Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8313
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par kercoz » 31 mars 2019, 08:51

GillesH38 a écrit :
30 mars 2019, 09:21

* et aussi malheureusement des mauvais scientifiques qui croient que l'effet de serre n'existent pas, qui se retrouvent "objectivement" du même coté que les contestataires , mais pour de mauvaises raisons.
En me renseignant sur l' importance du choix plastique verre pour un "effet de serre", j' ai été surpris de trouver ça : ( Wiki)

"""Serre et effets de serre : un vieux malentendu

L'effet de serre est connu depuis longtemps et bien démontré par l'hélio thermomètre de Horace-Bénédict de Saussure, mais son explication ne l'était pas. C'est Arrhenius qui en donne l'explication encore aujourd'hui la plus populaire : les rayons solaires entrent, le sol les convertit en infrarouge, le verre qui est opaque à ces rayons les bloque et ainsi la température augmente. Pourtant Robert Williams Wood a réfuté cette théorie en 1909, simplement en remplaçant le verre par du halite transparent aux infra-rouges : on observe alors que la température atteinte par la serre reste quasiment la même1.

Ainsi, paradoxalement, une serre ne fonctionne pas selon l'effet de serre tel qu'il est entendu de nos jours, c'est-à-dire suivant la théorie d'Arrhenius. C'est le blocage de la convection qui maintient la température constante. """

Malgré qqs recherches, je n' ai pu conclure si la capture infra rouge est un fake ou un effet tres partiel sue l' effet de serre. Ce qui est évident c'est que par une nuit tres claire, on peut faire de la glace par 5 à 6 degré ( tous les pare brises inclinés le savent)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par phyvette » 31 mars 2019, 12:58

GillesH38 a écrit :
31 mars 2019, 06:28
moi je pars du principe que les climatologues ont raison, pas toi ?
Ah ouép, mais les quels ?

Ceux là :
Son Eminence a écrit :* les scientifiques qui travaillent dans le climat qui savent que les journaux exagèrent, mais comme ils touchent leurs subventions de recherche grâce à ça, ils laissent faire sans rien dire...
Ou ceux là :
Son Altesse a écrit :* les autres scientifiques bien plus nombreux que ce que vous croyez, qui savent que les climatologues en savent bien moins que ce qu'ils laissent croire...
Peut être ceux là :
Sa suffisance a écrit :* et aussi malheureusement des mauvais scientifiques qui croient que l'effet de serre n'existent pas...
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8370
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par Remundo » 31 mars 2019, 16:35

@Gilles : tu n'as toujours pas prouvé ou infirmé que les clathrates de méthane pourraient intervenir.

par contre, toujours beaucoup de dialectique.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9151
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par mobar » 31 mars 2019, 20:58

Image

29/771 = 3,7%
Pschitt!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 31 mars 2019, 21:14

phyvette a écrit :
31 mars 2019, 12:58
GillesH38 a écrit :
31 mars 2019, 06:28
moi je pars du principe que les climatologues ont raison, pas toi ?
Ah ouép, mais les quels ?

Ceux là :
Son Eminence a écrit :* les scientifiques qui travaillent dans le climat qui savent que les journaux exagèrent, mais comme ils touchent leurs subventions de recherche grâce à ça, ils laissent faire sans rien dire...
Ou ceux là :
Son Altesse a écrit :* les autres scientifiques bien plus nombreux que ce que vous croyez, qui savent que les climatologues en savent bien moins que ce qu'ils laissent croire...
ah mais j'ai pas dit qu'ils avaient tort dans leurs recherches note bien ! j'ai juste dit qu'ils laissaient les journaux raconter des conneries parce que ça les arrange pour avoir des crédits de recherche d'entretenir l'idée qu'elles sont indispensables pour éviter une catastrophe. C'est très différent !!

mais sinon, ils travaillent honnêtement pour la plupart.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 31 mars 2019, 21:17

mobar a écrit :
31 mars 2019, 20:58
Image

29/771 = 3,7%
Pschitt!
c'est plutot 40 maintenant, mais tu oublies qu'il y a 790 réabsorbés - les 20 restant dans l'atmosphère chaque année sont donc 100% dus aux émissions anthropiques .
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 31 mars 2019, 21:19

Remundo a écrit :
31 mars 2019, 16:35
@Gilles : tu n'as toujours pas prouvé ou infirmé que les clathrates de méthane pourraient intervenir.
t'as pas non plus prouvé ou infirmé que la lune n'est pas faite de fromage blanc à l'intérieur, je te dis juste que ce n'est pas du tout ce que les climatologues disent (enfin ils "peuvent" intervenir, mais certainement pas enclencher une instabilité de rétroaction)

Après si tu ne crois pas à ce que disent les climatologues, ça peut amener loin ... même à mettre en cause l'origine anthropique du réchauffement ! :lol: :lol:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 31 mars 2019, 21:25

Remundo a écrit :
31 mars 2019, 16:35
@Gilles : tu n'as toujours pas prouvé ou infirmé que les clathrates de méthane pourraient intervenir.

par contre, toujours beaucoup de dialectique.
c'est marrant ça, je suis le seul à argumenter quantitativement, à donner des chiffres, des graphiques, des références scientifiques, qui corrige des erreurs factuelles dans les journaux qui racontent n'importe quoi sans justification, et c'est moi qu'on accuse de "dialectique" ...

mais j'ai remarqué un truc frappant : les tenants du RC anthropique quittent très vite le champ du raisonnement rationnel pour entrer dans le champ de la morale : avec eux, on est toujours pourri, de mauvaise foi, corrompu, payé par les multinationales, dialectique, rhétorique ... bref "mauvais". Ca remplace l'argumentation scientifique qu'on n'est pas capable de tenir.

Ca ressemble d'ailleurs tout à fait aux discussions religieuses, qui sont UNIQUEMENT placées sur le plan de la morale, bien sur, puisque personne n'a jamais pu justifier une religion par des arguments rationnels.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9151
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par mobar » 31 mars 2019, 23:30

GillesH38 a écrit :
31 mars 2019, 21:17
mobar a écrit :
31 mars 2019, 20:58
Image

29/771 = 3,7%
Pschitt!
c'est plutot 40 maintenant, mais tu oublies qu'il y a 790 réabsorbés - les 20 restant dans l'atmosphère chaque année sont donc 100% dus aux émissions anthropiques .
Si c'est 40 maintenant pour le CO2 émis par l'homme, il n'y a pas de raison que le CO2 absorbé naturellement soit resté identique, ni le CO2 émis naturellement d'ailleurs !

Un équilibre quand il est modifié se traduit toujours par des réactions du milieu et de l'élément en équilibre
Comme on ne sait pas précisément ce qui est émis naturellement ni ce qui est absorbé on focalise sur la seule chose qu'on est capable d'estimer le CO2 anthropique, c'est absurde

C'est comme, tu voulais estimer la montée des océans en connaissant précisément le débit d'un ruisseau sans te préoccuper de l'évaporation, du débit des fleuves et de l'accumulation des glaces sur les banquises et les glaciers

Ces 3,71% de CO2 émis par les humains ne concernent que 15% des gaz à effet de serre soit au plus 0,5% du total
Influence qui est d'autant plus marginale que la teneur en vapeur d'eau à surement du augmenter sacrément plus avec l'augmentation des températures qui nous est présentée, de l'ordre de 7% par degré

Il faut dont comparer 0,5% de CO2 anthropique en plus sur une teneur de 0, 04% et 7% de vapeur d'eau naturelle en plus sur une teneur moyenne de 4%. Selon ce calcul la vapeur d'eau naturelle due à l'augmentation des températures du dernier siècle aurait un effet GES de l'ordre de 140 fois celui des émissions anthropiques!!
Les diphtères n'ont qu'à bien se tenir!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 01 avr. 2019, 11:40

mobar a écrit :
31 mars 2019, 23:30
Si c'est 40 maintenant pour le CO2 émis par l'homme, il n'y a pas de raison que le CO2 absorbé naturellement soit resté identique, ni le CO2 émis naturellement d'ailleurs !
bien sur il faut adapter les chiffres , environ la moitié du CO2 émis par l'homme est réabsorbé.
Un équilibre quand il est modifié se traduit toujours par des réactions du milieu et de l'élément en équilibre
Comme on ne sait pas précisément ce qui est émis naturellement ni ce qui est absorbé on focalise sur la seule chose qu'on est capable d'estimer le CO2 anthropique, c'est absurde

C'est comme, tu voulais estimer la montée des océans en connaissant précisément le débit d'un ruisseau sans te préoccuper de l'évaporation, du débit des fleuves et de l'accumulation des glaces sur les banquises et les glaciers
tu a juste besoin du bilan total, et le truc c'est que les échanges naturels sont équilibrés si il n'y a pas de variation significative de la masse carbonée terrestre sur un an, ce qui est le cas (il y a un petit stockage de CO2 du à la précipitation du calcaire dans les océans mais sur un an la variation est très faible).
La variation annuelle du CO2 est entièrement due aux émissions anthropiques, qui sont le double de cette variation. Donc si il y avait un phénomène naturel qui faisait varier le CO2, il baisserait, il ne monterait pas.
Ces 3,71% de CO2 émis par les humains ne concernent que 15% des gaz à effet de serre soit au plus 0,5% du total
Influence qui est d'autant plus marginale que la teneur en vapeur d'eau à surement du augmenter sacrément plus avec l'augmentation des températures qui nous est présentée, de l'ordre de 7% par degré
deja ce CO2 est cumulatif et augmente chaque année. Ensuite le fait que la vapeur d'eau augmente est bien sur pris en compte, c'est une rétroaction qui amplifie l'effet du CO2.
Il faut arrêter de prendre les scientifiques pour des idiots, ce n'est pas eux le problème. Le problème c'est d'une part les économistes qui font des prévisions d'émission irréalistes, et ensuite la tendance du public à faire des fixettes sur des problèmes perçus comme catastrophiques (climat, glyphosate, vaccins, OGM...) alors que ce ne sont que des problèmes marginaux, voire parfois inexistants.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9151
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par mobar » 01 avr. 2019, 13:51

GillesH38 a écrit :
01 avr. 2019, 11:40
La variation annuelle du CO2 est entièrement due aux émissions anthropiques, qui sont le double de cette variation. Donc si il y avait un phénomène naturel qui faisait varier le CO2, il baisserait, il ne monterait pas.
La variation de température naturelle des océans impacte les émissions naturelles quand la température augmente la solubilité du CO2 diminue et quand la température baisse la solubilité augmente

On sait tous que la température des océans aux tropiques peut augmenter considérablement et générer des émissions croissantes. Par contre aux pôles même si cette température baisse en dessous de -4°C elle n'entraine pas de plus grande solubilité du CO2. Quand la surface de la mer est gelée la limite est atteinte, Le CO2 qui n'a pas été dissous reste dans l'atmosphère.
Le CO2 dissous il y a plus de miles ans aux pôles est désorbé de nos jours sous les tropiques, celui qui est enfoui aujourd'hui réapparaitre en partie seulement dans 1500 ans ... si la circulation thermohaline reste inchangée

Il suffit que le débit de la circulation thermohaline soit modifié pour que la teneur en CO2 atmosphérique varie. On ne sait pas aujourd'hui quel est ce débit , ni surtout ce qu'il était il y a 100 ans ni même ce qu'il sera dans 100 ans.

Comment veut tu prévoir quoique ce soit ?

Ce n'est pas le CO2 qui fait monter la température, c'est la température qui fait augmenter le CO2 et surtout la vapeur d'eau atmosphèrique principal gaz à effet de serre!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par phyvette » 01 avr. 2019, 14:27

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : ARRÊTONS DE FAIRE L'AUTRUCHE

Notre planète se réchauffe : personne aujourd'hui ne peut raisonnablement le contester. L'année 2018 a été la quatrième la plus chaude jamais enregistrée, dépassant de 0,83°C la moyenne 1951/80 ; cette même année, les glaces de l’Arctique ont été les deuxièmes plus petites observées. En Antarctique, le glacier Thwaites, sur la mer d'Amundsen recule en moyenne de 500 mètres par an depuis 20 ans. Le réchauffement climatique est là : pouvons nous le stopper, ou au moins vraiment le ralentir ?..
http://www.economiematin.fr/news-rechau ... e-autruche
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 01 avr. 2019, 16:47

mobar a écrit :
01 avr. 2019, 13:51
GillesH38 a écrit :
01 avr. 2019, 11:40
La variation annuelle du CO2 est entièrement due aux émissions anthropiques, qui sont le double de cette variation. Donc si il y avait un phénomène naturel qui faisait varier le CO2, il baisserait, il ne monterait pas.
La variation de température naturelle des océans impacte les émissions naturelles quand la température augmente la solubilité du CO2 diminue et quand la température baisse la solubilité augmente
hem... bon je te la refais.

La quantité de CO2 dans l'atmosphère augmente de 20 Gt/an alors que la combustion des fossiles produit 40 Gt/an : la quantité dont varie le carbone stocké dans les océans et la végétation est donc de 20 Gt/an ABSORBES, pas EMIS ! tu ne vas pas remettre en question le principe d'une addition ou d'une soustraction je suppose ?

si le CO2 dégazait à cause de la température, cela s'ajouterait aux 40 Gt/an produit par la combustion et le CO2 atmosphérique augmenterait de plus que cette quantité. Donc c'est l'inverse qui se produit, le CO2 se dissout dans les océans malgré l'augmentation de température (simplement parce que la concentration augmente dans l'atmosphère donc ça déplace l'équilibre dans l'autre sens).
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par GillesH38 » 01 avr. 2019, 16:50

phyvette a écrit :
01 avr. 2019, 14:27
RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : ARRÊTONS DE FAIRE L'AUTRUCHE

Notre planète se réchauffe : personne aujourd'hui ne peut raisonnablement le contester. L'année 2018 a été la quatrième la plus chaude jamais enregistrée, dépassant de 0,83°C la moyenne 1951/80 ; cette même année, les glaces de l’Arctique ont été les deuxièmes plus petites observées. En Antarctique, le glacier Thwaites, sur la mer d'Amundsen recule en moyenne de 500 mètres par an depuis 20 ans. Le réchauffement climatique est là : pouvons nous le stopper, ou au moins vraiment le ralentir ?..
http://www.economiematin.fr/news-rechau ... e-autruche
alors que le pic fossile, lui , ne va provoquer aucun désagrément pour personne, c'est bien évident :lol:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9151
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Et si beaucoup plus que +2°C de réchauffement ?

Message par mobar » 01 avr. 2019, 17:16

GillesH38 a écrit :
01 avr. 2019, 16:47
mobar a écrit :
01 avr. 2019, 13:51
GillesH38 a écrit :
01 avr. 2019, 11:40
La variation annuelle du CO2 est entièrement due aux émissions anthropiques, qui sont le double de cette variation. Donc si il y avait un phénomène naturel qui faisait varier le CO2, il baisserait, il ne monterait pas.
La variation de température naturelle des océans impacte les émissions naturelles quand la température augmente la solubilité du CO2 diminue et quand la température baisse la solubilité augmente
hem... bon je te la refais.

La quantité de CO2 dans l'atmosphère augmente de 20 Gt/an alors que la combustion des fossiles produit 40 Gt/an : la quantité dont varie le carbone stocké dans les océans et la végétation est donc de 20 Gt/an ABSORBES, pas EMIS ! tu ne vas pas remettre en question le principe d'une addition ou d'une soustraction je suppose ?

si le CO2 dégazait à cause de la température, cela s'ajouterait aux 40 Gt/an produit par la combustion et le CO2 atmosphérique augmenterait de plus que cette quantité. Donc c'est l'inverse qui se produit, le CO2 se dissout dans les océans malgré l'augmentation de température (simplement parce que la concentration augmente dans l'atmosphère donc ça déplace l'équilibre dans l'autre sens).
Tu pars du principe que les émissions de CO2 fossiles sont absorbés à 50% par les océans et la végétation, mais tu n'en sais rien! (Le CNRS prétend que c'est 25%, mais il n'en sais rien non plus!)!

Si la teneur en CO2 atmosphérique augmente; ce peut être tout a fait à cause de l'augmentation de température et en quantité beaucoup plus importante que les 20 Gt de CO2 fossile émises annuellement

La solubilité du CO2 dans l'eau de mer varie entre 3,3 kg/m3 d'eau à 0°C et 1,3 kg/m3 d'eau à 30°C

Avec une circulation thermohaline qui elle varie de 10 à 30 000 000 de m3/seconde, la quantité de C02 "stockable" par l'atlantique nord est au minimun de 20 000 tonnes par seconde et au maximum de 50 000 t/s

Il y a de la marge pour stocker les minables 500 tonnes de CO2 d'origine pétrolière émise par les humains chaque seconde!

il faut chercher ailleurs l'augmentation de la teneur en CO2 de l'atmosphère!
Surement que les dégazages tropicaux sont bien plus important qu'estimé, ou que les stockages sont inférieurs aux pôles, ou les deux

Mais comme on ne les connais pas précisément, on ne peut rien dire, et surtout pas tirer des conclusions péremptoires comme : le CO2 émis par l'homme est le seul et unique responsable de l'augmentation des températures moyennes terrestres

Avec pour corollaire que ceux qui vont bosser avec des diesel y aillent en trottinette ou payent la taxe pendant que nous, les gros malins, continuons à voler avec du kérosène détaxé!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre