Gaz en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 12 juil. 2016, 21:02

une magnifique vue de ce premier déchargement de méthanier à Dunkerque :

Image

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 44127.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 21 juil. 2016, 22:50

et après avoir déchargé le 1er méthanier, il est l' heure d' injecter sur le réseau !
Dunkerque LNG : 1ère émission de gaz naturel sur le réseau de GRTgaz

le 20/07/2016

Ce mercredi 20 juillet, Dunkerque LNG a franchi une nouvelle étape en émettant pour la première fois du gaz naturel sur le réseau de GRTgaz.

Ce gaz avait été préalablement regazéifié grâce aux eaux tièdes du CNPE de Gravelines via le tunnel de 5 km de long. Cette nouvelle étape marque la conclusion d’une première série d’essais engagée depuis l’arrivée du Madrid Spirit, 1er méthanier à accoster au terminal méthanier de Dunkerque le vendredi 8 juillet vers 12h00.

Le navire battant pavillon espagnol aura finalement déchargé quelque 130 000 m3 de GNL en 7 jours avant de quitter Dunkerque le samedi 16 juillet vers 10h00.
Après la connexion de 4 des 5 bras de déchargement vers 15h40 signifiant le début du torchage, les premières molécules de GNL ont circulé dans les installations de Dunkerque LNG vers 23h00 le 8 juillet pour un remplissage progressif du réservoir 3 (le plus au Sud). Au 18 juillet, le niveau de GNL y atteignait 20 m environ. La mise en gaz des 2 autres réservoirs va se faire maintenant progressivement pour préparer l’arrivée du second navire programmée le dimanche 7 août.

Ce second navire permettra de finaliser les essais en GNL et de réaliser divers tests de performance des installations avant la mise en service commerciale du terminal prévue courant septembre.
http://www.euro-petrole.com/dunkerque-l ... -n-f-13381

A propos de Dunkerque LNG

Dunkerque LNG, filiale à 65% d'EDF, 25% Fluxys et 10% Total, est le maître d'ouvrage du chantier du terminal méthanier de Dunkerque, 2ème plus important chantier industriel en France pour un investissement total d'1 milliard d'euros. Ce terminal sera en capacité de réceptionner et stocker du GNL dans 3 réservoirs de 190 000 m3 chacun et de le regazéifier pour un volume d'émission de 13 milliards de m3 par an dont 3 milliards toujours commercialisables.
Plus important terminal d'Europe continentale, il sera le seul à être connecté directement à 2 marchés : la France et la Belgique.
Dunkerque LNG étudie actuellement 2 projets de développement : un service additionnel de rechargement rapide de méthaniers (la décision devrait être prise très prochainement) et un service d'avitaillement GNL par voies maritime et terrestre (camions) initié par le port de Dunkerque.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 27 sept. 2016, 13:18

L'industrie gazière française veut un soutien aux multiples usages du gaz

Paris / 27 septembre 2016

A quelques semaines du débat parlementaire sur le budget 2017 et dans le contexte de l'élection présidentielle à venir, les acteurs français du gaz réclament des mesures fiscales, d'investissement et réglementaires pour soutenir une énergie qu'ils jugent indispensable à la transition énergétique.

L'industrie gazière apporte des solutions, à la fois sur l'accélération du développement des énergies renouvelables, le transport et la mobilité, le résidentiel mais aussi les infrastructures et la sécurité énergétique, défend l'Association française du gaz (AFG) dans un livre blanc publié mardi et contenant dix propositions.

En France, le gaz naturel représente moins de 5% de la production électrique, et moins de 15% du bouquet énergétique global.

Le pourcentage de gaz naturel dans la matrice électrique française est un des plus faibles d'Europe, mais ceci ne nous inquiète pas. Nous nous battons sur d'autres secteurs: le secteur du chauffage (...) et la mobilité, explique à l'AFP Jérôme Ferrier, président de l'AFG.

Alors que la France, grâce à son électricité nucléaire historiquement peu chère, a généralisé le chauffage électrique, l'AFG souhaiterait la mise en place d'une prime à la casse pour le remplacement des chaudières anciennes pour les ménages précaires et des mesures fiscales pour encourager la rénovation des systèmes de chauffage.

L'association voit également le transport comme un vrai secteur de progrès notamment pour lutter contre la pollution de l'air, indique Jérôme Ferrier.

Il plaide pour la création d'un comité de pilotage dédié à l'usage du gaz dans la mobilité ainsi qu'un maintien pendant 10 ans de l'écart de fiscalité entre le gaz carburant et les carburants classiques.

Même polluant et non renouvelable, le gaz carburant (GNL, GPL, gaz naturel véhicule et maritime, etc.) émet beaucoup moins de CO2 et de particules fines que les carburants issus du pétrole.

Ces qualités sont améliorées avec le gaz renouvelable, ou biogaz, que l'AFG veut aussi voir mieux soutenu, alors que la France veut atteindre 10% de biogaz dans la consommation française de gaz en 2030.

L'association propose la création d'un fond de garantie à l'investissement dans cette filière et une fiscalité alignée sur les énergies vertes électriques.

L'AFG défend aussi le gaz pour sa complémentarité avec les énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien), amenées à se développer.

Grand oublié de ce livre blanc: le gaz de schiste. L'introduire aurait troublé le message, justifie Jérôme Ferrier, d'autant que le débat a été tranché sur le plan politique, même si les industriels restent très attentifs à l'évolution de ce dossier, ajoute-t-il.
http://www.romandie.com/news/Lindustrie ... 739780.rom

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 30 oct. 2016, 13:09

Gaz : plus d'un an de retard pour le terminal d'EDF à Dunkerque

ANNE FEITZ lLe 28/10/2016 Les Echos

Un accident survenu cet été a provoqué un nouveau délai de trois mois, décalant le démarrage à décembre.

Initialement prévu pour mi-2015, le démarrage commercial du terminal méthanier d'EDF à Dunkerque n'interviendra finalement pas avant décembre 2016. Après un premier retard de plus de six mois lié à l'accident d'un tunnelier, en 2014, puis divers retards de chantier ayant décalé la date annoncée de fin 2015 à septembre 2016, c'est cette fois un accident survenu lors des essais, fin juillet, qui provoque un nouveau délai.

Alors que le terminal avait reçu ses premières livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) le 8 juillet et que le prestataire espagnol TS LNG (Techint Sener) avait démarré les essais, une défaillance sur l'instrumentation, suivie de mauvaises manipulations, a provoqué l'envoi de GNL dans les canalisations. Du gaz liquide à -163 °C est arrivé dans la torche (qui sert à brûler le gaz en cas de surpression dans l'installation), provoquant un gigantesque incendie « qui se voyait jusqu'à Douvres ! » souligne une source syndicale.

Du GNL est aussi arrivé dans les trois réservoirs où le gaz liquide doit être stocké. Ces réservoirs étaient alors en cours de refroidissement, mais celui-ci n'était pas totalement terminé et l'un d'eux a subi un choc thermique. Il a donc fallu entreprendre des expertises pour s'assurer que son intégrité n'était pas menacée. « La torche a été réparée et les instruments défaillants changés. Les essais ont pu reprendre début octobre, indique Marc Girard, directeur de la société de projet Dunkerque LNG. Nous attendons également les résultats des expertises sur le réservoir. Il y a des délais d'instruction, mais nous sommes parfaitement confiants. »

Des défauts de formation du personnel

Outre le retard qu'il induit, l'accident inquiète vivement les organisations syndicales, qui pointent aussi des défauts de formation du personnel appelé à exploiter le terminal. « Nous allons alerter la DREAL [Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, NDLR] et la DGPR [Direction générale de prévention des risques], indique Véronique Durand, responsable du secteur gaz à la FNME-CGT. On ne veut pas en rester là : on a frôlé l'accident grave ! » Reconnaissant qu'il s'agit d'un « incident significatif », Marc Girard table désormais sur une mise en service commerciale en décembre. Le terminal, qui a reçu un deuxième méthanier le 15 septembre, en attend un troisième au cours de la deuxième quinzaine de novembre. « J'espère utiliser cette livraison pour terminer les essais », dit-il.

L'impact financier de ces retards en série devrait rester mineur. Les déboires du chantier sont couverts par les assurances, et Marc Girard assure qu'il tiendra au final le budget (1,2 milliard d'euros).

Détenu à 65 % par EDF, 25 % par le belge Fluxys et 10 % par Total, Dunkerque LNG a une capacité de 13 milliards de mètres cubes par an : l'essentiel de ces volumes (10 milliards de mètres cubes) a été prévendu à EDF et Total en vertu de contrats « take or pay » sur vingt ans, qui démarreront à la mise en service du terminal. Dunkerque LNG ne subira pas de manque à gagner. Et comme la demande de gaz a plutôt tendance à baisser en Europe, ces acheteurs pourraient même se réjouir de ces retards imprévus.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 038585.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 30 oct. 2016, 13:15

J' avais raté le coup de l' accident à Dunkerque, minimisé à l' époque en ''incident'' :
Loon-Plage: le terminal méthanier évacué après un incident
Dans la nuit de lundi à mardi, un incident s’est déclaré sur le terminal méthanier de Loon-Plage, qui a entraîné l’évacuation du site.


Par La Voix du Nord le 26/07/2016

On en sait désormais un peu plus sur l’incident qui s’est produit cette nuit, sur le site du terminal méthanier de Loon-Plage. En fait, il ne s’agissait pas d’une fuite de GNL (gaz naturel liquéfié), mais d’un envoi anormal de GNL à la torche, qui a provoqué un embrasement assez important de celle-ci.

Le GNL a ainsi été projeté au pied de la torche, « mais ce lieu étant de toute façon un «no man’s land», il n’y a eu aucun blessé, ni la moindre intervention extérieure, car l’incident a été rapidement maîtrisé par les équipes présentes sur place », assure-t-on du côté de Dunkerque LNG, l’une des filiales d’EDF chargé de mener le projet de terminal méthanier sur le site du Clipon à Loon-Plage, dans le port ouest de Dunkerque.

Pour l’heure, les causes de cet envoi anormal de GNL à la torche de l’installation n’ont pas encore trouvé d’explication. « Nous sommes actuellement en phase d’essai et il n’est donc pas anormal qu’il puisse produire quelques incidents. Dans le cas présent, il y a eu une défaillance, c’est clair, mais ce qui est rassurant, c’est que tout le dispositif de sécurité prévu a parfaitement fonctionné », souligne-t-on du côté de Dunkerque LNG. D’où la fumée blanche (notre photo ci dessous) qui est toujours visible au sommet des trois réservoirs de stockage de GNL qui, à défaut de pouvoir être dégagée par la torchère, l’est depuis le sommet des réservoirs grâce à un système de soupapes.

Image

Par mesure préventive, le personnel de jour (notamment celui de la base vie de l’installation) a été invité à ne pas se rendre sur le site, au moins pour la journée. Actuellement, seules les équipes de TS LNG, chargées des essais sur le site du terminal méthanier, et les équipes d’exploitation sont présentes sur place.

Pour rappel, le premier méthanier est arrivé pour essai le vendredi 8 mai sur l’appontement du terminal méthanier, dont la mise en service commerciale était initialement programmée au mois de septembre.
http://www.lavoixdunord.fr/27199/articl ... n-incident

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 05 nov. 2016, 13:48

Gaz : bilan prévisionnel pluriannuel 2016-2035

02 nov. 2016
Source : GRTgaz

En 2015, la consommation française de gaz a atteint 461 TWh, près de 53% de cette demande provenant des bâtiments résidentiels et tertiaires, 36% de l’industrie et 11% de la production d’électricité(1). Hors variations climatiques, elle a baissé de près de 9,4% par rapport au niveau de 2007 en raison du contexte économique mais aussi des mesures de maîtrise de la consommation.

Dans ce document publié le 27 octobre, les différents gestionnaires des réseaux de transport et de distribution du gaz en France (GRDF, GRTgaz, SPEGNN(2) et TIGF(3)) exposent les perspectives d’évolution de la consommation de gaz et de la production de gaz dit « renouvelable » en France à l’horizon 2035. Ils sont tenus par la loi de transition énergétique pour la croissance verte d'établir tous les deux ans un tel bilan prévisionnel.

Dans le scénario de référence (« en ligne avec les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie »), il est estimé que la consommation de gaz en France pourrait atteindre 385 TWh en 2035 (les différents scénarios présentés situent cette consommation entre 336 TWh et 516 TWh), soit 19,7% de moins qu’en 2015. Cette réduction résulterait principalement des gains attendus en matière d’efficacité énergétique et du déploiement d’équipements plus performants.

Les gestionnaires de réseaux estiment toutefois que le gaz, dont ils rappellent qu’elle est l’énergie fossile la moins émettrice de gaz à effet de serre, devrait voir de nouveaux usages se développer fortement : gaz carburant pour véhicules, méthanisation, power-to-gas, etc. En matière de mobilité, le gaz naturel pour véhicules (GNV) n’est par exemple consommé à l’heure actuelle que par environ 14 000 véhicules en France mais le nombre de ces derniers pourrait s’élever à près de 511 000 unités en 2035 selon le scénario de référence.

Pour rappel, la PPE qui a été publiée fin octobre, fixe entre autres pour objectif de faire baisser la consommation de gaz en France de 15,8% en 2023 par rapport à 2012 et de porter la part du gaz « renouvelable » à 10% de la consommation de gaz en France à l’horizon 2030.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... 035-161102

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8638
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Gaz en France

Message par kercoz » 05 nov. 2016, 14:54

sur la photo du haut de page, je suis surpris sur la nécessité de 3 remorqueurs pour le garer ! En cas de vent ça doit être galère.
En arrivant à Bordeaux, j' ai bossé en intérim sur le bateau à Cousteau. Un truc tres haut sur pattes. à la fin du chantier, on nous a proposé de faire le trajet entre le petit chantier naval et les quais. Ils ont engagé un vieux capitaine gateux et 4 chalutier locaux plutot que des remorqueurs. 500m à faire...Y'avait un peu de vent, le truc est parti en travers et à ratissé 300 m de parcs à huitres? ...au virage pour l' entrée du port, en travers de vent, le chalut de contre s'est échappé pour ne pas se faire drosser contre la digue ...apres on à compressé une dizaine de superbes voiliers dont les qqs proprios nous injuriaient comme des pauvres ..... du coup ils ont annulé le champ et les ptits fours....mais bon, on a bien rigolé!
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10528
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Gaz en France

Message par mobar » 05 nov. 2016, 17:40

kercoz a écrit : En arrivant à Bordeaux, j' ai bossé en intérim sur le bateau à Cousteau. Un truc tres haut sur pattes. à la fin du chantier, on nous a proposé de faire le trajet entre le petit chantier naval et les quais. Ils ont engagé un vieux capitaine gateux et 4 chalutier locaux plutot que des remorqueurs. 500m à faire...Y'avait un peu de vent, le truc est parti en travers et à ratissé 300 m de parcs à huitres? ...au virage pour l' entrée du port, en travers de vent, le chalut de contre s'est échappé pour ne pas se faire drosser contre la digue ...apres on à compressé une dizaine de superbes voiliers dont les qqs proprios nous injuriaient comme des pauvres ..... du coup ils ont annulé le champ et les ptits fours....mais bon, on a bien rigolé!
Y a pas dire, l'est toujours dans les bons coups le kercoz :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 06 déc. 2016, 20:54

Dunkerque LNG: Test à pleine puissance d'émission réussi

le 05/12/2016

Après la réception du 3ème méthanier le 22 novembre dernier, le terminal Dunkerque LNG a réalisé, le 29 novembre avec succès, le dernier test de performance avant réception.

Le test avait été soigneusement préparé par les équipes du contractant TS LNG, en charge du process du terminal, avec le concours des équipes de Dunkerque LNG et de son opérateur Gaz-Opale.

Le test a confirmé la puissance maximale d'émission. En effet, le terminal a émis sur les réseaux français en continu pendant 4 heures à un volume horaire de 1,9 million de m3 de gaz, ce qui représente 30% de la consommation horaire française.

La puissance d'émission sur le réseau, environ 22 GW, équivaut à plus d'une vingtaine de tranches nucléaires, requérant une coordination étroite avec GRTgaz et le soutien actif des opérateurs de réseau belge (Fluxys) et norvégien (Gassco).

Les jours à venir seront consacrés à la levée des dernières réserves et constitution des dossiers de reception. Les actionnaires (EDF, Fluxys et Total) seront alors en mesure de prononcer le démarrage commercial.
http://www.euro-petrole.com/dunkerque-l ... -n-f-13991

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 14 déc. 2016, 15:44

Un projet de terminal méthanier au large de Bastia

le 13/12/2016 lemari.fr

Attendu depuis 10 ans en Corse, l’arrivée du gaz naturel est annoncée par Ségolène Royal pour… 2023. Un terminal méthanier est prévu au large de Bastia. L'appel d'offres sera lancé en février.
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... -de-bastia

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Gaz en France

Message par Raminagrobis » 14 déc. 2016, 20:35

C'est marrant, je n'avais jamais tilté sur le fait qu'il n'y avait pas de gaz en Corse!
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 17 déc. 2016, 20:43

Arrivée du gaz naturel en Corse, un projet à plus de 450 millions d'euros

Les centrales de Corse devraient fonctionner au gaz naturel à partir de 2023. C'est ce que prévoit un protocole signé par la ministre de l'Ecologie, Segolène Royal. Le projet devrait coûter entre 450 et 600 millions d'euros.

Par Pierre-Olivier Casabianca Publié le 14/12/2016

Les deux centrales électriques de l'Ile devrait fonctionner au gaz naturel à partir de 2023. Ce vaste projet va entraîner l'installation d'une barge en pleine mer, où accosteront les méthaniers. C'est de là que partira le gazoduc ; il desservira la centrale de Lucciana puis descendra la plaine orientale avant de bifurquer vers la centrale du Vazziu.
Le tracé estimé à 200 kilomètres, devrait suivre le tracé des routes, hors agglomération.

Image
Le gazoduc desservira la centrale de Lucciana, descendra la plaine orientale avant de bifurquer vers la centrale du Vazziu. Un tracé estimé à 200 kilomètres.

Ce trajet ne comporte aucune expropriation et les cultures seront autorisées au-dessus du gazoduc. Les constructions et plantations d'arbres seront interdites sur une bande de 10 mètres autour de l'installation. Aucun immeuble haut ni bâtiment accueillant du public ne sera autorisé sur une bande de 60 mètres.

COÛT DU PROJET

Le coût de l'installation devrait être de 190 à 250 millions d'euros pour la barge et les équipements associés. La construction du gazoduc devrait coûter entre 250 et 350 millions d'euros...
Une estimation qui ne prend pas en compte le coût de la nouvelle centrale du Vazzio, ni celui de l'achat ou de la location des méthaniers qui alimenteront la barge en gaz naturel.

Sur l'ensemble de la Corse, pas moins de 288.000 tonnes de gaz par an seront nécessaires, dont 100.000 pour la centrale de Lucciana et 188.000 pour la nouvelle centrale du Vazziu.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 54869.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 03 janv. 2017, 19:01

Le terminal méthanier de Dunkerque entre en service commercial

Ludovic Dupin Usine Nouvelle le 03/01/2017

La construction du terminal de méthanier de Dunkerque, lancé en 2012, a pris fin avec son entrée en activité le 1 er janvier 2017. Ce site devrait accueillir 150 méthaniers chaque année.

EDF a annoncé que le terminal méthanier de Dunkerque (Nord) est entré en service commercial depuis le 1er janvier 2017. Cela marque le terme du troisième plus grand chantier industriel de France après la construction du réacteur à fusion Iter à Cadarache (Bouches-du-Rhône) et de l’EPR de Flamanville (Manche). La construction a débuté en 2012. Il a nécessité un investissement d’un milliard d’euros financé par EDF à 65 %, le Belge Fluxys à 25 % et Total à 10 %. Il s’agit du quatrième et plus grand terminal méthanier de France. Il est relié aux réseaux gaziers français et belge.

Sa capacité annuelle de regazéification atteint 13 milliards de mètres cubes, soit 20 % de la consommation des deux pays. Parmi ses principales installations, il compte trois réservoirs de stockage de 50 mètres de haut pouvant contenir 200 000 mètres cubes de gaz naturel liquéfié. Chacun pourrait facilement accueillir l’Arc de Triomphe.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... al.N483074

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 03 janv. 2017, 20:17

Dans les Echos : http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 054251.php

Image
.......
Reste maintenant à assurer son équilibre économique sur la durée, alors que la période n'est pas la plus propice pour démarrer. « On a lancé de nombreux investissements d'infrastructures à un moment où on pensait que la demande de gaz allait augmenter », souligne Thierry Bros, chercheur à « The Oxford Institute for Energy Studies ». « Or elle ne croît pas comme prévu, et risque de rester assez plate sur les prochaines années ». Certes, Dunkerque LNG a prévendu sur vingt ans 10 milliards de m3 par an (sur 13 milliards de m3 de capacité) à EDF et Total, via des contrats « take or pay ». Mais ces acheteurs, qui sont aussi ses actionnaires, risquent de payer pour des capacités qu'ils n'utiliseront pas si la demande de GNL en Europe reste faible. « Sur la durée de vie du terminal, la demande de GNL repartira, car les niveaux relatifs de prix sont proches de le justifier », espère Marc Benayoun. Aujourd'hui, le taux d'utilisation des terminaux méthaniers européens atteint à peine 30 %.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60142
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Gaz en France

Message par energy_isere » 14 janv. 2017, 13:59

Dunkerque : une nouvelle porte d’entrée pour le GNL en France

le 12 janvier 2017 connaissancedesenergies.org

Le terminal méthanier de Dunkerque a débuté ses activités commerciales début janvier.
Il a vocation à devenir une place majeure pour réceptionner les importations croissantes de gaz naturel sous forme liquéfié (GNL).
Présentation.

Un terminal capable d’accueillir 150 méthaniers par an
..........................
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... nce-170112

Image

Répondre