[Chiffres] Ça descend !

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2531
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par sherpa421 » 04 août 2016, 10:25

energy_isere a écrit :la production russe pourrait augmenter ... :-k

D'après Goldman Sachs -> Ça veux juste dire que Goldman Sachs à intérêt à faire croire que la production va augmenter.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

tita
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 381
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par tita » 17 août 2016, 09:58

sherpa421 a écrit :D'après Goldman Sachs -> Ça veux juste dire que Goldman Sachs à intérêt à faire croire que la production va augmenter.

Tellement vrai! Faut arrêter de relayer les informations de cette banque. Elles sont uniquement destinées à influencer le marché en fonction de leurs investissements, et non en fonction des fondamentaux.
Image
Selon eux, la production russe augmenterait autant entre 2016 et 2017 que ce qu'elle a augmenté entre 2010 et 2016.

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1701
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par hyperion » 02 nov. 2016, 21:10

forte chute du cours , les stocks us en hausse de 14 millions de bl et l'opep augmenterait sa production....
"ya une route, c'est mieux que rien, sous tes semelles , c'est dur et çà tient" Manset.
objectif d'inflation à 5,55% au lieu du 2% fixé arbitrairement à ce moment. un discours sur la dette sans precision sur cet objectif est futile.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par energy_isere » 06 mai 2017, 13:32

Jeudi, le pétrole est tombé à son plus bas niveau de l’année

Agence Ecofin 05 Mai 2017

On s’y attendait. Contraint de reculer face à la montée de l’offre globale depuis les deux dernières semaines, le pétrole a atteint le plancher jeudi.

Selon l’AFP, le WTI, référence américaine du brut, a cédé 2,30 dollars à 45,52 dollars à New York sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex). Le combustible n’avait plus atteint ce niveau depuis le mois de novembre 2016.

Pour les analystes et experts, il urge que les pays membres de l’OPEP et ceux non-OPEP reconduisent l’accord de réduction de l’offre pour rassurer les marchés. « Le marché s'écroule vraiment. Tant que l'on n'aura pas l'annonce d'un accord sur des baisses de production, les investisseurs vont tirer les cours vers le bas.», a expliqué au Figaro, Gene McGillian, analyste chez Tradition Energy, l’un des leaders mondiaux du consulting énergétique.

En attendant le retour de la confiance des investisseurs, des jours sombres attendent le pétrole, au moins jusqu’au 25 mai prochain, à moins qu’un changement majeur ne survienne aux Etats-Unis où la production de schiste ne cesse de grimper.

http://www.agenceecofin.com/trade/0505- ... de-l-annee

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par energy_isere » 17 juin 2017, 12:38

Le baril de pétrole dégringole et tombe à son plus bas niveau depuis novembre 2016

Agence Ecofin 16 juin 2017

Poussé vers le bas par un marché de plus en plus inondé, le baril de pétrole poursuit son repli entamé depuis le début de la semaine.

Selon Zone Bourse, jeudi, à la clôture, le WTI, référence américaine du brut, « a perdu 27 cents à 44,46 dollars sur le contrat pour livraison en juillet sur le Nymex, son plus bas niveau depuis la fin du mois de novembre 2016 ». A Londres, poursuit la même source, « le cours du baril de Brent de la mer du Nord a reculé de 8 cents, à 46,92 dollars, sur le contrat pour livraison en août sur l’ICE. C’est son niveau le plus bas depuis fin novembre ».

Il faut souligner que la récente surabondance de l’offre sur le marché, est portée par les deux pays de l’OPEP qui ont bénéficié d’une exemption de réduction à Vienne à la fin de l’année 2016. Ceux-ci (la Libye et le Nigéria) ont, à eux seuls ajouté 352 000 barils par jour à la production de l’OPEP au terme du mois de mai 2017. Et la situation ne risque pas de s’arranger pour le marché.

Le Nigéria devrait, grâce à la remise en service de ses installations de Forcados, porter ses exportations du mois de juillet prochain à 1,84 million de barils par jour, loin devant celles de l’Angola (1,55 million de barils par jour). Pour ce qui est de la Libye, le retrait jeudi à Glencore de ses droits d’exportation sur le pétrole de Hariga devrait techniquement abattre ses exportations d’au moins 250 000 barils par jour, sauf cas de surprise.

Par ailleurs, mercredi, le département américain de l’énergie a publié un rapport selon lequel les stocks d’essence ont augmenté. De plus, la production de schiste y demeure toujours très soutenue. Cette situation a conduit de nombreux analystes du marché à, une fois de plus, attirer l’attention de l’OPEP sur la nécessité d’opérer des coupes plus importantes chez ses membres et d’appliquer des quotas de réduction à la Libye et au Nigéria.

Malgré les efforts de l’organisation pour faire remonter les prix à travers la réduction des stocks, ceux-ci s’accumulent néanmoins et mettent en danger les perspectives du marché. Cette semaine, un rapport de l’AIE a indiqué qu’en 2018, la production des pays non-OPEP, avec pour chef de file les Etats-Unis, devrait augmenter de 1,5 million de barils par jour. La demande mondiale augmentera quant à elle, de 1,4 million de barils par jour en 2018. Une autre phase de surabondance et de volatilité attend donc le marché de l’or noir.
http://www.agenceecofin.com/trade/1606- ... embre-2016

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 584
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par CP3 » 18 juin 2017, 02:03

Bizarre que d' après tous ces articles , le probleme du sous investissement petrolier semble avoir fait pschit .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7304
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par mobar » 18 juin 2017, 07:36

CP3 a écrit :Bizarre que d' après tous ces articles , le probleme du sous investissement petrolier semble avoir fait pschit .
Tant que l'on est capable de sortir du brut pour vendre et acheter des bombardiers et les bombes qui vont avec pourquoi investir, l'important c'est de réduire et affaiblir la concurrence pour rester ou devenir maitre du marché

Les Ricains, Britanniques, Français d'un coté et Russes, Syriens, Iraniens et Turcs de l'autre s'y emploient sous le regard bienveillant des Chinois, Indiens et Brésiliens qui comptent bien profiter de l'aubaine une fois les protagonistes se seront épuisés

Le prix du baril continuera à baisser, le Peak Oil en fait c'était ça : le Peak Price Oil :lol:
Manquerait plus qu'une guerre dans un pays industriel et gros consommateur et le prix n'a pas fini de plonger
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4694
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par Raminagrobis » 18 juin 2017, 09:43

Non, les investissements pétroliers ont bel et bien chuté depuis 2014. Surtout l'exploration. Mais les projets en cours ont continué, eux, à de rares exceptions près. Comme il faut en moyenne 7 ans pour qu'un gisement fraichement découvert arrive en production, la chute des découvertes se répercutera sur la production autour de 2021.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7018
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par Remundo » 18 juin 2017, 10:00

et si cela se couplait à un conflit dur au Moyen-Orient... :roll:

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6507
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par rico » 18 juin 2017, 10:02

et si cela se couplait à un conflit dur au Moyen-Orient...
C'est prévu.
"Si c'est pas de l'herbe, le mouton n'en veut pas" (rico)
bèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7304
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par mobar » 18 juin 2017, 18:14

rico a écrit :
et si cela se couplait à un conflit dur au Moyen-Orient...
C'est prévu.
Les conflits au Moyen Orient, ils sont pas sensés faire baisser le prix du baril!
Ce qui fait baisser le prix d'un produit c'est une offre supérieure à la demande

Soit, c'est une production qui a augmenté (par rapport à une demande stable) soit une demande qui a chuté (par rapport à une offre stable), soit c'est les deux :wtf:

ça va baisser pour encore un long moment, avant de se stabiliser ... prés de Zéro!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49601
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Ça descend !

Message par energy_isere » 24 juin 2017, 13:04

Le pétrole tombe à son plus bas niveau depuis août 2016 et entre dans un bear market

Agence Ecofin 22 juin 2017

Mercredi, à la clôture du NYSE, le baril de WTI a perdu 2,2% pour se fixer à 43,23 dollars. C’est son plus bas niveau depuis le mois d’août dernier. Quant au Brent, il est descendu à 45,42 dollars en séance (son plus bas niveau depuis novembre) avant de remonter légèrement à la clôture, indique TSA Algérie.

En gros, le pétrole a cédé environ 20% depuis le début de cette année, a fait remarquer la même source. Selon Boursier, l’huile est désormais passée d’une phase de correction à celle d’une véritable tendance baissière. Ce que les financiers anglo-saxons appellent le bear market.

L’offre nigériane, celle en provenance de la Libye et l’indéboulonnable schiste américain demeurent les principales causes de cette dégringolade de l’or noir. La situation entre dans une phase critique pour les pays membres de l’OPEP car les investisseurs perdent de plus en plus confiance en ses capacités à résoudre le problème.

A ce rythme, il faut espérer que les prévisions du ministre émirati du pétrole soient justes. Celui-ci a indiqué la semaine dernière, que la demande allait exploser pendant le troisième trimestre de cette année. Il est à espérer qu’elle arrive à absorber le surplus actuel de pétrole sur le marché.
http://www.agenceecofin.com/trade/2206- ... ear-market

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités