[Acteurs] Saudi Aramco

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 09 oct. 2019, 11:24

Pétrole: Aramco prévoit de revenir fin novembre à sa capacité maximale

REUTERS•09/10/2019

Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

Des attaques comme celles du mois dernier contre les installations pétrolières d'Aramco pourraient se reproduire en l'absence de réponse internationale concertée susceptible de dissuader les assaillants, a ajouté Amin Nasser lors d'une conférence à Londres.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 49dd54e7b7

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 10 oct. 2019, 00:11

Le document '' prospectus'' pour la mise en Bourse d' une partie du capital de Aramco serait rendu public d'ici fin octobre.

Lire
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... rabia.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 15 oct. 2019, 01:00

Une annonce sur l'IPO de Saudi Aramco "très très bientôt", dit le président

REUTERS | LE 14/10 2019 DUBAI

Le lancement de l’introduction en Bourse de Saudi Aramco sera annoncé “très très bientôt”, a dit le président du géant pétrolier saoudien, Yassir al Roumayyan, cité par la chaîne de télévision Al Arabiya.


D’après l’agence RIA, Yassir al Roumayyan a dit que cette IPO pourrait avoir lieu dès ce mois-ci.
https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 76438.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 17 oct. 2019, 19:41

10 Reasons Not To Invest In The Saudi Aramco IPO

Christopher HelmanForbes Staff Oct 16, 2019,
Energy


Saudi Aramco may be the world’s most profitable company, with more than $200 billion of pretax income over the past year. But even if the Kingdom manages to launch its IPO of the company, prudent investors should stay away, at any price. Here’s 10 reasons not to invest:

Geopolitical risk. A September 14 cruise missile strike disabled two of oil giant Saudi Aramco’s crown jewels, the Abqaiq oil stabilization plant and the Khurais oilfield. It used to be that the threat of disruption to oil flows from Saudi Arabia would be good for at least a few dollars’ pop in the price of oil. Not anymore. After jumping 20% when trading commenced following the Abqaiq attack, crude has since slumped to $60, lower even than before the attacks. Amid heightened tensions, President Trump appears tired of holding Uncle Sam’s umbrella of protection over the Kingdom, and the slog in Yemen should give no comfort that the Saudis could defend itself and its oilfields in a war against Iran. “The possibility of future attacks now hangs over the market,” says Amrita Sen of consultancy Energy Aspects.

No growth. In a commodity business you need scale in order to compete. But once you’ve achieved that scale, growth is anchored by the law of large numbers. A small company can rapidly double in size and value. Aramco sure can’t. Its output has been flat, around 10 million barrels per day since 2014. And even prior to the attack on Abqaiq the company was being forced to run at less than 90% of capacity in order to satisfy OPEC volume reductions. In the first half of 2019 Aramco’s net income and capital investment both fell 12% to $47 billion and $14.5 billion. According to analysis by Bernstein Research, Aramco will not have enough funds this year to pay its dividends out of free cash flow and so will have to borrow to make its payouts.

No autonomy. “The company—whether active in OPEC or not—acts as the primary lever of Saudi oil policy, with the king, not the board, calling the shots,” says Bill Farren-Price, a director at RS Energy Group. In preparation for the IPO, King Salman in 2017 lowered Aramco’s tax rate from 80% to about 50%, such that in 2018 the company had to hand over “only” $100 billion in taxes to the kingdom. Aramco says that upon going public it will promise dividends of at least $75 billion a year to shareholders, but with the kingdom running a budget deficit, if money gets tight that dividend could be cut by royal decree.

About that valuation. Prince MbS regularly touted $2 trillion as his valuation expectation for Aramco. This has always been too high. The world’s biggest and best-managed oil companies currently trade at a dividend yield of around 5% (Exxon 5%, Chevron 4%, Shell 6.5%, Total 5.6%, Sinopec 8%). To generate a 5% yield from $75 billion in dividends implies a market cap valuation on the order of $1.5 trillion. On a price/earnings basis, applying the average megacap P/E of 15 to Aramco’s ~$100 billion of net income gets the same $1.5 trillion valuation.

Too many alternatives. Even $1.5 trillion is likely too high, considering that the world really doesn’t need any more bloated, state-controlled, publicly traded oil giants. For instance, Gazprom, PetroChina and Petrobras, have each suffered corruption scandals and are down at least 40% in the past decade. Equinor, the Norwegian oil giant formerly known as Statoil, is considered the best-run of the state-owned giants; it has lost just 20% in the past decade and has made great strides in reducing the carbon intensity of its operations—a clear competitive advantage.

Capital is mistreated. In late 2017 Prince MbS arrested dozens of Saudi billionaires and tycoons and installed them in fancy prison at the Ritz-Carlton Riyadh. The captives included famous capitalists like Prince Alwaleed bin Talal, long praised as the Arab world’s Warren Buffett for decades of shrewd investments. MbS shook down his guests for $100 billion in assets with no legal due process whatsoever. You will no longer find any Saudis on Forbes’ list of Global Billionaires. Prince Alwaleed reportedly said the price of his freedom was $6 billion. Once a fixture on CNBC, he has hardly been seen since. If this is the treatment that successful Saudi entrepreneurs (legit or not) receive in the kingdom, why bother? Capital only flows to places where it is treated well and protected by the rule of law. In 2016 Saudi Arabia attracted $7.4 billion in Foreign Direct Investment. In 2017 FDI plunged to $1.4 billion, recovering somewhat last year to $3.2 billion. The World Bank ranks Saudi Arabia 92 out of 190 countries on ease of doing business. There’s too many better places to set up shop.

Behold the power of America’s frackers. If you absolutely must own oil and gas assets, wouldn’t you rather they be in politically stable places like Texas or New Mexico, where property rights are sacrosanct, contracts upheld by the rule of law and the likelihood of Iranian missile strikes vanishingly low? America’s frackers have unlocked enormous onshore reserves over the past decade, and they’re now on sale, with many names down 50% or more in the past year. Apache Corp. is down 50%, Occidental Petroleum down 44% and EOG Resources off 17%, from year-ago levels. All have far more room to grow than Aramco and are not burdened with the pressure of being a royal piggybank.

What human rights? The murder of Washington Post columnist Jamal Khashoggi last year still gets headlines, but you can’t believe for a second he was the first dissident killed and dismembered by a team of Saudi hitmen. Though Prince MbS may think he can placate calls for liberalization by granting women permission to drive, he has imprisoned driving activist Loujain al-Hathloul for more than a year. Women remain second-class citizens and must cover their heads in public. There is no religious pluralism, no freedom of assembly or expression. Alcohol is prohibited. But hey, now you can get a tourist visa to come see for yourself how this absolute monarchy keeps its 30 million subjects in line.

Absolute power corrupts absolutely. In a country that outlaws all political opposition, when change finally does come to the kingdom it will not be orderly. In a conversation in late 2017, Khashoggi told me he wasn’t a revolutionary. “I’m not against the system. Without the monarchy the whole country would collapse,” he said. What he wanted most for Saudi Arabia were the freedoms we take for granted in the United States. “I would wish for freedom of expression.” If only that weren’t such a high bar.

The oil age is ending. The world has never used more oil—about 101 million barrels every day. And there’s plenty more where that came from, thanks to advances in directional drilling and hydraulic fracturing. The world is glutted with oil right now even after the near total collapse of Venezuela (which has even more of the stuff than Saudi Arabia) and the blockade on Iranian crude. When “Peak Oil” comes sometime in the next 25 years, it will be a function not of inadequate supply, but lackluster demand, driven by electric vehicle adoption. That will gut the price of oil and, with it, the value of Aramco’s reserves. Considering that Aramco currently pumps about 4 billion barrels per year, Saudi claims of 260 to 300 billion barrels of proven oil reserves should be met with eye rolls. There is zero present value to a barrel of oil in the ground that no one will get around to drilling for 50 years.
https://www.forbes.com/sites/christophe ... 1c6973663f

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1229
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par tita » 18 oct. 2019, 10:12

Le lancement de l’introduction en Bourse de Saudi Aramco sera annoncé “très très bientôt”, a dit le président du géant pétrolier saoudien, Yassir al Roumayyan, cité par la chaîne de télévision Al Arabiya.
3 jours plus tard:
Aramco repousse son IPO pour rassurer les investisseurs, selon des sources

DUBAI/RYAD (Reuters) - Saudi Aramco a décidé de reporter le lancement de son introduction en Bourse (IPO), le géant saoudien du pétrole souhaitant d’abord rassurer les investisseurs en leur présentant des résultats couvrant la période durant laquelle deux de ses principales installations ont été bombardées, a-t-on appris jeudi de deux sources proches du dossier.

La compagnie pétrolière saoudienne prévoyait de dévoiler la semaine prochaine ses projets concernant le placement en Bourse de Ryad de 1% à 2% de son capital, avant une possible cotation internationale.

Les attaques menées le 14 septembre contre ses sites d’Abkaïk et de Khouraïs ont toutefois réduit de moitié la production du premier exportateur mondial de pétrole et Aramco veut rassurer les investisseurs avant de lancer l’opération, ont dit les sources.

“Ils veulent faire tout ce qu’ils peuvent pour atteindre l’objectif de valorisation, donc de solides résultats après ces attaques les placeront dans une meilleure position”, a dit l’une des sources

La deuxième source a déclaré que l’IPO avait été repoussée et qu’aucune nouvelle date n’était pour l’instant fixée pour cette offre.

Le Financial Times, qui a le premier fait état de ce report, a écrit en citant une source que l’opération était retardée de “plusieurs semaines”.

Saudi Aramco n’a pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires de Reuters.

Hadeel Al Sayegh et Marwa Rashad; Bertrand Boucey pour le service français
http://www.oleocene.org/phpBB3/posting. ... f=3&t=2786

C'est un serpent de mer cette IPO. Mais on peut quand même se poser des questions sur ce qui s'est passé en quelques jours. Visiblement, les investisseurs sont un peu froids vis-à-vis de cette IPO.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 20 oct. 2019, 20:26

L'introduction en Bourse dépend des "conditions du marché" (Aramco)

AFP parue le 20 oct. 2019

L'introduction en Bourse dépendra des "conditions du marché", a affirmé dimanche le géant pétrolier saoudien après l'annonce d'un nouveau report de l'ouverture partielle de son capital.

Attendue pour cette semaine, l'entrée en Bourse a été finalement repoussée encore une fois, a indiqué jeudi une source proche du dossier sous couvert d'anonymat.

Cette décision est susceptible de reporter à décembre ou à janvier, au lieu de novembre, la première cotation des actions Aramco sur une plateforme boursière, a indiqué cette source.

Mi-septembre, des sources proches du dossier avaient déjà indiqué à l'AFP que les autorités saoudiennes étudiaient la possibilité de reporter l'opération après l'attaque contre des installations pétrolières du pays ayant réduit brutalement l'approvisionnement du monde en or noir.

"L'entreprise continue de discuter avec les actionnaires sur les préparations à l'introduction en Bourse", a indiqué Aramco dans un communiqué envoyé dimanche par courriel à l'AFP.

"La compagnie est prête et le calendrier dépendra des conditions du marché et du choix des actionnaires", a ajouté la compagnie sans sans plus de détails.

La perspective de ne pas atteindre une valorisation de 2.000 milliards de dollars voulue par les dirigeants saoudiens est largement considérée comme la raison du report l'introduction en Bourse.
........
https://www.connaissancedesenergies.org ... mco-191020

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 29 oct. 2019, 19:23

Saudi Aramco compte lancer son introduction en Bourse dimanche

PUBLIÉ LE 29/10/2019 DUBAI/RYAD (Reuters)

Saudi Aramco compte lancer le 3 novembre sa procédure d'introduction en Bourse, ont déclaré trois sources proches du dossier à Reuters.
https://www.usinenouvelle.com/article/s ... he.N898674

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 03 nov. 2019, 09:47

Le régulateur saoudien donne le coup d'envoi à l'entrée en bourse d'Aramco

AFP parue le 03 nov. 2019

Le régulateur saoudien du marché financier a donné dimanche le coup d'envoi à l'introduction en bourse du géant pétrolier Aramco, qui pourrait être la plus importante jamais réalisée dans le monde, en indiquant avoir approuvé la demande pour une telle opération.

Aramco a confirmé peu après sur Twitter son intention d'entrer à la Bourse de Ryad.

"Le Conseil de la Capital Market Authority (CMA) a publié sa résolution approuvant la demande de la Saudi Arabian Oil Compagny (Saudi Aramco) de cession d'une partie de ses parts", a indiqué le régulateur dans un communiqué publié sur son site internet.

Il n'a pas fourni les étapes de cette introduction en bourse, mais les transactions sur le titre devraient commencer à la mi-décembre sur le marché saoudien.

Cette introduction constitue la pierre angulaire d'un programme de réformes du prince héritier Mohammed ben Salmane, surnommé "MBS". Elle devrait valoriser l'entreprise entre 1.500 et 1.700 milliards de dollars, soit la plus grosse capitalisation mondiale, selon une source proche du dossier.

En 2018, l'homme fort du royaume avait décidé de reporter l'opération parce que la capitalisation calculée par les banquiers, après des rencontres avec de potentiels investisseurs, était en dessous de ce seuil.

Par la suite, Aramco, qui devait lancer en octobre la première partie de son introduction, avait décidé de repousser la date à décembre ou à janvier.

Selon la source proche du dossier, le calendrier prévoit une entrée en deux temps: d'abord à la Bourse locale saoudienne, le Tadawul, en décembre, puis, en 2020, sur une place financière internationale encore à définir.

Aramco devrait céder en tout 5% de son capital, dont 2% lors de son baptême boursier sur le Tadawul, avaient déclaré en début de mois des sources proches du dossier à l'AFP.

- Rassurer les investisseurs -

L'introduction en bourse d'Aramco avait été envisagée depuis 2016 par le prince héritier saoudien.

La semaine dernière, le bulletin spécialisé Energy Intelligence a cité des sources disant s'attendre à ce que les Saoudiens acceptent une évaluation de 1.600 à 1.700 milliards de dollars de l'entreprise.

Si cette hypothèse est confirmée, elle laisserait supposer que les Saoudiens sont prêts à un compromis au dessous du montant de 2.000 milliards de dollars sur lequel le prince héritier a longtemps insisté.

En ce qui concerne l'évaluation d'Aramco, les autorités saoudiennes doivent trouver "un compromis entre la préférence déclarée du prince héritier et les réalités du marché", a estimé Kristian Ulrichsen, chercheur à l'Institut Baker de l'Université Rice aux Etats-Unis.

"Comme le processus a été retardé à plusieurs reprises et qu'il fait partie intégrante du plan du prince héritier visant à transformer l'Arabie saoudite, les investisseurs internationaux seront très attentifs à la performance d'Aramco sur le marché (financier) intérieur", a déclaré M. Ulrichsen à l'AFP.

Aramco, qui produit environ 10% du pétrole mondial, est l'entreprise la plus rentable au monde et est considérée comme le joyau économique du royaume et le pilier de sa stabilité économique et sociale.

L'Arabie saoudite a redoublé d'efforts pour séduire les investisseurs en promettant des dividendes annuels de 75 milliards de dollars, selon le site internet de l'entreprise.

Ryad cherche également à encourager des familles saoudiennes riches à acheter des participations dans la firme, tandis que certains commentateurs saoudiens ont cherché à présenter cet investissement comme un devoir patriotique.

"Une fonction importante de l'introduction sur la Bourse locale est de projeter de la confiance dans l'entreprise à destination du marché international", a déclaré à l'AFP Cinzia Bianco, chercheur à l'European Council on Foreign Relations.

"Cela permet au prince Mohammed de montrer qu'il tient ses promesses et qu'il fait ce qu'il a à faire, une nouvelle étape pour rassurer les investisseurs internationaux sur le fait que l'introduction en Bourse aura lieu après tout", a ajouté M. Bianco.
https://www.connaissancedesenergies.org ... mco-191103

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 03 nov. 2019, 16:46

Sur Aljazeera :
Ready, get set - Saudi Arabia approves Aramco IPO
Confirmation of IPO comes seven weeks after crippling attacks on Aramco facilities.

3 Nov 2019
.......
https://www.aljazeera.com/ajimpact/saud ... 27522.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 04 nov. 2019, 23:04

Saudi Aramco donne enfin le coup d'envoi de son introduction en Bourse

Usine Nouvelle 03/11/2019

Saudi Aramco a finalement officialisé son introduction en Bourse dimanche 3 novembre. L'IPO historique du géant pétrolier saoudien pourrait avoir lieu dès décembre.

Saudi Aramco a enfin donné le coup d'envoi officiel de son introduction en Bourse dimanche 3 novembre. Le groupe pétrolier n'a toutefois pas encore dévoilé le calendrier détaillé de l'opération ni la part du capital destinée à être mise sur le marché.

L'Arabie saoudite pensait précédemment effectuer cette annonce plus tôt mais elle a choisi de la retarder afin de donner un délai supplémentaire à ses conseillers pour s'assurer du soutien de certains investisseurs essentiels à l'opération.

Introduction en Bourse historique

L'Arabie saoudite espère lever de 20 milliards à 40 milliards de dollars (18 milliards d'euros à 36 milliards d'euros) en plaçant en Bourse de Ryad 1% à 2% du capital de sa compagnie pétrolière avant une possible cotation internationale, dit-on de sources au fait du dossier. Si ces chiffres se confirment, il s'agira de la plus importante IPO jamais réalisée dans le monde par la valorisation donnée au géant de l'énergie.

L'entreprise a précisé dans un communiqué que l'introduction se ferait en deux tranches, l'une réservée aux investisseurs institutionnels, l'autre aux particuliers.

L'annonce du 3 novembre intervient moins de deux mois après des attaques contre deux sites majeurs de Saudi Aramco, le 14 septembre, ce qui montre à quel point Ryad tient à cette introduction en Bourse. Celle-ci s'inscrit dans un ensemble plus vaste de réformes voulues par le prince héritier Mohamed ben Salman (surnommé "MBS") et destinées à réduire la dépendance de l'Arabie saoudite à ses ressources pétrolières.

Le prospectus de cotation publié le 9 novembre

Aramco prévoit de publier le prospectus de sa cotation le 9 novembre, a déclaré le directeur général, Amin Nasser, lors d'une conférence de presse. Selon le président Yasir al-Rumayyan, qui s'est exprimé lors de la même conférence de presse, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise de la valorisation de l'entreprise.

Le prix de l'IPO pourrait être fixé le 17 novembre, a rapporté en octobre la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya. Les investisseurs pourront ensuite souscrire à l'offre à partir du 4 décembre en vue d'une première cotation sur le Tadawul, en Bourse de Ryad, le 11 décembre, a ajouté Al Arabiya.

Quelle valorisation attendue ?

Avec une valorisation boursière de 1 500 milliards de dollars, Aramco pèserait au moins 50% de plus que les deux groupes les mieux cotés aujourd'hui, Microsoft et Apple, qui se situent tous deux autour de 1000 milliards de dollars. Ce chiffre de 1 500 milliards de dollars est celui que retiennent certains banquiers, experts et hauts cadres au sein d'Aramco même si Mohamed ben Salman a fixé en 2016 un objectif de 2 000 milliards de dollars.

Les préoccupations climatiques et l'importance nouvelle donnée aux technologies "vertes" ont conduit des gestionnaires de fonds, en Europe et aux États-Unis notamment, à se détourner ces dernières années des secteurs pétrolier et gazier.
https://www.usinenouvelle.com/article/s ... se.N900149

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 09 nov. 2019, 01:45

Japanese Investors Likely To Snub Saudi Aramco’s IPO
By Tsvetana Paraskova - Nov 08, 2019

Japanese firms will probably stay away from the world’s biggest initial public offering (IPO) ever as they are concerned about the valuation of Saudi Aramco and its lack of transparency, the president of the largest Japanese oil refiner said on Friday.

Saudi Arabia’s oil firm Aramco is an important crude oil supplier to Japan, holding more than a third of Japanese imports.

Yet, Japanese investors are unlikely to jump into the listing of the Saudi oil giant because they have to explain to their shareholders why they consider investing in Aramco’s IPO a good idea, Tsutomu Sugimori, president at Japan’s largest refiner JXTG Holdings, said at an earnings call.

“We don’t know about Aramco’s crude oil reserves and how their contracts with the Saudi royal family work and so on. Aramco will need to disclose this information, but it is not clear how open Aramco will become,” Reuters quoted Sugimori as saying.

Japanese investors will probably steer clear of Aramco’s IPO despite the fact that Saudi Arabia holds a significant share of Japan’s crude oil imports.

Saudi Arabia held a 44-percent share of Japanese crude oil imports between November 2018 and April 2019, according to IHS Markit. This share, however, is expected to have declined to 35 percent over the past six months, including October 2019.

While Japan is snubbing Aramco’s IPO, another big Asian buyer of Saudi crude, China, could be the one to invest in the listing and help ensure it is a success.

Earlier this week, Bloomberg reported that various Chinese state-held companies and funds are negotiating possibly investing up to US$10 billion in Aramco’s initial public offering.

The Saudis are seeking as high a valuation for Aramco as possible, but they may have to concede that Crown Prince Mohammed bin Salman’s target valuation of US$2 trillion is simply not achievable, as bankers have repeatedly said, and accept a valuation of US$1.6 trillion-US$1.8 trillion to ensure that the much-hyped much-delayed IPO will be a success.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... s-IPO.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 10 nov. 2019, 12:05

Saudi Aramco: les inscriptions à la première offre publique s'ouvriront le 17 novembre

AFP parue le 10 nov. 2019

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé que les inscriptions à sa première offre publique en vue de son introduction en Bourse se tiendraient du 17 novembre au 4 décembre, selon un document de la compagnie rendu public samedi.

Aramco avait indiqué la semaine dernière sa décision d'être introduit en bourse mais n'avait pas fourni de détails.

Dans ce document épais de 658 pages, Aramco précise qu'il réservera une partie de ses actions aux investisseurs institutionnels, parmi lesquels des compagnies étrangères, et à des investisseurs individuels qui seront des ressortissants saoudiens et du Golfe.

La compagnie indique qu'un maximum de 0,5% de ses parts ira à des investisseurs individuels et que le pourcentage réservé aux plus grands investisseurs sera déterminé plus tard, stipule le document.

Aramco n'a pas dévoilé combien de parts seront vendues pour cette introduction en bourse qui pourrait être la plus importante du monde.

L'introduction en bourse devrait valoriser l'entreprise entre 1.500 et 1.700 milliards de dollars, soit la plus grosse capitalisation mondiale, selon une source proche du dossier.

Aramco a indiqué qu'elle déterminerait la part devant être vendue aux investisseurs institutionnels après consultations avec ses conseillers financiers et avec ses principales banques internationales.

Les offres s'étaleront du 17 novembre au 28 novembre pour les investisseurs individuels et jusqu'au 4 décembre pour les investisseurs institutionnels.

Aramco déterminera une échelle de prix pour les actions le 17 novembre mais le prix final sera arrêté le 5 décembre, une journée après la fin des inscriptions.

Aramco, qui produit environ 10% du pétrole mondial, est considéré comme le joyau économique du royaume saoudien et le pilier de sa stabilité économique et sociale.
https://www.connaissancedesenergies.org ... bre-191110

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » Hier, 12:57

Pétrole: le changement climatique va peser sur le titre Aramco

AFP•15/11/2019

Le changement climatique devrait s'inviter dans l'introduction en Bourse très attendue d'Aramco, le géant pétrolier saoudien, des analystes soulignant que les préoccupations environnementales pèseront vraisemblablement sur le prix de l'action qui sera publié dimanche.


Attaques "terroristes", tensions géopolitiques régionales, risque de baisse de la demande mondiale en hydrocarbures: Aramco a énuméré, dans un prospectus publié la semaine dernière, les risques potentiels courus par les investisseurs désireux d'acquérir ses actions.

Et l'entreprise la plus rentable au monde, qui pompe près de 10% du pétrole mondial, a aussi reconnu craindre les effets de la défiance croissante vis-à-vis des énergies fossiles sous l'impulsion des ONG environnementalistes.

Image

"Les préoccupations et les impacts du changement climatique pourraient réduire la demande mondiale d'hydrocarbures (...) et amener la société à investir des capitaux supplémentaires" pour être mieux respectueuse de l'environnement, souligne Aramco dans son prospectus.

De telles préoccupations exprimées par l'opinion publique mondiale et inscrites dans les réglementations nationales ou les traités internationaux pourraient, selon l'entreprise, "impulser une transition vers des énergies fossiles à plus faible intensité de CO2 tels que le gaz ou vers des sources d'énergies alternatives".

Les énergies fossiles sont considérées comme les premiers responsables des émanations de gaz à effet de serre, cause principale du réchauffement de la planète.

L'ONU et des groupes de défense de l'environnement intensifient la pression sur les Etats et les compagnies pétrolières pour réduire les émissions de CO2.

Interrogé par l'AFP, Hossein Askari, professeur en commerce international à l'Université George Washington, va plus loin que l'entreprise saoudienne.

"L'instabilité régionale et la diminution du rôle des Etats-Unis dans la région (...) réduiront probablement l'attrait d'Aramco chez les grands investisseurs institutionnels", a-t-il dit.

"La pression exercée par le changement climatique est devenue le facteur le plus déterminant pour l'évaluation d'Aramco", a poursuivi cet expert.

- "Surveillance accrue" -
La plupart des banques et sociétés d'investissement estiment la valeur du fleuron saoudien, jusque-là détenu à 100% par l'Etat, à environ 1.500 milliards de dollars.

L'introduction en Bourse sur le marché local d'une faible part de l'entreprise -la proportion n'a pas encore été annoncée- devrait rapporter à peu près 30 milliards de dollars.

Pour Torbjorn Soltvedt, expert Moyen-Orient à Verisk Maplecroft, un cabinet de conseil en risques et stratégies basé au Royaume-Uni, "il ne fait aucun doute que les risques environnementaux, sociaux et liés à la gouvernance seront pris en compte dans les calculs des investisseurs s'intéressant à l'introduction en Bourse d'Aramco".

"Les banques et les investisseurs institutionnels sont soumis à une surveillance accrue des actionnaires, des ONG et des groupes de défense d'intérêts", poursuit-il.

L'Arabie saoudite et ses partenaires du Golfe, dont la richesse dépend en grande partie des recettes provenant de la production et l'exportation d'énergies fossiles, surtout le pétrole, résistent régulièrement aux initiatives internationales visant à accélérer la transition vers de nouvelles sources d'énergie respectueuses de l'environnement.

Pour réduire les émissions de CO2 tout en assurant une transition plus douce pour leurs économies, ces pays misent sur le recours aux technologies de pointe pour réduire leur empreinte carbone.

Aramco, à rebours de la tendance mondiale, a sensiblement augmenté ses investissements en "recherche et développement" ces dernières années pour rendre moins polluantes les opérations de prospection, de production et de traitement des hydrocarbures.

En même temps Aramco prévoit d'investir, au cours des prochaines années, quelque 334 milliards de dollars pour soutenir sa production de pétrole, selon Al MAl Capital, une société d'investissement basée à Dubaï.

"Il y aurait une réduction" de l'évaluation d'Aramco en raison des préoccupations liées au changement climatique, résume Jean-François Seznec, analyste au Center for Global Energy de l'Atlantic Council, un centre de réflexion basé aux Etats-Unis.

Mais la transition vers les énergies renouvelables prendra "encore quelques décennies", avance cet analyste.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... f6ba75d34c

Répondre