[véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7783
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par Remundo » 14 oct. 2017, 08:49

et on parlera bientôt des Teslouilles.... :-) en ajoutant un zéro !

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8444
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La voiture électrique, une solution ?

Message par mobar » 14 oct. 2017, 20:24

GillesH38 a écrit :
24 janv. 2008, 13:49
a ma connaissance, l'essentiel de l'électricité est produite avec des fossiles en Israël non?
C'est pas mieux en France, que ce soit avec des fossiles ou du nuke, les pertes sont du même ordre 70% de l'énergie réchauffe les oiseaux ou les poissons
Au moins avec les fossiles, on ne se condamne pas à devoir gérer pendant des siècles voire des millénaires des déchets nucléaires, on peut traiter les émissions de polluants à la source plus efficacement que sur une multitude de véhicules incontrôlables disséminés dans la nature

La voiture électrique sera réellement une solution lorsqu'elle sera alimentée en énergie solaire que ce soit via des batteries recyclables à longue durée de vie ou via de l'hydrogène et des PaC ayant aussi une fiabilité et une durée de vie équivalente aux véhicules thermiques actuels

En attendant les combustibles fossiles liquides ou gaz ont encore de beaux jours devant eux

Dans le domaine des transports, l'électrique restera encore pendant quelques décennies un challenger pour bobos friqués qui se la pètent ... ou pour des administrations qui font leur communication avec le pognon du contribuable

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Condensat
Condensat
Messages : 755
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par Silenius » 14 oct. 2017, 20:43

Remundo a écrit :
14 oct. 2017, 08:49
et on parlera bientôt des Teslouilles.... :-) en ajoutant un zéro !
Une Tesla model 3 avec 2000 miles au compteur est a vendre 150 000 USD soit 3 fois son prix neuf ! https://electrek.co/2017/10/11/tesla-mo ... ed-150000/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7783
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par Remundo » 14 oct. 2017, 21:34

First ever Tesla Model 3 for sale.
Ce n'est pas significatif, pour l'instant, avoir une TM3 c'est détenir un prototype pour collectionneurs fortunés... en plus celui-là semble être le n°1...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51958
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solutio

Message par energy_isere » 21 oct. 2017, 13:18

Le succès et les limites de la Norvège pour les voitures électriques

Dim 15/10/2017 — Economiquement pas durable.

Le mois dernier, la proportion de voitures électriques dans les immatriculations de voitures neuves a établi un nouveau record en Norvège : 20 %. Une voiture neuve sur 5 est électrique ! Ce succès ne doit rien au hasard, il est le fruit d'une politique volontariste pour laquelle on a employé de gros moyens. Les voitures électriques sont ainsi exemptées de TVA en Norvège. Quand en France, avec le bonus, une Volkswagen Golf électrique coûte 10 % de moins qu'une Golf GTI, en Norvège, l'électrique est 40 % moins chère ! Les électriques sont aussi exemptées de péages sur les autoroutes, elles ont droit de rouler dans les voies réservées aux autobus, elles ont droit à centaines de places de parking gratuites, avec la recharge gratuite elle aussi... N'en déplaise à Christina Bu (illustration), la secrétaire générale de l'association norvégienne du véhicule électrique (qui compte 50 000 membres), cela n'est pas très durable.

Image

Pour le droit de circuler sur les voies réservées aux transports en commun, la facilité a déjà été restreinte. Aux heures de pointe, le droit à circuler n'est plus donné qu'aux électriques où le conducteur n'est pas seul à bord. Un second coup de canif, bien plus profond, est venu du ministre des finances, qui propose de revenir, sur l'exemption de TVA pour les voitures électriques qui font plus de 2 tonnes. Il n'y aurait donc pour le moment que les Tesla qui seraient impactées, mais l'idée ne doit pourtant surprendre personne. Dans les textes déjà, l'exemption de TVA n'est supposée aller que jusqu'en 2020.

On rappellera que la Norvège est l'un des pays où les taxes et les impôts sont parmi les plus élevés au monde. La taxe annuelle de circulation aussi, est beaucoup plus faible pour les électriques. Alors à mesure que les ventes d'électriques augmentent, les recettes fiscales diminuent, et le moment où un ajustement sera nécessaire se rapproche. La Norvège étant en avance, il est normal qu'elle soit la première à ouvrir la réflexion. La France devra faire de même dans... Quelques 5 ans ?
http://www.moteurnature.com/29092-le-su ... lectriques

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51958
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par energy_isere » 21 oct. 2017, 13:21

La Nissan Leaf II est en Europe

Jeu 05/10/2017 — Disponible à la commande.

On le savait déjà, la seconde édition de la Nissan Leaf progresse très nettement dans les chiffres. La puissance du moteur est accrue de 37 %, la capacité de la batterie augmente de 33 %, le volume du coffre gagne 17 %. Mais le plus important n'est pas là. C'est le design qui change tout. La première Leaf avait un grand atout : une face avant à nulle autre pareille. Malheureusement, cette esthétique originale n'avait jamais fait l'unanimité. Il était difficile de la trouver belle. On ne peut plus dire cela de la seconde génération, dont lors de la présentation européenne (après la première au Japon), face à 300 journalistes facilement critiques, nous n'en avons trouvé aucun à ne pas être séduit par ce nouveau design, simple, sobre et élégant. On prend déjà le pari que la Leaf convaincra plus de clients rien qu'avec sa nouvelle ligne.

Image
.............
http://www.moteurnature.com/29078-la-ni ... -en-europe

tita
Condensat
Condensat
Messages : 576
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par tita » 19 nov. 2017, 17:11

La Chine est clairement le plus gros marché des voitures électriques, Mais il y a quand même un hic:
Image
La production électrique en Chine augmente principalement avec les centrales à charbon. Du coup, pour le moment, c'est surtout une augmentation de pollution qui se produit.

Et l'approvisionnement électrique reste la grande question que je me pose vis-à-vis du développement des VE. Quand on voit qu'il faudra probablement une puissance d'1.8 MW pour "mégacharger" un semi Tesla, on se doute qui faudra développer l'infrastructure qui fournira la puissance nécessaire à recharger un parc automobile électrique grandissant

La Norvège est pionnière, et est en train de servir de premier test. La Norvège se chauffe à l'électricité, et consomme 22-24 MWh par habitant par année, 3 fois plus que la France. Son réseau électrique est donc très développé et elle exporte une bonne partie de son surplus d'origine hydroélectrique (14.6 TWh). La conversion à un parc de voiture tout électrique (5TWh) ne poserait à priori pas de problème. Mais bon, on n'en est pas là... Elle atteindra un parc électrique (VE + hybrides) de 10% en 2018, de loin le plus élevé au monde (33 % pour Oslo). A plusieurs reprises, la Norvège a été qualifiée de victime de son succès, ce qui ne la pas empêché de relever les défis et d'augmenter exponentiellement ses ventes de VE (50% des voitures neuves), et d'augmenter son infrastructure de recharge. A ce rythme, on ne va pas tarder à savoir quels obstacles pourraient enrayer l'adoption massive de véhicules électriques. Ou s'il y a simplement des obstacles!

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51958
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par energy_isere » 05 déc. 2017, 20:25

Peugeot prépare l’essor des voitures électriques

Alain Guillemoles , le 04/12/2017

Le groupe PSA s’allie avec un fabriquant japonais pour devenir numéro 1 de la production de moteurs électriques pour l’automobile. D’ici à 2030, la moitié des véhicules vendus dans le monde devraient être hybrides ou électriques.

Au moment où tous les grands constructeurs mettent le cap sur la voiture électrique, PSA se positionne pour devenir fabricant de moteurs pour ses besoins propres, mais aussi pour servir toute l’industrie. Le groupe français a en effet annoncé le 4 décembre une alliance avec le Japonais Nidec, numéro un mondial du secteur – il a fabriqué plus de 6 milliards de moteurs électriques l’an dernier – pour mettre sur pied une coentreprise. PSA et Nidec vont concevoir ensemble, puis fabriquer et vendre des moteurs pour voitures électriques.

Il s’agira à la fois de petits moteurs de traction pour les véhicules hybrides légers, ou de plus gros, à destination de véhicules 100 % électriques. « D’ici à 2023, 80 % de nos modèles seront proposés en version électrifiée », a expliqué Patrice Lucas, vice-président de PSA. Ces moteurs seront susceptibles d’aller sur des véhicules Peugeot, Citroën, DS, Opel ou Vauxhall, soit toutes les marques du groupe.

À l’horizon 2022

Les équipes de Nidec et PSA vont donc travailler ensemble dans un centre de recherches et développement basé à Poissy, au sein de l’usine PSA, pour mettre au point cette nouvelle gamme de moteurs. Ces derniers seront produits à Tremery, en Moselle, où PSA dispose déjà d’une usine de moteurs thermiques.

La coentreprise devrait voir le jour début 2018 et les moteurs être montés sur des véhicules à partir de 2022. PSA et Nidec vont investir ensemble 220 millions d’euros et créer une centaine d’emplois d’ingénieurs, puis 400 pour la chaîne de production. Mais difficile de dire s’il s’agit de créations nettes, ou bien des transferts de postes.

Les deux entreprises prévoient un volume de 900 000 moteurs à produire en 2022 pour les besoins de PSA. Mais leur ambition ne se limite pas à cela. PSA et Nidec veulent aussi fournir des moteurs à d’autres constructeurs, et donner le jour à « un champion mondial de la production de moteurs de traction pour l’industrie automobile ».

Nidec, un géant mondial


Alors que le marché a mis le cap sur les 100 millions de véhicules produits par an dans le monde, on estime que d’ici à 2030, près d’un véhicule vendu sur deux devrait être soit hybride, soit 100 % électriques. C’est donc une cinquantaine de millions de moteurs qui seront nécessaires à cette échéance, un marché évalué à 45 milliards d’euros par an. En mettant en commun les compétences d’un grand fabriquant automobile et d’un spécialiste des moteurs électriques, l’alliance Nidec-PSA espère en produire une part significative.

Nidec est déjà un géant mondial qui emploie plus de 100 000 salariés pour fabriquer toutes sortes de moteurs, de toutes tailles. Le groupe japonais est présent dans l’automobile à travers des moteurs de direction assistée ou des pompes à huile. Nidec a racheté en février dernier Leroy-Somer, plus gros fabriquant français de moteurs électriques dont le siège est à Angoulême, qui fait principalement des moteurs d’ascenseurs et réalise aussi les moteurs de traction des Bluecar Bolloré.

Mais en se lançant dans la production pour l’automobile, Leroy-Somer va devoir repenser ses produits pour qu’ils deviennent plus puissants et moins chers. Et c’est bien le premier objectif visé par cette alliance, qui peut tabler sur le marché captif de PSA pour se lancer en ayant l’assurance de pouvoir fabriquer, d’emblée, de gros volumes.
https://www.la-croix.com/Economie/Entre ... 1200896911

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 51958
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par energy_isere » 05 déc. 2017, 20:38

Ca fait un momrnt que c'était annoncé, j'avais posté la dessus :
GB: Les "black cabs" londoniens se mettent au tout électrique

Par AFP le 05.12.2017

Les premiers taxis noirs roulant à l'électricité ont commencé mardi à arpenter les rues de Londres, avec un nouveau look plus massif, dans le cadre d'une nouvelle réglementation visant à réduire la pollution dans la capitale britannique.

Image
Le premier taxi londonien roulant à l'électricité, baptisé TX eCity, le 5 décembre 2017 près de Buckingham Palace. -AFP/Daniel LEAL-OLIVAS

Ces "black cabs" électriques remplacent des véhicules diesel au terme de la réglementation voulant que tout nouveau taxi roulant à Londres à partir de 2018 émette de très faibles quantités de gaz polluants.

Quelque 9.000 d'entre eux doivent être déployés d'ici 2021, soit environ la moitié de la flotte actuelle.

Baptisé TX eCity, "ce véhicule est totalement nouveau et offre une bien meilleure expérience au conducteur comme aux passagers", a assuré à l'AFP Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), son fabricant. "Il est très silencieux et la conduite est bien meilleure", a-t-il ajouté.

Placé en 2013 sous administration judiciaire, le fabricant du seul véhicule au monde construit pour servir de taxi avait été racheté par le constructeur automobile chinois Geely, propriétaire de Volvo.

Les taxis sont construits depuis près de 70 ans à Coventry, dans le centre de l'Angleterre.

- Dix fois moins de CO2 -

Les nouveaux exemplaires sont plus grands et peuvent transporter jusqu'à six passagers, sous un toit transparent. Ils sont équipés de l'internet sans fil (wi-fi), de chargeurs USB, d'une prise de courant et d'un lecteur de carte bancaire sans contact à l'arrière.

Image
Chris Gubbey, directeur du London Electric Vehicle Company (ex-London Taxi Company), fabricant du TX eCity, premier taxi londonien électrique, le 5 décembre 2017 à Londres.-AFP/Daniel LEAL-OLIVAS

"La qualité de conduite est incroyable. Les clients vont adorer", a commenté Peter Powell, 61 ans, un chauffeur de taxi qui teste les nouveaux véhicules depuis deux mois. Il reconnaît toutefois que "de nombreux anciens n'aiment pas le changement", préoccupés notamment par des bornes de recharge en nombre insuffisant.

Le TX eCity coûte 55.000 livres (environ 62.000 euros), soit 10.000 livres de plus que la dernière version diesel (TX4). Mais son fabricant estime que les chauffeurs peuvent économiser 100 livres (114 euros) par semaine en carburant.

Il émet aussi dix fois moins de CO2 que les TX4 et leurs émissions d'oxyde d'azote sont proches de zéro.

Les chauffeurs de taxi londoniens parcourent en moyenne 120 miles (193 kilomètres) par jour, en incluant les trajets de et vers leur domicile.

Les nouveaux taxis électriques peuvent rouler 80 miles (129 kilomètres) grâce à leur moteur électrique, mais disposent également d'un générateur électrique de réserve (alimenté par un moteur essence) leur permettant de parcourir jusqu'à 377 miles (607 kilomètres).
https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... que_118888

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7783
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par Remundo » 05 déc. 2017, 23:31

ces voitures sont très bien. :idea:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8444
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par mobar » 07 déc. 2017, 17:28

Les nouveaux taxis électriques peuvent rouler 80 miles (129 kilomètres) grâce à leur moteur électrique, mais disposent également d'un générateur électrique de réserve (alimenté par un moteur essence) leur permettant de parcourir jusqu'à 377 miles (607 kilomètres).
Avec un générateur amovible, tu as le véhicule tous usages le plus rationnel qui soit
Moins marketing que Tesla mais surement plus près des préoccupations des vrais gens!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

emmort
Brut léger
Brut léger
Messages : 455
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par emmort » 07 déc. 2017, 18:04

Avec un générateur amovible, tu as le véhicule tous usages le plus rationnel qui soit
Moins marketing que Tesla mais surement plus près des préoccupations des vrais gens!
Vrai, mais dans ce cas-ci il n'est pas amovible mais intégré.
La logique est cependant bonne: un petit moteur essence (600cc, de mémoire) qui tourne au mieux de son rendement pour recharger les batteries. Tournant en permanence au mieux, il ne subit pas les aléas de la circulation et son rendement est "idéal". la puissance produite étant intégrée (au sens mathématique du terme) il ne faut pas de grosse cylindrée.

Tournant à régime constant on peut aussi optimaliser les silent-blocx et l'insonorisation.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7783
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par Remundo » 07 déc. 2017, 19:02

tout à fait ! :idea:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8444
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par mobar » 22 déc. 2017, 08:55

emmort a écrit :
07 déc. 2017, 18:04
Avec un générateur amovible, tu as le véhicule tous usages le plus rationnel qui soit
Moins marketing que Tesla mais surement plus près des préoccupations des vrais gens!
Vrai, mais dans ce cas-ci il n'est pas amovible mais intégré.
La logique est cependant bonne: un petit moteur essence (600cc, de mémoire) qui tourne au mieux de son rendement pour recharger les batteries. Tournant en permanence au mieux, il ne subit pas les aléas de la circulation et son rendement est "idéal". la puissance produite étant intégrée (au sens mathématique du terme) il ne faut pas de grosse cylindrée.

Tournant à régime constant on peut aussi optimaliser les silent-blocx et l'insonorisation.
Le rendement mécanique global du système passe de 20% à 25% au prix d'une complexité supplémentaire
Pas de quoi révolutionner la propulsion de l'automobile, répondre à la future pénurie de fossiles ni diminuer sensiblement le cout d'usage de l'automobile

Juste un emplâtre sur une jambe de bois qui ne séduira qu'une infime fraction d'utilisateurs pendant quelques années

Encore un délire technophile qui a perdu de vue les déterminants de base

Pour que la voiture électrique devienne une solution de masse, la mutualisation de l'infrastructure doit être réalisée par les états avec un financement et des moyens de production publics, décentralisés en région, dans les communes et éventuellement chez les particuliers
ça passera par une normalisation et une qualification des meilleures technologies disponibles et une mise en réseau de solutions complémentaires

Encore un sujet que le marché et incapable de réguler et de promouvoir
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2719
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: [véhicule électrique] La voiture électrique, une solution ?

Message par sherpa421 » 22 déc. 2017, 09:43

On a vu ce que la planification étatique donnait. En matière de recherche de rendement c'est pas terrible.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité