Du Gaz naturel de schistes en France ?

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Alter Egaux » 03 avr. 2011, 21:38

Gaz de schiste: L'UMP va déposer une proposition de loi pour les interdire
Mis à jour le 01.04.11 à 19h11

Le président du groupe UMP de l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a déposé vendredi une proposition de loi visant à interdire l'exploitation de gaz de schiste et à abroger les permis déjà accordés. Devant les critiques émanant de tout l'éventail politique, le Premier ministre, François Fillon, a prolongé et élargi le 11 mars le moratoire sur la recherche et le forage de gaz ou d'huile de schiste, en attendant la remise fin avril des conclusions de diverses missions d'information, dont une créée par l'Assemblée.

«Ce moratoire, par définition limité dans le temps, n'apporte pas de solution pérenne», déclare le «patron» du groupe UMP dans l'exposé des motifs de sa proposition de loi. Aussi demande-t-il l'interdiction de l'exploitation de gaz de schiste sur le territoire national et l'abrogation des permis déjà accordés. Les critiques dénoncent les méthodes de forage nocives pour l'environnement qui, soulignent-ils, nécessitent d'importantes quantités d'eau et de détergents et menacent de provoquer de fortes pollutions.

Le gouvernement a octroyé en mars 2010, notamment à Total et GDF Suez, des permis de prospection dans trois zones situées dans le sud de la France, qui sont donc suspendus. D'autres permis ont été gelés en Seine-et-Marne, département où est élu Christian Jacob. La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a réaffirmé il y a quelques jours devant les députés qu'il n'y aurait pas d'exploitation de gaz ou d'huile de schiste si les procédés d'extraction avaient une incidence écologique «désastreuse».

Le groupe socialiste de l'Assemblée a lui aussi déposé une proposition de loi visant à interdire la recherche d'hydrocarbures «non conventionnels», qui sera débattue en séance publique le 12 mai par les députés.
http://www.20minutes.fr/ledirect/699323 ... -interdire
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58153
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par energy_isere » 05 avr. 2011, 19:22

Gaz de schiste : rendez-vous le 12 mai à l’Assemblée Nationale

Le 05 avril 2011 Usine Nouvelle

L'interdiction de l'exploitation des gaz de schiste et l'abrogation des permis existants seront examinées à l'Assemblée nationale le 12 mai. L'idée d'un moratoire semble aujourd'hui faire consensus : cela fait l’objet d’une proposition de loi socialiste, et d’un projet de loi de l’UMP via Christian Jacob et Jean-Louis Borloo.

"L'exploration et l'exploitation de gaz et d'huile de schiste sont interdites sur le territoire national", indique le texte des députés PS et apparentés inscrit à l'ordre du jour. "Sous réserve de décision de justice ayant acquis autorité de chose jugée, tout permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux est abrogé", ajoute le président du groupe PS Jean-Marc Ayrault.

L'ancien ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a déposé une proposition de loi hier à l'Assemblée nationale pour interdire le gaz de schiste en France. L’objectif est de "donner à l'Etat les moyens d'interdire la recherche et l'exploitation immédiates" des gaz et huiles de schiste, indique le texte du projet. Le patron des députés UMP, Christian Jacob, avait fait de même vendredi.

Ces annonces surviennent alors que Gasland, documentaire de l'Américain Josh Fox sur les méfaits du gaz de schiste, a été diffusé hier sur Canal + et sort demain en salles.
http://www.usinenouvelle.com/article/ga ... le.N149565

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Alter Egaux » 05 avr. 2011, 19:25

Borloo, qui a signé les contrats de recherche 3 fois 5 ans, a aujourd'hui bon dos de revenir sur sa posture... présidentiable (?)
Dernière modification par Alter Egaux le 06 avr. 2011, 11:00, modifié 1 fois.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58153
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par energy_isere » 05 avr. 2011, 19:58

Alter Egaux a écrit :Borloo, qui a signé les contrats de recherche 3 fois 5 ans, à aujourd'hui bon dos de revenir sur sa posture... présidentiable (?)
Et bien justement, de Jean Luc Bennahmias :
Gaz de Schiste : Borloo, Je n'ai pas fait exprès !

Sa déclaration de ce jour sur les Gaz de Schiste sonne comme un aveu bien révélateur :

Entre autre poste, M.Borloo fut ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire de 2008 à juin 2009 mais mieux encore, de juin 2009 au mois de novembre 2010, ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat. Donc Ministre de beaucoup de choses sauf des Gaz de Schiste !

Malgrè son départ du dernier gouvernement fillon, M.Borloo reste de fait "Le" responsable politique le plus connaisseur de l'action écologiste du gouvernement de cette mandature présidentielle.
Et pourtant, devinez quoi, le voilà qui affirme aujourd'hui que : "le droit ne donne pas toujours à l’Etat et au public les moyens de s’informer et de s’opposer à des projets susceptibles de s’avérer dangereux".

Traduction : j'ai signé plusieurs autorisations d'exploitation de gaz de Schiste mais je n'avais pas les moyens de m'y opposer. Mon super ministère était un éléphant aux pieds cassés, ma montagne était une souris.

Nos ministères de la république seraient donc sans moyens, dépourvus d'autonomie et de marges de manoeuvre !

Mais soyons beaux joueurs, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. De là à se vouloir le chantre de l'opposition à l'exploitation des gaz et huiles de schistes, c'est un peu grossier.
http://jean-lucbennahmias.blogs.nouvelo ... xpres.html

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Alter Egaux » 06 avr. 2011, 11:07

J'ai fait une conférence sur le Gaz de Schistes, à plusieurs, et j'avais une intervenante assez compétente pour m'aider, après la diffusion de Gasland.
Elle a expliqué que les puits de gaz de schistes avaient une courbe de Hubbert dont le pic de production ne dépassait rarement 2 ou 3 ans.
En gros, les contrats de 3 x 5 ans de "recherche" suffisent à exploiter largement dès les premiers 5 ans les puits.

La "naïveté' de Borloo ressemble plus à une complicité active qu'à de l'incompétence crasse.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 461
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Philippe » 07 avr. 2011, 18:03

L’Energy Information Administration américaine (EIA) vient de publier une estimation des réserves de shale gas dans 32 pays hors USA. Le volumineux document (51,4 Mb) peut être téléchargé au lien : http://www.eia.doe.gov/analysis/studies ... report.pdf. La France est créditée de 180 TCF (180 000 milliards de pieds cubes), alors que sa consommation annuelle est de 1,73 TCF. Cela donnerait 104 années de réserves au rythme actuel... Le Bassin Parisien est crédité de 76 TCF et le Bassin du Sud-Est de 104 TCF. Les huiles de schistes ne sont pas considérées dans cette étude. On trouvera les données sur la France aux pages VII-1 à VII-11, soit les pages 187 à 197 du fichier pdf.

Un bémol quand même, les auteurs avouent leur ignorance du potentiel du Bassin Parisien, et lui appliquent, par une extrapolation hardie, les caractéristiques d’un analogue polonais.

C’est à prendre pour ce que ça vaut, pas grand-chose, mais ça a le mérite de classer les bassins par ordre d’importance, ce qui met la France et la Pologne loin devant le peloton, avec à elles deux 57% des réserves attendues en Europe (hors Russie). Cela permet de comprendre les grandes manœuvres en cours dans le shale gas en Europe.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7652
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par phyvette » 07 avr. 2011, 22:07

Alter Egaux a écrit :Borloo, qui a signé les contrats de recherche 3 fois 5 ans, a aujourd'hui bon dos de revenir sur sa posture...

Présidentiable (?)
Ben justement Jean-Louis Borloo vient d'annoncer officiellement son départ de l'UMP.
L'ancien ministre de l'écologie a précisé que sa candidature à la présidentielle et probable pour le Parti Radical.

Jean-Louis Borloo a annoncé son départ de l'UMP pour réunir une grande alliance centriste qui a vocation à remporter la présidentielle.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8499
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Remundo » 07 avr. 2011, 22:24

vouallalalala... :shock: :shock:

Ah ben alors, on tient là une solution pour remettre la France sur le bon chemin \:D/

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Lansing » 08 avr. 2011, 09:52


Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5642
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par mahiahi » 08 avr. 2011, 10:25

Philippe a écrit :L’Energy Information Administration américaine (EIA) vient de publier une estimation des réserves de shale gas dans 32 pays hors USA. Le volumineux document (51,4 Mb) peut être téléchargé au lien : http://www.eia.doe.gov/analysis/studies ... report.pdf.
Bravo! Très bien.
Philippe a écrit :La France est créditée de 180 TCF (180 000 milliards de pieds cubes), alors que sa consommation annuelle est de 1,73 TCF.
Je précise : la consommation annuelle de gaz naturel, évidemment ;-)
Philippe a écrit : Cela donnerait 104 années de réserves au rythme actuel...
Évidemment moins, puisque ça mordrait sur notre consommation de pétrole
Philippe a écrit : Un bémol quand même, les auteurs avouent leur ignorance du potentiel du Bassin Parisien, et lui appliquent, par une extrapolation hardie, les caractéristiques d’un analogue polonais.
...
C’est à prendre pour ce que ça vaut, pas grand-chose, mais ça a le mérite de classer les bassins par ordre d’importance, ce qui met la France et la Pologne loin devant le peloton, avec à elles deux 57% des réserves attendues en Europe (hors Russie). Cela permet de comprendre les grandes manœuvres en cours dans le shale gas en Europe.
Ouais, mais ils ont pris comme base un gisement prometteur, donc la France parait prometteuse aussi...
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
akochan
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 882
Inscription : 15 mai 2008, 19:02
Localisation : même les chats sont surpris par la crise

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par akochan » 08 avr. 2011, 15:02

Grand titre ce matin dans notre journal local, l'union. L'état a autorise dans le plus grand secret à rechercher des hydrocarbures dans les Ardennes.
Quel enfoiré de première ce Sarko. :evil: :evil: :evil: Il va vraiment manger a tous les râteliers. On a déjà une centrale nucléaire dans le département et il veut nous pourrir l'eau que l'on boit. J'avais vu le documentaire sur le gaz de schiste sur la chaîne cryptée et beaucoup de politiques et de compagnies gazières n'ont aucun respect pour la vie humaine.
Je ne pensais pas que ce gouvernement de m.... était descendu aussi bas a commencer par borloo qui retourne sa veste.

Le lien ici http://www.lunion.presse.fr/article/ard ... ans-le-gaz

Il y a une pétition a signer ici également.

Http://nogazaran08.fr

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58153
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par energy_isere » 08 avr. 2011, 15:08

akochan a écrit :Grand titre ce matin dans notre journal local, l'union. ...........
Le lien ici http://www.lunion.presse.fr/article/ard ... ans-le-gaz
.........
Je lis :
Dans le droit français, le sous-sol (à partir de 10 mètres de profondeur) appartient à l'État (contrairement aux États-Unis, où il appartient au propriétaire du terrain).
Je savais que le sous sol appartient à l'État , mais je ne connaissais pas la limte de profondeur.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5642
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par mahiahi » 08 avr. 2011, 15:27

Intéressant, alors tout ce que je trouve à moins de 10m de profondeur sur mon terrain m'appartient?
Par contre, il doit y avoir une adaptation dans le cas des "trésors", parce qu'on enfouit rarement à plus de 10m
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58153
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par energy_isere » 08 avr. 2011, 15:43

mahiahi a écrit :Intéressant, alors tout ce que je trouve à moins de 10m de profondeur sur mon terrain m'appartient?
Par contre, il doit y avoir une adaptation dans le cas des "trésors", parce qu'on enfouit rarement à plus de 10m
Réponse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%C3%A9sor
Wikipedia a écrit :En France
Dans la loi française, la notion de trésor recouvre « toute chose cachée ou enfouie sur laquelle personne ne peut justifier sa propriété, et qui est découverte par l'effet du pur hasard » (art. 716 du Code civil). Elle concerne uniquement les choses mobilières. Elle s'applique même si l'objet n'est pas enfoui, mais simplement caché à la vue, et si la découverte se fait en plusieurs temps. Un trésor appartient à son inventeur (la personne qui le découvre) si celui-ci possède le terrain où la découverte a été faite ; à défaut, il appartient pour moitié à l'inventeur et pour moitié au propriétaire.

Si la découverte n'est pas fortuite, par exemple si la personne à l'origine de la découverte a utilisé un détecteur de métaux, la propriété revient au propriétaire du terrain (art. 552 du Code civil). Si la fouille a été effectuée sans autorisation, son auteur est également passible de poursuites pénales.

Les découvertes archéologiques relèvent d'une réglementation particulière.

« Un patrimoine culturel est inaliénable et appartient à la société » explique Éric Rieth, responsable de l'archéologie sous-marine au musée de la Marine, à Paris. Et cela s'applique aussi bien pour les trésors subaquatiques que terrestres. Pour la partie sous-marine, le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) est chargé d'exploiter toutes les épaves relevant du droit français qui ont une importance archéologique, historique ou artistique. Les trésors terrestres sont tout autant protégés. La loi de 1989 interdit l'usage de détecteurs de métaux pour la recherche d'objets « pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie » sans avoir obtenu une autorisation administrative.

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 461
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: Du Gaz naturel de shistes en France ?

Message par Philippe » 08 avr. 2011, 16:42

Il me paraît opportun de mettre un bémol à l’hystérie collective sur la recherche d’hydrocarbures dans le sous-sol.

Il se trouve que la société THERMOPYLES, citée dans l’Union, c’est moi (la société PILATUS ENERGY s’est retirée le 31 décembre 2009). Monsieur Guillaume LEVY aurait parfaitement pu chercher à me joindre, dans la mesure où je ne me cache pas, mais il ne l’a pas fait. J’ai laissé un message à L’Union à Charleville-Mézières lui demandant de me joindre, parce qu’il faut remettre du bon sens dans le système.

L’objectif géologique de la recherche de pétrole dans les Ardennes est le « biseau des sables du Rhétien ». Un objectif tout ce qu’il y a de conventionnel, à des années-lumière des gaz et pétrole de schistes. Un minimum de recherche documentaire aurait montré que les roches-mères du Bassin Parisien, dans lesquelles on recherche habituellement les gaz et pétroles de schistes, sont trop peu profondément enfouies à cet endroit pour avoir engendré des hydrocarbures. A Grandpré, au sud du permis, la base du Lias est à 1089 mètres, alors qu’il faut une profondeur minimale d’enfouissement de 2300 mètres pour que la maturation de la matière organique ait lieu. Le Toarcien lui-même, objectif principal de la recherche des pétroles de schistes, est présent entre les profondeurs de 667 et 745 mètres. Aucune chance d’y trouver quoi que ce soit... Les terrains remontent vers le nord, et les mêmes horizons géologiques sont en surface au nord du permis, et donc y sont, a fortiori, encore moins propices. Il n’y aura pas de recherche de pétroles ou de gaz de schistes dans les Ardennes, pour ce qui concerne THERMOPYLES.

Le réservoir du Rhétien qui est recherché est un sable d’excellente qualité, épais d’une dizaine de mètres, avec une perméabilité, pour les gens que ça intéresse, de 500 millidarcys environ, soit une perméabilité excellente. Il n’y a aucune raison de réaliser des fracturations hydrauliques dans un tel niveau géologique, qui n’a pas besoin de ça pour produire. N’importe quel pétrolier pourra confirmer mes dires. Il n’y a même pas besoin de réaliser des forages horizontaux, sauf pour minimiser l’impact sur le foncier.

Il n’y a aucune raison d’alerter 120 maires et 120 conseils municipaux, alors que nous ne savons toujours pas (les études sur données existantes sont encore en cours) où il faudra chercher. On cherche, en effet, une accumulation de pétrole de quelques kilomètres carrés (moins de 20 kilomètres carrés dans tous les cas). Il y a de fortes chances pour que les recherches ne se fassent que sur deux ou trois communes au maximum. Lorsque ces communes seront identifiées, j’irai moi-même, comme je l’ai systématiquement fait dans les mêmes circonstances depuis 15 ans, sans incident à ce jour, à la rencontre des élus et des populations pour leur expliquer ce que nous envisageons de faire et pour travailler avec eux de façon à réaliser les opérations dans les meilleures conditions pour la collectivité. J’espère que, ce jour-là, le journal se fera l’écho de ce qui se passe vraiment sur le terrain.

Quant à la prétendue opacité des procédures, il faut savoir que les dossiers de demandes de permis sont adressés au Ministère, avec copie à la préfecture et à la DREAL (ex-DRIRE). Dans le cas des Ardennes, c’est la DREAL de Champagne-Ardenne qui a instruit le dossier au niveau local. Les diverses administrations (agriculture, armée, environnement, action sanitaire et sociale, culture, etc.) ont été consultées et ont été invitées à faire leurs observations. Tout ceci a été rassemblé dans le rapport de la DREAL. La demande a ensuite été instruite au Ministère, est passée devant le Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies, et l’arrêté ministériel a été publié au Journal Officiel de la République Française. Il me reste à dire que M. SARKOZY n’a rien à voir là-dedans. La procédure a été introduite au printemps 2006, un an avant l’élection présidentielle.

Merci de ne pas dramatiser des choses somme toute banales.

Répondre