Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Europe

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 07 juin 2011, 20:09

GE dévoile une nouvelle génération de centrale électrique hybride

Le 07 juin 2011 Usine Nouvelle

Le concept de cette centrale à tout faire, ou presque, a été présenté par Ricardo Cordoba, PDG de la branche énergie de General electric pour l'Europe. L'un des événements de ce 7 juin au salon italien Powergen, à Milan.

"Une grande avancée dans la combinaison des sources conventionnelles et renouvelables pour la production d'électricité", telle est la description faite par Ricardo Cordoba au sujet la nouvelle génération de centrale électrique hybride. Une centrale qui selon le PDG de la branche énergie de GE pour l'Europe "repousse les limites en matière de rendement et de bonne utilisation des ressources fossiles".

Cette centrale d'un nouveau type sera installée en Turquie dans la région des derviches touneurs à Karaman dans le sud de l'Anatolie à 1100 m d'altitude. Elle sera composée d'une turbine à gaz de 550 MW avec cycle combiné vapeur. S'ajouteront un parc éolien de 22MW équipé de machines GE et une centrale solaire thermodynamique à concentration de 50MW. GE fournira l'ingénierie globale, les équipements et la maintenance ultérieure.

Le projet a été initié par Metcap Energy investment, une société créée par l'entrepreneur turc Celal Metin, l'ancien patron du conglomérat Sabançi. Le début des travaux est prévu cette fin d'année sous la supervision (EPC) du groupe turc d'ingénierie Gama. "Le projet est chiffré à 400 millions d'euros, dont un tiers financé en capital et le reste par emprunt. J'ai veillé à ce qu'il utilise les meilleures technologies disponibles au monde" a affirmé Celal Metin qui n'a pas révélé le prix de revient de l'électricité qui sera produite à Karaman.

La turbine à gaz GE de type FlexEfficienciy a été développée à Belfort où elle sera produite à partir de 2013. Il s'agit d'une machine de toute dernière génération capable notamment d'une très rapide montée en puissance (50MW par minute, 28 mn au total à pleine capacité) qui s'inspire des réacteurs d'avions produit par GE.

Cette caractéristique, affirme le groupe américain, permet de la combiner idéalement avec des moyens de production intermittents d'origine renouvelable qui, lorsqu'il font défaut par manque de vent ou de soleil sont ainsi relayés par cette turbine à gaz. Sa mise en route serait de 30 à 40% plus rapide que les produits existants sur ce marché où opèrent par ailleurs des groupes comme Siemens ou Alstom.

12 modules de 4MW chacun

Le lancement commercial de cette nouvelle turbine a été annoncé le 25 mai à Paris, et outre le projet turc, GE en déjà vendu deux au groupe chinois Harbin electric. Selon General Electric, le rendement de la turbine à gaz combinée aux sources renouvelables pourra atteindre au maximum 69% dans le projet turc. Un chiffre théorique qui prend en compte le rendement final du gaz brulé, hors l'investissement dans les sources renouvelables.

Le 6 juin, GE avait annoncé un accord de licence avec la jeune société californienne eSolar spécialisée dans le centrale solaire thermodynamique qui fournira notamment le projet turc. GE doit dans les jours prochains prendre une participation minoritaire dans eSolar qui a recours à une technologie de miroirs plat concentrant les rayons solaires sur une tour et produisant ainsi de la vapeur surchauffée.

"L'intérêt du système, souligne Ricardo Cordoba, est que cette vapeur généré par le soleil peut être directement injectée dans le circuit vapeur classique, ce qui est le cas à Karaman et limite donc l'investissement". Le centrale solaire sera composée de 12 modules d'une puissance de 4MW chacun, un nombre pouvant être étendu le cas échéant.

Selon Celal Metin, la centrale qui consommera 1,3 milliard de m3 de gaz par an (issu du gazoduc Botas) sera connecté au réseau électrique début 2016 dans un pays où la consommation d'électricité croit de près de 10% par an et où les capacité manquent. La Turquie est notamment engagée dans la construction d'une centrale nucléaire fournie clé en main par le russe Rosatom à Akkuyu, face à Chypre. L'ex-empire ottoman a besoin de plus d'une corde à son arc électrique.
http://www.usinenouvelle.com/article/ge ... de.N153317

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 10 juin 2011, 18:44

Une centrale à cycle combiné à gaz bientôt construite dans l’Ain

Le 10 juin 2011 Usine Nouvelle

Unilever, Barilla France, Gefco ou encore Plastic Omnium font partie de la centaine d’entreprises qui ont choisi les 900 hectares du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain pour implanter leurs usines, centres logistiques et autres laboratoires de R&D.

Image

Si 4 500 emplois ont été créés sur la zone, située à une demi-heure de l’agglomération lyonnaise, ce sont 500 personnes que mobilisera prochainement la construction d’une centrale électrique à cycle combiné à gaz. Le chantier, supervisé par l’énergéticien norvégien Statkraft, devrait débuter en 2012. Une fois en exploitation, l’installation emploiera 35 salariés.

C’est dans un souci de respect de l’environnement que sera érigée cette CCG, qui s’inscrit dans un programme plus vaste de modernisation du parc français de production d’électricité à partir d’énergies fossiles, qui verra le déclassement des centrales à charbon les plus polluantes à l’horizon 2016.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... in.N153620
Statkraft s'apprête à lancer son chantier de centrale à cycle combiné au gaz sur la Plaine de l'Ain

L'énergéticien norvégien Statkraft (siège France : Lyon) devrait lancer les travaux de construction d'une centrale à cycle combiné à gaz (CCG) sur le Parc industriel de la Plaine de l'Ain (Saint-Vulbas), à partir de 2012. L'équipement industriel occupera un site de 13 hectares.

500 millions d'euros d'investissement

La construction de cette unité vise à répondre à deux défis majeurs de la production électrique française : l'augmentation de la consommation et la fermeture progressive des centrales à charbon, d'ici à 2015. La phase de construction permettra l'emploi de 500 personnes. En cours d'exploitation, l'unité industrielle, d'une puissance nominale de 800 MW (en deux tranches de 400 MW chacune) emploiera 35 personnes. L'investissement prévu a été chiffré à 500 millions d'euros.
http://www.info-economique.com/actualit ... -ain-66604

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 28 juin 2011, 18:39

Bretagne : appel d'offres pour la centrale à gaz

Le cahier des charges de l'appel d'offres pour la construction d'une centrale à cycle combiné gaz d'une puissance de 450 MW environ, dans la région de Brest (Bretagne), a été arrêté lundi par Eric Besson, Ministre en charge de l'énergie.
L'implantation de cette centrale d'ici 2015 constituera selon les pouvoirs publics, "un pilier majeur du pacte électrique breton" car il vise notamment à sécuriser l'approvisionnement électrique de la Bretagne, particulièrement en hiver.

Les candidats devront proposer un terrain approprié dans le Finistère au sein de l'une des zones délimitées par le cahier des charges : 25 km autour des postes de transformation de Loscoat et La Martyre, et 30 km autour du poste de Brennilis. Ils toucheront une prime fixe annuelle, destinée à couvrir les surcoûts liés à la localisation de l'installation et au calendrier rapide de mise en service.

......................
http://www.enerzine.com/12/12286+bretag ... -gaz+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 27 oct. 2011, 13:59

suite de ce post viewtopic.php?p=289819#p289819 au sujet de la centrale a Gaz de Toul en construction.
La nouvelle centrale CCGN de Toul réceptionne sa turbine à gaz

La construction de la centrale à cycle combiné au gaz naturel (CCGN) de Toul (Meurthe-et-Moselle), commandée initialement par Poweo a franchi un nouveau cap en réceptionnant les éléments du cœur de la centrale.
Alors que la turbine à vapeur et l'alternateur ont été livrés et installés mi-octobre, la turbine à gaz a été livrée le 24 octobre et mise en place le 26 octobre, ont indiqué dans un communiqué Verbund et Siemens.

..............
Pour alimenter le site en gaz, une canalisation de 28 km a été construite spécifiquement par GRT-Gaz depuis Blénod-les-Pont-à-Mousson.
................

Image
http://www.enerzine.com/12/12869+la-nou ... -gaz+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 08 nov. 2011, 21:40

La centrale au gaz naturel de Verberie au Tribunal administratif

Le 08 novembre 2011 par Claire Garnier (Picardie)

Le Tribunal administratif d’Amiens a examiné au cours de l’audience du 3 novembre le projet de centrale électrique au gaz naturel de Verberie (Oise) dans l’Oise. Il a mis son jugement en délibéré.
Les recours émanent d’associations de défense de l’environnement « anti centrale » et de la préfecture de l’Oise. Les associations ont aussi déposé un recours contre l’arrêté du ministère de l’Environnement autorisant la centrale. Les associations demandent l’annulation de la délibération du conseil municipal de Verberie du 19 octobre 2009 portant sur la révision simplifiée du plan local d’urbanisme (PLU) de la commune. Cette révision est destinée à donner une vocation industrielle à des terres agricoles afin de permettre l’implantation d’une centrale électrique au gaz naturel de 800 mégawatts.
Cette révision simplifiée du PLU a déjà été attaquée en référé devant le Tribunal administratif d’Amiens. Ce dernier avait, le 9 mars 2010, suspendu la révision simplifiée du PLU.
« Si les juges annulent la révision du PLU, nous perdrons un investissement non délocalisable de 800 millions d’euros qui représente 12,5 millions d’euros de retombées fiscales pour les collectivités - commune, Communauté de communes, Conseil général, Région » indique le maire de Verbery (4 000 habitants) Patrick Floury. « C’est un projet de 800 mégawatts. Or, notre pays a besoin d’électricité et d’industriels ». Selon lui, l’association ROSO, regroupement des organismes de sauvegarde de l’Oise, qui est à l’origine de l’un des recours, « attaque tous les projets industriels ». Il cite les projets d’Ikea (centre de logistique) et d’Unilever. Selon le maire, ces industriels « ont fini par se lasser et sont allés voir ailleurs ».
Il rappelle les raisons qui ont conduit Direct Energie à choisir le site de Verberie : proximité des réseaux d’électricité (ligne 400 000 volts) et de gaz (artère gaz), ce qui limite les travaux de raccordement, et proximité de la rivière Oise (1 kilomètre à vol d’oiseau).

Au cours de l’audience du 3 novembre, le rapporteur a semblé accordé du crédit à l’un des arguments des « anti-centrale », savoir le « corridor biologique ». Selon les associations environnementales à l’origine des recours, la centrale est située sur un axe de transit majeur pour les cerfs, chevreuils et sangliers. Le maire observe que cet argument n’a pas été mis en avant pour construire les grandes infrastructures du secteur.
Interrogé sur le PLU global que sa commune est en train de réaliser à l’échelle de la commune, il indique que c’est « sans lien » avec le projet de centrale. « Nous faisons ce PLU général car nous n’avons plus de terrain constructible pour les habitations ».
De son côté, Direct Energie, fournisseur d’électricité depuis l’ouverture du marché de l’électricité en France, martelait en 2008 son souhait de « réussir de manière exemplaire à Verberie sa première implantation » de centrale électrique au gaz naturel. Une installation faisant appel à la technologie de la turbine à gaz à cycle combiné. Une chose est sûre aujourd’hui : si cette centrale voyait le jour, elle ne serait plus la première !
http://www.usinenouvelle.com/article/la ... if.N162437

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 08 déc. 2011, 19:29

General Electric va fournir une turbine nouvelle génération de 400 M EUR à EDF :

GE Energy fournira en 2015 à EDF une turbine à gaz de nouvelle génération pour la centrale thermique de Bouchain (Nord), un investissement de 400 millions d'euros partagé entre les deux groupes, ont annoncé les dirigeants de l'entreprise publique française et du conglomérat américain, jeudi à Belfort.
http://www.boursorama.com/actualites/ge ... 6759c80b6c
EDF et GE Energy construisent ensemble une centrale à gaz en France


08 Dec 2011 Usine Nouvelle

L'électricien français et l'équipementier américain ont annoncé un partenariat, ce jeudi 8 décembre, dans les turbines à gaz. La première pierre de cette alliance est marquée par la construction d'une centrale à cycle combiné gaz sur le site de Bouchain (Nord).

Ce mercredi 8 décembre, à Belfort (Territoire de Belfort), EDF et GE ont annoncé la construction en commun d'une centrale à cycle combiné gaz, un co-investissement de 400 millions d'euros. "C'est la première fois que nous signons un tel partenariat avec l'un de nos grands clients", a précisé Clara Gaymard, présidente de GE France.

Construite à Bouchain (Nord), cette centrale sera mise en service en 2015. Ce chantier, qui mobilisera 300 personnes, est situé sur le site de la centrale à charbon d'EDF. Cette dernière date de 1970 et affiche une puissance de 250 MW. Sa mise à l'arrêt est programmée dans quatre ans. Le site présente l'intérêt d'être proche du réseau de distribution de gaz et d'être à proximité du terminal méthanier de Dunkerque.

La nouvelle centrale à cycle combiné affichera une puissance de 510 MW. Elle s'appuie sur la dernière née des turbines à gaz de GE : la FlexEfficiency 50. Selon le fabricant américain, seul constructeur de turbines à gaz de grande puissance en France, la centrale pourra atteindre sa pleine puissance en moins d'une demi-heure. Son rendement dépasse 61 % (contre 40 % en moyenne pour des centrales thermiques). Et elle émettra 10 % de CO2 de moins qu'une centrale à cycle combiné gaz classique. "La centrale de Bouchain sera la plus innovante d'Europe", a assuré Henri Proglio, le Pdg d'EDF.

La construction de centrales thermiques est un enjeu important en France et en Europe selon Henri Proglio : "Elles garantissent l'équilibre du système électrique lors des fortes consommations mais aussi en réponse à l'intermittence des énergies renouvelables." La centrale de Bouchain sera assez flexible pour démarrer lors des creux de production éolienne et s'arrêter lorsque le vent souffle. Une flexibilité que les centrales nucléaires n'offrent pas. Bouchain n'est pas le seul projet de cycle combiné gaz d'EDF. L'électricien vient d'inaugurer une centrale de 430 MW à Blénod-lés-Pont-A-Mousson (Meurthe-et-Moselle) et il doit en mettre en service deux autres, l'an prochain, à Martigues (Bouche-du-Rhône) pour 930 MW.

Pas de remplacement des centrales nucléaires

Le partenariat d'EDF et de GE dans les turbines à gaz va bien au-delà la France. "Bouchain deviendra une vitrine internationale du savoir-faire d'EDF et de GE", prévoient les deux partenaires. EDF a la volonté de développer son mix énergétique et de conquérir des marchés à l'international. Le groupe souhaite disposer d'un parc de 200GW en 2020 (contre 150 GW aujourd'hui), dont 25 % dans le thermique à flamme (15 % aujourd'hui). Ceci implique de construire 17 GW de thermique dans les années à venir, dont la moitié hors de France.

En début de semaine, EDF a annoncé la construction d'une centrale à charbon de 900 MW en Pologne pour 1,8 milliard d'euros. "Nous avons la volonté de proposer à chaque pays le meilleur mix énergétique. Il nous faut la meilleure expertise dans toute les technologies", précise Henri Proglio. Aujourd'hui le thermique représente deux tiers de la production d'électricité dans le monde et l'Agence internationale de l'Energie juge que nous entrons dans un "âge d'or du gaz".

Le groupe dément en revanche que ce renforcement dans le gaz, à travers le partenariat avec GE, n'anticipe la baisse du nucléaire en France, lié à l'accord passé entre le Parti Socialiste et Europe Ecologie-Les Verts. Henri Proglio se refuse à commenter un programme politique mais il affirme que ces centrales n'ont pas vocation à remplacer des réacteurs nucléaires car elles n'assurent pas la même fonction.

Pour GE, l'enjeu est de profiter du crédit d'EDF qui est "le plus grand opérateur au monde avec la meilleure expertise" juge Ricardo Cordoba, président de GE Energy. L'équipementier affirme que la turbine FlexEfficiency 50 mobilise une centaine d'ouvriers sur le site de Belfort, des emplois pérennisés sur le sol français par le partenariat avec l'électricien français. Le groupe ajoute que tout gain de contrat à l'international donnera du travail à son site français de Belfort, qui est le centre d'expertise mondiale du groupe pour les turbines à gaz.
http://www.usinenouvelle.com/article/ed ... ce.N164589

Image
Représentation de la centrale à gaz de GE Energy

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 16 févr. 2012, 15:51

Le projet de centrale à Gaz de Direct Energie a Hambregie, Moselle est compromis.
Centrale Hambregie : "absence de capacité financière et technique"

Le tribunal administratif de Strasbourg a annoncé mercredi l'annulation de l'autorisation préfectorale d'exploiter la centrale à cycle combiné gaz Hambregie (892 MW) du groupe Direct Energie à Hambach (Moselle).

...........
lire ici : http://www.enerzine.com/12/13493+centra ... ique+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 24 févr. 2012, 18:03

Sute de ce post viewtopic.php?p=283696#p283696 sur la centrale à Gaz de Montoir.

Un lancement réussi pour la centrale électrique Spem, à Montoir

Le 24 février 2012 Usine Nouvelle

GDF Suez a réussi le lancement de sa centrale à cycle combiné gaz de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique), mise en service fin 2010 et inaugurée le 8 avril 2011.
L'entité, exploitée par la Spem (Société de production électrique de Montoir), atteint sur sa première année " un taux de disponibilité supérieur de 3 % aux objectifs avec plus de 100 démarrages ", indique Michel Hego, le directeur du site qui emploie 27 personnes plus des sous-traitants.

La centrale, qui s'étend sur 6 hectares, dispose d'une réserve foncière de 2 hectares au sud pour installer à terme une ou plusieurs turbines à gaz pour une production de pointe, l'équipement actuel étant adapté à une production de semi-base. « L'idée est de disposer d'une capacité pouvant être démarrée en un quart d'heure pour gérer les pics de consommation », mentionne le directeur. Rien n'est décidé mais la ligne enterrée de 8 km, reliant l'usine au poste électrique de Saint-Malo-de-Guersac, a anticipé cette capacité supplémentaire.

Installée à côté du terminal méthanier, la centrale de Montoir-de-Bretagne a représenté un investissement de 320 millions d’euros pour une capacité de 435 MW, soit une production annuelle de 2,2 terawatts (2,2 milliards de KW), représentant la consommation annuelle de 450 000 foyers. L'unité absorbe chaque année l'équivalent de 5 à 6 méthaniers sur les 80 que le terminal accueille chaque année. Cette centrale est la quatrième unité à cycle combiné gaz installée en France par GDF Suez après celle de Dunkerque et les centrales Sycofos et Combigolfe de Fos-sur-Mer. L'ensemble est réuni dans l'entité GDF Suez Thermique France.
http://www.usinenouvelle.com/article/un ... ir.N169494

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 24 févr. 2012, 20:44

Une centrale à Gaz en cogéneration de 700 MW en Hollande ( Diemen ) .
85 % de rendement grace à la cogéneration !

Image

Source : Industrie & Technologie de Fevrier 2012

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 01 mars 2012, 20:40

Suite de ce post de Juin 2011 : viewtopic.php?p=297069#p297069
Centrale à gaz en Bretagne : Direct Energie et Siemens l'emportent

Enerzine le 01/02/2012

La future centrale électrique à gaz implantée dans le finistére (29) sera finalement construite sur le site de Landivisiau, l'annonce en a été faite hier, par Éric Besson, le ministre en charge de l'Industrie et de l'Energie.


En concurrence avec les sites de Briec de l'odet (italien Enel) et de Brennilis (EDF), c'est donc le projet du consortium Direct Energie / Siemens qui l'a emporté. Le terrain d'une superficie de 11 ha, où s'implantera la centrale électrique de 422 MW, est situé en bordure de la RN12, dans la zone artisanale du Vern. Elle devrait être mise en service d'ici le 1er octobre 2016 pour renforcer le réseau électrique breton.

Le maire de Landivisiau espèrait bien accueillir ce projet industriel de 400 millions d'euros. "Ce serait un plus pour Landivisiau. Économiquement, ce serait intéressant car durant deux ans il y aurait 500 à 800 personnes sur place pour sa construction" avait t-il dit à l'époque de l'appel d'offres dans la presse locale, évoquant "un site parfaitement adapté avec de faibles contraintes environnementales et urbanistiques".

Pendant la phase d’exploitation, le fonctionnement de la centrale devrait générer 40 à 50 emplois directs et mobiliser plusieurs millions d’euros de travaux d’entretien et de rénovation chaque année.

Avec une production de 9,5% de l'électricité consommée, la Bretagne reste actuellement une véritable péninsule électrique.

Il a été proposé lors de l'adoption du pacte électrique breton de mettre en œuvre une unité de production d’électricité capable d'apporter la puissance supplémentaire nécessaire à la sécurisation de l'alimentation électrique de la Bretagne à l'horizon 2020.

En effet, le déséquilibre structurel entre la production et la consommation bretonne expose l'ensemble de la Bretagne à un risque généralisé d'écroulement de tension (blackout), et non plus seulement à des risques de coupure ciblée dans sa partie nord, identifiés en 2006. Au-delà d'un certain seuil de consommation, il n'est plus techniquement possible d'alimenter la région en électricité, en raison de l'éloignement des sites de production.

Selon les politiques locaux, la maîtrise de ce nouveau risque passait donc inévitablement par l'installation de production mobilisable le plus à l'ouest possible de la Bretagne. Et le moyen de production permettant à la fois de constituer un appoint pour l'équilibre du réseau et d'être mobilisable à la pointe, a été la proposition d'une centrale électrique à cycle combiné gaz (CCG) d'une capacité de 450 MW.

"Nous tenons scrupuleusement nos engagements pris avec les Bretons pour sécuriser l’approvisionnement électrique de la Bretagne. L’annonce aujourd’hui de la sélection de Direct Energie et Siemens pour la construction d’un cycle à combiné à gaz est une garantie de la bonne mise en œuvre de l’un des trois piliers du Pacte électrique breton", a déclaré pour sa part Eric Besson.

Image

L'ouest de la France compte 4 principaux sites :

- La centrale de Cordemais (ouest de Nantes) avec une puissance disponible de 2.530 MW (2 unités de 580 MW - charbon, 2 unités de 650 MW - fioul)

- Le Cycle Combiné Gaz (CCG) de Montoir-de-Bretagne, d'une puissance de 440 MW, et mise en service en avril 2011.

- 5 turbines à combustion (TAC) sur les sites de Brennilis et Dirinon (Finistère), d'une puissance cumulée de 480 MW. Une production dite « de pointe », qui fonctionne principalement lorsque le réseau de transport approche de la saturation, soit quelques centaines d'heures par an.

- L'usine marémotrice de la Rance (Côtes d'Armor) d'une puissance installée de 240 MW, avec une disponibilité dépendante des horaires de marées.
http://www.enerzine.com/12/13569+centra ... tent+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 01 juin 2012, 18:10

ALSTOM a une usine de fabrication de turbines à Gaz en Pologne à Elblag.

UsineNouvelle présente un diaporama en 10 vues.
http://www.usinenouvelle.com/photos/ene ... 71/.1#main

Je garde ces deux la (le lien Usine Nouvelle n' est pas en consultation gratuite trés longtemps)

l' arbre de turbine avec ses ailettes :
Image

assemblage avec le coffrage :
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 22 juin 2012, 20:44

EDF et Gazprom collaborent dans les centrales à gaz européennes

Les deux groupes ont signé un accord de coopération dans le domaine de la production d’électricité.

Ils l’annoncent conjointement dans un communiqué publié ce vendredi 22 juin. Alexeï Miller, le PDG du géant gazier russe, et Henri Proglio, le patron du groupe français, ont signé cet accord lors du Forum de Saint-Pétersbourg.

"Le document prévoit la possibilité de construire conjointement ou d'acquérir des centrales électriques à gaz à parts égales", précisent les deux entreprises. "Il est aussi stipulé dans l'accord que Gazprom sera l'unique fournisseur de gaz des centrales détenues conjointement".

"L'accord entre Gazprom et EDF est le résultat du travail intensif des deux groupes pour élaborer un modèle optimal de coopération dans la production d'électricité", s’est réjoui Alexeï Miller.

De son côté, Henir Proglio a précisé que "EDF a l'intention de créer des relations de partenariat durables avec les principaux acteurs du marché énergétique dans le monde entier".

EDF et Gazprom sont déjà partenaires, avec l'italien ENI et l'allemand Wintershall, dans le gazoduc South Stream. A partir de 2015, il doit acheminer du gaz russe vers l'Union européenne en passant sous la Mer Noire, tout en évitant ainsi l'Ukraine.
http://www.usinenouvelle.com/article/ed ... es.N177261

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 06 sept. 2012, 18:56


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 16 nov. 2012, 20:28

La première unité CCG de la centrale thermique de Martigues inaugurée

16 Nov 2012 enerzine

Henri Proglio, le PDG d'EDF, a visité le 12 novembre le premier cycle combiné gaz (CCG) de la nouvelle centrale thermique de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône ; Ce premier CCG, mis en service le 31 août dernier, sera suivi début 2013 par un second.
La centrale atteindra au final une puissance de 930 MW.


Image

ntouré d'élus locaux, de salariés et de sous-traitants, Henri Proglio n'a pas caché sa satisfaction du travail accompli. Pour lui, « il s'agit d'une véritable prouesse technique et technologique, d'un chantier exemplaire […] Le thermique à flamme restera encore longtemps une composante du mix énergétique ».

La centrale thermique de Martigues est un bon exemple de rénovation du parc électrique français. Originellement alimentée au fioul, cette centrale se transforme en centrale thermique à flamme, grâce à l'installation des deux CCG de 465 MW chacun.

Le chantier a été colossal. Débuté en 2008, il a nécessité 51 mois de travaux et 3,4 millions d'heures de travail, pour un investissement total de 500 millions d'euros. Martigues devient donc l'installation la plus chère du parc thermique français et le second investissement d'EDF en France, juste après l'EPR de Flamanville. D'après Jean-Marc Mauchauffée, directeur de la centrale, « l'amortissement sera réalisé dans 25 ans pour une durée de vie de 35 ans ».

La nouvelle centrale a plusieurs avantages énergétiques.

Le CCG produit, avec la même quantité de combustible, deux fois plus d'électricité qu'une centrale thermique classique.

Aussi, ce type de production, plus rapide que celle du nucléaire et de l'hydraulique permet un ajustement quotidien de l'offre à la demande d'électricité. Jean-Marc Mauchauffée, directeur de la centrale de Martigues, précise : « cette unité est prévue pour être utilisée environ 4.500 heures par an alors que d'autres, au sein du groupe, ne le sont que quelques centaines. En fonction de la demande, elle monte très rapidement en production pour s'y ajuster au mieux ». Un atout majeur pour la région PACA, qui produit seulement 40% de son énergie et se retrouve vulnérable aux pannes électriques lors de pics de consommation.

Enfin, la question environnementale n'est pas négligée puisque les émissions de CO2 seront diminuées par deux, celles d'oxyde d'azote par quatre.
http://www.enerzine.com/15/14774+la-pre ... uree+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57721
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les nouvelles centrales électrique à Gaz en France /Euro

Message par energy_isere » 29 nov. 2012, 10:33

Dossier pdf sur la centrale de Martigues passée du fioul au Gaz : http://energie.edf.com/fichiers/fckedit ... artig1.pdf

à l'intérieur :

Image

Répondre