Le transport du pétrole par pétroliers

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par mahiahi » 11 août 2011, 10:23

Il y en aura partout où le pouvoir est faible et le pétrole présent... A quand le détroit d'Ormuz?
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 10 nov. 2011, 19:20

105 millions de $ le pétrolier de 320000 tonnes de port en lourd, neuf.
Almi Tankers commande deux VLCC à Daewoo

10/11/2011 meretmarine.com

L'armateur grec Almi Tankers a passé commande de deux gros pétroliers au constructeur sud-coréen Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME). Du type VLCC (Very Large Crude Carrier), ces deux navires, d'un coût global de 210 millions de dollars, mesureront 333 mètres de long pour 60 mètres de large. Leur port en lourd sera de 320.000 tonnes. Réalisés par le chantier d'Okpo, les deux futurs tankers seront livrés au second semestre
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=117755

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 21 déc. 2011, 17:28

Un pétrolier italien libéré, onze mois après avoir été détourné :

Le pétrolier italien Savina Caylyn a été libéré près de onze mois après avoir été détourné par des pirates somaliens, a annoncé mercredi le chef du gouvernement italien Mario Monti.

Dans un communiqué, M. Monti a "exprimé sa plus vive satisfaction à la suite de la libération de l'équipage et du navire italiens +Savina Caylyn+ pris en otage le 8 février 2011 par un groupe de pirates somaliens".

Le chef du gouvernement italien s'est en outre dit "proche des cinq marins italiens libérés et de leurs familles à la suite de la dure épreuve subie au cours de ces longs mois d'attente", selon le communiqué.

Le pétrolier italien de 105.000 tonnes avait été détourné début février par des pirates armés dans l'océan Indien lors d'une attaque qui n'avait pas fait de blessés parmi les 22 membres d'équipage, cinq Italiens et 17 Indiens.

L'attaque contre le navire de la société Fratelli D'Amato, de Naples (sud), s'était produite à environ 880 milles nautiques de la Somalie et 500 milles de l'Inde, selon la marine italienne.

Le commandant du pétrolier italien avait essayé d'échapper aux pirates en recourant à des manoeuvres de diversion, changeant de route et de vitesse, utilisant des canons à eau, mais face aux fusils d'assaut il avait dû renoncer et se rendre.

Selon les sites internet des quotidiens italiens Corriere della Sera et La Repubblica, qui évoquent comme source le site Somalia Report, une rançon de 11,5 millions de dollars aurait été versée pour obtenir la libération du navire et de son équipage.

............
http://www.boursorama.com/actualites/un ... 399ffc2cb3

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 07 janv. 2012, 19:54

Le tanker de la dernière chance pour une ville d'Alaska

Le Figaro 07 Janv 2012

Les 3500 habitants de Nome attendent avec anxiété l'arrivée du bateau qui doit amener leur fioul pour l'hiver.

Image
Le cargo russe Brenda, à gauche, accompagnée par le brise-glace des garde-côtes américains à droite qui ouvrent la voie, vendredi. Crédits photo : US Coast Guard/AP

Nome est la plus petite ville d'Alaska. Perdue dans la neige et la glace, le seul moyen d'y accéder, outre la moto-neige et le traineau, sont l'avion et le bateau. Traditionnellement ravitaillés en fioul par bateau avant l'hiver, les 3500 habitants de cette communauté, l'une des plus isolée des États-Unis, n'ont toujours pas récupéré leur précieux combustible cette année.

Pour pallier la défection de la barge initialement prévue avant l'hiver, un tanker russe, le Renda, est parti le 3 janvier de Dutch Harbour accompagné d'un bateau brise-glace des garde-côtes américains. Le mauvais temps a toutefois ralenti la progression du navire qui n'a atteint que vendredi les 450 kilomètres de mer de glace qui les séparent

L'entreprise est périlleuse. Le temps que les garde-côtes ouvrent la voie et la glace se reforme parfois aussitôt autour du tanker. Le bateau éclaireur doit alors tourner autour de son acolyte pour le libérer. La manoeuvre est d'autant plus délicate qu'il faut à tout prix éviter d'endommager le tanker. Les 31.000 barils de fiouls provoqueraient une petite marée noire (c'est, selon les estimations, ce qui s'écoulait en 12 à 24h du puits accidenté de BP dans le golfe du Nouveau Mexique).
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... alaska.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 12 janv. 2012, 12:45

suite du post ci dessus.
Alaska : un pétrolier russe au secours d'une ville prisonnière des glaces

Un pétrolier russe faisait route mercredi vers la ville de Nome, sur la côte ouest de l'Alaska, pour ravitailler en fioul ses 3.500 habitants, prisonniers des glaces, ont annoncé les autorités américaines.

Le navire "Renda" avançait dans le sillage d'un brise-glace des garde-côtes américains, dans le détroit de Bering, et se trouvait mercredi à moins de 160 km de Nome.

Les deux navires "ont fait face à des difficultés dues au vent et aux courants, qui ont rendu leur progression compliquée", a souligné auprès de l'AFP Veronica Colbath, porte-parole des garde-côtes.

Le climat est actuellement exceptionnellement froid en Alaska, avec des températures plongeant jusqu'à -35°C, selon la météo nationale.

Sur les bateaux, qui ont déjà parcouru ensemble près de 320 km à travers la glace ensemble, la température est descendue jusqu'à -50°C, a ajouté Mme Colbath.

Le navire russe transporte près de 3,8 millions de litres de fioul pour les habitants de Nome, qui n'avaient pas pu être livrés avant l'hiver en raison d'une tempête.

Une autorisation spéciale a dû être délivrée au "Renda" pour qu'il puisse venir à la rescousse de Nome, car la loi américaine réserve normalement les livraisons de ce type aux seuls navires américains.

Les garde-côtes américains n'ont pas souhaité donner d'estimation de la date d'arrivée à bon port des navires, mais ils pourraient mettre encore 10 à 14 jours pour parvenir jusqu'à Nome, au rythme où ils avancent actuellement.

Les autorités ont exhorté les habitants de Nome à ne pas s'aventurer sur la mer gelée, l'arrivée du pétrolier et du brise-glace pouvant entraîner des fissures.

"Nous invitons fermement les résidents à rester sur les côtes et à éviter les déplacements sur la glace", avant que les navires ne soient repartis "et que la glace ait eu le temps de geler à nouveau", a déclaré Nicole Auth, une autre porte-parole des garde-côtes.

Image
Photo fournie par les gardes-côtes américains montrant le brise-glace américain s'approchant du pétrolier russe en difficulté, le 10 janvier 2011, près de Nome, en Alaska
© US COAST GUARD/AFP

http://www.boursorama.com/actualites/al ... 199a6bf798

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 16 janv. 2012, 20:29

Un pétrolier sud-coréen coule en mer Jaune

Image

16/01/2012 meretmarine.com

Un pétrolier sud-coréen a coulé hier matin après avoir subi une explosion devant l'îe de Jawol, au sud-ouest de Incheon, le port où il venait de décharger sa cargaison. Cinq marins ont été tués, les six autres membres de l'équipage sont toujours portés disparus. Les gardes-côtes poursuivent les recherches. Selon les premières informations, l'explosion pourrait être dûe à une fuite de gaz d'inertage. "L'explosion s'est produite bien en-deçà de la frontière maritime avec la Corée du Nord. Nous estimons peu probable" qu'une attaque du Nord soit à l'origine de cette explosion", ont précisé les autorités sud-coréennes.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=118426

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 07 mars 2012, 18:55

Un nouveau VLCC sous pavillon français

07/03/2012 meretmarine.com

Image

Le Samco Redwood, un super pétrolier de 320.000 tonnes, vient de rejoindre le pavillon français. Le navire de 333 mètres de long, appartenant au groupe singapourien Samco Shipholding, est exploité par V.Ships France. Précédemment immatriculé aux îles Marshall, le navire, construit en 2011 aux chantiers coréens Hyundai, est désormais immatriculé au Registre International Français (RIF). Affrété à temps par Exxonmobil, ce VLCC (Very Large Crude Carrier) remplace, au sein de la flotte gérée par V.Ships France, le Samco America, rendu à ses propriétaires le 2 mars dernier.

Image
Le Samco Redwood (© : V.SHIPS)
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=118936

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 09 mai 2012, 17:27

L'Inde refuse de démanteler le pétrolier Exxon Valdez
Le pétrolier Exxon Valdez, à l'origine d'une gigantesque marée noire en Alaska en 1989, n'a pas obtenu l'autorisation d'accoster en Inde où il devait être démantelé.


L'autorité portuaire du Gujarat (ouest de l'Inde) a indiqué qu'elle avait refusé au navire, rebaptisé Oriental Nicety, d'accoster après que la Cour suprême de New Delhi eut exigé des assurances complémentaires concernant les risques de pollution. « L'autorisation n'a pas été accordée » a indiqué un responsable à Ahmedabad, capitale du Gujarat, à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, ajoutant que le cargo navigait déjà dans les eaux territoriales indiennes.

Une société indienne spécialisée dans le démantèlement des navires pour en récupérer la ferraille avait obtenu le contrat pour ses chantiers d'Alang (Gujarat, côte ouest).

Des défenseurs de l'environnement ont adressé une pétition à la Cour suprême afin d'obtenir des assurances sur le fait que le navire ait été préalablement débarrassé de tout matériau toxique, conformément à la Convention de Bâle. La Cour a mandaté le gouvernement pour qu'il obtienne des garanties avant de donner le feu vert au cargo. L'Inde est signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux, qui est entrée en vigueur en mai 1992.

De l'Exxon Valdez se sont échappés environ 11 millions de gallons (40 millions de litres) de pétrole qui ont pollué 1.300 km de côtes en Alaska. Selon une étude de l'université de l'Alaska, seul un quart de la faune sous-marine a survécu. L'amende infligée à ExxonMobil était passée de 5 milliards de dollars à environ 500 millions de dollars à l'issue de quatorze ans de procédures juridiques.

L'Inde avait déjà il y a quelques années refusé d'accueillir l'ex-porte-avions français Clémenceau, qui devait initialement y être démantelé, arguant de la présence d'amiante à son bord. L'odyssée de cet ancien fleuron de la marine nationale s'était finalement achevée dans un chantier de Grande-Bretagne.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... picks=true

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 15 mai 2012, 17:20

Piraterie : Un pétrolier de 150.000 tonnes détourné devant Oman

15 Mai 2012

Le Smyrni, un pétrolier de 156.000 tonnes de port en lourd, a été attaqué la semaine dernière par des pirates, alors qu'il se trouvait en transit au large d'Oman, dans le golfe d'Aden. Immatriculé au Liberia, le navire, chargé de 135.000 tonnes de brut, appartient à l'armement grec Dynacom Tankers. Il serait actuellement en route vers la côte somalienne, sans que l'on en sache plus sur les conditions de l'attaque.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=119605

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 30 juil. 2012, 12:48

Le pétrolier brise-glace Russe Timofey Guzhenko.

Image

Image

http://en.wikipedia.org/wiki/Timofey_Guzhenko

93 500 tonnes. 256 m de long.
Construit en 2009 part Samsung Heavy industrie. Appartient à un armateur Russe, et immatriculé en Russie.

Je ne sais pas trop ce qu' est la superstructure marine , une terminal de chargement de pétrole, à moins que ça ne soit le contraire.

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 461
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par Philippe » 30 juil. 2012, 13:06

Le pétrolier est connecté à un FOIROT (fixed offshore ice-resistant off-loading terminal), un mot que je ne connaissais pas. C'est une bouée de chargement, à poste fixe à quelque distance de la terre, là où la profondeur d'eau est suffisante pour permettre l'accueil des navires pétroliers. Les deux problèmes sont la résistance à l'écrasement de la bouée, sous l'effet de la prise de la glace (la forme conique doit aider à canaliser l'expansion de la glace), et l'accès des bateaux à la bouée en hiver, qui nécessite que le pétrolier ait des capacités de brise-glace.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 30 juil. 2012, 13:29

Philippe a écrit :Le pétrolier est connecté à un FOIROT (fixed offshore ice-resistant off-loading terminal), un mot que je ne connaissais pas. C'est une bouée de chargement, à poste fixe à quelque distance de la terre, là où la profondeur d'eau est suffisante pour permettre l'accueil des navires pétroliers. Les deux problèmes sont la résistance à l'écrasement de la bouée, sous l'effet de la prise de la glace (la forme conique doit aider à canaliser l'expansion de la glace), et l'accès des bateaux à la bouée en hiver, qui nécessite que le pétrolier ait des capacités de brise-glace.
OK et merci !

ça me permet de trouver cette autre photo :

Image

Ca pése 11 000 tonnes , et c' est relié à 2 pipelines vers la terre, de 820 mm de diamétre !

Ca permet à la compagnie russe Lukoil d' exporter le pétrole de la région de Nenets au nord de la Russie.
LUKOIL Installs FOIROT in the Barents Sea

August 2007

LUKOIL installed a base leg of the fixed offshore ice-resistant off-loading terminal (FOIROT) on the bottom of the Barents Sea meant for the Varandey Oil Export Terminal (VOET).

The FOIROT is designed to fill reinforced ice-breaking tankers (DWT 70,000 tons).

The FOIROT was constructed at OOO LUKOIL-Kaliningradmorneft steelworks, a fabrication facility for metal structures used in construction.

The FOIROT is a structure with a height of over 50 metres and a total weight of over 11 thousand tons which consists of a base leg with an accommodation module, a mooring cargo handling system (MCHS) with a jib, and a helicopter pad. Two barges were used to deliver the FOIROT to the site of installation.

The project suggests that the FOIROT base leg will be secured to the seabed by 24 piles at the depth of 17 meters, 22 km offshore. Then the MCHS will be mounted on the base leg. The FOIROT will be connected to two underwater pipelines, 820 mm in diameter, whereby the oil will be fed from onshore tanks. After upgrading, the onshore tank capacity of the VOET will amount to 325,000 cu m.

‘Construction of the offshore terminal had been successfully completed at the steelworks in Kaliningrad. The FOIROT was delivered to the site of installation as scheduled,’ Anatoly Barkov, Vice-President of LUKOIL said. ‘Now mounting of a mooring cargo handling system has been started and very soon underwater pipelines will be connected to the terminal. Thus, construction of the offshore part of the Varandey Oil Export Terminal will be completed.’

The upgraded VOET is to be commissioned in the fourth quarter of 2007.

The VOET is designed to export oil produced by LUKOIL in the north of the Nenets Autonomous District by sea. Currently, the Company is increasing the terminal capacity up to 12 million tons of oil per year. Hence LUKOIL will be the first company to ever create a unique sea export system which would allow to transport large quantities of oil to polar regions, to preserve oil quality while delivering it to the European and North American markets using the shortest sea route at minimum cost, and to obtain an infrastructure which would help develop new fields in Timan-Pechora oil and gas province.
source : http://setcorp.info/main/pressrelease.p ... ge=english

et ici, le FOIROT vu d'un navire en approche :

Image
http://www.panoramio.com/photo/14237176

Faut pas le rater et ne pas rentrer dedans !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 31 juil. 2012, 14:12

Au sujet du terminal d' exportation pétrolier ci dessus, il faut savoir que c' est le terminal le plus au Nord mondial. (c'est en mer de Barents)
Il a été mis en service en 2008.
Capacité d' exportation de 240 000 tonnes par jour / 12 millions de tonnes par an !
La majeure partie provient du champs de Yuzhno-Khylchuyuskoy.
Varandey Arctic oil terminal starts up

June 22, 2008

.........
The Varandey facility consists of an onshore tank farm with a total rated capacity of 325,000 cubic meters (11.5 million cubic feet); a fixed ice-resistant oil terminal 14 miles offshore, with a height of over 160 feet and a weight of over 11,000 metric tons, including living quarters and a mooring cargo handling system with a jib and a helicopter platform; two underwater pipelines, 32 inches in diameter, connecting the onshore tank battery and the offshore oil terminal; and an oil metering station, auxiliary tanks, pumping station and power supply facilities.
....................
http://www.petroleumnews.com/pntruncate/539572303.shtml

Image
source : http://bittooth.blogspot.fr/2012/02/ogp ... chora.html

Autre article paru 2 ans aprés la mise en service : OIL TERMINAL AT THE END OF THE EARTH
On y lit que le terminal en photo a été fabriqué à Kaliningrad, et qu'en 2009 ll a effectivement permis le chargement de 7.7 millions de tonnes de pétrole (donc loin de la capacité maximale indiquée plus haut).
La région pétroliére autour dite de ''Timan-Pechora '' a encore un gros potentiel.
LUKOIL sees the Timan-Pechora province as a highly promising region in terms of oil production. The region is little explored and has a high potential for discovering new reserves. According to the Russian Natural Resources and Ecology Ministry, over 200 hydrocarbon fields with explored reserves of more than 1.3 billion tons of oil and 643.5 billion m3 of natural gas have been discovered in the Timan-Pechora oil- and gas-bearing province. Even though a considerable cumulative production of oil and gas has been achieved in the region, the Timan-Pechora province retains a substantial geological oil and gas occurrence potential for raising hydrocarbon production in the 21st century. In the medium and long term, the Timan-Pechora province will remain one of the key regions supplying oil and gas both to the domestic and the international markets. According to expert forecasts, the buildup and maintenance of the hydrocarbon production and export volumes in the region after 2020 will be made possible by the commissioning of discovered and new oil fields both on shore and on the shelf of the Barents and Pechora seas.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 29 août 2012, 20:26

Le pétrolier grec détourné se trouve au large du Nigéria (armateur)

MOSCOU, 29 août - RIA Novosti

Le pétrolier grec avec un équipage russe à bord qui a été détourné mardi dans la baie de Guinée a été repéré au large du Nigéria par un navire de guerre français, a confirmé mercredi l'armateur du navire, Golden Energy Management.

"Le navire se trouve au large du Nigéria. Il est contrôlé par les pirates qui ont l'intention de s'emparer de la cargaison", a indiqué un représentant de Golden Energy Management à l'agence Reuters.

La société russe de recrutement des équipages de navires Alpha Marine Crew Services, qui avait recruté l'équipage du pétrolier, et le commandement de l'armée togolaise ont aussi confirmé cette information.

Selon Golden Energy Management, aucun des 24 membres d'équipage n'a été blessé lors de l'attaque des pirates.

Des pirates ont pris le contrôle du pétrolier grec transportant du diesel le 28 août dernier dans les eaux du Golfe de Guinée, à 30 km de Lomé, la capitale togolaise. Le navire, battant pavillon de l’île de Man, faisait route vers le Bénin, au moment de l'attaque. Les 24 membres d'équipage dont 23 Russes et le capitaine grec ont été pris en otages.
http://fr.rian.ru/world/20120829/195821648.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le transport du pétrole par pétroliers

Message par energy_isere » 30 août 2012, 20:08

Des pirates relâchent un pétrolier grec

Ils ont pillé l' équipage, et prélevé du fioul.

Répondre