Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 10 mai 2019, 20:50

L’Assemblée vote l’interdiction de la pêche électrique en France

Publié le 10/05/2019

Le jeudi 9 mai, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité l’interdiction de la pêche électrique dans les eaux territoriales françaises. Le même jour, des fileyeurs de Dunkerque, Calais et Boulogne et l’ONG Bloom déposaient plainte pour pêche illégale.

Le vote de l’Assemblée, de l’initiative de députés de tous bords, doit encore être validé par le Sénat pour que s’applique cette interdiction, dans les 12 milles. La France anticipe son interdiction dans l’Union européenne à partir du 30 juin 2021, une avance permise par l’accord trouvé en février entre le Parlement européen et les États membres. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation Didier Guillaume avait déjà annoncé son intention d’interdire cette pratique, et confirme que le gouvernement prendra un arrêté dans les prochaines semaines. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, salue cette initiative parlementaire.

Le même jour, 43 pêcheurs professionnels des Hauts-de-France (artisans pêcheurs de Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer), la coopérative maritime de Dunkerque et l’ONG Bloom ont saisi la justice française pour que l’interdiction de la pêche électrique soit respectée par les Néerlandais. Ils ont déposé une plainte contre X devant le tribunal de grande instance de Dunkerque et demandé réparation.

En effet, l’accord entériné le 16 avril prévoit que, pendant la période de transition, seuls 5 % des navires de pêche de chaque État membre peuvent pêcher à l’électrique. Or les Pays-Bas comptent permettre à 20 licences supplémentaires de continuer jusqu’à la fin de l’année, ce qui conduit à dépasser cette limitation. « Le procureur de la République de Dunkerque nous a assuré qu’il allait confier une enquête préliminaire à la gendarmerie maritime du Havre », explique Sébastien Mabile, l’avocat des plaignants. Les contrevenants encourent une amende de 22 500 euros.
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... -en-france

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 14 août 2019, 20:41

La pêche électrique interdite dans les eaux françaises

AFP•14/08/2019

La pêche électrique est officiellement interdite dans les eaux françaises depuis mercredi, dans l'attente de l'interdiction européenne qui ne prendra effet qu'en 2021, a indiqué mercredi le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Le règlement européen du 25 juillet 2019 qui "met fin, à compter du premier juillet 2021 à la dérogation actuellement en vigueur permettant l'usage du chalut électrique dans les eaux de la mer du Nord", entre en vigueur "dans les eaux sous souveraineté française à compter du 14 août 2019", selon le texte.

Ce règlement permet en effet aux Etats membres de décider l'interdiction immédiate de la pêche électrique dans les eaux sous leur souveraineté, jusqu'à 12 miles marins des côtes (soit 22,2 km au large des côtes françaises).

"Comme le gouvernement s'y était engagé", rappelle le ministère, le préfet de la région Normandie qui a autorité sur la réglementation des pêches en mer du Nord a pris un arrêté en date du 25 juillet pour "rendre effective cette interdiction dans les eaux françaises concernées, pour tous les navires, dès le 14 août 2019 et jusqu'à la date de la généralisation de cette interdiction dans l'ensemble des eaux européennes".

La pêche électrique consiste à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques dans le sédiment pour y capturer des poissons vivant au fond des mers. Elle est interdite en Europe depuis 1998, mais la Commission européenne permettait sa pratique depuis 2006 dans le cadre d'un régime dérogatoire exceptionnel.

Jugée dévastatrice pour la faune et les fonds marins, elle est peu usitée en France au contraire des Pays-Bas qui en sont les principaux partisans en Europe.

Or, un droit historique (antérieur à la politique commune des pêches) permet aux pêcheurs néerlandais de pêcher dans les eaux territoriales françaises entre 6 à 12 miles.

A l'issue d'un long cheminement, un accord avait été trouvé en février entre les négociateurs du Parlement européen et des Etats membres pour interdire cette pratique à partir de l'été 2021. Cet accord a été entériné par le Parlement européen mi-avril, et par le parlement français en mai.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 4a9af12348

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 05 janv. 2020, 12:31

Nouvelle prise à 1,5 million d'euros pour le "roi du thon" japonais

AFP•05/01/2020

Un homme d'affaires japonais en vue, spécialisé dans les sushis et surnommé "le roi du thon", a payé dimanche 1,5 million d'euros pour un thon géant aux enchères du Nouvel An au principal marché au poisson de Tokyo.
Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai, a payé 193 millions de yens (1,5 million d'euros) pour ce thon rouge pesant 276 kilogrammes et pêché cette année encore au large de la préfecture d'Aomori (nord du Japon).

Image

"C'est le meilleur", a déclaré M. Kimura à la presse après les enchères qui se sont déroulées avant l'aube. "Oui c'est cher, n'est-ce pas? Je veux que nos clients mangent très bien cette année encore".

M. Kimura est un habitué des records au marché au poisson de Tokyo, ce qui lui permet de figurer régulièrement en Une des médias à cette période de l'année.

L'an dernier, il avait payé un record de 2,7 millions d'euros pour un thon de 278 kg. En 2013, il avait également payé un prix record, plus de deux fois inférieur, pour un thon moins gros, de 222 kg.

La traditionnelle vente aux enchères du Nouvel An se déroule depuis l'an dernier dans le nouveau marché de Toyosu. Implanté dans un quartier excentré, il a remplacé le pittoresque marché de Tsukiji qui était une attraction touristique près du centre de la capitale et a fermé en 2018.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 10e20c4d97

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 28 janv. 2020, 01:29

Les albatros, alliés surprise contre la pêche illégale
NATHAN MANN Usine Nouvelle le 27/01/2020

Dans le cadre du projet Ocean sentinel, des chercheurs du CNRS ont équipé des albatros de capteurs radars afin de détecter la pêche illégale en temps réel. Résultat : un tiers des bateaux de pêche dans l'océan austral ne déclarent pas leur présence.

Que les albatros soient moqués des marins sitôt que ces rois de l’azur se déposent sur les planches, Baudelaire nous l’avait déjà appris. Ce que le poète ne savait pas en revanche, c’est la duplicité des volatiles qui, planant gracieusement au dessus des navires de pêche, espionnent ces derniers et en révèlent la position.

Certes, tous les albatros ne sont pas si retors. C’est le projet “Ocean Sentinel”, dont les résultats ont été dévoilé lundi 27 janvier dans les Comptes-rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS) qui a transformé ces voyageurs ailés en agent doubles, les dotant pour cela de capteurs spéciaux. Avec des résultats édifiants : dans l’océan austral, ce sont près d’un tiers des navires de pêche qui ne sont pas déclarés !

UN DÉTECTEUR DE RADAR ET UNE ANTENNE ARGOS


Pour réussir ce projet, les scientifiques ont compté sur deux atouts. L’estomac des albatros d’abord, et l'attirance de ces oiseaux aux ailes de géant pour les navires de pêche (au prix de leur vie quand ils s’accrochent aux hameçons des palangriers illégaux).

Un nouveau détecteur de radar miniaturisé, développé par la société néo-zélandaise Sextant Technology, ensuite. Celui-ci permet de détecter les signaux radars des bateaux illégaux, qui même lorsqu'ils désactivent leur signal satellite AIS (Automatic Identification System, qui permet de les localiser où qu'ils soient, et souvent de déduire leur activité), conservent un radar de courte portée pour éviter les collisions.

Alimenté par un panneau solaire et une batterie au lithium et en interaction avec une balise GPS et une antenne satellite Argos, ces appareils d'une cinquantaine de grammes (dont 169 volatiles ont été équipés) transforment les oiseaux en capteurs en temps réel. “Avec cette balise, quand une onde radar en provenance d’un bateau est enregistrée, elle est directement transmise par satellite", s'enthousiasme Alexandre Corbeau, un doctorant en écologie au centre d’études biologiques de Chizé qui a participé à l’étude.

TECHNOLOGIE ET ANIMAL MAIN DANS LA MAIN

Un avantage certain alors que “les terres australes et antarctiques françaises ont une zone économique exclusive très grande, impossible à surveiller”, détaille le chercheur, qui explique que les autres méthodes de détection par imagerie satellite ou radar sont bien moins performantes. Disponibles sur une plateforme, les données permettent ensuite à l’armée d’intervenir.

Le dispositif ayant prouvé son efficacité, d’autres oiseaux et animaux marins pourront être équipés de ce type de balises. Moins pour détecter les bateaux que pour mieux comprendre les comportements animaux face aux navires. “Cela permet de voir quels types de population de quel âge et de quel sexe, sont attirés par quels types de bateaux”, explique Alexandre Corbeau, qui rappelle que pour étudier les milieux marins, équiper les animaux (par exemple les éléphants de mer) de capteurs est une pratique courante.
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... le.N923559

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 31 janv. 2020, 20:47

Les secteur de la pêche française pourrait s'effondrer, à cause du Brexit

FRANCE 24•31/01/2020

De nombreux accords commerciaux entre le Royaume-Uni et la France se verront obsolètes lorsque le Brexit sera définitivement adopté fin 2020. Parmi eux, ceux de la pêche française en mers britanniques, qui représente plus d'un quart des poissons capturés par les pêcheurs français.

Image
https://www.boursorama.com/videos/actua ... 26b1c83497

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64315
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Déplétion halieutique [Pic de Pêche de Poissons]

Message par energy_isere » 04 févr. 2020, 20:36

Image

en 2017 la moitié de la production de poisson est faite par l' aquaculture.

https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... production

Répondre