[Acteurs] Saudi Aramco

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 07 nov. 2023, 23:18

Pétrole : Aramco voit à nouveau son bénéfice chuter, de 23% au troisième trimestre

AFP le 07 nov. 2023

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi un bénéfice en baisse de 23% au troisième trimestre, sous l'effet du repli des cours du brut et des coupes de production.

La compagnie a enregistré des profits de 32,58 milliards de dollars, contre 42,43 milliards de dollars à la même période de l'année dernière, selon un communiqué. Ces résultats reflètent "l'impact du recul des prix du brut et des volumes vendus", a-t-elle indiqué.

Aramco avait vu son bénéfice baisser de 19,25% au premier trimestre et de 38% au deuxième trimestre par rapport aux mêmes périodes de 2022. L'année dernière, la reprise économique post-pandémie et l'invasion russe de l'Ukraine avaient propulsé les cours du brut jusqu'à 130 dollars le baril. Aramco avait alors enregistré un bénéfice "record" de 161,1 milliards de dollars, permettant au royaume de dégager son premier excédent budgétaire annuel en près d'une décennie.

En 2023, la moyenne des prix devrait s'établir autour de 85 dollars le baril, selon Jadwa Investment, une société basée à Ryad. Des analystes estiment à 80 dollars le niveau de prix nécessaire pour maintenir le budget de l'Arabie saoudite à l'équilibre, mais cet objectif pourrait être compromis par la hausse de ses dépenses publiques et la baisse de sa production de brut.

Le premier exportateur mondial de brut a annoncé en avril une coupe de production de 500 000 barils par jour (b/j), dans le cadre d'une action coordonnée avec d'autres pays pétroliers visant à soutenir les prix. En juin, le ministère saoudien de l'Energie a annoncé une coupe supplémentaire d'un million de barils par jour, qui a pris effet en juillet. Cette réduction durera jusqu'en décembre, a confirmé le ministère dimanche.

La production du royaume est désormais d'environ neuf millions de b/j, bien en deçà de sa capacité journalière déclarée de 12 millions de b/j.

Impact de la guerre

Depuis un mois, les marchés s'inquiètent surtout des conséquences de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par une attaque sanglante sans précédent du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre. Plus de 1.400 personnes ont été tuées en Israël et plus de 240 autres prises en otage, selon des responsables israéliens.

En représailles, Israël, qui veut "anéantir" le Hamas, pilonne sans relâche la bande de Gaza. Ces bombardements incessants ont fait plus de 10.000 morts dans le territoire palestinien depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas.

"Les négociants (en pétrole) craignent que la violence ne s'intensifie et ne s'étende, entraînant éventuellement des acteurs étatiques et menaçant l'approvisionnement en pétrole", a souligné Jadwa Investment dans un rapport publié fin octobre.

"Nous pensons que ces craintes sont exagérées, mais nous sommes conscients" du risque d'embrasement régional, a ajouté la firme.

La manière dont la guerre entre Israël et le Hamas pourrait affecter la production saoudienne reste une "grande question", a pour sa part déclaré Herman Wang, directeur associé pour l'information sur le pétrole chez S&P Global Commodity Insights.

Avant la guerre, tout laissait penser que le royaume resterait "prudent et discipliné en matière de réduction de la production afin de maintenir les prix à un niveau plancher, compte tenu des perspectives de la demande au premier trimestre", a-t-il expliqué.

Cette politique "continuerait évidemment à restreindre la production d'Aramco et à limiter ses exportations -et nous avons vu l'impact que cela a eu sur les chiffres les plus récents du PIB", a-t-il ajouté.

L'autorité saoudienne des statistiques a annoncé la semaine dernière que le PIB de l'Arabie saoudite avait baissé de 4,5% au troisième trimestre par rapport à l'année dernière, plombé par un recul des activités pétrolières de 17,3%.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tre-231107

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 20 janv. 2024, 11:38

Saudi Aramco Boosts Venture Capital Arm with $4 Billion New Funds

By Charles Kennedy - Jan 17, 2024,

Saudi Aramco is more than doubling funding to its venture capital arm by injecting an additional $4 billion funding, the Saudi state oil giant said on Wednesday.

The fresh funding will raise Aramco’s total investment allocation to its unit Aramco Ventures from $3 billion to $7 billion.

The decision to more than double funds allocation to the venture capital arm reflects “the growing significance of Aramco’s venture capital program in enabling the development of disruptive new technologies, creating diversification opportunities for Aramco, and paving the way for collaborations with innovative start-ups,” said the Saudi oil giant, which is the world’s top oil firm in terms of both market capitalization and production.

The venture capital program is expected to help advance Aramco’s long-term strategy, which includes a focus on new energies, chemicals, and transition materials, diversified industrial businesses, and digital technologies.

“Innovation is key to addressing some of the fundamental challenges facing the world today, including the energy transition,” Ahmad Al Khowaiter, Aramco Executive Vice President of Technology & Innovation, said in a statement.

“By injecting an additional $4 billion in funding over the next four years, we intend to provide the financial backing required to take game-changing solutions to the next level.”

Before the new funds injection, Aramco Ventures managed three funds—a Digital/Industrial Fund of $500 million, the Prosperity7 Fund with $1 billion, and the Sustainability Fund, which stood at $1.5 billion and invests in start-ups with the potential to support Aramco’s ambition to achieve net-zero Scope 1 and Scope 2 greenhouse gas emissions across its wholly-owned and operated assets by 2050.

Still, Aramco continues to believe that oil and gas will be needed for decades to come and hasn’t given up on its goal to pump the world’s last barrel of oil.

The debates on the energy transition should be on how to cut emissions, not on reducing oil and gas production, Aramco’s chief executive Amin Nasser has said.
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... Funds.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 02 mars 2024, 15:12

Aramco adds significant volumes to proven gas and condensate reserves at Jafurah unconventional field

Europetrole 27/02/2024


Aramco, one of the world’s leading integrated energy and chemicals companies, has added significant volumes to the proven gas and condensate reserves at the Jafurah unconventional field in the Kingdom of Saudi Arabia.

The Company has booked 15 trillion standard cubic feet (scf) of raw gas and two billion stock tank barrels (STB) of condensate as proven reserves at Jafurah. It now estimates that Jafurah contains a total resource of 229 trillion scf of raw gas, alongside an estimated 75 billion STB of condensate. These new estimates were calculated using a novel approach to shale reserves booking, which was applied to unconventional resources for the first time in the industry and has potential to be deployed at scale.

Reserve booking practices were assessed through establishing continuity of resources and consistency of performance. These new estimates were technically validated by respected industry reserves certification consultancy DeGolyer and MacNaughton, which reviewed the statistical booking mechanism and provided a fully independent assessment.
..................
Work is currently underway to deliver production at Jafurah, with plans to ramp up to reach a sustainable sales gas rate of two billion scfd by 2030, in addition to significant volumes of ethane, Natural Gas Liquids () and condensate.
https://www.euro-petrole.com/aramco-add ... -n-i-26733

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 10 mars 2024, 11:52

Saudi Aramco: Bénéfice en forte baisse mais dividendes en hausse en 2023

REUTERS•10/03/2024 par Yousef Saba et Maha El Dahan

La compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco a annoncé dimanche un bénéfice net annuel pour 2023 de 121,3 milliards de dollars (110,8 milliards d'euros), le deuxième bénéfice le plus important de son histoire après le profit record de 161,1 milliards de dollars enregistré en 2022.

Ce recul de près de 25% du bénéfice net entre les deux années s'explique pas le reflux des prix du brut et une baisse des volumes vendus.

Le géant pétrolier, dont l'Etat saoudien détient directement 82,2% du capital, n'en a pas moins relevé de 30% au total ses dividendes l'an dernier, pour un montant de 97,8 milliards de dollars.

Après un record de 2022 à 148,5 milliards, le flux de trésorerie disponible s'est établi à 101,2 milliards.

Le directeur général d'Aramco, Amin Nasser, a déclaré que la société cherchait de nouvelles opportunités d'investissement en Chine, où la demande en pétrole est robuste et augmente.

Il a également précisé que les discussions se poursuivaient sur la prise d'une participation de 15 à 20% dans la coentreprise dans les motorisations thermiques et hybrides entre Renault et le chinois Geely.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... 51d51145e5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 19 mars 2024, 01:05

La stratégie mondiale de transition énergétique "est un échec" (patron de Saudi Aramco)

AFP le 18 mars 2024

La stratégie actuelle de transition énergétique "est un échec", a estimé, lundi, le patron du géant pétrolier saoudien Aramco, soulignant la faible proportion des énergies renouvelables dans l'offre mondiale.

"La stratégie actuelle de transition (énergétique) est un échec apparent sur la plupart des fronts", a lancé Amin Nasser, lors d'un entretien public organisé lors de la grande conférence mondiale sur l'énergie CERAWeek, à Houston (Texas).

Le dirigeant a notamment appuyé son assertion sur le fait que la consommation mondiale d'énergie reposait encore à 82% sur les énergies fossiles l'an dernier, selon un rapport du cabinet KPMG.

Il a également rappelé que selon les projections de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande de pétrole devrait atteindre un record cette année.

"Ce n'est pas le futur que certains avaient annoncé", a insisté le directeur général de la compagnie publique saoudienne.

"Tout cela renforce la thèse selon laquelle le pétrole et le gaz ne devraient pas disparaître" de l'offre énergétique "avant un moment, et vraisemblablement pas en 2050".

"En l'état nous ne sommes pas sur la voie du zéro émissions (nette de gaz à effet de serre) en 2050", a abondé, lors d'un entretien distinct à CERAWeek, le PDG d'ExxonMobil, Darren Woods.

Pour le patron du groupe pétrolier américain, "l'une des difficultés" que le monde rencontre pour se rapprocher suffisamment de cet objectif, "est que si notre société veut réduire ses émissions, personne ne veut en payer le prix".

Pour Amin Nasser, "malgré la contribution des énergies alternatives pour réduire les émissions, quand le monde se concentre sur la diminution des émissions des énergies fossiles, il obtient de bien meilleurs résultats".

Le patron de Saudi Aramco a pris comme exemple la transition, aux Etats-Unis, du charbon vers le gaz naturel, le second produisant environ moitié moins d'émissions de gaz à effet de serre que le premier.

Le compromis trouvée, en décembre, à l'issue de la grande conférence mondiale sur le climat COP28, ouvre la voie à l'abandon progressif des énergies fossiles, principale responsables du réchauffement climatique.

"Ma proposition est la suivante: nous devrions laisser de côté le fantasme de la fin du pétrole et du gaz", a plaidé Amin Nasser.

Au lieu de quoi, le monde devrait "plutôt investir (dans ces sources d'énergie) de façon adéquate, pour tenir compte des estimations réalistes de demande".
https://www.connaissancedesenergies.org ... mco-240318

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 27858
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par GillesH38 » 19 mars 2024, 06:42

Pour le patron du groupe pétrolier américain, "l'une des difficultés" que le monde rencontre pour se rapprocher suffisamment de cet objectif, "est que si notre société veut réduire ses émissions, personne ne veut en payer le prix".
ah bon il y aurait un prix élevé à payer ? vous en pensez quoi, ceux qui me traitent de climatocard ? il serait de combien environ ce prix à payer ? vous avez une idée ??

(warning : je garde ce post en signet et je reposerai cette question à tous ceux qui me traiteront de climatocard, pour savoir si ils sont capables d'y répondre, parce que je vous fais une confidence, c'est un petit peu gonflant quand meme de se faire insulter par des gens qui refusent de répondre à ce genre de question :mrgreen: )
Zan, zendegi, azadi. Il parait que " je propage la haine du Hamas".

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 07 mai 2024, 21:37

Saudi Aramco annonce un bénéfice net en baisse de 14,5% au 1er trimestre, il atteint tout de même...

AFP le 07 mai 2024

Le géant pétrolier Saudi Aramco a annoncé mardi un bénéfice net de 27,27 milliards de dollars au premier trimestre, en baisse de 14,5% par rapport à la même période de l'année dernière, le royaume du Golfe ayant maintenu ses réductions de production d'or noir.

Réductions de production

"Le bénéfice net pour le premier trimestre 2024 est de 102,27 milliards de SAR (27,27 milliards de dollars), contre 119,54 milliards de SAR (31,88 milliards de dollars) pour le même trimestre en 2023", a indiqué le groupe dans un document transmis à la Bourse saoudienne, expliquant que "la baisse était principalement le résultat d'une diminution du volume de pétrole brut vendu".

Premier exportateur mondial de brut, l'Arabie saoudite produit actuellement environ neuf millions de barils par jour (Mb/j), bien en dessous de sa capacité de 12 Mb/j. Cette situation fait suite à une série de réductions de production remontant à octobre 2022, lorsque les pays producteurs de pétrole de l'OPEP+, que Ryad codirige avec Moscou, ont annoncé une réduction de leur production de deux millions de barils par jour pour faire remonter les prix.

En plus de cette réduction, l'Arabie saoudite et plusieurs autres membres de l'OPEP+, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, ont accepté en avril 2023 de réduire leur production de plus d'un million de b/j. Après une réunion de l'OPEP+ en juin 2023, l'Arabie saoudite a annoncé une nouvelle réduction d'un million de b/j.

En mars, le ministère saoudien de l'Énergie a déclaré que la dernière réduction en date, qui a pris effet en juillet 2023, serait prolongée jusqu'au deuxième trimestre 2024, après quoi "ces volumes de réduction supplémentaires seront restitués progressivement en fonction des conditions du marché".

Déficits budgétaires

Aramco est le joyau de l'économie saoudienne, et le dirigeant de facto du pays, le prince héritier Mohammed ben Salmane, a cruellement besoin des recettes pétrolières pour financer un ambitieux programme de réformes économiques et sociales connu sous le nom de Vision 2030, qui vise à préparer le pays à l'après-pétrole.

Aramco a vendu 1,7% de ses actions sur le marché boursier saoudien en décembre 2019, générant 29,4 milliards de dollars lors de la plus grande introduction en Bourse au monde.

L'Arabie saoudite a récemment transféré une nouvelle tranche d'actions d'Aramco au fonds d'investissement public (PIF), au centre d'un vaste programme de réformes du royaume.

En décembre, le ministère saoudien des Finances a indiqué qu'il prévoyait des déficits budgétaires jusqu'en 2026, car il maintient des dépenses élevées en faveur des réformes.

Le PIB de l'Arabie saoudite a baissé de 1,8% sur un an au premier trimestre 2024 par rapport à 2023, a déclaré l'Autorité générale des statistiques dans une estimation préliminaire publiée la semaine dernière. "Cette baisse est principalement due à une baisse de 10,6% des activités pétrolières", selon la même source.

L'Arabie saoudite s'est engagée à atteindre zéro émission nette de carbone d'ici 2060, suscitant un certain scepticisme parmi les militants écologistes. Aramco vise elle la neutralité carbone de ses opérations en 2050, sans compter les émissions produites par le pétrole exporté et brûlé par ses clients.
https://www.connaissancedesenergies.org ... eme-240507

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 30 mai 2024, 15:26

Aramco : l'Arabie saoudite s'apprête à coter 10 milliards de dollars d'actions en plus
Le royaume va lancer une offre secondaire d'actions du géant pétrolier dès dimanche, selon Bloomberg. Une opération qui pourrait se classer parmi les plus importantes de ce type ces dernières années.

le 30 mai 2024 à 10:10Mis à jour le 30 mai 2024 Les Echos

L'Arabie saoudite est à la recherche de pétrodollars. Le Royaume, principal actionnaire d'Aramco, prépare officiellement une offre secondaire d'actions du géant pétrolier qui sera lancée dès dimanche, selon Bloomberg. Une opération qui pourrait permettre de lever plus de 10 milliards de dollars et se classer parmi les plus importantes de ce type ces dernières années.

Le gouvernement envisage de lancer un processus de constitution d'un livre d'ordres pour prendre les commandes jusqu'à jeudi prochain, d'après Bloomberg. L'accord aurait suscité un intérêt informel de la part d'investisseurs du Moyen-Orient et d'Europe. L'offre sera probablement proposée avec une décote supplémentaire pouvant atteindre 10 % par rapport au prix de négociation, même si cette décote pourrait être réduite en fonction de la demande des investisseurs.

Le produit de la vente des actions aidera à financer les grandes initiatives liées à la transformation économique du pays. Les plans du prince héritier Mohammed ben Salmane incluent une poussée dans l'intelligence artificielle, le sport, le tourisme ainsi que des projets tels que le développement de la ville de Neom, dont le coût pourrait aller jusqu'à 1.500 milliards de dollars.

Des actions au plus bas

L'opération interviendra quelques jours après que les actions d'Aramco sont tombées à leur plus bas niveau depuis plus d'un an. Elle coïncidera avec une réunion de l'OPEP +, prévue dimanche, pour discuter de la politique de production pétrolière, la plupart des observateurs du marché s'attendant à ce que le groupe de pays maintienne ses restrictions d'offre. La production saoudienne resterait ainsi à son niveau le plus bas depuis environ trois ans.

L'offre interviendrait par ailleurs près de cinq ans après que l'Arabie saoudite a levé environ 30 milliards de dollars lors de l'introduction en Bourse d'Aramco, qui constituait la plus grande vente d'actions jamais réalisée au monde.

Un pétrole pas assez cher

L'opération correspond à un moment crucial pour le royaume, qui détient 82 % des parts de l'entreprise dont la capitalisation boursière est de 1.900 milliards de dollars. Les prix du pétrole brut sont inférieurs aux niveaux dont le gouvernement a besoin pour équilibrer son budget et l'Arabie saoudite est en retard par rapport à son objectif d'attirer plus de 100 milliards de dollars par an d'investissements directs étrangers.

Le gouvernement a besoin d'un pétrole à près de 100 dollars le baril pour financer ses projets de dépenses, selon le Fonds monétaire international. Mais le Brent s'échange actuellement à environ 85 dollars, et devrait avoisiner les 79 dollars en 2025 puis 75 dollars l'année suivante, selon les estimations compilées par Bloomberg.

La production pétrolière d'Aramco est également limitée par la politique de l'OPEP + alors que l'Arabie saoudite, leader de facto du groupe de pays, tente de relancer le marché et de faire monter les prix. L'entreprise dispose déjà d'une grande capacité de production inutilisée et, plus tôt cette année, le gouvernement a ordonné de suspendre toute expansion de sa capacité.
https://www.lesechos.fr/finance-marches ... rs-2098012

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 05 juin 2024, 08:23

ARAMCO a effectivement placé 12 milliards d'actions sur les marchés.
........the sale took place on Sunday and was a resounding success with US$12 billion share sale sold out shortly after the deal opened. The deal offered ~1.545B Aramco shares, or ~0.64% of the company, within the price range of 26.70 riyals to 29 riyals.
.....................
https://oilprice.com/Energy/Energy-Gene ... uying.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 07 juin 2024, 14:39

Arabie saoudite : Aramco annonce le prix de sa deuxième offre publique...

AFP le 07 juin 2024

Le géant pétrolier de l'Arabie saoudite, Aramco, a annoncé vendredi le prix de sa deuxième offre publique, lui permettant de lever 11,2 milliards de dollars.

Bas de la fourchette
Le prix a été fixé à 27,25 rials (7,27 dollars) par action, dans le bas de la fourchette, selon le communiqué publié par la compagnie.

Le joyau de l'économie saoudienne, détenu en grande partie par l'État, avait annoncé la semaine dernière la mise en vente à la bourse de Ryad de 1,545 milliard d'actions, soit environ 0,64% du total, à un prix compris entre 26,70 et 29 rials saoudiens (7 à 7,70 dollars).

La monarchie du Golfe avait introduit 1,5% d'Aramco à la bourse saoudienne en décembre 2019, levant 25,6 milliards de dollars dans la plus grande introduction boursière de l'histoire.

Cette nouvelle opération reflète la stratégie du prince héritier, Mohammed ben Salmane, le dirigeant de facto du royaume qui veut tirer profit des immenses richesses pétrolières du pays pour financer son ambitieux programme de réformes, Vision 2030.

10% des actions proposées pour les particuliers
Environ 10% des actions ont été proposées aux particuliers, le reste allant aux investisseurs institutionnels. "L'offre aux particuliers a été entièrement souscrite et a reçu un total de 1 331 915 souscripteurs", indique le communiqué.

La cotation de cette nouvelle tranche d'actions devrait débuter dimanche.

Le titre Aramco avait clôturé la séance de jeudi - dernier jour de la semaine dans le royaume - à 28,30 rials (7,50 dollars), valorisant la compagnie à environ 1 830 milliards de dollars, contre 1 760 au prix de la nouvelle offre.

Le communiqué publié vendredi ne précise pas la part de la demande provenant des investisseurs étrangers.

L'Arabie saoudite, premier producteur mondial de pétrole, peine a attirer les investissements nécessaires pour réduire la dépendance de son économie aux hydrocarbures.
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-240607

Répondre