La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par GillesH38 » 14 mars 2019, 06:31

phyvette a écrit :
13 mars 2019, 15:15

Conclurions scientifique de défroqués de la science : "le RCA n'existe pas !!"
et ça c'est carrément de l'invention et de la diffamation. Si tu veux commencer à avoir des discussions qui ressemblent à des discussions scientifiques, commence par ne pas faire dire à tes interlocuteurs ce qu'ils n'ont jamais dit.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par phyvette » 14 mars 2019, 08:10

Prédire l’évolution des gaz à effet de serre : un art qui se raffine
Chez les scientifiques grenoblois.
...Par ailleurs, on remarque que les bonnes intentions de réduction manifestées par les citoyens et celles des gouvernements lors des 24 COP[6] ne se concrétisent pas vraiment. Or les taux d’émissions actuels conduiraient à un réchauffement planétaire moyen d’au moins 4 C en 2100 (jusqu’à 8°C dans les régions nordiques). Ce scénario catastrophique provoquerait des dommages environnementaux irréversibles, en plus des désordres sociaux...
https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/ ... se-raffine

Image
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par GillesH38 » 14 mars 2019, 08:25

phyvette a écrit :
14 mars 2019, 08:10
Or les taux d’émissions actuels conduiraient à un réchauffement planétaire moyen d’au moins 4 C en 2100 (jusqu’à 8°C dans les régions nordiques).
euh non, on met 2 ppm par an en ce moment, donc les taux d'émissions actuels conduisent à 2*80 = 160 ppm de plus soit 560 ppm, et j'aimerais bien savoir qui a dit que 550 ppm produiraient 4°C .... :shock: :shock:

Autre manière de faire le calcul, la hausse actuelle est d'environ 0,18 °V par décennie, ce qui multiplié par 8 ne fait que 1,5°C de plus .

Mais les experts de la méthode scientifique vont surement m'expliquer que ce n'est pas avec des chiffres qu'on fait de la bonne science :-D :-D
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par phyvette » 14 mars 2019, 08:47

Climat : on vous explique pourquoi il faut s'inquiéter de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, qui a atteint un nouveau record en février
https://www.francetvinfo.fr/meteo/clima ... 28229.html
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
marc0
Condensat
Condensat
Messages : 692
Inscription : 06 juil. 2007, 15:24

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par marc0 » 14 mars 2019, 14:11

GillesH38 a écrit :
14 mars 2019, 06:28
Ce dont il est question là , ce n'est pas du record de concentration, c'est du record de précocité du mois où le record de l'année dernière est battu. Et ça, ça fluctue d'une année sur l'autre à cause des fluctuations naturelles dans les échanges avec la végétation (qui annuellement échangent autour de 80 GtC dans un sens et dans l'autre, donc bien plus que ce que l'homme injecte , sauf que contrairement à ce que l'homme injecte , ça fait zéro à la fin).Donc ça ne signifie rien d'autre qu'il y a eu des fluctuations dans ces échanges, c'est tout.
qui te dit que ce n'est pas du à une retroaction positive ?...

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par GillesH38 » 14 mars 2019, 14:45

phyvette a écrit :
14 mars 2019, 08:47
Climat : on vous explique pourquoi il faut s'inquiéter de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, qui a atteint un nouveau record en février
https://www.francetvinfo.fr/meteo/clima ... 28229.html
encore une belle crise de fou rire, merci Phyvette de me fournir inlassablement des liens sur toutes les clowneries des journalistes , à tous les coups on gagne !!! :lol: :lol:
Quand on sait que les émissions de gaz à effet de serre provenant des activités humaines ont atteint un pic jamais égalé l'an dernier, un nouveau record était prévisible", explique le magazine américain spécialisé dans l'environnement Grist (article en anglais). En effet, les émissions de CO2 étaient en hausse de 2,7% en 2018, comme nous vous l'expliquions dans cet article
ah ben non monsieur France Info, le record n'a rien à voir avec les 2,7 % d'augmentation des émissions en 2018 !! comme le CO2 reste 100 ans dans l'atmosphère, la concentration est CUMULATIVE , c'est à dire qu'elle augmente CHAQUE ANNEE , et que TOUS LES ANS un record est battu. Le fait que les émissions annuelles augmentent de 2,7 % n'a strictement aucune importance (ça ne fait qu'augmenter l'incrément de 2 ppm de 2,7% , par exemple de passer de 2 à 2,05 ppm de plus, mais on s'en fout complètement des 0,05 ppm de plus, de toutes façons les fluctuations naturelles sur l'absorption sont nettement plus grandes !!) Meme les années où les émissions de CO2 ont baissé comme en 2009, le record de l'année précédente a quand même été battu !!

C'est l'histoire du type qui commande un double whisky, puis un simple whisky, puis un demi verre de whisky, puis un 1/4 de verre, puis une goutte et qui dit "hips , je comprends pas, moins j'en bois , et plus je suis saoul !" . L'histoire est idiote, mais autant que l'article ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par GillesH38 » 14 mars 2019, 14:55

marc0 a écrit :
14 mars 2019, 14:11
GillesH38 a écrit :
14 mars 2019, 06:28
Ce dont il est question là , ce n'est pas du record de concentration, c'est du record de précocité du mois où le record de l'année dernière est battu. Et ça, ça fluctue d'une année sur l'autre à cause des fluctuations naturelles dans les échanges avec la végétation (qui annuellement échangent autour de 80 GtC dans un sens et dans l'autre, donc bien plus que ce que l'homme injecte , sauf que contrairement à ce que l'homme injecte , ça fait zéro à la fin).Donc ça ne signifie rien d'autre qu'il y a eu des fluctuations dans ces échanges, c'est tout.
qui te dit que ce n'est pas du à une retroaction positive ?...
ce qu'il va se passer l'année prochaine :-D
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par energy_isere » 06 avr. 2019, 15:13

Environnement: le CO2 au plus haut depuis 3 millions d'années

AFP•06/04/2019

La concentration dans l'atmosphère du CO2, principal responsable du réchauffement climatique, est au plus haut depuis 3 millions d'années, rendant inéluctable la hausse dramatique de la température de la planète et du niveau des océans en quelques siècles, mettent en garde des chercheurs.

Les scientifiques estimaient jusqu'alors que le niveau actuel de dioxyde de carbone, un peu supérieur à 400 parties par million (ppm), n'était pas plus important que celui d'il y a 800.000 ans, lors d'une période marquée par des cycles de réchauffement et de refroidissement de la Terre qui se poursuivraient aujourd'hui sans le réchauffement lié aux activités humaines.

Mais des carottes de glace et de sédiments marins prélevés à l'endroit le plus froid de la planète révèlent désormais que la barre des 400 ppm a en fait été dépassée pour la dernière fois il y a 3 millions d'années, pendant le Pliocène. Les températures étaient alors 3 à 4°C plus élevées, des arbres poussaient en Antarctique et le niveau des océans était 15 mètres plus haut.

Ces analyses sont corroborées par un nouveau modèle climatique développé par le Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK).

"La fin du Pliocène est relativement proche de nous en terme de niveaux de CO2", explique à l'AFP Matteo Willeit, chercheur au PIK et principal auteur d'une étude publiée cette semaine.

"Nos modèles suggèrent qu'au Pliocène il n'y avait ni cycle glaciaire ni grosses calottes glaciaires dans l'hémisphère nord. Le CO2 était trop élevé et le climat trop chaud pour le permettre".

L'accord de Paris sur le climat de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète à +2°C, voire +1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle.

Mais en 2017, les émissions de gaz à effet de serre ont dépassé tous les records dans l'histoire humaine, et les engagements des États signataires de l'Accord de Paris conduiraient le monde vers +3°C.

- Océans 15 à 20 mètres plus élevés -

Pour des chercheurs réunis cette semaine à Londres, il y a des leçons à tirer du Pliocène.

"Les températures mondiales étaient 3 à 4 °C plus élevées qu'aujourd'hui et le niveau de la mer 15 à 20 mètres plus haut", commente Martin Siegert, professeur de géoscience à l'Imperial College de Londres.

Aujourd'hui, avec 1°C de plus qu'à l'époque pré-industrielle, la Terre subit déjà les impacts du dérèglement climatique, des inondations aux sécheresses.

Pour Siegert, avoir dépassé 400 ppm de CO2 n'implique pas une hausse du niveau des mers de l'ampleur de celle du Pliocène de façon imminente, mais à moins que l'Homme n'arrive à retirer le CO2 de l'atmosphère à grande échelle, des impacts majeurs sont inévitables, tôt ou tard.

En se basant sur les concentrations de CO2, les glaciologues prédisent une augmentation du niveau des océans entre 50 cm et un mètre d'ici la fin de ce siècle, indique le chercheur.

"Il serait difficile que cela soit plus, parce que la fonte prend du temps. Mais ça ne s'arrête pas à 2100, ça continue".

En octobre, les scientifiques du Giec tiraient la sonnette d'alarme: pour rester sous les 1,5°C, il faudrait réduire les émissions de CO2 de près de 50% d'ici 2030.

Mais malgré les promesses, ces émissions liés aux énergies fossiles et à l'agriculture augmentent inexorablement.

"A 400 ppm, nous restons sur la trajectoire d'un climat similaire au Pliocène", prévient Tina van De Flierdt, professeur de géochimie isotopique à l'Imperial College.

La calotte glaciaire du Groenland, qui contient assez d'eau pour faire augmenter le niveau des mers de 7 mètres, avait alors disparu. Et celle de l'ouest de l'Antarctique, "qui contient environ 5 mètres, avait probablement disparu".

- "Expérience folle" -

Les chercheurs estiment que l'atmosphère a précédemment déjà connu des niveaux de CO2 bien supérieurs à 400 ppm, mais le gaz avait mis des millions d'années à s'accumuler.

De leur côté, les émissions liées à l'activité humaine ont fait grimper les niveaux de CO2 de plus de 40% en un siècle et demi.

Avec une concentration à 412 ppm, et en progression, certains experts estiment qu'un réchauffement de la planète de 3 à 4°C est probablement inéluctable.

La dernière fois que le CO2 était aussi présent dans l'atmosphère, il avait ensuite été capturé par les arbres, les plantes, les animaux, puis enterrés avec eux à leur mort.

"Et ce que nous faisons depuis 150 ans, c'est de le déterrer et de le renvoyer dans l'atmosphère", souligne Siegert. "C'est une expérience folle".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 654b07ade9

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par phyvette » 06 avr. 2019, 16:16

3 à 4°C en plus inéluctable. des océans 15 à 20 mètres plus haut !!
Le Bullshiteur de forum est en PLS.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9144
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par mobar » 06 avr. 2019, 17:41

GillesH38 a écrit :
14 mars 2019, 14:45
comme le CO2 reste 100 ans dans l'atmosphère, la concentration est CUMULATIVE , c'est à dire qu'elle augmente CHAQUE ANNEE , et que TOUS LES ANS un record est battu. Le fait que les émissions annuelles augmentent de 2,7 % n'a strictement aucune importance (ça ne fait qu'augmenter l'incrément de 2 ppm de 2,7% , par exemple de passer de 2 à 2,05 ppm de plus, mais on s'en fout complètement des 0,05 ppm de plus, de toutes façons les fluctuations naturelles sur l'absorption sont nettement plus grandes !!) Meme les années où les émissions de CO2 ont baissé comme en 2009, le record de l'année précédente a quand même été battu !!

C'est l'histoire du type qui commande un double whisky, puis un simple whisky, puis un demi verre de whisky, puis un 1/4 de verre, puis une goutte et qui dit "hips , je comprends pas, moins j'en bois , et plus je suis saoul !" . L'histoire est idiote, mais autant que l'article ...
Cette fable du CO2 qui reste 100 ans dans l'atmosphère est reprise même par Gilles!!! :wtf:

Le CO² reste en moyenne entre 2 et 13 ans dans l'atmosphère selon les auteurs, une grande partie reste 1 an et il en reste (soi-disant) quelques molécules après 100 ans, Et c'est valable pour le CO2 anthropique comme pour le CO2 naturel qui est lui 60 fois plus important

On confonds "Temps de résidence moyen" la seule valeur intéressante pour faire des calculs avec "Durée de résidence maximale" mise en, avant par le GIEC, valeur qui ne sert à rien ou presque pour nous éclairer

Rien à voir, mais pour entretenir les dialogues de sourds entre croyants y a pas mieux!

http://www-naweb.iaea.org/napc/ih/docum ... 01-Frh.pdf
https://www.lecolocritique.fr/le-cercle ... s-pinault/
https://s302ca8b5be4c8f20.jimcontent.co ... O2drop.pdf
Il existe des déterminations (35) de la durée de vie moyenne du Carbone et donc du CO2 dans l’atmosphère. Elles sont basées sur des méthodes différentes (Suess effect), le Rn 222, solubilité, et bien sur le 13CO2 comme 14CO2 (naturel ou bombe) servent de marqueur. Les valeurs trouvées varient de deux ans à 13 ans. La moyenne des 35 déterminations indépendantes est de 7 ans très loin des 100 ans du GIEC.
On oublie aussi une chose c’est que l’effet de serre radiatif tel qu’il est défendu par le GIEC ne dépend que de la masse de GES contenu de l’atmosphère : avant qu’il y ait saturation, l’absorption des Rayonnement infrarouge terrestre dépend du nombre de molécules de GES rencontré entre la surface et TOA. Dans ces conditions quel est l’impact réel d’une émission qu’elle soit impulsionnelle ou continue ? C’est tout simplement d’augmenter ce nombre de molécules dans l’atmosphère qui se mélange sous l’effet des diffusions, convections de toutes sortes. De plus, ce mélange se fait d’autant plus vite qu’on est dans les couches basses de l’atmosphère ou se passe les échanges avec la biosphère et les océans. Cette ou ces émissions vont augmenter la teneur en Gaz Carbonique de l’atmosphère. S’il s’agit d’une émission transitoire, « impulsionnelle » comme celle d’un volcan, le pic créé va disparaître au rythme imposé par les puits et si cette augmentation n’a pas d’effet sur les puits, ce qui est vrai en première approximation, ce sera donc pour nous au rythme correspondant à la durée de vie moyenne du gaz soit pour nous entre 5 à 6 ans.
Comment on fait au fait pour reconnaitre une molécule de CO² atmosphérique émise il y a 100 ans? :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par energy_isere » 15 mai 2019, 14:45

La concentration de CO2 atmosphérique a dépassé les 415 ppm pour la toute première fois de l’histoire de l’humanité

Stéphanie Schmidt 14 mai 2019

Samedi dernier, la concentration de CO2 enregistrée à l’observatoire du Mauna Loa à Hawaï par des chercheurs de la Scripps Institution of Oceanography, atteignait 415.26 ppm : un malheureux record (de plus) par rapport aux séries de seuils climatiques extrêmes franchis par une société humaine qui refuse de renoncer aux avantages procurés par les combustibles fossiles…

« C’est la première fois de toute l’histoire de l’humanité que l’atmosphère de notre planète contient plus de 415 ppm de CO2. (Et non seulement dans l’histoire enregistrée, non seulement depuis l’invention de l’agriculture il y a de cela 10’000 ans…) », a tweeté le météorologue Eric Holthaus.

Il y a quelques années à peine, la pollution au carbone dans l’atmosphère avait dépassé les 400 ppm, et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour atteindre 410 ppm (en 2017 plus précisément). En fait, avec cette augmentation record de l’empoisonnement atmosphérique au carbone (piégeant la chaleur de la Terre), les scientifiques savaient que nous atteindrions ce seuil catastrophique de 415 ppm en 2019.

« Le taux de croissance moyen reste élevé. L’augmentation par rapport à l’année dernière sera probablement d’environ trois parties par million, alors que la moyenne récente est de 2.5 ppm. Nous constaterons probablement l’effet des conditions douces d’El Niño sur l’utilisation actuelle des combustibles fossiles », a déclaré le directeur du programme CO2 de Scripps, Ralph Keeling.

Il n’y a aucun doute là-dessus : le véritable problème est notre consommation actuelle de combustibles fossiles.
.......
https://trustmyscience.com/co2-atmosphe ... -humanite/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par energy_isere » 28 mai 2019, 10:08

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par energy_isere » 28 mai 2019, 10:16

CO2 au Mauna Loa dispo à Mai 2019 : 415 ppm en approche
source : http://www.esrl.noaa.gov/gmd/webdata/cc ... nd_mlo.pdf

Image

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13186
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par GillesH38 » 28 mai 2019, 19:38

ce qui est cool avec ce graphique c'est qu'on est à peu près sur de l'avoir tous les ans à peu près exactement pareil, juste en changeant les dates et l'échelle des ordonnées.

Pour une fois qu'il y a quelque chose d'à peu près prédictif en climatologie :-D
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

alain2908
Kérogène
Kérogène
Messages : 99
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Message par alain2908 » 01 juin 2019, 12:28

GillesH38 a écrit :
28 mai 2019, 19:38
ce qui est cool avec ce graphique c'est qu'on est à peu près sur de l'avoir tous les ans à peu près exactement pareil, juste en changeant les dates et l'échelle des ordonnées.
Pour une fois qu'il y a quelque chose d'à peu près prédictif en climatologie :-D
je croyais que ça devait s'infléchir avec l'épuisement des énergies fossiles.
J'ai mal compris ?

Répondre