[Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12009
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par GillesH38 » 09 juil. 2016, 09:19

Raminagrobis a écrit :Ben amuse toi à faire une régression linéaire sur tes données, là.

déjà j'aurais aimé que ceux qui le prétendent (et ceux qui les croient) se soient basés sur un traitement un peu quantitatif des données avant de le dire. Manifestement ce n'est pas ce qui se passe. Ce qui se passe, c'est juste qu'on a UN évènement spectaculaire, un incendie au Canada, une sécheresse en Russie, une inondation au Pakistan, etc..., puis qu'il se trouve toujours une personnalité X ou Y du GIEC, d'une gouvernement, le pape, etc ... pour dire "il faut s'attendre à ce que de telles catastrophes deviennent de plus en plus fréquentes à l'avenir à cause du changement climatique", et que tous les Rico-oïdes en soient convaincus. La production et la vérification d'information ne dépasse pas ce stade.

Ensuite même une régression linéaire positive ne veut rien dire : elle peut être due à des causes non climatiques, par exemple pour les inondations des constructions de plus en plus nombreuses dans des zones inondables, l'impermeabilisation des surfaces . Elles peuvent aussi être liées à des oscillations naturelles de basse fréquence comme l'AMO (une alternance tous les 30 ans). Et le plus pervers , le biais de sélection : sur un grand nombre N de tests différents, il y en aura toujours statistiquement qui ont des fluctuations statistiques peu probables : il suffit de ne parler que de ceux là pour donner l'impression que tout empire. C'est en gros le principe des parapsychologues qui exhibent des sujets "doués", sans qu'on sache jamais combien ont été essayés dans le monde , puisque les autres on n'en parle pas.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4106
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par nemo » 09 juil. 2016, 22:53

Sans vouloir défendre les "parapsychologues" (qui le plus souvent sont des escrocs et disent n'importe quoi) mais simplement pour le biais de raisonnement : le fait que les sujets soit sur sélectionner importe peu si le but est simplement de montrer que le phénomène existe même 1 seul cas au monde suffirait pour cela. C'est d'ailleurs pourquoi les études en psychologie sont souvent basés sur des nombres très faibles de sujets (souvent 30 à 40, très très rarement plus de 100). Pour le reste entièrement d'accord avec toi.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par mobar » 19 sept. 2016, 06:26

energy_isere a écrit :
L'incendie de Fort McMurray a fait plus de 3 milliards de dollars de dégâts

L'incendie spectaculaire qui a ravagé en mai une partie de Fort McMurray, dans l'Ouest canadien, constitue la pire catastrophe naturelle de l'histoire du pays, selon l'association canadienne des assureurs. Les dégâts sont estimés à 3,58 milliards de dollars.



L'article ne dit pas si les dégats concernant le centre de stockage de déchets radio actifs de Fort Mc Murray sont compris dans l'enveloppe de 3 580 000 000 $

Bizarrement pas grand monde n'en a vraiment parlé de cette décharge nucléaire, ils l'avaient surement oubliée

Vivement qu'on ai la notre à Bure :-D :wtf:

http://fr.euronews.com/2016/05/18/exclu ... t-mcmurray
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 911
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Jeuf » 20 sept. 2016, 11:40

Bizarrement pas grand monde n'en a vraiment parlé de cette décharge nucléaire, ils l'avaient surement oubliée

Vivement qu'on ai la notre à Bure :-D :wtf:

http://fr.euronews.com/2016/05/18/exclu ... t-mcmurray

Suivant ce que je comprends de cet article, il s'agit de résidus de mines d'uranium,
et non de déchets à longue vie et haute activité, beaucoup plus dangereux. Peu de rapport avec Bure si ce n'est qu'il s'agit de radioactivité.
Ce type de "décharge", ça existe déjà certainement en France, où il y a eu aussi de l'extraction d'uranium.

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2566
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par sherpa421 » 20 sept. 2016, 12:19

Ça a été utilisé comme remblais pour certaines maisons.
http://www.franceculture.fr/emissions/s ... son-passe#
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4698
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Raminagrobis » 17 déc. 2016, 11:38

lien un article intéreressant sur la dépendance des sables bitumneux canadiens vis à vis de la production américaine. Le pétrole des sables, à l'état natif, est trop visqueux pour couler en pipeline.
La moitié des sables bitumineux sont "upgradés" avec des technologies de cokéifaction et compagnie (pré-raffinage) pour être transformé en syncrude. L'autre moitié simplement mélangée :
- Dilbit : 70% de bitume et 30% de concensats de gaz naturel
- Ou Synbit : 50% de bitume et 50% de syncrude ou de brut léger

Hors du condensat, le Canada n'en produit pas énormément. Pas assez pour répondre à ce besoin.
Ce qui amène à la situation paradoxale suivante : pour pouvoir exporter son bitume vers les USA, la Canada doit importer du condensat et du du brut léger americain, quelque chose comme 370 000 b/j !
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 14 janv. 2017, 19:17

Statoil se désengage des sables bitumineux au Canada

Oslo AFP / 15 décembre 2016

Le géant pétrolier norvégien Statoil a annoncé, au prix d'une grosse dépréciation, son désengagement de l'exploitation controversée des sables bitumineux au Canada, une décision saluée par les défenseurs de l'environnement.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le groupe a dévoilé un accord pour la cession pour jusqu'à 832 millions de dollars canadiens (597 millions d'euros) des projets Kai Kos Dehseh (KKD) dans l'Alberta au canadien Athabasca Oil Corporation.


Après cette opération, Statoil ne sera plus engagé dans aucun projet dans les sables bitumineux, une activité où le spécialiste de la production d'or noir en eaux profondes s'était aventuré au grand dam des analystes.

La transaction engendrera une perte comptable comprise entre 500 et 550 millions de dollars américains, dernier aléa d'une entreprise qui se sera avérée coûteuse pour la compagnie norvégienne.

Son montant se décomposera entre un versement en numéraire de 435 millions de dollars et 147 millions de dollars en actions Athabasca, ce qui représente un peu moins de 20% du capital du groupe. S'y ajouteront jusqu'à 250 millions de dollars de paiements conditionnels.

La participation dans Athabasca sera gérée comme un investissement financier, c'est-à-dire non stratégique, a précisé Statoil.

L'annonce a été saluée par les défenseurs de l'environnement, très critiques contre cette activité d'après eux dévastatrice.

Dix ans trop tard, nous célébrons et félicitons Statoil pour sa décision intelligente, s'est félicitée l'ONG Greenpeace Norvège sur Twitter.

Hourra. Statoil vend ses projets dans les sables bitumineux. Cela faisait longtemps qu'on luttait, a aussi tweeté la branche norvégienne du Fonds mondial pour la nature (WWF).

L'opération, sujette à certaines conditions dont l'aval des autorités, doit être effective au 1er janvier.


http://www.romandie.com/news/Statoil-se ... 761862.rom

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 4698
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Raminagrobis » 27 févr. 2017, 17:29

Lien Les Majors semblent avoir jeté l'éponge sur les sables bitumineux. L'article explique pourquoi.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 11 mars 2017, 21:22

SHELL vend quasiment tous ses actifs dans les oil sands Canadiens pour 8.5 milliards de $.

Shell sells Canadian oil sands businesses in deals worth $8.5 billion

March 10, 2017

Royal Dutch Shell PLC (LON:RDSA) is selling almost all of its Canadian oil sands assets for nearly $8.5 billion, as its chief executive said the industry was not longer a strategic fit for the firm, the world’s second largest publicly-traded oil company.

Shell, in the midst of an investment push for renewable energy, noted it would both sell off its Albian oil sands project and other oil sands assets to Canadian Natural Resources for $8.5 billion, but also team up with that firm to buy Marathan Oil Corp.’s stake in Albian for $2.5 billion.

With the deal, Calgary-based CNRL will become the owner of 126,000-bpd Jackpine Mine, the 154,000-bpd Muskeg River Mine, and have rights to the Jackpine Mine expansion, which has regulatory approvals for 100,000 bpd, apart from a number of oil sands leases and pipelines across the basin.

The firm will also take ownership the Quest Carbon Capture and Storage (CCS) project, capable of sequestering 1.1 million tonnes per annum of carbon emission, and have a 70% stake in the 204,000-boepd Scotford Upgrader.

Shell estimated that about 3,000 employees working in the company’s oil sands division will join CNRL, though some layoffs among head office employees and technical staff are possible.

The oil giant also said it has amended its pay policy to better reflect incentives to control emissions. As part of that measure, Shell plans to hike investment in renewable energy to $1 billion a year by the end of the decade, chief executive Ben van Beurden said on Thursday, although it is still a small part of its total annual spending of $25bn.

http://www.mining.com/shell-sells-canad ... 5-billion/

Avatar de l’utilisateur
CP3
Condensat
Condensat
Messages : 591
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par CP3 » 12 mars 2017, 05:01

Comment alors expliquer que la production de petrole de schiste serait rentable à relativement bas prix , contrairement à la production de sables bitumineux ? alors même que les difficultées physique de l' extraction du schiste seraient comparable à celle des sables bitumineux . Pourquoi le canada ne se lancerait-il donc pas dans la production de petrole de schiste , alors que la géologie d' une partie au moins du canada est similaire à celle des etats-unis ? par exemple ,en quoi le bassin géologique du Bakken près de la frontière canadienne s' arrêterait-il pile à la frontière du canada , comme c' est le cas sur la carte .
Une des principales explications à cela , ne résiderait- elle pas dans la place très privilégiée des Etats-unis dans l' économie mondial ? En effet , les Etats-unis pourraient peut-être etre en mesure , par l' intermédiaire de certains mécanismes ( export de son inflation grâce au dollar ) ,de réussir à faire payer au monde le surcoût de la production de schiste . Tout ceci de manière indirecte .
De ce fait , si c' était le cas , cela signifierait, tout d' abord , que les Etats-unis ne serait pas très honnêtes vis à vis du " reste du monde ", mais aussi qu' à configuration géologique equivalente ,le " miracle " du pétrole de schiste serait donc loin d' etre reproductible partout .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 13 mai 2017, 13:19

Le plus gros opérateur des tar sands, le Canadien SUNCOR, compte toujours agrandir ses capacités de productions actuellement de l' ordre de 700 000 b/j.


Suncor prepares oil sands growth as global majors exit

May 11, 2017 CALGARY, Alberta

Even as the world's largest energy companies exit Canada's high-cost oil sands the country's top producer Suncor Energy is lining up its next phase of growth in the world's third largest crude reserves.

The preliminary plans for new projects in remote northern Alberta follow a stream of multi-billion dollar deals in which international oil majors sold off oil sands assets to Canadian producers, who are betting technology and economies of scale will make the region competitive with other plays globally.

Suncor said on Monday it will file a regulatory application for its 160,000 barrel-per-day Lewis project later this year, and in March received approval for the 80,000 bpd Meadow Creek East plant. It also plans to file an application for the 40,000 bpd Meadow Creek West project later this year.

The company has not yet taken a final investment decision on any of the projects but if sanctioned they would boost the company's current output of 680,000-720,000 bpd by more than a third. In total, Canada produces around 4 million bpd.

Calgary-based Suncor cemented its position as the largest oil sands operator last year when it bought Canadian Oil Sands Ltd and Murphy Oil's stake in the giant Syncrude mining and upgrading project in two deals worth over $5 billion.
Its strategy for future growth relies on building identical smaller thermal plants to help cut costs. This is how future development across the industry is expected to look, as the exit of the majors has drawn a line for now under the megaprojects that drove the industry's rapid expansion over the past 15 years.

Suncor will add new plants able to produce between 30,000-40,000 barrels per day every 12-18 months, chief executive Steve Williams said on a quarterly earnings call last month.

"We're working with contractors about how do we design this once and build it many times so we get that benefit of replication ... almost like a manufacturing plant," Williams said.

While it is encouraging to see companies thinking about future projects, it is still not a given that the economics will necessarily work or that Suncor will build them to full capacity, said Wood Mackenzie analyst Mark Oberstoetter.
The modular approach is a far cry from Suncor's giant Fort Hills mining plant, due to be finished later this year, which will produce 194,000 bpd at a capital intensity of $84,000 per flowing barrel of bitumen, or around $16.5 billion in total.
....................

http://www.bnn.ca/suncor-prepares-oil-s ... t-1.748745

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 28 oct. 2017, 13:08

Suncor: bénéfice triplé sur une production record de pétrole au 3T

AFP parue le 26 oct. 2017

Une production record de pétrole et les plus bas coûts de production dans les sables bitumineux de l'Ouest canadien en plus d'une décennie ont permis au groupe Suncor de plus que tripler, ses bénéfices au troisième trimestre, a annoncé mercredi le premier groupe pétrolier canadien.

Suncor a réalisé un bénéfice net de près de 1,3 milliard de dollars canadiens (852 millions d'euros), à comparer avec un bénéfice de 392 millions de dollars pour la même période l'an dernier.

Ce bénéfice trimestriel prend en compte l'apport comptable d'un effet de changes de 412 millions CAD par le biais de "la réévaluation de la dette libellée en dollars américains", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Ramené à une action, le bénéfice est de 78 cents, soit six cents de mieux que les prévisions moyennes des analystes.

Le chiffre d'affaires s'est monté à 7,9 milliards CAD sous l'effet de l'augmentation de la production, contre 7,4 milliards pour la période de juillet à septembre l'an dernier.

Des volumes record de production, de raffinage et de vente au détail expliquent ces excellents résultats, a indiqué le PDG de Suncor, Steve Williams.

En outre, la production des sables pétrolifères de l'Alberta a atteint un sommet après d'importants travaux de maintenance, avec pour résultat des "charges d'exploitation décaissées par baril les moins élevées pour ce secteur en plus d'une décennie", à 21,60 dollars.

La production de Suncor s'est établie à 739.900 barils d'équivalent pétrole par jour (b/j) au troisième trimestre, comparativement aux 728.100 b/j du même trimestre l'an dernier.

Pour les sables pétrolifères, la production a augmenté à 469.300 b/j au troisième trimestre 2017, contre 433.700 b/j il y a un an et 352.600 b/j au deuxième trimestre de 2017.

Enfin, le PDG de Suncor a annoncé que les gisements de Fort Hills en Alberta et de Hebron, au large de Terre-Neuve (est du Canada) sont en voie de fournir une première production, comme prévu, "pour la fin de 2017".
https://www.connaissancedesenergies.org ... -3t-171026

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49923
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 01 nov. 2017, 20:10

Augmentation prévue du transport de pétrole par train

01 Nov 2017

Plus de pétrole sera transporté par train au cours des prochains mois en raison d'une hausse de la production dans les sables bitumineux de l'Alberta, selon certains experts.

« Avec l’augmentation prévue de l'offre en fin d'année et l'année prochaine, les pipelines ne suffiront pas. Il faudra utiliser les trains » explique l’analyste en matière première chez GMP FirstEnergy à Calgary, Martin King.

Suncor prévoit le début des activités de son projet de la mine Fort Hills, à 90 kilomètres au nord de Fort McMurray, à la fin de l’année. Selon la pétrolière, il fonctionnera à 90 % de sa capacité après un an. Le projet pouvant produire 200 000 barils de pétrole par jour, la production quotidienne devrait atteindre 180 000 barils d’ici la fin de 2018.

Suncor refuse de préciser comment le pétrole sera acheminé du site aux raffineries. Une hausse de la production au site Horizon de l’entreprise Canadian Natural Ressources explique aussi cette hausse de la quantité de pétrole à transporter.

Répondre à l'opposition aux pipelines

L’industrie reconnaît que le transport de pétrole par train sera de plus en courant dans les années à venir.

Plusieurs grandes entreprises pétrolières ont construit des gares ferroviaires au cours des dernières années ou ont acquis des accès privilégiés à ces installations.

Les retards et les difficultés à faire approuver de nouveaux pipelines expliquent aussi pourquoi les entreprises se tournent vers le transport par rails selon les experts.

L'expansion du projet Trans Mountain de l’entreprise Kinder Morgan fait face à une forte opposition en Colombie-Britannique.

TransCanada attend des approbations de l’État du Nebraska pour pouvoir mettre en marche le pipeline Keystone XL et Enbridge a eu des problèmes au Minnesota avec son projet de remplacement de la canalisation 3. Quant aux oléoducs Northern Gateway et Énergie Est, ils ont été abandonnés.
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/106 ... e-economie

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité