le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10108
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très che

Message par mobar » 12 mars 2017, 15:08

Le pétrole cher fait le prix de tous les autres pétroles!

Le pétrole d'Arabie Saoudite qui était extrait dans les années 70 à 5$ le baril ne coute pas plus cher à extraire aujourd'hui et il se vend à 50$

Moins de 5% du pétrole mondial coute plus de 30$ le baril à extraire c'est cependant ces 5% qui font le prix de tout le reste

La seule et importante conséquence de la raréfaction des ressources est l'explosion de la rente des pays qui détiennent ces ressources, tout le reste n'est que communication

Réduisez la consommation mondiale de pétrole de 2 Mbl/jour demain et son prix retombera à 20$ le baril, peut être moins!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1076
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par Jeuf » 14 janv. 2018, 22:40

Salut,
je cherche une courbe qui montre l'empilement des moyens de production de pétrole (et/ou par pays, sachant qu'il faut distinguer le non conventionnel :schiste, bitumineux...), au niveau mondial.
il y a 10 ans, j'en voyait plein des courbes. Là j'en trouve pas. Je retrouve la courbe de l'ASPO 2004, et pas après.
Je n'ai pas vu la courbe qui montrerait que le pic de pétrole conventionnel est passé la précédante décennie, ou bien je m'en souviens plus.
Qui veut m'aider?

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7696
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par phyvette » 15 janv. 2018, 00:42

Jeuf a écrit :
14 janv. 2018, 22:40
Salut,
je cherche une courbe qui montre l'empilement des moyens de production de pétrole (et/ou par pays, sachant qu'il faut distinguer le non conventionnel :schiste, bitumineux...), au niveau mondial.
Des graph dans ce genre là ?


Image

Image

Image

https://jancovici.com/transition-energe ... e-petrole/



Image

https://www.planetoscope.com/petrole/55 ... trole.html


Image

https://ourfiniteworld.com/2016/08/08/a ... nt-page-3/


Image


Image

https://828cloud.wordpress.com/tag/oil/
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8780
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par Remundo » 15 janv. 2018, 01:24

beau tir groupé de Phyvette.

ce qui est souvent embêtant, c'est qu'on ne sait pas si c'est une projection ou une estimation réelle jusqu'à la date t.

enfin ça donne quelques idées ; on parlait de "plateau ondulé" il y a quelques années...

Avatar de l’utilisateur
CP3
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 848
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par CP3 » 15 janv. 2018, 20:48

Au sujet de l' energie issus d' un baril de liquide ( qui représente un volume ), si on souhaite déterminer la quantité d' énergie issus de ce baril et qui est effectivement disponible pour la société . Cette énergie disponible dépendra 1) de la densité énergétique volumique du baril ainsi que 2) de la part d' énergie qui aura été nécessaire pour préparer ce baril . En considérant que l' EROI d' un Baril de petrole conventionel a un Eroi moyen de 15 , et que celui d' un baril de petrole non conventionel à un Eroi de 5 , il est facile de calculer que l' energie disponible pour la société issus d' un baril de non conventionel sera alors en moyenne 15 % inférieure à celle issus de pétrole conventionel .

Sur ce , je me suis amusé à essayer de voir ( En me basant sur les dernières données de l' Agence internationale de l' énergie ), ce à quoi équivaudrait l' évolution du volume de la production de pétrole passé et prévus estimée par l' AIE en y rapportant au volume de production de 2005 mais à même densité volumique énergétique que la production de 2005 , puis à même densité volumique énergétique en ne considérant uniquement que l' energie disponible pour la société .

Ce qui donne cela :

Evolution en volume ( tout liqide : Petrole + Liquide de gaz de petrole )

2005 2016 2025

82 Mb/J 92 98

Evolution en volume mais rapporté à la composition en densité énergétique volumique de la production de 2005 .
( cette densité evolue de manière significative en raison de l' augmentation importante de la proportion au fil des années de liquide de gaz de pétrole ( densité énergétique volumique = -30 % que celle du pétrole ))

2005 2016 2025

82 Mb/j 90 95.5

Evolution en volume mais rapporté à la quantité d' énergie effectivement disponible pour la société issus de la production de 2005 .

2005 2016 2025

82 Mb/j 89.2 94.5

Ce qui permet donc de se rendre compte de la diminution significative de la quantité d energie disponible que provoque l' evolution des parts des differents types de liquide respectif au sein du panel de production , .

https://drive.google.com/file/d/1LHJA7H ... TpucB/view

Cela pourrait etre intéressant de rapporter ces resultats au taux de croissance du PIB mondial .
Dernière modification par CP3 le 16 janv. 2018, 08:37, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10108
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par mobar » 16 janv. 2018, 06:45

Quand même les ppt de l'ASPO nous prévoient une production qui continue d'augmenter au moins jusqu'en 2040 (slide 8), faut peut être s'intéresser à des sujets plus urgents et importants, non?
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
CP3
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 848
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par CP3 » 16 janv. 2018, 08:47

mobar a écrit :
16 janv. 2018, 06:45
Quand même les ppt de l'ASPO nous prévoient une production qui continue d'augmenter au moins jusqu'en 2040 (slide 8), faut peut être s'intéresser à des sujets plus urgents et importants, non?
Non pas du tout . Les graphs qui apparaissent sur cette étude de l' Aspo Allemagne ( le lien de mon précédent post ) sont ceux issus des dernières prévisions de l' Agence internationale de l' energie . L' aspo allemagne les reprend pour en faire une critique .
Quant à cette équipe de l' aspo , elle prevoit un volume de production correspondant à une chute de presque moitié par rapport à la prod que prevoit l' AIE d' ici 2040 ( voir tout en bas ) .

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1195
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par tita » 16 janv. 2018, 08:50

mobar a écrit :
16 janv. 2018, 06:45
Quand même les ppt de l'ASPO nous prévoient une production qui continue d'augmenter au moins jusqu'en 2040 (slide 8), faut peut être s'intéresser à des sujets plus urgents et importants, non?
C'est un scénario tiré du World Energy Outlook, de l'AIE. Comme on peut le voir en page 31, ils sont toujours très pessimiste, avec une production globale estimée à 55 Mb/j.

Sinon, pour répondre à CP3, ces notions d'énergie disponible ou d'EROEI sont complexes à déterminer pour le pétrole. Par exemple, le non conventionnel requiert en effet plus de puits... Mais d'un autre côté, les études sismiques 3D (requérant peu d'énergie) diminuent le risque d'échec dans un forage. Résultat, les Etats-Unis produisent plus de pétrole avec moins de forages... Du moins si on compare 1981 avec 2017 par exemple.

Sur le pendant de notre forum anglophone, ça a conduit un groupe à raconter des absurdités, et à prévoir un prix du baril qui ne monterait pas en dessus d'un certain prix dans une théorie fumeuse.

J'ai un peu l'impression que ces EROEI sont lancés au pif, sans grosse étude derrière, en comparant des extrêmes.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5195
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par Raminagrobis » 16 janv. 2018, 09:40

L'AIE prévoit une très légère augmentation de la production jusqu'à 2040, mais il ne faut pas oublier que la population mondiale augmente.

D'ici 2040, elle aura augmenté d'environ 20%. Par habitant, c'est donc une baisse de la qté de pétrole disponible.
Toujours moins.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par sceptique » 16 janv. 2018, 11:14

tita a écrit :
16 janv. 2018, 08:50
J'ai un peu l'impression que ces EROEI sont lancés au pif, sans grosse étude derrière, en comparant des extrêmes.
C'est plutôt certain ! Ces EROI cela vient d'où ?
Par exemple, beaucoup de peakistes disaient que pour les sables bitumeux du Canada il fallait 2 barils pour en extraire 3. C'est totalement délirant.
Philippe, un vrai expert en pétrole, nous disait que en dessous de EROI=10 personne ne creuse. Car avec tous les frais induits on est dans le rouge.

Un indicateur plus réaliste qu'un EROI "à la louche" est la santé financière des pétroliers exploitants à moyen terme. Certains se portent bien, d'autres font faillite. Ceux qui s'en sortent creusent donc dans de bonnes zones avec un bon matériel et des équipes performantes. Les autres sont sanctionnés par le marché.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7696
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par phyvette » 16 janv. 2018, 11:24

sceptique a écrit :
16 janv. 2018, 11:14
Par exemple, beaucoup de peakistes disaient que pour les sables bitumeux du Canada il fallait 2 barils pour en extraire 3. C'est totalement délirant.
Philippe, un vrai expert en pétrole, nous disait que en dessous de EROI=10 personne ne creuse. Car avec tous les frais induits on est dans le rouge.
"EROI=10 personne ne creuse", Philppe a dit ça ? je ne m'en souvient pas ? j'aimerais bien qu'il nous le reconfirme.
Par contre je me souviens bien qu'il a dit qu'un puits stimulé à linjection d'eau était exploité jusqu’à un taux d’extraction de 98 % d'eau et 2% de pétrole. Pas sur que 98/2, ça donne un EROI de 10.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
CP3
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 848
Inscription : 21 janv. 2007, 20:03
Localisation : Vaucluse
Contact :

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par CP3 » 16 janv. 2018, 11:50

Raminagrobis a écrit :
16 janv. 2018, 09:40
L'AIE prévoit une très légère augmentation de la production jusqu'à 2040, mais il ne faut pas oublier que la population mondiale augmente.

D'ici 2040, elle aura augmenté d'environ 20%. Par habitant, c'est donc une baisse de la qté de pétrole disponible.
Dans son scenario dit Nouvelle politique ( qui integre une transition énergétique partielle basé en bonne partie sur un boom des vehicules electriques) l' AIe prévoit une augmentation de la production journalière d' un peu plus de 10 Millions Barils / Jours entre aujourd' hui et 2040 , ce qui n' est pas rien .Et dans le même temps cette même agence prévoit une chute historique de la production de petrole conventionel issus des champs existant .Celle-ci devrait chuter d' environ 20 millions de barils/jours dans les 10 prochaines années . Il faudra donc que la société moderne réussisse d' ici là à sortir bcp de nouveau pétrole , dans des proportions comme cela n' a jamais été .

A Sceptique : Au sujet de l' EROI des pétroles non conventionel, je suis pas sûre que Jancovici ou autres soit délirant .

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1076
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par Jeuf » 16 janv. 2018, 16:14

Merci Phyvette
j'ai oublié de dire dans mon message que je cherche des données récentes,
et des graphiques qui indiquent clairement leur date d'édition (récente) et ce qui relève de la projection ;
je vais voir tout ce qui a été écrit

edit :
on dirait que des débats ont été lancés
Que le pic de conventionnel serait passé en février 2011, mais dans l'histoire des pics ont été dépassés alors on n'est pas tout à fait sûr encore.
Et pour tous les pétroles, un pic est indiqué en 2015 donc on peut encore moins dire.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1195
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par tita » 16 janv. 2018, 20:54

CP3 a écrit :
16 janv. 2018, 11:50
A Sceptique : Au sujet de l' EROI des pétroles non conventionel, je suis pas sûre que Jancovici ou autres soit délirant .
C'est pas Jancovici qui a calculé cet EROEI... Sur un article, sa source disait "post-carbon institute", qui n'est pas un journal scientifique. Il faudrait avoir une vrai étude... Si possible assez récente, pour déterminer l'EROEI du pétrole non conventionnel.

Et un peu plus sérieuse que celle-ci: https://www.sciencedirect.com/science/a ... 1513003856

Parce quand je vois un graphique comme celui-ci:
Image

Je me dis qu'ils ont quand même bien fumé pour faire leur étude. Ce que je comprends, c'est qu'il faut 4 barils de pétrole pour faire 1 baril d'essence (un EROEI de 0.25)... Donc, le prix du baril d'essence devrait être 4 fois plus élevé qu'un baril. Hors non, il est 1.2 fois plus élevé... Un EROEI de 5. Sauf que ce prix, c'est pas que de l'énergie, y'a aussi les salaires et les profits (on va dire que l'infrastructure fait partie du coup énergétique).

Non, c'est foireux ces calculs d'EROEI sur la production de pétrole. Faudrait une véritable étude.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: le déclin du "pétrole pas cher" compensé par du très cher.

Message par sceptique » 17 janv. 2018, 10:06

tita a écrit :
16 janv. 2018, 20:54
Non, c'est foireux ces calculs d'EROEI sur la production de pétrole. Faudrait une véritable étude.
+1

En fait c'est très difficile à faire. Car tenir compte de tout ce qui est utilisé, directement ou indirectement ... Par exemple les sandwichs et les bières des foreurs cela compte ? et combien ?
Comme tu l'indiques on a un autre indicateur plus facile à évaluer. Les coûts et la rentabilité en dollars. Comme tout entreprise.
On peut masquer des pertes un certain temps mais pas pour des sommes importantes sur de longues durées.

Répondre