[Pollution] Pesticides

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8629
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Pollution] Pesticides

Message par kercoz » 05 juin 2008, 15:17

Pommes de terre , aucun traitement. j'en mange un max en ce moment en "nouvelles" par manque de place. Pas trace de maladie. Elles terminent leur fleur.Pour les tomates et la vigne (tonnelle), je flippe un peu avec ce temps humide et je traite 2 fois : apres le repiquage et mi juin , en début des chaleurs ;
Aux dernieres nouvelles la BB et le cuivre sont admis en culture biologique.
Rouge de californie ? connais pas . De toutes façon , plus question de mettre du fumier. Je rajoute du compost en fin de saison sur des places libres (il y en a peu!), parcequ'il faut bien l'utiliser et que je connais sa provenance . Je préfère étaler les déchets verts ds les rangs (pas toujours esthétique). ils sont décomposés tres vite et entretiennent la population du sol.
J'envisage une procédure de découpe plus petite , de préstockage en faible épaisseur pour début de dessication(sauf plein été) ds un endroit planqué , puis mise en place en mulch sur les pieds de cultures adultes.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

youplaboum
Charbon
Charbon
Messages : 222
Inscription : 26 mai 2008, 10:37

Re: Pesticides

Message par youplaboum » 05 juin 2008, 16:32

kercoz a écrit : Avec les pesticides et les engrais , les sols sont morts! plus d'humus ! plus de M.O.
On a déja débattu là dessus.
Ce serait bien de faire un papier le résumant (à moins que ce ne soit déjà dans le wiki d'oléocène ?).
Ce que tu débite c'est de la "croyance" diffusée par l'agro-chimie qui a ruiné la planète et notre santé en moins de 50 ans.
Ok mais tu vas un peu vite (pour le moment les conséquences de cette surconsommation de ressources des sols pendant 50 ans ne sont pas très visibles, en tout cas depuis les villes).
Si tu fais un jardin , c'est un truc évident: Perso , je ne fais presque plus de compost (...)
Attention quand même à l'environnement : mon carré de patates est nickel, ce qui n'est pas le cas de celui d'un copain à la campagne... Pourtant je me considère comme une buse en jardinage et lui on pourrait le voir comme un paysan "semi-pro". C'est que mes solanacées sont toutes seules dans leur coin, alors les doryphores ne les trouvent pas, tandis que chez lui, tout est bouffé ! En fait, quoiqu'il fasse, il continue de payer les déséquilibres induits par ses voisins...
"Diviser par 3" !! MDR je m'envoie 500g de fraises et framboises ts les jours (sauce au miel/citron)apres fèves et PDT nouvelles ; si j'avais 2000 metre carré , je n'aurais peur de rien . le problème viendra du concept societal . S'il est dirrigiste ça va etre l'horreur . S'il laisse place a la complexité et la diversité, ça peut avoir un coté positif .
En gros, pareil.

youplaboum
Charbon
Charbon
Messages : 222
Inscription : 26 mai 2008, 10:37

Re: [Pollution] Pesticides

Message par youplaboum » 05 juin 2008, 16:36

kercoz a écrit :Aux dernieres nouvelles la BB et le cuivre sont admis en culture biologique.
Oui, et c'est comme pour tout : si on en met trop ça finit par avoir des effets néfastes, en fait toxiques, quand le cuivre s'accumule dans le sol.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8629
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Pollution] Pesticides

Message par kercoz » 05 juin 2008, 18:48

Bonsoir .
Plutot que vous asséner ma prose, je ressorts Claude BOURGUIGNON qui a nettement plus de charisme et de compétences:

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""" 2ème CYCLE DE CONFERENCES ANDRE DUPUY Comice Agricole de Feurs (Loire) Samedi 17 mars 2007

la première partie à :

http://video.google.fr/videoplay?docid= ... 7752849158

et la 2 ième à

http://video.google.fr/videoplay?docid= ... 5053027019

la source que j'ai trouvé est pour la diffusion

http://www.infogm.org/resogm/



et le troisième viendrait de voir et agir et comporte un extrait du fim de Jean Druon Alerte à Babylone où l'on rencontre au champ Claude Bourguignon nous entretenir du sol

à
http://deconstruire.babylone.over-blog. ... 65674.html
"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Le son est un peu faible sur le début de la premiere partie , mais ça s'arrange vite.Pour ceux qui tiendront jusqu'a la fin de la 2e partie , vous verrez que , s'adressant a des agriculteurs, il prone le TCS et Semis direct et n'avoue pratiquer le BRF pour sa culture perso qu 'en réponse aux questions .
A figeac il a répondu que c'est déja dur de les convaincre de ne pas labourer; Il n'osait pas leur caser le BRF !

Pour la question rémanente du fait de desherber au glyphosate si on ne laboure pas , Gilles Domenech , l'auteur de "BRF et de l'arbre au sol" , m'a dit qu'en fait la molécule de désherbant pouvait etre moins dangereuse que celles des pesticides et systèmiques , car elle se désagrégeait en plusieur molecules primaires et nr devrait pas se retrouver ds les nappes .
Pour ma part , le peu de"mauvaise herbes" est un constat tres évident . Je ne sais si je dois l'attribuer au BRF ou au non travail du sol.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

thierryB38
Kérogène
Kérogène
Messages : 21
Inscription : 16 mai 2008, 23:21

Re: [Pollution] Pesticides

Message par thierryB38 » 06 juin 2008, 11:27

Le rouge de californie est le lombric le plus utilisé en lombriculture.IL est dispo a la vente (lombriculture .fr )
Il éxiste un traitement pour la bactériose ,l'alternaria, ..de la tomate .C'est la javel !1 cuiller a soupe dans 10 l d'eau ,a apliquer avant le traitement fongicide(sinon la javel detruie le produit phyto)
ONT peut aussi acheter des coccinels chez BIOTOP persso je leur achete des trycogrames pour mes maîs .
je vous conseil les ouvrages de dominique soltener ,(potager bio ).

thierryB38
Kérogène
Kérogène
Messages : 21
Inscription : 16 mai 2008, 23:21

Re: [Pollution] Pesticides

Message par thierryB38 » 06 juin 2008, 14:41

Réussir un jardin bio est une chose ,vivre de l'agriculture en est une autre .Je vien de regarder (une nouvelle foi) les interventions de c bourguignon .Il reprend des theses bien connues des agronomes .Je me demande a quoi va ressemblé ma ferme dans 20 ou 30 ans ?? OGM et nanotechnologie !
BIO avec maintien de l'élevage !
CONVENTIONNEL comme aujourdhui ?????

switch
Kérogène
Kérogène
Messages : 59
Inscription : 24 nov. 2007, 13:18

Re: [Pollution] Pesticides

Message par switch » 11 juil. 2008, 23:55

thierryB38 a écrit :Réussir un jardin bio est une chose ,vivre de l'agriculture en est une autre .Je vien de regarder (une nouvelle foi) les interventions de c bourguignon .Il reprend des theses bien connues des agronomes .Je me demande a quoi va ressemblé ma ferme dans 20 ou 30 ans ?? OGM et nanotechnologie !
BIO avec maintien de l'élevage !
CONVENTIONNEL comme aujourdhui ?????

Je ne sais pas à quoi ça ressemblera, mais une chose est sûre le conventionnel, ne sera plus tenable car trés énergivore , je pense que nous vivons les dernières années d'agriculture intensive telles que nous les vivons en Europe.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8629
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Pollution] Pesticides

Message par kercoz » 12 juil. 2008, 09:07

Malheureusement , les lobbies Agro chimiques vont "coller" au maximum au modele actuel pour le faire perdurer et celà en mettant les agriculteurs endettés en avant .
Détaxation du petrole et Craburant , Ogm et pesticides .... Alors que la logique economico energétique serait un changement des pratiques vers des surfaces moindres et des relocalisations rapprochées (meme a rendements faibles).
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60078
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 21 nov. 2008, 18:17

film sur les écrans : "Nos enfants nous accuseront"

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60078
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 24 nov. 2008, 19:41

Des résidus de pesticides interdits détectés dans du raisin de table

LEMONDE.FR | 24.11.08

Une enquête, effectuée par plusieurs associations écologistes européennes et publiée lundi 24 novembre, révèle la présence de pesticides dans la quasi-totalité des raisins de table prélevés en Italie, en France, aux Pays-Bas, en Hongrie et en Allemagne. Sur un total de 124 échantillons de raisin de table testés dans des supermarchés européens, 123 ont fait apparaître des résidus de pesticides, indique dans un communiqué le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures en France (MDRGF), qui a participé à l'enquête.

Les ONG (Legambiente en Italie, le MDRGF en France, Milieudefensie aux Pays-Bas, Levego Munckasoport en Hongrie et Greenpeace en Allemagne) avaient confié l'analyse des échantillons à un laboratoire allemand spécialisé. Pour la France, les 25 échantillons testés se sont tous révélés contaminés. "On a trouvé des pesticides neurotoxiques, suspectés d'être cancérigènes ou encore pouvant perturber le système hormonal", souligne le communiqué de la MDRGF.

Parmi les raisins étudiés, provenant de seize enseignes de grandes distribution, 20 % étaient contaminés par dix substances chimiques différentes ou plus, et 4,8 % dépassaient les limites maximales autorisées par la nouvelle législation européenne. Quatre d'entre eux – un français et trois italiens importés – dépassaient les nouvelles limites maximales en résidus européennes. Plus grave, trois échantillons de raisin italien contenaient des pesticides interdits : le bromopropylate et l'endosulfan. Le bromopropylate est un pesticide utilisé en viticulture, sur des arbres fruitiers et en cultures légumières. Son l'utilisation n'est pas autorisée en France dans la composition de préparations mises sur le marché. L'endosulfan est un polluant organique persistant, qui provoque des dommages à long terme pour l'environnement. "La dernière autorisation tolérée dans l'Union européenne pour l'endosulfan date du 31 décembre 2007", a précisé le président du MDRGF, François Veillerette. "De là à penser que des agriculteurs ont écoulé leurs stocks..."

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pollution] Pesticides

Message par rico » 24 nov. 2008, 19:48

Manger du raisin pas bio c'est du suicide. Même exceptionnellement j'en mange pas s'il est pas bio.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8629
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Pollution] Pesticides

Message par kercoz » 24 nov. 2008, 20:07

Le pire c'est que si on ne mange pas beaucoup de raisin , on picole pas mal. Et que , comme il n'exise pas de règlementaire sur le santaire en pinard, on se refere a celle du raisin de table . Des doses hyper fortes de merdes ont été relevées (ref canard enchainé) et que vu que j'en bois depuis un bout de tempset tte l'année , j'ai décidé de ne picoler que du bio(aucune traces). Le bio a juste l'inconvéniant d'etre tres 'fruité" en gout .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60078
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 24 nov. 2008, 20:29

kercoz a écrit : ....... Des doses hyper fortes de merdes ont été relevées (ref canard enchainé) ...... .
oui, voir le post de Hyperion dans ce fil sur l' article du canard Enchainé : http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 30#p178230 pour le relire.

et puis ce qui se disait dans Actu-environnement en Mars 2008 :
Pesticides : le vin est loin d'être épargné !

Actu-Environnement.com - 27/03/2008

Selon une étude menée par les associations du Pesticides Action Network Europe, la grande majorité des vins d'Europe ainsi que ceux produits dans le reste du monde contiennent des résidus de pesticides, à l'exception des vins… bio. Détails.

.....
En outre, les niveaux de contamination observés dans le vin sont considérablement plus élevés que les niveaux tolérés pour les pesticides dans l'eau puisqu'on a trouvé dans certains vins testés des quantités jusqu'à plus de 5.800 fois supérieures aux Concentrations Maximales Admissibles autorisées par pesticide dans l'eau du robinet, note le MDRGF.
.......
http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... _4769.php4

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pollution] Pesticides

Message par rico » 25 nov. 2008, 08:02

Pesticides : le vin est loin d'être épargné !
Comment pourrait il l'être puisque le raisin ne l'est pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60078
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pollution] Pesticides

Message par energy_isere » 28 nov. 2008, 19:12

Réduire les pesticides, un défi pour l'agriculture

LE MONDE | 27.11.08

Les agriculteurs européens pourront-ils à l'avenir continuer à remplir leur principale mission, à savoir nourrir la population, tout en limitant le recours aux pesticides de synthèse ? La présidence française de l'Union européenne (UE) organisait, mardi 25 et mercredi 26 novembre à Paris, un séminaire consacré à cette question, à la veille de l'adoption d'une nouvelle réglementation européenne sur les pesticides qui pourrait bouleverser les pratiques agricoles.

"Les agriculteurs vont devoir relever le grand défi du nouveau modèle agricole européen, dans un contexte difficile, a prévenu le ministre français de l'agriculture, Michel Barnier. La demande alimentaire va doubler, les risques climatiques et sanitaires s'accroissent, l'ère de la rareté écologique a déjà commencé."

L'agriculture européenne est aujourd'hui fortement dépendante de la chimie. L'UE est la première région consommatrice de pesticides au monde. Quelque 300 substances permettant d'éradiquer les maladies et les parasites des récoltes sont homologuées. Chaque année, les contrôles décèlent la présence de résidus, à de très faibles doses, dans la quasi-totalité des denrées alimentaires testées. Dans environ 5 % des cas, les limites réglementaires sont dépassées.

La démonstration des effets directs de ces molécules sur la santé est complexe, mais plusieurs études scientifiques ont mis en évidence des liens entre l'exposition aux pesticides et le développement de cancers, d'atteinte aux organes génitaux masculins, et d'altération de la fertilité, en particulier chez les agriculteurs, qui sont les premiers concernés. Les responsables politiques dans l'UE s'accordent aujourd'hui sur la nécessité de réduire l'exposition de la population.

Le "paquet pesticides", qui sera adopté définitivement fin 2008 ou début 2009 par un vote en deuxième lecture au Parlement européen, comporte plusieurs volets. L'un deux, le plus débattu, durcit les critères d'autorisation des molécules. Pour la première fois, celles dont la toxicité est prouvée ne seront plus autorisées. Il s'agit des substances cancérigènes, mutagènes, et toxiques pour la reproduction (CRM), de niveaux 1 et 2, les plus nocives. Toutefois, des dérogations, valables pendant cinq ans et reconductibles, seront possibles pour certaines d'entre elles, si des pans de la production agricole sont menacés par leur retrait.

Les substances à l'origine de perturbations du système hormonal seront également bannies. Le Parlement européen souhaite durcir ces règles, en ajoutant à cette liste les molécules neurotoxiques et immunotoxiques, et les substances nocives pour les abeilles. Des négociations sont en cours entre le Parlement, la Commission, et le Conseil de l'Union européenne. Par la voix de M. Barnier, la présidence française s'est dite déterminée à trouver un compromis avant la fin de l'année. L'impact de cette nouvelle procédure est difficile à évaluer. Selon la Commission européenne, seules 2 % à 4 % des substances seraient concernées. Le chiffre grimpe à... 40 %, selon les industriels du secteur phytosanitaire qui jugent les exigences du Parlement "inacceptables".


"IL FAUT PARTIR DU SAVOIR-FAIRE"

Autre innovation, la directive cadre sur l'utilisation durable des pesticides - qui complète la réforme des procédures d'homologation - prévoit la généralisation, d'ici à 2014, des méthodes de "protection intégrée des cultures". Il s'agit de favoriser la prévention des maladies, et de n'utiliser les pesticides qu'au bon moment et en dernier recours.

Le défi sera colossal pour le monde agricole. Les recherches et expériences de terrain montrent qu'une réduction importante de l'usage des pesticides est possible en maintenant des rendements élevés, à condition de repenser complètement des systèmes de culture qui reposent aujourd'hui sur la spécialisation des productions et le recours préventif aux produits chimiques.

Toute une gamme de mesures peut être employée : diversification des rotations, utilisation de variétés résistantes aux maladies, réduction de la densité des semis, amélioration de la surveillance et des systèmes d'alerte en cas d'attaques de ravageurs, utilisation de pesticides issus de substances naturelles... "Il faut partir du savoir-faire des agriculteurs, a affirmé Guy Paillotin, chargé de l'élaboration du plan français de réduction des usages de pesticides. Certains utilisent déjà deux fois moins de produits que d'autres. Ils sont peu nombreux, efficaces et bien formés."

Les témoignages apportés lors des deux jours de séminaire ont tracé quelques grandes pistes pour l'avenir : le métier d'agriculteur sera, avec moins de produits chimiques, plus risqué financièrement et plus complexe ; la formation et le conseil seront indispensables à la généralisation de nouvelles pratiques ; les réglementations imposées sans l'adhésion du monde agricole et de toute la filière de production ont peu de chances d'être respectées. Et la remise en question d'habitudes acquises depuis cinquante ans, sous l'impulsion des pouvoirs publics, ne pourra se faire en un jour.

Répondre