L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Modérateurs : Rod, Modérateurs

pascal47
Condensat
Condensat
Messages : 542
Inscription : 05 oct. 2007, 18:30
Localisation : Agen (France)

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par pascal47 » 05 sept. 2012, 11:04

Sortie du nucléaire : coup de frein pour l'Allemagne ?

05 Sept 2012

http://www.enerzine.com/2/14349+sortie- ... agne+.html


L'Allemagne pourrait revoir ses objectifs de sortie du nucléaire à la baisse à cause de la crise économique et de l'envolée du prix de l'énergie.

A la suite du drame de Fukushima, les autorités allemandes avaient décidé de faire sortir le pays du nucléaire, adoptant pour une « transition verte ». Selon les experts, la sortie du nucléaire de l'Allemagne pourrait faire augmenter le prix de l'énergie, pour les particuliers, de 30%.

C'est ce qu'a indiqué le groupe Vattenfall, producteur d'électricité, pour qui les 150 milliards d'investissements nécessaires à la sortie du nucléaire seront compensés par une hausse de 30% du prix de l'électricité d'ici 2020.

Pourtant, à un an des élections législatives allemandes, le gouvernement d'Angela Merkel craint de mécontenter les électeurs avec un prix de l'électricité trop élevé.

Ainsi, plusieurs ministres du gouvernement allemand ont anticipé un probable ralentissement du rythme de cette « transition verte », comme le ministre de l'environnement, Peter Altmaier, ou celui de l'économie Philip Rösler, qui a déclaré que les « objectifs et les délais restent les mêmes, mais nous devrons reconsidérer les choses si des emplois ou la compétitivité étaient menacés. »

En France, plusieurs membres du gouvernement, dont Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, manuel Valls, ministre de l'intérieur et Delphine Batho, ministre de l'écologie et de l'énergie, se sont prononcés en faveur de l'énergie nucléaire.
Daniel Pennac (La fée Carabine)
"Le bonheur individuel se doit de produire des retombées collectives, faute de quoi la société n'est qu'un rêve de prédateur."

http://www.le-message.org/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65608
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par energy_isere » 06 nov. 2012, 13:15

Vattenfall demande le démantèlement immédiat d'une centrale nucléaire

06 Nov 2012 Enerzine

Vattenfall a annoncé hier le lancement de la procédure d'autorisation pour le retrait de service et le démantèlement immédiat de sa centrale nucléaire Brunsbüttel auprès de l'Autorité de l'énergie atomique, arrêtée depuis le moratoire de 2011.
Vattenfall s'attend à ce que le processus d'approbation dure de 4 à 5 ans, l'objectif étant de commencer l'opération de démantèlement après que l'autorisation ait été obtenue. L'opération de démantèlement devrait durer entre 10 et 15 ans.

Le démantèlement immédiat offre la possibilité de faire un usage optimal de l'expérience et du savoir-faire des collaborateurs qui travaillent actuellement dans la centrale. Dans les prochains mois, Vattenfall soumettra les documents de description du projet en détail.

L'une des conditions importantes de notre décision en faveur d'un démantèlement immédiat est la disponibilité d'un site stockage pour les déchets radioactifs de faible à moyenne activité.
http://www.enerzine.com/2/14706+vattenf ... aire+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65608
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par energy_isere » 22 mai 2013, 20:11

Allemagne : Berlin paie très cher l'abandon du nucléaire
Si l'ambitieux objectif de sortir du nucléaire d'ici à 2022 sera tenu, son coût sera, lui, bien supérieur aux estimations les plus folles avancées il y a tout juste deux ans.


Le Point.fr - Publié le 21/05/2013

"L'enfer" est parfois pavé de bonnes intentions. En annonçant au lendemain de la catastrophe de Fukushima sa sortie du nucléaire d'ici à 2022 , l'Allemagne voulait montrer l'exemple et prouver qu'une économie puissante pouvait s'éclairer et se chauffer sans avoir recours à l'atome. Si l'objectif ambitieux fixé par Angela Merkel sera bien tenu, son coût sera lui bien supérieur aux estimations les plus folles avancées il y a tout juste deux ans.

En mai 2011, Berlin avait calculé que la sortie anticipée du nucléaire devrait coûter 16 milliards d'euros d'ici 2015. "Cela peut représenter 1 à 2 milliards d'euros" par an, jugeait alors le ministre de l'Énergie, Norbert Röttgen. Le quotidien Süddeutsche Zeitung, qui citait "des évaluations internes du gouvernement", parlait déjà à l'époque d'une note plus proche de... 3 milliards d'euros par an. Plus récemment, l'électricien allemand RWE se montrait encore plus pessimiste en fixant les coûts liés à la fin du nucléaire dans une fourchette comprise entre 250 et 300 milliards d'euros.


Mais en janvier dernier, Siemens a provoqué un véritable vent de panique en jugeant que la sortie programmée de l'atome pourrait finalement coûter près de... 1 700 milliards d'euros à l'Allemagne d'ici à 2030. Pour arriver à ce chiffre astronomique, le conglomérat bavarois a calculé les investissements liés au remplacement des centrales nucléaires par d'autres moyens de production, au développement des réseaux de distribution et au démantèlement des centrales existantes... Ce dernier point est tout particulièrement problématique aujourd'hui.

"Bombe à retardement"

En République fédérale, le démantèlement de la seule centrale de Lubmin est en cours depuis... 18 ans. Les déchets sont toujours entreposés sur place, car l'État ne sait pas où les entreposer sans danger. Le premier centre de stockage situé à 500 mètres de profondeur dans une ancienne mine de sel s'est transformé en une "bombe à retardement" lorsque les experts ont découvert en 2004 que des infiltrations avaient provoqué l'effondrement de parois rocheuses sur des fûts remplis de matériels contaminés... Un autre effet "pervers" de l'abandon du nucléaire est souvent son aspect néfaste pour... l'environnement sur le court terme.

Pour pallier la fermeture immédiate de huit réacteurs nucléaires, l'Allemagne a en effet dû accroître la production de ses 130 centrales au charbon. Conséquence : les émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 4 % chez notre voisin entre 2011 et 2012. Berlin, qui vante sans cesse sa volonté de respecter l'environnement en encourageant les énergies vertes, a ainsi été incapable l'an dernier de respecter ses volumes d'émission de CO2 prévus par le marché européen de quotas. Voilà qui fait plutôt mauvais genre...

Si les partisans de l'atome peuvent se moquer des problèmes allemands, la France devrait toutefois se faire du souci. Ses centrales nucléaires vieillissantes devront bien un jour ou l'autre être démantelées et le coût de cette opération promet d'être énorme. Les 1 700 milliards de dépenses promis à Berlin ne concernent que 17 réacteurs nucléaires. Or, notre bon beau pays en abrite 58...
http://www.lepoint.fr/economie/allemagn ... 631_28.php

WizardOfLinn
Charbon
Charbon
Messages : 231
Inscription : 15 mai 2009, 16:09

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par WizardOfLinn » 23 mai 2013, 07:04

Même si l'Allemagne ne sortait pas du nucléaire, ces réacteurs devraient être démantelés en fin de vie, quoique plus tard.
=> un calcul incluant les coûts de démantèlement dans les coûts de sortie du nucléaire me parait un peu curieux, à moins qu'il ne s'agisse seulement du surcoût associé à un démantèlement anticipé

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9942
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Remundo » 23 mai 2013, 11:28

WizardOfLinn a écrit : => un calcul incluant les coûts de démantèlement dans les coûts de sortie du nucléaire me parait un peu curieux
ça dépend si pour toi, la "sortie" est juste d'arrêter les réacteurs et d'investir sur d'autres sources d'énergie, ou bien d'en finir totalement avec le nucléaire civil.

Mais je l'ai déjà dit, pour moi, le "démantèlement" n'est pas forcément la bonne "solution". Car cela revient à exposer du personnel pour disperser des déchets radioactifs qu'on ne sait pas stocker, si ce n'est dans une couche géologique, qui serait le choix le moins mauvais "moins pire", mais en aucun cas une solution.

Il faut bien comprendre qu'il n'y a PAS de solution aux déchets radioactifs...

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9180
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par kercoz » 23 mai 2013, 11:34

si le cout du démantèlement ( tellement dément !)....ne tend par vers zero , avec le temps , c'est qu'il tend vers l' infini en valeur absolu ( là ..je prends des risques !)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Herv12 » 23 mai 2013, 19:18

Il faut bien comprendre qu'il n'y a PAS de solution aux déchets radioactifs...
B'en le stockage géologique semble être une bonne solution. Les choix Français sont quand même très étudié. J'ai eu l'occasion de visiter le site de l'IRSN ou ils valident les travaux de l'Andra. C'est fait trés sérieusement. Résultats confirmées par 3 méthodes différentes... La solution est crédible. Et c'est toujours mieux que de les laisser en surface ou la, on est certains que ça ne tiendra pas la durée requise.

Et puis comparativement est ce que les déchets nucléaires sont plus gênants que les rejets de CO2 esquivés?
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9942
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Remundo » 23 mai 2013, 23:24

Bonjour Hervé,

Je refuse absolument le terme de "solution" pour le stockage géologique.

De plus, qualifier une solution de "crédible" est bien la démonstration qu'elle n'est pas sûre.

J'accepte le fait que le stockage géologique soit une possibilité technique parmi les moins dangereuses pour entreposer des déchets nucléaires à vie longue, spécialement ceux de haute activité (HAVL).

Il y a aussi des pour et des contre sur le stockage géo (débat sur le concept d'irréversibilité du stockage géo)...

Disons qu'avec ça, on est tranquille pour quelques siècles. Mais l'Humanité n'en est pas tirée d'affaire, et cela probablement à l'échelle du millénaire : n'importe quelle faille, infiltration d'eau, fonte des futs erreur de forage etc... peuvent relâcher les radionucléides.

De même que le déstockage si par quelques miracles techniques, nos lointains descendants décidaient de ressortir les soupes de HAVL pour en faire - enfin - quelque chose d'intelligent...

Enfin, comparer CO2 et déchets radioactifs, moi, je ne sais pas comparer la peste et le choléra.

@+

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par ABC » 24 mai 2013, 06:59

De plus, qualifier une solution de "crédible" est bien la démonstration qu'elle n'est pas sûre.
Jouer sur les mots n'est pas un bon mode de discussion.
Enfin, comparer CO2 et déchets radioactifs, moi, je ne sais pas comparer la peste et le choléra.
Les effets des déchets sont localisées, ceux du CO2 ne le sont pas.

WizardOfLinn
Charbon
Charbon
Messages : 231
Inscription : 15 mai 2009, 16:09

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par WizardOfLinn » 24 mai 2013, 07:03

On ne fait pas tant de cas de la pollution radioactive des centrales au charbon qui remplacent les réacteurs nucléaires...
Ce n'est pas peut-être pas aussi dangereux que des produits de fission, mais il s'agit quand même de radon expédié directement dans l'atmosphère, et d'uranium et thorium concentré dans les cendres, suivant la provenance du charbon.
Pour mémoire:
http://www.ornl.gov/info/ornlreview/rev ... lmain.html

Image

Les déchets des réacteurs nucléaires sont soigneusement empaquetés, enterrés, et si jamais ils se dispersent un peu, localement et dans plusieurs siècles, leur nuisance aura alors considérablement diminué. Pour l'instant, ça me parait être la moins mauvaise solution.

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par ni chaud ni froid » 24 mai 2013, 09:01

La meilleure des solutions, c'est cette méthode : un cargo s'échoue en zone internationale chargé ras bord de déchets HAVL. J'ai bon ?

Je rejoins Remundo sur le fait qu'appeler solution le fait de mettre une très grosse poussière sous un très gros tapis est un peu gros.

En revanche, le stockage géologique est effectivement la seule option pour ne pas voir le problème pour quelques dizaines - centaines d'années. Mais faire croire que les descendants de l'homo oleocenus s'occupera de nos poubelles relève de la supercherie.
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Herv12 » 25 mai 2013, 23:09

Il y a aussi des pour et des contre sur le stockage géo (débat sur le concept d'irréversibilité du stockage géo)...

Disons qu'avec ça, on est tranquille pour quelques siècles. Mais l'Humanité n'en est pas tirée d'affaire, et cela probablement à l'échelle du millénaire : n'importe quelle faille, infiltration d'eau, fonte des futs erreur de forage etc... peuvent relâcher les radionucléides.
De toute façon, le stockage est forcément réversible. Le concept de base est de pouvoir sortir facilement les colis pendant 100ans. Au delà les roches environnantes vont sceller le stockage, il faudra ensuite creuser autour pour dégager, mais c'est faisable assez facilement. En tout cas bien plus facile que de faire baisser le taux de CO2 atmosphérique.

Concernant les infiltrations d'eau, elles ne sont pas exclues en cas de fissure (même si c'est peu probable) mais les déchets sont aussi prisonniers du verre dans lequel ils sont dissous. On n'est plus au temps ou on jetais les déchets dans des fûts en acier dans l’océan, avec une probabilité de diffusion a 100%)
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9942
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Remundo » 25 mai 2013, 23:13

c'est cool, Hervé,

alors pas de souci à se faire ;)

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 698
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par yvesT » 06 juin 2013, 09:30


Siemens s'en prend à la transition énergétique de Merkel
Par Thibaut Madelin | 06/06 | 07:00



Deux ans après la décision de sortie du nucléaire de la chancelière, le groupe tire la sonnette d'alarme.
Il profite beaucoup moins que prévu de la transition énergétique.
Dans son plan de sauvetage de la transition énergétique, Siemens veut mettre l\'accent sur les centrales à gaz. Un secteur où il est leader. - Photo Michèle Tantussi/AFP


Il devait être le grand vainqueur de la sortie du nucléaire. Deux ans plus tard, Siemens voit ses espoirs déçus et s'attaque au projet phare du gouvernement Merkel. « Le développement des énergies renouvelables ne doit pas être le but unique de la transition énergétique, a déclaré hier à Berlin son patron, Peter Löscher. Nous devons trouver un concept économique et climatique censé. Autrement dit : il faut changer de cap. »

A quatre mois des élections générales, le président du directoire du géant industriel allemand veut imposer le sujet dans la campagne électorale. Son objectif : que le futur gouvernement en fasse un chantier prioritaire dès le lendemain des élections. Témoin, l'interview qu'il a donné lundi à « Bild ». « Quelque chose cloche sérieusement », a-t-il déclaré au quotidien populaire, promettant au passage de réduire la facture électrique des ménages.

Sa solution ? Revoir de fond en comble le système de subventions qui profite aux énergies solaires ou éoliennes et qui est financé par les consommateurs d'électricité. Idéalement, Siemens voudrait que ces énergies vertes se frottent à la réalité du marché et ne soient plus aidées. « De notre point de vue, les technologies comme le photovoltaïque peuvent déjà se débrouiller sans subvention », estime Peter Löscher.
150 milliards d'économie

Autre priorité, faire de la réduction des émissions de gaz à effet de serre l'objectif cardinal de la transition énergétique. Autrement dit, fermer les centrales à charbon, qui produisent 44 % de l'électricité allemande et sont très polluantes. Pour Peter Löscher, il faudrait au contraire mettre l'accent sur les centrales à gaz, qui peuvent produire de l'électricité bon marché, flexible et avec moins d'émission de CO.

Selon Udo Niehage, en charge de la transition énergétique chez Siemens, ces solutions permettraient à l'Allemagne d'économiser 150 milliards d'euros d'ici à 2030, sur une facture de 1.600 milliards. La hausse des prix ne serait plus que de 200 euros par an pour un ménage moyen, au lieu du double. Le lecteur de « Bild » appréciera, à moins qu'il ne dispose de panneaux photovoltaïque sur son toit.

Sans surprise, le plan de sauvetage de la transition énergétique conçu par Siemens profiterait d'abord à son architecte. Siemens est leader dans les centrales à gaz et l'éolien offshore. Quant au solaire, il a décidé fin 2012 de sortir de ce métier, dans lequel il avait investi massivement et perdu tout aussi massivement sur fond de guerre des prix.

Pour autant, la campagne de Siemens résonne avec les préoccupations du secteur énergétique, qui craint pour son marché, de l'industrie allemande, qui s'inquiète pour sa fourniture électrique et sa compétitivité, et du gouvernement, qui redoute une désaffection du public pour un projet politique jusqu'alors consensuel. Le ministre de l'Environnement, Peter Altmaier, propose de réformer le système des subventions aux renouvelables après les élections, tout comme le parti libéral FDP. En cas de réélection, cependant, rien ne dit qu'ils commenceront à suivre les conseils de Siemens.
Thibaut Madelin
Correspondant à Berlin
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... r=RSS-2007

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9942
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: L'Allemagne sort du nucléaire ? ou pas ?

Message par Remundo » 06 juin 2013, 12:35

assez corporatiste comme position...

L'Allemagne possède du charbon, et presque pas du tout de gaz, pour cela, elle téléphone à Vladimir...

Fourguer des centrales à gaz, c'est l'intérêt de Siemens et de la Russie, mais sans doute pas de l'Allemagne...

Quant à parler de développer des centrales à gaz plutôt que le renouvelable dans le cadre de la transition énergétique... sans commentaire.

@+

Répondre