Nucléaire Russe

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 10 août 2016, 20:01

Les Russes présentent leur roadmap en ce qui concerne la construction et le retrait de centrales nucléaires.
Les nouveaux réacteurs auront un récupérateur de corium.

Russia is currently operating about 26 GW of nuclear power. 30.5 GWe of nuclear is projected for 2020. This was confirmed in a January 2015 ‘roadmap’, with an average of one reactor per year commissioned to 2025, including the first three TOI units and excluding the Baltic plant. From 2028 to 2035 there are two 1200 MWe-class additions per year. The ‘roadmap’ excluded smaller and experimental units. But net additions to 2020 were only 6 GWe.
Image

http://www.nextbigfuture.com/2016/08/ru ... s-and.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 17 août 2016, 13:56

La nouvelle arme diplomatique russe qui dérange

18 Aout 2016 Les Echos

Le Kremlin s'appuie sur le géant du nucléaire russe Rosatom pour montrer ses muscles. Il espère étendre son influence aussi bien sur les sphères énergétique et économique que sur le terrain politique.


Depuis l’accident de Fukushima, le secteur du nucléaire s’est mis au ralenti. Certains pays ont décidé de ne plus produire d’énergie atomique, comme l’Allemagne et le Japon. Pourtant, le nucléaire continue d’être valorisé dans de nombreux pays - dont la France - comme un moyen efficace pour disposer d’une énergie bon marché et à l’impact environnemental limité.

Et si le marché du nucléaire stagne, il existe un acteur qui résiste à l’inertie et confirme année après année ses bons résultats : le groupe russe Rosatom. Pays de pétrole et de gaz, la Russie a vu ses exportations dans ces domaines affaiblies par les sanctions économiques internationales décrétées à son encontre au moment des conflits en Ukraine. Cette baisse d’activité l'a contraint à trouver un nouveau moyen pour s’assurer des liens économiques et politiques avec l’UE. Le nucléaire joue aujourd’hui ce rôle.

Une entreprise publique très politique

En quelques années, la Russie a su développer une filière du nucléaire portée par son principal acteur, Rosatom. Cette entreprise publique est dirigée par Sergeï Kirienko, un ami de Vladimir Poutine, et connaît une croissance économique internationale que rien ne semble ébranler. Rosatom développe aujourd’hui ses projets dans 40 pays et vise un carnet de commandes de 130 milliards de dollars d’ici à la fin de l’année.

36 réacteurs seraient signés aux quatre coins du globe, dont 16 déjà en chantier d’après Kiril Komarov, premier PDG adjoint en charge de l’international de la société. Les patrons de Rosatom ne cachent pas leur ambition d’asseoir encore davantage le leadership du groupe sur le marché du nucléaire mondial et espèrent pouvoir prochainement renforcer la présence de l’entreprise au Moyen-Orient, mais surtout en Europe.


Si les résultats de Rosatom ont de quoi susciter l’enthousiasme dans un secteur qui peine à repartir, la force de frappe du géant russe inquiète cependant certains pays qui voient dans la prolifération de ses projets une manière pour le Kremlin de continuer d’impacter l’Europe et le reste du monde, non seulement dans les sphères énergétiques et économiques, mais surtout sur le terrain politique. Le nucléaire russe servirait ainsi de levier d’influence au gouvernement de Poutine, dénoncé aujourd’hui par certains membres de l’UE.

Des projets contestés à l'étranger

Les projets de Rosatom commencent en effet à être contrariés par un mouvement d’opposition présent dans plusieurs pays concernés par l’activité de l’entreprise russe. En Finlande, la construction de la centrale Hanhikivi 1 à Pyhäjoki par Rosatom et la compagnie finlandaise Fennovoima a déclenché une vague de contestations qui a atteint son sommet le 26 avril dernier, lorsque des manifestants se sont introduits sur le chantier de l’installation. 30 ans, jour pour jour, après Tchernobyl, les Finlandais ont tenu à rappeler les risques que pouvait comporter une telle centrale.

Des risques que dénonce également la Lituanie, le pays se retrouvant directement touché par le projet de centrale nucléaire d’Astravets, en Biélorussie . Développée par Rosatom, cette installation de 1,2 gigawatt de capacités devrait être mise en service dès 2018. Le site de construction de cette centrale se trouve ne se trouve cependant qu’à une cinquantaine de kilomètres de Vilnius, la capitale de la Lituanie. Les représentants politiques sont désormais nombreux à exiger que l’UE intervienne pour faire cesser le chantier.

En plus de la promiscuité avec Vilnius, les équipements ne répondraient à aucune des normes d’usage actuellement en vigueur et n’auraient jamais été testés. Des manques sur les questions sécuritaires qui placent la capitale lituanienne face à une situation de grand danger en cas d’accident.

Pour le Kremlin, faire beaucoup et grand

Ces pratiques vont à l’encontre de la politique de la société qui consisterait à exporter uniquement des réacteurs déjà testés en Russie et prouvent que la volonté d’une croissance à tout prix peut in fine coûter très cher. Quand Rosatom se targue de multiplier les projets, c’est le Kremlin qui se gargarise une nouvelle fois de sa puissance. Pour la Russie, il s’agit de faire beaucoup et faire grand. Quitte à faire mal ?

Le 10 juillet dernier, une paroi de réacteur nucléaire de 330 tonnes a fait une chute de deux à quatre mètres de haut, alors qu’elle était transportée au cours d’un exercice juste avant son installation. L’information, rapportée sur sa page Facebook par Nikolai Ulasevich, membre de l’opposition en lice pour les élections législatives de septembre prochain, n’a été confirmée que plus de deux semaines après par le ministre biélorusse de l’Énergie, qui a évoqué une « situation d’urgence ». Si Rosatom a tenu à rassurer son partenaire, l’entreprise publique a tout de même ajouté le 1er août dernier qu’elle était prête à remplacer le réacteur, laissant présager des dégâts plus importants que prévu.

Pierre Dacquin est consultant en nucléaire et énergies fossiles chez Extia
http://www.lesechos.fr/idees-debats/cer ... 020923.php

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4673
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Nucléaire Russe

Message par nemo » 18 août 2016, 11:41

Vu comment l'introduction aligne le faux ça donne pas confiance sur le reste de l'article. Problèmes pour les exportations russes de pétrole suite aux sanctions? Le Japon qui abandonne le nucléaire?
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 19 août 2016, 11:49

Suite de ce post du 07 Juin 2015 viewtopic.php?p=377046#p377046

Le reacteur surgénerateur BN-800 atteint sa puissance nominale.
Russian 789 megawatt fast nuclear reactor reaches full power

August 18, 2016

Unit 4 of the Beloyarsk nuclear power plant started operating at 100% power for the first time today. The BN-800 fast neutron reactor is scheduled to enter commercial operation later this year.

The BN-800 reactor was brought to minimum controlled power for the first time in June 2014, at which time commercial operation was planned for the end of that year. However, in December 2014 Rosenergoatom announced that nuclear fuel for the unit would first be developed further. It was brought again to the minimum controlled power level in August 2015, and again in November 2015, eventually being connected to the grid on 10 December 2015.
...............

Image
http://www.nextbigfuture.com/2016/08/ru ... clear.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par Remundo » 19 août 2016, 12:28

et là les Russes sont plus forts que les Français...

Il vont torcher du GWh à gogo avec leur dernier joujou. D'autant plus que les Français leur refilent de l'uranium appauvri...

Par contre surgénérateur ou pas, ça produit toujours beaucoup de déchets radioactifs... c'est de la fission avant tout.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 04 sept. 2016, 14:39

Les Russes vont construire une nouvelle piscine de stockage de combustibles usés venant des réacteurs RBMK-1000.
dimensions impressionnante : 270 m x 35 m !


Russia prepares new used fuel storage program
The facility - measuring some 270 metres in length, 35 metres wide and 40 metres high - will ultimately hold 38,000 tonnes of used RBMK and VVER fuel.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 02 nov. 2016, 20:41

suite de ce post du 19 Aout 2016 viewtopic.php?p=392376#p392376

Le réacteur BN-800 entre en opération commerciale. (et donc à 100 % de sa puissance nominale).

Russia's BN-800 unit enters commercial operation

01 November 2016

Unit 4 of the Beloyarsk nuclear power plant in Russia has started commercial operation, state nuclear corporation Rosatom announced today. The BN-800 fast neutron reactor started operating at 100% power for the first time on 17 August.

Rosatom described the achievement as "one of the most important events of the year for Russian nuclear power".

Andrey Petrov, general director of Rosatom's civilian nuclear power plant operator subsidiary Rosenergoatom, signed the order giving permission for the start of operations of Beloyarsk 4 yesterday. Before go-ahead from Petrov, regulator Rostechnadzor had completed all the required checks of the unit and issued a "certificate of compliance with design documentation, technical regulations and regulatory legal acts, including the requirements of energy efficiency", Rosatom said.

....................
http://www.world-nuclear-news.org/NN-Ru ... 11602.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64281
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par energy_isere » 31 déc. 2016, 19:47

Les Russes en train d' étudier un réacteur de cogénération chaleur electricité, qui pourrait intéresser quelques grosses villes.
Russia planning to build up to 38 small 300 MW cogenerating nuclear reactors to reduce fossil fuel usage

December 12, 2016

Four Russian cities have expressed an interest in using small reactors to supply heat and power, according to Yuriy Kuznetsov of NA Dollezhal Research and Development Institute of Power Engineering (NIKIET). A Rosatom feasibility study has concluded that up to 38 cogeneration reactors could potentially be deployed at 14 sites for this purpose.

In many Russian cities district heating is a common feature that sees a local power plant supply up to around 250 MWe to the grid, as well as process heat to a communal system to warm homes, schools, factories and offices. These systems have traditionally relied on fossil fuels but will need to change in line with incoming goals to gain in efficiency and to decarbonise, as set out by a Presidium of the State Council which specifically mentioned nuclear as a potential technology.

In response, NIKIET has completed the detailed design of the VK-300 reactor.

VK-300 is a boiling water model with 750 MW thermal capacity and 150-250 MW electric depending on the required mix of heat and power. It uses proven components, including similar fuel elements to the large established VVER pressurized water design. Kuznetsov said VK-300 features fully passive cooling and safety features and has no need for operator action in an emergency or for offsite electricity or water supply. VK-300 has two containments and the consequences of any accident should not extend beyond the site boundary, he said.

NIKIET counted 14 towns it considered suitable for two, three or four VK-300 units adding up to 38 units in total: Arkhangelsk, Ishevsk, Ivanovo, Kazan, Khabarovsk, Komsomolsk-on-Amur, Kurgan, Murmansk, Perm, Tver, Ufa, Ulyanovsk, Vyatka and Yaroslavl. Furthermore, NIKIET was approached by Arkhangelsk, Perm, Tver and Ulyanovsk, whose officials expressed an interest in using nuclear energy for their heat and power needs.

The next step, said Kuznetsov, would be to set up a program to implement a pilot plant.

They believe they could get generating costs down to about 3 cents per kwh
............
http://www.nextbigfuture.com/2016/12/ru ... small.html

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15430
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par GillesH38 » 01 janv. 2017, 09:54

vous croyez qu'ils font des enquêtes d'utilité publiques pour savoir si les populations sont d'accord pour installer des réacteurs nucléaires dans les agglomérations ?
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Nucléaire Russe

Message par mobar » 01 janv. 2017, 10:58

GillesH38 a écrit :vous croyez qu'ils font des enquêtes d'utilité publiques pour savoir si les populations sont d'accord pour installer des réacteurs nucléaires dans les agglomérations ?
Ils inscrivent les habitants et leurs enfants sur la liste des futurs liquidateurs !

Autre lieu, autre méthode
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9796
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par Remundo » 01 janv. 2017, 11:18

d'un autre côté, quand on se caille les miches vraiment fort... vous ne connaissez sans doute pas les rigueurs du froid sibérien...

après je ne cautionne pas tellement cette démarche, mais sans doute l'idée est purement économique (préserver le gaz pour mieux l'exporter); faire localement de l'énergie dangereuse, mais très bon marché.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Nucléaire Russe

Message par mobar » 01 janv. 2017, 11:42

Remundo a écrit :d'un autre côté, quand on se caille les miches vraiment fort... vous ne connaissez sans doute pas les rigueurs du froid sibérien...

après je ne cautionne pas tellement cette démarche, mais sans doute l'idée est purement économique (préserver le gaz pour mieux l'exporter); faire localement de l'énergie dangereuse, mais très bon marché.
Leur projet de réacteur nucléaire fonctionnant en cogénération, leur évitera de gaspiller plus de la moitié de l'énergie produite, mais ne valorisera toujours qu'une infime fraction de l'énergie du combustible utilisé

Un infime progrès au regard des questions qui se posent toujours : sureté, déchets, démantèlement, état policier indispensable, opacité des procédures et des décisions, cout complet de la filière non amortissable sur le long terme ...
Dernière modification par mobar le 01 janv. 2017, 11:44, modifié 2 fois.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15430
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Nucléaire Russe

Message par GillesH38 » 01 janv. 2017, 11:43

Remundo a écrit : je ne cautionne pas tellement cette démarche, mais sans doute l'idée est purement économique (préserver le gaz pour mieux l'exporter); faire localement de l'énergie dangereuse, mais très bon marché.
ben dans une logique " purement économique" , le gaz est sans doute moins dangereux et meilleur marché, non ?
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Nucléaire Russe

Message par mobar » 01 janv. 2017, 11:48

GillesH38 a écrit :
Remundo a écrit : je ne cautionne pas tellement cette démarche, mais sans doute l'idée est purement économique (préserver le gaz pour mieux l'exporter); faire localement de l'énergie dangereuse, mais très bon marché.
ben dans une logique " purement économique" , le gaz est sans doute moins dangereux et meilleur marché, non ?
Un peu naïf de se référer à l'économie pour justifier le nuke
L'élec et la chaleur c'est juste la cerise sur le gâteau, ou plutôt le miel pour faire avaler l'amère pilule

La logique du nuke est d'abord militaire ... en Russie comme ailleurs !

Pour éradiquer le nuke de la surface de la planète, il faudrait éradiquer la menace que le complexe miltaro industriel fait peser sur chacun des acteurs du jeu "diplomatique", pas gagné!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12506
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Nucléaire Russe

Message par mobar » 01 janv. 2017, 18:11

Un des premiers accidents nucléaire dont il ne me semble pas qu'on ai beaucoup parlé :Kychtym
Les russes sont vraiment les premiers en tout!

http://atomicsarchives.chez.com/kychtym.html

Mais dont Wikipédia fait état

https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrop ... de_Kychtym
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre