Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 29 juil. 2016, 12:32

Eni, Total et Exxon candidates pour explorer le gaz chypriote

AFP le 27 juill. 2016

Les groupes Eni, Total et Exxon Mobil figurent parmi les huit entreprises candidates à l'exploration du gaz offshore au large de l'île méditerranéenne de Chypre, ont annoncé les autorités locales mercredi.

La troisième session d'attribution des permis d'exploration de gaz et pétrole offshore dans trois blocs (6, 8 et 10) s'est achevée avec le dépôt de candidatures d'Eni, Total, Exxon Mobil, Statoil, Delek, Qatar Petroleum, Avner et Cairn Energy. Le bloc 10, adjacent des champs gaziers égyptiens de Zhor, a eu le plus de succès avec trois candidatures dont deux sous forme de consortiums avec le tandem Eni/Total et Exxon Mobil/Qatar Petroleum, ainsi que Statoil, seul. Le groupe italien Eni a montré l'intérêt le plus appuyé avec des candidatures pour les trois blocs, seul (bloc 8) ou avec Total (bloc 6 et 10).

Ces blocs sont situés près de l'endroit où Eni a fait d'importantes découvertes offshore dans le champ gazier égyptien Zhor, qui pourrait abriter 850 milliards de mètres cubes. Il est situé près d'un bloc chypriote déjà attribué à Total. La découverte de Zhor en août dernier a suscité l'espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de Chypre. En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz.

Le bloc dans lequel se trouve Aphrodite a été déclaré commercialement viable, mais son exploitation n'a pas encore commencé. Le consortium italo-sud coréen Eni-Kogas a également obtenu des permis d'exploration (trois blocs) dans la zone économique exclusive de Chypre, mais n'a jusqu'ici pas réussi à découvrir de gisement exploitable.

Chypre espère devenir un acteur énergétique régional majeur et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l'Europe et l'Asie. Mais pour que ce projet soit économiquement viable, il lui faut trouver davantage de réserves gazières. Chypre cherche en outre à pouvoir transférer le gaz du champ d'Aphrodite vers l'Égypte via un gazoduc sous-marin.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ote-160727

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 25 août 2016, 13:45

Offshore : premier round d’attribution de licences en Israël

Publié le 22/08/2016 lemarin.fr

Israël prévoit de lancer en novembre son premier round d’attribution de licences en mer. Les compagnies pétrolières intéressées auront jusqu’en mars 2017 pour déposer leurs offres.

Image
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -en-israel

Bizarre cette carte qui délimite une zone commune au large des cotes de Israel, du Liban, et de la Syrie ! :-"

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5195
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par Raminagrobis » 25 août 2016, 14:17

energy_isere a écrit : Bizarre cette carte qui délimite une zone commune au large des cotes de Israel, du Liban, et de la Syrie ! :-"
Les "assessement area c'est une délimitation de l'USGS, il s'agit de régions géologiques. c'est à dire que dans ce périmètre on trouve grosso modo les mêmes roches. Et la géologie a tendance à ne pas suivre les frontières nationales.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 31 août 2016, 19:51

Accord Chypre-Egypte pour un gazoduc sous-marin

Par AFP , publié le 31/08/2016

Nicosie - Chypre et l'Egypte ont signé mercredi un accord en vue de la construction d'un gazoduc sous-marin qui permettrait à l'île méditerranéenne d'exporter du gaz naturel vers l'Egypte, pays voisin et gros consommateur.

D'importants gisements de gaz naturel ont été découverts ces dernières années en Méditerranée orientale, au large d'Israël, de Chypre et de l'Egypte.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz.

L'accord sur l'exportation du gaz chypriote à l'Egypte, destiné à la consommation locale ou à la réexportation, a été signé à Nicosie par le ministre de l'Energie Georgios Lakkotrypis et son homologue égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek el-Mala.

Le ministre chypriote a indiqué que l'objectif était d'avoir un gazoduc opérationnel pour 2020-2022, espérant que cette signature "contribuera à accélérer les accords commerciaux et créera un cadre d'investissement pour la vente de gaz naturel de Chypre vers l'Egypte".


Chypre a lancé au printemps un appel d'offres pour l'attribution des permis d'exploration de gaz et de pétrole offshore dans trois blocs, et les groupes Eni, Total et Exxon Mobil figurent parmi les entreprises intéressées.

Ces blocs sont situés près de l'endroit où l'Italien Eni a fait d'importantes découvertes offshore dans le champ gazier égyptien Zhor, qui pourrait abriter 850 milliards de mètres cubes. Le champ se trouve à proximité d'un bloc chypriote déjà attribué à Total.

Le ministre El-Mala a affirmé que la découverte de l'immense champ de Zohr en août 2015 ne réduirait pas l'appétit de l'Egypte pour le gaz chypriote en raison d'une population nombreuse et une importante demande domestique.
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite ... 25961.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 01 oct. 2016, 13:14

Israël : contrat avec la Jordanie pour la fourniture de gaz de Méditerranée

AFP le 26 sept. 2016

Un consortium américano-israélien développant les réserves israéliennes de gaz en mer Méditerranée a annoncé lundi la signature d'un premier accord de fourniture de gaz à la Jordanie à partir du gisement de Leviathan.


L'Américain Noble, principal partenaire du consortium, a indiqué dans un communiqué que l'accord signé lundi avec la National Electric Power Company of Jordan (NEPCO) portait sur 8,4 millions de mètres cubes de gaz par jour sur une période de 15 ans, avec une option de 1,4 million de mètres cubes supplémentaires.

Le contrat porte sur environ 10 milliards de dollars et la fourniture devrait commencer en 2019, au début de l'exploitation du gisement de Leviathan, précise Noble dans un communiqué.

Israël développe sa production de gaz à partir des champs de Tamar et de Leviathan, découverts en 2009 et 2010. L'exploitation de Tamar a débuté en 2013, mais pas celle de Leviathan qui possède des réserves beaucoup plus importantes.

Le contrat annoncé lundi est le premier pour L'exportation de gaz depuis le gisement de Leviathan. Le consortium fournira dès fin 2016 du gaz extrait du gisement de Tamar à deux autres compagnies jordaniennes, Jordan Bromine Company et Arab Potash Company, précise le texte.

Le gisement de Tamar, qui dispose de réserves s'élevant jusqu'à 238 milliards de m3, est situé à 130 km au large de la cité portuaire de Haïfa, sur la côte méditerranéenne. Il fait partie des gisements gaziers très prometteurs découverts ces dernières années au large des côtes d'Israël. L'exploitation de Leviathan doit débuter en 2019 quand les réserves de Tamar commenceront à se tarir.

La découverte de ces réserves a suscité beaucoup d'espoirs en Israël, non seulement en faisant entrevoir l'indépendance énergétique à un pays lourdement dépendant de l'étranger en la matière, mais aussi en lui ouvrant la perspective d'exporter son énergie, notamment vers l'Europe, voire de nouer de nouveaux liens stratégiques dans la région.

"La signature de l'accord d'exportation entre le projet Leviathan et la National Electric Power Company of Jordan (NEPCO) est un jour historique et positionne le projet Leviathan au centre de la carte énergétique régionale", s'est félicité Yossi Abu, président de Delek et Avner Oil Exploration, les membres israéliens du consortium.

"Les partenaires du projet Leviathan continueront à tenter de conclure d'autres accords de long terme avec d'autres clients de Méditerranée orientale, comme l'Egypte, la Turquie et l'Autorité palestinienne", a-t-il ajouté. La Jordanie est, avec l'Egypte, le seul pays arabe avec lequel Israël a signé un accord de paix.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nee-160926

oleotax
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 903
Inscription : 11 janv. 2007, 15:22

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par oleotax » 01 oct. 2016, 19:45

La découverte de ces réserves a suscité beaucoup d'espoirs en Israël, non seulement en faisant entrevoir l'indépendance énergétique à un pays lourdement dépendant de l'étranger en la matière,
Un consortium américano-israélien développant les réserves israéliennes de gaz en mer Méditerranée a annoncé lundi la signature d'un premier accord de fourniture de gaz à la Jordanie à partir du gisement de Leviathan.
Comment peut-on annoncer cela dans un même communiqué ?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 18 nov. 2016, 22:48

Israël met aux enchères 24 blocs d'explorations pétro-gaziers offshores jusqu'à 400 km2 chacun.
Israel Accepting Bids For 24 Offshore Exploration Block

JERUSALEM, Nov 15 (Reuters)

Israel on Tuesday said it was accepting bids for the rights to drill in 24 offshore exploration blocks as the country looks to bolster its oil and gas sector.

Large natural gas deposits have already been found off Israel's Mediterranean coast, and Israel expects the new tender will attract a host of foreign operators, leading to further discoveries.

Israel's Energy Ministry also released results from a study conducted by Paris-based consultant Beicip-Franlab that estimated there are still 2,137 bcm of natural gas and 6.6 billion barrels of oilto be discovered in Israeli waters.

Licenses will be awarded for a three-year period with an opportunity to extend another three years if work has begun. The individual blocs are up to 400 square kilometers (154 square miles) in size.
http://www.rigzone.com/news/oil_gas/a/1 ... ion_Blocks

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 08 déc. 2016, 20:42

La société Grecque Energean va investir 1 milliard de $ dans les champs gazier de Karish and Tanin en offshore Israelien. 68 milliards de réserves estimées.

Energean to invest $1b in Israeli gas fields

8 Dec, 2016

The Greek energy company expects to produce gas from the Tanin and Karish offshore fields by 2020.

Greek oil and gas exploration company Energean, which has acquired the Karish and Tanin offshore gas fields, says that within six months it will present Israel's Ministry of National Infrastructures, Energy and Water Resources with its plan to develop the fields. On Tuesday, the Israeli government's Petroleum Council recommended acceptance of the deal in which Energean will buy the fields from Delek Group Ltd. and Noble Energy Inc. for $148 million.

Karis and Tanin together contain an estimated 68 billion cubic meters of natural gas. Energian says that it estimates gas production could begin by 2020 and that the cost of developing the fields will be about $1 billion.

Energean chairman, CEO and founder Mathios Rigas said, “We are delighted to have received the approval of the Israeli Government on this transaction and for their swift consideration of the matter. The acquisition of Karish and Tanin and their development is a significant step for Energean, but it is also a big milestone for Israel in developing its gas strategy, by bringing competition in the local market. Energean is committed to delivering a mutually beneficial and successful development and gas sales program as partners with the Israeli government.”

He added, “Karish and Tanin will supply the Israeli domestic market for many years and we are eager to press ahead with its development as soon as possible. We will be submitting a comprehensive Field Development Plan within six months of closing the transaction, and will be selecting our proposed contracting partners in the near future. We will also be starting negotiations with potential gas users and are confident that we can deliver competitive gas prices and services for the Israeli consumers.”

The Karish and Tanin plan is the third plan that Energean is committed to over the next few years with development programs being prepared for the Epsilon (North Aegean Sea) and West Katakolon (Western Greece/Ionian Sea) with combined 2P reserves of 25 MMbbl. Energean has additional exploration acreage in Western Greece, Montenegro and Egypt. The company anticipates an investment of around $1.3 billion in exploration and development (including Karish and Tanin) over the next 5 years.
http://www.globes.co.il/en/article-ener ... 1001165659


Image

http://www.lngworldnews.com/energean-ag ... as-fields/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 14 déc. 2016, 15:27

Leviathan en Méditerranée. Gaz Israélien : début de l'exploitation?

Aharon Kahn 04 dec 2016

Image

Après des années de retard, Israël s’engage dans son plus vaste projet d’infrastructure jamais réalisé avec le développement de l’énorme champ de gaz offshore Leviathan en Méditerranée. La première phase implique un investissement initial de 4 milliards de dollars pour produire 12 milliards de mètres cubes de gaz par an pour les clients nationaux ainsi que, dans un premier temps, les marchés jordanien, palestinien et égyptien.

Mais ce n’est que le début. L’investissement éventuel dans le Léviathan et les projets connexes de gazoducs à l’exportation pourrait dépasser 10 milliards de dollars ou plus, avec d’autres clients possibles en Turquie et en Europe.

Au cours des dernières semaines, les partenaires de Leviathan, Noble Energy Inc., le groupe israélien Delek Group et Ratio Oil Exploration, ont alloué des financements à des institutions financières étrangères, dont JP Morgan et HSBC.

Le consortium Leviathan a signé des accords avec la National Electric Power Co. de Jordan et deux clients israéliens, dont un troisième devrait être annoncé dans les prochains jours. Delek a déclaré qu’il y a des pourparlers avec plus d’une douzaine de clients nationaux et étrangers, et les transactions devraient être signées dans les prochaines semaines.

L’ingénieur Wood Group Mustang, basé à Houston, a remporté en juillet dernier le premier contrat majeur, soit 120 millions de dollars en ingénierie et conception.

La première phase du développement de Leviathan comprend le forage de huit puits de production, qui seront reliés à une plate-forme offshore de production et de traitement et, de là, par pipeline sous-marin à deux points d’entrée le long de la côte israélienne. “Environ 60% du projet a déjà été finalisé, y compris une grande partie de l’approvisionnement”, a déclaré Yossi Abu, PDG de Delek Drilling. Deux cents ingénieurs travaillent actuellement sur la planification détaillée de la plate-forme offshore, a-t-il ajouté. Les partenaires Leviathan se sont engagés à commencer la production commerciale à la fin de 2019.

On estime que Noble envisagerait de vendre 10% de sa participation dans Leviathan pour lever des fonds pour le développement, selon les médias israéliens, mais la société n’a pas commenté cela. Noble possède près de 40% des parts dans le champs, Delek en possédant 44%. Noble a vendu des actifs dans de plus petits nappes voisines pour environ 438 millions de dollars, a déclaré le journal Haaretz.

Une deuxième phase d’expansion de la production à 21 milliards de m3 par an pour un coût de 2,5 milliards de dollars dépendra des accords d’exportation potentiels avec la Turquie, l’Égypte et les pays du sud de l’Europe. “Un pipeline vers la Turquie pourrait être opérationnel dès que la production commerciale commencera”, a prédit Yuval Steinitz, ministre israélien de l’énergie et de l’eau, lors d’une récente conférence sur l’énergie à Tel Aviv.

Des pourparlers sont déjà en cours avec la Turquie suite au dégel des relations entre les deux pays après une discorde de six ans.

Le ministre israélien de l’énergie s’est réuni le mois dernier à Istanbul avec son homologue turc, Berat Albaryrak, pour discuter des futures livraisons de gaz à la Turquie et éventuellement à l’Europe en utilisant les réseaux existants.

Le gaz serait transporté via un pipeline sous-marin d’une longueur de 500 kilomètres allant du champ Leviathan à la côte méditerranéenne méridionale de la Turquie. Une estimation initiale du coût du pipeline est de 2 milliards de dollars. Des sources israéliennes ont déclaré que la société d’État Eilat to Ashkelon Pipeline Co. devrait achever en mars une planification technique et une analyse économique du gazoduc d’Eilat vers Ashkélon.

En plus des ventes au marché intérieur égyptien, les discussions ont repris sur les expéditions éventuelles de gaz du Léviathan et des champs voisins de Tamar vers deux usines de GNL largement inactives sur la côte méditerranéenne égyptienne (voir la carte). Ce plan impliquerait la construction d’un gazoduc de 450 km de long. Les usines de GNL sont détenues par Shell et l’Union Fenosa d’Espagne.

Un plan encore plus ambitieux propose de construire un pipeline de 1 300 km qui transportera le gaz du champ Leviathan et un champ voisin, nouvellement découvert, au large des côtes de Chypre, vers Chypre elle-même et vers la Grèce. Ensuite, il serait lié avec les lignes de transmission existantes à l’Italie.

Une étude de faisabilité réalisée par IGI-Poseidon pour la Commission européenne a estimé le coût à 5,7 milliards de dollars, mais le rapport a révélé que le total serait sensiblement inférieur à une usine de GNL offshore. “Israël considère les exportations de gaz vers l’Europe comme importantes d’un point de vue stratégique”, a déclaré Chen Herzog, économiste en chef et expert en énergie chez BDO Consulting à Tel Aviv

Mais Herzog a ajouté que le pipeline vers la Grèce dépendrait probablement de la découverte de plus de gaz sur les sites au large des côtes d’Israël. À la mi-novembre, le ministère de l’énergie et de l’eau a lancé des appels d’offres pour 24 autres blocs offshore, situés à proximité de découvertes existantes, dans le cadre d’un effort visant à attirer des compagnies internationales d’énergie vers ses eaux extracôtières.

“L’économie israélienne sera bénéfique car, jusqu’à présent, elle a dû faire face à des contraintes sur l’approvisionnement en gaz. Une fois que Leviathan est en ligne, il y aura des approvisionnements suffisants pour répondre à la demande en expansion rapide ainsi que des quantités importantes pour l’exportation », a déclaré Herzog. La balance des paiements d’Israël s’améliorera et le secteur industriel bénéficiera d’un avantage concurrentiel, a-t-il noté.

La bourse de Tel Aviv a réagi positivement aux derniers développements concernant Léviathan, et les partenaires israéliens – Delek Group et Ratio – ont été en mesure de mobiliser facilement les fonds nécessaires au développement.
http://www.israelvalley.com/news/2016/1 ... ploitation

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 27 déc. 2016, 20:39

Le groupe Total retenu pour l’exploration de gaz offshore à Chypre

27 déc 2016

Le géant pétrolier français ainsi que les groupes ExxonMobil et Eni figurent parmi les entreprises sélectionnées par l’Etat chypriote pour l’exploration de champs gaziers au large de l’île. Huit groupes s’étaient portés candidat en juillet pour obtenir des permis d’exploration dans trois blocs (6, 8 et 10) en mer Méditerranée orientale, certains regroupés en consortium, précise le gouvernement dans un communiqué.

ancé l’été dernier, l’appel d’offres pour l’attribution des permis d’exploration de gaz et de pétrole offshore dans trois blocs, avait reçu des manifestations d’intérêt d’Eni, de Total, de Statoil, d’Exxon Mobil, de Qatar Petroleum et de Cairn Energy. Le gouvernement a finalement dévoilé les lauréats la semaine dernière attribuant le bloc 10 (le plus convoité) au géant américain ExxonMobil, tandis qu’Eni et Total gagnaient le bloc 6. Le groupe italien devrait également pouvoir négocier avec le gouvernement chypriote pour le bloc 8.

« Les trois candidats retenus vont maintenant commencer les négociations avec le gouvernement chypriote pour établir des contrats d’exploration. Si ces négociations aboutissent, les contrats seront soumis au Conseil des ministres. S’il les approuve, les compagnies retenues se verront délivrer des permis d’exploration« , précise le communiqué des autorités chypriotes.

Les zones ouvertes à l’exploration lors de ce dernier appel d’offres sont situées près de l’endroit où Eni a fait d’importantes découvertes offshore dans le champ gazier égyptien Zhor, qui pourrait abriter 850 milliards de mètres cubes. Total dispose déjà de droits d’exploration sur un bloc situé près de Zohr en vertu d’un précédent appel d’offres.
http://lenergeek.com/2016/12/27/groupe- ... -a-chypre/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 24 févr. 2017, 12:44

Gisement de gaz Leviathan (Israël) : étape historique pour son financement.

24 fev 2017

Les quatre compagnies partenaires dans l’exploitation du gisement de gaz Leviathan ont annoncé à la bourse qu’elles ont pris la décision définitive d’investir pour le développement du site.
La première étape s’étalera sur trois ans avec un investissement de près de quatre milliards de dollars.


Les travaux concerneront essentiellement les forages sous-marins et l’installation des systèmes de canalisation. Ces compagnies estiment qu’elles pourront exploiter le gaz d’ici 2019.

Les quatre partenaires sont Noble Energy, Leviathan, Delek Kidouh’im et Avner Oil Exploration. Le ministre des Infrastructures nationales, de l’Energie et de l’Eau, Youval Steinitz, s’est félicité de cette bonne nouvelle. Le gisement Leviathan est situé 130 km des côtes israéliennes.

Les estimations quant à sa production se situent entre 500 et 600 milliards de mètres cubes. (

LE PLUS.
Le champ gazier du Léviathan est un champ gazier de la mer Méditerranée près des côtes israéliennes. Découvert en juin 2010, à 130 km à l’ouest de Haifa, dans le bassin Levantin, le Liban, Chypre et Israël se disputent sa propriété.

Le 30 mars 2013, Israël commence à pomper le gaz du champ de Tamar découvert en Méditerranée en 2009, d’une capacité de 238 milliards de mètres cubes..
http://www.israelvalley.com/news/2017/0 ... inancement

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 11 mars 2017, 13:15

Total décroche un deuxième contrat d'exploration gazière offshore à Chypre

AFP le 07 mars 2017

L'Américain ExxonMobil, le Français Total, l'Italien Eni et Qatar Petroleum ont obtenu des contrats d'exploration d'hydrocarbures au large de l'île, a annoncé mardi à la presse le ministre chypriote du Commerce.

ENI et Total ont obtenu les droits d'exploration pour un des trois blocs qui faisaient l'objet du troisième appel d'offres des autorités chypriotes, ENI en a sécurisé un autre pour lui seul et ExxonMobil et Qatar Petroleum se sont associés pour le troisième.

Ces contrats vont être approuvés le 17 mars en conseil des ministres et les permis d'exploration pourront alors être délivrés.

"Les compagnies sont plutôt optimistes quant aux perspectives (pour les hydrocarbures) en Méditerranée orientale et plus spécifiquement dans la zone économique exclusive de Chypre", a expliqué le ministre du Commerce George Lakkotrypis.

Certaines sociétés pourraient commencer les forages d'exploration cette année, a-t-il dit.

Les dernières zones ouvertes à l'exploration sont situées non loin du champ gazier égyptien Zohr, où Eni a fait d'importantes découvertes offshore avec des réserves qui pourraient abriter 850 milliards de mètres cubes.

La découverte de Zohr a suscité l'espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de Chypre.

Total et Eni disposent déjà de droits d'exploration sur un bloc situé près de Zohr, en vertu d'un précédent appel d'offres.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre, dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz. Son exploitation n'a toutefois pas encore commencé.

Chypre espère devenir à terme un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l'Europe et l'Asie à l'horizon 2022. Mais il lui faut pour cela trouver davantage de réserves gazières.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... e-170307-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 06 avr. 2017, 19:33

Chypre : Total signe un nouveau contrat d’exploration offshore

Publié le 06/04/2017

Le français Total et l’italien Eni ont signé le 6 avril de nouveaux contrats d’exploration offshore avec le gouvernement chypriote.

Image
Chypre vient de signer les contrats d'exploration relatifs aux blocs 6, 8 et 10 attribués suite à son troisième round d'attribution de licences en mer. (Photo IHS Markit)
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... n-offshore

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 17 juin 2017, 13:26

Le projet de gazoduc israélo-chyprio-grec, une « révolution » selon Netanyahou

AFP le 15 juin 2017

Le Premier ministre israëlien, Benjamin Netanyahou, a jugé jeudi "révolutionnaire" le projet de gazoduc East Med devant relier son pays à Chypre et la Grèce, à l'issue d'une rencontre tripartite à Thessalonique (nord).

"Nous avons discuté de production de l'énergie, de la production et du transfert de l'énergie électrique mais aussi et surtout de la construction du gazoduc East Med, qui va constituer une révolution, un ouvrage très prometteur", a déclaré M. Netanyahu. Il venait de s'entretenir avec le président chypriote Nikos Anastasiades et son homologue grec Alexis Tsipras, pour leur troisième rendez-vous trilatéral en un an et demi.

En avril, lors d'une réunion ministérielle à Tel-Aviv, les trois pays et l'Italie s'étaient engagés, en présence du commissaire européen pour l'Energie, Miguel Arias Canete, à avancer ce projet de gazoduc sous-marin reliant la Méditerranée orientale au sud de l'Europe. "Ce sera le gazoduc sous-marin le plus long et le plus profond du monde", avait alors déclaré le ministre israélien de l'Énergie, Yuval Steinitz.

D'un coût de 5,8 milliards d'euros, ce gazoduc devrait acheminer le gaz récemment découvert aux larges des côtes chypriotes et israéliennes en Europe, réduisant ainsi la dépendance du continent à l'égard de l'énergie russe. Alors que des études de faisabilité ont été achevées, le développement du projet ne devrait pas toutefois commencer avant plusieurs années, et le pipeline ne serait opérationnel qu'en 2025.

Le gazoduc EastMed est "un projet qui contribue à la sécurité énergétique pour nos pays et d'autres pays en Europe", a affirmé M. Anastasiades. Alexis Tsipras a rappelé que la découverte des gisements de gaz ces dernières années en Israël et à Chypre a renforcé "la coopération stratégique" entre ces pays, un facteur qui contribue également "à la paix et la stabilité de la région".

Traditionnellement pro-arabe, Athènes a renforcé ces dernières années de crise ses relations commerciales et énergétiques avec Israël, comptant surtout sur une coopération technologique. Le trio s'est donné rendez-vous pour une prochaine réunion en décembre 2017 à Chypre.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... hou-170615

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Gaz au large de Israel / Liban / Chypre

Message par energy_isere » 15 juil. 2017, 13:13

Chypre poursuivra les explorations de gaz malgré la mise en garde d'Ankara

AFP parue le 13 juill. 2017

Chypre a affirmé jeudi qu'elle poursuivra l'exploration de gisements gaziers au large de l'île malgré la mise en garde cette semaine d'Ankara contre la réalisation de projets dans ce domaine.


Plus tôt dans la journée, le ministre turc des Affaires étrangères a indiqué que son pays prendrait des mesures contre l'exploration de gaz par les autorités chypriotes, sans donner plus de détails.

Lundi, quelques jours après l'échec du dernier round de négociations sur la réunification de l'île méditerranéenne, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait mis en garde les compagnies internationales contre d'éventuels projets gaziers à Chypre.

Le lendemain, le Premier ministre grec Alexis Tsipras avait lui soutenu "les droits souverains" de Chypre à l'exploitation de ses gisements gaziers.

Chypre est divisée depuis 1974 et l'invasion de l'armée turque du tiers nord de l'île en réaction à un coup d'Etat nationaliste visant à la rattacher à la Grèce. L'entité chypriote turc installée dans le nord n'est reconnue que par Ankara.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre, dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz. Son exploitation n'a toutefois pas encore commencé.

Chypre espère devenir à terme un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l'Europe et l'Asie à l'horizon 2022. Mais il lui faut pour cela trouver davantage de réserves gazières.

Le ministre chypriote grec de l'Energie George Lakkotrypis a dit jeudi rester impassible devant la position de la Turquie.

"Nous sommes préparés à différents scénarios", a-t-il dit à la radio publique. "Notre perception c'est que la Turquie continuera à nous défier d'une manière ou d'une autre".

Cette montée des tensions intervient alors que les géants français et italien de l'énergie, Total et ENI, pourraient commencer vendredi un test de forage au large de Chypre. Les deux compagnies avaient signé en avril un contrat d'exploration d'hydrocarbures.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... ara-170713

Répondre