La Taxe Carbone

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Seiya
Brut léger
Brut léger
Messages : 456
Inscription : 09 sept. 2007, 23:16

Re: La Taxe Carbone

Message par Seiya » 19 janv. 2010, 09:49

Alain75 a écrit :la taxe a pour but d'influer sur l'investissement, pour aboutir (à un même prix sur le marché) à une infrastructure moins consommatrice par rapport au cas où il n'y aurait pas eu de taxe.
J'aimerais bien connaître un investissement rentable à 5 centimes remboursés.
"C’est ainsi que ce qui peut l’aider et l’aiderait, devient sa perte, comme toute énergie mal employée."

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: La Taxe Carbone

Message par sceptique » 19 janv. 2010, 09:54

GillesH38 a écrit :Je pense qu'il y a une tare congénitale de la taxe, le principe en a été imaginé au moment où on pensait les ressources étaient abondantes et que le problème était d'empecher d'en consommer trop. On fait comme si le raisonnement était inchangé si les ressources se font rare, mais c'est quand même assez illogique ....
Je suis assez d'accord : la taxe carbone aurait eu plus de sens il y a 20 ou 30 ans. Avec une progression régulière on aurait actuellement la quasi-totalité des habitations aux normes HQE, des véhicules consommant 1-3 litres aux cent, une relocalisation pour cause de transports chers, etc ...

Maintenant, cette taxe carbone est dérisoire : elle correspond à quelques mois d'augmentation "naturelle" du baril !
Mais on peut rétorquer qu'il vaut mieux tard que jamais ...

Quant à moi, je pense qu'il est bien trop tard :-(

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: La Taxe Carbone

Message par Alain75 » 19 janv. 2010, 10:12

GillesH38 a écrit :ben oui mais tu n'expliques pas pourquoi les dépenses d'investissement ne seraient pas faites tout autant si c'est le prix de la ressource de base qui grimpe. D'ailleurs c'est bien ce qui s'est passé au moment des deux chocs pétroliers, il y a eu une adaptation sensible de l'industrie aux flambées du baril.
Encore une fois question de temps, c'est tout, il ne s'agit que d'accélérer et faire certains choix d'investissement avant, jamais dit que le prix des ressources n'influence pas en lui même ces investissements.

On peut dire c'est trop tard c'est sur, mais au niveau collectif on construit encore des rocades et autoroutes, au niveau individuel isolation remis à l'année prochaine, etc

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13182
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La Taxe Carbone

Message par GillesH38 » 19 janv. 2010, 10:21

ben oui alors que le prix des carburants a augmenté de 50 % depuis quelques années. Je ne vois pas en quoi c'est moins rapide que la taxe, et je ne vois pas non plus en quoi la taxe aurait été plus efficace. Je ne comprends pas ce pouvoir quasi-magique prêté à la taxe sur les comportements, par rapport à l'impact du prix de base de la ressource.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: La Taxe Carbone

Message par Alain75 » 19 janv. 2010, 10:43

GillesH38 a écrit :Je ne comprends pas ce pouvoir quasi-magique prêté à la taxe sur les comportements, par rapport à l'impact du prix de base de la ressource.
Bah il te manque sans doute quelques cours de sorcellerie, voilà tout. Quasi magique ? Non, accélération du changement sur les choix d'investissements, c'est tout. Et pour moi la TIPP fait partie des "taxes carbones"

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: La Taxe Carbone

Message par Alain75 » 19 janv. 2010, 20:02

A propos des SUVs et cout du carburant, un paragraphe pas mal sur le wikipedia en anglais :
Popularity

SUVs became popular in the United States, Canada, and Australia in the 1990s and early 2000s for a variety of reasons, such as the low cost of gasoline, and the fact that the larger frame made them appear more safe. The U.S. automakers could enjoy profit margins of $10,000 per SUV, while losing a few hundred dollars on a compact car.[9] For instance, the Ford Excursion could net the company $18,000, while they could not break even with the Ford Focus unless the buyer chose options,[10][11] leading Detroit's big three automakers to focus on SUVs over small cars.

Small cars were sold mainly to attract young buyers with inexpensive options and to increase their fleet average fuel economies to meet federal standards. The relatively high wages of unionized workers in the U.S. and Canada (members of the UAW and CAW, respectively), compared to the low wages of non-union workers at non-U.S. companies like Toyota, meant that it was unprofitable for the U.S. auto makers to build small cars.[12] For example, the General Motors factory in Arlington, Texas where rear-wheel drive cars were built, such as the Chevrolet Caprice, Buick Roadmaster, and Cadillac Fleetwood Brougham was converted to truck and SUV production, putting an end to full-size family station wagon and overall terminating production of rear-wheel drive full-size cars. As a result of the shift in the Big Three's strategy, many long-running cars like the Ford Taurus, Buick Century, and Pontiac Grand Prix eventually fell behind their Japanese competition in features and image (relying more upon fleet sales instead of retail and/or heavy incentive discounts), some being discontinued.[13] [14] [15] [16]

Buyers were drawn to their large cabins, higher ride height, and perceived safety. Full-size SUVs often offered features such as three-row seating, to effectively replace full-size station wagons and minivans. Wagons were seen as old-fashioned. Additionally, full-size SUVs have greater towing capabilities than conventional cars, and can haul trailers, travel trailers (caravans) and boats. Increased ground clearance is useful in climates with heavy snow. The very low oil prices of the 1990s helped to keep down running costs. The SUV's utilitarian image may partially explain its popularity, not least among some women, who constitute more than half of all SUV drivers. SUV was one of the most popular choices of vehicle for female drivers in the U.S.[17][18]

Social scientists have drawn on popular folklore such as urban legends to illustrate how marketers have been able to capitalize on the feelings of strength and security offered by SUVs.[19] Popular tales include narratives where mothers save the family from armed robbery and other incidents by taking the automobile off road, for example.

In Australia, SUV sales were helped by the fact that SUVs had much lower import duty than passengers cars did, so that they cost less than similarly equipped imported sedans. However, this gap has been narrowed, as the import duty on cars has now been lowered to 10%, compared to 5% for SUVs.

Sales of SUVs and other light trucks fell in the mid-2000s because of high oil prices and declining economy. In June 2008, General Motors announced plans to close four truck and SUV plants, including the Oshawa Truck Assembly.[12] The company cited decreased sales of large vehicles in the wake of rising fuel prices.[20] The business model of focusing on SUVs and light trucks, at the expense of more fuel-efficient compact and midsized cars, is blamed for declining sales and profits among Detroit's Big Three automakers since the mid-late 2000s. The Big Three were unable to adapt as quickly as their Japanese rivals to produce small cars to meet growing demand, due to inflexible manufacturing facilities, and the higher wages of unionized workers in the U.S. and Canada (members of the UAW and CAW, respectively), which made it unprofitable to build small cars.


http://en.wikipedia.org/wiki/Suv
traduction Google mrlargo

parisse
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1040
Inscription : 30 mai 2005, 08:42
Contact :

Re: La Taxe Carbone

Message par parisse » 21 janv. 2010, 17:29

N'importe quoi!
Si on remplace la taxe carbone par de l'impot sur le revenu, on n'agit absolument pas sur la consommation de fossiles. Puisque de toutes façons les gens payeront le même impot sur le revenu qu'ils utilisent des fossile ou non, où est l'incitation?
Ce qui ne signifie évidemment pas que la taxe carbone suffit, il faut *aussi* augmenter les impots et utiliser les sommes collectées pour faire évoluer la consommation.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8309
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La Taxe Carbone

Message par kercoz » 21 janv. 2010, 17:40

Le système est structurellement pervers dans tous les domaines, Pierre.
La taxe (impot indirect) serait le seul moyen d'agir sur le comportement puisque celui ci est pervers.
Cet impot ,comme tout impot indirect accroit l'injustice existante .
Toute solution voulant resoudre un problème (créé a l'origine par le "gain de productivité") induira un problème plus grave que celui que l'on veut résoudre.
Il n'y a pas de solution cool , c'est un système a cliquet sans marche arriere et devant ...c'est l'horreur.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
papy_russe
Brut léger
Brut léger
Messages : 425
Inscription : 12 oct. 2008, 14:45
Localisation : 38

Re: La Taxe Carbone

Message par papy_russe » 21 janv. 2010, 17:57

Taxe ou impôt, c'est de la rhétorique.

Si tu taxe tout produit quelqu'il soit en fonction de la quantité d'énergie qu'il a fallu utiliser pour effectuer son cycle de vie complet (de l'extraction des matières premières à sa fin de vie), ça revient presque au même. Bien évidemment pour que ça puisse bien marcher il faut que ce soit au niveau mondial (ça c'est pas gagné), sauf à mettre des taxes aux frontières. Le problème des faibles revenus étant bien sûr également à prendre en compte. On pourrait admettre que certains produits de première nécessité (les home-cinémas ?) ne soient pas taxés.

L'incitation n'est pas toujours un truc de faux-cul. Il se trouve que dès que tu touches au porte-monnaie, c'est dingue comme les gens deviennent civiques. Tant que tu n'obliges pas par un moyen financier quelconque, ça merde.

Des exemples simples :
- depuis que l'on est obligé de mettre une pièce dans les caddies (et maintenant c'est un jeton) ils sont bien rangés au supermarché. Je me souviens dans les années 70-80 le bordel que c'était sur les parkings. Les caddies trainaient partout, étaient tous déglingués, ça bousillait les carrosseries des bagnoles. Tout ça parce que les gens veulent récupérer leur pièce de 10 FF ou de 1 € (je me demande pourquoi ça marche aussi avec les jetons)
- au Danemark les bouteilles en PET sont consignées. Résultat : un taux de récupération/recyclage bien plus élevé qu'ailleurs (certaines sont mêmes réutilisées jusqu'à 10 fois).
Je ne chante pas pour passer le temps [J. Ferrat]

Avatar de l’utilisateur
papy_russe
Brut léger
Brut léger
Messages : 425
Inscription : 12 oct. 2008, 14:45
Localisation : 38

Re: La Taxe Carbone

Message par papy_russe » 21 janv. 2010, 18:58

Tout dépend qui l'on taxe. On peut taxer l'énergie consommée au compteur (dans ce cas je suis d'accord avec toi que c'est pas terrible), ou considérer que c'est le logement (et non pas son occupant) qui est la cause principale de la consommation excessive. Dans ce cas les proprios peuvent être taxés s'ils n'isolent pas suffisamment leurs logements à louer. Si tu fixes une consommation par m² à ne pas dépasser sous peine de taxer le proprio, ce dernier fera peut-être des efforts? (j'suis naïf ?)

Ils n'ont pas non plus intérêt à ce que les locataires soient fauchés, car ils veulent récupérer leur loyer (c'est ce que je ferais si j'avais un truc à louer). S'il n'y a que des locataires fauchés, tout le système de location ne tient plus debout ? En outre un appartement mal chauffé s'abime plus vite.
Dernière modification par papy_russe le 21 janv. 2010, 19:04, modifié 1 fois.
Je ne chante pas pour passer le temps [J. Ferrat]

Avatar de l’utilisateur
papy_russe
Brut léger
Brut léger
Messages : 425
Inscription : 12 oct. 2008, 14:45
Localisation : 38

Re: La Taxe Carbone

Message par papy_russe » 21 janv. 2010, 19:16

En effet. L'effet pervers est fort possible. Le même que pour les crédits d'impôt sur les matériaux d'isolation ou de chauffage. C'est les artisans qui s'en mettent plein les fouilles. J'ai jamais compris pourquoi on ne veut pas contrôler qu'il n'y a pas d'abus de ce genre et les sanctionner si c'est le cas. L'administration sit très bien la marge que se font les artisans, et c'est facile de voir où va le bénéfice du crédit d'impot.

Pour les loyers on pourrait aussi fixer des loyers maximum pour des logements correspondant aux critères de consommation d'énergie, et en fonction de leur "standing" ?

Et puis tu ne dis pas que tout le monde doit faire des efforts, mais seulement que tout le monde doit être encouragé à en faire... C'est une nuance, mais elle est de taille !
Je ne le dis pas, je le pense.
Je ne chante pas pour passer le temps [J. Ferrat]

Avatar de l’utilisateur
appelezmoifritz
Goudron
Goudron
Messages : 147
Inscription : 19 sept. 2007, 17:44
Localisation : Cemenelum (cimiez) Nissa

Re: La Taxe Carbone

Message par appelezmoifritz » 13 mai 2010, 15:23

attention la fin est un peu rock n'roll :lol:
http://www.youtube.com/watch?v=tnKoy4kyxdg
Tough Guys Don't Dance

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57684
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Taxe Carbone

Message par energy_isere » 19 mai 2010, 21:47

USA : l'Académie nationale des sciences prône l'instauration d'une taxe carbone

Associated Press le 19/05/2010

L'Académie nationale américaine des sciences (NAS) a appelé mercredi le gouvernement américain à prendre des mesures draconiennes pour augmenter le coût de l'utilisation du charbon et du pétrole afin de lutter contre le réchauffement climatique.

La NAS demande l'instauration d'une taxe carbone sur les énergies fossiles ou un système de marché des droits d'émission afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). L'académie, qui conseille le gouvernement sur les questions scientifiques, estime que les Etats-Unis doivent réduire leurs émissions de GES de 57% à 83% d'ici 2050. Ce qui est proche de l'objectif du président Barack Obama.

"Nous avons vraiment besoin de commencer tout de suite. Ce n'est pas une opinion, c'est ce que la science nous dit", précise Robert Fri, un responsable de la NAS. "Le pays a besoin d'un engagement à la fois prompt et durable à réduire les émissions de gaz à effet de serre."

Par le passé, l'académie avait considéré le changement climatique comme un problème, mais n'avait pas recommandé de politique précise sur le sujet. Ses nouvelles recommandations font suite à des questions posées par le Congrès américain sur le changement climatique.

L'idée d'un marché des droits d'émission, soutenue par l'administration Obama, a été proposée au Congrès mais n'a pas franchi l'obstacle du Sénat. Il fixerait des limites globales sur les émissions de dioxyde de carbone, mais permettrait aux entreprises de dépasser leurs quotas en achetant des crédits d'émissions à d'autres entreprises moins polluantes. Un vote pourrait intervenir au Congrès cet été sur un projet de loi reprenant le principe de ce mécanisme.

Les Etats-Unis doivent freiner "d'urgence", leurs émissions de GES, souligne Ed Rubin, membre de la NAS et professeur d'ingénierie et de politique publique à l'université Carnegie Mellon.

Les membres de l'académie reconnaissent qu'il est inhabituel que la NAS soit aussi catégorique sur les actions à entreprendre. Ils expliquent cette liberté de ton par le fait que le Congrès avait posé en 2008 quatre questions à l'académie, à commencer par celle-ci: "Quelles actions sur le court terme peuvent être entreprises pour répondre efficacement au changement climatique?"

La NAS a donné sa réponse mercredi sous la forme de trois rapports, totalisant 869 pages. Elle note que le changement climatique a déjà commencé et "fait peser des risques importants sur un large éventail de systèmes naturels et humains, et dans de nombreux cas les affecte déjà".

Le conseiller scientifique de la Maison Blanche John Holdren a salué le travail de l'académie. Il a dit espérer que les élus du Congrès liraient les rapports ou au moins leur synthèse.
http://www.boursorama.com/international ... 519e81c4ae

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57684
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La Taxe Carbone

Message par energy_isere » 23 juin 2010, 17:53

Climat : la taxe carbone européenne renvoyée aux calendes grecques

AFP le 23/06/2010

La Commission européenne a repoussé sine die mercredi le lancement d'un projet de taxe carbone dans l'UE, menacé d'un enterrement discret en raison de la crise économique et de l'hostilité des contribuables à toute hausse de la fiscalité.

Le projet suscite des clivages entre les gouvernements de l'UE et ils se sont exprimés lors d'une réunion sur le sujet au sein de la Commission européenne.

Un document soumis mercredi par le commissaire à la Fiscalité Algirdas Semeta prend pour base de travail une taxe à 20 euros par tonne de CO2, retenue comme la plus raisonnable après des études d'impact réalisées avec différents prix, de 4 euros la tonne à 30 euros la tonne.

"Aucune décision n'est attendue mercredi", a averti la porte-parole de la Commission Pia Ahrenkilde Hansen, pour couper court aux spéculations sur une proposition immédiate en faveur d'une telle taxe.

De fait, M. Semeta a été prié de "reprendre sa copie" et "d'affiner les études d'impacts sur différents secteurs", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

"Aucun délai" ne lui a été non plus fixé pour soumettre une nouvelle analyse, a-t-elle précisé. L'opportunité de présenter un tel projet touchant à un sujet aussi sensible que la fiscalité dans le contexte économique actuel a dicté cette position de prudence, a-t-elle ajouté.

Le mécanisme envisagé au départ --une taxe en fonction des émissions de CO2 et une taxe en fonction du contenu énergétique-- pose beaucoup de problèmes, souligne un négociateur européen.

Le Royaume-Uni, qui a déjà institué une taxe carbone nationale, est opposé par principe à toute taxe obligatoire imposée par Bruxelles. L'Irlande est sur la même ligne.

Les pays gros consommateurs de charbon, comme l'Allemagne et la Pologne, sont pour leur part hostiles à une taxe qui les pénaliserait. Le charbon verrait en effet son coût augmenter.

D'autres, comme la France, sont très favorables à une taxe, tout en redoutant le mécontentement de leurs agriculteurs, de leurs pêcheurs et de leurs routiers.

Paris a reporté cette année un projet national de taxe carbone en laissant entendre qu'il n'avancerait pas en l'absence d'une position commune avec les autres pays européens, toujours loin d'être acquise.

Aucune proposition européenne ne sera en effet adoptée si elle n'obtient pas l'assentiment de tous les gouvernements, car l'unanimité est exigée en matière de fiscalité dans l'UE.

L'objectif de cette fiscalité verte est de "changer les comportements et les technologies utilisées", souligne un document de travail dont l'AFP a obtenu copie.

Elle doit permettre d'impliquer dans l'action contre le réchauffement du climat les secteurs des transports, du bâtiment et de l'agriculture, responsables de 60% des 4,9 milliards de tonnes de CO2 et autres gaz à effet de serre émis chaque année par l'Union européenne, explique la Commission.

L'industrie lourde et l'aviation ne devraient pas être concernées, car elles sont intégrées dans un mécanisme d'allocations de droits à polluer, pour le moment gratuits, mais qui seront payants en 2013.

"Il faut que cette taxe carbone ait un impact sur les modes de consommation. A 20 euros, il y a un impact, pas à 3" euros, explique un négociateur européen.

Cette fiscalité verte permettra aux gouvernements de "réaliser leurs objectifs nationaux" de réduction des émissions et "les revenus pourraient être utilisés pour réduire leur endettement, diminuer d'autres impôts ou compenser les effets négatifs de cette taxe pour les contribuables", souligne M. Semeta dans son argumentaire.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 64ec25b5f7

Avatar de l’utilisateur
Jaguar75
Condensat
Condensat
Messages : 770
Inscription : 02 août 2007, 19:23
Localisation : Paris

Re: La Taxe Carbone

Message par Jaguar75 » 30 juin 2010, 16:31

Ce qui me surprend c'est que cela puisse étonner qui que ce soit.

Aujourd'hui quand on veut enterrer un problème (la taxe carbone, l'encadrement des banques,...) il suffit de dire que la question ne peut se décider dans un cadre national mais doit être tranchée au niveau européen. Comme depuis cet élargissement scélérat l'Europe est ingouvernable, le temps qu'une décision (quelle qu'elle soit) soit prise, vous êtes tranquille... Et le Sarko de service a beau jeu de dire "moi j'aimerais bien taxer les banques mais c'est l'Europe qui ne veut pas"
Live & let live!

Image Gardarem lou V12 !

Répondre