Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 19 juin 2014, 19:34

Les États-Unis veulent créer le plus grand sanctuaire marin du monde dans le Pacifique

le 18/06/2014 lemarin.fr

Image
L'aire marine protégée du Pacific Remote Islands Marine National Monument pourrait passer de 199 500 km2 à 2 millions de km2. (Carte Maritime conservation biology institute)

Les États-Unis ont l’intention de créer dans le Pacifique le plus vaste sanctuaire marin du monde. Le président américain, Barack Obama, en a fait l’annonce le mardi 17 juin à l’occasion de la conférence internationale « Our Ocean » sur la protection des océans.

Il s’agit d’étendre une aire marine protégée existante, le Pacific Remote Islands Marine National Monument, située au sud et à l'ouest de Hawaï, qui couvre 199 500 kilomètres carrés. Sa superficie serait décuplée pour atteindre 2 millions de kilomètres carrés.

La protection passerait de 50 à 200 milles autour des îles Howland, Baker et Jarvis ; des atolls de Johnston, de Wake et de Palmyra ; et, enfin, du récif corallien de Kingman. Les États-Unis entendent interdire dans ce périmètre la pêche commerciale et l’exploitation énergétique.

Au total, plus de 3 millions de kilomètres carrés de nouvelles aires marines pourraient voir le jour dans le Pacifique avec les annonces également faites lors de la conférence « Our Ocean » par des pays comme les îles Cook ou les îles Kiribati.

Le président Obama affirme aussi qu’il a demandé à son administration une stratégie nationale pour combattre la pêche illicite. « Le marché noir du poisson représente près de 20 % des prises mondiales annuelles et prive de 23 milliards de dollars les entreprises de pêche légales », souligne un communiqué de la Maison-Blanche.

La conférence sur la protection des océans a réuni des représentants de 80 pays, les 16 et 17 juin à Washington, à l’initiative du chef de la diplomatie américaine, le secrétaire d’Etat John Kerry.
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... fique.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 29 août 2014, 21:02

« Les ressources marines européennes restent au plus bas »

le 28/08/2014 lemarin.fr

Malgré les gros efforts engagés pour améliorer l’état des stocks, les écosystèmes marins restent gravement perturbés et le renouvellement des ressources en déclin. C’est le constat d’une étude scientifique à l’échelle européenne, publiée dans Fish and Fisheries, et résumée sur une page dans le marin de ce vendredi.

L’équipe, conduite par le chercheur Didier Gascuel, montre que la surexploitation jusqu’aux années 1990 a déstructuré en profondeur les écosystèmes. La pression de pêche a ensuite été divisée par deux : quotas plus restrictifs, plans de sorties de flotte… Mais les résultats espérés ne sont pas tous au rendez-vous. Des stocks se reconstituent bien mais, globalement, les abondances ne remontent guère et les écosystèmes restent perturbés.

L’explication, assez inquiétante : le recrutement (nombre de jeunes poissons issus chaque année de la reproduction) a été divisé par deux depuis 20 ans, dans toutes les zones. Sans-doute à cause de la quasi-disparition des grands géniteurs les plus féconds. Mais l’étude pointe aussi « une possible baisse de productivité de la chaîne alimentaire liée au changement climatique, ainsi que la dégradation d’habitats côtiers qui sont essentiels dans le cycle de vie de certaines espèces ».
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... s-bas.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 31 déc. 2014, 10:54

L’Australie bannit les chalutiers de plus de 130 mètres

le 29/12/2014 lemarin.fr

Le ministère australien de l’Agriculture a annoncé, le 24 décembre, que son gouvernement allait prendre un règlement d’application immédiate, bannissant définitivement des eaux australiennes les chalutiers de plus de 130 mètres de long.

Image
L’interdiction vise des navires comme le « Margiris », qui avait failli venir pêcher dans les eaux australiennes en 2012. (Photo : Fleetmoon)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... 130-metres

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 08 mai 2015, 13:34

Razzia chinoise dans les zones de pêche africaines

Le Monde | 08.05.2015

es compagnies chinoises sont nombreuses à se livrer à la surpêche en toute impunité au large de l’Afrique de l’Ouest. Le constat en soi n’est pas nouveau. Enquête après enquête, Greenpeace Afrique s’efforce d’en mesurer l’impact sur ces eaux longtemps considérées comme un eldorado aux richesses inépuisables. Précisons que les Chinois n’y sont pas seuls.

Après s’être penchée sur les pratiques des navires de l’Union européenne, puis des russes en 2010 et 2012, l’équipe de Greenpeace installée à Dakar consacre cette fois l’intégralité de son dernier rapport à la pêche chinoise. Le document rendu public le 6 mai s’intitule : « Razzia sur les côtes africaines : la face cachée de la pêche chinoise et des sociétés mixtes au Sénégal, en Guinée-Bissau et en Guinée ».

« En 2013, nous avons identifié 462 navires battant pavillon chinois ou appartenant à des propriétaires chinois opérant dans 13 pays du continent, dont 407 sur les côtes atlantiques, témoigne Ahmed Diamé, naturaliste et chargé de campagne « océan » pour l’ONG. Le problème, c’est que lorsqu’ils partent pêcher dans un pays voisin, certains changent de nom et de tonnage en même temps, comme s’ils rétrécissaient au passage. »

Triche sur les tonnages

En effet, la pêche illégale n’est pas seulement le fait de bateaux pirates qui s’approchent des zones côtières durant la nuit, tous feux éteints et sans nom apparent sur leur coque. Cette fois, il s’agit de tricher sur le volume des cargaisons, donc sur les quantités de poissons prélevées.

Ainsi, selon l’ONG, depuis près de trente ans, la plus grande entreprise de pêche lointaine de la Chine, la China National Fisheries Corporation (CNFC), sous-déclare régulièrement le tonnage brut de ses chalutiers. Greenpeace la soupçonne d’avoir, entre 2000 et 2014, sous-estimé de 43 % en moyenne par an ses capacités de stockage de poissons dans ses déclarations aux autorités sénégalaises.

Rien que pour 2014, cette fraude équivaudrait aux captures faites par « six grands navires de pêche industrielle ». Elle correspondrait à un manque à gagner d’environ 566 000 euros de licences de pêche non payées au Sénégal.

Au total, dans les trois pays pris en compte dans cette étude (Sénégal, Guinée-Bissau et Guinée), la CNFC faisait travailler 59 navires de pêche en 2014. Les militants estiment que pour cette seule année, les tonnages que cette société aurait délibérément revus à la baisse pour au moins 44 de ces bateaux équivaudraient à ajouter 22 gros chalutiers supplémentaires dans leurs eaux.

Déclarations contradictoires

Or la concurrence est déjà rude non seulement entre gros chalutiers venus de l’autre bout du monde, mais aussi vis-à-vis des pirogues artisanales. Certaines zones près du littoral ne sont accessibles qu’à des bateaux de capacité réduite. Déclarer une cargaison inférieure à la réalité donne le droit d’y accéder indûment.

Pour parvenir à ces évaluations, Greenpeace Afrique a traqué les invraisemblances chez les compagnies de pêche. L’ONG a travaillé à partir de listes de navires établies par les autorités chinoises, des données enregistrées auprès de sources maritimes accessibles comme Lloyd’s, MarineTraffic.com ou GrossTonnage.com, de déclarations contradictoires auprès de différents Etats, voire de plans permettant d’évaluer l’ensemble des volumes clos d’un navire.

Cette étude constitue au passage une plongée dans l’univers trouble de la pêche industrielle en Afrique où le changement de pavillon et de nom est une pratique courante. « Créer des sociétés mixtes entre des dirigeants asiatiques et des locaux qui jouent les prête-noms est devenu le moyen le plus simple de pêcher en toute impunité, confie Ahmed Diamé. Car ainsi on n’est plus soumis qu’à des gouvernements ne disposant pas de moyens suffisants pour contrôler l’application de leurs lois. Il faudrait au moins que les Etats d’Afrique de l’Ouest coopèrent dans une base de données commune. »
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 29 mai 2015, 11:26

Equateur : près de 200.000 ailerons de requin saisis

29 Mai 2015

Les autorités équatoriennes ont annoncé la saisie de 200.000 ailerons de requin. Trois personnes ont été arrêtées.

C’est une pêche assez impressionnante effectuée par les autorités équatoriennes. Près de 200.000 ailerons de requin ont été saisis dans la ville de Manta, réputée pour son port de pêche. Le Ministre de l’Intérieur équatorien José Serrano Salgado a annoncé la nouvelle sur twitter, réitérant sa volonté de lutter contre le trafic d’ailerons de requin. « Nous devons mettre fin à ces réseaux criminels qui ne font que détruire l'écosystème » a-t-il martelé.

Ces ailerons sont particulièrement prisés en Asie, ou ils sont utilisés pour la cuisine, mais également dans la médecine traditionnelle. En fonction de leur taille, les ailerons peuvent se vendre à plusieurs centaines de dollars, quand la chair du requin atteint de son côté, difficilement 1 dollar le kilo.

Trois trafiquants de requins arrêtés

Au cours de la saisie, les autorités équatoriennes ont également interpellé trois trafiquants de requins présumés.Ils sont soupçonnés d’avoir participé au massacre de plus de 300.000 requins, considéré comme le crime le plus grave contre l’environnement depuis plusieurs années selon le gouvernement équatorien.

Selon une ONG, on estime que 30% des requins ne sont pêchés que pour leurs ailerons. Appelée « shark finning », cette pratique consiste à découper les ailerons sur les requins à bord des navires et à en rejeter la carcasse à la mer alors que, souvent, les requins sont encore vivants.

La pêche au requin, interdite depuis 2007

Très concernée par cette pratique, l’Equateur avait décidé d’interdire la pêche aux requins depuis 2007. En Europe, le « shark finning » est réprimé depuis 2012. L’Espagne et le Portugal étant les pays les plus friands de la découpe d’aileron. En Asie, quelques pays comme Taïwan essayent également de décourager les clients de consommer des menus à base d'aileron de requin.
http://www.24matins.fr/equateur-pres-de ... sis-190805

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 29 mai 2015, 20:30

L'aquaculture dépasse la pêche pour la première fois

Usine nouvelle le 28 mai 2015,

En 2014, la consommation humaine de produits aquacoles (10,3 kg par personne) a dépassé pour la première fois celle de produits issus de la pêche sauvage (9,7 kg), relève la FAO.

Avec 10,3 kg par personne, la consommation humaine de produits aquacoles est pour la première fois plus importante que celle de produits issus de la pêche sauvage (9,7 kg par personne), indique l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En hausse de 1% sur un an, à 164,3 millions de tonnes (Mt), la production globale de produits de la mer a été tirée par l’aquaculture (+ 5 %, à 74,3 Mt), précise la FAO. Alors que la production issue de la pêche sauvage a perdu 2%, à 90 Mt, en raison d’effets climatiques liés à El Niño. En 2015, la tendance devrait s'accentuer: production aquacole pourrait encore grimper de 5%.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... is.N331541

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 04 juin 2015, 10:50

Polynésie : un projet aquacole chinois à 100 000 tonnes

le 03/06/2015 lemarin.fr

C’est un site de 30 hectares qui a été offert aux investisseurs chinois à Hao, cet atoll des Tuamotu, distant de plus de 900 km de Tahiti. La société Tahiti Nui Ocean Food (TNOF) porte ce vaste projet de 150 milliards de francs Pacifique (environ 1,5 milliard d’euros) : élever du mérou, de la loche saumonée et du napoléon, de grands poissons coutumiers des récifs.

La production envisagée est d’abord de 20 000 tonnes, puis 50 000 tonnes, pour arriver à 100 000 tonnes par an. Tous ces poissons ne sortiront pas seulement des 2 800 cages positionnées dans le lagon d’Hao. D’autres atolls pourraient aussi accueillir des élevages similaires. Les poissons seront ensuite exportés en Chine.

La Polynésie a mis à disposition gratuitement une vingtaine d’hectares de terrains pendant 15 ans. Ce projet est en effet synonyme de plusieurs centaines d’emplois. Une manne pour le millier d’habitants que compte l’atoll, en survie économique depuis la fin des essais nucléaires (Hao était la base arrière de Mururoa). TNOF a promis d’employer la population locale.

Mais des inquiétudes se font jour sur le plan environnemental. Hao paye déjà le lourd tribut de son passé nucléaire. Une partie des habitants et des Polynésiens est donc sur ses gardes. Même si les investisseurs ont assuré que tout se ferait selon les normes internationales et que des partenariats seraient créés avec des centres de recherche locaux.

Pour l’heure, le permis de construire reste à déposer et à étudier. La ferme est attendue dans les deux ans.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... 000-tonnes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 22 juil. 2015, 17:25

La pêche commerciale interdite dans les eaux de l’Arctique

le 21/07/2015 lemarin.fr

États-Unis, Russie, Canada, Norvège et Danemark : ils sont cinq États à se partager la partie internationale de l’océan Arctique, une zone de 2,8 millions de km2, cinq fois la surface de la France métropolitaine. Ces pays se sont engagés à y empêcher toute pêche commerciale en l’absence de réglementation internationale en signant un accord à Oslo (Norvège) le 16 juillet.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -larctique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 20 août 2015, 18:45

Pêche illégale : l’Indonésie détruit à l'explosif 38 navires

le 19/08/2015 lemarin.fr

Dissuasif ! L’Indonésie a annoncé le 18 août avoir coulé 38 bateaux de pêche après les avoir fait exploser : 26 étrangers (notamment de Thaïlande, du Vietnam, des Philippines et de Chine) et 12 nationaux, saisis par les autorités pour pratique de pêche illégale.

Spectaculaire, l’action vise à dissuader les étrangers comme les Indonésiens à pêcher illégalement dans les eaux du plus grand archipel du monde. « Nous devons être capables de montrer que nous pouvons nous imposer en mer, car la mer est l’avenir de notre nation », a déclaré le ministre des Affaires maritimes et de la Pêche, Susi Pudjiastuti. En décembre dernier, la marine indonésienne avait déjà coulé trois bateaux vietnamiens après les avoir fait exploser, pour les mêmes raisons.

Arrivé au pouvoir en octobre 2014, le nouveau président, Joko Widodo, dit Jokowi, a lancé une campagne visant à mettre fin à la pêche illégale, qui prive selon lui la première économie d'Asie du Sud-Est de plusieurs milliards d'euros de recettes.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... 38-navires

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 31 oct. 2015, 20:16

Dans le golfe du Maine, le réchauffement a eu raison de la morue

LE MONDE | 29.10.2015 Par Stéphane Foucart

En novembre 2014, les autorités fédérales américaines fermaient la pêche commerciale et récréative à la morue dans le golfe du Maine. Le stock de Gadus morhua – dont l’exploitation a été, du XVIIe au début du XXe siècle, le socle de l’économie de la Nouvelle-Angleterre –, avait atteint un minimum record. Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), la démographie de l’espèce oscillait entre 3 % et 4 % de la population-plancher, nécessaire à sa survie. Dans les communautés de pêcheurs de la région, le désarroi était d’autant plus grand que les quotas imposés pour éviter l’effondrement de la pêcherie, avaient été scrupuleusement respectés.

Un an plus tard, une équipe de biologistes américains conduits par Andrew Pershing (Gulf of Maine Research Institute, à Portland) estime que le réchauffement a joué un rôle-clé dans la quasi-disparition de la morue du golfe du Maine. Dans une étude publiée vendredi 30 octobre par la revue Science, les auteurs ont réanalysé la vitesse de réchauffement des eaux de cette région du nord-est américain. « Au cours de la dernière décennie, les températures de surface de la mer dans le golfe du Maine ont augmenté plus vite que dans 99 % des océans de la planète », écrivent-ils. Ce sursaut, provoqué par un décalage vers le nord du Gulf Stream – le courant chaud qui prend naissance dans le golfe du Mexique – auquel s’est superposé la tendance lourde du réchauffement, a conduit à « une réduction de la survie de la morue de l’Atlantique et à une mortalité régionale accrue ».

Les chercheurs mettent en cause les méthodes de gestion de la pêcherie. « Les autorités ont réduit les quotas, mais les populations de morue ont continué à décroître », selon M. Pershing. De fait, expliquent en substance les chercheurs, les modèles numériques utilisés pour calculer les niveaux de prises acceptables n’ont pas tenu compte des effets de l’augmentation des températures. « Les pêcheurs ont respecté les quotas, mais ont malgré tout pris plus de poissons que ce que pouvait supporter la population », écrivent les chercheurs. « Cela crée une situation de frustration qui contribue à la défiance entre pêcheurs, scientifiques et gestionnaires des pêcheries », déclare M. Pershing.

Bouleversement de la répartition du plancton
..............
.............
http://www.lemonde.fr/cop21/article/201 ... 27432.html#

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 03 janv. 2016, 18:36

Pour les Parisiens :
EXPOSITION
Dans les mailles du filet
Du 7 octobre 2015 au 26 juin 2016 au musée national de la Marine, au Trocadéro


Le musée de la Marine présente « Dans les mailles du filet », une exposition qui revient sur cinq siècles d’exploitation de la morue des bancs de Terre-Neuve, espèce quasi disparue aujourd’hui, victime de la surpêche.

Image


L’exposition évoque l’incroyable aventure humaine, technique et économique de la Grande pêche à la morue en Atlantique nord. C’est l’histoire de milliers de marins partis chaque année dans des conditions périlleuses et celle de leurs familles restées à quai. Cette épopée inspira, à partir de la fin du XIXe siècle, de nombreux artistes avant que l’effondrement des stocks de morue dans les années 1990 n’y mette fin et nous incite, aujourd’hui, à réfléchir aux conséquences d’une mauvaise gestion des mers.

Avec une consommation de produits de la mer en constante augmentation, comment maintenir l’équilibre entre les besoins et ce que la nature peut nous fournir ? Que peut être une pêche responsable et durable ? En faisant le lien entre l’aventure de la pêche à la morue et la situation actuelle, l'exposition invite le visiteur à s’interroger sur le respect des ressources de la mer ainsi que sur son rôle en tant que consommateur et citoyen. Différents acteurs du débat apportent des éléments de réponse : scientifiques, décideurs, pêcheurs, armateurs ainsi que les associations engagées dans la défense de l'environnement et de la biodiversité.

Une gestion optimisée des ressources marines est indispensable pour faire face aux grands défis alimentaires de demain. Dans l’exposition, plusieurs personnalités, parmi lesquelles Isabelle Autissier (présidente du WWF France), Erik Orsenna (écrivain et membre de l’Académie française) ou Gilles Boeuf (conseiller scientifique de Ségolène Royal - ancien président du Muséum national d’histoire naturelle) le rappellent avec conviction.

http://www.musee-marine.fr/content/expo ... s-du-filet
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a ... -36254.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 14 mars 2016, 20:35

Braconnage de la légine : le « Viking » coulé par l’Indonésie

Publié le 14/03/2016 lemarin.fr

Les autorités indonésiennes ont coulé le Viking, à Pangandaran, Java ouest. C’était le dernier d’une bande de six navires réputés pour le braconnage de légine en Antarctique. Cela n’exclut pas l’absence d’autres braconniers, mais l’ONG Sea Shepherd crie victoire.

Image
Le « Viking » a été coulé. (Photo : Gary Stokes, Sea Shepherd)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... lindonesie

Pourquoi l' on t ils coulé prés de la coté ?? :-k
Pour faire un récif artificiel ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 28 mars 2016, 11:58

Les poissons sont trop maigres et ça inquiète Ségolène Royal
La ministre de l'Environnement estime que l'amaigrissement des sardines et des anchois, constaté par les scientifiques, constitue une "grave alerte".


AFP le 26/03/2016

Ségolène Royal a estimé ce samedi à Sète que l'amaigrissement des sardines et des anchois, noté par les scientifiques, constituait une « grave alerte » et a annoncé vouloir « recentrer les moyens de l'Ifremer sur la recherche de solutions ». « Une sardine qui faisait 15 centimètres ne fait plus que 11 centimètres. Cette mutation de la taille des poissons est une grave alerte. Ça veut dire qu'ensuite la situation sera irrattrapable », a indiqué la ministre à la capitainerie de Sète, après avoir échangé avec les pêcheurs et les conchyliculteurs.

Une étude de l'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) a récemment mis en évidence un amaigrissement important ces dix dernières années des anchois et des sardines en Méditerranée, avec une biomasse de ces poissons divisée par trois, en raison des changements environnementaux affectant le plancton. Ségolène Royal a déploré « la dégradation de la biodiversité en Méditerranée, mer qui avait le plus grand potentiel de biodiversité », pointant du doigt les pollueurs qui « considèrent (la Méditerranée) comme une poubelle gratuite ». « Tout ce qui déverse sur la Méditerranée est devenu une catastrophe pour cette mer. Ça se traduit très directement sur la taille des poissons », a-t-elle expliqué.

« Recentrer les moyens de l'Ifremer »

Ségolène Royal a estimé qu'il fallait « recentrer les moyens de l'Ifremer sur la recherche de solutions. Les moyens de l'Ifremer sont trop dispersés », a-t-elle jugé. « Maintenant que l'on connaît clairement les problématiques marines, il faut qu'on puisse recentrer les moyens de l'Ifremer sur des enjeux importants, comme la rupture des écosystèmes. Le déséquilibre des écosystèmes appelle des mesures d'urgence », a-t-elle détaillé. Après son échange avec Ségolène Royal, Guy Mirete, représentant du port d'Agde et président de l'OP (organisation des producteurs) du Sud (Grau-du-Roi, Agde, La Nouvelle, Port-Vendres, avec 140 bateaux adhérents), a confirmé l'amaigrissement des espèces pêchées.

« Sur la sardine et les anchois, les stocks sont bons, mais il y a un amaigrissement. Nous craignons que ce phénomène ne touche à présent les poissons à écailles, comme le loup, la daurade... Il faut arrêter de tirer sur les pêcheurs. On a détruit 40 % de la flotte chalutière depuis six ans, et les problèmes s'aggravent. La soi-disant surpêche n'est pas la cause de tout. L'impact de la pollution sur les espèces marines a été longtemps passé sous silence. On veut une recherche là-dessus », a-t-il dit.

Ségolène Royal était en déplacement dans la cité portuaire samedi dans le cadre d'Escale à Sète, une célébration des traditions maritimes, qui doit attirer 250000 touristes d'ici à lundi et au cours de laquelle sont fêtés les 350 ans du port, créé par Louis XIV.
http://www.lepoint.fr/environnement/les ... 7_1927.php

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par FOWLER » 28 mars 2016, 13:00

Peut-être une explication....parce que si tout le zooplancton bouffe des nanoparticules, ça veut dire que la vie marine est dans la même situation que les ouvriers

de chez Eternit dans les années 70 : En sursis ! (Pour moi des nanoparticules de plastique dans les océans et le système digestif du zooplancton est susceptible

de devenir une catastrophe absolument majeure au hit parade des vagues dévastatrices en cours)

Du coup, le problème de la surpêche deviendrai totalement secondaire.....

http://www.science-et-vie.com/2016/03/d ... articules/
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59990
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 06 avr. 2016, 18:20

Pas vraiment un navire, un ''bateau ferme aquacole à saumon'' !
Le saumon norvégien prend le large

Publié le 06/04/2016 lemarin.fr

Les technologies de l'offshore pétrolier inspirent les producteurs de saumon norvégiens. Ocean farming A.S., filiale du groupe Salmar, un des poids lourds du saumon norvégien, vient de recevoir l'autorisation d'expérimenter une ferme pilote automatisée au large de Trondheim.

Image
Construit par NSK Ship Design, ce « bateau-ferme » en acier dénommé Havfarm coûte 600 à 700 millions de couronnes (63 à 73 millions d'euros).

.............
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... d-le-large

Répondre