Le champs gazier Russe de Chtokman

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 05 févr. 2010, 22:31

le 20 Nov 2009 energy_isere a écrit :Gazprom admet maintenant que la production de Shtockman sera effective seulement en 2015 et plus en 2013 comme initialement prévu.
......
ca recule encore. :-"

Gazprom recule la mise en service de l' exploitation à 2016.
Gazprom Delays Startup of Shtokman to 2016

A consortium led by Russian gas producer OAO Gazprom said Friday it has decided to delay startup of the huge Arctic gas condensate development Shtokman by three years to 2016, amid uncertainty about global demand for gas.

The project will start deliveries of gas by pipeline to Europe in 2016, while production of liquefied natural gas, or LNG, will start in 2017, the Shtokman Development AG consortium said following a board meeting. An original plan envisioned deliveries of pipeline gas 2013 and LNG by 2014.

A final investment decision for pipeline gas will be taken in March 2011 and for LNG by the end of 2011.

The Shtokman offshore field -- a joint project with France's Total SA and Norway's Statoil ASA --is a technically challenging project located in icy waters in the Barents Sea around 500 kilometers north of Murmansk.

Many industry experts had questioned Gazprom's financial and technical ability to realize such a project on time amid a recession. Despite widespread skepticism that Gazprom would bring Shtokman onstream on time, the company has insisted the development remains top priority and wouldn't be affected.

Last summer, Gazprom postponed the launch of Bovanenkovo, a huge field in the northern Yamal Peninsula, by a year to 2012.

Demand for Russian gas in Europe -- Gazprom's key export market -- plummeted last year due to the recession. At the same time new supplies of LNG and shale gas swamped the market, sending spot prices lower.

Gazprom holds 51% in the joint venture, with Total and Statoil holding 25% and 24%, respectively.
http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=87099

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par geopolis » 09 févr. 2010, 17:41

Article de La Tribune
Gazprom, Total et Statoil se donnent du temps pour exploiter le gisement de gaz de Chtokman

La décision est repoussée à 2011, justifiée par la baisse de la demande de gaz.

Désorientée par les bourrasques de la crise, la stratégie de Gazprom fait la girouette. Le numéro un mondial du gaz, qui détient 51 % du projet de Chtokman, a annoncé vendredi sa décision de retarder de trois ans l'exploitation du champ géant gazier après la baisse de la demande pour son gaz en Europe et la réduction des importations américaines de gaz naturel liquéfié. Ce gisement gazier, l'un des plus vastes du monde, avec 3.900 milliards de mètres cubes de gaz naturel et de condensé, est aussi l'un des plus chers à développer (15 milliards de dollars rien que pour la première phase).

nouveau délai bien accueilli

Son exploitation est très complexe technologiquement à mettre en oeuvre en raison de sa situation géographique éloignée des côtes (700 kilomètres), dans une région polaire. Ces difficultés ont d'ailleurs contraint Gazprom à faire appel à Total et à Statoil, alors que les russes semblaient un moment décidés à partir seuls dans l'aventure. Découvert en 1988, il devait entrer en phase de production dès 2000.

Selon Alex Bourganski, analyste hydrocarbures chez Renaissance Capital, « l'histoire de Chtokman est erratique depuis le début, à la fois en termes de choix du produit (GNL contre gazoduc), en termes de marché cible (États-Unis contre Europe), en termes de calendrier et de formes de partenariats ». Ce nouveau délai a été bien accueilli par les marchés. Les experts estiment que Total et Statoil étaient les plus réticents à poursuivre le projet dans les conditions actuelles.

Le groupe français — qui détient 25 % du consortium, le norvégien possédant les 24 % restant — pourrait trouver une raison de se consoler avec la formation d'une coentreprise dans les prochains jours avec Novatek, le principal groupe gazier russe indépendant, prévue dans les prochains jours. Novatek (dont Total avait vainement tenté d'acquérir 25 % en 2005) participera au développement du gisement de Termokarstovoïe, dont le français détient déjà 49 %.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5195
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par Raminagrobis » 14 févr. 2010, 18:33

quelques chiffres

Ils prévoient une production annuelle de 70 milliards de m3 :shock: .
Soit l'équivalent énergétique de 1.1 millions de b/j.

En comparaison :

Image

donc, une production du même ordre que celle des pays-bas, dans un seul gisement :shock:
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 17 févr. 2010, 12:14

article de Bloomberg sur Chtokman : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= ... BxG8H4_i_g

Il y est question d' un Gazoduc sous marin de 550 km sous la responsabilité des Russes jusqu'à terre , pour ensuite le raccorder par une extension à North Stream.
...
Shtokman, 550 kilometers (340 miles) offshore under the Barents Sea, will be connected to land through a subsea pipeline. The link will be extended by land to the town of Vyborg on the Gulf of Finland, where it will connect to the planned Nord Stream export pipeline under the Baltic Sea to Germany.

Investment Burden

The pipeline project documents will be ready to submit to the venture partners by September, Komarov said. The onshore link will be “purely Russian,” he said, with the design, construction and supplies provided by domestic companies.

The partners are carrying out additional studies to minimize the capital expenditure, Shtokman Development First Deputy CEO Herve Madeo said at a conference in Arkhangelsk yesterday.

Komarov declined to provide a new estimate for Shtokman’s project costs, which in 2006 were seen to be about $15 billion, saying the economics are “interesting.”

“Maybe it will be one of the best projects in terms of investment burden,” Komarov said. “The investments per unit of production will be very low.”

Shtokman has 3.9 trillion cubic meters of gas reserves, enough to supply the world for more than a year. It is surrounded by satellite fields that may hold 10 trillion cubic meters of gas, which may fuel the project into the future, Komarov said.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par geopolis » 17 févr. 2010, 20:41

Toujours des questions sur le développement et la mise en route du champ.
Shtokman Development plans to start gas supplies Oct–Dec 2015


ARKHANGELSK, Feb 16 (PRIME-TASS) -- Gas producer Shtokman Development plans to start delivering natural gas supplies from Russia's Shtokman gas field sometime in October–December 2015, Yury Komarov, CEO of the company, told reporters Tuesday.
Shtokman Development is an affiliate of Russian gas giant Gazprom.
He said the launch of supplies would depend on the company’s final decision on the amount of investments in the project that is to be made sometime in January-March 2011.
That decision is in turn dependent on the liquefied natural gas (LNG) market, which is currently not in good shape, Komarov said.
Shtokman Development plans to apply for a permit to build pipeline infrastructure in September 2010, and Russian authorities would be expected to decide on issuing the permit in early 2011, he said.
He also said Shtokman Development had so far invested U.S $700 million in the project to develop the field.
Commenting on other issues, Komarov said Russian banks might provide guarantees worth $1 billion to $1.5 billion to Shtokman project contractors.
The Shtokman gas field in the Barents Sea contains 3.8 trillion cubic meters of natural gas and 53.3 million tonnes of gas condensate reserves. Gazprom owns 51% in Swiss-based Shtokman Development, France’s Total owns 25%, and Norway’s StatoilHydro owns 24%.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 18 févr. 2010, 21:01

le champs de Chtockman dans offshore-technology.com

http://www.offshore-technology.com/projects/shtokman/

350 m de hauteur d' eau.

le type de plateforme qui pourrais étre mis en oeuvre :

Image
TLP and spar-type platforms are likely to be the most preferable choices of development.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par geopolis » 09 mars 2010, 17:03

Confirmation du report de trois ans pour l'exploitation du gisement.

L’EXTRACTION DU GAZ AU GISEMENT CHTOKMAN REPORTEE POUR 3 ANS.


MOSCOU, 7 MARS, ITAR-TASS. Le démarrage de l’extraction du gaz au gisement Chtokman et la production du gaz liquéfié sont reportés de trois ans et la prise de décision définitive concernant le projet, d’un an, lit-on dans un communiqué de la compagnie Shtokman Development.

« Une décision définitive en matière d’investissement dans la production du gaz véhiculé par les conduites devra être adoptée en mars 2011 et celle qui porte sur la production du gaz liquéfié à la deuxième étape, à la fin de 2011, indique ce document adopté au terme d’une réunion du conseil directoire. Les actionnaires estiment que cette approche permettra de lancer l’extraction du gaz véhiculé par les conduites, d’ici 2016 et d’assurer la production du gaz liquéfié dès 2017 ». Précédemment, les livraisons de gaz par les conduites devaient démarrer en 2013 et celles du gaz liquéfié, en 2014.

Les partenaires du projet – Gazprom, Total et Statoil – ont fait état de progrès importants du groupe d’études dans la progression vers l’ adoption d’une décision définitive concernant l’investissement, selon le communiqué.
Etant donné les fluctuations de la conjoncture du marché, en particulier sur le marché du gaz liquéfié, le conseil directoire a décidé de former une étape à part de la première phase, qui consiste à construire le complexe de lancement de la livraison du gaz véhiculé par les conduites ( extraction de gaz en mer, conduites vers la rive et installation de préparation de gaz).

Les compagnies partenaires ont confirmé l’importance et l’actualité du projet et se sont déclarées prêtes à poursuivre le travail en vue de l’ accomplir, a souligné Shtokman Development.
Shtokman Development est une entreprise mixte instituée en 2008 dans le but de régler les tâches liées au financement du projet, aux travaux d’ études, à la construction et à l’exploitation des ouvrages de la première phase de la mise en valeur du gisement de gaz Chtokman. La prise de participation de Gazprom dans le projet est de 51 pour cent, celle de Total, de 25 pour cent et celle de Statoil, 24 pour cent.
La compagnie est la propriétaire et l’opératrice de l’infrastructure de la première phase de la mise en valeur du gisement de Chtokman dans 25 prochains ans. 23,7 milliards de mètres cubes de gaz devront être extraits dans le cadre de la première phase.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par geopolis » 19 avr. 2010, 18:16

Poutine annonce que le projet Chtokman va finalement débuter en 2011.
Ria

L'exploitation du gisement russe de Chtokman sera lancée au printemps 2011, a annoncé samedi le premier ministre russe Vladimir Poutine, en déplacement de travail à Mourmansk, lors d'une rencontre avec le gouverneur Dmitri Dmitrienko.

"Personne n'a renoncé à ce projet. Une décision sur les investissements à faire sera prise au printemps et nous procéderons immédiatement à l'exploitation de ce champ (…) Certes, la création d'une infrastructure nécessaire prendra plusieurs années, mais cela sera fait", a indiqué le premier ministre.

Le gisement de Chtokman, l'un des plus grands champs gaziers du monde, est situé au centre du secteur russe du plateau continental de la mer de Barents (Arctique). Il recèle 3.800 milliards de m3 de gaz et quelque 37 millions de tonnes de condensat de gaz. La société norvégienne StatoilHydro possède 24% des actions de la compagnie Shtokman Development AG, opérateur du projet de mise en valeur de Chtokman. Gazprom en détient 51%, la part du français Total atteignant 25%.
Le vice-ministre russe des Ressources naturelles Sergueï Donskoï a déclaré fin mars 2009 que la production de gaz dans le cadre du projet Chtokman débuterait en 2016 et celle de gaz liquéfié - en 2017. En septembre dernier, le président de la société Shtokman Development AG a indiqué que les exploitants du gisement avaient déjà investi dans le projet près de 500 millions de dollars depuis l'octobre 2007.
Image

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par geopolis » 20 mai 2010, 22:37

Le GNL de Chtokman serait rentable dès 2017
PARIS, 19 mai (Reuters) - Un rebond des prix du gaz rendra l'activité du champ gazier russe de Chtokman rentable à partir de 2017, quand du gaz naturel liquiéfié (GNL) commencera à être exporté à partir de ce site situé dans l'Arctique, a déclaré mercredi Hervé Madeo, directeur général délégué de Chtokman Development.
En février dernier, le monopole public russe Gazprom a annoncé, en accord avec ses partenaires Total et Statoil , le report de trois ans, à 2016, du début de l'exploitation de ce gisement gazier géant, le début de la production de GNL étant repoussé à 2017.

Cette décision a été prise en raison des changements intervenus sur le marché, avec notamment la montée en puissance de l'exploitation de gaz de schiste aux Etats-Unis, évolution qui assombrit les perspectives d'exportation de Chtokman.
Les responsables de ce gisement avaient en effet compté au premier chef sur le marché américain pour écouler le GNL du site. Mais la première puissance économique mondiale semble s'être désintéressée de ce type de gaz et, en inondant le marché de gaz de schiste, elle a provoqué un phénomène de surabondance de l'offre, qui a poussé les prix vers le bas.

Ceci étant dit, une demande soutenue en provenance d'Asie et d'autres pays commençant à se tourner vers le gaz, ainsi qu'une possible pénurie de l'offre au cours de la seconde moitié de la décennie en raison de la faiblesse actuelle des investissements dans de nouveaux projets devraient faire de Chtokman une affaire rentable.
"Il y a des partenaires dans le projet Chtokman qui pensent qu'en 2017 le prix de GNL sera au niveau adéquat, ce qui rendra le projet GNL profitable", a dit Hervé Madeo à Reuters, en marge d'une conférence à Paris.

Il a précisé que la décision finale portant sur l'investissement dans l'ensemble du projet avait été fixée à septembre 2010. Celle-ci sur la partie oléoducs du projet ayant été repoussés à début 2011 en raison des précautions prises par les autorités russes pour contrôler l'impact sur l'environnement des installations GNL.
"Les études nous mènent vers une décision en matière d'investissement en mars 2011 pour le développement du projet offshore. La décision pour la partie GNL est prévue pour décembre 2011", a ajouté Hervé Madeo.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 09 déc. 2010, 20:08

Gaz: la Russie poursuit l'exploration du gisement de Chtokman

MOSCOU, 9 décembre - RIA Novosti

La Russie poursuivra l'exploration du gisement gazier de Chtokman malgré les difficultés provoquées par la crise économique mondiale, a déclaré jeudi aux journalistes le premier ministre russe Vladimir Poutine au terme de négociations avec son homologue français François Fillon.

"Le projet Chtokman a été suspendu suite aux événements sur le marché mondial. Cependant nous continuerons sa réalisation et des compagnies françaises y participeront", a indiqué M. Poutine.

Le gisement de Chtokman, l'un des plus grands champs gaziers du monde, est situé au centre du secteur russe du plateau continental de la mer de Barents (Arctique). Il recèle 3.800 milliards de mètres cubes de gaz et quelque 37 millions de tonnes de condensat de gaz.
http://fr.rian.ru/energetics/20101209/188079868.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 19 avr. 2011, 13:13

Chtokman : la décision finale d'investissement sera prise en décembre

AFP le 19/04/2011

La décision finale d'investissement pour le gazoduc mais aussi pour le gaz naturel liquéfié du vaste gisement russe de Chtokman, projet phare de Gazprom, du français Total et du norvégien Statoil, sera prise en décembre, a indiqué mardi le directeur de Shtokman Development.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 27 juin 2011, 19:34

Shtokman : Aker se retire du consortium pour l'unité de production flottante


23/06/2011 Meretmariene.com

Aker Solutions vient d'annoncer son retrait du consortium qui travaillait sur le projet de construction d'une unité de production flottante pour le champs gazier de Shtokman, situé en mer de Barents. Le consortium qui regroupe Technip, SBM Offshore et Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering est dans la course pour remporter cette commande dont le montant est estimé à 2 milliards d'euros. Aucun des autres partenaires n'a fait de commentaires sur la poursuite ou non du travail du consortium. On a récemment appris que Gazprom, exploitant du futur champ gazier, a annoncé un délai supplémentaire pour le démarrage de l'exploitation.
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=116621

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 13 sept. 2011, 20:34

Gaz de Chtokman: Total attend une décision d'investissement

SAINT-PETERSBOURG, 13 septembre - RIA Novosti

Le groupe Total veut que la décision d'investissement concernant la mise en valeur du gisement de gaz Chtokman soit prise cette année, a annoncé aux journalistes le PDG de Total Exploration and Production Russie, Pierre Nergararian.

"Total fait tout son possible pour que la décision d'investissement soit adoptée cette année", a-t-il déclaré, refusant d'émettre un commentaire plus détaillé sur ce projet.

Le gisement de Chtokman figure parmi les plus grands champs gaziers du monde. Situé au centre du secteur russe du plateau continental de la mer de Barents (Arctique), il recèle 3.800 milliards de m3 de gaz et quelque 37 millions de tonnes de condensat de gaz.

Afin de le mettre en exploitation, une compagnie - Shtokman Development AG - a été fondée en février 2008. Son capital est réparti entre Gazprom (51%), Total (25%) et le norvégien StatoilHydro (24%).
http://fr.rian.ru/energetics/20110913/191044535.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par energy_isere » 13 oct. 2011, 20:09

Gaz de Chtokman: une décision d'investissement bientôt préparée

MOSCOU, 13 octobre 2011 - RIA Novosti

Les PDG des compagnies participant à la mise en valeur du gisement de gaz naturel de Chtokman (Arctique) se sont réunis jeudi pour évoquer la préparation d'une décision d'investissement qui doit être présentée avant la fin de l'année, indique un communiqué du groupe russe Gazprom.

Les patrons de Gazprom, du néerlandais Statoil et du français Total ont tenue une rencontre de travail "afin de définir les modalités de coopération dans le cadre de la première étape d'exploitation du gisement". Ils ont également examiné "la mise au point d'une décision d'investissement conjointe", lit-on dans le communiqué.

La rencontre a réuni Alexeï Miller (Gazprom), Helge Lund (Statoil) et Christophe de Margerie (Total).
http://fr.rian.ru/business/20111013/191489847.html

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Le champs gazier Russe de Chtokman

Message par mahiahi » 14 oct. 2011, 10:09

Et dans 2 ans, l'État Russe enverra balader les investisseurs étrangers...
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Répondre