AREVA

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 14 oct. 2016, 21:42

Uramin : l'ex-directeur financier d'Areva mis en examen

AFP le 12 oct. 2016

L'ancien directeur financier d'Areva, Alain-Pierre Raynaud, a été mis en examen par les juges d'instruction qui enquêtent sur le rachat désastreux pour le spécialiste du nucléaire de la société minière Uramin en 2007, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête. Il a été mis en examen pour "complicité de présentation et publication de comptes inexacts" ainsi que "complicité de diffusion de fausses informations", a précisé cette source, confirmant une information du Canard enchaîné.

L'enquête porte sur le rachat en 2007 d'Uramin pour 1,8 milliard d'euros. L'exploitation des gisements d'uranium de l'entreprise canadienne en Namibie, Afrique du Sud et Centrafrique s'était avérée beaucoup plus difficile que prévu et l'opération s'était transformée en gouffre financier pour Areva.
................
................
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... men-161012

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 17 déc. 2016, 12:40

Areva : des investisseurs étrangers prêts à prendre 10% d'Areva

AFP le 16 déc. 2016

Areva a annoncé jeudi avoir reçu des offres fermes d'investisseurs étrangers pour participer au renflouement du futur groupe nucléaire qui sera recentré sur le cycle de l'uranium après sa restructuration, à hauteur de 500 millions d'euros en échange de 10% du capital.

"On a reçu des offres d'investisseurs de premier plan pour NewCo pour un montant de 500 millions d'euros, c'est-à-dire 10% du capital", dans le cadre d'un plan de sauvetage soumis au feu vert de Bruxelles, a déclaré le directeur général, Philippe Knoche, lors d'une conférence téléphonique.

"On poursuit les discussions activement avec d'autres investisseurs tiers", a-t-il ajouté.

Selon une source proche du dossier, les offres émanent des groupes japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et JNFL.

Les négociations impliquaient également le chinois CNNC, tandis que le kazakh Kazatomprom, un temps pressenti pour entrer au capital du groupe français, aurait renoncé, selon une autre source proche du dossier.

La restructuration d'Areva prévoit deux augmentations de capital d'un montant total de 5 milliards d'euros : 3 milliards pour NewCo et 2 milliards pour Areva SA, la holding de tête du futur groupe qui gérera les actifs à risque ou destinés à être cédés.

Le sauvetage passe également par la cession partielle de l'activité réacteurs Areva NP à EDF, qui devrait être finalisée au second semestre 2017.

Les éléments du dossier de sauvetage ont été transmis jeudi à la Commission européenne, a indiqué M. Knoche, tablant sur le fait que Bruxelles se prononce avant une assemblée générale des actionnaires d'Areva SA convoquée le 3 février pour donner à son tour son approbation à la recapitalisation.

L'assemblée générale des actionnaires de NewCo devrait avoir lieu "dans un calendrier concordant", selon un communiqué du groupe diffusé jeudi à l'issue d'un conseil d'administration.

Areva espérait initialement pouvoir lancer sa recapitalisation dès le mois de janvier.
http://www.connaissancedesenergies.org/ ... eva-161216

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 10 janv. 2017, 22:19

Restructuration d'Areva : Bruxelles valide le plan de sauvetage sous conditions

Par latribune.fr 10/01/2017

L'Etat pourra verser quelque 4,5 milliards d'euros à l'entreprise, à condition notamment que l'Autorité de sûreté nucléaire valide la mise à la cuve du réacteur EPR à Flamanville. Suspendue en début d'après-midi, l'action Areva le restera jusqu'à la publication d'un nouveau communiqué.

Le projet de l'Etat français d'injecter 4,5 milliards d'euros dans le capital d'Areva est validé. Par la Commission européenne, du moins, qui juge le processus conforme aux règles de l'Union européenne en matière d'aides d'État. Celle-ci a cependant précisé que le versement de cette aide était conditionné notamment à un feu vert de l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN), à la mise en service de la cuve du réacteur EPR en cours de construction à Flamanville (Manche) et à l'autorisation de la vente à EDF de l'activité réacteurs d'Areva.

"Par conséquent, la Commission a également approuvé aujourd'hui un prêt d'un montant de 3,3 milliards d'euros de l'État français à Areva. Ce prêt vise à combler les besoins de liquidités d'Areva jusqu'à ce que l'injection de capital puisse avoir lieu", a ajouté Bruxelles dans un communiqué. La décision de l'ASN sur le cuve de Flamanville et le rachat par EDF de l'activité réacteurs d'Areva sont respectivement prévus vers la fin du mois de juin et au second semestre 2017.

Des offres fermes pour NewCo, le nouvel Areva

Une porte-parole d'Areva a souligné que le feu vert de Bruxelles était une "décision positive" pour l'entreprise. "Nous venons de franchir une nouvelle étape dans la restructuration du groupe. Nous continuons à travailler avec détermination à la mise en place du 'nouvel Areva'", a-t-elle ajouté.

Le groupe avait reçu en décembre des offres fermes d'investisseurs qui proposent 500 millions d'euros pour acquérir 10% du capital de NewCo, le "nouvel Areva" recentré sur le combustible nucléaire, précisant qu'il continuait de discuter avec d'autres partenaires potentiels. Selon des sources au fait du dossier, ces offres provenaient des japonais Mitsubishi Heavy Industries et JNFL tandis que les discussions n'avaient pas abouti à ce stade avec le chinois CNNC, désireux d'être le premier des actionnaires minoritaires de NewCo.

Le plan de sauvetage d'Areva devant passer par deux augmentations de capital de 5 milliards d'euros au total, cette annonce impliquait que le renflouement par l'Etat français pourrait atteindre 4,5 milliards d'euros alors qu'il envisageait précédemment de la limiter à 4 milliards. Bruxelles a cependant estimé mardi que "le plan de restructuration d'Areva à l'entreprise de devenir viable sans fausser indûment la concurrence au sein du marché unique".

L'action suspendue jusqu'à mercredi

Son enquête a ainsi démontré que le retrait d'Areva des activités liées aux réacteurs nucléaires "permettra au groupe de se concentrer sur des activités rentables et claires se rattachant au cycle du combustible nucléaire". La vente de l'activité réacteurs (Areva NP) réduira en outre "sensiblement les opérations du groupe dans le secteur nucléaire et limitera ainsi les distorsions de concurrence induites par l'aide publique". Bruxelles a également souligné qu'Areva financerait "une partie importante des coûts de la restructuration avec le produit des ventes d'actifs envisagées".

L'action Areva, dont l'Etat détient environ 87% du capital, a été suspendue juste avant 13h dans l'attente des annonces de la Commission européenne, sur un cours de 5,20 euros (+3,79%). Juste après l'annonce de la décision de Bruxelles, l'entreprise a annoncé dans un communiqué avoir demandé que la cotation de son titre de Bourse reste suspendue jusqu'à la publication d'un nouveau communiqué "afin d'éviter tout mouvement spéculatif avant les décisions du conseil d'administration" prévu mercredi 11 janvier dans l'après-midi.
http://www.latribune.fr/bourse/restruct ... 29478.html

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8372
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: AREVA

Message par Remundo » 10 janv. 2017, 22:57

non mais y'a pas de souci à se faire, avec la productivité des routes photovoltaïques, on va renflouer "easily" tous ces milliards... :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 11 janv. 2017, 12:32

Remundo a écrit :non mais y'a pas de souci à se faire, avec la productivité des routes photovoltaïques, on va renflouer "easily" tous ces milliards... :mrgreen:
Je propose une route solaire Est-Ouest continue de Fessenheim à l' EPR de Flamanville. :ghost:

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 29 janv. 2017, 13:30

Vu à la FN^C , ça vient de sortir :
UNE AFFAIRE ATOMIQUE
UraMin/Areva, l'hallucinante saga d'un scandale d'État

Vincent CROUZET


Parution : 19 Janvier 2017
Format : 153 x 240 mm
Nombre de pages : 464
Prix : 21,50 €
ISBN : 2-221-19773-9

Image

Peu importe ce que j'ai été, serviteur, clandestin, corsaire ou bien pirate. Ce 27 octobre 2009, je ne cours plus qu'après les grands mammifères du massif du Luberon. Je suis assis à mon « bureau », une plate-forme rocheuse surplombant une combe vertigineuse. Soudain mon BlackBerry vibre. Cet appel, si je n'avais pas été le cul sur cette pierre plate, je ne l'aurais certainement pas pris. Je suis devenu volontiers dilettante. Désinvolte, plutôt. Je ne réponds plus aux sollicitations du monde d'hier. J'ai repris ma liberté.
Sur l'écran s'affiche « 44 20 », suivi de huit autres chiffres. Un numéro UK, probablement de Londres. J'hésite. Je pense que je ne réponds qu'à la toute dernière impulsion.

Cet appel propulse le romancier Vincent Crouzet au coeur d'un extraordinaire scandale d'État : l'affaire UraMin, soit l'acquisition par Areva en juin 2007 de trois gisements inexploitables d'uranium pour l'extravagant prix de 1,8 milliard d'euros.
Dix ans après, Areva est en cours de démantèlement et le dossier UraMin dans les mains de la justice. Vincent Crouzet a décidé de raconter ce qu'il sait vraiment de ce coup de maître exceptionnel, unique par la hauteur des montants détournés, par la qualité des personnalités mises en cause, par son caractère emblématique : un acte de piraterie de la finance internationale sur un vaisseau amiral français dans un domaine stratégique, celui de l'énergie.
C'est un voyage sur des terres lointaines et dangereuses, là ou l'on extrait de l'uranium, c'est un cheminement sur le territoire opaque de l'atome, c'est aussi une fascinante histoire d'espionnage et de pouvoir.
Bienvenue dans un monde radioactif.
Biographie
Diplômé de Sciences-Po Grenoble, après une école d'officiers de réserve, Vincent Crouzet a pris des chemins de traverse dans la brousse africaine auprès de mouvements de guérillas. De ces expériences de terrain, il est devenu un expert des zones de crise, proche des services de renseignement. Aujourd'hui écrivain, il a publié cinq romans d'espionnage et des nouvelles pour adolescents. Il signe avec Une affaire atomique son premier livre de narrative non-fiction.
http://www.laffont.fr/site/une_affaire_ ... 97738.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 31 janv. 2017, 19:43

Les Chinois se retirent des négociations sur la recapitalisation d'Areva

Par RFI Publié le 31-01-2017

En pleine restructuration, la filière française du nucléaire commence l'année 2017 avec un couac. Les Chinois ne participeront pas à la recapitalisation du géant français Areva, actuellement en quasi faillite. D'après les révélations de BFM Business ce 31 janvier, deux points de blocage ont fait capoté le deal, de quoi menacer plus de 30 ans de coopération nucléaire entre les deux pays.

D'après BFM Business, l'Etat chinois, principal actionnaire de la China National Nuclear Corporation (CNNC) a émis des conditions inacceptables pour la partie française. D'une part, les Chinois voulaient un représentant au conseil d'administration, d'après une source proche de la CNNC, ce qui est hors de question pour l'Etat français. Pékin souhaitait aussi être le deuxième actionnaire derrière l'Etat français dans Areva NewCo, la nouvelle entité vouée à être spécialisée dans le cycle du combustible.

Mais l'Etat français, ayant souhaité traiter les potentiels actionnaires étrangers, chinois comme japonais sur un pied d'égalité, cette demande était impossible à accepter.
Les Japonais de Mitsubishi Heavy Industries et de Japan Nuclear Fuel Limited versent toujours 500 millions d'euros pour détenir 10% du capital d’Areva NewCo.

L'Etat français est condamné à apporter les 2,5 milliards d'euros restants pour recapitaliser le groupe Areva. Alors que ce vendredi, l'augmentation de capital d'Areva sera votée en conseil d'administration, cet échec annonce un temps d'incertitude. La France a-t-elle anéanti ses chances futures de traiter avec l'incontournable Chine, en particulier pour le chantier nucléaire le plus cher du monde, celui de Hinkley Point au Royaume Uni ? Est-ce la fin de plus de 30 ans de coopération nucléaire entre Pékin et Paris ?
http://www.rfi.fr/economie/20170131-eco ... talisation

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1713
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: AREVA

Message par hyperion » 01 févr. 2017, 10:09

energy, l'as tu feuilleté en détail , l'auteur Vincent Crouzet te parait-il plus fiable qu'Eric laurent?
le connais -tu bien que Grenoble soit une conurbation?
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs pma pour toutes vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, même pas besoin de lui faire des cadeaux; ayatollah pure

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 01 févr. 2017, 12:57

Non je n'ai pas encore feuilleté en détail.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 02 févr. 2017, 21:23

Areva investit 22 millions d’euros pour remplacer le laminoir à chaud de son usine de Rugles

CLAIRE GARNIER Usine Nouvelle 02 fev 2017

Le groupe Areva investit 22 millions d’euros pour le remplacement du laminoir à chaud de l’usine de Rugles (Eure). Le site normand est spécialisé dans les aciers plats pour les assemblages de combustible nucléaire.

L’usine Areva de Rugles (Eure) qui fabrique, avec 130 salariés, des aciers plats en zirconium pour les assemblages de combustible nucléaire, va bénéficier d’un investissement de 22 millions d’euros pour le remplacement de son laminoir à chaud.

"Nous avons reçu le feu vert du groupe Areva pour remplacer notre laminoir à chaud qui a 75 ans, explique Eric Prudhon, directeur de l’usine. Cet investissement pérennise notre outil industriel et nous donne une visibilité sur l’avenir." Les travaux, qui incluent un nouveau bâtiment, commenceront fin 2017. La mise en service du laminoir est programmée pour le premier semestre 2019.

L’usine Areva de Rugles produit des bobines de métal, des feuillards, destinées aux grilles qui assemblent les crayons du combustible nucléaire des centrales nucléaires françaises à eau pressurisée (PWR). Elle produit également les tôles en acier qui enveloppent les combustibles des centrales à eau bouillante (BWR) de plusieurs clients étrangers[…abonnés]

Image
http://www.usinenouvelle.com/article/ar ... es.N496429

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 03 févr. 2017, 10:41

Areva: deux groupes japonais vont investir 500 millions d'euros

AFP le 03/02/2017

Les entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et JNFL (Japan Nuclear Fuel Limited) ont annoncé vendredi un investissement de 250 millions d'euros chacun dans le groupe nucléaire français Areva, qui se trouve en grande difficulté.


"MHI va acquérir une part de 5% pour un montant d'environ 250 millions d'euros" dans NewCo, le nouvel Areva qui sera recentré sur le cycle du combustible après la cession de l'activité réacteurs (Areva NP) à EDF, prévue au second semestre 2017, a déclaré le conglomérat industriel MHI dans un communiqué.

"A travers cet accord, je suis ravi de pouvoir contribuer à la réorganisation de l'industrie nucléaire en France", a commenté le PDG de MHI, Shunichi Miyanaga, disant espérer renforcer encore ce partenariat via "des investissements futurs".

"Parallèlement à l'investissement dans NewCo, MHI est en discussions pour procéder à un investissement similaire dans Areva NP", souligne la compagnie nippone.

Les deux groupes se connaissent bien, rappelle MHI qui vante "les capacités technologiques" de NewCo, promis selon lui à "une solide croissance".

En 1991, MHI et Areva avaient créé une coentreprise dans le secteur du cycle du combustible.

En 2007, MHI et AREVA ont lancé le développement d'un réacteur à eau pressurisée (PWR) de moyenne puissance, Atmea-1, aujourd'hui proposé aux électriciens.

Areva, dont le plan de sauvetage a été approuvé par Bruxelles, doit procéder cette année à des augmentations de capital d'un montant total de 5 milliards d'euros, souscrites à hauteur de 4,5 milliards d'euros par l'Etat français, son actionnaire majoritaire.

La somme restante sera donc apportée par MHI et son compatriote JNFL, ce dernier étant sur le point de boucler les discussions. "Nous devons encore signer un accord de base mais nous y sommes presque. Nous allons investir 250 millions d'euros pour prendre 5%" de NewCo, a indiqué une porte-parole, contactée par l'AFP.

JNFL connaît aussi bien Areva pour avoir adopté une grande partie des technologies du groupe français dans son usine de retraitement de combustible nucléaire de Rokkasho (nord du Japon), site qui n'est cependant toujours pas entré en fonctionnement.

Deux assemblées générales des actionnaires de NewCo et d'Areva SA (holding de tête du futur groupe) se tiendront ce jour pour valider ces opérations.

En revanche, le groupe chinois CNNC a finalement décidé de ne pas participer à l'opération, avait indiqué mardi une source proche du dossier à l'AFP.

D'après des informations de presse, la France souhaitait que les investisseurs chinois et japonais détiennent la même participation au capital de NewCo, alors que Pékin voulait être le premier actionnaire derrière l'Etat français dans un contexte de relations diplomatiques tendues avec Tokyo.

Les Chinois exigeaient aussi un représentant au conseil d'administration de NewCo, une demande rejetée par l'Etat français.
http://www.boursorama.com/actualites/ar ... b106fd1269

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9155
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: AREVA

Message par mobar » 03 févr. 2017, 11:13

Le démantèlement d'AREVA s'accélère!!
http://www.la-croix.com/Economie/Entrep ... 1200822133
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 05 févr. 2017, 12:26

Areva : les actionnaires donnent leur feu vert à la restructuration

le 04/02/2017

(Boursier.com) — L'Assemblée générale mixte des actionnaires d'Areva SA, réunie à Paris La Défense sous la présidence de Philippe Varin, a approuvé les résolutions soumises au vote des actionnaires, à l'exception de la 6e résolution portant sur une délégation de compétence au Conseil d'Administration à l'effet de procéder à l'émission d'actions ordinaires réservée aux adhérents de plans d'épargne, avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires.

Comme annoncé le 15 décembre 2016, et faisant suite aux autorisations sous conditions accordées par la Commission européenne le 10 janvier sur le plan de restructuration du groupe, les actionnaires se sont prononcés sur l'augmentation de capital envisagée. Les actionnaires ont notamment :
- autorisé l'augmentation de capital d'un montant total de 2 milliards d'euros (prime d'émission incluse) par voie d'émission d'actions ordinaires, réservée à l'Etat français ;
- décidé de supprimer le DPS des actionnaires au profit exclusif de l'Etat français ;
- octroyé au Conseil d'Administration une délégation de pouvoirs, d'une durée de 18 mois, en vue de la réalisation de l'augmentation de capital.

Au cours de cette Assemblée, les actionnaires d'Areva SA ont par ailleurs :
- voté la réduction du capital motivée par des pertes par voie de diminution de la valeur nominale des actions, préalablement à l'augmentation de capital d'Areva SA ;
- ratifié la nomination par cooptation de Madame Marie-Hélène Sartorius en qualité d'administrateur ;
- émis un avis favorable au plan de cessions du groupe, comprenant principalement la cession des activités d'Areva NP à EDF.

Assemblée générale de NewCo

L'augmentation de capital de 3 MdsE de NewCo a été autorisée par l'Assemblée générale de NewCo, tenue également le 3 février. L'Etat souscrira aux augmentations de capital réservées d'Areva SA et de NewCo, pour un montant de 2 MdsE et 2,5 MdsE maximum respectivement, après la levée des deux conditions préalables fixées dans la décision de la Commission européenne.

Sous réserve d'un accord sur la documentation finale, MHI et JNFL souscriront, à parts égales, à une seconde augmentation de capital réservée de NewCo, d'un montant de 500 millions d'euros, dès la cession du contrôle majoritaire de NEW NP3 à EDF.
http://www.boursier.com/actions/actuali ... html?fil43

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 08 févr. 2017, 16:52

Areva doit renforcer ses mesures au Creusot, selon un nouveau rapport de l'ASN

le 08/02/2017 Usine nouvelle
PARIS (Reuters)

Areva doit mettre en place rapidement un contrôle spécifique afin de garantir que des irrégularités ne se produiront plus dans le suivi de la production de pièces de réacteurs nucléaires de son usine du Creusot (Saône-et-Loire), demande l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dans un rapport d'inspection diffusé sur son site.

Areva n'a pas analysé jusqu'ici pourquoi des irrégularités n'avaient pas été repérées, indique aussi l'ASN qui publie une lettre envoyée au groupe fin janvier à la suite d'une inspection au Creusot du 28 novembre au 2 décembre 2016.

Après la détection fin 2014 d'une anomalie sur la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche), l'ASN a demandé à Areva de procéder à un audit de son usine de Creusot Forge qui a révélé des irrégularités dans le contrôle de pièces produites depuis 1965, des falsifications n'étant pas exclues.

"Les inspecteurs ont noté que l’analyse des causes de la non-détection de ces irrégularités par le système qualité et les organes d'inspection internes n’a pas été réalisée à ce jour", écrit l'ASN, qui "demande de mettre en œuvre rapidement des actions en matière de détection des fraudes".

L'Autorité demande aussi notamment à Areva "de recourir à une évaluation du niveau de culture de qualité et de sûreté nucléaire dans votre usine de Creusot Forge et de mettre en place des dispositions pour garantir une amélioration continue de la culture de sûreté nucléaire au-delà du niveau que vous aurez défini comme acceptable".

"Nous allons étudier avec grande attention l'ensemble des remarques et des questions adressées par l’ASN et y répondrons dans leur intégralité dans les délais requis", a déclaré dans un mail adressé à Reuters David Émond, directeur de la Business Unit Composants d’Areva NP.

"Nous allons nous y employer en toute transparence avec nos clients et leurs autorités de sûreté respectives", a-t-il ajouté.
http://www.usinenouvelle.com/article/ar ... sn.N498459

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: AREVA

Message par energy_isere » 01 mars 2017, 13:17

Areva demeure dans le rouge en 2016 mais réduit sa perte

AFP le 01/03/2017

Areva a signé en 2016 un sixième exercice consécutif dans le rouge, mais le groupe nucléaire français a divisé sa perte nette par trois, le lancement d'une vaste restructuration lui ayant permis de partiellement contrebalancer un marché défavorable.

"Ce n'est pas satisfaisant d'être en perte mais on voit bien (...) que le groupe est sur la voie du redressement", a assuré le directeur financier, Stéphane Lhopiteau, lors d'une conférence téléphonique.

Areva a accusé une perte nette de 665 millions d'euros l'an dernier, contre -2,04 milliards en 2015, quand le groupe public avait dû passer d'importantes provisions pour restructuration et de lourdes pertes additionnelles sur son projet de construction d'un réacteur EPR en Finlande (OL3).

A la Bourse de Paris, l'action Areva cédait 0,21% à 4,72 euros à 09H27 (08H27 GMT) dans un marché en hausse de 1,13%.

Le spécialiste du nucléaire a dit mercredi avoir continué à souffrir en 2016 d'un environnement "très difficile", marqué par une forte baisse des prix de marché de l'uranium et de l'enrichissement ainsi qu'un ralentissement des services sur les réacteurs en exploitation.

Les actifs miniers ont ainsi été dépréciés de 316 millions d'euros.

Areva a également comptabilisé un complément de perte de 116 millions d'euros pour le projet OL3, portant l'ardoise totale provisionnée à 5,6 milliards d'euros pour ce chantier difficile, tandis que les anomalies dans des dossiers de fabrication à la forge du Creusot (Saône-et-Loire) ont entraîné une provision de 121 millions d'euros pour les coûts de vérification ou de refabrication notamment.

"A ce stade il n'y a pas de contentieux initié par les clients", dont l'électricien français EDF, "mais certains d'entre eux ont réservé leurs droits sur les impacts des sujets qualité", a indiqué le directeur général, Philippe Knoche, lors d'une conférence de présentation des résultats.

- Recapitalisation en juin -

Mis à mal par des choix stratégiques hasardeux et la morosité du marché de l'atome, Areva a engagé une vaste restructuration pour assurer sa survie.

Outre la suppression de 6.000 emplois, des cessions et un plan d'économies de 1 milliard d'euros à l'horizon 2018, déjà réalisé à plus de 70%, le groupe projette deux augmentations de capital d'un total de 5 milliards d'euros, dont 4,5 milliards apportés par son actionnaire majoritaire, l'Etat français.

Ces levées de fonds sont "prévues en juin", dit le groupe, sous réserve de la levée des conditions préalables posées par la Commission européenne: l'autorisation du rachat de l'activité réacteurs (hors OL3) par EDF et la conclusion positive des analyses des anomalies observées sur la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche).

Deux milliards d'euros seront injectés dans Areva SA, holding de tête du futur groupe restructuré, au prix de 4,50 euros par action.

Le solde de 3 milliards, dont 500 millions souscrits par les groupes japonais MHI et JNFL, est destiné à NewCo, nouvelle entité dont les activités iront de l'extraction d'uranium jusqu'au démantèlement des centrales, après la cession de l'activité réacteurs à EDF fin 2017.

Ces activités refondues ou destinées à être cédées ont généré un chiffre d'affaires de 7,54 milliards d'euros en 2016, dont 4 milliards pour NewCo (-3,7%) mais comptablement, elles ne sont désormais plus incluses dans le chiffre d'affaires d'Areva.

Ce dernier, divisé par trois à 10 millions d'euros en 2016, ne comprend plus que des activités résiduelles, comme le chantier OL3 ou la bioénergie en cours d'arrêt.

Le flux de trésorerie net des activités de l'entreprise est négatif de 621 millions d'euros (contre -590 millions en 2015), dans le haut de la fourchette visée par le groupe.
http://www.boursorama.com/actualites/ar ... d19e02954a

Répondre