Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7896
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par phyvette » 12 mai 2008, 23:23

Sandro Minimo a écrit :
Seiya a écrit :Un sursis de 10 ans est une bonne nouvelle.
](*,)
Ben quoi ? Un cat-cat ça dure pas plus de 10 ans non ? :-D

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Krom » 12 mai 2008, 23:33

Je sais pas ce que vous avez. On peut pas dire que c'est une mauvaise nouvelle.

On peut pas non plus faire la fête : le climat va quand-même être bouleversé, et de notre vivant.

Seiya
Brut léger
Brut léger
Messages : 456
Inscription : 09 sept. 2007, 23:16

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Seiya » 12 mai 2008, 23:36

Bof, après tout, vous avez raison : plus les banquises fondent vite, mieux c'est. Plus les écosystèmes sont dérangés rapidement, mieux c'est. Non, il ne faut surtout pas faire de pause dans le RC.
"C’est ainsi que ce qui peut l’aider et l’aiderait, devient sa perte, comme toute énergie mal employée."

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par ABC » 13 mai 2008, 00:00

En fait, si le réchauffement fait une pause pour les dix prochaines années, cela risque d'être une mauvaise nouvelle.
Les "sceptiques" vont en tirer argument pour ne rien faire, ou pire, relancer le charbon...

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Sandro Minimo » 13 mai 2008, 00:41

ABC a écrit :En fait, si le réchauffement fait une pause pour les dix prochaines années, cela risque d'être une mauvaise nouvelle.
Les "sceptiques" vont en tirer argument pour ne rien faire, ou pire, relancer le charbon...
D'où mon " ](*,) ".

C'est bien le problème et c'était le titre d'un article qui se posait la question genre : "Les politiques climatiques peuvent-elles supporter un léger refroidissement?". J'ai bien peur que non...

Seiya
Brut léger
Brut léger
Messages : 456
Inscription : 09 sept. 2007, 23:16

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Seiya » 13 mai 2008, 00:43

ABC a écrit :En fait, si le réchauffement fait une pause pour les dix prochaines années, cela risque d'être une mauvaise nouvelle.
Les "sceptiques" vont en tirer argument pour ne rien faire, ou pire, relancer le charbon...
Bof, des années de discours alarmistes n'ont pas du tout fait évoluer les choses. Seuls le prix du baril et la déplétion auront un effet sur la consommation.

Personnellement, je préfère que le climat se calme, même si c'est temporaire. Pendant ce temps-là, la banquise pourra revenir, les glaciers pourront se reconstituer, les coraux pourront souffler un peu, etc.

Désirer un RC le plus rapide possible, juste pour que les sceptiques se taisent, c'est... hum... quelle ironie du sort ! ](*,)
"C’est ainsi que ce qui peut l’aider et l’aiderait, devient sa perte, comme toute énergie mal employée."

Sandro Minimo
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 394
Inscription : 22 févr. 2008, 00:01

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Sandro Minimo » 13 mai 2008, 00:51

Seiya a écrit :Personnellement, je préfère que le climat se calme, même si c'est temporaire. Pendant ce temps-là, la banquise pourra revenir, les glaciers pourront se reconstituer, les coraux pourront souffler un peu, etc.
Alors ça, ça me paraît bien optimiste. Je ne pense sincèrement pas que des glaciers ou la banquise puissent se reconstituer avec 10 ans d'accalmie de réchauffement... À moins qu'on observe un brusque refroidissement. Et puis, si c'est pour que tout s'emballe de nouveau dans 11 ans... c'est bien la peine.

Seiya
Brut léger
Brut léger
Messages : 456
Inscription : 09 sept. 2007, 23:16

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Seiya » 13 mai 2008, 01:50

Sandro Minimo a écrit :Et puis, si c'est pour que tout s'emballe de nouveau dans 11 ans... c'est bien la peine.
Au moins, la température partira d'un point plus bas. Ce n'est pas le but recherché ? #-o

Et s'il y a un "coup de froid" qui revient régulièrement, ça devrait faire baisser la fièvre de manière non négligeable. Plutôt une bonne nouvelle, si on considère que le chaud est mauvais.

Autre remarque : dans les modèles, ce qui chauffe ce sont surtout les rétroactions positives. Si le coup de froid amène régulièrement une plus grande superficie en glace, ça a de bonnes chances de perturber les rétroactions positives et donc d'amoindrir nettement le réchauffement prévu dans un cadre de RC constant.
"C’est ainsi que ce qui peut l’aider et l’aiderait, devient sa perte, comme toute énergie mal employée."

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par ABC » 13 mai 2008, 14:01

Seiya a écrit :Bof, des années de discours alarmistes n'ont pas du tout fait évoluer les choses. Seuls le prix du baril et la déplétion auront un effet sur la consommation.
Ce n'est pas complètement faux, le PO est peut-être la seule chose qui puisse s'opposer au RC.
Seiya a écrit :Désirer un RC le plus rapide possible, juste pour que les sceptiques se taisent, c'est... hum... quelle ironie du sort ! ](*,)
Ceci est une interprétation-déformation de mes propos. Le fait est que la supposée pause de quelques années(je te rappelle que cette hypothèse est discuté) ne changera rien à moyen terme selon les défenseurs même de la thèse. D'ailleurs, ce serait dû à un phénomène cyclique qui, parfois s'opposerait au RC, parfois s'y rajouterait.
Et s'il y a un "coup de froid" qui revient régulièrement, ça devrait faire baisser la fièvre de manière non négligeable. Plutôt une bonne nouvelle, si on considère que le chaud est mauvais.
Il n'a jamais été dit qu'il y allait avoir un coup de froid, mais plutôt une pause dans les hausses.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par Krom » 06 juin 2008, 17:28

Un article dithyrambique sur l'énergie éolienne vient d'être publié sur TheOilDrum.

Non seulement ça fait du bien de lire ça, mais en plus, on y découvre des informations encourageantes :
Denmark (which has enjoyed a number of days when more than 100% of its electricity needs was produced by wind)
(L'article mentionne ceci dans un passage expliquant que non, l'éolien n'est pas peu fiable.)

Avatar de l’utilisateur
thorgal
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1954
Inscription : 05 nov. 2005, 17:55
Localisation : Copenhague

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par thorgal » 06 juin 2008, 17:56

ouais, en _moyenne_ ~15% de la consommation d'EL danoise est d'origine éolienne. On veut augmenter cette fraction. Car d'un autre côté, on brûle pas mal pour nous chauffer ... un peu à la traine niveau CO2. De plus, les autoroutes principales sont en train d'être agrandie en raison de projections du traffic routier un peu "optimistes" (dans le sens, plus de conducteurs individuels). Je crois qu'ils commencent à déchanter mais faut bien finir les travaux et ça rapporte à ceux qui construisent j'imagine. Ici, les transports en commun sont assez denses, je vois pas pourquoi on élargit les autoroutes. Tout ce que ça pourrait faire, c'est à la rigueur augmenter le traffic donc la pollution locale, et le stress ambiant afférent.
Never under-estimate the predictability of stupidity - Bullet Tooth Tony

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15070
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par GillesH38 » 06 juin 2008, 18:39

les proportions par pays européens n'ont pas grand sens, vu l'interconnexion des réseaux. Il faudrait globaliser au niveau de la zone européenne interconnectée, qui devient par définition un ensemble fermé sans possibilité de revente.

* une base stable comme le nucléaire devient ininteressante quand elle dépasse le minimum de consommation possible. La france a 80 %, mais elle en revend la nuit : je pense qu'en moyenne une base de 60 % est à peu pres le maximum.

* une base intermittente comme l'éolien et le solaire devient ininteressante quand la production de pointe dépasse la consommation (encore une fois dans un réseau interconnecté, c'est à dire sans possibilité de vendre l'excédent à l'extérieur). Vu l'intermittence, je pense que 15 % est un grand maximum. Mais si on a une base nucléaire, c'est 15 % de ce qu'il reste à produire, soit 6 % environ de la consommation !

Pour le reste, c'est hydraulique et fossiles, seules ressources mobilisables rapidement sur demande.
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par energy_isere » 22 oct. 2010, 18:25

La qualité de l'air s'améliore à Paris

Les taux de deux polluants majeurs ont chuté de 80 % entre 1998 et 2008.


La qualité de l'air à Paris s'est globalement améliorée depuis dix ans. En 1998, la Préfecture de police (PP) avait mesuré l'exposition des Parisiens à la pollution atmosphérique, selon leur mode de déplacement - à pied, en voiture, en bus, à vélo ou en métro. La même enquête, menée dix ans plus tard, révèle une chute spectaculaire des taux de monoxyde de carbone, un gaz irritant, et de benzène, un cancérigène reconnu pour l'homme. «Pour ces deux polluants, la diminution est de l'ordre de 80 %, quel que soit le trajet effectué», indique Claudie Delaunay, responsable de l'étude au laboratoire central de la PP. Deux autres polluants - les particules et le dioxyde d'azote - sont cependant stabilisés à des niveaux préoccupants.

Selon Jean-Louis Léonard, député (UMP) et président du programme de recherche Predit qui a financé l'étude, «les progrès enregistrés sont dus à l'amélioration du parc automobile et des carburants, mais aussi aux normes européennes d'émission de plus en plus strictes». Ils correspondent aussi à une réduction de la circulation automobile à Paris. En dix ans, les déplacements ont diminué de 8 % sur le boulevard périphérique et de 27 % à Paris intra-muros, soulignent les auteurs de l'étude menée avec la RATP et la Ville.

...............
http://www.lefigaro.fr/environnement/20 ... -paris.php

Avatar de l’utilisateur
osas09
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 363
Inscription : 15 oct. 2007, 11:44

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par osas09 » 22 oct. 2010, 18:42

La qualité de l'eau de la seine s'améliore aussi:
20 minutes a écrit :
La Seine déborde de vie sous-marine
Des plongées pour observer la biodiversité...
Eponges, algues, coquillages, poissons... La biodiversité dans la Seine se porte bien. En tout cas mieux: «Nous sommes passés de deux ou trois espèces de poissons dans les années 1970 à une trentaine aujourd’hui», explique Yann Lefranc, médiateur scientifique au Palais de la découverte. À l’occasion de la Fête de la science, des plongées dans les eaux de la Seine, en partenariat avec la brigade fluviale de la préfecture de police de Paris, permettent d’observer les différentes espèces qui la peuplent et de constater que la Seine est loin d’être un fleuve asphyxié par la pollution.

On y trouve couramment des algues, nommées diatomées, des petits coquillages ressemblant à des coques, des éponges fixées aux pieds des ponts et de nombreuses espèces de poissons, qui ne sont toutefois pas comestibles.

Réintroductions d’espèces et oxygénation
Si la biodiversité de la Seine s’est enrichie ces dernières années, c’est en grande partie grâce à l’amélioration du traitement des eaux usées. Les problèmes d’oxygénation, qui provoquaient une mortalité massive de poissons lorsque des orages d’été faisaient ruisseler les eaux de pluie dans la Seine, ont également été résolus par l’installation d’oxygénateurs le long du fleuve.

Certaines espèces de poissons ont également été réintroduites, comme le silure, pour la pêche ou par accident: «Le retour du poisson-chat est dû à une fausse manœuvre durant une vidange dans un bassin du Muséum», raconte Yann Lefranc.
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63421
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Est-ce que ça va mieux quelque part ? (environnement)

Message par energy_isere » 25 avr. 2014, 19:05

Le parc naturel marin de la mer de Corail officialisé par la Nouvelle-Calédonie

le 23/04/2014 lemarin.fr

Lors de la dernière réunion avant les élections prévues en mai, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a adopté l’arrêté de création du parc naturel de la mer de Corail. Avec 1,3 million de km2, c’est la plus vaste aire marine protégée sous juridiction française.

Son périmètre couvre toute la zone économique exclusive, ainsi que les eaux territoriales, îles et îlots dont la gestion est assurée par le gouvernement. Elle sera une des plus importantes aires marines protégées dans le monde et permet de passer de 4 à 16 % des eaux sous juridiction française placées sous protection.

La création de ce parc était à l’étude depuis son annonce par le président du gouvernement, Harold Martin, lors d’une réunion du Forum du Pacifique en août 2012. Un moment en jachère, le dossier avait été relancé en novembre 2013.

La zone compte une grande variété d’écosystèmes, avec en particulier une fosse à 7 919 mètres de profondeur et de nombreux récifs coralliens.

Image
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... donie.html

Répondre