Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par mahiahi » 19 oct. 2011, 16:48

On reste dans la Croissance (verte), toutefois : on se prépare des ddésillusions
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 24 oct. 2011, 10:32

Pêche illégale : 57,77 millions d’euros d’astreinte pour la France

21/10/2011 UniversNature

Le 11 juin 1991, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJCE) condamnait la France à verser une amende de 20 millions d’euros pour ne pas avoir respecté la taille minimale de capture des poissons, et notamment du merlu, entre 1984 et 1987. A l’annonce de cet arrêt, la France fit appel. En 2002, n’ayant toujours pas renforcé ses contrôles en la matière, la France fut à nouveau assignée par la Commission européenne. Le 19 octobre 2011, le verdict a finalement été rendu et l’appel rejeté. La France se voit, ainsi, condamnée à payer une astreinte de 57,77 millions d’euros.

Cette infraction est malheureusement loin de faire exception. Très récemment, un rapport du Pew Environnement Group a révélé que la quantité de thon rouge commercialisée en 2010 était trois fois supérieure à la quantité totale de capture autorisée. Dès lors, les deux tiers des ventes de cette espèce menacée relèvent de l’illégalité. Dans le cas français, comme le souligne Elise Pêtre, du WWF France, la condamnation implique que le contribuable payera trois fois des poissons issus de la pêche illégale, via les subventions européennes, l’achat même et le règlement de l’amende due. Il est à espérer que ces récentes révélations insuffleront un nouvel élan aux débats entourant la réforme de la Politique Commune des Pêches (PCP), qui a échoué jusqu’à aujourd’hui à instaurer une pêche durable.

Cécile Cassier
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=4870

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 05 janv. 2012, 15:54

Les quotas de pêche européens ignorent les avis scientifiques

03 Janv 2012 univers-nature.com

En juillet 2011, la Commission européenne soumettait une proposition en vue de la prochaine révision de la Politique Commune de la Pêche (PCP). Se distinguant par l’absence d’engagement contraignant, celle-ci avait largement déçu les ONG militant en faveur d’une pêche durable. Sans changement profond, les subventions de la PCP continueront donc à mettre à profit les impôts des citoyens européens pour financer la surpêche. De même, la négociation des quotas de pêche a laissé un goût d’échec. Selon le WWF, dans près de 70 % des cas, les quotas fixés sont largement supérieurs aux recommandations scientifiques. Les ONG dénoncent vivement cette PCP, basée sur un marchandage de quotas individuels, entre des ministres européens des Pêches focalisés par la défense à court terme des intérêts de leurs industries.

Alors que 75 % des stocks de poissons dans les eaux européennes sont aujourd’hui surexploités, l’évidente issue de cette politique de l’autruche ne peut être niée. Inévitable en l’absence de mesure concrète, la diminution régulière des stocks et des captures se soldera, pourtant, par la baisse de la rentabilité du secteur. Dès lors, il ne s'agit plus d’opposer défenseurs des poissons et défenseurs des pêcheurs mais de mettre en place une PCP capable de préserver l’un comme l’autre. Des solutions existent pour réaliser cette gestion mesurée, telles que l’instauration de zones marines protégées et de réserves en mer, et une gestion commune des zones de pêche prenant en compte l’intégralité de l’écosystème et non une espèce en particulier. Scellé, le sort des pêcheurs et des poissons dans les eaux européennes à long terme se joue dès à présent, et repose majoritairement sur la tournure que prendra la prochaine réforme de la PCP.

Cécile Cassier
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=4968

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 20 avr. 2012, 09:32

Image

Nouvel Observateur du 05 Avril 2012

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 23 mai 2012, 17:34

Les poissons disparaissent des eaux territoriales françaises

par Guillaume Pagès, thegreenweb, 23 mai 2012

La trop grosse consommation de poissons des Français pourrait s’avérer fatale pour la biodiversité à long terme.

Selon une étude de la New Economics Foundation (NEF) menée en partenariat avec l’association Ocean2012, l’épuisement des stocks de poissons dans les eaux françaises interviendrait plus tôt que l’année dernière.

Nos concitoyens consommeraient en moyenne 34,2 kilos de poissons par an, faisant de la France le cinquième pays de l’Union Européenne (UE) le plus friand. Les stocks seraient par ailleurs épuisés trois semaines plus tôt qu’en 2011 et trois mois et demi plus tôt qu’il y a 20 ans. La disparition des effectifs de poissons ne semble cependant pas inquiéter les distributeurs, en tout cas pour le moment, ces derniers ayant recours à des importations massives.

Un écosystème menacée par la surpêche.

La surpêche explique ce phénomène, les pêcheurs ayant besoin d’aller toujours plus au large des côtes, en dépit des mesures mises en place, d’où une grave menace pour la biodiversité marine française.

Les prochaines mesures mises en place au niveau continental, dans le cadre de la politique commune, suffiront-elles à assurer la sauvegarde de certaines espèces aujourd’hui menacées parce que leur population n’arrive plus à se reconstituer entièrement d’une année sur l’autre ?

La protection de l’environnement passe en tout cas plus que jamais par l’Homme. S’il ne tient pas à voir disparaître des espèces, il lui faudra surveiller et même ralentir la cadence…
http://www.zegreenweb.com/sinformer/les ... ises,54895

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 24 mai 2012, 10:33

Poissons : le 6 juillet l’Europe va piller ses voisins

21 Mai 2012 Univers-nature

Dotée de l’une des plus importantes flottes de pêche du monde, l’Union européenne doit faire face à une consommation de produits de la mer en constante augmentation. Mais elle paie aujourd’hui les conséquences de la surexploitation des stocks de poissons des eaux communautaires, qui se raréfient. Actuellement, un poisson sur deux consommés par les Européens est pêché en-dehors des frontières de l’UE. Les flottes européennes pêchent ainsi de plus en plus loin, reportant cette pression sur d’autres stocks halieutiques dont dépendent certaines communautés. Et si elle ne s’expatrie pas pour le pêcher, l’UE importe le poisson dont elle a besoin. En 2007, les importations de l’UE surpassaient ses exportations de 4,3 millions de tonnes de produits de la mer. Ses importations représentaient alors environ 57 % de sa consommation totale.

Le « jour de dépendance » à l’égard du poisson fixe la date à partir de laquelle un pays ou une région, confronté à l’épuisement de son stock, commence à dépendre de ressources extérieures pour sa propre consommation. Selon l’alliance d’ONG OCEAN2012, pour l’ensemble de l’UE, cette date tombe le 6 juillet. Au regard de quoi, la moitié de la consommation européenne repose sur des stocks de poissons issus d’eaux non communautaires. Or, chaque année, ce « jour de dépendance » survient plus tôt. Pour la France, le jour de dépendance est ainsi passé du 13 juin en 2011 au 21 mai en 2012.

Cécile Cassier

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 01 juin 2012, 11:15

Le Sénégal protège ses eaux des navires étrangers

Il y a quelques mois, alors encore candidat, l’actuel président de la République du Sénégal, Macky Sall avait rencontré des représentants de Greenpeace à Dakar. Lors de cette entrevue, il s’était engagé à mettre fin au pillage des eaux sénégalaises par des navires étrangers. Il a finalement tenu ses promesses. En effet, début mai, le gouvernement sénégalais a annulé les autorisations de pêche délivrées aux 29 chalutiers pélagiques (1) étrangers évoluant dans les eaux sénégalaises. Cette décision est une bonne nouvelle pour les pêcheurs artisans locaux, confrontés à une diminution de leurs ressources due à la surpêche exercée par les pêcheries étrangères, et notamment européennes.

Cécile Cassier

1- Relatif à la pleine mer mais éloigné du fond.
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=5183

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 04 juin 2012, 09:43

Saison thon rouge 2012: l’officielle se termine, l’illégale se poursuit

04 Juin univers-nature

Le 30 mai dernier, les thoniers senneurs français ont atteint leur quota de prises de thon rouge, mettant ainsi fin à leur saison de pêche annuelle, 15 jours avant l’échéance fixée. Mais, outre la pertinence discutée de ces quotas officiels, la présence de flottes étrangères non autorisées en Méditerranée suscite l’inquiétude. Selon le WWF, 13 navires chinois et une flotte de pêche battant pavillon inconnu ont été détectées dans cette zone de pêche. Appelée à expliquer sa présence, la flotte chinoise a répondu être en route pour la Mauritanie. La seconde flotte non identifiée a été repérée à plusieurs reprises à l’ouest de la Méditerranée, notamment au large des Baléares, « principale zone de pêche du thon rouge ».

Malgré ces indices de pêche illégale, aucune autorité compétente (ICCAT, Commission européenne), ni aucun des pays traditionnellement impliqués dans cette pêche (France, Italie, Espagne…) n’a entrepris d’inspection en mer. Dès lors, la présence de navires étrangers peu inquiétés et le laxisme des contrôles témoignent d’une régression d’une vingtaine d’années en arrière.

Cécile Cassier
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=5191

WizardOfLinn
Charbon
Charbon
Messages : 231
Inscription : 15 mai 2009, 16:09

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par WizardOfLinn » 04 juin 2012, 11:50

energy_isere a écrit : ...
Nos concitoyens consommeraient en moyenne 34,2 kilos de poissons par an, faisant de la France le cinquième pays de l’Union Européenne (UE) le plus friand.
...
Ce chiffre me parait bien élevé pour une consommation directe.
N'inclut-il pas le poisson utilisé pour produire des farines destiné à l'alimentation du bétail ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 09 juil. 2012, 09:35

Réouverture du Rhône aux poissons migrateurs

Qu’ils régulent le débit ou qu’ils produisent de l’énergie, les ouvrages construits sur les cours d’eau ont un lourd impact sur les populations de poissons migrateurs. Près de 60 000 barrages, écluses, seuils ou anciens moulins barrent actuellement les cours d’eau en France (1). Pour y remédier, des mesures sont prises telles que l’aménagement de voies de passage pour les poissons ou le retrait des ouvrages en question. Fin février 2012, le ministère de l’écologie confirmait ainsi la suppression de deux barrages hydroélectriques situés sur la rivière Sélune, dans la Manche, pour permettre le passage du saumon. Le 4 juillet dernier, dans le Gard, le Bas Gardon (2) a officiellement été réouvert à la migration des poissons, grâce à la nouvelle passe à poissons du village de Comps.

Trois passes à poissons ont déjà été installées le long du Gardon, en amont du seuil de la confluence Rhône / Gardon, afin de faciliter la circulation des espèces migratoires. Quatrième ouvrage du genre, la passe de poissons de Comps est également le plus grand du Gard, totalisant 11 bassins successifs. Grâce à ces ouvrages de franchissement, l’alose, l’anguille et la lamproie, 3 espèces migratrices menacées, peuvent désormais accéder à 14 km supplémentaires de cours d’eau. Ces aménagements s’inscrivent dans une stratégie de réouverture du Rhône aval aux poissons migrateurs, sur 200 km de l’embouchure à la confluence de la Drôme d’ici fin 2015.

Cécile Cassier

1- Environ 2000 de ces ouvrages sont utilisés pour la production d’électricité. La grande majorité d’entre eux est « sans usage avéré », estime l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée & Corse.
2- Le Bas Gardon est le premier affluent du Rhône depuis l’embouchure.
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=5256

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par Herv12 » 11 juil. 2012, 20:39

Oui, la guerre contre les anciens moulins est déclarée, et l'état s'en est donné les moyens. En 2014, les anciens droits d'eau qui n'auront pas été mis en valeur seront considérés néants. (Certains d'entre eux remontent à l'occupation romaine)... S'en suivra la destruction de nombreux petits barrages.

L'effacement du barrage de maison rouge était destiné à faire revenir les poissons migrateurs. http://www.onema.fr/IMG/Hydromorphologi ... e_vbat.pdf
Malgrés les autocongratulations des administrations concernées, on peut tout de même se poser des questions quant à l'utilité de ces mesures. Si on regarde les comptages de plus prés: http://www.logrami.fr/sites/all/files/R ... Finale.pdf La station de comptage de Châtellrault (sur l'un des cours d'eau en amont du barrage effacé) à compté le passage de 6 saumons en 2010 (11, meilleur score, en 2006...) P16. Pour un cout de 2600000€ sans compter la production électrique potentielle perdue...

L'ideal serait plutôt de réemenager ces moulins et d'y placer les ouvrages de passe à poissons, suffisants pour assurer la circulation des poissons (Au vu du traffic, ça devrait pas trop embouteiller dans le passage...). ça couterait pas forcément plus cher et produirait en prime un peu d'électricité.
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 23 juil. 2012, 11:15

La Commission Européenne propose l’interdiction du chalutage profond

21 Juillet Univers-nature

Malgré la récente opposition de la France sur ce dossier, la Commission européenne a publié, le 19 juillet dernier, une proposition visant à interdire la pêche au chalut de fond et au filet maillant de fond en eau profonde, exercée par les flottes européennes dans l’Atlantique nord-est. Le Pew Environnement Group et la Deep Sea Conservation Coalition ont félicité Maria Damanaki, commissaire européenne chargée de la pêche, qui a porté cette proposition. Il revient désormais aux ministres de la pêche de l’Union européenne et au Parlement européen d’adopter une législation favorable à la mise en œuvre de cette « proposition historique ». Propriétaires des plus grandes flottes de pêche en eau profonde de l’Atlantique nord-est, la France et l’Espagne sont les premières concernées.

Cécile Cassier
posting.php?mode=quote&f=29&p=322543

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61414
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 10 sept. 2012, 15:40

La plus grande installation de pisciculture industrielle d'Europe

Le 12 septembre 2012 marquera l'inauguration de l'installation industrielle d'Europe la plus vaste et la plus moderne, consacrée à la « production » de poissons, soit environ 1.200 tonnes de tilapias par an.
Le site basé en Pologne qui s'étend sur plus de 8 000 mètres carrés sera inauguré par l'entreprise israélienne spécialisée dans la construction et la gestion de sites de pisciculture industrielle, AquaMaof Aquaculture Technologies, en charge de la conception et de l'exploitation de l'usine.

Le coût de la construction, qui s'élève à environ 12 millions d'euros, devrait être amorti en 5 ans d'activités.
.....................
http://www.enerzine.com/604/14355+la-pl ... rope+.html

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7804
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par phyvette » 22 sept. 2012, 07:28

Image

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5198
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par Raminagrobis » 13 déc. 2012, 22:54

lien Pour le thon rouge la situation s'améliore. après une réduction draconienne des quotas de pêche, les populations remontent.
Toujours moins.

Répondre