[Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence OCDE)

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7559
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par mobar » 27 nov. 2016, 07:49

Remundo a écrit :sur le pétrole, on pourrait envisager un "seneca clif", mais en fait, il y a de grosses réserves de gaz, et surtout de charbon qui peuvent maintenir les émissions CO2 constantes, voire croissantes sur encore quelques bonnes décennies.

Sans compter l'exploitation de ressources aux EROEI de plus en plus douteux. Mais tant que ça paye, elles seront utilisées !

Y'a aussi la déstabilisation des hydrates de méthanes des océans, le dégel des pergelisols qui sont des cercles vicieux avec des bombes climatiques qui nous pendent au nez... allez, encore un p'tit effort Messieurs les Fossiles !


Le seul intérêt de la l'arnaque CO2 construite par le GIEC, c'est qu'elle permet de débattre sur la pérennité des fossiles, les risques de destruction des écosystèmes, la main mise des industriels de la chimie sur l'agriculture ...

Son plus grand défaut, c'est qu'elle soit si clairement fausse dans ses assertions et les résultats qu'elle produit qu'elle discrédite toute les démarches, justifie tout et son contraire et au final ne change rien aux comportements et aux politiques qui sont engagées

Une politique qui essaie de s'appuyer sur des théories fausses voire des mensonges organisés à des fins occultes ne s'est imposée que dans des régimes dictatoriaux ou elle a même parfois échoué, rappelez vous Lyssenko!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4222
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par matthieu25 » 27 nov. 2016, 09:58

Vous oubliez la crise financière qui va balayer tout le système économique. Le système est hyperendette. 2 fois le PIB mondial. Il va falloir qu'on m'explique comment on peut financer de nouvelles exploitations pétrolières avec une telle dette .
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7195
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par Remundo » 27 nov. 2016, 10:11

les gens auront toujours besoin de se chauffer et de manger, de se déplacer, crise financière ou pas.

le rythme de consommation peut ralentir, mais en rien figer les choses.

Crois-tu que les Russes par exemple, vont fermer les vannes de leurs propres gisements de gaz qui alimentent Moscou ?

C'est un exemple parmi d'autres... De même les Chinois, ou même les Amerlos (surtout avec Trump) ne vont pas arrêter leur électricité au charbon... la France va continuer de casser l'uranium 235 en deux... les Altesses Huileuses seront toujours contentes de brader leur pétrole pour boucher leurs déficits, pour que les cons d'occidentaux fassent vroum vroum et transportent des tomates en flux croisés de l'Espagne à la Hollande, etc...

nous vivons globalement dans un monde de débiles dont le seul critère déterminant est de faire de "l'argent". :-&

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7559
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par mobar » 27 nov. 2016, 10:40

Remundo a écrit :nous vivons globalement dans un monde de débiles dont le seul critère déterminant est de faire de "l'argent". :-&

Tout à fait
Et tous ont oublié que l'argent ou plutôt la monnaie n'était qu'un artefact inventé pour faciliter les échanges et, servir de réserve mais en aucun cas un outil d'accaparement de biens publics

Reprendre la maitrise de la monnaie est essentiel pour faire échec aux tentatives d'asservissement des peuples

Ils y ont renoncé, tant pis pour eux!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7195
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par Remundo » 27 nov. 2016, 10:52

tout à fait Mobar

l'argent, en effet, est à l'origine un moyen de faciliter les échanges de marchandises.

Il a été largement perverti depuis. 8-[

Actuellement, les politiques de créations monétaires sans limites, dans les mains de quelques corrompus de l'oligarchie mondiale, montrent bien le caractère tout à fait artificiel et néfaste de l'excès d'argent.

Les "banquiers" centraux devraient revoir leur fondamentaux :
1) on ne crée de l'argent qu'au rythme de création de bien réels.
2) on évite de facturer des intérêts d'intérêts d'intérêts... car la fonction exponentielle est incompatible avec un monde fini.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4222
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par matthieu25 » 27 nov. 2016, 11:31

Vous oubliez de dire que la crise de 2008 à été surpassé grâce à l' injection massive d'argent qui a permis d'extraire de nouveaux gisement pétrolier mortiferes.
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4222
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par matthieu25 » 27 nov. 2016, 11:33

C'est pas parce que les gens ont des besoins que le système leur fournit. Sinon tous les sdf auraient un vrai toit.
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7195
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par Remundo » 27 nov. 2016, 11:46

les SDF se mettent souvent à la marge de la société. Mais même "SDF", tu peux te faire une cabane quelque part, couper du bois, nourrir des poules etc... c'est à dire que tu peux te secouer les puces pour satisfaire des besoins vitaux (nourriture, chauffage, abri).

Dans les "grandes lignes", un peuple finit par satisfaire ses besoins élémentaires, surtout quand il suffit de puiser dans une réserve de proximité, et en particulier quand elle se situe sur son territoire et qu'elle n'est pas difficile à exploiter... charbon gaz, pétroles conventionnels...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7195
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par Remundo » 27 nov. 2016, 11:53

matthieu25 a écrit :Vous oubliez de dire que la crise de 2008 à été surpassé grâce à l' injection massive d'argent qui a permis d'extraire de nouveaux gisement pétrolier mortiferes.

l'injection de toute cette monnaie de singe a surtout renfloué les banques en faillite, et fait perdurer un système d'escrocs politico-financiers qui ne séparent pas banques d'affaires, banques de dépôt, banques centrales et finances publiques.

en revanche, la consommation énergétique mondiale n'a pas été renversée par toute cette agitation boursière (je crois même qu'on a une petite hausse sur la dernière décennie !), parce que comme on dit, la Terre continue de tourner, les hommes de bouffer, se déplacer et se chauffer... et surtout de polluer/gaspiller !!

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7559
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par mobar » 27 nov. 2016, 14:55

matthieu25 a écrit :C'est pas parce que les gens ont des besoins que le système leur fournit.


Ce n'est pas parce que le système ne les fournit qu'il ne devrait pas les leur fournir!

Quand le système ne convient plus ou qu'il est obsolète , il faut changer de système, comme tu changes de chemise avant qu'elle ne sente le renard!

Vous oubliez la crise financière qui va balayer tout le système économique. Le système est hyperendette. 2 fois le PIB mondial. Il va falloir qu'on m'explique comment on peut financer de nouvelles exploitations pétrolières avec une telle dette .



Principe de la pyramide de Ponzi plus tu l'alimentes pour le tenir à flot plus la chute sera rude ... pour ceux qui jouent encore

Sort du système et tu seras épargné
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par energy_isere » 06 mars 2017, 21:12

L'AIE met en garde contre une pénurie d'offre de pétrole en 2020

Publié le 06/03/2017
Infos Reuters LONDRES

L'offre mondiale de pétrole pourrait avoir du mal à répondre à la demande après 2020, année à partir de laquelle la baisse des investissements depuis 2015 pourrait faire tomber les capacités de réserve à un creux de 14 ans et provoquer une flambée des cours, met en garde l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Dans leur ensemble, les investisseurs ne s'attendent pas à une hausse prononcée des cours dans un avenir proche mais la contraction des dépenses d'investissement ces deux dernières années et la progression de la demande mondiale signifient que le marché pourrait devoir faire face à une "pénurie d'offre" si de nouveaux projets d'extraction ne sont pas rapidement validés, écrit l'AIE dans son rapport "Pétrole 2017" sur les perspectives à cinq ans.

"Il n'est pas trop tard pour éviter une pénurie d'offre, à condition que les entreprises commencent sans délai à approuver des travaux de développement", juge l'agence.

La croissance de l'offre proviendra essentiellement des Etats-Unis, où la production de pétrole de schiste augmentera de 1,4 million de barils par jour (bpj) d'ici 2022 même si les prix restent autour de 60 dollars le baril, estime l'AIE.

"Les Etats-Unis réagissent plus rapidement que les autres producteurs aux signaux de prix. Si les prix grimpent à 80 dollars le baril, la production américaine (de schiste) pourrait augmenter de 3 millions de bpj en cinq ans", écrit l'agence.

Si les cours se rapprochent de 50 dollars, la production de schiste pourrait baisser à partir du début de la prochaine décennie.

"Nous assistons au départ d'une deuxième vague de croissance de l'offre américaine et son ampleur dépendra de l'évolution des cours", dit Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE. "Mais l'heure n'est pas à l'autosatisfaction. Nous n'anticipons pas de pic de la demande mondiale dans un avenir proche. Et à moins que les investissements ne rebondissent fortement à travers le monde, une nouvelle période de volatilité des prix point à l'horizon."

Les capacités mondiales de production de pétrole devraient augmenter de 5,6 millions de bpj d'ici 2022, l'essentiel de cette hausse, environ 60%, provenant des pays extérieurs à l'Opep.

Ces derniers, emmenés par les Etats-Unis, devraient porter leurs capacités à 60,9 millions de bpj d'ici 2022, avec une forte accélération en 2018 et 2019 avant un ralentissement ensuite, pense l'AIE.

Les capacités de l'Opep devraient atteindre 37,85 millions de bpj dans cinq ans contre 35,9 millions en 2016.

La demande mondiale de pétrole, portée uniquement par les pays émergents, devrait franchir le seuil des 100 millions de bpj en 2019 et s'élever à 104 millions de bpj en 2022.

La demande des pays européens de l'OCDE devrait en revanche se contracter de 570.000 bpj, ou 0,7%, par an d'ici 2022 en raison d'une croissance économique modeste et de la hausse progressive des cours. L'AIE prédit en outre pour l'Europe un ralentissement de la "diéselification" du parc de véhicules en raison des préoccupations environnementales liées à ce carburant.

http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... 20.N510899

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par energy_isere » 13 avr. 2017, 15:29

La soif de pétrole s'apaise en 2017 mais les USA produiront plus

AFP le 13/04/2017

La consommation mondiale de pétrole devrait croître un peu moins fortement que prévu en 2017, tandis que les pays non-Opep, dont les Etats-Unis, pomperont davantage de barils, des tendances susceptibles d'influer sur un marché s'approchant de l'équilibre, a estimé l'AIE jeudi.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé sa prévision de croissance de la demande mondiale d'or noir, tout en prévenant dans son rapport mensuel sur le pétrole que sa prévision pourrait "se révéler optimiste".

Elle anticipe désormais une hausse de 1,3 million de barils par jour (mbj) à 97,9 mbj de la consommation mondiale d'or noir, contre une prévision précédente de +1,4 mbj.

Ce ralentissement, observé pour la deuxième année consécutive après le pic de croissance (+2 mbj) de 2015, s'explique principalement par une perte d'appétit des pays développés de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dont les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud.

Bien que l'AIE estime toujours "probable" un resserrement du marché pétrolier cette année, elle a souligné que cette demande moins vigoureuse pourrait influencer l'équilibre de celui-ci, tout comme la hausse de production en provenance des pays n'appartenant pas à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Après un déclin de 790.000 bj en 2016, ceux-ci devraient pomper 485.000 barils par jour (bj) de plus cette année, à 58,1 mbj, grâce notamment à une forte reprise de l'activité de forage outre-Atlantique, où la remontée des cours au-dessus de 50 dollars le baril attire à nouveau les investissements dans les hydrocarbures de schiste.

"La production américaine de brut atteindra 9,5 mbj à la fin de l'année, soit 690.000 bj de plus qu'à la fin 2016", a indiqué le bras énergétique de l'OCDE.

- Revers de la médaille -

De quoi contrecarrer au moins partiellement les efforts engagés début 2017 par l'Opep et onze autres pays producteurs, dont la Russie, pour réduire la production et permettre à un marché qui était plombé par une offre excédentaire d'être désormais "très proche de l'équilibre", selon l'AIE.

En mars, l'offre mondiale a reculé de 755.000 bj à 95,98 mbj, un niveau qui reste toutefois supérieur de 195.000 bj à celui de l'an dernier à la même période.

A elle seule, l'Opep a produit 365.000 bj de moins le mois dernier, à 31,68 mbj, en raison d'un rythme de production moindre en Arabie saoudite, au Nigeria et en Libye - ces deux derniers pays n'étant pas tenus par la limitation de l'offre.

A mi-parcours, le cartel pétrolier a ainsi réalisé presque en totalité (99%) son engagement pris en novembre 2016 de baisser sa production de 1,2 mbj pour une période de six mois renouvelable, à compter du 1er janvier dernier.

Au sein de ses onze pays partenaires, qui avaient décidé de suivre son exemple, dont le poids-lourd russe, la promesse de baisser leur offre de 558.000 bj était respectée à 64% en mars, une amélioration par rapport aux 38% observés le mois précédent.

Lors de sa prochaine réunion à Vienne, fin mai, l'Opep pourrait décider de poursuivre les efforts de réduction de la production sur l'intégralité de 2017, une mesure à laquelle sa figure de proue, l'Arabie saoudite, est perçue comme favorable.

Une telle décision aurait pour effet de réduire des stocks mondiaux encore surabondants et d'apporter un soutien supplémentaire aux cours, a estimé l'AIE. Mais la médaille aurait un revers: la hausse des prix encouragerait davantage le secteur du pétrole de schiste aux Etats-Unis et les autres producteurs, a-t-elle mis en garde.

http://www.boursorama.com/actualites/la ... 5b3f107f3f

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par energy_isere » 14 juin 2017, 13:10

Pétrole: demande record prévue et accélération de la production prévues en 2018

AFP le 14/06/2017

Les pays non-Opep, Etats-Unis en tête, devraient voir la croissance de leur production pétrolière s'accélérer en 2018 à un niveau supérieur à la hausse de la demande mondiale, attendue à un nouveau record, a indiqué l'Agence internationale de l'énergie (AIE) mercredi.

Dans son rapport mensuel sur le pétrole, l'AIE a dit tabler sur une augmentation de 1,5 million de barils par jour (mbj) à 59,7 mbj de la production de ces pays.

A eux seuls, les Etats-Unis produiront plus d'un mbj supplémentaires à 14,1 mbj l'an prochain, le pétrole brut comptant pour plus de trois quarts des volumes.

Cette tendance est susceptible de miner les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de onze pays partenaires n'appartenant pas au cartel pétrolier, dont la Russie, qui se sont engagés à réduire leur production jusqu'en mars 2018 pour diminuer des stocks abondants et soutenir des cours de l'or noir anémiques.

Ces derniers évoluent actuellement entre 45 et 50 dollars le baril, plus de deux fois moins qu'à la mi-2014, avant que ne commencent à peser les effets d'une offre surabondante.

"Sur la base de nos prévisions actuelles pour 2017 et 2018, en intégrant le scénario que les pays de l'Opep continueront de respecter leur accord de production, les stocks pourraient ne pas retomber au niveau désiré avant d'arriver presque au terme de l'accord en mars 2018", a prévenu l'agence énergétique basée à Paris.

Quant à la demande mondiale d'or noir, elle devrait légèrement s'accélérer aussi en 2018, de 1,4 mbj à 99,3 mbj, après une hausse de 1,3 mbj attendue cette année, selon la même source.
http://www.boursorama.com/actualites/pe ... 61fd45c938

pat43
Charbon
Charbon
Messages : 272
Inscription : 02 août 2006, 20:33
Localisation : 43

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par pat43 » 26 juin 2017, 18:25

Remundo a écrit :sur le pétrole, on pourrait envisager un "seneca clif", mais en fait, il y a de grosses réserves de gaz, et surtout de charbon qui peuvent maintenir les émissions CO2 constantes, voire croissantes sur encore quelques bonnes décennies.

Sans compter l'exploitation de ressources aux EROEI de plus en plus douteux. Mais tant que ça paye, elles seront utilisées !

Y'a aussi la déstabilisation des hydrates de méthanes des océans, le dégel des pergelisols qui sont des cercles vicieux avec des bombes climatiques qui nous pendent au nez... allez, encore un p'tit effort Messieurs les Fossiles !
Le charbon visiblement, c'est fini. 114.5 milliards de tonnes de réserves en 1991, autant aujourd'hui ? Moralité : on n'a jamais ajusté, alors qu'à vue de nez, on a tiré 60 milliards. De plus, 90 % du charbon ne sert qu'à faire de l'électricité. ce dont on peut se passer. les hydrates de méthane sont ils économiquement viables ? Sans doute non. Et avec moins de pétrole, extraire gaz, charbon, uranium, etc, c'est compliqué.
- avec ça, il a décimé une panzer-divizion.
- il était dans l'artillerie ?
- Mais non, tu suit pas, il etait dans la LI-MO-NA-DE.
michel Audiard a propos d'une boisson d'homme au gout de pomme.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 50200
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Surveillons les prévisions de l'AIE (Agence O

Message par energy_isere » 26 juin 2017, 19:35

pat43 a écrit :
Remundo a écrit :sur le pétrole, on pourrait envisager un "seneca clif", mais en fait, il y a de grosses réserves de gaz, et surtout de charbon qui peuvent maintenir les émissions CO2 constantes, voire croissantes sur encore quelques bonnes décennies.

Sans compter l'exploitation de ressources aux EROEI de plus en plus douteux. Mais tant que ça paye, elles seront utilisées !

Y'a aussi la déstabilisation des hydrates de méthanes des océans, le dégel des pergelisols qui sont des cercles vicieux avec des bombes climatiques qui nous pendent au nez... allez, encore un p'tit effort Messieurs les Fossiles !
Le charbon visiblement, c'est fini. 114.5 milliards de tonnes de réserves en 1991, autant aujourd'hui ? Moralité : on n'a jamais ajusté, alors qu'à vue de nez, on a tiré 60 milliards. De plus, 90 % du charbon ne sert qu'à faire de l'électricité. ce dont on peut se passer. les hydrates de méthane sont ils économiquement viables ? Sans doute non. Et avec moins de pétrole, extraire gaz, charbon, uranium, etc, c'est compliqué.
Votre chiffre de 114.5 milliards de tonnes est trés en deça des reserves connues de charbon.

Les USA à déjà a lui seul le double (dans le categorie Anthracite and bituminous, sans compter le lignite) .Et idem pour la Chine.

Voyez le BPreport que je viens de consulter à la page charbon.
http://www.bp.com/content/dam/bp/en/cor ... report.pdf

dans le BPreport de 2017 le categorie Anthracite and bituminous montre 816 milliards de tonnes de resérves.
Dans mon plus ancien BPreport, celui de 2004, la méme catégorie montrait alors 519 milliards de tonnes.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités