[Acteurs] Saudi Aramco

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 18 mars 2015, 13:20

Saudi Aramco finalise un prêt de 10 milliards de $.

Saudi Aramco Nears $10B Loan Deal At Tight Pricing

by Reuters March 12, 2015

Saudi Aramco, the kingdom's state oil giant, is close to completing a $10 billion tightly-priced loan, banking sources said on Thursday, part of which could be used to back the purchase of a stake in German synthetic rubber firm Lanxess.

The cash replaces an existing $4 billion five-year loan due to mature later this year which Aramco, the world's biggest oil exporter, uses as a back-up facility. The deal should conclude by the end of the month, said two of the sources.
..............

http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... ht_Pricing

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 08 janv. 2016, 14:37

Le géant pétrolier saoudien Aramco confirme étudier une entrée en Bourse

AFP le 08/01/2016

Le géant pétrolier saoudien Aramco a confirmé vendredi étudier une entrée en Bourse, qui avait été évoquée la veille par le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane.


La société indique dans un communiqué "étudier différentes options pour permettre une plus grande participation" extérieure à son capital.

Parmi les options étudiées, Aramco évoque l'ouverture à "une proportion appropriée" de son propre capital ou l'entrée en Bourse de ses filiales.

La société est la plus grosse du monde en termes de production et d'exportation de pétrole.

L'introduction en Bourse d'Aramco a été évoquée par le puissant vice-prince héritier Mohammed ben Salmane à l'hebdomadaire The Economist paru jeudi. "C'est quelque chose qui est à l'étude", a répondu le jeune fils du roi Salmane, interrogé sur la possibilité d'une mise sur le marché d'actions de Saudi Aramco. "Je crois que c'est dans l'intérêt du marché saoudien et dans l'intérêt d'Aramco".

Dans son communiqué, la société indique que le résultat de l'étude des options d'ouverture du capital sera présenté à son Conseil d'administration qui fera à son tour des recommandations à son Conseil suprême.

Cette dernière instance est présidée par le prince Mohammed ben Salmane. Elle supervise Aramco depuis que la compagnie a été séparée du ministère du Pétrole l'année dernière.

L’Arabie saoudite est le premier exportateur mondial de pétrole et la compagnie nationale Aramco (pour Arabian American Oil Company) gère la quasi-intégralité des immenses ressources en hydrocarbures du royaume et est à ce titre une des premières compagnies pétrolières mondiales.

Cette annonce intervient alors que Ryad a fait état fin décembre d'un déficit budgétaire record pour 2015 (89,2 milliards d'euros) et une prévision pessimiste pour 2016 (déficit de 80 milliards d'euros), sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

Première économie arabe, l'Arabie saoudite s'est notamment résignée à réduire les généreuses subventions sur les carburants, des mesures qui auront un impact douloureux sur une population habituée à l'Etat-providence.


http://www.boursorama.com/actualites/le ... 0d4ddd55e4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 10 janv. 2016, 20:10

Pétrole : Saudi Aramco n'introduirait en Bourse que ses activités de raffinage

Par latribune.fr | 10/01/2016

Une des options serait notamment la création d'une société holding regroupant les participations dans ces activités aval, selon des managers du géant saoudien du pétrole cités par Reuters. Une ouverture du capital de la maison mère semble en revanche peu probable.

La portée du bouleversement serait à revoir à la baisse. Si l'Arabie saoudite envisage en effet d'introduire en Bourse ses participations dans des co-entreprises de raffinage avec des compagnies pétrolières étrangères, elle ne touchera toutefois pas aux activités d'exploration et de production du géant national Saudi Aramco, rapporte dimanche 10 janvier l'agence Reuters, en citant des "sources bien informées".

Selon Reuters, des managers d'Aramco ont notamment été informés que le groupe envisage de mettre en Bourse des "filiales communes dans l'aval" en Arabie saoudite et à l'étranger. Une des options serait de créer une société holding qui regrouperait les participations dans ces activités de raffinage, selon une de ces sources. En demandant à ne pas être identifié pour des raisons politiques, ce responsable a précisé:

"Ce serait cette holding qui serait introduite en Bourse, pas Aramco elle-même".

265 milliards de barils de pétrole en réserve

Le marché mondial de l'énergie bruisse de spéculations depuis que le vice-prince héritier Mohamed ben Salman a, dans une interview au journal The Economist, laissé la porte ouverte à une prochaine introduction en Bourse d'Aramco, dans le cadre d'un programme de privatisations destiné à renflouer les caisses de l'Etat en cette période de prix bas du pétrole. Aramco, la plus grande compagnie pétrolière du monde, a confirmé vendredi envisager diverses options parmi lesquelles une cotation en Bourse "d'un pourcentage approprié de ses actions et/ou de filiales en aval".

Ses réserves estimées d'environ 265 milliards de barils de pétrole, soit plus de 15% des réserves mondiales, en feraient en cas d'introduction en Bourse la première entreprise qui dépasserait les 1.000 milliards de dollars (920 milliards d'euros) de valorisation, calculent des analystes.

Le "joyau de la couronne"

Plusieurs sources ont toutefois averti que la taille massive d'Aramco et son importance stratégique pour le royaume saoudien rendaient peu probable une ouverture du capital de sa maison mère. "Le gouvernement ne renoncera jamais au joyau de la couronne", a notamment observé un banquier haut placé à Ryad, cité par Reuters. Les autorités vont plutôt relancer des plans existants de cession d'actions dans le vaste empire pétrochimique d'Aramco, qui en lui même vaut des dizaines de milliards de dollars.

Un précédent existe déjà avec PetroRabigh, une coentreprise de raffinage et de pétrochimie dont Aramco et le japonais Sumitomo Chemical détiennent chacun 37,5% et qui a fait ses débuts à la Bourse de Ryad en 2008. "La priorité numéro un est de mettre en Bourse l'aval, c'est comme un fruit qui ne demande qu'à être cueilli", commente Essam al-Zamel, un éditorialiste économique bien connu en Arabie saoudite.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dimanche auprès d'Aramco, souligne néanmoins Reuters.

http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... 41594.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 30 janv. 2016, 20:02

Aramco maintient ses investissements en dépit des prix bas du pétrole

AFP le 25 janv. 2016

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé lundi son intention de maintenir ses investissements en dépit de l'effondrement des cours du brut, tout en réduisant substantiellement les coûts.


"La discipline budgétaire devient prioritaire", a déclaré le président d'Aramco, Khalid al-Falih, lors d'un symposium économique organisé à Ryad.

"Nos investissements (pour accroître nos) capacités dans le pétrole et le gaz n'ont pas baissé", a-t-il dit, précisant qu'Aramco avait réussi à limiter de nombreuses dépenses "simplement en réduisant les coûts".

Les cours du brut se sont effondrés, passant de plus de 100 dollars le baril début 2014 à moins 33 dollars le baril actuellement.

Fortement dépendante du pétrole, l'Arabie saoudite a procédé à des coupes sans précédent dans son budget 2016. Elle cherche à diversifier son économie et envisage même d'introduire Aramco en Bourse.

l'Arabie saoudite et d'autres membres de l'Opep refusent de réduire leur production pour tenter d'éliminer du marché des producteurs peu compétitifs, comme ceux qui exploitent le pétrole de schiste.

Mais M. Falih a affirmé à des journalistes, en marge du symposium, que son pays n'était pas responsable de la chute des prix du pétrole.

"Aramco --et par conséquent l'Arabie saoudite-- n'écoule un quelconque baril que s'il a un client", alors que d'autre pays chargent leur brut dans des tankers et commencent seulement après à chercher des acheteurs, a-t-il affirmé.

Le président d'Aramco a souligné que son pays souhaitait des "prix modérés" du baril.

Il a d'autre part estimé qu'il y avait deux options pour l'introduction en Bourse d'Aramco qui contrôle des réserves prouvées de plus de 260 milliards de barils.

"L'une est de céder une part importante de l'activité en aval", comme le secteur chimique et les opérations de marketing. L'autre est de proposer un pourcentage de la compagnie elle-même à des investisseurs, a-t-il indiqué.

Lors du même symposium, le ministre saoudien du Commerce et de l'Industrie, Tawfik al-Rabia, a admis que son pays était confronté à des épreuves sans précédent.

"Nous faisons face à un grand défi avec les prix du pétrole", a-t-il dit, ajoutant que l'effondrement des cours avait forcé les dirigeants à "vraiment réfléchir", en particulier sur les moyens de "sortir de cette dépendance vis-à-vis du pétrole" (73% des revenus de l'Etat).

Le président d'Aramco a pour sa part estimé que la croissance de l'Arabie serait "mieux répartie" à l'avenir, avec une augmentation des revenus provenant de la "high tech", de la santé et du tourisme.

Confrontée à l'effondrement des prix du pétrole, l'Arabie saoudite vient d'adopter un budget 2016 avec un déficit prévu de 79,3 milliards d'euros et de sévères mesures d'austérité.

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... e-160125-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 10 mai 2016, 22:07

Saudi Aramco qui veut mettre 5% des parts en bourse compte se placer à New York, Londres et Hong Kong.
Ils espèrent placer des parts stratégiques chez ExxonMobil, Sinopec et BP contre un accès privilégié au secteur amont de Aramco


Saudi Aramco hoping to sell stakes to three supermajors

By Staff Writer Tuesday, 10 May 2016

Saudi Aramco is planning a three-way listing in New York, London and Hong Kong as part of the kingdom’s plans to sell about 5 percent of the world’s largest company.

The Telegraph, citing “sources close to Saudi thinking”, also reported that the country was hoping to entice ExxonMobil, Sinopec and BP into taking strategic stakes in Aramco.

Those deals would involve long-term access to Aramco’s upstream operations in return for new technology or refinery details, the newspaper said.

Last month, Saudi Deputy Crown Prince Mohammed bin Salman said in a television interview he expected Aramco to be valued at more than $2 trillion.

He added subsidiaries of the company would also be sold in IPOs as part of a privatisation drive and to bring more transparency to the oil giant.

"If 1 percent of Aramco is offered to the market, just 1 percent, it will be the biggest IPO on earth," he said.

Aramco was once run by Americans but has long been a Saudi state corporation. It dwarfs all in the industry, with crude reserves of 265 billion barrels, more than 15 percent of global oil deposits.

It produces more than 10 million barrels per day, three times as much as the world's largest listed oil company, ExxonMobil, while its reserves are more than 10 times bigger.

If Aramco were ever to go public, it would probably become the first company to be valued at more than $1 trillion.

http://www.arabianbusiness.com/saudi-ar ... 31119.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 22 oct. 2016, 13:43

La compagnie pétrolière saoudienne Saudi Aramco devrait entrer en Bourse en 2018
L’Arabie saoudite estime que l’entreprise, nationalisée en 1980, pourrait être valorisée entre 2 000 et 3 000 milliards de dollars.

LE MONDE ECONOMIE | 19.10.2016

Si l’opération Saudi Aramco se fait, ce sera la plus grosse introduction en Bourse de l’histoire. Et une révolution politique pour le royaume wahhabite, qui gardait la haute main sur l’une des sociétés les plus riches, secrètes et tentaculaires de la planète. La chute des prix du brut, de 114 dollars, en juin 2014, à 50 dollars, aujourd’hui, et la grande opacité de la société ont freiné le lancement du processus, mais Riyad est bien décidé à prendre ce virage historique depuis la nationalisation de l’Aramco, en 1980.

« Nous sommes optimistes. Les marchés pétroliers ont commencé à se redresser et nous nous attendons à ce qu’ils se redressent davantage en 2017, a déclaré Amin Nasser, le PDG de l’entreprise, au congrès mondial de l’énergie, à Istanbul, mardi 11 octobre. Je pense que 2018 sera le bon moment. » Cette ouverture d’environ 5 % du capital est l’une des mesures phares du plan « Vision 2030 » présenté en avril par le vice-prince héritier, Mohammed Ben Salmane, pour moderniser et diversifier l’économie saoudienne.

Quatre à six fois la valeur d’Apple

Les dirigeants de la compagnie sont prêts à vendre des parts dans les étapes de raffinage et de distribution mais aussi dans le cœur de métier, la production de pétrole, a révélé M. Nasser dans un entretien à l’agence Bloomberg. Même si l’on ignore la valorisation précise de l’entreprise, estimée entre 2 000 et 3 000 milliards de dollars par Riyad (soit quatre à six fois celle d’Apple), ses dirigeants attendent de cette mise en Bourse plus de 100 milliards de dollars – quatre fois les fonds levés par le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, en 2014. Saudi Aramco sera coté à Riyad et probablement à New York, Londres ou Hongkong, a indiqué le PDG.

« Nous devons faire un gros travail en interne pour nous préparer à cette cotation, a reconnu M. Nasser. Nous introduisons en Bourse une part de la compagnie entière, pas seulement le “downstream” [raffineries, stations-service…] », et « il n’y a pas d’obstacles », les acheteurs potentiels devant « évaluer la taille d’Aramco et sa complexité ». C’est peu dire que le groupe est complexe puisqu’il gère jusqu’à des écoles, des fermes et des hôpitaux. Et est une véritable boîte noire. Les investisseurs seront prudents.
Les réserves de brut et de gaz n’appartiennent pas à la Saudi Aramco et n’ont jamais fait l’objet d’un audit, contrairement à celles des majors occidentales, qui répondent aux critères de la Security and Exchange Commission, l’autorité des marchés financiers américaine. Cela fait vingt ans que Riyad affirme posséder 260 milliards de barils – l’équivalent de soixante-dix ans de production au rythme actuel –… sans avoir fait de découvertes majeures entre-temps.


http://www.lemonde.fr/entreprises/artic ... 6994.html#

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 05 nov. 2016, 13:01

Le marché pétrolier devrait retrouver l'équilibre début 2017 selon le PDG d'Aramco

AFP le 01 nov. 2016

Le marché pétrolier devrait retrouver l'équilibre début 2017, après une abondance de l'offre qui a fait chuter les prix entre mi-2014 et début 2016, a prédit mardi le PDG du géant pétrolier saoudien Aramco.

"L'écart entre l'approvisionnement et la demande est en train de se réduire", a déclaré Amine Nasser lors d'un forum sur l'énergie organisé à Ryad. Selon l'analyse de la compagnie d'Etat présentée par son PDG, le marché doit "retrouver l'équilibre pendant la première moitié de 2017".

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... o-161101-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 11 avr. 2017, 20:13

Un cadeau fiscal pour Saudi Aramco

Myrtille Delamarche Usine Nouvelle le 03/04/2017

Les autorités saoudiennes ont annoncé une coupe franche dans les taxes auxquelles est assujettie leur compagnie nationale, Saudi Aramco. Son impôt sur les bénéfices va baisser de 85% à 50%, de façon rétroactive au 1er janvier 2017. Le gain, pour Aramco, se chiffre en dizaines de milliards de dollars. Les royalties, fixées à 2%, ne sont pas évoquées dans le décret, donc a priori pas modifiées.

Cette décision fait partie des efforts déployés par le royaume wahhabite pour valoriser au mieux Saudi Aramco avant l’ouverture de son capital en Bourse, prévue au second semestre 2018. 5% des parts de la compagnie pétrolière seront cotées, avec une valorisation de ce flottant estimée actuellement à 100 milliards. Plusieurs analystes du secteur s’attendent à de nouvelles annonces contribuant à rehausser cette valorisation dans les semaines qui viennent.


http://www.usinenouvelle.com/article/un ... co.N522669

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Saudi Aramco

Message par energy_isere » 20 avr. 2017, 20:18

Risque de pénurie mondiale de pétrole dans les prochaines décennies, selon Saudi Aramco

Agence Ecofin 19 Avril

Depuis le début de la chute des prix du pétrole, en 2014, jusqu’en décembre 2016, les investissements globaux dans l’amont pétrolier ont reculé de 1000 milliards de dollars.

Bien qu’en 2017, les analystes tablent sur une augmentation de 3% des dépenses liées à l’exploration et à la production (450 milliards $), les responsables saoudiens du secteur pétrolier anticipent une pénurie mondiale d’or noir «dans les prochaines décennies ». Une chance pour le pétrole de retrouver ses niveaux d’avant mi-2014.

Selon Amin Nasser (photo), le PDG de Saudi Aramco, la société publique saoudienne du pétrole, la dépendance mondiale au pétrole n’est pas prête de s’estomper, mais celle-ci risque de se heurter à une demande insuffisante si les investissements ne sont pas spontanés. A cela s’ajoute la baisse de plus de moitié des découvertes de pétrole conventionnel depuis les 4 dernières années, a exposé le pétrolier selon des propos rapportés par TSA Algérie.

En dehors de cela, le pronostic du responsable est appuyé par l’évidence selon laquelle, vu la conjoncture actuelle marquée par de trop faibles cours du baril, les compagnies pétrolières rechigneront à investir.

Si le scénario décrit par le chef d’entreprise venait à se concrétiser, on pourrait assister à une émergence du pétrole de schiste car son exploitation coûte moins chère que celle du pétrole conventionnel. Les Etats-Unis pourraient ainsi, rapidement devenir le premier producteur mondial de pétrole de schiste.

Par ailleurs, M. Amin Nasser soutient que la poussée de la demande dans les prochaines décennies favorisera l’augmentation de la capacité de raffinage aux USA et en Asie.


http://www.agenceecofin.com/gestion-pub ... udi-aramco

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par mahiahi » 21 avr. 2017, 14:38

Les saoudiens ont un petit côté BFM avec leurs prévisions :
on prévoit que vous aurez encore besoin de nous pendant un siècle, alors tremblez!
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 01 mai 2017, 12:26

Total n'exclut pas de participer à l'IPO de Saudi Aramco

Reuters le 27/04/2017

PARIS (Reuters) - Prendre une participation au capital de Saudi Aramco dans le cadre de l'introduction en Bourse de la compagnie pétrolière saoudienne serait à coup sûr un "bon investissement" pour Total, a déclaré jeudi le PDG du groupe pétrolier français.

Le gouvernement saoudien veut coter jusqu'à 5% du capital d'Aramco à la Bourse de Ryad et sur au moins une Bourse étrangère au second semestre 2018, une opération qui s'inscrit dans son plan censé favoriser l'investissement et diversifier l'économie en réduisant sa dépendance aux hydrocarbures.

L'opération est susceptible d'atteindre 100 milliards de dollars (92 milliards d'euros), ce qui valoriserait la première compagnie pétrolière mondiale à quelque 2.000 milliards de dollars et constituerait la plus importante introduction en Bourse jamais réalisée dans le monde.

"Je suis sûr que ce serait un bon investissement, comme toujours dans une IPO, car Saudi Aramco a un vrai 'business case' à présenter", a déclaré Patrick Pouyanné, le PDG de Total, lors d'une conférence sur le pétrole à laquelle participait également Amin Nasser, le PDG de la compagnie nationale saoudienne.

"Nous verrons si c'est la meilleure allocation de capital pour Total", a-t-il ajouté, soulignant toutefois que le groupe français devrait investir des sommes considérables pour acquérir ne serait-ce qu'une très faible participation dans Aramco.

http://www.boursorama.com/actualites/to ... 2231bd3da4

La Chine fait les yeux doux au géant pétrolier Saudi Aramco

GUILLAUME BENOIT Le 24/04/2017 Les Echos

Des banques et groupes pétroliers chinois voudraient entrer au capital du saoudien lors de sa cotation.
Pékin compte sur cet atout pour attirer Aramco sur la Bourse de Hong Kong.


La future introduction en Bourse de Saudi Aramco continue de susciter les convoitises. Il devrait s'agir de la plus grosse opération jamais réalisée dans l'histoire, le groupe saoudien ayant pour ambition de lever 100 milliards de dollars, ce qui correspond à 5 % de son capital. Selon l'agence Reuters, Pékin serait en train de monter un consortium afin de prendre une participation dans le géant pétrolier saoudien quand celui-ci fera ses premiers pas sur la cote, a priori au second semestre 2018. Ce projet rassemblerait le fonds souverain chinois CIC, à la tête d'un pactole de 800 milliards de dollars, les groupes pétroliers publics Sinopec et PetroChina et des banques publiques. Le premier but de cette opération serait de renforcer les liens entre Aramco et l'empire du Milieu. Le plus grand producteur mondial d'or noir compte, en effet, parmi les plus gros exportateurs vers la Chine. En entrant au capital d'Aramco, Pékin entend sécuriser sur le long terme ses approvisionnements en pétrole saoudien.

Négocier une cotation sur une Bourse chinoise

Mais cette opération poursuit également un autre objectif : négocier avec les autorités saoudiennes et les dirigeants d'Aramco une cotation sur une Bourse chinoise, très probablement celle de Hong Kong. La bataille fait, en effet, rage entre les grandes places financières mondiales pour accueillir l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien. Celui-ci ne pourra, en effet, pas se contenter de la seule Bourse de Riyad, le Tadawul. La Bourse de Londres est également en pleine opération séduction, avec en point d'orgue, il y a un peu plus de quinze jours, la visite de son patron à Riyad dans les bagages de Theresa May. Une offensive qui intervient alors que, fin mars, le ministre saoudien des Affaires étrangères avait confirmé que des « discussions sérieuses » étaient en cours avec le New York Stock Exchange.


https://www.lesechos.fr/finance-marches ... 081822.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 03 juin 2017, 13:50

Saudi Aramco entre dans le secteur de la construction navale

AFP parue le 31 mai 2017

Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mercredi un accord de coentreprise avec le sud-coréen Hyundai Heavy Industries pour construire des bateaux, dont des navires pétroliers, et des plateformes de forage.

Lamprell, fournisseur de services pour les compagnies pétrolières basé aux Émirats arabes unis, et Bahri, entreprise nationale saoudienne de transport, font partie de l'accord, a précisé un communiqué. Le projet s'inscrit dans la politique de diversification lancée par l'Arabie saoudite après la chute des prix du pétrole en 2014.

"La cale sèche intégrée sera la plus grosse de la région en terme de capacité de production" notamment, a souligné Aramco. Elle aura la capacité de fabriquer quatre plateformes par an, ainsi que 40 navires, dont trois superpétroliers. L'installation sera construite à Ras al-Khair, sur le Golfe, et la production devrait commencer en 2019.

Dans un communiqué séparé, Lamprell a indiqué que le coût de l'installation devrait atteindre 5,2 milliards de dollars, dont 3,5 milliards provenant d'Arabie saoudite. L'Arabie saoudite compte proposer en bourse 5% du capital d'Aramco l'année prochaine pour financer un fonds souverain, le plus important du monde.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ale-170531

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 03 juin 2017, 13:57

Saudi Aramco lance les enchéres pour un appel d' offre pour le développement gazier de Safaniyah phase VI, 1 milliards de $ de projets en vue.
Saudi Aramco launches tender for Safaniyah

1 juin 2017

Contract for sixth development phase at state player's giant field said to be worth $1 billion
SAUDI Aramco has begun the tender process for the sixth development phase of its giant Safaniyah oilfield, with the offshore project thought to be valued at close to $1 billion.

Several sources close to the development told Upstream that Aramco recently floated the much-awaited tender and bids are expected to be submitted next month.

One project watcher suggested that this latest development phase of Safaniyah is one of the largest offshore contracts offered by Aramco this year and is [abonnés]
http://www.upstreamonline.com/hardcopy/ ... -safaniyah

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 14 sept. 2017, 21:53

Saudi Aramco dit que son projet d'IPO suit son cours

L'Usine Nouvelle le 14/09/2017
Infos Reuters

Le projet d'introduction en Bourse de Saudi Aramco suit son cours, a déclaré jeudi la compagnie pétrolière saoudienne, en réaction à un article de Bloomberg selon lequel l'Arabie saoudite se prépare à devoir éventuellement reporter de quelques mois cette IPO, promise à devenir la plus importante jamais réalisée dans le monde.

Les autorités saoudiennes souhaitent placer au cours du second semestre 2018 jusqu'à 5% du capital de la compagnie à la fois à la Bourse de Ryad, sur le Tadawul, et sur une ou plusieurs autres places étrangères, une opération qui pourrait permettre de lever 100 milliards de dollars (84 milliards d'euros).

"L'introduction en Bourse d'une participation de Saudi Aramco suit son cours", écrit le géant pétrolier dans un courriel. "La procédure d'IPO est bien engagée et Saudi Aramco continue de concentrer ses efforts pour faire en sorte que tout le travail relatif à cette IPO soit achevé à temps selon les normes les plus élevées.".

Bloomberg a rapporté mercredi que les autorités saoudiennes visaient toujours une introduction en Bourse de Saudi Aramco au second semestre 2018 mais que, au vu d'un calendrier de plus en plus serré, elles se préparaient à repousser éventuellement cette IPO en 2019.

Saudi Aramco n'a toujours pas choisi la Bourse étrangère où elle sera cotée même si New York et Londres font figure de favorites. La compagnie s'est adjoint les services de conseillers pour cette opération mais elle n'a toujours pas désigné de coordinateurs ni de teneurs de livre d'ordres internationaux, a-t-on appris de sources bancaires.
http://www.usinenouvelle.com/article/sa ... rs.N587288

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50127
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Saudi Aramco

Message par energy_isere » 16 oct. 2017, 17:43

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco


16 oct 2017 DUBAI/LONDRES (Reuters)

La Chine propose d'acquérir directement 5% du capital de Saudi Aramco, selon des sources, ce qui laisserait à l'Arabie saoudite la possibilité d'étudier diverses options pour son projet d'introduction en Bourse du premier producteur mondial de pétrole.

Les compagnies nationales chinoises PetroChina et Sinopec ont écrit à Saudi Aramco ces dernières semaines pour manifester leur intérêt pour une transaction directe, ont dit des sources du secteur à Reuters.

Les deux groupes ont effectué cette démarche dans le cadre d'un consortium comprenant également le fonds souverain chinois et des banques, ont-elles ajouté.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed bin Salman, a annoncé l'an dernier que le royaume envisageait de mettre en Bourse environ 5% du capital d'Aramco en 2018, une opération qui pourrait lui permettre de lever 100 milliards de dollars (85 milliards d'euros) si, comme espéré, la compagnie est valorisée 2.000 milliards de dollars.

"Les Chinois veulent sécuriser leur approvisionnement en pétrole", a dit une des sources. "Ils sont disposés à prendre seuls la totalité des 5%, voire davantage."

PetroChina et Sinopec n'ont pas souhaité commenter ces informations.

L'introduction en Bourse (IPO) de Saudi Aramco est la pièce maîtresse du plan de réforme économique du prince Mohammed censé diversifier l'économie saoudienne. Elle soulagerait aussi le budget de l'Etat mis à mal par la baisse des cours du pétrole.

Le projet a cependant valu à Ryad des critiques, ses détracteurs lui reprochant de brader un joyau de la couronne en période de prix bas.

Des sources ont fait état de l'opposition d'une partie du personnel d'Aramco à la privatisation partielle et de divergences entre le gouvernement et des banques conseil sur les préparatifs de l'opération, qui aurait ainsi pris du retard.

Des divergences sont aussi apparues au sein même du pouvoir, certains responsables plaidant pour une IPO réservée à la Bourse locale ou reportée au-delà de 2018, quand les prix du pétrole se seront - peut-être - stabilisés à la hausse.

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière. "Aucune décision n'a été prise et le processus d'IPO reste sur les rails."

Selon des sources du secteur, la cession d'une participation à des firmes chinoises est l'une des options envisagées.

Ryad pourrait choisir cette possibilité et mettre une autre partie du groupe en Bourse, sur le Tadawul, la Bourse saoudienne, mais aussi sur un marché international - en substance New York, Londres ou Hong Kong.

Deux sources haut placées de l'industrie pétrolière ont noté que Ryad verrait d'un bon oeil la Chine, le premier acheteur de son pétrole, devenir un actionnaire de référence d'Aramco.

Aucune décision n'a toutefois été prise à ce stade, selon les sources.

Des sources ont dit à Reuters vendredi, confirmant une information de presse, que Saudi Aramco envisageait d'effectuer un placement privé auprès d'investisseurs chinois en préalable à une IPO internationale, qui pourrait être reportée au-delà de 2018.

Mais permettre à la Chine d'acquérir 5% reviendrait à annuler l'IPO, ce qui est peu probable compte tenu des préparatifs déjà engagés et de la détermination affichée dans ce dossier par le prince Mohammed, a noté une des sources.

Deux sources ont dit à Reuters que les fonds souverains de Corée du Sud et du Japon, deux autres clients importants du pétrole saoudien, étaient aussi intéressés par la prise d'une participation dans Aramco.

Une des sources a aussi noté un intérêt du fonds souverain russe RDIF.
http://www.boursorama.com/actualites/la ... df5c2bc91d

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité