[Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 02 juil. 2014, 21:43

Brésil/pétrole: la production du pré-salifère atteint 500.000 barils/jour

Rio de Janeiro 02 JUillet 2014

La compagnie brésilienne Petrobras a célébré mardi le seuil de production de 520.000 barils par jour de pétrole et gaz naturel dans la région des gisements pré-salifères du bassin de Santos (Etat de Rio), en présence de la présidente, Dilma Rousseff.

Lors d'une cérémonie au siège de la compagnie à Rio, au côté de la présidente de Petrobras, Graça Foster, Mme Rousseff - qui briguera un second mandat à la présidentielle d'octobre - en a profité pour défendre l'entreprise contrôlée par l'Etat, récemment secouée par des scandales de corruption.

Petrobras a atteint le seuil des 520.000 barils par jour le 24 juin, ce qui représente déjà 22% de sa production totale.

La zone des gisements pré-salifères, situés en eaux très profondes sous une épaisse couche de sel, comprend les bassins de Santos et Campos, au large de Rio, et s'étend sur 149.000 km2, soit trois fois la superficie de l'Etat de Rio.

En 2020, le pré-salifère devrait être à l'origine de 53% de la production totale de Petrobras, qui devrait atteindre 4,2 millions de barils par jour, pratiquement le double de la production actuelle, a indiqué Graça Foster.

L'objectif est atteint huit ans après les premières découvertes dans le secteur. Un délai très prometteur selon Petrobras' qui rappelle qu'il avait fallu attendre 19 ans pour atteindre ce niveau de production dans le Golfe du Mexique et neuf ans en Mer du Nord.

Ceux qui critiquent Petrobras et sa capacité se sont perdus une fois de plus dans le désert et seront enterrés dans l'immensité des mers, a déclaré Mme Rousseff.

L'événement s'est transformé en un soutien direct de la chef de l'Etat à la compagnie, qui a été la cible de critiques et d'accusations de corruption au cours des derniers mois.

La police, la justice et le Parlement enquêtent notamment sur l'achat douteux en 2006 de la raffinerie Pasadena au Texas, qui lui aura coûté au total 1,1 milliard de dollars, et sur la construction de la raffinerie Abreu et Lima dans le nord-est du Brésil.

Par ailleurs, un ancien directeur de Petrobras est accusé de liens avec un réseau de blanchiment d'argent.

Mme Rousseff a fait notamment l'éloge de la capacité et la compétence de la compagnie qui pourra exploiter, sans appel d'offre, les excédents de pétrole dans quatre champs pré-salifères, ce qui a été très critiqué par l'opposition.

Le record des 500.000 barils par jour et cette nouvelle exploitation des champs de Buzios, Iara, Florim et Tupi montre le rôle stratégique irréversible de Petrobras, a souligné Mme Rousseff.

La présidente a rappelé qu'une loi récente destinait les royalties du pétrole à l'éducation et la santé publique.

L'opposition au gouvernement Rousseff critique l'ingérence politique du gouvernement dans l'administration de la compagnie pétrolière.
http://www.romandie.com/news/Bresilpetr ... 493316.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 29 mai 2015, 20:44

Découverte d'une bonne extension pétrolifére au gisemement de Caraca en presalt.
Petrobras, Galp, QGEP, Barra Confirm Large Brazil Oil Discovery

RIO DE JANEIRO, May 28 (Reuters) - Brazil's state-run Petrobras, Portugal's Galp and Brazilian oil companies QGEP Participacoes SA and Barra Energia have confirmed that the giant Carcara offshore find extends far beyond the initial discovery, Barra said in a statement.

Drilling in the 3-SPS-105 well in the Carcara N evaluation well bout 250 km south of Rio de Janeiro has discovered light oil at 31 degrees on the American Petroleum Institute scale, Barra said. The oil is contained in a continuous column of oil bearing rock that is at least 358 meters (1,175 feet) tall.

The discovery shows the oil-bearing rock is connected to the previous Carcara find in the same BM-S-8 block. The block is 66 percent owned by Petroleo Brasileiro SA, as Petrobras is known. Petrobras is also the operator.

Galp Energia SGPS SA owns 14 percent, QGEP owns 10 percent and Barra owns 10 percent.

Discovered in 2012, Carcara was found to have up to 400 meters of continuous and connected oil reserves with excellent porosity and permeability. At the time it was the biggest oil column ever found in Brazil's so-called subsalt region, an area where large oil resources are trapped deep beneath the seabed by a layer of mineral salts.

The Carcara N well confirmed the size of the column discovered at Carcara and show similar porosity and permeability, suggesting that the area, if and when it is declared commercial, will be able to produce large amounts of oil.

..................
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... _Discovery

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5180
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par Raminagrobis » 16 sept. 2015, 22:59

lien Selon total qui est partenaire du projet avec une part de 20%, il faudra 80 milliards de dollars pour développer le gisement "Libra" :!:
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 17 sept. 2015, 11:28

Raminagrobis a écrit :lien Selon total qui est partenaire du projet avec une part de 20%, il faudra 80 milliards de dollars pour développer le gisement "Libra" :!:
une dizaine de $ par baril d'investissements si ils sortent effectivement 8 milliards de barils espérés.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 01 nov. 2015, 12:39

Technip remporte un contrat conséquent pour fournir les premières conduites flexibles pour le champ pré-salifère Libra

le 27/10/2015 euro-petrole.com

Technip a remporté un contrat conséquent(1) auprès de Libra Oil & Gas BV, un consortium dirigé par Petrobras Netherland BV (40 %) et ses partenaires : Shell (20 %), Total (20 %), CNOOC (10 %) et CNPC (10 %).

Le projet comprend la fourniture de conduites flexibles pour le champ Libra Extended Well Test, situé dans la zone pré-salifère du bassin de Santos au Brésil. Il s’agit de l’une des premières phases de développement de l’immense champ Libra.

Le contrat porte sur la fourniture de conduites flexibles, très avancées sur le plan technologique. Il comprend des conduites flexibles de production de pétrole de 8" ainsi que des conduites flexibles de service et d’injection de gaz de 6". Destinées à la mise en production du champ Libra, les conduites de 8" sont les premières de ce diamètre à être installées dans une zone pré-salifère. Ce contrat témoigne du leadership technologique de Technip. Il conforte également la pertinence du choix des conduites flexibles en eaux ultra profondes et dans les conditions difficiles propres aux champs pré-salifères brésiliens.

Le centre opérationnel de Technip à Rio de Janeiro, Brésil, réalisera la gestion de projet et l’ingénierie. Les conduites flexibles de haute technologie seront fabriquées dans les usines Technip de Vitόria et d’Açu au Brésil. La livraison devrait commencer au cours du second semestre 2016.

Adriano Novitsky, Président de Technip au Brésil, précise : « Technip est très fier d’avoir été sélectionné pour livrer les premières conduites destinées au développement de Libra. Nos efforts soutenus en matière de R&D et d’ingénierie nous permettent aujourd’hui de relever les défis techniques dans les zones pré-salifères, en nous appuyant sur la solution des conduites flexibles. »

(1)Pour Technip, un contrat subsea « conséquent » est compris entre 100 et 250 millions d’euros.
http://www.euro-petrole.com/technip-rem ... -n-f-12144

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5180
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par Raminagrobis » 11 août 2016, 00:59

Libra...

Les forages d'évaluation continuent : le 7e a rencontré une colonne de pétrole de 410 mètres !
On parle de 8 à 15 milliards de barils. Le plus grand gisement connu et inexploité du monde, peut être le dernier super-géant de la planète : il n'y a plus beaucoup de région où on peut espérer découvrir un gisement de cette taille.

A court d'argent, pétrobras veut réduire sa participation de 40 à 30%... Il espèrent vendre 1.5 Md$ la part de 10%.

Ils vont y placer 9 FPSO, d'un capacité de 150 000 b/j chacun : 1.35 MB/j !

92 puits de production et 92 puits d'injection d'eau.

La production doit démarrer vers 2020.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 11 août 2016, 10:28

lien sur ce sujet :
Petrobras Intends to Divest 10% Interest in Libra Oil Field
December 10, 2015 |
https://www.zacks.com/stock/news/200708 ... -oil-field
It is to be noted that the Libra field will likely produce first oil by the first quarter of 2017. As per the estimate of the government of Brazil the field has a recoverable reserve of 8 billion to 12 billion barrels of oil equivalent.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 11 août 2016, 10:30


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 13 nov. 2017, 19:24

Shell commencera à forer le bloc Gato do Mato au Brésil en 2019

Reuters le 13/11/2017 RIO DE JANEIRO

Royal Dutch Shell a annoncé lundi son intention de commencer en 2019 les forages sur le bloc pré-salifère au Brésil dont il a obtenu l'exploitation le mois dernier via un consortium comprenant Total.

"Nous avons déjà foré dans la région, nous savons comment faire, nous avons l'expérience, il s'agit de mettre en place tout ce que nous avons déjà acquis pour ne pas perdre de temps", a déclaré à la presse Andre Araujo, le responsable de la filiale de Shell au Brésil, en marge d'un événement à Rio de Janeiro.

Le bloc pré-salifère Gato do Mato, dans le sud du pays, est adjacent à un site déjà exploré conjointement par Shell et Total. Shell est opérateur dans les deux zones avec une participation de 80%.

Interrogé sur le calendrier de la production de ce site, Andre Araujo a estimé qu'il était tôt pour se prononcer. Il a en revanche confirmé l'engagement du groupe anglo-néerlandais à investir jusqu'en 2020 en moyenne deux milliards de dollars par an dans la principale économie d'Amérique latine.

Shell a remporté la moitié des blocs attribués lors d'une séance d'enchères en octobre à l'occasion de l'ouverture historique aux opérateurs étrangers de ces blocs en eaux profondes, où des milliards de barils de pétrole y sont piégés.

Wael Sawan, vice-président exécutif de la division Deepwater de Shell, a dit à Reuters que la société était confiante dans sa capacité à pouvoir extraire du pétrole des gisements obtenus pour moins de 40 dollars le baril.
http://www.boursorama.com/actualites/sh ... 1dde70f281

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 27 nov. 2017, 19:47

Brésil: le champ de pétrole Libra entre en production (Total)

Paris - 27 novembre 2017

La production de pétrole a débuté sur le gisement géant de Libra, situé en eaux très profondes au large du Brésil, a annoncé lundi le groupe français Total, qui en détient 20%.


Il s'agit pour l'instant d'une "phase initiale de production" permettant de générer des revenus tout en recueillant des données techniques, a expliqué Total dans un communiqué.

Le démarrage a été assuré par une unité flottante de production et de stockage d'une capacité de 50.000 barils par jour.

Une décision d'investissement doit bientôt intervenir sur une autre unité d'une capacité de 150.000 barils par jour et d'autres unités devraient suivre dans les années à venir.

Le champ de Libra est opéré par le brésilien Petrobras (40%) dans le cadre d'un consortium composé de Total (20%), de l'anglo-néerlandais Shell (20%) et des chinois CNOOC et CNPC (10% chacun).

Il se trouve à 180 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro à une profondeur d'environ 2.000 mètres, sous une épaisse couche de sel (dans un bassin donc dit "pré-salifère") qui rend son exploitation compliquée. Les gisements sont gigantesques avec des réserves estimées à au moins 3 à 4 milliards de barils dans le nord-ouest du champ.

"Nous allons parvenir à exploiter Libra pour moins de 20 dollars le baril, c'est donc un projet très compétitif", avait souligné l'an dernier le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné.

Le Brésil est un pays qui devient de plus en plus important pour Total, qui avait noué l'an dernier une alliance stratégique avec le Petrobras.
https://www.romandie.com/news/Bresil-le ... 867002.rom

Image
Le FPSO « Pioneiro de Libra » vient d'être mis en service sur le champ antésalifère de Libra. (Photo : Odebrecht Oil & Gas)

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... rtin-linge

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 19 déc. 2017, 18:28

TOTAL : lance le développement à grande échelle du champ géant de Libra au Brésil

18/12/2017

Total a pris la décision d'investissement portant sur la première phase de développement à grande échelle du projet Libra, situé en eaux profondes à 180 kilomètres au large des côtes de Rio de Janeiro, dans le bassin pré-salifère de Santos au Brésil. Cette phase, qui comprend une unité flottante de production et de stockage (FPSO) d'une capacité de 150 000 barils de pétrole par jour et 17 puits, sera déployée dans la partie nord-ouest du bloc.

“La décision de lancer le développement à grande échelle du champ de Libra est une étape majeure pour Total au Brésil. Nous sommes parvenus avec Petrobras, l'opérateur, et nos partenaires à atteindre des coûts techniques inférieurs à 20 dollars par baril. Cela démontre que nous sommes capables de développer des projets compétitifs en eaux profondes", a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total.

"Après le démarrage d'une phase initiale de production en novembre, cette décision d'investissement renforce notre portefeuille de projets en construction et vient soutenir la croissance de notre production après 2020."

Le champ de Libra a démarré en novembre avec la phase initiale de production assurée par le FPSO Pioneiro de Libra d'une capacité de 50 000 barils par jour, destinée à poursuivre l'évaluation du champ et à générer rapidement des revenus. Le nouveau FPSO baptisé " Mero 1 " constitue l'étape suivante de développement du champ avec un démarrage prévu en 2021.

Dans les années à venir, ce développement se poursuivra avec l'ajout d'au moins trois autres FPSO qui permettront d'exploiter le potentiel du champ dans son ensemble avec une production qui devrait atteindre plus de 600 000 barils par jour.

Le consortium de Libra est opéré par Petrobras (40%), en partenariat avec Total (20%), Shell (20%), CNOOC Limited (10%) et CNPC (10%). Pré-Sal Petróleo (PPSA) gère le Contrat de Partage de Production (PSA).
http://www.zonebourse.com/TOTAL-4717/ac ... -25684373/

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 15 janv. 2018, 22:46

Total acquiert près de 2 milliards de dollars de participations dans l’offshore profond au Brésil

Myrtille Delamarche le 15/01/2018

Grâce à son partenariat avec Petrobras, concrétisé par des prises de participations dans deux nouveaux champs, la major française devient la première à opérer dans le bassin pré-salifère de Santos, au large du Brésil.

Image

Après l’entrée en production du champ Libra fin novembre 2017, Total se renforce dans l’offshore profond brésilien en acquérant pour un montant de 1,95 milliard de dollars (1,6 milliard d'euros) des participations dans deux nouveaux champs, Lapa et Iara. Le gisement est situé à plus de 2000 mètres sous le niveau de la mer, sous d’épaisses couches de sel. D’où son qualificatif de "pré salifère", qui cache un défi technique.

La major française devient opérateur, avec 35%, du champ de Lapa (bloc BM-S-9A) aux côtés de Shell (30%), Repsol-Sinopec (25%) et Petrobras, descendu à 10%. Ce champ exploité à partir de l’unité flottante de production et de stockage (FPSO) Cidade de Caraguatatuba, d’une capacité de 100 000 barils par jour, est entré en production en décembre 2016.

Sur la concession de Iara, qui comprend les champs Sururu, Berbigao et Oeste de Atapu (bloc BM-S-11A), Total a acquis auprès de l’opérateur Petrobras une participation de 22,5%. Shell conserve 25% des parts et Petrogal 10%. La production devrait y démarrer cette année avec le FPSO P-68 sur les champs Berbigao et Sururu. Un second FPSO doit suivre en 2019 sur le champ d’Atapu.

Après la mise en production de Libra, Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total annonçait “des coûts techniques inférieurs à 20 dollars par baril. Cela démontre que nous sommes capables de développer des projets compétitifs en eaux profondes."

Concrétisation de l'alliance stratégique Total-Petrobras

Ces transactions concrétisent l’alliance stratégique conclue entre Total et Petrobras fin 2016. "Avec la concrétisation de notre Alliance Stratégique avec Petrobras (…), Total établit au Brésil une position majeure dans un des bassins les plus prolifiques au niveau mondial en nous appuyant sur une de nos forces, l’offshore en eau profonde. Nous nous réjouissons en particulier d’être la première major à opérer un champ pré-salifère en production au Brésil" a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total. Le pétrolier français a acquis puis renforcé son savoir-faire dans l'offshore profond en Afrique, notamment en Angola.

Petrobras et Total participent ensemble à 19 consortiums internationaux dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz, comprenant Libra au Brésil, Chinook dans le Golfe du Mexique américain, Akpo et Egina au Nigeria, les champs gaziers de San Alberto et San Antonio/Itaú en Bolivie, ainsi que dans le gazoduc Bolivie-Brésil.

Total explore une quinzaine de blocs offshore dans les eaux brésiliennes, dont le permis de Foz de Amazonas, situé à l'embouchure de l'Amazone, à propos duquel une polémique a éclaté avec l'ONG Greenpeace.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... il.N637718

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 07 mai 2018, 13:07

Annonce au Brésil du 5iéme appel d'offre pour le présalt offshore.
Brazil Energy Council Proposes Sept. 28 For Fifth Pre-Salt Oil Auction

RIO DE JANEIRO, May 4 (Reuters)

Brazil's energy policy council CNPE has proposed Sept. 28 for a fifth auction of blocks in Brazil's choice pre-salt offshore oil play, the mining and energy ministry said on Friday.

The proposed auction, which needs presidential approval, will include the Saturno, Tita, Pau-Brasil and Southeast of Tartaruga Verde fields in the Campos and Santos basins.

In the coveted pre-salt area, billions of barrels of oil are trapped under a thick layer of salt beneath the ocean floor.

The ministry confirmed that the fourth round pre-salt auction, which will offer the Itaimbezinho, Tres Marias, Dois Irmaos and Uiapuru areas in the Campos and Santos basins, is still scheduled for June 7.

Last month, Brazilian oil regulator ANP also approved a permanent tender of oil blocks that have been returned to the state or were not sold at auction, selecting an initial 1,054 blocks in 20 onshore and offshore basins.
https://www.rigzone.com/news/wire/brazi ... 2-article/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 08 juin 2018, 12:41

Enchères pétrolières fructueuses au Brésil

Rio de Janeiro 07 juin 2018

Les enchères de blocs de pétrole offshore pré-salifères, des gisements au potentiel gigantesque, ont rapporté jeudi environ 800 millions de dollars au gouvernement brésilien, qui a réaffirmé sa volonté d'ouverture aux investissements étrangers malgré la crise qui touche le secteur.

Trois des quatre blocs mis aux enchères ont trouvé preneur, et le seul pour lequel aucune offre n'a été présentée était le moins important, l'Etat ayant obtenu 3,15 milliards de réais sur les 3,2 milliards escomptés, avec des accords de partage sur les bénéfices particulièrement favorables pour le gouvernement.

"Ces enchères ont remporté un énorme succès, qui montre que le Brésil continue à attirer les investissements de grandes entreprises", a affirmé Decio Oddone, directeur général de l'Agence nationale du pétrole (ANP), organisme public de régulation du secteur.

La compagnie publique Petrobras, plongée dans une crise qui a précipité la démission de son patron la semaine dernière, prendra part à l'exploitation des trois blocs attribués, mais a dû faire face à une stratégie agressive des majors.

Battue sur deux offres, elle a dû exercer son droit préférentiel pour obtenir 30% des parts, tandis qu'elle en convoitait 45%.

"Nous sommes extrêmement satisfaits d'être opérateurs dans les trois blocs", a toutefois déclaré Ivan Monteiro, nouveau président de Petrobras, lors d'une de ses premières apparitions publiques depuis sa nomination.

Le bloc le plus important, celui d'Uirapuru, situé dans la baie de Santos, au large de Sao Paulo (sud-est), a été adjugé à 2,65 milliards de réais (environ 680 millions de dollars) à un consortium formé par l'Américain Exxon Mobil (28%), le Norvégien Equinor (ex-Statoil) (28%) et le Portugais Petrogal (14%).

Ils ont raflé la mise en offrant un accord de partage sur les bénéfices de 75,49% pour le gouvernement, soit plus de trois fois le minimum qu'il avait fixé.

- Equinor remporte deux blocs -

Acteur majeur de ces enchères, Equinor a aussi obtenu 25% des parts du bloc de Dois Irmaos, sur la baie de Campos, au large de Rio de Janeiro, en s'alliant à Petrobras (45%) et au britannique BP (30%).

"Ces deux blocs sont proches de deux autres que nous avions remportés lors d'enchères précédentes, c'est pourquoi nous avons montré un tel intérêt", a expliqué à l'AFP Anders Opedal, patron d'Equinor pour le Brésil.

"Le Brésil se trouve dans une zone-clé pour notre stratégie globale, c'est une des zones les plus prolifiques au monde", a-t-il ajouté.

Pour le bloc d'Uirapuru, le plus convoité, pas moins de quatre offres ont été présentées, avec des consortiums regroupant pratiquement tous les majors.

"Ce bloc a été fortement disputé, avec des groupes chinois s'alliant pour une offre ambitieuse, même s'ils ne l'ont pas emporté, et Petrobras obligé d'exercer son droit préférentiel", a expliqué Victor Martins, à la tête d'un cabinet de consultants spécialisé dans le secteur.

Le français Total avait présenté des offres sur deux blocs, y compris Uirapuru, mais aucune des deux n'a été retenue.

Les blocs du "pré-sal" (gisements enfouis sous une épaisse couche de sel) ont un énorme potentiel, tout en posant d'immenses défis sur le plan technologique pour des forages dans les profondeurs de l'Atlantique.

- "Potentiel d'investissements"-

Les enchères ont lieu à un moment où le secteur pétrolier a été fortement secoué par la grève des transports routiers qui ont paralysé le Brésil pendant plus d'une semaine pour protester contre la hausse des prix du gazole fixés par Petrobras.

La compagnie publique a été contrainte de modifier sa politique de tarifs, alignés sur les marchés, en les ajustant de façon mensuelle et non quotidienne comme avant la grève.

"Le Brésil présente un potentiel d'investissements de 2.500 milliards de réais (environ 640 milliards de dollars) sur les dix prochaines années et nous avons besoin des entreprises étrangères", a affirmé Decio Oddone.

À l'extérieur de l'hôtel de luxe où les enchères ont eu lieu, une trentaine de manifestants représentant les travailleurs du secteur pétrolier ont bravé la pluie battante, arborant une banderole "privatiser fait mal au Brésil".

"Ils vendent notre pétrole au prix des bananes", a affirmé à l'AFP Pedro Paulo, un manifestant.
https://www.romandie.com/news/Encheres- ... 925394.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Découvertes] Le pétrole antésalifère au large du Brésil

Message par energy_isere » 29 sept. 2018, 01:15

Le Brésil engrange 1,7 milliard de dollars lors d'enchères pétrolières

AFP le 28 sept. 2018

Des enchères de quatre blocs pétroliers pré-salifères ont permis au Brésil d'engranger vendredi 6,82 milliards de réais, environ 1,7 milliard de dollars, malgré les incertitudes liées à la présidentielle du 7 octobre.

Ces enchères étaient les dernières réalisées sous le gouvernement conservateur de Michel Temer et de nombreux analystes considèrent que les règles pourraient changer avec l'arrivée au pouvoir d'un nouveau chef de l'État.

Les majors du secteur ont donc saisi ce qui pourrait être la dernière opportunité de prendre part à l'exploration du "pré-sal", gisements offshore au potentiel gigantesque situés en grande profondeur, sous une épaisse croute de sel.

Le prix d'achat ayant été fixé au préalable, ce qui a fait la différence entre les offres est le pourcentage de partage des bénéfices que l'entreprise s'engage à reverser à l'État brésilien.

Les deux blocs les plus importants, Saturno et Tita, ont été octroyés pour 3,15 milliards de réais chacun à deux consortiums étrangers, qui ont raflé la mise en offrant un partage des bénéfice très favorable.

Shell et Chevron, qui ont formé un consortium à parts égales, ont obtenu le droit d'explorer le bloc de Saturno moyennant le partage de 70,20% des bénéfices, soit quatre fois plus que le minimum fixé par le gouvernement (17,54%).

Shell avait également formulé une offre pour le bloc de Tita, mais a été battu par un consortium formé par Exxon (64%) et la compagnie qatarie QPI (36%). L'accord de partage prévoit le versement de 23,9%, plus du double du minimum prévu pour les enchères (9,53%).

BP a obtenu pour sa part le bloc de Pau Brasil, au prix d'achat de 500 millions de réais, en s'alliant avec le colombien Ecopetrol et le chinois CNOOC, et en offrant 63,79% de partage des bénéfices, contre 24,82% fixés par le gouvernement.

La compagnie d'Etat brésilienne Petrobras, qui pouvait exercer son droit préférentiel pour prendre part à l'exploration de tous les blocs, s'est contentée du moins cher, celui du sud-est de Tartaruga verde, pour 70 millions de réais, maintenant le partage des bénéfices minimum (10,1%).

Le pré-sal a longtemps été considéré comme un investissement risqué car fort coûteux, mais les évolution technologiques récentes ont considérablement amélioré sa rentabilité.

La plupart des analystes considère qu'il est actuellement possible de produire du pétrole dans des gisements pré-salifères de façon rentable même si le cours du baril de Brent chutait à 35 dollars, alors qu'il est supérieur à 80 dollars depuis plusieurs semaines.
https://www.connaissancedesenergies.org ... res-180928

Répondre