[Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10221
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 17 déc. 2018, 11:11

kercoz a écrit :
12 juil. 2018, 22:31
Ce problème de délégation me pose problème. Un tas de gens mangent de la viande, qui n' oseraient pas égorger une poule ou un mouton. Je pense qu' au service civique on devrait obliger les jeunes a bosser dans un abattoir, à curer les égouts, à bosser dans une prison, dans une mapad , etc ...
ça pourrait s'appeler le service national pour tous, 12 à 18 mois payés au SMIC, logé, nourri dans des services publics avec une formation à l'appui pour ceux qui n'ont pas réussi dans l'école de la République

L'ère du virtuel conduit à la schizophrénie!
- on veut manger de la viande, mais pas voir les élevages hors sol et les abattoirs
- on veut manger du poisson et pas vider les océans
- on veut sauver la planète et continuer à percevoir les allocations familiales
- on veut pas payer des impôts et continuer les OPEX au Mali, en RCA et en Syrie
- on est contre la guerre et on se gargarise des succès commerciaux des fabricants d'armes
- on se plaint de l'état de l'éducation nationale et on accepte des profs payés au rabais
- on veut des politiques intègres et on se refuse à les contrôler
- on veut la démocratie et on accepte de voter pour des maitres imposés par la finance internationale
- on veut du bio et le round-up
- ...

Tout fout le camp :ghost:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Remundo a supprimé le message publié par mobar le 17 déc. 2018, 11:26 pour la raison suivante : doublon
Afficher le message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 24 déc. 2018, 00:51

Le Royaume Uni relance un processus de recherche de site d'entreposage géologique pour les dechets à forte activité et vie longue.
UK relaunches repository site selection process

20 December 2018

The UK has launched a new search for a site to host the country's proposed geological disposal facility for high-level radioactive waste. A previous search process ground to a halt in 2013

.......
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... on-process

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 28 avr. 2019, 14:55

Lancement des appels d'offre pour les travaux de démentelement du site nucléaire de Dounreay en Écosse.
Dounreay decommissioning framework contracts awarded

24 April 2019

Dounreay Site Restoration Limited (DSRL) has awarded six framework contracts - potentially worth up to a combined GBP400 million (USD 518 million) - for decommissioning services at the Dounreay site in Scotland. Among the major projects expected to be delivered are construction of a size reduction facility, shaft and silo decommissioning and demolition of historic active laboratories.

Image
The Dounreay site

............

The Dounreay site in Caithness, Scotland, was the UK's centre for experimental fast breeder research and development from 1954 until 1994. It is home to three reactors and supporting facilities, including reprocessing plants.
.......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 14 juil. 2019, 13:54

La centrale nuke de Oyster Creek dans le New Jersey, USA, va être dementelee par GE Hitachi Nuclear Energy.
GE Hitachi Nuclear Energy wins Oyster Creek contract
10 July 2019

GE Hitachi Nuclear Energy (GEH) has been awarded a contract by Comprehensive Decommissioning International (CDI) to decommission reactor internals and the reactor pressure vessel at the Oyster Creek nuclear power plant in New Jersey, USA. CDI is a joint venture company of Holtec and SNC-Lavalin.
.......
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... eek-contra

C'est un réacteur de 610 MW mis en service en 1969 et arrêté en sept 2018.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Central ... ster_Creek

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 19 juil. 2019, 07:45

En Suisse, une "cathédrale" de déchets nucléaires, en attendant l'enfouissement

AFP parue le 19 juill. 2019

De gigantesques cylindres couleur crème alignés dans un vaste hall: la Suisse entrepose ici ses déchets les plus radioactifs, des plus anciens aux plus récents, en attendant, comme la France ou la Suède, de les enfouir profondément dans le sol.

Le "Zwilag" ("dépôt intermédiaire"), installé dans un vallon verdoyant à Würenlingen (nord), accueille les combustibles usés et produits de fission vitrifiés des cinq réacteurs du pays. A ce stade, 900 tonnes de matière de haute activité, confinée dans des conteneurs dix fois plus lourds que leur contenu.

"Le Zwilag a été fondé il y a 25 ans car on a compris qu'il fallait montrer au public qu'on avait des solutions pour les déchets des centrales", dit Antonio Sommavilla, son porte-parole. Le site a été ouvert en 2001 après "des années de débat chargé en émotion" sur sa localisation.

Les exploitants de centrales, détenteurs du capital, ont ainsi fait le choix de regrouper leurs déchets en un dépôt centralisé, à sec, quand la France préfère l'autre option, les piscines.

Les lieux, qui accueillent chaque année plusieurs colis, vont encore voir leur activité s'accélérer avec la fermeture attendue fin 2019 de la centrale de Mühleberg.

La Suisse, qui tire environ 40% de son électricité du nucléaire, a choisi après l'accident de Fukushima de ne plus construire de nouveaux réacteurs. Elle prévoit in fine de faire reposer ses déchets -100.000 m3, dont 10% hautement radioactifs- en couche géologique profonde.

Mais le cas suisse témoigne aussi, comme ailleurs, d'un processus long et sensible pour mettre en oeuvre un tel projet.

"On procède par étapes", explique José Rodriguez, expert du dossier à l'Office fédéral de l'énergie. "On fait participer les gens dans les régions concernées; on doit leur donner du temps, ils craignent ce qu'ils ne connaissent pas. La communication est très importante".

Il y a d'abord eu opposition dans un canton en 2002. Puis la recherche de sites s'est poursuivie, les zones de montagne ont été éliminées ("trop instables"), et in fine trois zones argileuses, comme le projet français Cigeo à Bure, ont été placées sur une "short-list", dans le nord, pour un ou deux sites.

- Couvercle "anti-avion" -

Le choix est attendu d'ici 2023, à confirmer pour 2030. En attendant, tests en laboratoire souterrain, forages exploratoires et négociations avec les régions sont prévus. Le calendrier: descendre les colis entre 2050 et 2075, surveiller pendant 50 ans, puis boucher les accès en 2120-25.

Dans l'intervalle, le Zwilag abrite déjà 61 "châteaux" de matière de haute activité, et en comptera 200 d'ici le milieu du siècle.

Hauts de 5 à 6 m, ces conteneurs cylindriques, fermés en centrales, arrivent par train. Devant les caméras réglementaires de l'AIEA, ils rejoignent un grand hall aéré par convection naturelle, où ils dégagent encore une chaleur palpable quand on les approche.

Objets de haute technologie, ces emballages, fabriqués notamment par le Français Orano, sont censés résister à peu près à tout.

Faits d'acier, d'alliages absorbant les neutrons, anti-incendie, ils sont posés sur des fondations renforcées, cernés de spirales d'aluminium pour tirer la chaleur, et dotés d'un double couvercle "anti-avion", capable de résister à un crash, explique-t-on au Zwilag. A l'intérieur, l'uranium dans sa gaine de zirconium mettra des centaines de milliers d'années à perdre sa radioactivité, et ne doit surtout pas monter en température.

Dans un hall voisin, les déchets moins radioactifs sont placés en fûts, dans des puits sous trois dalles de béton.

Partout, l'air est en sous-pression pour aspirer les poussières ionisantes.

La Suisse, adepte du "sec", ne s'est pour autant pas détournée de la solution piscine: la centrale de Gösgen, non loin de là, à Däniken, s'est dotée en 2008 d'un grand bassin, réalisé par Siemens et Areva NP.

Y sont entreposés pour une vingtaine d'années les déchets de la centrale, pré-refroidis dans la piscine du réacteur, devenue trop petite.

Le bassin répond aux dernières normes, découplé de son bâtiment et monté sur ressorts anti-sismiques, couvert d'un bardage de béton et doté de tuyauteries pour tracer les éventuelles fuites... Avantage non négligeable: "vous évitez le transport", souligne René Sarrafian, responsable du cycle du combustible.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ent-190719

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 31 août 2019, 14:36

Suite de ce post du 25 nov 2011 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 19#p305319
Further contract for Finnish repository construction

29 August 2019

Finnish waste management company Posiva has awarded a contract to YIT, the country's largest construction firm, for the second phase of excavation works at the Onkalo repository near Olkiluoto. The contract - worth about EUR17 million (USD19 million) - covers the excavation of two more central tunnels and five deposition tunnels connected to them.

Image

.......
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... constructi

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 31 août 2019, 15:00

La compagnie britannique Cavendish Nuclear va assister au démentelement du surrégénérateur experimental à refroidissement par sodium liquide de Monju au Japon.
Cavendish to assist in decommissioning Monju

28 August 2019

British nuclear services company Cavendish Nuclear has been awarded a contract by Japan Atomic Energy Agency (JAEA) to support decommissioning of the Monju prototype fast breeder reactor. Cavendish, a subsidiary of Babcock International Group, has been involved in the ongoing decommissioning of the fast reactors at the UK's Dounreay site.
.......
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... ning-Monju

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 09 sept. 2019, 08:14

Les Anglais on fini d'enlever tout ce qui restait de combustible nucléaire des 4 petits réacteurs de Calder Hall.
Sellafield completes defueling of Calder Hall

03 September 2019

Work has been completed to remove fuel from the world's first commercial nuclear power plant at Calder Hall in west Cumbria, in northwest England. Opened on 17 October 1956, Calder Hall was in operation for 47 years, until 2003, and the defueling operation began in 2011.
......
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... alder-Hall

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 08:28

Grosses polémiques au sujet de l'envoi en Russie d'uranium Allemand depleté.

L'allemand Urenco aurait envoyé en Russie des milliers de tonnes de UF6 résidus de l'enrichissement (et donc depleté) au Russe Teksnabeksport.

Russia resumes importing depleted uranium from Germany, breaching old promises

Environmental groups have voiced concern that Russia is again accepting shipments of uranium tails, a byproduct formed when uranium is enriched, from a German nuclear fuel firm, reigniting a debate over whether the substance meets the definition of nuclear waste.

Nov 1, 2019

......
According to Urenco’s contract with the Russian nuclear-fuel giant Teksnabeksport (Tenex), a subsidiary of Rosatom, some 12,000 tons of uranium tails are set to be delivered to Novouralsk, near Yekaterinburg by 2022. Four thousands tons have been sent so far, with another 600 departing the Urenco facility earlier this week.
......

https://bellona.org/news/nuclear-issues ... d-promises

Et la Russie aurait déjà chez elle 1 million de tonnes d' Uranium depleté !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 19:47

En Espagne la centrale nucléaire de José Cabrera est en cours de démentelement. La découpe du dôme à commencé.
C'est une centrale de 142 MW qui a fonctionné entre 1968 et 2006.
Dismantling of Zorita containment dome begins

01 November 2019

Spanish decommissioning and waste management firm Enresa has begun work to dismantle the dome of the containment building of the José Cabrera nuclear power plant. The plant - also known as Zorita - is the first to be decommissioned in Spain.

Image
The first section of the containment dome at Zorita is removed (Image: Enresa)
.........
http://www.world-nuclear-news.org/Artic ... ome-begins

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1105
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: [Personnalité] JM. Jancovici

Message par Jeuf » 10 nov. 2019, 23:54

dés le début il se rend compte qu'Erner ne va que le questionner qu'essentiellement sur le nucléaire avec une posture dogmatique
Bah il peut essayer de passer à autre chose mais non, il essaye de répondre
et pourtant Erner insiste, encore et encore
les démonstrations de janco s'appuyant sur les rapports officiels de l'unscear ne suffisent pas a clore le sujet nucléaire
Sur ce point, je ne suis pas Jancovici. Les conséquence de Tcharnobyl, quelque dizaines de mort...et c'est tout? Ce ne sont pas quelques dizaines qui ont jetés des sacs de sables mais des milliers (à ce titre les japonais, pour traiter leur accident, ont beaucoup plus ménager les humains)

Et puis les seuls morts pris en compte dans ces rapports sont ceux identifés, dont la santé s'est rapidement dégradée après une exposition. Les autres, on en tient pas compte...quand il y a 0,2 millions de cancers supplémentaire sur une population exposée où il y a 5 millions de cancer, on ne peut pas les identifier, donc on n'en tient compte.
Dans la même logique, on oublierait les morts de la pollution de l'air (il parait qu'il y en a des milliers mais on en connait aucun) et de tout un tas de pollution chroniques... et on pourrait génerer de pollutions locales, pas de souci, tant qu'il n'y a pas de mort immédiate...
bah, bref, à mon avis Jancovici perd du crédit à insister là dessus, à minorer les conséquences de l'accident de Tchernobyl.

il n'empêche qu'en évitant un rejet du nuclaire dogmatique et en comparant sur les même bases (j'avais fait sur ce forum des calcul d'empreinte de "surface écologique"), je suis d'accord, ça vaut quand même mieux que le charbon. Peut-être même que le gaz, on peut en reparler...mais il reste suffisament de charbon avec lesquelles on peut en finir en europe pour ne pas mettre la priorité sur le nucléaire, on n'a pas encore à choisir entre réduire le gaz ou le nucléaire.

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 965
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: [Personnalité] JM. Jancovici

Message par LeLama » 11 nov. 2019, 11:34

Pour les morts du nuc, il faut les compter sur le cycle de vie. Donc quelques dizaines de milliers d'annees d'emissions de radioactivité, pas seulement les 50 dernieres annees. Comme toujours, compter le cycle de vie, et pas le petit bout qui nous arrange.

Il est aussi assez probable qu'il y aura des centaines de centrale qui vont fuir de partout leur radioactivité. On ne sait pas les demanteler a cout raisonnable aujourd'hui. Ce n'est pas dans 30 ans en pleine depletion qu'on saura le faire.

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 965
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: [Personnalité] JM. Jancovici

Message par LeLama » 11 nov. 2019, 11:47

Je dois avouer que ce probleme de gestion de la sortie du nuc est un de ceux qui me preocuppe le plus apres la biodiversité et la fertilité des sols.

De larges proportions du territoire Francais sont et ont toujours eté historiquement proches des fleuves. Comment fait on pour eviter que les centrales crachent leur radioactivité dans les fleuves ? On ne peut pas dire juste qu'on va entretenir tous les sites nuc pendant des dizaines de milliers d'années. Quel est le plan ? Et pour la Hague ?

Ce sont pour moi des sujets tres préocuppants, qui sont compliqués a gerer aujourd'hui, et qui peuvent etre assez dramatiques dans les decennies qui viennent. Si les fleuves sont pollués par la radioactivité, c'est la majorité des zones francaises favorables a l'impantation humaine qui deviennent inhabitables.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59662
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Personnalité] JM. Jancovici

Message par energy_isere » 11 nov. 2019, 12:20

LeLama a écrit :
11 nov. 2019, 11:47
Je dois avouer que ce probleme de gestion de la sortie du nuc est un de ceux qui me preocuppe le plus apres la biodiversité et la fertilité des sols.

De larges proportions du territoire Francais sont et ont toujours eté historiquement proches des fleuves. Comment fait on pour eviter que les centrales crachent leur radioactivité dans les fleuves ? On ne peut pas dire juste qu'on va entretenir tous les sites nuc pendant des dizaines de milliers d'années. Quel est le plan ? Et pour la Hague ?

Ce sont pour moi des sujets tres préocuppants, qui sont compliqués a gerer aujourd'hui, et qui peuvent etre assez dramatiques dans les decennies qui viennent. Si les fleuves sont pollués par la radioactivité, c'est la majorité des zones francaises favorables a l'impantation humaine qui deviennent inhabitables.
Vous delirez, quand les barres de combustibles sont retirées du cœur il n'y a quasiment plus de risques.

Aucune centrale dans le monde en arrêt définitif '' normal'' n'a présenté ce problème.

Votre méconnaissance du nucléaire est consternante.

Répondre