Le pic aurait-il déjà été atteint ?

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateur : Modérateurs

Cholsu
Kérogène
Kérogène
Messages : 73
Inscription : 31 mars 2005, 23:44
Localisation : 92 - Saint Cloud
Contact :

Le pic aurait-il déjà été atteint ?

Message par Cholsu » 15 févr. 2006, 19:37

"The Oil Drum" suit de près les chiffres de production mondiale de pétrole tel que publiés par l'EIA et l'IEA.
Tous les mois, ils postent ce genre de graphe:
Image
(extrait du post http://www.theoildrum.com/story/2006/2/14/164650/917)

Jusqu'à maintenant, le pic local de production entre 1860 et janvier 2005, c'est : mai 2005.
Il faut encore attendre au moins 6 mois pour être sûr de la pérennité de cette date.
Mais, on peut dès à présent lancer les paris!

Par ailleurs, K. Deffeyes maintient sa prévision du pic pour l'année 2005. Plus précisément, le 16 décembre 2005. http://www.princeton.edu/hubbert/current-events.html

Aurions-nous donc franchi le pic, sans même nous en rendre compte ?
Jusqu'ici tout va bien, n'est-ce pas ?
Dernière modification par Cholsu le 16 févr. 2006, 08:29, modifié 1 fois.
Pénurie énergétique ! Le charbon paraît la seule alternative réaliste...
Elle est cependant inacceptable.
Surtout prenons garde au changement climatique !

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 15 févr. 2006, 20:46

En Post-It ?

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 16 févr. 2006, 10:40

Il fait très froid actuellement simultanément aux Etats-Unis, en Russie et en Chine, la production plafonne et les prix baissent de 1 dollar par jour cette dernière semaine… Bizarre.
Moderacene: le site de la moderation brut

Papey
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 347
Inscription : 19 avr. 2005, 22:13
Localisation : 78

Message par Papey » 16 févr. 2006, 10:40

Il faut préciser que ce schéma correspond au petit rectangle jaune en haut et à droite de cette courbe-ci :


Image

Un peu de mise en perspective ne fait jamais de mal.
"I know not with what weapons World War III will be fought, but World War IV will be fought with sticks and stones."
Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 16 févr. 2006, 10:57

Papey a écrit :Le pic aurait-il déjà été atteint ?
MadMax a écrit :En Post-It ?

Comme le dit Matthew Simmons dans « The End of Suburbia », il est quasiment impossible d'être dans le vrai en disant que « le pic est maintenant ».
Pourquoi ? Parce que selon lui, il est nécessaire d'avoir du recul pour analyser, à postériori, que les nouveaux gisements ne pourront décidément pas compenser le déclin des vieux gisements. On ne pourra dire que le Pic a été passé qu'avec plusieurs années de recul. Imaginez qu'un super-gisement du Kazakhstan soit mis en service dans 6 mois et réussisse à augmenter sensiblement la production mondiale ... Nous aurons l'air malin et encore moins crédible. :?

Ce qui ne m'empêche pas de féliciter Cholsu pour le suivi qu'il effectue des courbes de production ! ;)

EDIT : Merci Papey pour la correction ;)
Dernière modification par Sylvain le 16 févr. 2006, 11:23, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12009
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 16 févr. 2006, 10:58

lionstone a écrit :Il fait très froid actuellement simultanément aux Etats-Unis, en Russie et en Chine, la production plafonne et les prix baissent de 1 dollar par jour cette dernière semaine… Bizarre.


oui, mais le début de l'hiver a été doux, ce qui fait que les stocks ont été reconstitués plus vite que prévu. Il y a probablement un décalage d'un mois ou deux entre
consommation -> bilan sur les stocks -> réaction des marchés.

Attendons mars pour voir l'influence de la vague de froid actuelle...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5021
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 16 févr. 2006, 20:54

Et si c'était le début du "plateau de tôle ondulée" ? Les prix sont hauts mais ne montent plus, stabilisés dans la fourchette $58-68 : il y a eu destruction de demande dans les pays pauvres, suffisante pour qu'l n'y ait plus besoin d'augmenter sensiblement les quantités produites.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
frgo84
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 338
Inscription : 05 avr. 2005, 18:11
Localisation : vaucluse

Message par frgo84 » 16 févr. 2006, 20:58

ça y ressemble bien

Devenson
Charbon
Charbon
Messages : 224
Inscription : 04 avr. 2005, 10:50
Localisation : Marseille
Contact :

Message par Devenson » 16 févr. 2006, 21:45

J'ai beaucoup de respect pour le remarquable travail de Stuart Staniford en général, mais je ne comprends pas bien son raisonnement dans ce cas particulier.
Pour moi, il y a une explication très simple au fait que la production n'augmente pas pendant quelques mois. Si l'on se fie aux rapports de l'AIE que Staniford utilise, il y a depuis 3 ans une surproduction quasi constante dont on observe les effets dans le gonflement des stocks.
2003 : +0.5 mb/j
2004 : +0.8 mb/j
2005 : +0.8 mb/j
Au deuxième trimestre 2005, la surproduction a été de 2.2mb/j !!! Cela en prévision du terrifiant déficit de 2mb/j au 4ème trimestre que nous promettaient M. Simmons et Boone Pickens (en réalité déficit de 0.2mb/j).
http://omrpublic.iea.org/currentissues/full.pdf

Cela semble tout à fait normal que la production stagne en attendant que la demande la rattrape. Pour moi donc, il n'y a jusqu'ici rien de bizarre ou d'inquiétant. Bien sur, si sur 2006, la production continuait à stagner et que l'on commence à tirer sur les stocks, cela serait beaucoup plus significatif. Sauf accident, cela semble improbable. Odac, Cera, PONetherlands et CIBC ont montré qu'une croissance annuelle de la production d'au moins 0.8 à 1mb/j dans les prochaines années était très probable.
Evidemment, il faudra sans doute plus que cela pour répondre à la demande, mais c'est une autre histoire.

Avatar de l’utilisateur
metamec
Condensat
Condensat
Messages : 510
Inscription : 22 avr. 2005, 16:22
Localisation : france

Message par metamec » 17 févr. 2006, 14:59

Devenson a écrit :Sauf accident, cela semble improbable. Odac, Cera, PONetherlands et CIBC ont montré qu'une croissance annuelle de la production d'au moins 0.8 à 1mb/j dans les prochaines années était très probable.
Evidemment, il faudra sans doute plus que cela pour répondre à la demande, mais c'est une autre histoire.

Sauf accident, car pour PONetherlands dans leur scénario "turbulent " incluant ouragan grèves etc la production augmente moins vite ce qui a pour effet de repousser le pic de qq années avec un niveau plus bas.
Pour cette étude toujours, il me semble qu'elle a été faite avant les annonces du Koweit sur l'état de leur réserve et sur l'état de Burgan.
Dans leur étude il considère 1% de déplétion sur la production actuelle et 350000 b/j venant d'un nouveau projet avec des compagnies étrangères (cf aspo decembre 05).
Je vous enseigne le surhumain. L'homme n'existe que pour être dépassé. Qu'avez-vous fait pour le dépasser ?
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12009
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 17 févr. 2006, 15:34

Devenson a écrit :Cela semble tout à fait normal que la production stagne en attendant que la demande la rattrape. Pour moi donc, il n'y a jusqu'ici rien de bizarre ou d'inquiétant. Bien sur, si sur 2006, la production continuait à stagner et que l'on commence à tirer sur les stocks, cela serait beaucoup plus significatif. Sauf accident, cela semble improbable. Odac, Cera, PONetherlands et CIBC ont montré qu'une croissance annuelle de la production d'au moins 0.8 à 1mb/j dans les prochaines années était très probable.
Evidemment, il faudra sans doute plus que cela pour répondre à la demande, mais c'est une autre histoire.


Devenson, si la baisse de production était juste due à l'abondance des stocks, donc in fine à une surproduction, comment expliquer l'explosion des prix depuis le mois de mai ? on s'attendrait à l'inverse non?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Djian
Goudron
Goudron
Messages : 163
Inscription : 07 avr. 2005, 15:20
Localisation : Liège (BE)

Message par Djian » 20 févr. 2006, 11:09

Selon le mois, on peut, on doit même se considérer dans les peak, ni avant, ni après mais dedans.

Le fait est qu'il y a une large prise de conscience et un consensus encore plus large pour reconnaître qu'on a déconné avec nos niveaux de consommation et qu'il faut rectifier le tir. Pour l'instant ce sont encore de belles palabres politiques mais le fait est là.

S'il faut attendre que les gens fassent la queue à leurs station essence pour se dire "ha wais, finalement on y est" on est dans le faux.

un indicateur évident du moment "peak" est la hausse sensible, soutenue depuis qq tps de la demande de gaz. En effet, en plus de sa croissance normale, celle-ci supporte ou prévoit une réorientation de la demande de pétrole vers celle de gaz...

Ceci m'indique que nous sommes dans la phase "plateau" du peak...

Mais ce n'est qu'un avis personnel.
What a wonderful world

Devenson
Charbon
Charbon
Messages : 224
Inscription : 04 avr. 2005, 10:50
Localisation : Marseille
Contact :

Message par Devenson » 20 févr. 2006, 12:21

Devenson, si la baisse de production était juste due à l'abondance des stocks, donc in fine à une surproduction, comment expliquer l'explosion des prix depuis le mois de mai ? on s'attendrait à l'inverse non?


On ne peut pas parler d'"explosion des prix depuis le mois de mai". Cela est vrai s'il on choisit trop précisément les dates : plus bas du 15 mai (51$) vs plus haut de fin août (70$). Mais on pourrait également parler de baisse des prix entre le 15 juin 2005 (60$) et le début de la semaine dernière (58$). Il me semble plus raisonnable de parler d'une hausse relativement modérée de 55$ au printemps dernier vers une bande centrée autour des 64$ depuis.

Image

Le mouvement de prix du baril depuis début 2004 reste en partie inexpliqué. Mon idée (ce n'est plus très original) est que la hausse est principalement due à la perception croissante que les réserves de production inutilisées étaient insuffisantes en cas de problème. Autres facteurs du printemps dernier : les prévisions pour le quatrième trimestre (dont celles de l'IEA) indiquaient un déficit. Il est possible également que les avertissements de l'Aspo au Portugal et le livre de M. Simmons aient joué un rôle.
On peut alors interprêter le coup d'arrêt à la hausse de la manière suivante : pour la première fois depuis mars 2004, un vrai coup dur (Katrina) s'était produit ... et la fin du monde n'était pas arrivée. Le système pétrolier mondial a remarquablement amorti le choc (cela a été confirmé avec Rita) et on s'est rendu compte que les réserves stratégiques constituaient un autre coussin remarquablement efficace.
Pour revenir au sujet de ce fil, le tableau des prévisions que vient de poster Eric montre que peu de ceux qui sont quand même les plus grands experts mondiaux sur le sujet pensent à un pic pour 2005. Par exemple, J. Lahérrere l'estime entre 2010 et 2020. Si j'ajoute les argument techniques convainquants des études que j'ai citées, un pic en mai 2005 me semble très improbable. Si j'avais à parier, je situerais le pic sur les niveaux des 90mb/j, ce qui donnerait à peu près 2010 +/- 2ans (le problème est que je perds toujours mes paris !).

Dagobert
Brut léger
Brut léger
Messages : 441
Inscription : 29 juin 2005, 15:47
Localisation : Bruxelles

Message par Dagobert » 20 févr. 2006, 12:51

Justement,en ce qui concerne les réserves stratégiques, est-ce-que quelqu'un a une idée précise de leur valeur, aujourd'hui? :smt102
Mourir pour des idées, d'accord, mais de mort len....ente,d'accord mais de mort len.... en en te. Georges Brassens

Devenson
Charbon
Charbon
Messages : 224
Inscription : 04 avr. 2005, 10:50
Localisation : Marseille
Contact :

Message par Devenson » 20 févr. 2006, 17:23

Le dernier rapport disponible de l'IEA (stocks à partir de la page 50, plus précisément la table :"OECD GOVERNMENT-CONTROLLED STOCKS 5 AND QUARTERLY STOCK CHANGES") :
http://omrpublic.iea.org/currentissues/full.pdf

Pour les Etats-unis, on a des valeurs plus récentes dans le rapport hebdo, mais qui ne montrent pas de changement notable depuis plusieurs semaines à 685 millions de barils (les 15 millions de barils utilisés lors des cyclones Rita et Katrina n'ont pas encore été remplacés).
(page 10 sous la rubrique SPR)
http://www.eia.doe.gov/pub/oil_gas/petr ... psrall.pdf

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités