Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1726
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par ni chaud ni froid » 20 avr. 2013, 18:09

Content que tu ai pu fouiller ce document et trouver ce qui coinçait dans l'approche. Je ne sais quoi penser de ton résultat en revanche.

Si c'est réellement un EROI de 8, on peu s'inquiéter d'un avenir entièrement tourné vers les GS. On se rappellera que Charles Hall évoque la nécessité d'un certain EROI pour répondre au différents besoins de nos sociétés, où le maintien d'un système d'éducation et d'un système de santé nécessitent un EROI de 10-12 environ.
https://www.youtube.com/watch?v=YwdwUStzxww vers 22 min.

L'approche et les conclusions sont peut être discutables, mais cela me semble une bonne base de discussion.
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61443
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par energy_isere » 03 juin 2013, 20:08

Gaz de schiste : le propane, alternative à la fracturation hydraulique ?

enerzine le 03 Juin 2013

Alors que la polémique concernant la méthode d'extraction des gaz de schiste comme la fracturation hydraulique continue de faire rage en France, une société américaine a développé et mis en œuvre d'autres techniques d'extraction des ressources de gaz conventionnel et non-conventionnel à base de propane.

La société eCORP a crée la filiale ecorpStim (eCORP Stimulation Technologies), pour proposer sa propre alternative. Le groupe américain a été l'un des premiers à utiliser le propane dans des opérations de récupération de pétrole dans les puits (enhanced oil recovery) dans les années 1980. Elle a ainsi développé sa propre technologie d’extraction de gaz de schiste à partir de ce savoir faire et de cette expérience.

La stimulation propane mise au point ne requiert ni eau, ni produits chimiques et affiche selon eCORP de "très hauts niveaux standards de qualité afin de satisfaire aux exigences de sécurité les plus strictes". Cette technologie serait la première véritable alternative permettant d'extraire du gaz de schiste.

Le concept se base sur le remplacement de l'eau par un gaz réutilisable : Pour libérer le gaz ou l'huile emprisonné dans les couches de schiste, il convient de « stimuler » le puits. Alors que la technique de fracturation hydraulique utilise de l'eau comme fluide de fracturation, ecorpStim a recours à un composant du gaz naturel, le propane. Acheminé sous forme liquide le propane est injecté avec du proppant (du sable ou des billes de céramique), ce qui permet de laisser ouverts les interstices créés de manière à ce que le gaz puisse s'échapper. L'opération de stimulation dure de quelques jours à quelques semaines.

Par ailleurs, la quasi-totalité du propane injecté (entre 95 et 100%) remonte sous forme de gaz, grâce au phénomène naturel de pression. Le propane ainsi récupéré peut être réutilisé pour des opérations de stimulation, ou injecté dans les pipelines avec l'ensemble du gaz extrait.

Image

EcorpStim a indiqué avoir apporté 2 innovations majeures au procédé existant. Une nouvelle formule de fluide de stimulation a ainsi été mise au point. Celui-ci est désormais exclusivement constitué de propane pur et d'un agent de soutènement (sable et/ou céramique). Aucun produit chimique n'est ajouté. La société a également "réduit drastiquement les volumes de propane utilisés afin de respecter les normes les plus exigeantes en matière de sécurité". En améliorant les procédés, eCORP veut démontrer qu'il est possible de procéder aux opérations de stimulation avec un minimum de gaz stocké en surface.

Recourir à la stimulation propane permet d'économiser des milliers de m3 d'eau qui auraient été nécessaires en utilisant la fracturation hydraulique. Mieux encore, d'après eCorp, le propane utilisé comme fluide de stimulation est récupéré et peut être réutilisé presque à l'infini, ce qui limite d'autant les volumes de gaz liquide utilisés. Enfin, l'utilisation du propane liquide permettrait également de réduire le temps de stimulation (entre 1/3 et 1/10ème) tout en améliorant le taux de récupération du gaz grâce à une meilleure pénétration du fluide dans les interstices.
http://www.enerzine.com/12/15835+gaz-de ... ique+.html

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 461
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par Philippe » 03 juin 2013, 20:28

Je veux bien croire que le propane permette d'éliminer la majeure partie des produits chimiques, et notamment l'ajustement du pH, l'inhibiteur de corrosion, le bactéricide, mais j'ai du mal à croire que l'on puisse se passer d'un gélifiant (la gomme de guar quand on utilise l'eau). Le propane liquide est encore moins visqueux que l'eau (3 fois moins, environ). Si on gélifie l'eau pour empêcher les grains de sable (les agents de soutènement) de descendre plus vite que l'eau, je vois mal comment on peut échapper à la gélification du propane, pour évite le même inconvénient. Il doit bien y avoir au moins un produit chimique avec le propane, le gélifiant.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7804
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par phyvette » 03 juin 2013, 22:10

Des gélifiants alimentaires non chimiques, c'est pas ça qui manque, ne serait ce que de la farine de maïs ou de blé.

Philippe
Brut léger
Brut léger
Messages : 461
Inscription : 22 mars 2005, 23:15
Localisation : région parisienne

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par Philippe » 04 juin 2013, 07:56

phyvette, je suis bien d'accord. Les pétroliers ont longtemps utilisé l'amidon pour augmenter la viscosité des liquides de forages. On peut même penser à la pectine de pomme comme pour les confitures. Mais tous ces gélifiants sont solubles dans l'eau. La difficulté avec le propane, c'est qu'on a affaire à un liquide plutôt inerte, qui ne se mélange absolument pas à l'eau. Il faut trouver un produit qui soit "soluble" dans le propane, et qui en augmente considérablement la viscosité.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 691
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par yvesT » 04 juin 2013, 13:51

A propos des gélifiants utilisés, une actualité un peu ancienne que je me rappelais avoir vu passer :
Shale energy triggers bean rush in India

(Reuters) - In India's northern desert states, farmers are scrambling to harvest as much as they can of a bean with the power to lift them out of poverty. In the United States, the multi-billion dollar shale energy industry is banking on their success.
http://www.reuters.com/article/2012/05/ ... 7820120528

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61443
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par energy_isere » 04 juin 2013, 13:59

yvesT a écrit :A propos des gélifiants utilisés, une actualité un peu ancienne que je me rappelais avoir vu passer :
Shale energy triggers bean rush in India

(Reuters) - In India's northern desert states, farmers are scrambling to harvest as much as they can of a bean with the power to lift them out of poverty. In the United States, the multi-billion dollar shale energy industry is banking on their success.
http://www.reuters.com/article/2012/05/ ... 7820120528
en effet. J' avais signalé aussi cette info au sujet de la gomme de guar en Inde sur ce post viewtopic.php?p=320471#p320471 le 13 Juin 2012.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 691
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par yvesT » 04 juin 2013, 14:15

energy_isere a écrit :
en effet. J' avais signalé aussi cette info au sujet de la gomme de guar en Inde sur ce post viewtopic.php?p=320471#p320471 le 13 Juin 2012.
Sans doute là que je l'ai vu !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61443
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par energy_isere » 12 juin 2013, 11:45

L'Agence gouvernementale américaine de l'énergie (EIA) a révisé à la baisse ses estimations de réserves de gaz de schiste situées dans certains bassins dont ceux d'Alum (Norvège), Lubin (Pologne), Burgos (Mexique), Karoo (Afrique du Sud), ou encore du Sichuan (Chine).

12 Juin 2013 enerzine

En ce qui concerne plus spécifiquement la France, notre territoire posséderait 3870 milliards de mètres cubes de gaz de schiste, une réévaluation à la baisse de l'ordre de 24% par rapport aux précédentes estimations réalisées en avril 2011. A cette date, le potentiel du sous-sol français avait été évalué à 5100 milliards de mètres cubes. En conséquence, nous perdrions 23 années de consommation nationale de gaz, soit 77 ans contre 100 initialement.

L'EIA a revu ses estimations à la baisse suite à l'analyse de nouvelles données provenant du bassin du Sud-Est français formant un triangle entre Nice, Montpellier et Grenoble.

Le rapport de l'EIA précise qu'un certain nombre d'entreprises aimeraient examiner le potentiel des gaz de schiste dans le bassin du Sud-Est de la France. "Le ministère français de l'Energie et de l'Environnement a octroyé plusieurs permis d'exploration, couvrant plus de 4.000 km2, aux entreprises intéressées à investir dans le forage et l'exploration des formations de schistes dans le bassin Sud-Est de la France".

Rappelons que la loi française interdit l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique. Chaque permis doit faire l'objet d'une déclaration quant à la méthode employée.

La carte du monde

Image

Image

Le Top 10 des pays disposant de réserves en gaz de schiste techniquement récupérable

Image
http://www.enerzine.com/12/15888+revisi ... ance+.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8699
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par kercoz » 12 juin 2013, 11:54

Bon , y' a pas péril en ma demeure ......c'est marrant, c'est juste sur les coins les plus peuplés en france , la polution esthetique est donc limitée !
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7804
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par phyvette » 12 juin 2013, 21:49

L'exploitation probable des TdRM (Trucs de Roche Mère), en Grande-Bretagne vu par Matthieu Auzanneau.
http://petrole.blog.lemonde.fr/2013/06/ ... #more-8312

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8699
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par kercoz » 12 juin 2013, 22:25

Ca parait pourtant évident:
/// Un haut dirigeant du groupe industriel Veolia m'a confié récemment un point de vue similaire à celui de Joseph Stiglitz, au sujet des gaz de schiste en France : « Si les réserves sont importantes, alors il faut les conserver jusqu'à ce que nous en ayons vraiment besoin, leur valeur n'en sera que plus grande », dit ce responsable de la multinationale de l'eau, pour laquelle la fracturation hydraulique des gaz de schiste représente pourtant un marché potentiel juteux.//////
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4214
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par nemo » 13 juin 2013, 11:30

Sommes-nous des criquets affamés ?
Cette question pourrait être posé à certain sur ce forum au vu de leur raisonnement.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9145
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par Remundo » 13 juin 2013, 12:13

phyvette a écrit :L'exploitation probable des TdRM (Trucs de Roche Mère), en Grande-Bretagne vu par Matthieu Auzanneau.
http://petrole.blog.lemonde.fr/2013/06/ ... #more-8312
Prochainement, un autre article sur Le Monde concernant la suite logique : TMRD (t'es emmerdé) 8-[

Sur les criquets affamés, assurément nous dévastons notre environnement pour répondre des "besoins" pas toujours très légitimes, et qui bien souvent ne nous rendent même pas heureux, mais constamment dans l'insatisfaction de ne pas avoir encore assez.

Concernant les GdS, le mieux n'est même pas de les exploiter dans très longtemps, mais de les laisser sous-terre pour l'essentiel et se tourner résolument vers les renouvelables.

Effectivement, les gisements d'hydrocarbures devraient être des petits bijoux dans lesquels on ne devrait puiser qu'exceptionnellement et/ou pour des choses vraiment utiles et impossible à réaliser sans eux.

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4214
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Le shale gas (Gaz naturel de shistes)

Message par nemo » 13 juin 2013, 12:22

Sur les criquets affamés, assurément nous dévastons notre environnement pour répondre des "besoins" pas toujours très légitimes, et qui bien souvent ne nous rendent même pas heureux, mais constamment dans l'insatisfaction de ne pas avoir encore assez
La question est "sommes nous" pas "pouvons nous nous comporter comme des"...
;-)
Car si nous sommes des "criquets affamés" on ne peux pas se comporter autrement. Par contre si nous ne le sommes pas...
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Répondre