Grand carénage prévu à Gravelines

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58602
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Grand carénage prévu à Gravelines

Message par energy_isere » 24 oct. 2014, 22:14

Le chantier de la centrale nucléaire de Gravelines se précise

23 oct 2014 energeek

Dans le cadre du « grand carénage » orchestré par EDF afin de garantir la sûreté de ses installations et prolonger le cas échéant leur durée d’exploitation, la centrale nucléaire de Gravelines, dans le nord de la France, devrait connaitre plusieurs aménagements dans les années à venir. Un chantier d’un budget de trois milliards d’euros est prévu d’ici 2025.

A cet égard et compte tenu des mesures post-Fukushima qui imposent un renforcement de la sécurité d’exploitation, des grands travaux ont débuté en 2011 et se poursuivront donc jusqu’en 2015 avec des arrêts de tranches prévus sur les trois prochaines années. La centrale nucléaire de Gravelines compte actuellement six unités de 900 MW mises en service au début des années 1980.

Comme l’explique alors Antoine Accise, directeur du CNPE (centre nucléaire de production d’électricité) de Gravelines, à Nord Littoral, l’ensemble des pièces les plus importantes des réacteurs vont être rénovées. Des bâtiments abritant six moteurs diesels de secours, un bâtiment de « refroidissement ultime » et une protection contre les inondations seront installés pour répondre aux nouvelles normes de sûreté. « Nous allons également construire un parc à gaz hydrogène, aménager quatre plateaux d’arrêts de tranche pour permettre aux équipes d’être plus performantes, étendre notre service santé au travail et aménager un accueil pour nos prestataires ».

Cette rénovation générale concernera également les installations non nucléaires de la centrale puisque de nombreux bâtiments administratifs, vieux de plus de 30 ans, bénéficieront eux-aussi d’une partie du budget alloué pour l’opération.

« Du fait de ces nouvelles installations, ce sont trois cents personnes supplémentaires qui viendront travailler chez nous lors des arrêts de tranche », ajoute Antoine Accise qui souligne de ce fait l’importance pour la région de ces nouveaux investissements. En effet, Le CNPE emploie à ce jour 1 862 agents et 400 prestataires en permanence, et réalise en moyenne 115 embauches annuelles. Il participe également à la formation des agents. Pour cela, un second simulateur, d’une valeur de 5,5 millions d’euros, sera inauguré sur place au premier trimestre 2015.
http://lenergeek.com/2014/10/23/le-chan ... e-precise/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58602
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Grand carénage prévu à Gravelines

Message par energy_isere » 01 mars 2015, 20:47

Centrale nucléaire de Gravelines : des investissements pour le futur

24 février 2015 / Écrit par: Guy Belcourt energeek

Située à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Dunkerque, la centrale nucléaire de Gravelines a été construite à partir de 1974 et mise en service en 1980. Grâce à ses 6 réacteurs de 900 MW, elle assure à elle seule 9% de la production électrique du parc nucléaire tricolore. Avec une puissance cumulée de 5.400 MW, elle est la seconde plus puissante centrale atomique d’Europe, après celle de Zaporijia en Ukraine. Entre amélioration de la sûreté et création d’emplois, zoom sur la politique d’investissement d’EDF pour la centrale de Gravelines.

Image

Plus de 100 embauches en 2015

En raison du départ à la retraite d’une bonne partie de ses employés dans les années à venir, le groupe EDF doit aujourd’hui consacrer une part importante de son budget au recrutement et à la formation. La centrale de Gravelines ne déroge pas à ce phénomène : sur les 5 dernières années, plus de 600 embauches ont été nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de cette installation nucléaire (des personnes qui, à proportion à peu près égale, sortent de l’école, sont issues de l’alternance, et sont débauchées dans d’autres entreprises).

Si, en 2014, 107 postes ont été créés à la centrale de Gravelines, le site a également accueilli 200 stagiaires scolaires et 87 jeunes en contrat d’apprentissage. Une quarantaine de contrats sont d’ailleurs encore proposés. Aussi, chaque année, EDF doit s’assurer du renouvellement des compétences de ses salariés afin de garantir la sûreté et le bon fonctionnement de l’installation : 16% de de la masse salariale est consacrée à des modules de formation, ce qui représente un volume de plus de 243.000 heures de cours.


Un nouveau simulateur de commande de réacteur nucléaire

EDF a d’ailleurs investi 5,5 millions d’euros afin de déployer un nouveau simulateur de commande de réacteur. Véritable copie conforme d’une salle de commandes, ce simulateur de nouvelle génération a nécessité la construction d’un nouveau bâtiment de 1.200 m². Il contribue à la formation des futurs opérateurs et maintient le niveau des compétences des opérateurs confirmés.

Entièrement tactile, ce nouveau simulateur offre de nouvelles possibilités pédagogiques (murs d’images, cours théoriques, incrustation de données…) et permet de mettre les stagiaires en situation d’exploitation réelle. Outil pédagogique censé décomplexer son utilisateur, il propose de faire face à différents scénarios (pannes techniques, coupures électriques…) pour apprendre à gérer son stress et à améliorer sa réactivité.


Des investissements jusqu’en 2020

À la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, en mars 2011 au Japon, l’ASN (agence de sûreté nucléaire) a décidé, en accord avec EDF, d’un renforcement de la sûreté du parc nucléaire français. À ce titre, de nouveaux équipements de secours vont être déployés dans les centrales françaises. En plus de l’application des mesures post-Fukushima, des travaux de maintenance lourde seront conduits dans le cadre du grand carénage qui vise à obtenir l’allongement de la durée de vie du site auprès de l’ASN. Au total, pour la centrale de Gravelines, pas moins de 3 milliards d’euros seront investis dans la prochaine décennie.

En plus de la construction du deuxième simulateur de commande, EDF va procéder à la construction de 6 bâtiments de 24 mètres de haut pour abriter six groupes diesels de secours. D’un coût de 150 millions d’euros, cet aménagement vise à assurer l’alimentation électrique du site en cas d’accident grave. EDF va également déployer deux structures de « refroidissement ultime » pour chaque réacteur de la centrale : des constructions destinées à refroidir les réacteurs en cas d’accident.

« Nous allons également construire un parc à gaz hydrogène, aménager quatre plateaux d’arrêts de tranche pour permettre aux équipes d’être plus performantes, étendre notre service santé au travail et aménager un accueil pour nos prestataires », détaille Antoine Assice, le directeur de la centrale.
http://lenergeek.com/2015/02/24/central ... -le-futur/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58602
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Grand carénage prévu à Gravelines

Message par energy_isere » 23 avr. 2016, 13:30

La centrale nucléaire de Gravelines va-t-elle voir sa durée de vie prolongée ?

Le 03/03/2016 La Voix du Nord PAR OL. D.

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et de l’Énergie, a annoncé son souhait de prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires, « sous réserve de l’avis de l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) ».

Du côté de la direction de la centrale nucléaire de Gravelines, la plus importante en Europe en termes de production nucléaire d’électricité avec six réacteurs de 900 mégawatts, on confirme que c’est bel et bien l’avis de l’ASN et lui seul qui importe : « Nous ne fonctionnons pas en nous disant que c’est le gouvernement qui va prolonger ou pas la durée de vie d’une centrale. De notre côté, nous effectuons tous les travaux nécessaires (visites décennales, maintenance, etc.) pour assurer un haut niveau de sûreté à nos installations et aller ainsi le plus loin possible dans le fonctionnement du site. Ensuite, c’est l’ASN et elle seule qui nous donne son accord pour une durée de fonctionnement de dix années supplémentaires ».

En clair, avec la visite décennale de l’unité de production nº5, qui démarrera en avril pour une centaine de jours, puis celle de l’unité nº6, programmée l’an prochain, la centrale nucléaire de Gravelines aura bouclé la troisième visite décennale de l’ensemble de ses six réacteurs, synonyme de trente années de fonctionnement. « Ensuite, reprend-on du côté de la direction de la centrale de Gravelines, le grand carénage, c’est-à-dire la quatrième visite décennale de l’ensemble de nos installations, démarrera à partir de 2021. » Ce qui devrait permettre à la centrale de Gravelines de prolonger son exploitation de dix années, donc au-delà de 40 ans, « à condition, bien sûr, que l’ASN nous donne son autorisation », insiste encore la direction de la centrale de Gravelines. Budget prévu pour ce grand carénage : 55 milliards d’euros pour l’ensemble du parc nucléaire français.
http://www.lavoixdunord.fr/region/la-ce ... b0n3365415

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58602
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Grand carénage prévu à Gravelines

Message par energy_isere » 09 sept. 2016, 15:43

......................
Par ailleurs, le réacteur n°5 de la centrale de Gravelines (Nord), à l'arrêt depuis avril pour sa visite décennale, ne devrait pas non plus redémarrer avant mars 2017, des "écarts" ayant été trouvés dans les dossiers lors de la livraison des nouveaux générateurs de vapeur fabriqués par Areva, indiquent Les Echos.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/0 ... t-mars.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58602
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Grand carénage prévu à Gravelines

Message par energy_isere » 08 févr. 2017, 21:37

Centrale nucléaire de Gravelines : l'année 2016 marquée par une production en baisse

Par Odile Senellart, France Bleu Nord 6 février 2017

La centrale de Gravelines a présenté le bilan de son activité pour 2016 : elle a produit 8% de la production nucléaire française. Un chiffre en baisse Et 2017 marquera le coup d'envoi d'un gigantesque chantier de rénovation de plus de 3 milliards d'euros.


Un peu plus de 31 milliards de KWh: c’est ce qu’a produit la centrale de Gravelines en 2016, soit un peu plus de 8% de la production nucléaire française. Un chiffre en baisse parce qu’avec ses six réacteurs, la centrale a connu de nombreux chantiers en 2016. Entre les rechargements de combustible, les opérations classiques de maintenance, et surtout le début de la visite décennale du réacteur numéro 5, la centrale a perdu 400 jours de production. Et 200 jours en plus pour la vérification des générateurs de vapeurs exigée par l’autorité de sureté nucléaire. Mais les résultats des analyses sont bons.


Le problème des microfissures réglé

Autre problème qu’EDF estime réglé : celui des microfissures dans le fond de cuve de réacteur numéro 1, le plus ancien. Un défaut de fabrication et non d’usure sur une seule pièce, alors qu’il en existe une cinquantaine identiques sur chaque fond de cuve de réacteur. Toutes les autres ont été vérifiées. La pièce concernée a été bouchée : des travaux menées dans la cuve par des robots, et sous le réacteur par des ouvriers qui ont pu s’entrainer sur une maquette 3D réalisée par une entreprise locale, ce qui divisé par trois leur temps d’exposition aux radiations. D’ailleurs, en 2016, la centrale s’est nettement améliorée en matière de sureté, avec trois fois moins d’incident importants.

Les PME nordistes sollicitées pour le grand chantier de rénovation

Pour 2017, EDF table sur une plus grande disponibilité de la centrale de Gravelines, et surtout lance véritablement le « grand carénage » , un gigantesque chantier de rénovation. Il y en a pour 3 à 4 milliards d’euros de travaux d’ici 2028 ! Et une partie des contrats pourrait très bien intéresser les entreprises locales. Un site internet dédié a été créé, un programme d’accompagnement personnalisé est mis en place et des forums réguliers sont organisés. EDF mobilise les PME locales en rappelant que le nucléaire ce n’est pas insurmontable. 11 PME locales viennent ainsi de décrocher des marchés sur les tous premiers appels d’offres du grand carénage.
https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1486368514

Répondre