9e conférence ASPO en Belgique.

Conférences et réunions en rapport avec le pic pétrolier et l'épuisement des ressources naturelles.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13321
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

9e conférence ASPO en Belgique.

Message par GillesH38 » 07 mars 2011, 09:29

La 9e conférence ASPO aura lieu du 27 au 29 avril à Bruxelles.

http://www.aspo9.be/

C'est marrant j'ai reçu une invitation sur mon mail professionnel, j'ai du être mis sur une liste de diffusion à mon insu par un de mes contacts. L"inscription n'est pas donnée (245 €,bonjour la décroissance), mais le programme est alléchant, je vais peut etre faire un effort pour y aller ....
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

ASPO-Belge (!)

Message par FOWLER » 09 mars 2011, 17:26

Madame, Monsieur,

L’épuisement des gisements de pétrole aisément accessibles ouvre une ère d’énergie chère. Depuis l’an 2000, les contraintes à la production ont entraîné un quadruplement du prix du pétrole et un accroissement de la volatilité sur les marchés pétroliers. Depuis 2011, ces tendances sont exacerbées par l’instabilité politique des pays exportateurs de pétrole d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ; en Europe, des mesures anti-crise pétrolière qui n’avaient plus été prises depuis les chocs pétroliers des années 1970s font leur réapparition.

Joignez-vous à la 9ème conférence internationale de l’ASPO pour analyser ces événements. Vous y discuterez du futur des carburants fossiles, des effets d’un prix du pétrole à plus de 100$ le baril sur l’économie et l’agriculture, des politiques de soutien aux énergies renouvelables, du rôle de la recherche scientifique pour trouver des solutions aux conséquences du pic pétrolier, ainsi que bien d’autres sujets liés à la ‘Politique Energétique Européenne’ dans une ère d’énergie chère. A travers les pays pétroliers devenus récemment importateurs de pétrole (Tunisie, Egypte), ou allant le devenir d’ici peu (Bahreïn, Yemen, Syrie), vous serez plongés dans l’actualité récente, et discuterez des effets d’un déclin des exportations pétrolières sur les pays producteurs et consommateurs.
Avec la participation de :
· Prof. Thierry Bréchet – Professeur à l’UCL, coordinateur de l’étude de la CPDT « Anticipation des effets du pic pétrolier sur le territoire de la Région wallonne »

· Dr. Ir. Jean-Marie Masset – ancien Vice-président Géosciences de Total

· Prof. Paul Stevens – lauréat 2009 du Prix OPEP, Chatham House, Londres

· Julie Lauder – Présidente de l’Association pour la gazéification souterraine du charbon, UCG, Londres

· Prof. Henrik Lund – Professeur de planification énergétique à l’Université d’Aalborg, auteur du livre « Renewable Energy Systems - The Choice and Modeling of 100% Renewable Solutions »


· Wes Jackson – Président du The Land Institute, pionnier dans le développement de céréales vivaces

· Jeff Rubin – ancien économiste en chef de la Canadian Imperial Bank of Commerce

· Erik Townsend – Investisseur privé sur le point de lancer un hedge fund sur le pic pétrolier



Inscrivez-vous à la conférence ASPO9 avant le 15 mars
et profitez d'une réduction de 100 euros

www.aspo9.be
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Benoit Thévard
Kérogène
Kérogène
Messages : 11
Inscription : 01 févr. 2011, 17:07
Localisation : Loiret
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Benoit Thévard » 04 mai 2011, 12:15

Bonjour,

Je vous invite à aller consulter mon premier article au sujet de cette conférence:

http://www.avenir-sans-petrole.org/arti ... 30721.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8606
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Remundo » 04 mai 2011, 14:07

Merci Benoît,

bon article de synthèse, on attend le n°2 8-)

j'avais récupéré un gros dossier du gouvernement Australien (« Transport energy futures : long-term oil supply trends and projections : Report 117 », Australian Government,). Très fourni en données...

... qui rejoignent vos courbes, voici le lien que j'ai archivé si vous n'avez pas déjà ce document.

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Alter Egaux » 04 mai 2011, 16:29

Bravo Benoît.

En résumé :
- le pic de pétrole conventionnel dépassé depuis 2006,
- il faut trouver une capacité de 3 Mb/j pour compenser le déclin, chaque année,
- une baisse de la quantité de pétrole disponible sur le "marché", par réduction des exportations (l'Arabie Saoudite pourrait être importateur net en 2037),
- le pic mondial de gaz devrait être atteint en 2030 (avec une alerte sur l'Europe, avec la Norvège bientôt en déclin et la Russie en déclin),
- le Deep offshore est extrêmement couteux, avec un record à 8 600 m,
- le Shale Gas diminue ses coûts de production et le taux de récupération, mais problèmes environnementaux en train de changer la donne,
- le pic mondial de charbon devrait avoir lieu en 2055.

Le temps de l'énergie bon marché est terminé, et le prix qui se maintient à des niveaux haut semble démontrer que c'est durable.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par AJH » 04 mai 2011, 18:36

Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Benoit Thévard
Kérogène
Kérogène
Messages : 11
Inscription : 01 févr. 2011, 17:07
Localisation : Loiret
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Benoit Thévard » 05 mai 2011, 00:25

#-o Je pense qu'on ne sera jamais 10 milliards ...

Avatar de l’utilisateur
Angelus68
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1022
Inscription : 07 janv. 2008, 00:27

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Angelus68 » 05 mai 2011, 10:10

En effet, les personnes qui calcule tout ça ne prenne pas du tout en compte les changements a venir. En bref pour eux, la crise n'est que passagère et après tout va continuer comme avant.. ](*,)
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Alter Egaux » 05 mai 2011, 15:02

Benoit Thévard a écrit :Je pense qu'on ne sera jamais 10 milliards ...
En tout cas, les 7 milliards d'humains, c'est en octobre, et donc les 2 doigts dans le nez.
8 peut être, même plus...
Dernière modification par Alter Egaux le 05 mai 2011, 15:22, modifié 1 fois.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
Angelus68
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1022
Inscription : 07 janv. 2008, 00:27

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Angelus68 » 05 mai 2011, 15:13

La question principal a mon avis c'est quand la population mondiale commencera a diminuer ? Et a cause de quoi ?
<< La décennie 2010-2020, c'est la décennie de tous les dangers. >>

Yves Cochet

http://www.youtube.com/watch?v=Ulxe1ie-vEY

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13321
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par GillesH38 » 05 mai 2011, 15:29

elle commencera à diminuer quand y aura plus de morts que de naissances :). Deux possibilités : diminution du nombre de naissance (transition démographique) ou augmentation de la mortalité (crise économique grave ou épidémie ?). En réalité il n'est pas du tout sur que cet évènement arrive bientot, meme après le pic pétrolier - les pays pauvres ont une démographie qui peut rester galopante, malheureusement pour eux. Un monde à 10 milliards d'habitants ne me parait nullement etre exclus.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Alter Egaux » 05 mai 2011, 15:31

Angelus68 a écrit :La question principal a mon avis c'est quand la population mondiale commencera a diminuer ? Et a cause de quoi ?
Ici, le plus probable, c'est sur une forte déplétion de la production de pétrole, accompagné à une grave impréparation des pays développés.

Après, des catastrophes comme au Japon ne sont pas à écarter : le cumule d'évènements grave, entrainant d'effondrement d'un pays. Dans ce cadre, un pays nucléarisé est probablement un danger pour lui même, s'il perd le contrôle.

Il risque : des territoires où on ne reconstruira pas, à cause du manque d'énergie, de finance, de ressources, et de contamination des sols. Des ruptures locales, impactant l'international. Et donc, à un moment donné, la démographie.

Mais pour encore quelques temps, la démographie va continuer à monter. En accord avec Gilles...
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par epe » 05 mai 2011, 16:22

Un meilleur contrôle de naissances peut tout juste amener à ralentir la hausse ou dans le meilleur des cas stabiliser la population. Ce n'est pas ce paramètre là qui va être le principal dans une diminution de la population à l'échelle planétaire.

D'après moi, les 3 paramètres principaux pour permettre une croissance démographique telle qu'actuellement sont
1) L'accès à l'eau (en quantité et qualité suffisante)
2) L'accès à la nourriture (en quantité et qualité suffisante)
3) L'accès aux vaccins et antibiotiques.

La première rupture risque fort d'être celle de l'alimentation. Énormément de pays sont déjà actuellement sous perfusion d'aide alimentaire ou au moins d'importation (pour ceux qui ont les moyens de payer) Les surplus de production alimentaire rachetés par les états et destinés à l'aide alimentaire peuvent être considérés comme une subvention déguisée des agriculteurs. Avec le recours croissant aux agro-carburants il est fort à parier que les surplus voire même rapidement les capacité d'exportation de ressources alimentaires vont s'effondrer assez rapidement.

Avec une population affaiblie par une nourriture insuffisante et une eau impropre le dernier parachute pour éviter des épidémies d'autant plus meurtrières que la densité de population est forte est celui de la médecine. La mortalité normale due aux maladies infectieuses sans ces progrès de la médecine (même si je sais qu'ici beaucoup remettent en cause ces "progrès") est d'après ce que j'ai lu d'environ 25% de décès avant l'âge d'un an et 50% de décès avant 20 ans. Quant à une épidémie hors de tout contrôle elle peut emporter la moitié de la population d'un pays en un an comme cela s'est produit au moyen-âge.

Compte-tenu de ces éléments je crois que l'effondrement ne sera pas généralisé mais progressif, pays après pays, les plus puissants et/ou autosuffisants isolant les pays en cours d'effondrement les uns après les autres, comme on isole un mourant contagieux de la population saine.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par energy_isere » 05 mai 2011, 17:55

Les papiers des conférences, en pdf, peuvent étre telechargés sur ce lien (site de Benoit Thevard) :
http://www.avenir-sans-petrole.org/ext/ ... sentations

(mais pas encore tous, celui de Total n' y est pas)

Benoit Thévard
Kérogène
Kérogène
Messages : 11
Inscription : 01 févr. 2011, 17:07
Localisation : Loiret
Contact :

Re: 9e conférence ASPO en Belgique.

Message par Benoit Thévard » 14 mai 2011, 11:48

Bonjour,

2eme article sur la conférence de l'ASPO.
Il concerne les conséquences du pic sur l'économie mondiale.

http://www.avenir-sans-petrole.org/arti ... 12773.html

Bonne lecture,
Benoît

Répondre