Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA / TerraPower

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1722
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA / TerraPower

Message par hyperion » 24 mars 2010, 08:29

Le conglomérat japonais Toshiba a annoncé mardi être en discussions avec la société TerraPower du milliardaire américain Bill Gates en vue de développer un petit réacteur nucléaire de nouvelle génération TWR, capable de fonctionner 100 ans sans être rechargé en combustible.
technologie uranium appauvrie pour micro réacteur non étudiée en france, est-ce une solution pour le village? :-D
http://www.lematin.ch/flash-info/econom ... -nucleaire
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par krolik » 24 mars 2010, 11:35

hyperion a écrit :technologie uranium appauvrie pour micro réacteur non étudiée en france, est-ce une solution pour le village?
A priori si ce réacteur consomm de l'appauvri, c'est qu'il fonctionne avec des neutrons rapides et doit fabriquer du plutonium.
Il serait intéressant de savoir ce qu'en pense l'AIEA. Je devrais avoir une éponse prochainement par un ami qui s'occupe de pocédés proliférants là-bas.
Mais avec les réacteurs sur barges, russes, il semble bien qu'il y ait là un potentiel de développement.

Un petit réacteur, tranquille, à oublier, avait été étudié par Tecnicatome il y a une trentaine d'années, l'ensemble dans un bloc de béton , et mis au fond d'un puits dans le Sahel, et au bout de trente ans on venait le récupérer / echanger pour faire le retraitement.
Sauf que les instabilités politiques locales ont tué l'idée.
Les instabiliés politiques sont le principal frein au développement.
De fait sur une barge, même avec instabilité politique, sur la côte vous pouvez toujours lancer un assaut militaire pour récupérer l'engin. Alors qu'en pleine terre, c'est plus difficile à maîtriser.

@+

Spiritatus
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 347
Inscription : 21 mars 2007, 23:39
Localisation : Sources du Rhône

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par Spiritatus » 24 mars 2010, 19:24

krolik a écrit :A priori si ce réacteur consomm de l'appauvri, c'est qu'il fonctionne avec des neutrons rapides et doit fabriquer du plutonium.
LE MATIN a écrit :Selon Terra Power, le TWR consommerait donc beaucoup moins de combustible qu'un réacteur classique, produirait moins de déchets radioactifs et réduirait les risques de prolifération de matériaux nucléaires sensibles.
le matin cite une dépêche de l'ATS
Moi qui pensait qu'un journaliste était sensé comprendre le sujet sur lequel il écrit :-k

krolik a écrit :De fait sur une barge, même avec instabilité politique, sur la côte vous pouvez toujours lancer un assaut militaire pour récupérer l'engin. Alors qu'en pleine terre, c'est plus difficile à maîtriser.
il se passe quoi si les "éléments instables" au choix:
coulent la barge?
escamotent une barge pour l'emmener a proximité de ...?
sont de simples molécules d'eau regroupées sous forme de vague de 10-20 m de haut du fait d'un tsunami?


Autre tite question, dans le pakage de tes barges russes, sais tu s'il est aussi prévu qu'il y aie la base militaire russe veillant à la tranquillité de la région?

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par Aerobar » 24 mars 2010, 21:25

sais tu s'il est aussi prévu qu'il y aie la base militaire russe veillant à la tranquillité de la région?
Si les clients le demandent... Les Russes savent faire du business comme tout le monde. Mais l'offre standard est sans la base militaire.

A la rigueur, les clients peuvent ménager la chèvre et le chou en prenant la centrale russe puis en accueillant une base US.
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par krolik » 25 mars 2010, 13:51

hyperion a écrit :
Le conglomérat japonais Toshiba a annoncé mardi être en discussions avec la société TerraPower du milliardaire américain Bill Gates en vue de développer un petit réacteur nucléaire de nouvelle génération TWR, capable de fonctionner 100 ans sans être rechargé en combustible.
technologie uranium appauvrie pour micro réacteur non étudiée en france, est-ce une solution pour le village? :-D
http://www.lematin.ch/flash-info/econom ... -nucleaire
Je vous mets ici un lien avec un article déjà ancien sur le sujet des réacteurs à onde de combustion.
http://dl.free.fr/ejoGeRPiU
A l'époque de cet article c'était spécialement un cycle au thorium qui était envisagé. Mais au moins l'article donne des idées plus précises.

@+

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par Alter Egaux » 25 mars 2010, 16:33

Le conglomérat japonais Toshiba a annoncé mardi être en discussions avec la société TerraPower du milliardaire américain Bill Gates en vue de développer un petit réacteur nucléaire de nouvelle génération TWR, capable de fonctionner 100 ans sans être rechargé en combustible.
Je me demande si bientôt, il n'y aurait plus que les milliardaires pour se payer un réacteur NUKE. Les banques privées se sont effrondrées, relevées par les Etats qui à leur tour s'effrondrent...
Tout cela nuit gravement à la santé du nucléaire civil... :lol:
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 19:13

je met ici le lien du Figaro qu' avait indiqué Gilles sur le forum FS.
Bill Gates se lance dans le nucléaire futuriste

LeFigaro 24/03/2010

Le japonais Toshiba soutient le projet du fondateur de Microsoft de concevoir un réacteur révolutionnaire qui brûlerait de l'uranium appauvri soixante ans sans recharge. Scepticisme au CEA.

Quand l'homme le plus riche du monde se lance dans le nucléaire, l'information est assurée d'irradier. Et lorsque le géant japonais Toshiba, l'un des principaux constructeurs mondiaux de réacteurs, soutient le milliardaire américain, la nouvelle est prise au sérieux. Toshiba a annoncé mardi avoir signé un accord en novembre avec Bill Gates, actionnaire d'une petite société baptisée TerraPower, pour étudier la faisabilité d'un réacteur atomique révolutionnaire.

Bill Gates, qui se consacre désormais à temps plein à sa fondation caritative et à ses investissements privés, a exposé son projet le mois dernier lors d'une conférence en Californie, TED 2010, réunissant des visionnaires de tous horizons. Il revendique la cohérence de sa démarche car «l'énergie et le climat sont extrêmement importants» pour les populations des pays pauvres auxquelles vient en aide la Fondation Bill et Melinda Gates. «Nous avons besoin de miracles en matière d'énergie» comme le PC le fut à l'informatique, plaide le fondateur de Microsoft. Pour le technophile Gates, le miracle sans CO2 sera atomique.

La jeune firme TerraPower pense être en mesure de concevoir en vingt ans un réacteur brûlant de l'uranium appauvri et pouvant fonctionner soixante voire cent ans sans être rechargé ! Ses bonnes fées sont Bill Gates et un autre ancien pilier de Microsoft, Nathan Myhrvold, qui a fondé la société Intellectual Ventures, laquelle finance des projets innovants. L'homme le plus riche du monde a déjà dépensé « des dizaines de millions » de dollars pour effectuer des simulations informatiques du réacteur. Celui-ci brûle l'uranium appauvri tout doucement «comme une bougie» selon l'analogie de Gates.
Fabriquer le prototype nécessitera en revanche «plusieurs milliards» de dollars.
Sur le papier, le « réacteur à onde de combustion » (TWR, en anglais) présente l'avantage d'employer comme combustible l'uranium appauvri (U238), l'isotope qui constitue 99 % de l'uranium naturel et qui est actuellement stocké comme déchet radioactif.


Des inconvénients

Le concept du TWR remonte à soixante ans et les physiciens du monde l'ont réactivé dans les années 1990. En 2000, le Forum Generation IV, un groupe d'experts internationaux, ne l'avait cependant pas jugé assez prometteur, explique Bernard Bonin, directeur scientifique adjoint du CEA (Commissariat à l'énergie atomique). Le physicien de Saclay reconnaît l'intérêt du réacteur mais en souligne les inconvénients. Pour fonctionner des décennies, le TWR aura besoin de grosses quantités de combustible et devra être une installation très chère. Autre souci, la sûreté : les matériaux sauront-ils résister à une irradiation de longue durée ? Bernard Bonin «persiste et signe» dans son scepticisme à l'égard du TWR. Toutefois, le soutien annoncé hier du constructeur japonais de réacteurs Toshiba à Bill Gates est, admet-il, une vraie surprise.
http://www.lefigaro.fr/societes/2010/03 ... riste-.php

J'en profite pour fair une scission de fil. Pas envie que ca dérape de sujet comme dans FS.

Ici on ne parlera QUE de cette histoire, et pas de Tchernobyl ni de la genIV, ni du radon.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] La relance du nucléaire civil dans le monde

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 19:26

Personellement cette histoire me parait quand méme assez fumeuse.

Pourquoi Bill Gates irait il mettre un ou plusieurs milliards de $ pour faire les études et protoypes d' ici une vingtaine d' année d' une techno nuke dont on connait pas grand chose, alors qu' il pourrait les investir dés maintenant ou sur période étalée sur toute la décenie 2010-2020 pour installer des panneaux solaires PV ou a concentration en Afrique, ou encore mieux, aider à construire des usines d' assemblage de ces panneaux directement en Afrique (ca emploirait les gens localement).

Et puis il faut pas rever, meme un mini réacteur de 10 MW construit en série ne sortira pas à moins de 10 millions de $ (je considére 1kW --> 1000 $ ce qui est hautement ambitieux) .
Qu' en penses tu Krolik ?

Sur FS la question du cout n' apparait ....... quasiment nulle part, sauf quand Gilles en évoque la "non gratuité". C' est assez incroyable.
:-k

Le pseudo "Faith" sur Futura Sciences dit que Bill Gates est suffisement riches pour payer pleins de ces mni réacteurs (combien c'est le mystére) et qu ' il n' y a pas lieu de s'étendre la dessus.

Ben alors, si Bill Gates est sufisemment riches, pourquoi ne l' est t'il pas MAINTENANT à venir en aide aux pays pauvres ? (enfin je veux dire, un peu plus qu' au travers la fondation Bill & Melinda Gates .....)

Et puis les Russes n' on t' ils pas déjà maintenat le concept de nuke sur barges flottante ? (j' ai lu recemment que le Sénegal s' y interessait).
Et aux USA il y ausi l' histoire rocambolesque des petits réacteurs nuke Hyperion, qu' on a déjà évoqué sur le forum.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8786
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par Remundo » 02 avr. 2010, 19:34

Je suis d'accord avec toi Energy.

Techniquement... C'est un petit surgénérateur...

Un outil fabuleux pour produire du Pu 239 à partir de U238 tout en produisant de l'électricité.

Sur le plan militaire, les excès de Pu239 sont isolables aisément pour obtenir du Pu pur à 99%. Ce type de réacteur permet la prolifération de la bombe A au Plutonium. Il ne faut que 10 à 15 kg de Pu 239 pour faire une ogive.

Sur le plan civil, énormément de déchets dans les produits de fissions, à peu près les mêmes qu'avec la fission U235. Dont les plus fameux, les HAVL (haute activité vie longue)

Sinon du point de vue énergétique, pour être trivial, ça torche du GWh tant qu'on en veut. C'est quasiment inépuisable avec les milliers de tonnes de U238 appauvri qui trainent un peu partout...

Oh ça c'est un vrai jouet pour Krolik. 8-)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 19:54

Un autre article d' il y a quelques jours, qu' on avait zappé :
Les atomes crochus d'Anne Lauvergeon et de Bill Gates

Le Monde | 25.03.10

On ignorait qu'Anne Lauvergeon et Bill Gates avaient des atomes crochus. Jusqu'à ce qu'on apprenne que la présidente du directoire d'Areva et le fondateur de Microsoft se sont rencontrés, lundi 22 mars, à Seattle (Etats-Unis). La demande du milliardaire est passée par Charles H. Rivkin, l'ambassadeur des Etats-Unis en France. Au menu de cette entrevue de deux heures : l'avenir de l'énergie nucléaire et de possibles coopérations entre Areva et TerraPower, dont Bill Gates est l'actionnaire de référence.

L'invitation du milliardaire américain n'est qu'une demi-surprise. Bill Gates et sa société ont manifesté leur intérêt pour cette source d'énergie qui n'émet pas de CO2. TerraPower, qui travaille sur les voies d'avenir dans l'énergie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, juge que "le nucléaire peut être une partie importante de la solution".

Déchets radioactifs

Sensible au problème des déchets radioactifs, ses dirigeants veulent promouvoir un réacteur de faible puissance, le TWR. Il fonctionnerait avec de l'uranium appauvri produisant peu de déchets. Cette centrale, qui reste à l'état de "dessins" dans les cartons des ingénieurs, aurait l'avantage de réduire les risques de prolifération de matériaux nucléaires.

Les Japonais ont-ils eu vent de la rencontre entre Anne Lauvergeon et Bill Gates ? Dès le lendemain, le quotidien des affaires Nikkei dévoilait les discussions en cours entre la société du milliardaire et le conglomérat Toshiba - propriétaire de Westinghouse et concurrent direct d'Areva sur le marché très disputé des réacteurs. Objectif : développer en partenariat un petit réacteur nucléaire de nouvelle génération capable de fonctionner environ 100 ans sans être rechargé en combustible.

En 2009, Bill Gates et d'autres dirigeants de TerraPower avaient marqué leur intérêt pour ce type de réacteurs lors de leur visite d'un laboratoire de recherche nucléaire de Toshiba. Les discussions n'en sont qu'à un stade "préliminaire", a tempéré le porte-parole de Toshiba, Keisuke Ohmori, ajoutant que "rien de concret n'a été décidé concernant le développement ou l'investissement".

Cette invitation de Bill Gates confirme au moins qu'"Atomic Anne", comme la surnomment volontiers les journaux américains, incarne toujours le nucléaire made in France outre-Atlantique, où elle est régulièrement classée parmi les femmes "les plus puissantes du monde". Ce sera sans doute un modeste réconfort au moment où Nicolas Sarkozy a décidé de la débarquer.
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 20:13

La nouvelle d' actualité qui avait été postée sur Futura Sciences le 24 Mars 2010.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... res_23139/

et qui donc avait generé le fil de FS qui a pris 14 pages en 8 jours, pour finir étre fermé ....
Bill Gates promeut le nucléaire pour les pauvres

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences A

ssocié à Toshiba, Bill Gates, dans le cadre de ses œuvres caritatives, annonce le développement d'un réacteur miniature fonctionnant à l'uranium appauvri et capable de fournir de l'électricité durant 60 ans. L'idée est loin d'être neuve et certains cherchent à la commercialiser depuis plusieurs années.

L'ancien patron de Microsoft veut aider les pays pauvres. Au sein de Intellectual Ventures, une association d'investisseurs (créée par Nathan Myhrvold, un ancien de Microsoft lui aussi) qui réfléchit à des innovations en tout genre, est née TerraPower. Cette équipe, qui veut devenir une vraie entreprise et dont Bill Gates est le principal actionnaire, cherche à mettre au point une pile nucléaire autonome.

Ce « réacteur à onde de combustion », TWR, en anglais (pour travelling-wave reactor), produirait de l'électricité durant une soixantaine d'années, voire plus. Sa taille serait réduite – quelques mètres de hauteur – et le réacteur ne nécessiterait aucun entretien. Une seule installation pourrait alimenter durant des décennies et à peu de frais un ou plusieurs villages ou quartiers.

Bill Gates aurait déjà investi plusieurs millions de dollars dans ce projet et, le mois dernier, a annoncé un partenariat avec Toshiba. La firme japonaise étudie en effet depuis plusieurs années un tel mini-réacteur, baptisé 4S, pour Super Safe, Small and Simple (censé fonctionner 30 ans et fournir 10 mégawatts, MW). Aux Etats-Unis, la société Hyperion Power Generation a déjà présenté en 2008 de tels réacteurs nucléaires miniatures, de 25 MW, et les destine à la vente.

Le principe d'un réacteur TWR est de brûler de l'uranium 238 (238U), c'est-à-dire l'isotope le plus répandu, qui constitue l'essentiel de l'uranium naturel et qui n'est pas fissile (on ne peut pas provoquer la fission de ses noyaux). Dans un réacteur nucléaire conventionnel (ou pour réaliser une bombe atomique de type A), le minerai doit être concentré en uranium 235, qui, lui, est fissile. C'est ce que l'on appelle l'enrichissement.

Encore bien des années de mise au point

Il faut un peu d'uranium 235 au cœur d'un TWR pour amorcer la réaction en chaîne. Les neutrons libérés par ce matériau fissile atteignent l'uranium 238 et s'incorporent à ses noyaux, ce qui le transforme en plutonium 239. Ces atomes radioactifs finissent par émettre des neutrons quand leurs noyaux se cassent. Ces particules percutent de nouveaux atomes d'uranium 238 et la réaction continue au cœur du réacteur. Selon les concepteurs du principe, cette vague de combustion progresse lentement, à raison d'environ un centimètre par an. Initiée à une extrémité d'un bloc de soixante centimètres de longueur, elle mettra donc soixante ans à parvenir à l'autre bout. Ce bloc d'uranium « brûle comme une bougie » résument ses concepteurs. A la fin de l'utilisation, il reste au sein du bloc de l'uranium 238 et des matières fissiles, dont des transuraniens comme le plutonium.

La réaction nucléaire produit de la chaleur, récupérée par du sodium liquide, porté à 550° C. Dans un réacteur nucléaire conventionnel, ce rôle est joué par l'eau. En travaillant à une température bien supérieure, le sodium liquide permet une meilleure efficacité de la conversion en électricité. C'est d'ailleurs la solution retenue pour les réacteurs Superphenix mais qui entraîne de notables complications techniques, le sodium liquide n'était pas des plus commodes à utiliser...

Le principe physique est connu depuis une dizaine d'années mais personne ne l'a mis en pratique pour l'instant. Pour la mise au point, TerraPower parle des années 2020.
Bon, ils oublient de dire qu' au cul de cette mini centrale nuke il convient de faire comme d' habitude, un génerateur de vapeur et une alternateur, et un refroidissement. Toutes choses qui ne coutent pas rien .....
Gilles leur avait fait remarqué vers la page 10. Personnes n' y avait pensé avant. :lol:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59191
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 20:21

Pour finir ma série de post sur le sujet : le site de TerraPoweer :
http://www.intellectualventures.com/TerraPower.aspx

que j' irai regarder plus tard.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par krolik » 03 avr. 2010, 01:21

Cette affaire de réacteur à onde de combustion a initialement été proposée par Edward Teller.
Mais Teller proposait un réacteur spécialement basé sur un combustible thorium, réacteur enterré par 100 mètres de profondeur, le caloporteur étant de l'hélium.

A ce niveau il faut rappeller que Teller avec Ulam est l'auteur de la formule de la bombe "H", avec séparation des fonctions de chauffage de la cible tritiée par des neutrons passant dans un produit carboné d'une part, et compression de la cible tritiée par réflexion / concentration de rayons gammas.
Teller a beaucoup travaillé sur la divergence et la vitesse de combustion, que ce soit des vitesses les plus rapides dans la bombe , à la vitesse la plus lente dans ce type de réacteur.
Teller a présidé à de nombreux essais souterrains, et après un essai souterrain on ne va pas "ouvrir" le point de tir, on laisse pour l'éternité.
Donc pour lui, laisser en place des déchets nucléaires, aucun problème. D'ailleurs l'enfouissement sans retraitement des combustibles usés était un axe retenu aux USA jusqu'à ce que Obama arrête le giga projet de Yucca Mountains au Névada.
Teller aussi voulait trouver des applications pacifiques à ses inventions.. les tirs de fragmentation des roches mères dans des gisements pétroliers et gaziers, c'est lui. Il en a même tellement fait qu'il a servi de modèle au film Dr Folamour..
Moyennnant quoi Teller est passé pour un "Père" de l'énergie nucléaire. Et aux USA on a une révérence absolue envers les "Pères", que ce soit Washington, Jepherson... Il est certain que Bill Gates ne peut qu'être impressionné par ce "Père" comme tous les Américains moyens.
La statue du Commandeur.
Je pense que le soutien de BG à ce projet s'inscrit dans cette continuité des "commandeurs" de la nation américaine.

Il s'agit effectivement d'un surgénérateur dont la vitesse de réaction est limitée par un ajustement subtile de la composition des éléments combustibles, notamment avec apport de lithium 6. (Teller aimait bien le lithium 6 pour ses bombes).

Mais si l'on regarde de plus près ce que propose l'université de Berkeley avec la fondation de BG, c'est beaucoup plus gros.
A priori ce n'est plus enterré. Le fluide caloporteur revient à du sodium liquide et n'est plus de l'Hélium.
Et c'est du réacteur beaucoup plus gros puisqu(il s'agit d'un réacteur de 1200MW.
Jetez un oeil à ces slides d'une présentation faite en avril 2009 :
http://www.nuc.berkeley.edu/files/Terra ... leland.pdf

A priori l'invention, non dévoilée, repose sur la composition et la structure du combustible, qui est une évolution majeure par rapport au projet de Teller.
En dehors de cela c'est un RNR-Sodium..
A priori il est envisagé une ou deux passes de chauffage par relancement du processus.
On a un taux de combustion qui est plus élevé qu'un REP, mais tout à fait comparable avec ce que l'on avait dans SPX.
Au niveau des déchets et bien on arrive à la même chose vraisemblablement que SPX, sauf que proportionnellement on a beaucoup plus brûlé que dans un REP. Ce qui était l'objet de SPX, au passage brûler les actinides mineurs.
Mais on a utilisé l'uranium appauvri qui est stocké aux USA dans des conteneurs d'UF6, comme il est stocké en France à Bessines et à Tricastin, comme il est stocké à Tomsk en Sibérie. D'ailleurs les photos des stockages américains sont très impressionnantes, et l'on ne peut que conseiller à Greenpeace d'aller manifester contre ces stockages de "déchets" en plein air dans des fûts.
Dans l'exposé cité, il est dit que les USA ont des réserves d'énergie équivalente à la production actuelle d'électricité pour plusieurs milliers d'années ! Exactement ce qui est dit en France pour le Gen 4. Tout le monde est d'accord.
L'avantage , à priori , de ce type de réacteur est l'autorégulation de la réaction, mais c'est aussi son inconvénient si l'on veut faire du suivi de charge, il faut trouver un autre sujet d'utilisation de l'énergie que de la production d'électricité, du dessalement peut-être..
L'avantage aussi, c'est moins de transport de combustible, une recharge en 60 ans, donc moins de gens qui s'enchaînent aux rails..

Ce type de réacteur n'a pas été retenu comme sujet d'étude par le forum Génération 4, mais vers 1900 on posait la question aux Académiciens des sciences français de savoir s'il valait mieux encourager le plus léger que l'air (dirigeable) ou l'aéroplane.. Et les Académiciens ont répondu d'un coeur touchant qu'il fallait soutenir le développement du plus léger que l'air alors qu'ils voyaient des pigeons décoller tous les jours...

BG a des moyens d'une part et des techniques de marketing éprouvées d'autre part..Les gens de Toshiba sont aussi des sérieux. Alors attendons.

@+

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13617
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par GillesH38 » 03 avr. 2010, 07:33

donc je répète les arguments qui m'ont (en partie) fait "prémodérer" sur Futura-sciences, que j'ai eu le temps d'affiner du coup

* si c'est intéressant, pourquoi dire que c'est "pour les pauvres " et ne pas les utiliser partout ?
* pour que ça compte de façon significative pour éviter le CO2, il en faut de centaines de milliers (on est tous d'accord que c'est des centaines de milliers de conteneur plein de plutonium et de sodium liquide) répartis dans tous les pays de la planète y compris (et surtout?) les plus pauvres.
* le réacteur n'ayant pas de combustible rechargeable, on le "vend" donc avec toute l'énergie produite pendant 60 ans dès le départ - ce qui ne peut être fait que par un emprunt de très longue durée conduisant à une dépendant pieds et poings liés à des firmes occidentales dont ils dépendraient entièrement pour leur approvisionnement (et le renouvellement) de leur ressource énergétique.(Sur FS j'ai donné l'exemple : imaginez que le Shah d'iran , séduit par l'idée d'E Teller, aurait installé des milliers de ces réacteurs partout dans son pays et qu'ils s'éteignent tous les uns après les autres en ce moment, ce serait croquignolesque non ?)

Vous me " prémodérez" si je dis que j'hésite à décerner à Bill Gates le titre de bienfaiteur de l'humanité :lol: ?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mini réacteurs nuke / Bill Gates et TOSHIBA

Message par Aerobar » 03 avr. 2010, 08:58

Ce "réacteur pour les pauvres" n'est sans doute que l'emballage d'un projet plus court terme visant à acquérir suffisamment de propriété intellectuelle en matière nucléaire (TWR ou autres) pour la revendre ensuite. La dissémination de matières fissiles dans les pays pauvres, la plupart non signataires du TNP, au travers de la vente de cet Atomic Slideware est quasiment impossible sur le plan de la diplomatie internationale.
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Répondre