La fuite a privé d'eau potable les près de 160.000 habitants de Tumaco. Pour tenter de la contrôler, Ecopetrol a mis en place des barrières, sur les fleuves et au niveau de la sortie vers l'océan. Pour l'instant, seul l'équivalent de 2800 barils, sur les 10.000 écoulés, a pu être récupéré par les autorités.

L'arrivée à la mer de la fuite aggrave la situation, provoquant des risques "pour la biodiversité" et pour "près de 5000 pêcheurs" actifs dans cette zone, selon le ministre.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ ... ifique.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 16 oct. 2015, 17:51

Pollution au gas-oil en grande rade de Cherbourg

Publié le 15/10/2015 lemarin.fr

Une des barges du groupe belge Jan de Nul, utilisée sur le chantier de l’extension des terre-pleins portuaires de Cherbourg, a été victime d’une fuite accidentelle de gas-oil le jeudi 15 octobre vers 6 h. Cette barge de 90 mètres de long, la Nijptangh, est à Cherbourg depuis le lancement des travaux en mars.

Elle vient se mettre à couple des dragues, récupère les roches, puis va les claper sur le tracé de la nouvelle digue d’enclôture. C’est au moment de ce clapage que la fuite est intervenue. La Nijptangh contenait alors dans ses réservoirs 70 000 litres de gas-oil.

Les personnels de bord, lorsqu’ils se sont aperçus de cette fuite, ont d’abord tenté de pomper le gas-oil des réservoirs. Mais la fuite était trop importante.

La préfecture de la Manche a évalué à 60 000 litres de carburant la quantité déversée. Les images aériennes prises par l’hélicoptère de la Marine nationale montrent les plaques irisées allant jusqu’au petit port des Flamands. Un certain nombre de captages d’eau de mer ont été interrompus, notamment à la Cité de la mer. L’odeur était perceptible dans une grande partie de l’agglomération.

Moyens limités

La base navale de Cherbourg a également envoyé sur zone, dans cette partie est de la grande rade, deux remorqueurs et la vedette d’intervention des marins pompiers, avec des moyens limités de lutte contre la pollution. Une grande partie des matériels a en effet été envoyée dans le Pas-de-Calais, après la collision survenue au large de Zeebruge entre un cargo et un méthanier.

Un barrage flottant a néanmoins été mis en place autour de la barge. Un autre a été déployé autour de la ferme aquacole Saumon de France. Aucun pompage n’était a priori envisagé, la nappe de gas-oil devant se disperser naturellement.

Après une inspection par des plongeurs, la barge Nijptangh a été autorisée à se mettre à quai pour être réparée. Le parquet de Cherbourg a également ouvert une procédure pour pollution maritime involontaire.

Image
Sur cette vue aérienne prise avant la pose des barrages flottants, on voit la nappe de gas-oil s’étendre jusqu’au petit port des Flamands. (Photo : Marine nationale)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -cherbourg

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 27 oct. 2015, 18:29

Menace environnementale: une épave contenant du pétrole brut découverte dans le lac Érié


Dimanche, 25 octobre 2015

TOLEDO, Ohio – Les autorités américaines ont annoncé dimanche que l’épave d’un navire contenant possiblement plus de 378 000 litres de pétrole brut a été retrouvée dans les eaux du lac Érié, près de la frontière canadienne.

La garde côtière des États-Unis et le musée national américain des Grands Lacs ont confirmé en conférence de presse à Toledo, en Ohio, que c’était bel et bien l’Argo qui avait été localisé par un chasseur d’épave amateur le 28 août dernier.

Le chargement de l’Argo avait été identifié par le gouvernement américain comme étant la plus grande menace environnementale potentielle dans les Grands Lacs. Ce chaland-citerne a sombré dans le lac Érié en 1937 lors d’une tempête.

Un membre des Cleveland Underwater Explorers a trouvé l’épave de ce navire que les autorités américaines recherchaient depuis presque 80 ans près de Kelley’s Island, située non loin de la frontière canado-américaine qui divise le lac en deux.

Fuite dans le lac Érié

La garde côtière américaine a aussi indiqué qu’une substance non identifiée et une odeur forte de solvant avaient été repérées dans le secteur de l'épave.

Un survol du site a permis de repérer une décoloration de l’eau entourant l’épave.

«Il semble qu’il s’agisse d’un solvant à base de pétrole très volatile qui se dissipe très rapidement au contact de l’air», a dit le commandant Athony Migliorini dans un communiqué.

Un périmètre de sécurité a été établi et jusqu’à nouvel ordre, la navigation est interdite dans le secteur. Les spécialistes tentent de déterminer pour le moment si l’inhalation de la substance est toxique pour les membres de l’équipe de recherche.

Les autorités américaines disent mettre tout en œuvre pour stopper la fuite et minimiser les dégâts environnementaux que pourrait causer le contenu de cette épave.

http://www.journaldemontreal.com/2015/1 ... e-lac-erie

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 26 janv. 2016, 20:10

Marée noire de 2002: la justice espagnole ouvre la voie à une indemnisation

26 Janv. 2016,

Treize ans après la marée noire du Prestige, le capitaine grec du pétrolier a été définitivement condamné mardi à deux ans de prison par la justice espagnole, qui a déclaré civilement responsables le propriétaire libérien et l'assureur britannique du bateau.

En désignant pour la première fois des responsables civils pour cette catastrophe, la Cour suprême ouvre la voie à une indemnisation des parties lésées par cette catastrophe, l'une des plus graves ayant touché l'environnement en Europe.

Les dédommagements, concernant essentiellement la France, le Portugal et surtout l'Espagne, pourraient se chiffrer en milliards.
Le 19 novembre 2002, le pétrolier libérien à coque simple, battant pavillon des Bahamas, avait sombré dans l'Atlantique, au large de la Galice, six jours après avoir subi une avarie lors d'une tempête. Pendant plusieurs semaines, plus de 63.000 tonnes de fioul avaient pollué le littoral espagnol, portugais et français, sur des milliers de kilomètres. Plus de 300.000 volontaires venus de toute l'Europe avaient participé au nettoyage des plages et rochers souillés.

Pour la pire marée noire jamais connue en Espagne, la Cour suprême a finalement condamné pénalement à deux ans de prison une seule personne: le capitaine du navire, Apostolos Ioannis Mangouras, aujourd'hui octogénaire.

Il est désigné comme "auteur et responsable d'une atteinte à l'environnement par imprudence avec la circonstance aggravante de dommages catastrophiques".

L'arrêt de la Cour rappelle cependant que le capitaine, âgé de 67 ans au moment de la catastrophe, était sous traitement médicamenteux après avoir subi une opération du coeur. Et que son équipage était essentiellement composé de jeunes marins philippins inexpérimentés.

Selon un témoignage cité par la Cour, le bateau vieux de 26 ans était normalement "allé à Saint-Pétersbourg pour y mourir". "Mais il avait été décidé une traversée de plus, qui fut réellement la dernière". Le bateau était surchargé et si mal entretenu que le capitaine avait dû "naviguer en mode manuel parce que le pilotage automatique ne fonctionnait pas".

Pour la première fois, la plus haute instance judiciaire espagnole a cependant déclaré "la responsabilité civile directe" de l'assureur britannique du bateau, The London P&I Club, "à hauteur d'un milliard de dollars", soit le plafond qui figurait dans le contrat d'assurance.

Et elle a pointé la "responsabilité subsidiaire" du propriétaire libérien du pétrolier, Mare Shipping Inc., "qui connaissait l'état réel" du pétrolier.

- Le capitaine, "tête de turc" -

L'affaire était arrivée en septembre devant la plus haute juridiction pénale espagnole, parce que le parquet de la Corogne (Galice, nord-ouest de l'Espagne) et l'Etat français avaient contesté la condamnation - beaucoup trop légère selon eux - prononcée en 2013 par la cour d'appel de Galice.

Le capitaine avait alors été acquitté pour les délits "d'atteinte à l'environnement et à des espaces naturels protégés". Il n'avait été condamné qu'à neuf mois de prison pour "désobéissance grave à l'autorité", délit que la Cour suprême n'a pas retenu.

Dès 2012, le préjudice avait été chiffré à plus de 4,1 milliards d'euros dont 3,8 pour l'Etat espagnol. En 2013, le gouvernement français avait estimé à 109 millions le coût pour les victimes françaises de la marée noire.

Mardi, l'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a regretté que le capitaine ait été désigné seule "tête de turc".

- Rajoy et "la pâte à modeler" -
"On cherche à protéger ainsi les véritables responsables de la marée noire qui avait recouvert 2.500 km de côtes", a affirmé l'ONG dans un communiqué. Dénonçant "une parodie" de procès, Greenpeace regrette que n'aient pas été jugés responsables "ceux qui avaient décidé d'éloigner le bateau de la côte et avaient choisi de le laisser sombrer" alors que les protocoles en vigueur prévoyaient de l'amener dans un port refuge selon l'ONG.

L'actuel chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, était alors vice-président du gouvernement de Jose Maria Aznar. Face aux critiques sur la gestion de la catastrophe, il avait minimisé son effet, refusant de parler de marée noire: "Emergent quelques petits filaments" qui "ressemblent à de la pâte à modeler", avait-il déclaré.
http://www.leparisien.fr/flash-actualit ... 487373.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 03 mars 2016, 20:24

Russie : fuite de pétrole sur l'île de Sakhaline

Publié le 03/03/2016 lemarin.fr

Suite à la rupture d’un oléoduc, quinze tonnes de pétrole se sont répandues, mercredi 2 mars, sur l’île russe de Sakhaline, dans le nord-ouest de l'océan Pacifique, au large de la Sibérie, à 9 000 km de Moscou.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ur-lile-de

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 25 avr. 2016, 19:40

Gênes : fuite de 500 tonnes de pétrole

le 24/04/2016

En une semaine, 500 tonnes d'hydrocarbures se sont échappées d'un oléoduc qui s'était brisé dans une zone industrielle. "Sur ces 500 tonnes, 50 ont rejoint la mer et ont formé cette nappe", explique Julien Cholin, envoyé spécial à Gênes. Cette nappe faisait 2 km de long le 23 avril et elle s'est divisée depuis en plusieurs nappes sur lesquelles travaillent une dizaine de navires de la marine italienne.

Une nappe qui se dirigeait vers la France

"Les autorités italiennes assurent que la situation est sous contrôle", précise Julien Cholin. Cette nappe se dirigeait vers la France, mais à en croire les experts italiens elle pourrait s'être totalement dispersée dans la mer d'ici ce dimanche soir. "Quant aux dégâts, ils restent relativement minimes, quelques traces d'hydrocarbures ont tout de même été retrouvées sur certaines plages de la côte italienne", conclut le journaliste.
http://www.francetvinfo.fr/monde/genes- ... 20417.html

Fuite d'un oléoduc près de Gênes
............................
Le pétrole provient vraisemblablement d'une raffinerie située au nord de Gênes, où la fuite d'un oléoduc le week-end dernier a déversé de grandes quantités de brut dans un torrent voisin.

Les secours avaient vite réussi à construire une digue provisoire pour empêcher le pétrole de se répandre et commencé à le pomper, jusqu'à ce que de fortes pluies dans la nuit de vendredi à samedi détruisent une digue. La nappe qui s'est échappée se déplaçait lentement samedi vers l'ouest du port de Gênes, en Méditerranée, faisant redouter une pollution sur des plages de la zone frontalière entre Italie et France.

Image

Barrières flottantes
Les autorités portuaires de Gênes et le gouvernement avaient affirmé que les barrières flottantes mises en place dans l'embouchure du torrent avaient ensuite été efficaces pour éviter d'autres fuites d'hydrocarbures.

« Ce n'est pas un désastre mais un incident sérieux qui n'aurait pas dû se produire », a déclaré le chimiste environnemental Federico Valerio au quotidien italien La Repubblica. « Le système de prévention en place a échoué. Le plus lourd tribut sera pour le torrent où a eu lieu le déversement. Les conséquences toxiques auront des répercussions sur son écosystème pendant des mois, sinon des années », a-t-il prévenu.
http://www.ouest-france.fr/environnemen ... te-4183766

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 21 mai 2016, 12:53

suite de ce post du 22 Mai 2015 viewtopic.php?p=376614#p376614
Marée noire dans l'ouest américain: la société pétrolière poursuivie

AFP le 17 mai 2016

Les autorités californiennes ont annoncé mardi poursuivre pour "négligence" et "conduite criminelle" la compagnie pétrolière opérant l'oléoduc qui a déversé un demi-million de litres de mazout l'an dernier dans le Pacifique et sur les plages proches de Santa Barbara, dans l'ouest américain.

"Le 19 mai 2015, un oléoduc utilisé par Plains All-American Pipeline s'est rompu, relâchant près de 530 000 litres de mazout sur les plages et dans le Pacifique" près de Santa Barbara, écrivent la ministre de la Justice de Californie, Kamala Harris, et la procureure du comté de Santa Barbara Joyce Dudley dans un communiqué commun.

"L'État fédéral, la Californie et les collectivités locales ont dépensé des millions de dollars pour nettoyer la marée noire, qui a causé des dégâts substantiels aux habitats naturels de la faune sur une vaste zone", ajoutent-elle. Elles précisent que Plains All-American Pipeline a été "formellement inculpé de 46 chefs d'accusation par un grand jury" et qu'un employé, James Buchanan, fait l'objet de trois chefs d'accusation au pénal.

Sa fonction n'est pas précisée par les autorités mais d'après le Los Angeles Times, il s'agit d'un responsable de la protection de l'environnement et du respect des normes légales au sein de l'entreprise. Dix chefs d'accusation sont liés à la fuite et la manière dont elle a été signalée aux autorités, 36 autres aux dégâts sur la faune.

La fuite avait provoqué une marée noire d'environ 14 kilomètres de long sur le Pacifique, entraînant la mort de pélicans, homards et d'autres animaux retrouvés couverts de mazout le long de cette côte très touristique, où beaucoup de plages sont des parcs naturels protégés.

"La négligence de Plains All-American a blessé ou tué des centaines d'espèces marines au large de la plage de Refugio", l'une des principales touchées, et cette "conduite est criminelle", poursuit le communiqué. La société risque jusqu'à 2,8 millions de dollars d'amende "en plus de coûts et pénalités". Plains American All Pipeline s'est dite "profondément déçue" mardi, ajoutant que "ni la société ni aucun de ses employés n'a commis d'acte criminel et que les inculpations pénales sont infondées".

La société texane affirme que depuis la marée noire, elle a "travaillé sans relâche et aussi vite que possible pour nettoyer les plages" du littoral californien et "indemniser ceux qui ont été touchés par la fuite". Elle dit aussi avoir dépensé "plus de 150 millions de dollars" lors des efforts de nettoyage et d'indemnisation.

L'an dernier, les médias locaux avaient rapporté plusieurs accidents antérieurs sur les pipelines exploités par Plains All Americans: selon le Los Angeles Times, citant des chiffres officiels, le taux d'incidents sur ces oléoducs était alors trois fois plus élevé que la moyenne nationale.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... vie-160517

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 21 juil. 2016, 22:28

Enbridge va payer 177 millions pour des fuites de pétrole

21 juillet 2016

Le groupe canadien Enbridge va payer 177 millions de dollars (231 millions CA) de dédommagements pour des fuites de pétrole survenues sur ses oléoducs en 2010 dans les États américains du Michigan et de l’Illinois, a annoncé mercredi le département de la Justice (DoJ).

Cet accord, conclu entre le DoJ, l’agence fédérale de protection de l’environnement américaine (EPA) et Enbridge se décompose en 110 millions de dollars (143 millions $CAN) qui seront utilisés par le groupe pour renforcer ses mesures de préventions des fuites. Un peu plus de 60 millions de dollars (78 millions $CAN) sont au titre d’amende pour des violations de lois sur la protection de l’environnement.

Enbridge a déjà versé aux autorités américaines près de 60 millions (78 millions $CAN) pour les frais de nettoyage après ces fuites et a lui-même consacré plus de 1 milliard de dollars à ces différentes opérations.

« Nous acceptons les amendes et les mesures d’amélioration de la sécurité prévues dans la décision », a souligné Enbridge dans un communiqué. Ces mesures « ont été largement mises en application ces six dernières années », a-t-on affirmé de même source.

Enbridge exploite dans la région des Grands Lacs à la frontière entre les États-Unis et le Canada un réseau de plus de 3000 kilomètres d’oléoducs, transportant l’équivalent de 1,7 million de barils par jour vers les États-Unis venant des gisements canadiens. Dans le cadre de l’accord, le groupe canadien devra également remplacer sur ce réseau près de 500 kilomètres de canalisations jugées défectueuses.

http://www.ledevoir.com/environnement/a ... de-petrole

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 12 déc. 2016, 18:49

Pollution de la Loire : Total condamné à verser 80 000 euros à la LPO

Publié le 12/12/2016 lemarin.fr

La cour d’appel de Rennes a condamné Total, vendredi 9 décembre, à verser 80 005 euros à la Ligue de protection des oiseaux (LPO) outre les 20 000 euros au titre de ses frais de procédure, au titre du préjudice écologique subi après la pollution de l’estuaire de la Loire en 2008, consécutive à une fuite de fioul ayant eu lieu dans sa raffinerie de Donges, en Loire-Atlantique.

Image
300 cadavres d'oiseaux furent répertoriés par la LPO lors de la fuite de fioul. (Photo : LPO Loire-Atlantique)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... 0-euros-la

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 19 janv. 2017, 19:06

Tankers : les déversements pétroliers continuent à baisser

le 19/01/2017 lemarin.fr

Bonne nouvelle : les pétroliers circulant à travers le monde ont occasionné en 2016 des déversements de pétrole moins importants que l’année précédente.


Selon les données publiées le 18 janvier par l’Itopf, la Fédération internationale des armateurs pétroliers contre la pollution, les incidents ayant touché des tankers ont laissé s’écouler en mer de l’ordre de 6 000 tonnes de pétrole, soit 14 % de moins qu’en 2015.

À titre de comparaison, le naufrage du Prestige, en 2002, au large du nord-ouest de l’Espagne, avait laissé échapper 63 000 tonnes de fuel.

L’an dernier, un seul déversement de plus de 700 tonnes (du gasoil et de l’essence) a été constaté, contre deux en 2015. Quatre déversements d’un volume compris entre 7 et 700 tonnes (du fuel dans chaque cas) ont aussi été enregistrés, contre six en 2015. Zone la plus touchée l’an dernier : le golfe du Mexique, où ont eu lieu la majorité des incidents.

Au global, « 99,99 % du pétrole transporté en mer arrive en toute sécurité à destination », affirme l’Itopf.

Image
En 2016, les incidents ayant touché des tankers ont laissé s’écouler en mer de l’ordre de 6 000 tonnes de pétrole à travers le monde, contre 7 000 en 2015. (Photo : Itopf)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... nt-baisser

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 04 févr. 2017, 13:39

Image

MARÉE NOIRE. Un membre d'une équipe d'intervention inspecte les dégâts causés par la collision de deux tankers à la sortie du port d'Ennore près de Chennai, en Inde. L'accident n'a pas fait de victime, les navires ne sont pas gravement endommagés mais près de 40 tonnes de pétrole se sont déversées sur la côte.

le 24h photo du Figaro

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Marées noires et dégazages en mer

Message par energy_isere » 14 févr. 2017, 18:13

suite de la news au dessus.
Une marée noire dévaste la côte est de l’Inde

Publié le 14/02/2017 lemarin.fr

Un désastre écologique. C’est ce qui est en train de se dérouler sur la côte est de l'Inde après la collision entre deux tankers, le MT Dawn Kanchipuram et le BW Maple à trois kilomètres au large de Chennai, dans l’État du Tamil Nadu, le 28 janvier. Une nappe qui pourrait être constituée de 100 tonnes de pétrole s’est lentement répandue sur le rivage pollué aujourd’hui sur 43 kilomètres.

Image
Le mélange épais et visqueux d’hydrocarbures hautement toxiques a pollué le littoral sur 43 kilomètres.(Photo : Hindustan Times)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... t-de-linde

Répondre