En résumé

A lire en priorité.

Modérateur : Rod

Verrouillé
Avatar de l’utilisateur
Eric
Site Admin
Site Admin
Messages : 543
Inscription : 26 août 2004, 20:20
Localisation : Colombes
Contact :

En résumé

Message par Eric » 27 août 2004, 01:28

Pour ceux qui n'auraient pas le courage de lire l'introduction, sachez que notre société industrielle va, dans un avenir très proche, faire face à la plus grande crise de son histoire, tout simplement parce que le pétrole va commencer à manquer.

Vous avez tous déjà entendu dire, sans doute, qu'il y avait encore quarante ou cinquante ans de réserves en pétrole. Malheureusement, la réalité est loin d'être aussi simple. Dans de nombreux pays (Etats unis, Royaume uni, Vénézuela...) , la production de pétrole diminue depuis plusieurs années. Les seuls pays pouvant encore, modestement, augmenter leur production, sont au moyen orient mais ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils atteignent leur production maximale et amorcent leur déclin.

Ce phénomène, c'est le pic de Hubbert. Les économistes aimeraient croire que la production de pétrole peut croître jusqu'à l'épuisement des réserves, mais cela ne se passe pas comme ça. Si l'on considère une région productrice de pétrole, la production commence à zéro puis, des années plus tard, finit également à zéro. Cela signifie que la production, avant de décroître, passe nécéssairement par un maximum. Passé ce maximum, le déclin est inévitable : c'est ce que l'on appelle la déplétion. C'est notamment ce qui est arrivé aux états-unis en 1971.

Si maintenant on considère la production mondiale de pétrole, le même phénomène se produira inévitablement. La seule question est de savoir quand. Malheureusement, il semble que cette date soit très proche. L'ASPO (http://www.peakoil.net) estime que cette date se situe aux alentours de 2008. Quelle que soit la date à laquelle le pic se manifestera, la crise qui s'ensuivra fera ressembler la crise de 1929 et les deux derniers chocs pétroliers à des pique-nique champêtres.

Le pétrole est utilisé dans un nombre immense de domaines, mais il en est deux en particulier qui méritent attention : les transports et l'agriculture.

Les prix du brut pourront très bien atteindre plusieurs centaines de dollars le baril. Il est évident que de tels prix signeront la fin de l'industrie aéronautique et de la mondialisation. En outre, le pétrole est également utilisé pour les engrais et les pesticides. L'agriculture intensive (la fameuse "révolution verte") ne pourra plus continuer, et la population actuelle ne pourra plus être nourrie intégralement.

Les conséquences prévisibles sont immenses, et elles ne sont guère réjouissantes mais, pour être honnête, je suis surtout préoccupé par l'inaction des politiques. Nos dirigeants continuent à dépenser des sommes folles dans des infrastructures qui ne seront jamais utilisées. Des autoroutes sont construites en vue d'une augmentation du traffic routier qui n'a aucune chance de se produire. Des économistes estiment que le traffic aérien doublera ou triplera dans les trente prochaines années ? Aucun problème, il suffit d'agrandir les aéroports actuels. Quelle importance si cela coute des milliards, et quelle importance si ces futurs avions ont toutes les chances de rester cloués au sol faute de carburant ?

C'est pour débattre de toutes ces questions que j'ai crée ce site. J'espère que vous serez nombreux à y participer.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités