[Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 13 juil. 2010, 20:05

Ne dites plus Institut français du pétrole, mais IFP Énergies nouvelles

De plus en plus actif sur les thèmes environnementaux, l'organisme change de nom. Plus de la moitié des brevets déposés en 2009 ont concerné les nouvelles technologies de l'énergie.

L 'Institut français du pétrole vit ses derniers jours. Pour la première fois depuis sa création, en 1944, le vénérable organisme public, qui a irrigué de ses recherches les secteurs pétrolier et parapétrolier français, s'apprête à changer de nom. La promulgation prochaine de la loi Grenelle 2 formalisera cette évolution. L'institut prendra alors cette appellation, plus à la page : IFP Énergies nouvelles.

« Pour moi, les énergies nouvelles, ce sont l'ensemble des technologies qui, à côté des énergies fossiles et nucléaires, doivent être mises en oeuvre pour assurer la transition vers un système énergétique décarboné », souligne Olivier Appert, président de l'établissement. « Nous ne couvrirons pas tout, mais nous souhaitons poursuivre la diversification de l'IFP au profit des nouvelles énergies, tout en continuant à travailler sur les énergies fossiles, dont on aura toujours besoin dans les prochaines décennies. »

L'importance croissante des sujets liés à l'environnement dans les travaux de l'IFP se reflète dans les brevets qu'il dépose, dont les revenus assurent presque la moitié de ses quelque 300 millions d'euros de budget annuel. Sur les 182 brevets déposés en 2009, 98 ont obtenu le label NTE, pour nouvelles technologies de l'énergie. En 2008, la proportion n'était que de 40 %. En 2007, d'un tiers.

Dans les nouvelles technologies de l'énergie, l'IFP fait essentiellement porter ses efforts de recherche sur les axes suivants, retenus comme prioritaires : la diversification des sources de carburants, avec notamment les biocarburants, le captage et le stockage du CO2, ou les véhicules propres et économes. « Des véhicules hybrides et allégés peuvent permettre de réduire de 40 à 50 % la consommation », souligne Olivier Appert.

Nouvelles formations

Les quelque 1.150 chercheurs de cet organisme public continueront donc à travailler sur les disciplines qui constituent son ADN comme les géosciences, la chimie, la motorisation ou la catalyse. Mais avec des objectifs remis au goût du jour. « Les compétences sont très longues à développer. Mais changer de thématiques au sein de ces compétences est relativement rapide. Qu'on fasse de la récupération pétrolière ou du stockage de CO2, on est sur les mêmes compétences, de géosciences, de réservoirs, de modélisation. Aujourd'hui, les jeunes chercheurs veulent donner du sens à leurs travaux et sont motivés par les problématiques environnementales », souligne Sophie Jullian, directrice scientifique de l'IFP. Les formations dispensées par l'institut témoignent également de la popularité croissante de ces sujets. Son centre de formation, l'IFP School, propose ainsi un master d'économie du développement durable, de l'environnement et de l'énergie. Récemment, deux nouvelles chaires ont été créées, aux noms évocateurs : « thermodynamique pour les carburants issus de la biomasse » et « véhicules hybrides et contrôle de l'énergie ».

En dehors de ses brevets et de ses formations, l'IFP est également parfois un acteur sur les nouvelles technologies environnementales au travers des entreprises qu'il crée pour valoriser économiquement ses recherches (l'institut, avec ses « filiales », a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires proche de 700 millions d'euros). Geogreen, spécialisé dans le conseil en captage de CO2, s'est par exemple récemment associé au sidérurgiste ArcelorMittal au sein du projet Ulcos II, qui porte sur le captage, le transport, et le stockage géologique du CO2 émis depuis le site de Florange.



http://www.latribune.fr/green-business/ ... elles.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 07 févr. 2012, 18:33

Alors la fin du pétrole, c'est pour quand ?

Le pétrole est le premier contributeur de nos besoins énergétiques ; C'est une source d'énergie non renouvelable, dont le stock diminue au fur et à mesure que nous le consommons. Or, nous en avons encore besoin car les énergies alternatives ne sont pas prêtes pour le remplacer massivement. Alors la fin du pétrole, c'est pour quand ?

Entretien avec Roland Vially, géologue à IFP Energies nouvelles (IFPEN)
............


lire dans Enerzine du 06 Fev 2012 http://www.enerzine.com/10/13422+alors- ... uand+.html

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par Aerobar » 07 févr. 2012, 20:56

Déjà posté ici, en version originale, il y a une semaine ;-)
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 27 avr. 2012, 20:41

l' IFP publie son rapport PANORAMA 2012 : http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/publ ... orama-2012

Image

je vais aller lire "Contexte pétrolier 2011 et tendances " ( 6 pages).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 14 mai 2012, 12:49

Récupérer l'énergie des gaz d'échappement : la technologie Rankine
Partager IFP Energies nouvelles (IFPEN) conduit actuellement des travaux de recherche sur le système Rankine pour récupérer la chaleur perdue dans les gaz d'échappement et la transformer en énergie mécanique ou électrique.

.........

IFPEN participe, dans ce cadre, au projet TIGRE, soutenu par le fonds démonstrateur de recherche de l'Ademe et piloté par Renault Trucks.

TIGRE vise à mettre au point des technologies innovantes pour des poids lourds économes. Un système embarqué de récupération d'énergie, sur la base du procédé Rankine est en cours de développement. IFPEN est en charge des essais sur banc moteur et du développement du contrôle commande du système.

.........


lire ici : http://www.enerzine.com/12/13939+recupe ... kine+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 15 févr. 2013, 17:55

Image

Usine Nouvelle du 14 Fev 2013

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 04 avr. 2014, 13:14

IFPEN s'allie avec Enogia pour développer des mini-centrales électriques

04 Avril 2014 enerzine

La start-up Enogia et IFP Energies nouvelles (IFPEN) viennent de signer un partenariat stratégique pour co-développer et commercialiser une gamme de technologies Rankine de conversion de chaleur en électricité.
L'innovation repose sur l'utilisation de micro-turbines à haute efficacité permettant de produire 5 à 100 kW d'électricité.


Objectif ? Récupérer la chaleur perdue des gaz d'échappement des moteurs à combustion, aussi bien dans les installations stationnaires (groupes électrogènes, installations de cogénération) que dans les transports, notamment ferroviaires et maritimes.

Créée en 2009 par quatre jeunes ingénieurs, la start-up marseillaise Enogia est spécialisée dans les systèmes ORC (Organic Rankine Cycle) qui transforment la chaleur perdue en électricité. Au cœur de leur performance, une micro-turbine très innovante fonctionnant comme une centrale électrique, conçue et fabriquée par Enogia.

La start-up demeure l'un des spécialistes mondiaux sur le marché des turbines de petites puissances (à partir de 5 kW). Enogia a démarré récemment la commercialisation d'une gamme de produits destinés à améliorer le rendementdes groupes électrogènes, avec d'ores et déjà des succès commerciaux, notamment auprès d'exploitations agricoles (unités de méthanisation), en France comme à l'étranger.

Le partenariat avec IFPEN offre aujourd'hui à Enogia un tremplin pour une nouvelle ambition : élargir la gamme de puissance de ses turbines - jusqu'à 100 kW - et adresser le marché des transports. IFPEN apporte son appui scientifique et technique pour optimiser l'architecture du système afin d'en améliorer encore l'efficacité. Le système permettra de récupérer la chaleur dans les gaz d'échappement et/ou les circuits de refroidissementde tous types de moteurs à combustion (diesel, gaz, biogaz, essence), de 100 kW à 1 MW.

Deux types de marchés sont visés :

- Les systèmes de cogénération et groupes électrogènes. La technologie Enogia permet de produire 5 à 10 % d'électricité additionnelle.

- Les motorisations fluviales, navales et ferroviaires, et à plus long terme les poids lourds et autocars. La récupération de la chaleur des gaz d'échappement réduira la consommation de carburant de 5 à 10 %.

Sur ces deux marchés, Enogia et IFPEN sont parmi les tout premiers à proposer au niveau mondial une gamme de produits ORC dotés d'une excellente fiabilité, d'un coût très compétitif et disponible pour différents niveaux d'intégration (module autonome ou à intégrer). Des unités pilotes sont en cours d'installation sur des sites industriels et de recherche.


http://www.enerzine.com/15/17133+ifpen- ... ques+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 29 déc. 2014, 17:35

avec plus de 6 mois deretard,
l' IFP avait publié son rapport PANORAMA 2014 sur la biomasse pour l' énergie et la chimie :

http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/Publ ... orama-2014
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 29 déc. 2014, 17:49

et pour fevrier 2015 :

Panorama 2015 : "Mutation du secteur automobile : Quelles réponses technologiques aux nouvelles tendances de la mobilité ?"

http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/Actu ... orama-2015

Panorama 2015 se propose de faire un point sur les enjeux et les perspectives technologiques du secteur automobile face à l’évolution des comportements et à l’émergence de nouveaux concepts de mobilité.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 08 avr. 2015, 18:43

"Mutation du secteur automobile : Quelles réponses technologiques aux nouvelles tendances de la mobilité ?"
Chaque année, un dossier de notes de synthèse, rédigées par des experts d'IFP Energies nouvelles, complète les interventions du Colloque Panorama 2015.

Les sujets abordés dans les notes de synthèse en 2015 sont les suivants :


http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/Publ ... orama-2015
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 19 juin 2015, 17:54

L'Institut français du pétrole Energies nouvelles veut participer à l'appel d'offres pour l'éolien flottant

Usine Nouvelle le 19 juin 2015,

L'IFP EN veut participer à l'appel à manifestation d'intérêt pour des fermes pilotes d'éoliennes flottantes qui devrait être lancé en juillet. Avec le flotteur qu'il a développé.

L'Institut français du pétrole Energies nouvelles (IFP EN) sort du bois. Depuis près de quatre ans que l'organisme public de recherche travaille sur les énergies marines renouvelables (EMR), le voilà prêt à plonger dans le grand bain en participant à l'appel d'offres pour des fermes d'éoliennes flottantes. Annoncé par le Premier Ministre Manuel Valls en décembre dernier, l'appel d'offres, doté de 150 millions d'euros, devrait être lancé courant juillet et se clôturer neuf mois plus tard.

"Nous avons l'ambition d'intégrer l'un des consortiums qui y participeront", a déclaré ce jeudi 18 juin Daniel Averbuch, responsable du programme "Énergies marines" de l'IFP EN, lors d'une conférence de presse organisée pour présenter les travaux de l'institut dans les EMR. L'IFPEN a en particulier développé un flotteur pour éolienne, baptisé WindBuoy, qui doit permettre "de réduire le coût de l'électricité produite par une ferme commerciale à environ 130 euros par mégawattheure à l'horizon 2020", a affirmé Daniel Averbuch.

"La Méditerranée nous semble plus favorable"

Aucune information en revanche sur la technologie du flotteur ni sur les noms des partenaires avec qui l'IFP EN veut s'engager. Tout au plus le responsable lâchera-t-il qu' "avec les conditions de vent et de houle, la Méditerrannée nous semble plus favorable que l'Atlantique". De quoi spéculer en direction de Nenuphar, start-up de l'éolien flottant qui travaille depuis 2011 sur une éolienne originale à axe vertical dans le cadre de Vertiwind. Un projet qui vise des installations en Méditerranée, au large de Fos, et dont l'IFP EN est partenaire.

Il y a quelques jour, Charles Samdja, PDG cofondateur de Nenuphar, confiait à l'Usine Nouvelle miser sur un nouveau flotteur pour sa candidature à l'appel d'offres. Un flotteur de type Spar (une bouée crayon) raccourci, avec un plus faible tirant d'eau que les Spar habituels. De quoi permettre une installation en eau peu profonde et, surtout, de réduire le coût du flotteur de 40 à 50% par rapport aux modèles de type semi-submersible, selon le dirigeant. Autre innovation forte du projet de Nenuphar, selon Charles Smadja : un contrôle-commande très innovant. L'un des points forts des développements de l'IFP EN dans les énergies marines renouvelables.

http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... nt.N336856

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1581
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par Alturiak » 22 juin 2015, 13:57

energy_isere a écrit :
L'Institut français du pétrole Energies nouvelles veut participer à l'appel d'offres pour l'éolien flottant

Usine Nouvelle le 19 juin 2015,

L'IFP EN veut participer à l'appel à manifestation d'intérêt pour des fermes pilotes d'éoliennes flottantes qui devrait être lancé en juillet. Avec le flotteur qu'il a développé.

L'Institut français du pétrole Energies nouvelles (IFP EN) sort du bois. Depuis près de quatre ans que l'organisme public de recherche travaille sur les énergies marines renouvelables (EMR), le voilà prêt à plonger dans le grand bain en participant à l'appel d'offres pour des fermes d'éoliennes flottantes. Annoncé par le Premier Ministre Manuel Valls en décembre dernier, l'appel d'offres, doté de 150 millions d'euros, devrait être lancé courant juillet et se clôturer neuf mois plus tard.

"Nous avons l'ambition d'intégrer l'un des consortiums qui y participeront", a déclaré ce jeudi 18 juin Daniel Averbuch, responsable du programme "Énergies marines" de l'IFP EN, lors d'une conférence de presse organisée pour présenter les travaux de l'institut dans les EMR. L'IFPEN a en particulier développé un flotteur pour éolienne, baptisé WindBuoy, qui doit permettre "de réduire le coût de l'électricité produite par une ferme commerciale à environ 130 euros par mégawattheure à l'horizon 2020", a affirmé Daniel Averbuch.

"La Méditerranée nous semble plus favorable"

Aucune information en revanche sur la technologie du flotteur ni sur les noms des partenaires avec qui l'IFP EN veut s'engager. Tout au plus le responsable lâchera-t-il qu' "avec les conditions de vent et de houle, la Méditerrannée nous semble plus favorable que l'Atlantique". De quoi spéculer en direction de Nenuphar, start-up de l'éolien flottant qui travaille depuis 2011 sur une éolienne originale à axe vertical dans le cadre de Vertiwind. Un projet qui vise des installations en Méditerranée, au large de Fos, et dont l'IFP EN est partenaire.

Il y a quelques jour, Charles Samdja, PDG cofondateur de Nenuphar, confiait à l'Usine Nouvelle miser sur un nouveau flotteur pour sa candidature à l'appel d'offres. Un flotteur de type Spar (une bouée crayon) raccourci, avec un plus faible tirant d'eau que les Spar habituels. De quoi permettre une installation en eau peu profonde et, surtout, de réduire le coût du flotteur de 40 à 50% par rapport aux modèles de type semi-submersible, selon le dirigeant. Autre innovation forte du projet de Nenuphar, selon Charles Smadja : un contrôle-commande très innovant. L'un des points forts des développements de l'IFP EN dans les énergies marines renouvelables.

http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... nt.N336856
Etonnant, puisque le principal avantage de l'éolien flottant réside dans le fait de pouvoir s'éloigner davantage (que l'éolien posé) des côtes.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4439
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par sceptique » 22 juin 2015, 16:33

Alturiak a écrit :Etonnant, puisque le principal avantage de l'éolien flottant réside dans le fait de pouvoir s'éloigner davantage (que l'éolien posé) des côtes.

Avec sa contrepartie : le rapatriement du courant à terre via des cables très longs et donc hors de prix. Et ce que l'on gagne alors d'un coté on le perd de l'autre.
A moins d'utiliser ce courant au large pour fabriquer et stocker de l'hydrogène que l'on vient chercher par bateau. Mais là aussi les couts sont élevés.
Finalement, l'éolien flottant près des cotes est peut être une bonne idée ...

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1581
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par Alturiak » 23 juin 2015, 15:11

sceptique a écrit :
Alturiak a écrit :Etonnant, puisque le principal avantage de l'éolien flottant réside dans le fait de pouvoir s'éloigner davantage (que l'éolien posé) des côtes.

Avec sa contrepartie : le rapatriement du courant à terre via des cables très longs et donc hors de prix. Et ce que l'on gagne alors d'un coté on le perd de l'autre.
A moins d'utiliser ce courant au large pour fabriquer et stocker de l'hydrogène que l'on vient chercher par bateau. Mais là aussi les couts sont élevés.
Finalement, l'éolien flottant près des cotes est peut être une bonne idée ...
(Ce que je dis, c'est : ) autant faire du posé dans ce cas.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] IFP ( Institut Francais du Pétrole )

Message par energy_isere » 24 août 2015, 13:46

Recherche européenne sur les transports décarbonés : les 5 projets d'IFPEN

24 Aout 2015 Enerzine

Avec 5 projets dédiés aux transports bas carbone sélectionnés dans le cadre des premiers appels à propositions Horizon 2020, IFP Energies nouvelles entend renforcer son engagement dans la construction de l'Europe de la recherche dans le domaine des transports propres et économes.

Dans le cadre du programme de financement de la recherche et de l'innovation de l'Union européenne Horizon 2020*, IFP Energies nouvelles (IFPEN) a participé en 2014 à dix propositions avec un taux de succès de 60 %. IFPEN a ainsi, augmenté son taux de succès par rapport à ses 37 % du programme précédent (7e PCRD).

...............

http://www.enerzine.com/1036/18571+rech ... fpen+.html

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités