Consommation de carburants en France

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Consommation de carburants en France

Message par Sylvain » 30 avr. 2006, 16:44

Consommation de carburants en France

La base de données Pégase de la DGEMP (Direction Générale de l'Énergie et des Matières Premières) offre des statistiques sur les prix, les importations, la production de l'électricité, du gaz, du charbon, des produits pétroliers, énergies renouvelables, vapeur, etc.

Pour les produits pétroliers, on a les approvisionnements en pétrole et produits raffinés. On a également les consommations de fioul, de carburants auto, de gazole, de GPL et de produits non-énergétiques (paraffines, cires, bitumes, brais, naphta, etc.).

Voici les ventes de
  1. « carburants auto » (je suppose qu'il s'agit des différents types d'essences et du super) ;
  2. « gazole (routier + pêche) » (je suppose que cela inclut également le diesel acheté par les automobilistes) ;
  3. Et la somme des 2 (Total).
Le carburant GPL n'est pas pris en compte ici.

Image

La diminution des ventes de « carburant auto » et l'accroissement de celles de gazole confirment la diésélisation du parc automobile français. Or, depuis 2002, la hausse des ventes de gazole ne compense plus la baisse des ventes de « carburant auto » : la masse totale de carburants vendues a culminé en 2002.

Années - Masse totale vendues (en kilo-tonnes)
1999 - 41123
2000 - 41138
2001 - 42252
2002 - 42768
2003 - 42351
2004 - 42437
2005 - 42020

Ainsi, les quantités de carburants vendues stagnent. Avec l'augmentation des prix à la pompe, gageons que nos concitoyens consommeront moins de carburants. D'où un manque à gagner pour l'État (moins de carburants vendus --> moins de taxes encaissées).
Dernière modification par Sylvain le 30 avr. 2006, 17:49, modifié 1 fois.

cedcoul
Kérogène
Kérogène
Messages : 93
Inscription : 16 avr. 2006, 17:16

Message par cedcoul » 30 avr. 2006, 17:16

Sauf qu'augmentation des prix a la pompe = hausse des revenues de la TVA. Certes la TIPP est fixe mais cela compense à moins que la consommation s'effondre veritablement.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4439
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 30 avr. 2006, 18:30

Petit calcul
D'abord la consommation a baissé de 1% en 2005 versus 2004
Pour simplifier 50 centimes HT + 50 centimes TIPP.
Cout total d'un litre (0.50 + 0.50) * 1.196 = 1.196 Euros (1.00 Euros hors TVA) (EDIT : faute de frappe)

pour 100 litres en 2004, Total des taxes : 0.50 * 100 + 100 * 0.196 = 69.6 Euros

en 2005 baisse de 1% donc 99 litres au lieu de 100.
Calcul a prix constant :
Pour 100 litres Total des taxes en 2005 : 0.50 * 99 + 99 * 1.00 * 0.196 = 68.9 Euros

Supposons que le prix HT augmente de 6% soit de 50 à 53 centimes au litre.
Prix hors TVA : 0.53 + 0.5 = 1.03 Euros
La TVA s'applique donc sur 1.03 Euros au lieu de 1 Euros.

Pour 100 litres Total des taxes en 2005 : 0.50 * 99 + 99 * 1.03 * 0.196 = 69.5 Euros

Avec 6% de hausse HT et 1% de baisse de consommation l'Etat ne gagne rien (69.5 au lieu de 69.6).
Dernière modification par sceptique le 30 avr. 2006, 20:01, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 30 avr. 2006, 19:28

Cout total d'un litre (0.50 + 0.50) * 1.196 = 1.1196 Euros

Euh ... le résultat ne serait pas plutôt 1,196 € ?

Sceptique, tu pourras affiner ton modéle avec le lien suivant. Tu as l'historique du prix des carburants depuis 1985, HT et TTC. :smt109
Les prix de vente moyens des carburants, du fioul domestique et des fiouls lourds en France, en euros.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4439
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 30 avr. 2006, 20:00

@ Sylvain
Effectivement, mon doigt a ripé !
C'était juste pour montrer l'ordre de grandeur : 6% de hausse des prix avec 1% de baisse de la consommation égale pas de recettes supplémentaires pour l'Etat. Donc, le discours du Ministère de Finances : rien à redistribuer, peut être cohérent. Sinon, je vais réétudier les liens que tu indiques.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5021
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 30 avr. 2006, 21:17

C'est marrant, sur le graphe de Sylvain, 2005 n'a pas du tout le même look que les années précédentes : elle est comme écrétée, moyennée. Elasticité de la demande ? Cela correspond au record de 1,5 €/l de super
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Taxes sur les carburants en 2004 et 2005

Message par Sylvain » 03 mai 2006, 00:38

Reprenons sur les gains de l'État grâce aux taxes sur les carburants.

Nous disposons de données mensuelles, et nous comparons 2004 et 2005.
  1. Les masses de carburant (« carburants auto » et « gazole (routier + pêche) ») vendues par mois sont fournies par la base de données Pégase (voir le premier message de cette discussion).
  2. Les niveaux de taxation par mois et par litre sont fournis par la soustraction "Prix TTC" moins "Prix HTT" (voir la base de données sur les prix pétroliers qui donnent les prix TTC et HTT du "Super SP95", du "Super SP98" et du gazole (ainsi que du GPL et du "Super Carburant").
  3. Pour convertir les masses en volumes, je remercie Sceptique ;) ainsi que le site de l'Union Routière de France.
Approximations réalisées :
  1. Le carburant GPL et le "Super Carburant" ne sont pas pris en compte.
  2. Tous les consommateurs de carburant paient le même niveau de taxation.
  3. Le "Super SP95" et le "Super SP98", utilisés par la base de données sur les prix pétroliers, sont remplacés par un unique carburant, appellé "essence". "L'essence" a une taxation égale à la moyenne des taxation du "Super SP95" et du "Super SP98".
  4. "L'essence" correspond au "carburant auto" utilisé par la base de données Pégase.



Masses de carburant vendues

Pour l'essence :
en 2004 : 11675 kilo-tonnes vendues
en 2005 : 10971 kilo-tonnes vendues
--> Soit une baisse de 6,03 %

Pour le gazole :
en 2004 : 30762 kilo-tonnes vendues
en 2005 : 31049 kilo-tonnes vendues
--> Soit une hausse de 0,93 %

Pour le total essence+gazole :
en 2004 : 42437 kilo-tonnes vendues
en 2005 : 42020 kilo-tonnes vendues
--> Soit une baisse de 0,98 %

Taxes récoltées

Graphique des taxes récoltées mensuellement, pour les années 2004 et 2005 :
Image
Cette image n'est-elle pas trop large ? Tient-elle sur vos écrans sans déformer la page ?

Pour l'essence :
en 2004 : 11,831 miliards d'euros récoltés en taxes
en 2005 : 11,383 miliards d'euros récoltés en taxes
--> Soit une baisse de 3,79 %

Pour le gazole :
en 2004 : 20,430 miliards d'euros récoltés en taxes
en 2005 : 21,498 miliards d'euros récoltés en taxes
--> Soit une hausse de 5,23 %

Pour le total essence+gazole :
en 2004 : 32,261 miliards d'euros récoltés en taxes
en 2005 : 32,881 miliards d'euros récoltés en taxes
--> Soit une hausse de 620 millions d'euros (+1,92 %).
Selon cette estimation, il y a bien eu un surplus de taxes récoltées en 2005 par rapport à 2004, malgré la diminution de la masse (essence+gazole) vendue.


Prix des carburants (exprimés en centimes d'euros)
Joie ! J'ai enfin découvert comment faire une régression linéaire avec OpenOffice ! :D

Pour le Super SP95 :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 70,47
coefficient de corrélation = 0,9999

Pour le Super SP98 :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 70,46
coefficient de corrélation = 0,9999

Pour le gazole :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 49,87
coefficient de corrélation = 0,9999

Pour le GPLc :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 7,18
coefficient de corrélation = 0,9999

Pour le "Super Carburant" :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 76,50
coefficient de corrélation = 0,9999
Dernière modification par Sylvain le 02 août 2006, 14:20, modifié 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jéjé
Charbon
Charbon
Messages : 280
Inscription : 26 sept. 2005, 15:19
Localisation : Belgique

Message par Jéjé » 03 mai 2006, 10:03

Tiennel
C'est marrant, sur le graphe de Sylvain, 2005 n'a pas du tout le même look que les années précédentes : elle est comme écrétée, moyennée. Elasticité de la demande ? Cela correspond au record de 1,5 €/l de super

Moui... Mais 2005 ressemble quand même beaucoup à 1994 et 1995. Quid ?

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 03 mai 2006, 15:27

Le post vient d'être mis à jour : Taxes sur les carburants en 2004 et 2005.

EDIT : Il y a avait une mesure à éliminer concernant le gazole. On retrouve bien un coefficient de corrélation de 0,9999 et une TVA de 19,6%. Ainsi, tous les carburants ont une TVA de 19,6%.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4439
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Message par sceptique » 03 mai 2006, 18:10

Beau boulot Sylvain !
Une remarque :
Pour le Super SP95 :
prix TTC = (prix HT)*(1+0,196) + 70,47

70.47 doit etre la TIPP en centimes par litre ?
Il me semble que la TVA s'applique sur (prix HT + TIPP).
A moins que (70.47 = 1.196 * TIPP) contienne déjà la TVA ?

Sinon, 620 Millions Euros pour à peu près 50-55 milliards de litres cela fait donc un peu plus de 1 centime par litre.
MAIS, il me semble que le gouvernement a déduit de ces 620 Millions Euros les aides spécifiques aux pêcheurs, agriculteurs, routiers. Du coup cette "cagnotte" a fondu comme neige au soleil et il en n'en reste pratiquement rien.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 03 mai 2006, 18:37

Beau boulot Sylvain !
Image

Il me semble que la TVA s'applique sur (prix HT + TIPP).

Et tu supposes juste.
D'après la DGEMP, « la TVA s'applique sur le prix de base augmenté des accises (TIPP) ... »

70.47 = 1.196 * TIPP ?
Oui ! :D
Tu trouveras ici les valeurs de la TIPP :
  • Supercarburant sans plomb : 60,69-1,77
  • Gazole : 42,84-1,15
  • GPLcarburant : 5,99
  • Super Carburant : 63,96
C'est en euros par hectolitres, ce qui correspond à des centimes d'euros par litres.
Et ça colle parfaitement avec ma régression linéaire. Je suis content. ;)

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4174
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Message par matthieu25 » 03 mai 2006, 18:51

Ceci dit, une hausse de 1.92 pour cent de ses taxes est peut être compensée par le fait qu'il y a une baisse de la consommation d'autre produits.En effet le portefeuille des personnes n'est pas fini.Enfin, ceux qui crient au loup en disant que l'Etat s'enrichit outre mesure avec le carburant devrait taire leurs ardeurs.620 millions, c'est loin d'être une cagnotte fâce au déficit abyssal
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 07 mai 2006, 22:21

Le site du CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles) dispose d'une page listant la consommation de carburants en France depuis 1998 (et quelques années avant).
  • Essence ordinaire (aujourd'hui abandonnée)
  • Super plombé - ARS
  • Super sans plomb
  • Gazole
Pour 2005, mes calculs donnent :
    Total essences : 14531 millions de litres
    Gazole : 36744 millions de litres

Berthier
Brut léger
Brut léger
Messages : 446
Inscription : 19 sept. 2005, 21:46

Message par Berthier » 08 mai 2006, 18:36

La dieselisation du parc aurait du diminuer la consommation d'au moins 10% depuis 1980. La montée en gamme et l'accroissement des trajets ont eu un effet dévastateur. :cry:

Quel est la proportion de grands rouleurs dans la population ?

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Modérateur
Modérateur
Messages : 1838
Inscription : 17 déc. 2004, 08:34

Message par Sylvain » 04 août 2006, 15:29

À la suite de ce post.

L'INSEE a écrit :La consommation d’énergie peu affectée par la hausse des prix (en 2005)
...
En revanche, pour la quatrième année consécutive, la consommation de carburants et lubrifiants baisse en volume (– 2,5 %) alors que la hausse de prix atteint 13,1 %. Le volume du super sans plomb régresse moins en 2005 (– 1,8 %) qu’en 2004 (– 2,5 %) malgré une augmentation de prix de 10 %. Le prix élevé des carburants n’a eu qu’un impact limité sur les déplacements en automobile des ménages, ce qui confirme la faible élasticité-prix à court terme déjà observée par le passé (1985, 2000,…).
Source


La masse de carburant auto + gazole consommée durant les 5 premiers mois de 2006 et supérieure à celle consommée durant la même période en 2005. (Voir le premier post pour la source)
La géologie pétrolière se moque de votre envie de conduire une automobile.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités