Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 25 févr. 2007, 22:55

le pic est pioche ! (en tout cas pas sur les graphiques...)

Cela dit ce ne sont pas des chiffres qui sont forcement contradictoires. Les générations qui ont surtout connu les "bienfaits" de la société de consommation ont en effet aujourd'hui une espérance de vie qui augmente. Mais qu'en sera-t-il des générations qui risquent surtout de connaître l'envers de la médaille ? Dérèglements climatiques, pollutions, déchets, difficulté de vie ? Ce sont deux tendances qu'il faut analyser en parallèle. Mais toutes deux sont bien réelles.
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 01 mars 2007, 01:10

Image
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 01 mars 2007, 19:05

Environnement2100,

c'est une pub pour Firestone, Michelin et Bridgestone ? :-D

Avatar de l’utilisateur
Schlumpf
Modérateur
Modérateur
Messages : 2384
Inscription : 20 nov. 2005, 12:11
Localisation : Wiesbaden

Message par Schlumpf » 06 mars 2007, 22:48

c'est une pub pour Beuchat !
L'Homo sapiens se conjugue à la première personne du présent irresponsable...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 12 août 2010, 14:51

Aprés les récifs de pneu, le recif de ..... char !
Thaïlande : des chars jetés à la mer pour protéger les poissons

Rue89 | 10/08/2010

Les carcasses de 25 chars d'assaut de l'armée thaïlandaise ont été immergées lundi dans le golfe de Thaïlande. Leur mission : sauvegarder l'écosystème.

Ces vieux chars T69-2, achetés à moitié prix à la Chine en 1987, devraient servir de récifs artificiels pour les poissons du golfe.

Image
http://www.rue89.com/planete89/2010/08/ ... ons-161701

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 12 mai 2015, 20:59

Le retrait des pneus-récifs artificiels a débuté dans la baie d’Antibes

le 12/05/2015 lemarin.fr

Aujourd’hui, l’idée peut paraître saugrenue mais, dans les années 1980, 25 000 pneus avaient été immergés dans la baie d’Antibes en guise de récifs artificiels, aux côtés de blocs de béton et de bateaux. Ils avaient été installés dans les 50 hectares de réserve de la zone. Trente ans plus tard, au cœur de la zone Natura 2000, les amas tenus par des barres de métal n’ont pas résisté à la houle et les pneus se sont répandus sur le sol, perdant leur fonction d’habitat et risquant d’entraîner des dommages pour les autres récifs de la zone.

D’où la première manipulation d’enlèvement, entre le 4 et le 12 mai, pour 10 % d’entre eux sous la maîtrise d’ouvrage de l’Agence des aires marines protégées. Dix plongeurs ont été chargés d’enfiler 10 à 30 pneumatiques sur des cordes afin qu’ils soient remontés à la surface par une grue puis stockés dans des bennes à bord du navire.

Les matériaux vont rejoindre le port de Saumaty de Marseille puis être acheminés en camion vers Istres où ils seront nettoyés puis valorisés dans un cadre encore à définir. « C’est une première en France, explique Élodie Garidou, chargée de mission à l’Agence des aires marines protégées. Nous n’avons encore jamais retiré de pneus immergés. Il s’agit aussi pour l’agence du premier projet concret de restauration marine. »

La totalité ôtée en 2016 ?

« Le fait de remuer les pneus n’a pas posé de problème en termes de matières en suspension, précise Élodie Garidou. Les sédiments étant lourds, ils retombent rapidement. » Le chantier, d’un montant de 160 000 euros, a été financé par l’Agence des aires marines avec une aide de 55 % de l’Europe via le Feder.

Et ce premier chantier en annonce un bien plus ambitieux. « L’objectif est d’enlever la totalité des 25 000 pneus, poursuit la chargée de mission. Nous aimerions engager l’opération en 2016, mais il faudra trouver des financements. » Un dernier chiffrage, qui doit être mis à jour, fait état d’une facture avoisinant le million d’euros.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... ns-la-baie

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par Alturiak » 13 mai 2015, 14:31

Bihouix dit qu'on pourrait rouler dix fois plus avec nos pneus de voiture en les rechapant comme les pneus de camion, au lieu de les changer tous les X km...

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par sherpa421 » 13 mai 2015, 14:56

La différence entre un camion et une voiture c'est le nombre de roue. Il arrive régulièrement qu'un camion explose un pneu. En voiture ça va rapidement être catastrophique. Je ne pense pas que la structure des pneus de voiture soit conçu pour une durée de vie aussi importante.

Renforcer un pneu ça impliquerait une augmentation de son poids et donc une augmentation de la consommation.

Pas sur que le bilan total soit positif.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par energy_isere » 28 mai 2015, 20:41

Retour sur terre pour des milliers de pneus usagés sortis de la Méditerranée

Le Monde.fr | 13.05.2015

Objectif atteint : les derniers pneus collectés ont été hissés sans difficulté à bord d’un bateau-citerne, mardi 12 mai en fin de journée, soit 2 500 boudins tirés de la Méditerranée. Il en reste toutefois dix fois plus à une trentaine de mètres de fond, au large de Vallauris Golfe-Juan, dans les Alpes-Maritimes.

Ces amas de 3 480 mètres cubes ne se trouvaient pas au fond de l’eau par hasard.
..................


Las, l’initiative a fait un flop : cet habitat recyclé n’a pas ou peu été colonisé. En outre, sous l’effet de la houle et des courants, les pneumatiques se sont largement dispersés. Aujourd’hui, non seulement ils font tache dans les paysages sous-marins, mais ils ont aussi un impact mécanique (d’écrasement) sur les herbiers et les coraux.

Image

..............
http://www.lemonde.fr/pollution/article ... 52666.html#

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par energy_isere » 24 sept. 2018, 21:46

Le sujet refait surface, les pneus aussi.
Au large de Vallauris, un mois pour remonter des milliers de pneus immergés

Publié le : 23/09/2018

A 500 mètres du rivage, des scaphandriers se relaient pour remonter à la surface des eaux turquoise du golfe Juan des milliers de pneus: immergés depuis des décennies, ils devaient servir de récifs artificiels dans cette zone protégée mais ne remplissent plus aujourd’hui cet objectif

« Le matin, c’est facile, l’eau est claire, on enfile le bout autour des pneus comme un collier et on les fait remonter avec la grue, mais l’après-midi, à force de remuer tout ça au fond, on n’y voit plus rien et ça se complique », lance Morgan Postic, du pont de l’Océa, avant d’enjamber le bastingage de ce navire pour une nouvelle plongée.

Image

Comme Morgan, quatre autres scaphandriers se relaient depuis le début de la semaine, à raison de plongées de 40 minutes, sous le soleil de plomb qui écrase encore ce golfe des Alpes-Maritimes, entre Cannes et Juan-les-Pins. Des milliers de pneus y sont immergés depuis les années 80, par 30 mètres de fond.

Financée à hauteur d’un million d’euros par l’Agence française pour la biodiversité (AFB), un organisme d’Etat, et par la fondation Michelin pour 200.000 euros, l’opération doit durer un mois pour retirer dans un premier temps 10.000 pneus. Une seconde campagne sera lancée au printemps prochain pour enlever 12.500 autres pneumatiques restant.

Cette « première » a été lancée après des études menées en 2005 par l’Université de Nice qui ont montré que les pneus, une trentaine d’années après leur immersion, continuaient à « émettre des produits toxiques », notamment des métaux lourds, explique Patrice Francour, professeur d’écologie au laboratoire Ecomers de l’Université de Nice Côte-d’Azur.

En 2015, une première opération pilote a permis de remonter 2.500 pneus sur les 25.000 qui avaient été immergés, et surtout de valider le principe d’une opération de nettoyage complet du site. Celui-ci est situé dans une zone Natura 2000 aujourd’hui gérée par le département, au droit même de la fastueuse propriété du roi d’Arabie Saoudite.

Dans les années 80, « on espérait restaurer ici une vie aquatique mais ça n’a pas fonctionné, il s’est avéré que ce récif de pneus n’était pas un milieu prolifique pour la biomasse »,
explique Eric Duplay, adjoint au maire d’Antibes. Il justifie l’opération actuelle par le fait que « les pneus peuvent se dégrader, se transformer en granulat et envahir les champs de posidonie ».

Installés à l’origine à l’initiative des services de l’Etat et de la prud’homie de pêche locale, et situés entre la zone coralligène et les herbiers de posidonie, dans une aire marine où la pêche est interdite, ces récifs n’ont pas, notamment, « accueilli d’espèces sédentaires comme les chapons », confirme Denis Genovese, président du comité départemental des pêches. « Il y avait bien des mérous, des congres et des sars qui tournaient autour, mais aucune espèce ne s’est réellement habituée ici », ajoute ce pêcheur d’Antibes, l’un des 20 encore en activité dans cette prud’homie.

Les pneus, une fois remontés à bord de l’Océa, seront ensuite acheminés à Nice et recyclés pour servir de granulat pour les matériaux de construction, notamment pour les routes. « Ensuite, nous allons laisser les fonds se restaurer naturellement et continuer à surveiller la zone avec des capteurs permettant de mesurer comment cette aire marine protégée, qui est pour nous une sorte de laboratoire, va évoluer », indique Patrice Francour, de l’Université de Nice. Ce récif de pneumatiques, unique en France, est en revanche plus répandu dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis, selon ce scientifique.
https://www.goodplanet.info/actualite/2 ... -immerges/

batista
Condensat
Condensat
Messages : 682
Inscription : 16 juin 2008, 23:16
Localisation : Cognac

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par batista » 24 sept. 2018, 22:09

Des récifs de pneus !? :shock: ça existe ce truc ? C'est pas possible ](*,)
"Ça va mieux." F. Hollande

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59160
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les récifs de pneu : fausse bonne idée

Message par energy_isere » 22 mai 2019, 20:25

Et voila, fin définitive de cette fausse bonne idée.
Méditerranée : l’opération de retrait des 25 000 pneus achevée avec succès

Publié le 22/05/2019 lemarin.fr

Environ 25 000 pneus – immergés dans le site Natura 2000 Baie et cap d’Antibes - îles du Lérins, au large de Cannes, à la fin des années 1970 pour servir de récifs artificiels – ont été totalement enlevés lors d’une opération pilote conduite par l’Agence française pour la biodiversité (AFB).

Image

Les plongeurs, descendus à des profondeurs situées entre 25 et 40 mètres, enfilent telles des perles les pneumatiques sur un filin et constituent des « colliers » de 10 à 30 pneumatiques. (Photo : Greg Lecœur / Agence française pour la biodiversité)

https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... pneus-sest

Répondre