Rosneft

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Rosneft

Message par energy_isere » 07 nov. 2018, 00:05

Rosneft a annoncé avoir plus que doublé son bénéfice net

AFP le 06 nov. 2018

Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi avoir plus que doublé son bénéfice net sur un an au troisième trimestre dans un contexte conjugué de hausse des prix et de la production, les pays exportateurs ayant augmenté leur offre.

Entre juillet et septembre, le groupe contrôlé à majorité par l'État russe a dégagé un bénéfice net de 142 milliards de roubles, soit environ 1,9 milliard d'euros au taux de change de mardi, et 2,5 fois le résultat enregistré un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a bondi de 53% sur un an à 2.245 milliards de roubles, soit 29,8 milliards d'euros.

Le géant russe a expliqué la forte progression de ses bénéfices, plus que triplés sur le total des neuf premiers mois de l'année, par la progression de son bénéfice d'exploitation mais aussi un effet de change positif ainsi que des effets comptables liés notamment à des acquisitions.

Le chiffre d'affaires a été soutenu par une hausse des prix en roubles ainsi que par une augmentation de production permise par le relâchement décidé par les pays de l'Opep et leurs partenaires (dont la Russie) dans leur contrôle de l'offre. La production totale d'hydrocarbures de Rosneft a progressé de 2,7% sur un an à 5,8 millions de barils équivalent pétrole par jour en moyenne sur le troisième trimestre.

Malgré ces résultats en hausse, le patron de Rosneft Igor Setchine a mis en garde dans un communiqué sur de "sérieux défis sur le marché, y compris un contexte de prix extrêmement volatil, des perspectives incertaines pour la croissance de l'économie mondiale en 2019 et une hausse des taux d'intérêt". "La croissance organique et la monétisation des synergies liées à l'intégration des actifs acquis récemment restent nos priorités à court terme", a-t-il expliqué.
https://www.connaissancedesenergies.org ... fre-181106

Paulad
Charbon
Charbon
Messages : 284
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: Rosneft

Message par Paulad » 05 févr. 2019, 19:37

https://prixdubaril.com/news-petrole/67 ... le-en.html
Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi avoir plus que doublé son bénéfice net en 2018, profitant comme l'ensemble du secteur de la progression des prix des hydrocarbures malgré une forte volatilité du marché.
En 2018, le groupe à majorité publique a dégagé un bénéfice net de 549 milliards de roubles, environ 7,3 milliards d'euros au taux de change actuel, soit 2,5 fois le résultat de l'année précédente.

Le chiffre d'affaires a pour sa part bondi de 37% à 8.238 milliards de roubles, soit 110 milliards d'euros.

Les résultats ont été soutenus par une progression des prix du pétrole ainsi que par une augmentation de production permise par l'assouplissement décidé par les pays de l'OPEP et leurs partenaires (dont la Russie) de leur contrôle de l'offre.

La production totale d'hydrocarbures de Rosneft a progressé de 1,3% à 5,8 millions de barils équivalent pétrole par jour en moyenne.

Dans un communiqué, le patron de Rosneft Igor SetChine s'est réjoui de ces résultats "sur fond de forte volatilité des prix du pétrole, de modifications de la fiscalité, de la réglementation des prix des produits pétroliers sur le marché intérieur et des conséquences des restrictions imposées par l'accord OPEP+" (les pays producteurs).

Grâce à une trésorerie importante en fin d'année, le groupe a pu réduire ses dettes de plus de 14 milliards de dollars (12,3 milliards d'euros), a précise M. SetChine.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9182
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Rosneft

Message par mobar » 05 févr. 2019, 20:06

Rosneft étant un groupe a majorité public, on peut espérer que les bénéfices engrangés profiteront plus aux Russes que les milliards d’évasion fiscale de Total ne profitent aux Français :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Rosneft

Message par energy_isere » 06 févr. 2019, 00:30

Le Venezuela a réduit à 2,3 milliards de dollars sa dette envers Rosneft en 2018

AFP le 05 févr. 2019

Le Venezuela a réduit à 2,3 milliards de dollars sa lourde dette envers le géant pétrolier russe semi-public Rosneft, a indiqué mardi le groupe, particulièrement exposé dans ce pays dont Moscou est un allié.

Dans une présentation destinée à ses investisseurs, Rosneft indique qu'en 2018, le Venezuela a remboursé 2,3 milliards de dollars sur les 4,6 milliards (sans intérêts) qu'il lui avait prêtés sous forme d'avances.

La Russie est le deuxième créancier du Venezuela après la Chine, ainsi qu'un important soutien du régime de Nicolas Maduro, défié par le président autoproclamé Juan Guaido qui jouit, lui, du soutien des Etats-Unis et de 19 pays de l'Union européenne. Une partie de la dette vénézuélienne - à hauteur de plusieurs milliards de dollars - envers Moscou est remboursée en hydrocarbures par des accords entre le groupe national pétrolier de Caracas PDVSA et Rosneft.

Officiellement, il s'agit d'avances pour des contrats de livraison de pétrole et carburant mais de nombreux experts y ont vu un soutien financier déguisé à Caracas. Rosneft a des participations minoritaires dans quatre projets pétroliers du groupe pétrolier national du Venezuela PDVSA, et détient plusieurs champs gaziers dans le pays.

Parmi les principaux projets miniers de Rosneft, "les actifs au Venezuela se caractérisent par une base de ressources exceptionnelle", a déclaré le vice-président français de Rosneft, Eric Liron, lors d'une conférence téléphonique, indiquant "ne pas prévoir de baisse de production en 2019 sur les projets communs avec PDVSA".

Dans un état de délabrement avancé, l'ancien fleuron vénézuélien a été frappé récemment de sanctions américaines. "Nous surveillons en permanence la situation politique et économique" de Caracas, a déclaré M. Liron, estimant que "l'instabilité de la situation politique" était un "phénomène temporaire n'affectant pas de manière significative les projets existants".
https://www.connaissancedesenergies.org ... 018-190205

Répondre