[Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13614
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par GillesH38 » 25 juil. 2018, 11:13

Finalement, ce serait un an... enfin, pour le moment.

https://www.lemonde.fr/energies/article ... 53054.html
L’EPR de Flamanville retardé d’un an, pour un coût augmenté de 400 millions d’euros

Contraint de refaire une partie des soudures du réacteur nucléaire de l’EPR, EDF a annoncé que le démarrage de la centrale était à nouveau décalé.

Le Monde | 25.07.2018
......................
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par sceptique » 25 juil. 2018, 13:22

Moi je dirais que c'est un calendrier glissant : en gros 1 an de retard tous les 12 mois, à moins que cela ne soit l'inverse ?

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1730
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par ni chaud ni froid » 25 juil. 2018, 13:32

calendrier savonette, à ce stade…

Ceci étant qu'ils prennent leur temps, je préfère !
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 21 janv. 2019, 11:27

Le chargement du combustible de l'EPR de Flamanville toujours prévu au quatrième trimestre 2019

Usine Nouvelle le 21/01/2019

EDF a annoncé lundi 21 janvier de nouveaux tests en février sur l'EPR de Flamanville (Manche), où des soudures défectueuses ont nécessité des réparations, et confirmé l'objectif de charger le combustible dans la centrale au dernier trimestre de 2019.

EDF maintient son calendrier sur l'EPR de Flamanville. Le groupe français avait annoncé à l'été dernier 2019 qu'il devait réparer des soudures, ce qui a alourdi la facture du réacteur nucléaire de 400 millions d'euros et retardé son démarrage de près d'un an. Alors que le chargement du combustible du réacteur était initialement prévu fin décembre 2018, le groupe avait alors estimé que l'opération aurait lieu au quatrième trimestre 2019 et porté l'objectif de coût de construction du projet de 10,5 à 10,9 milliards d'euros.

Tests mi-février.

"EDF poursuit activement le plan d'actions sur les soudures du circuit secondaire principal annoncé le 25 juillet dernier", dit EDF dans un communiqué diffusé ce lundi 21 janvier, notant que des essais "à chaud" auront lieu lors de la deuxième quinzaine de février.

EDF ajoute qu'il reste, avec ses partenaires, "pleinement mobilisé pour réaliser le chargement du combustible au quatrième trimestre 2019 dans un objectif de coût de construction pour EDF à la date de mise en service maintenu à 10,9 milliards d'euros".
https://www.usinenouvelle.com/article/f ... re.N795424

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10121
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par mobar » 21 janv. 2019, 13:50

ça ne fait jamais que 7 ans de retard et plus de 300% d'augmentation du budget
Va falloir ramer pour faire mieux! :wtf:

Ce qu'on disait en 2006 :
La réalisation du projet EPR constitue une étape essentielle dans le renouvellement du parc de production nucléaire d'EDF. Sa mise en service, prévue en 2012, permettra de disposer d'un réacteur performant et d'une organisation industrielle éprouvée le moment venu
https://www.actualites-news-environneme ... ur-epr.php

Eprouvée l'organisation?
là, on veut bien vous croire, sacrément éprouvée! :lol:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 02 mars 2019, 19:18

EPR de Flamanville: 500 personnes pour refaire des soudures

AFP le 01 mars 2019

Près de 500 personnes vont "intervenir pour reprendre une vingtaine de soudures" non conformes sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche), a annoncé vendredi EDF.

"On est en train de préparer la reprise d'une vingtaine de soudures. C'est une opération importante. Au total, ce sera une équipe d'à peu près 500 personnes qui va intervenir", a expliqué le directeur des aménagements de l'EPR de Flamanville, Bertrand Michoud.

Cette équipe s'ajoutera à l'effectif du chantier (3.800 personnes actuellement), a précisé M. Michoud à l'AFP.

L'opération aura lieu "après nos essais à chaud", qui ont débuté le 22 février et doivent durer jusqu'à l'automne, a ajouté M. Michoud qui s'exprimait lors d'une commission locale d'information rassemblant EDF, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), des ONG, des syndicats et des élus locaux.

EDF continue à évoquer un "chargement du combustible fin 2019".

L'ASN avait annoncé en février 2018 cette "anomalie" sur ces soudures qui ne "prennent pas en compte le référentiel" qui permet d'"exclure" une "rupture" du circuit (les normes fixées pour garantir la résistance du circuit).

Parmi ces 500 personnes, "pas loin de 80 soudeurs" seront mobilisés, pour lesquels EDF prépare "un chantier formation".

"Ca me rappelle une intervention du président de l'ASN qui disait qu'un des gros problèmes allait être d'embaucher des soudeurs", a dit Jean-Claude Autret, membre du groupe permanents d'experts pour les équipements sous pression nucléaires chargé de formuler des avis pour l'ASN. "La formation des soudeurs prend énormément de temps", a-t-il ajouté.

L'ASN doit se prononcer en mai sur huit autres soudures. Le gendarme du nucléaire a indiqué fin janvier considérer que les délais ne pourront être tenus si elles doivent être aussi refaites.

Un point précis sur le calendrier et le coût du chantier sera effectué après la publication de l'avis de l'ASN, avait indiqué EDF. Le coût de l'EPR demeure pour l'heure à 10,9 milliards, une enveloppe qui a déjà triplé.

Les essais à chaud sont effectués, sans combustible, avec de la vapeur des deux réacteurs en fonctionnement de Flamanville, et donc susceptible de contenir du tritium.

Des soudures ont beau devoir être refaites, les circuits n'en sont pas moins "étanches", a précisé EDF à un habitant de la Manche qui s'étonnait que les essais à chaud soient effectués avant le renforcement des vingt soudures.
https://www.connaissancedesenergies.org ... res-190301

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 12 avr. 2019, 02:12

EPR de Flamanville: travaux et nouveaux retards en vue

AFP parue le 11 avr. 2019

Le feuilleton des retards de l'EPR de Flamanville risque de s'enrichir d'un nouvel épisode, les experts de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) estimant qu'EDF devait y engager des travaux complexes à la suite de problèmes de soudures.

L'électricien a aussitôt reconnu que ces recommandations "pourraient" se traduire par de nouveaux retards et surcoûts.

EDF avait annoncé il y a un an des "écarts de qualité" sur des soudures du réacteur nucléaire en construction dans la Manche, en Normandie, dont le démarrage est officiellement prévu fin 2019. Ces soudures se situent au niveau des tuyauteries du circuit secondaire principal, qui relient le générateur de vapeur et la turbine qui produit l'électricité.
..........
https://www.connaissancedesenergies.org ... e-190411-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 18 juin 2019, 21:36

EDF: Les soudures de l'EPR de Flamanville retarderont la mise en service

PUBLIÉ LE 18/06/2019 PARIS (Reuters)

EDF a annoncé mardi que la reprise de certaines soudures de l'EPR de Flamanville (Manche) se traduirait par un retard dans la mise en service du réacteur.

"Nous allons avoir du retard à cause de la reprise de ces soudures", a déclaré Jean-Bernard Lévy, le PDG du groupe lors d'une conférence organisée par Le Club Les Echos.

En avril, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait annoncé qu'un groupement d'experts avait recommandé qu'EDF répare les soudures défectueuses les plus problématiques du réacteur, alors que ce dernier n'a pas prévu d'effectuer ces réparations.

L'ASN a prévu de se prononcer sur ce dossier courant juin.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ce.N856481

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8784
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par Remundo » 20 juin 2019, 16:01

et le projet fera-t-il la soudure un jour ? :roll:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 20 juin 2019, 19:24

Nucléaire: nouveau retard pour l'EPR de Flamanville en raison de soudures à réparer

AFP parue le 20 juin 2019

EDF va devoir réparer huit soudures difficilement accessibles de l'EPR de Flamanville (Manche), a décidé l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), occasionnant de nouveaux retards importants pour ce très coûteux chantier.

"Si la réparation doit être réalisée avant la mise en service, (...) EDF estime que la réparation pourra s'effectuer d'ici fin 2022", a ensuite précisé lors d'une conférence de presse le président de l'ASN Bernard Doroszczuk avant d'indiquer que cela nécessiterait de modifier l'actuel décret qui prévoit au plus tard une mise en service en avril 2020. "Aucune date n'a été fixée concernant le délai de réparation des soudures", a cependant immédiatement réagi EDF sur son compte Twitter.

Le chargement du combustible nucléaire est pour l'instant officiellement prévu fin 2019 pour une enveloppe de 10,9 milliards d'euros. Le calendrier et les coûts ont déjà dérapé à de multiples reprises. L'électricien avait pourtant demandé début juin s'il était possible "de réparer ces soudures vers 2024, après la mise en service du réacteur", indiquait l'ASN dans un communiqué publié jeudi matin.

Si cette solution est "techniquement réalisable", reconnaît l'autorité de sûreté, "le report des opérations de réparation après la mise en service du réacteur soulèverait plusieurs difficultés, notamment au regard de la justification de la sûreté du réacteur durant la période transitoire". "L'ASN considère donc que la réparation des soudures avant la mise en service du réacteur constitue la solution de référence", conclut-elle. Les huit soudures "devront être réparées", souligne le gendarme du nucléaire dans sa décision très attendue mais sans surprise.

Horizon fin 2022 ?

"EDF se donne le temps d'analyser les conséquences de la décision de l'ASN. Un point précis sur le planning et le coût du projet sera réalisé dans les prochaines semaine", a complété EDF. "Nous allons avoir du retard à cause de la reprise de ces soudures", avait admis mardi le patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence. "On est clairement dans la phase de réapprentissage (de construction de réacteurs, NDLR) mais il ne faut pas non plus noircir le tableau".

Il y a un an, EDF avait annoncé des "écarts de qualité" sur des soudures du réacteur nucléaire en construction en Normandie. EDF avait proposé de laisser huit soudures difficilement accessibles en l'état en prouvant avec des essais qu'elles ne posaient pas de problème de sûreté, et de renforcer les contrôles pendant le fonctionnement du réacteur. Ce qui lui aurait permis d'éviter des travaux complexes, potentiellement longs et coûteux.

Ces soudures sont en effet situées dans la traversée de l'enceinte de confinement, la grosse structure de béton qui doit retenir les éléments radioactifs en cas d'accident.

« Scénarios potentiellement pessimistes »

"Il appartient à EDF de tirer toutes les conséquences de cette recommandation et rapidement", a réagi la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson, au micro de Radio Classique.

"Nous avions anticipé des scénarios potentiellement pessimistes et nous maintenons le cap qui est de fermer nos quatre centrales à charbon d'ici la fin du quinquennat" et les deux réacteurs de Fessenheim en 2020, a-t-elle assuré, alors que l'État contrôle EDF.

Le démarrage de Flamanville est l'un des facteurs - mais pas le seul - qui doit permettre de fermer les centrales à charbon polluantes sans remettre en cause la sécurité d'approvisionnement énergétique de l'ouest de la France. L'avenir de ce chantier emblématique, aujourd'hui le seul pour un réacteur de nouvelle génération en France, pèsera aussi dans la décision future de construire ou non de nouveaux EPR.

Le gouvernement veut en effet disposer mi-2021 des éléments pour se décider mais a déjà prévenu qu'il ne lancerait dans tous les cas pas de nouveau chantier tant que Flamanville n'aura pas fait ses preuves.
https://www.connaissancedesenergies.org ... r-190620-0

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 20 juin 2019, 19:39

Détails dans Usine Nouvelle
Où sont situées les soudures épinglées ?

L’avis de l’ASN concerne “huit soudures de traversée”. Celles-ci sont situées dans les tuyauteries qui évacuent la vapeur des générateurs de vapeur vers la turbine de l’EPR de Flamanville. Pour rappel c’est cette vapeur qui est utilisée dans un réacteur nucléaire pour entraîner la turbine et générer de l’électricité.

Les “soudures de traversée” épinglées par l’ASN sont plus précisément situées au niveau de la double enceinte de confinement qui protège le réacteur et la matière nucléaire. Or, selon l’ASN, les huit soudures présentent de “nombreux écarts survenus lors de la réalisation”.

Image

Image
dans https://www.usinenouvelle.com/article/l ... sn.N857355

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10121
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par mobar » 25 juin 2019, 07:29

D'après certains experts, la durée de l'opération (études, mise en œuvre, validation, mise en service) liée aux soudures à refaire sera de l'ordre de 3 ans ... si tout ce passe comme prévu!
ça ne fera jamais que 10 ans de retard sur le planning initial!

Comme dirait de Rugy, stopper le chantier couterait une fortune ... le continuer en coutera deux :wtf:
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par Silenius » 25 juin 2019, 18:21

Malgre tous ces retards, quand elle sera mise en route elle produira plus que le plancher de tout le PV + eolien mis en route depuis son lancement.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par energy_isere » 25 juin 2019, 19:21

Silenius a écrit :
25 juin 2019, 18:21
Malgre tous ces retards, quand elle sera mise en route elle produira plus que le plancher de tout le PV + eolien mis en route depuis son lancement.
[-X pipeau.

1.6 GW pendant disons 8100 h annuel c'est 13 TWh annuel.

or rien qu' au premier trimestre on a ceci en France que j' avais posté ailleurs le 22 Mai 2019 : 10 TWh éolien + 2.3 TW solaire PV = 12.3 TWh au Q1
Éolien et solaire battent des records de production au premier trimestre 2019

R.D., le 21/05/2019

Selon le Panorama de l'électricité renouvelable, les parcs éolien et solaire ont battu leurs records de production. Au premier trimestre 2019, les énergies renouvelables ont couvert plus de 20 % de la consommation électrique française.

Les énergies renouvelables en France continuent de prendre de l'ampleur. Au premier trimestre 2019, les parcs éolien et solaire ont chacun battu leurs records de production, selon le Panorama de l'électricité renouvelable établi par cinq acteurs de l'énergie (SER, RTE, Enedis, Adeef et l'Agence Ore).

Concernant l'éolien, la filière a pour la première fois dépassé la barre des 10 TWh produits, soit une hausse de 2,8 % par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière. Sur le seul mois de mars, le taux de couverture de la consommation par l'énergie éolienne se situe au dessus des 10 %. Au total, la puissance du parc éolien s'élève à 15.352 MW, dont 243 MW raccordés entre janvier et mars. Pour rappel, l'objectif à fin 2023 fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) est compris entre 21.800 MW et 26.000 MW.

A moindre mesure, l'électricité produite par le solaire atteint 2,3 TWh sur le premier trimestre, soit une hausse impressionnante de +50,8 % par rapport à l'année dernière. Sur un an, la production monte à 11 TWh, couvrant un peu plus de 2 % de la consommation des Français. Sur les trois premiers mois de 2019, 157 MW ont été reliés au parc solaire, faisant grimper sa puissance totale à 8.684 MW, encore loin de l'objectif de la PPE. A fin 2023, la filière devra atteindre un total situé entre 18.200 MW et 20.200 MW.

Plus de 20 % de la consommation électrique couverte par les énergies renouvelables

Autre record, la production de bioénergies électriques dépasse pour la première fois les 2 TWh, représentant une hausse de 4,4 %. Au total, la puissance de son parc est de 2.043 MW. De son côté, l'hydroélectrique a fourni 14,1 TWh, en forte baisse de -30,4 % par rapport au début de l'année 2018. Cette chute s'explique par la faible pluviométrie de l'hiver selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Cette dégringolade se mesure aussi sur la puissance du parc. En effet, sur 25.532 MW, seulement 22 MW ont été raccordés au premier trimestre 2019.

Toutes filières confondues, la puissance du parc électrique renouvelable s'élève à 51.610 MW, au 31 mars 2019, dont 439 MW provenant d'installations raccordées en début d'année. Au cours du premier trimestre, les 28,5 TWh produits ont permis de couvrir plus de 20 % de la consommation d'électricité de France. Pour rappel, l'objectif de la transition énergétique est de faire grimper ce taux à 40 % d'ici 2030. "Les réseaux de transport et de distribution continuent d'évoluer pour permettre l'intégration de la production d'électricité renouvelable tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d'alimentation des consommateurs", conclut le SER.
https://www.batiactu.com/edito/eolien-e ... -56483.php

La par exemple depuis une semaine je vois sur le site de RTE qu' on produit en solaire + éolien toujours plus que 1.6 GW en permanence dans 24 h de ces journées. Donc toujours plus qu' un futur EPR.

https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/e ... nergetique

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10121
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Nucléaire] l'EPR de Flamanville

Message par mobar » 26 juin 2019, 08:19

et en terme de compétitivité?
D'après un calcul rapide, le cout d'investissement du kW de l'EPR de Flamanville sera pratiquement 2 fois supérieur au cout d'investissement du kWc d'une (très) grande centrale PV au sol de même capacité de production annuelle (800€/kWc)
Et coté cout de production yapafoto!
https://www.connaissancedesenergies.org ... ale-190307
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre