Les réserves stratégiques

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 05 oct. 2005, 19:16

Pétrole : les stocks américains de brut déclinent; les stocks d'essence chutent
05/10/2005 - 16h34

Sur la période, le DoE fait état de stocks commerciaux américains de brut, hors réserve stratégique, en légère baisse de 0,3 million de barils en comparaison de la précédente semaine.

A 305,4 millions de barils désormais, les stocks de brut US restent tout de même "au-dessus du haut de fourchette du range moyen pour cette période de l'année", selon le gouvernement américain.

Les stocks totaux d'essence se sont tassés quant à eux assez nettement, de 4,3 millions de barils la semaine passée, ce qui les place maintenant "juste au-dessus du bas de la fourchette habituelle".

Enfin, les stocks de distillés ont décliné de 5,6 millions de barils la semaine dernière, selon le DoE, et sont situés désormais "juste au-dessus du milieu de fourchette du range moyen pour cette période de l'année". Une rechute des stocks de distillés qui s'explique par le déclin marqué des stocks de diesel, alors même que les stocks de fioul domestique ont légèrement augmenté quant à eux.

Stocks & réserves stratégiques
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
Djian
Goudron
Goudron
Messages : 163
Inscription : 07 avr. 2005, 15:20
Localisation : Liège (BE)

Message par Djian » 06 oct. 2005, 09:21

lionstone a écrit :Pétrole : les stocks américains de brut déclinent; les stocks d'essence chutent
05/10/2005 - 16h34

Sur la période, le DoE fait état de stocks commerciaux américains de brut, hors réserve stratégique, en légère baisse de 0,3 million de barils en comparaison de la précédente semaine.

A 305,4 millions de barils désormais, les stocks de brut US restent tout de même "au-dessus du haut de fourchette du range moyen pour cette période de l'année", selon le gouvernement américain.

Les stocks totaux d'essence se sont tassés quant à eux assez nettement, de 4,3 millions de barils la semaine passée, ce qui les place maintenant "juste au-dessus du bas de la fourchette habituelle".



Enfin, les stocks de distillés ont décliné de 5,6 millions de barils la semaine dernière, selon le DoE, et sont situés désormais "juste au-dessus du milieu de fourchette du range moyen pour cette période de l'année". Une rechute des stocks de distillés qui s'explique par le déclin marqué des stocks de diesel, alors même que les stocks de fioul domestique ont légèrement augmenté quant à eux.

Stocks & réserves stratégiques


C'est un peu l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide.... ça dépend juste du point de vue :-D
What a wonderful world

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 08 oct. 2005, 23:48

Le Japon continue de débloquer ses réserves de pétrole

TOKYO, 7 octobre (XINHUANET) -- Le Japon poursuivra le déblocage de ses réserves de pétrole du secteur privé pour 30 jours supplémentaires jusqu'au 5 novembre dans le but d'apaiser la tension de l'approvisionnement mondial en pétrole, a affirmé vendredi le gouvernement.

Le Japon a pris cette décision jeudi et depuis, il a débloqué 7,3 millions de barils, a précisé le ministre de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie Shoichi Nakagawa.

Il a fait savoir que son pays poursuivrait la politique de baisser de 3 jours les niveaux de stock minima des compagnies pétrolières du secteur privé pour une couverture des demandes de 67 jours.

L'Agence de l'énergie internationale a annoncé début septembre que ses 26 membres débloqueraient chaque jour un total de 2 millions de barils de leurs réserves stratégiques en pétrole pour une première période de 30 jours, après que le cyclone Katrina eut sérieusement endommagé les installations de production pétrolière sur la côte américaine.

Avatar de l’utilisateur
lingane
Goudron
Goudron
Messages : 144
Inscription : 03 mai 2005, 16:52
Localisation : Paris-La Ciotat-Douarnenez
Contact :

Message par lingane » 09 oct. 2005, 15:19

Tiennel a écrit :
MadMax a écrit :La Belgique créera une agence pour le pétrole

BRUXELLES, 23 septembre (XINHUANET) -- (...)
Selon la Commission européenne vendredi, la Belgique ne remplit pas ses obligations en ce qui concerne le diesel, catégorie dans laquelle le pays ne dispose que d'un stock stratégique de 85 jours de consommation, alors que le seuil obligatoire est de 90 jours.
Une procédure d'infraction avait à cet effet été lancé il y a quelques mois par l'exécutif européen. Mais comme la Belgique a fait savoir qu'elle prévoit la naissance d'une agence pour le pétrole, la Commission va retirer sa plainte.


Comme quoi, il ne faut pas trop vite tirer à boulets rouges sur la Commission Européenne : technocratique certes, mais également prévoyante.






Même une horologe cassée donne l'heure exacte deux fois par jour...

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 10 oct. 2005, 21:34

La France prolonge la diminution des stocks stratégiques de pétrole

2005-10-10

PARIS, 9 octobre (XINHUANET) -- La France a prolongé "à titre provisoire" les mesures de diminution des stocks stratégiques de pétrole brut et de produits pétroliers en France métropolitaine, prises à la suite du cyclone Katrina aux Etats-Unis, selon un arrêté ministériel publié dimanche par le journal officiel.

"A titre provisoire, le taux de l'obligation légale de constitution et de conservation des stocks stratégiques de pétrole brut et de produits pétroliers" en France métropolitaine "est porté à 26,4% de la date de publication du présent arrêté jusqu'au 30 novembre 2005", indique cet arrêté du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, en date du 30 septembre.

Le ministère avait décidé de diminuer les stocks stratégiques de pétrole pour la période du 6 septembre au 6 octobre, à la suite du plan d'urgence lancé par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) après le passage du cyclone Katrina, qui vise à débloquer une partie des réserves des pays membres de l'AIE pour faire face aux risques de pénurie de pétrole.

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 11 oct. 2005, 19:22

Au total, l'AIE estime que les ouragans pourraient se solder par une perte cumulée de production pétrole brut comprise entre 77 et 104 millions de barils entre septembre et décembre, et entre 13 et 18 millions de barils pour le gaz naturel liquéfié.


C’est quand même bizarre, il y a quelques semaines on frôle les 70$ du baril pour des variations futile de production, et là on vient d’envoyer 200 plates-formes à la ferraille et les stocks sont amputés de 100 millions de barils et ça baisse ????
C’est vraiment n’importe quoi !
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 11 oct. 2005, 20:15

MadMax a écrit :"A titre provisoire, le taux de l'obligation légale de constitution et de conservation des stocks stratégiques de pétrole brut et de produits pétroliers" en France métropolitaine "est porté à 26,4% de la date de publication du présent arrêté jusqu'au 30 novembre 2005", indique cet arrêté du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, en date du 30 septembre.

Cela signifie que nous gaspillerons les "stocks stratégiques" à la première alerte...
On a vraiment perdu le sens du long terme! ](*,)

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2283
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par Glycogène » 12 oct. 2005, 00:02

mahiahi a écrit :Cela signifie que nous gaspillerons les "stocks stratégiques" à la première alerte...
On a vraiment perdu le sens du long terme! ](*,)


Ah, parce qu'avant on prévoyait des choses à long terme, au niveau énergétique en plus ? On n'aurait quand même pu me prévenir ! :D
Ou alors, les destructions aux EU ne sont pas considérées par l'AIE comme simplement une "première alerte"...
Dernière modification par Glycogène le 12 oct. 2005, 17:59, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5964
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 12 oct. 2005, 07:24

Glycogène a écrit :
mahiahi a écrit :Cela signifie que nous gaspillerons les "stocks stratégiques" à la première alerte...
On a vraiment perdu le sens du long terme! ](*,)


Ah, parce qu'avant on prévoyait des choses à long terme, au niveau énergétique en plus ? On n'aurait quand même pu me prévenir ! :D
Ou alors, les destructions aux EU ne sont pas considérées par l'AIE comme simplement une "première alerte"...


Pas chez nous

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5021
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 12 oct. 2005, 13:42

La Cigale et la Fourmi, version pétrolière ? :-D

Avatar de l’utilisateur
MadMax
Modérateur
Modérateur
Messages : 2968
Inscription : 12 août 2005, 08:58
Localisation : Dans un cul-de-sac gazier

Message par MadMax » 12 oct. 2005, 17:57

Maurice augmentera sa capacité de stockage de pétrole

2005-10-04

ANTANANARIVO, 3 octobre (XINHUANET) -- la compagnie pétrolière indienne Indian Oil a été autorisée à construire de nouvelles citernes à Maurice de manière à se doter de facilités de stockage supplémentaires de 6 000 tonnes, a-t-on appris lundi d'une information en provenance de Port-Louis.

Ce projet a été approuvé par le Conseil des ministres, réuni dimanche dernier à Port-Louis, selon cette information.

Le gouvernement mauricien estime que le pay doit disposer d'un stock stratégique de produits pétroliers en raison des développements en cours, notamment la création d'une sea-food hub (centre d'alimentation maritime), la libéralisation du trafic aérien, l'augmentation du nombre de fréquences aériennes ainsi que l'augmentation du nombre de véhicules.

Avec le projet d'Indian Oil, les réserves d'essence de Maurice qui sont actuellement l'équivalent de 18 jours de consommation, passeront à un équivalent de 23 jours.

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 14 oct. 2005, 09:51

Pétrole : les stocks américains de brut en hausse, les stocks d'essence chutent
13/10/2005 -


Les stocks totaux d'essence se sont tassés quant à eux assez nettement, de 2,7 millions de barils la semaine passée, ce qui les place maintenant sous le bas de fourchette du range habituel.

Enfin, les stocks de distillés ont décliné de 3,4 millions de barils la semaine dernière, selon le DoE, et sont situés désormais en partie basse du range moyen pour cette période de l'année. Une rechute des stocks de distillés qui s'explique par le déclin marqué des stocks de diesel et celui des stocks de fioul domestique.

Tout va bien, ça baisse :-D

WASHINGTON, 13 octobre (XINHUANET) -- La production du pétrole brut des Etats-Unis en septembre a atteint 4,197 millions de barils par jour (b/j), marquant le niveau mensuel le plus bas depuis juillet 1943, a déclaré jeudi l'Administration de l'Information de l'Energie (AIE).

C'est la première fois que la production mensuelle de pétrole est inférieure à 5 millions de b/j depuis avril 1950
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 21 oct. 2005, 10:21

Pétrole: l'AIE prête à débloquer de nouvelles réserves en cas de pénurie

PARIS (AFP) - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est dit prête jeudi à "prendre de nouvelles mesures", c'est-à-dire à débloquer des réserves supplémentaires de pétrole issues des stocks stratégiques des pays membres, en cas de pénurie sur le marché pétrolier.
L'Agence, qui réunissait son conseil d'administration jeudi à Paris, a réaffirmé dans un communiqué qu'elle était prête "à prendre de nouvelles mesures coordonnées, si nécessaire, afin de compenser d'éventuelles pénuries de produits pétroliers et de brut" causées par les ouragans Katrina et Rita ou tout autre incident futur.
L'organisation, chargée de veiller à la sécurité énergétique des pays de l'OCDE, estime que "de grandes incertitudes pèsent sur l'équilibre du marché pétrolier d'ici la fin de l'année" et rappelle aux pays membres la nécessité d'instaurer des programmes d'économies d'énergie.

L'AIE avait lancé début septembre un plan d'urgence pour débloquer une partie des réserves de ses pays membres après le passage du cyclone Katrina aux Etats-Unis pour faire face aux risques de pénurie de pétrole.

Ce plan prévoyait la mise à disposition des marchés internationaux de 2 millions de barils par jour pendant 30 jours (soit 60 millions de barils au total sur un mois), prélevés sur les stocks stratégiques de produits pétroliers des 26 pays de l'organisation.

Ces 60 millions de barils n'ont pas encore été tous achetés sur le marché, a précisé jeudi l'AIE.

Après les deux cyclones qui ont récemment touché les raffineries du golfe du Mexique dans un contexte de marché pétrolier déjà tendu, un nouveau cyclone, Wilma, menace cette région.

Ce cyclone, le plus puissant jamais répertorié dans l'Atlantique, a été rétrogradé jeudi matin en catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson, mais pourrait se renforcer à nouveau dans les prochaines 24 heures.

Les cours du baril de brut ont toutefois reculé depuis mardi, en raison d'un changement de trajectoire de Wilma, des signes de fléchissement de la demande et d'une hausse surprise des stocks de pétrole et d'essence américains.

A New York, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre baissait de 2,01 dollars à 60,40 dollars vers 16H15 GMT (18H15 à Paris).

C'est bien de tout lacher, mais la reconstitution des stocks va enflammer les cours.
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 21 oct. 2005, 11:10

Ces 60 millions de barils n'ont pas encore été tous achetés sur le marché, a précisé jeudi l'AIE.


Tu m’étonnes ! Rien que la raffinerie Total de Normandie => 330 000 b/j X 30 j d’arrêt = 10 millions de barils depuis 1 mois, + celles à l’arrêt en Amérique...
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 926
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 25 oct. 2005, 18:41

Arrêts de production dans le golfe du Mexique 25 octobre 2005

Le cyclone Wilma a provoqué de nouveaux arrêts dans la production de pétrole du golfe du Mexique, a annoncé hier l'agence fédérale américaine Minerals Management Service sur son site Internet.

La production de pétrole brut était arrêtée à 67,9 % et celle de gaz naturel à 54,72 %, contre respectivement 65,8 % et 53,3 % vendredi.

Ces arrêts de production sont essentiellement dus aux dommages causés par les cyclones Katrina et Rita en août et septembre, mais ils ont légèrement augmenté avec le passage de l'ouragan Wilma.

Jusqu'à vendredi dernier, la production de pétrole et de gaz naturel reprenait progressivement dans le golfe du Mexique. Elle s'était détériorée vendredi en raisons d'évacuations de sécurité à l'approche de Wilma.

La production de pétrole brut avait été totalement arrêtée lors du passage de l'ouragan Rita sur les côtes du golfe du Mexique, le 24 septembre dernier, tandis que celle de gaz naturel avait été paralysée à environ 80 %. Le golfe du Mexique héberge 29 % de la production de pétrole et 19 % de la production de gaz naturel des États-Unis.

Depuis le 26 août et le début des évacuations liées au cyclone Katrina, le manque à gagner cumulé de la production de brut s'élève à 67,52 millions de barils, soit 12,33 % de la production annuelle de brut dans le golfe du Mexique.

BAGDAD, 24 oct (AMI)

- Les exportations pétrolières de l'Irak sont suspendues depuis plusieurs jours en raison d'intempéries au sud et de sabotages d'oléoducs dans le nord, a annoncé lundi un porte-parole du ministère irakien du Pétrole.
"Les exportations du brut sont arrêtées depuis vendredi dans le sud, en raison du mauvais temps et des fortes vagues qui empêchent l'accostage des pétroliers", a indiqué Assem Jihad.
Sept pétroliers attendent de pouvoir s'approcher du terminal de Bassorah et de celui de Khor Amaya pour enlever leur quantité de brut, a-t-il précisé.
La poursuite de l'arrêt des exportations dans le sud pourrait affecter la production dans les champs, en raison de la faible capacité de stockage des terminaux sur le Golfe.
L'Irak exporte en moyenne par le sud 1,6 million de barils par jour (mbj) et 300.000 à 400.000 barils par jour par le nord.
Dans le nord, le pompage vers le terminal turc de Ceyhan par le principal oléoduc d'exportation est arrêté après un sabotage jeudi, a confirmé ce porte-parole.
"Des équipes techniques sont sur place pour procéder aux réparations", a-t-il dit
Des sources sécuritaires et des techniciens pétroliers avaient plus tôt indiqué que des oléoducs ont été sabotés de nouveau lundi dans le nord, pour la deuxième fois en quatre jours.
Le pompage du brut vers le terminal turc de Ceyhan, sur la Méditerranée, est toujours suspendu, selon des techniciens.
"Trois obus de mortier sont tombés peu après 10H00 (07H00 GMT) sur un réseau d'oléoducs et de gazoducs déjà touchés jeudi dernier par un tir de mortier", a indiqué un agent de la force de protection des installations pétrolières.
Les explosions des obus ont déclenché un incendie et "pas moins de 16 oléoducs sont en feu", a indiqué à l'AFP un technicien chargé de la réparation des installations pétrolières.
Ces oléoducs à découvert enjambant un cours d'eau près du village de Tari al-Baghl, se trouvent à 60 km à l'ouest de Kirkouk (250 km au nord de Bagdad).
Ce sabotage intervient alors que l'incendie déclenché par l'attaque de jeudi dernier avait été maîtrisé dimanche et que les équipes techniques s'apprêtaient à réparer les dégâts, a précisé un technicien de la NOC (Compagnie pétrolière du nord).
Selon ce technicien, les réparations des dégâts de jeudi nécessitent au moins quatre semaines. Ensuite, le pompage du brut pourra reprendre et alimenter l'oléoduc d'exportation.
En raison de sabotages fréquents dans le nord de l'Irak où les rebelles sunnites sont actifs, le brut des champs de Kirkouk (nord) est pompé de manière ponctuelle et stocké à Ceyhan, qui dispose d'une importante capacité de stockage, avant d'être enlevé par bateau.
Moderacene: le site de la moderation brut

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités