[Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par energy_isere » 26 avr. 2019, 21:05

Une contamination du pétrole russe propulse les cours à plus de 75 dollars le baril

Par Claire Fages RFI 26 avril 2019

Les cours du baril de Brent ont dépassé les 75 dollars ce jeudi 25 avril. Le durcissement des sanctions américaines contre l'Iran n'est pas seul en cause. Une contamination du pétrole russe raréfie ces derniers jours l'offre de brut en Europe.

Le pétrole russe est indésirable depuis quelques jours en Europe : trop chargé en produits chlorés organiques. Ces additifs acides, utilisés au niveau des puits de pétrole pour dissoudre les débris calcaires et doper la production, doivent être retirés ensuite. Sinon le pétrole est impropre à la transformation, avec des acides qui risquent d'endommager sérieusement les installations de raffinage. Or ces produits chlorés organiques ont été retrouvés dans le pétrole russe à des taux jusqu'à 30 fois le maximum autorisé.

Oléoduc de l'Amitié contaminé

La Pologne et la République tchèque ont d'après Reuters cessé d'accepter le pétrole russe en provenance du méga-oléoduc de l'Amitié, qui approvisionne l'Europe jusqu'en Allemagne, l'équivalent de 700 000 barils par jour, presque 1% de l'offre mondiale. Les importateurs et les négociants boudent aussi le pétrole qui arrive par voie maritime depuis le port russe de Ust Luga, sur la mer Baltique. Au moins cinq tankers auraient été refusés à leur arrivée dans les ports européens, où des analyses, explique un expert, sont toujours systématiquement réalisées.

Risque de pénurie

Autant de pétrole que les raffineurs, de PKN en Pologne à Total, Shell ou Eni en Allemagne doivent remplacer en urgence. La Norvège, l'Arabie saoudite, le Nigeria et l'Angola fournissent aussi la Pologne, mais leurs expéditions risquent d'être insuffisantes. D'où l'envolée des prix du brut à plus de 75 dollars le baril, leur plus haut niveau depuis octobre dernier. Le risque de pénurie mondiale s'accroît, après la décision des États-Unis de ne pas reconduire les dérogations aux pays importateurs de pétrole iranien.

Jusqu'au 29 avril

Les autorités de Moscou ont promis de régler ce problème de qualité du pétrole d'ici la fin du mois. Le vice-Premier ministre russe s'est engagé à ce que le pétrole expédié par l'oléoduc de l'Amitié soit à nouveau « propre » le 29 avril, dans cinq jours, le temps de repomper le pétrole contaminé qui est allé jusqu'en Biélorussie et en Pologne, où des discussions sont prévues avec des représentants russes ce vendredi.
http://www.rfi.fr/emission/20190426-une ... s-le-baril

Paulad
Charbon
Charbon
Messages : 284
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par Paulad » 27 avr. 2019, 12:40

energy_isere a écrit :
26 avr. 2019, 21:05
Une contamination du pétrole russe propulse les cours à plus de 75 dollars le baril

Par Claire Fages RFI 26 avril 2019

Les cours du baril de Brent ont dépassé les 75 dollars ce jeudi 25 avril. Le durcissement des sanctions américaines contre l'Iran n'est pas seul en cause. Une contamination du pétrole russe raréfie ces derniers jours l'offre de brut en Europe.

Le pétrole russe est indésirable depuis quelques jours en Europe : trop chargé en produits chlorés organiques. Ces additifs acides, utilisés au niveau des puits de pétrole pour dissoudre les débris calcaires et doper la production, doivent être retirés ensuite. Sinon le pétrole est impropre à la transformation, avec des acides qui risquent d'endommager sérieusement les installations de raffinage. Or ces produits chlorés organiques ont été retrouvés dans le pétrole russe à des taux jusqu'à 30 fois le maximum autorisé.

Oléoduc de l'Amitié contaminé

La Pologne et la République tchèque ont d'après Reuters cessé d'accepter le pétrole russe en provenance du méga-oléoduc de l'Amitié, qui approvisionne l'Europe jusqu'en Allemagne, l'équivalent de 700 000 barils par jour, presque 1% de l'offre mondiale. Les importateurs et les négociants boudent aussi le pétrole qui arrive par voie maritime depuis le port russe de Ust Luga, sur la mer Baltique. Au moins cinq tankers auraient été refusés à leur arrivée dans les ports européens, où des analyses, explique un expert, sont toujours systématiquement réalisées.

Risque de pénurie

Autant de pétrole que les raffineurs, de PKN en Pologne à Total, Shell ou Eni en Allemagne doivent remplacer en urgence. La Norvège, l'Arabie saoudite, le Nigeria et l'Angola fournissent aussi la Pologne, mais leurs expéditions risquent d'être insuffisantes. D'où l'envolée des prix du brut à plus de 75 dollars le baril, leur plus haut niveau depuis octobre dernier. Le risque de pénurie mondiale s'accroît, après la décision des États-Unis de ne pas reconduire les dérogations aux pays importateurs de pétrole iranien.

Jusqu'au 29 avril

Les autorités de Moscou ont promis de régler ce problème de qualité du pétrole d'ici la fin du mois. Le vice-Premier ministre russe s'est engagé à ce que le pétrole expédié par l'oléoduc de l'Amitié soit à nouveau « propre » le 29 avril, dans cinq jours, le temps de repomper le pétrole contaminé qui est allé jusqu'en Biélorussie et en Pologne, où des discussions sont prévues avec des représentants russes ce vendredi.
http://www.rfi.fr/emission/20190426-une ... s-le-baril
A l'heure où la baisse des quotas étaient d'actualité, la Russie utilise jusqu'à 30 fois les doses d'agents chimiques autorisés pour pousser la production (...)

alga
Condensat
Condensat
Messages : 567
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par alga » 27 avr. 2019, 13:03

C'est ce genre de mauvaises nouvelles qui nous avertit d'un PO proche. Plus on augmente la production plus la chute sera dure. Car je ne crois pas que l'on puisse produire durablement autant, 100mb/j, de qualité, avec n'importe quoi et à un prix raisonnable.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par phyvette » 27 avr. 2019, 13:37

Ça fait maintenant 21 ans que la PO est proche.
Après m'être réjouie à plusieurs reprise prématurément, désormais j'attendrais pour fêter la déplétion de voir mes stations services à sec. =;
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1568
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par ni chaud ni froid » 27 avr. 2019, 13:50

En même temps, je vais me répéter, mais le PO c'est spécifiquement le moment ou l'on produit le plus de pétrole dans l'histoire de son exploitation.

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2349
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par Glycogène » 27 avr. 2019, 15:12

Cette info :
energy_isere a écrit :
26 avr. 2019, 21:05
Ces additifs acides, utilisés au niveau des puits de pétrole pour dissoudre les débris calcaires et doper la production, doivent être retirés ensuite.
(...)
ces produits chlorés organiques ont été retrouvés dans le pétrole russe à des taux jusqu'à 30 fois le maximum autorisé.
devient après transformation par le cerveau d'un peakiste trop impatient :
Paulad a écrit :
27 avr. 2019, 12:40
la Russie utilise jusqu'à 30 fois les doses d'agents chimiques autorisés pour pousser la production
Ce n'est pas gagné pour avoir un avis objectif sur la production de pétrole...

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par phyvette » 27 avr. 2019, 22:52

La Russie ne compte pas augmenter sa production de pétrole, et comme une bonne nouvelle en entraîne d'autres, l'Arabie Saoudite n'a pas l'intention de produire plus non plus. Et le roi Trump est a poils.
Si l'Iran disparaît pour de bon avec le Venezuela, on est bon pour un bbl à plus de 100 $.

https://prixdubaril.com/news-petrole/67 ... gment.html
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Paulad
Charbon
Charbon
Messages : 284
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par Paulad » 28 avr. 2019, 10:04

Glycogène a écrit :
27 avr. 2019, 15:12
Cette info :
energy_isere a écrit :
26 avr. 2019, 21:05
Ces additifs acides, utilisés au niveau des puits de pétrole pour dissoudre les débris calcaires et doper la production, doivent être retirés ensuite.
(...)
ces produits chlorés organiques ont été retrouvés dans le pétrole russe à des taux jusqu'à 30 fois le maximum autorisé.
devient après transformation par le cerveau d'un peakiste trop impatient :
Paulad a écrit :
27 avr. 2019, 12:40
la Russie utilise jusqu'à 30 fois les doses d'agents chimiques autorisés pour pousser la production
Ce n'est pas gagné pour avoir un avis objectif sur la production de pétrole...
Bah oui, les agents chimiques x 30 ne se sont pas retrouvés dans le pétrole par hasard du jour au lendemain. Il y en a forcément plus qui ont été libérés pour tenter de dissoudre de nombreux déchets dans le pétrole ce qui en fait un pétrole de qualité dégueulasse et comme je suppose que d'habitude cela doit flirter avec le taux maximum autorisé, si aujourd'hui on se retrouve avec du x30, c'est qu'il y a plus d'agents chimiques qui ont été utilisés.
Mais plutôt que de la condescendance, peut-être pourrais-tu argumenter sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un dopage de la production ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par energy_isere » 28 avr. 2019, 10:12

:roll:
Et qu'est ce qui vous autorise à penser que ce n'est pas un événement '' accidentel '' ponctuel ?

Paulad
Charbon
Charbon
Messages : 284
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par Paulad » 28 avr. 2019, 22:16

"Pétrole indésirable depuis quelques jours." Sacré accident pour contaminer des centaines de milliers de barrils !

Avatar de l’utilisateur
CP3
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 811
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par CP3 » 29 avr. 2019, 05:01

Cet incident pourrait bien etre un signe comme quoi à force d' etre pousser à produire coûte que coûte pour obtenir un résultat donné qu' on ne peut imaginer négatif , on finit par faire n' importe quoi .

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1568
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par ni chaud ni froid » 29 avr. 2019, 08:38

Si la fréquence de ces "incidents ponctuels" augmente, on pourra en conclure quelquechose.
D'ici là...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par energy_isere » 29 avr. 2019, 17:20

À Paulad energy_isere a écrit :
28 avr. 2019, 10:12
:roll:
Et qu'est ce qui vous autorise à penser que ce n'est pas un événement '' accidentel '' ponctuel ?
C'est bien ce que je pensais, c'est ponctuel.
il se pourrait même que ça soit à qualifier de '' criminel''.

Russia Identifies Source of Oil Contamination as Crisis Wanes
By Jake Rudnitsky and Dina Khrennikova
26 avril 2019

Russia identified the source of chemical contamination that shut down a major oil pipeline to Europe, blaming a private storage terminal in the center of the country for the problem.

"We can say for sure that the organic chlorides were fed into the pipeline through a control point run by privately-held Samaratransneft Terminal," Russia’s state-run crude pipeline operator Transneft PJSC said in a statement on Friday. The terminal accepts oil from a number of smaller independent producers and is obliged to check quality of the crude, it said.


Russian authorities have initiated a criminal case and the first results of the investigation show the contamination was not accidental, the pipeline operator said without elaborating.

Transneft’s statement comes as Russia, Belarus, Ukraine and Poland agreed on a potential technical solution that could allow producers to resume shipments through the Druzhba line, at least via the southern branch of the pipe through Ukraine, Hungary, Slovakia and the Czech Republic from early May.

The fix is still under review, but if successful it would reduce the risk of Russian crude shortages in eastern Europe, just as global markets take a hit from restricted supplies out of Iran, Venezuela and Canada.

The Druzhba pipeline built in the Soviet era starts in central Russia and divides into two sections in Belarus. While the northern section goes to Poland and links up to the German pipeline system, the southern section supplies refineries in Ukraine, Slovakia, Hungary and the Czech Republic.

Refineries in some of the Eastern European countries stopped imports of Russian oil through the Druzhba pipeline this week after identifying high levels of organic chlorides in the batches.

Organic chlorides are not naturally occurring and "must be removed before bringing crude parcels to market" as they can cause severe corrosion of refinery equipment, said Amrita Sen, chief oil analyst at consultant Energy Aspects Ltd.
https://www.bloomberg.com/news/articles ... isis-wanes
Russia opens criminal investigation in dirty export oil whodunit

By bne IntelliNews April 29, 2019

Russia's oil pipeline operator Transneft launched a criminal investigation into possible deliberate contamination of oil in Russia’s Druzhba pipeline to Europe, the company said on April 26.

Reportedly, the suspect company is the privately owned SamaraTransNeft-Terminal, part of the PetroNeft group that operates the section of the pipeline responsible for the contamination.

The quality of Russian Urals blend supplied to Europe has been questioned before, but the most recent dive in the quality led to many refineries in Belarus, Ukraine, Poland, and Hungary refusing the supplied crude, while Kyiv and Minsk were quick to calculate losses from the botched supplies. Minsk says it will lose $100mn from the hiccup.

Russian officials, in the meantime, urged that the problem not be politicize and tried to downplay the issue as merely a “technical problem.”

Now Transneft claims that oil was contaminated with a chlorine-containing solution and pointed the finger at the obscure operator SamaraTransNeft-Terminal. The representatives of SamaraTransNeft-Terminal told RBC business portal that the company sold the pipeline link in question back in 2017 and was not to blame.

Sources told the Vedomosti and Kommersant dailies that four small suppliers could have injected low quality oil in the pipeline, but said there is no doubt that Transneft is ultimately responsible for the quality in the pipeline and will bear any liabilities arising from the halt in crude deliveries. The pipeline operator checks the oil daily for excess water and sulphur, and for other contaminants every 12 days.

Other sources told Vedomosti that circa 5,000 tonnes of low-quality oil in question could only have be injected in the pipeline through a pre-mediated operation. Industry sources also claim that by April 29 the quality of the oil should go back to normal.

Sources surveyed by Kommersant suggest that should a pre-mediated contamination have indeed take place, it could have been an attempt to destabilise the fuel market, in particular in Ukraine. It would take about 58 tonnes of chlorine-containing solution to contaminate the reported amount of low-quality oil.
.......
https://www.intellinews.com/russia-open ... ce=belarus

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par energy_isere » 29 avr. 2019, 17:22

CP3 a écrit :
29 avr. 2019, 05:01
Cet incident pourrait bien etre un signe comme quoi à force d' etre pousser à produire coûte que coûte pour obtenir un résultat donné qu' on ne peut imaginer négatif , on finit par faire n' importe quoi .
On finit surtout par dire et conclure n'importe quoi.
:-)

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2349
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: [Chiffres] Ça monte ! (en dollar)

Message par Glycogène » 29 avr. 2019, 23:13

Paulad a écrit :
28 avr. 2019, 10:04
Mais plutôt que de la condescendance, peut-être pourrais-tu argumenter sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un dopage de la production ?
Mais il n'y a pas que la Russie qui utilise ces produits !
Tous les pétroliers l'utilisent quand le pétrole l'exige.

La contamination peut provenir :
- soit d'un acte criminel, comme le suppose la Russie,
- soit d'une défaillance du système d'élimination des additifs après qu'ils aient éliminé les débris calcaire, suivi d'une négligence sur les contrôles qualité.

Dans le second cas, la Russie n'aurait pas injecté 30 fois plus d'additif qu'avant. Ce serait simplement que le système qui est censé éliminer les additifs n'élimine plus rien, et donc toute la dose d'additif passe dans le pétrole à livrer. Mais cette dose n'a pas besoin d'être augmentée pour valoir 30 fois la valeur max admissible.

C'est comme la décantation pour éliminer l'eau : une défaillance ferait passer de l'eau dans le pétrole à livrer. Si par exemple la dose maxi d'eau est de 1/10000, si le système de décantation laisse passer 10% d'eau, on a 100 fois la dose maxi. Alors que le pétrole à l'entrée du système peut être composé de 90% d'eau, donc le système élimine encore 88% de l'eau.

Répondre