Le nucléaire militaire

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9754
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le nucléaire militaire

Message par mobar » 11 janv. 2016, 11:26

energy_isere a écrit :
mobar a écrit : .....
Mais pas de panique, le nuke finira bien par passer devant, le temps travaille pour lui
Pas de risque de ce point de vue la, et de toute façon les accidents automobiles font 1 millions de morts par an dans le monde. Alors le nucléaire ......
Les accidents de la route, c'est la filière d'utilisation des carburants, produits de la filière pétrolière

On peut les comparer aux accidents créés par l'utilisation de l'électricité, à la rigueur, mais pas à une filière de production d'énergie

Pour comparer la filière de production de carburants à la filière électronucléaire il faut parler de la production extraction raffinage de pétrole
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

EPE_bel
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 981
Inscription : 04 mars 2014, 09:26

Re: Le nucléaire militaire

Message par EPE_bel » 11 janv. 2016, 12:52

mobar a écrit :A moins que dans ton infini confiance dans le nuke tu sois volontaire pour être au top de la liste des liquidateurs du prochain accident nucléaire, avec notre ami Jancovici, ça fait deux.
Contrairement à ce que tu penses et je l'ai déjà dit, je suis pour la destruction de toutes les armes nucléaires pour leur monstruosité en terme de potentiel destructif et aussi pour un abandon progressif de la filière nucléaire (du moins la fission)

Parce que le principal problème de l'accident nucléaire majeur c'est l'abandon de vastes territoires de terres habitables et/ou cultivables dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres pour plusieurs dizaines d'années et que ça m'emmerderait de devoir déménager. Maintenant on peut avoir 500 Tchernobyl sur 20 ans dans le désert de Gobi que ça ne m'inquiétera pas plus que de passer une radio ou de me faire injecter un produit de contraste. Et ça n'aura pas plus d'influence sur le devenir de l'humanité que les 500 explosions nucléaires atmosphériques entre 1945 et 1962.
Autrefois EPE http://www.oleocene.org/phpBB3/memberli ... file&u=110 Accès au compte perdu

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9754
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le nucléaire militaire

Message par mobar » 11 janv. 2016, 13:11

EPE_bel a écrit :
mobar a écrit :A moins que dans ton infini confiance dans le nuke tu sois volontaire pour être au top de la liste des liquidateurs du prochain accident nucléaire, avec notre ami Jancovici, ça fait deux.
Contrairement à ce que tu penses et je l'ai déjà dit, je suis pour la destruction de toutes les armes nucléaires pour leur monstruosité en terme de potentiel destructif et aussi pour un abandon progressif de la filière nucléaire (du moins la fission)

Parce que le principal problème de l'accident nucléaire majeur c'est l'abandon de vastes territoires de terres habitables et/ou cultivables dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres pour plusieurs dizaines d'années et que ça m'emmerderait de devoir déménager. Maintenant on peut avoir 500 Tchernobyl sur 20 ans dans le désert de Gobi que ça ne m'inquiétera pas plus que de passer une radio ou de me faire injecter un produit de contraste. Et ça n'aura pas plus d'influence sur le devenir de l'humanité que les 500 explosions nucléaires atmosphériques entre 1945 et 1962.
Avec une réserve toutefois, l'impact santé publique des 500 explosions nucléaires atmosphèriques reste à être evalué par une instance indépendante et publié

Aprés il faudra évaluer les rejets et dispersions de radio éléments des filières de retraitement et de stockage sur leur durée de vie dans des conditions dont on ne connait et pour cause ces stockages on vocation à durer bien plus longtemps que ceux qui les auront construit
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 11 janv. 2016, 13:29

mobar a écrit :.....Avec une réserve toutefois, l'impact santé publique des 500 explosions nucléaires atmosphèriques reste à être evalué par une instance indépendante et publié

....
Visiblement ça n' intéresse pas grand monde. Y a t' il au moins un labo ou organisme qui travaille sur le sujet ? Je n' ai aucune info la dessus.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Le nucléaire militaire

Message par rico » 11 janv. 2016, 13:32

On a qu'à faire l'essai ! Demandons à l'autre taré en Corée du Nord il devrait être d'accord.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 03 juil. 2016, 11:25

La Polynésie commémore les 50 ans du premier essai nucléaire

Papeete - Près d'un millier de Polynésiens ont commémoré, samedi à Papeete (dimanche à Paris), les 50 ans du premier essai nucléaire à Moruroa, a constaté un journaliste de l'AFP.
http://www.lexpress.fr/actualites/1/soc ... 08567.html
Il y a 50 ans, le tir Aldébaran faisait basculer la Polynésie dans l'ère du nucléaire

Par Alexandre Le Quéré le 02 juillet 2016

Le 2 juillet 1966, il y a cinquante ans exactement, l'armée française procédait à son premier tir aérien à Moruroa. Au total, 193 essais nucléaires ont été réalisés en Polynésie française, jusqu'en 1996.

Image
Aldébaran, premier essai nucléaire dans le Pacifique le 2 juillet 1966 © Archives
© ARCHIVES Aldébaran, premier essai nucléaire dans le Pacifique le 2 juillet 1966


Initialement, les militaires avaient tout prévu pour le 1er juillet 66, mais l’opération est finalement décalée de 24h. C'est donc le 2 juillet, à 5h34, qu’une bombe de 28 kilotonnes explose au dessus de Moruroa. Elle a été tirée depuis une barge située dans le lagon de cet atoll des Tuamotu. L'explosion représente deux fois la puissance de Hiroshima.

Des élus à bord du Foch

Les opérations sont menées depuis des bâtiments militaires qui se trouvent dans la zone. L'amiral Lorrain, directeur des essais au Commissariat à l'énergie atomique, est à bord du croiseur De Grasse. Un porte avion, le Foch, transporte l'essentiel des troupes. A son bord, plusieurs personnalités de l'époque ont été invitées. On trouve le président de l'Assemblée, Jacques Tauraa, mais aussi les élus Frantz Vanizette et Rudy Bambridge.

..............................
http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie ... 76571.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 31 oct. 2016, 20:29

La DGA a lancé la déconstruction des sous-marins de la classe « Le Redoutable »

Laurent Lagneau Le 27-10-2016 opex360

Le 1er décembre 1971, le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, Le Redoutable, entrait en service au sein de la Force océanique stratégique (Fost), avec à son bord 16 missiles mer-sol balistiques M1. Au total, entre 1969 et 1982, cinq autres navires de ce type seront construits, dont Le Terrible (S612), Le Foudroyant (S-610), l’Indomptable (S-613), le Tonnant (S-614) et L’Inflexible (S-615).

Depuis, ces sous-marins ont été remplacés par les 4 SNLE de la classe « Le Triomphant », le dernier de la série, L’Inflexible, ayant été retiré du service en 2008. Et « Le Redoutable » a pris la direction de Cité de la Mer, à Cherbourg, où il est exposé depuis 2002. Quant aux cinq autres, ils attendent d’être démantelés.

Aussi, 20 ans après le retrait du SNLE « Le Terrible » [à ne pas confondre avec celui de la classe "Le Triomphant", ndlr], la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à DCNS, le 24 octobre, le marché de déconstruction de ces 5 sous-marins.

Pour cette opération, DCNS s’appuiera sur des sous-traitants, comme Veolia Propreté Industries Services pour les prestations liées à la dépollution, la découpe et la gestion des déchets ou encore comme NEOM (filiale de Vinci) pour le désamiantage. Ce marché, précise la DGA, « prévoit, pour chaque coque à déconstruire, le recyclage et la revente des métaux ayant une valeur marchande. »

La déconstruction de ces anciens sous-marins, qui s’étalera de 2018 à 2027, ne sera pas une mince affaire : il faut que DCNS mette en place des installations dédiées au sein de son site de Cherbourg, avec des outillages spécifiques et d’importantes surfaces de travail, sachant que chaque coque mesure plus de 100 mètres de long avec un diamètre de 10 mètres et une masse d’environ 7.000 tonnes. Et le tout, en respectant les normes environnementales et en garantissant la protection des secrets militaires que recèlent ces anciens SNLE.

Le marché que vient de notifier la DGA vient après une phase ayant consisté à retirer tous les matériaux et équipements nucléaires de ces ex-SNLE. Une fois cette opération – délicate – achevée, les composants sont conditionnés en fûts de déchets pour l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA).
http://www.opex360.com/2016/10/27/la-dg ... edoutable/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 04 sept. 2017, 13:18

Image

tiré de http://www.boursorama.com/actualites/la ... 483059903c à l' occasion de l' explosion de la bombe H Nord Coréenne (ou présumée comme telle).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 23 janv. 2018, 20:32


Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9754
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le nucléaire militaire

Message par mobar » 25 févr. 2018, 19:08

Essais nucléaires militaires et cobayes humains dans le monde
http://www.lematindz.net/news/19048-ess ... mains.html
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 23 juin 2018, 13:12

Nucléaire : pourquoi l'Armée continue de surveiller un atoll polynésien

ENRIQUE MOREIRA Le 22/06/2018

Le système Telsite 2 est destiné à prévenir un effondrement de bloc corallien, pouvant provoquer une vague géante. Mururoa a été pendant 30 ans le théâtre d'essais nucléaires français.
Mieux vaut prévenir que guérir. Ce dicton, l'armée française a décidé de l'appliquer à la lettre concernant la déformation de l'atoll de Mururoa.
............
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 186440.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 23 mai 2019, 22:07

Des sphérules de ''verre'' et de fragments vitrifiés attribués à l' explosion atomique de Aout 1945 retrouvé dans le sable des plages de Hiroshima
L’héritage d’Hiroshima a finalement été découvert sous forme physique


Thomas Boisson 16 mai 2019 trustmyscience
.............

Les résultats, publiés dans la revue Anthropocene, suggèrent que la seule « explication cohérente » des particules de verre est qu’il s’agit de la première preuve rapportée de débris de retombées d’une explosion nucléaire en milieu urbain. Selon l’analyse de l’équipe, la matière première qui constituait jadis la ville d’Hiroshima — ses bâtiments, son acier et son béton — a été balayée par l’explosion nucléaire et a fondu dans une chaleur incroyable, avant de se refroidir et de retomber sur Terre en une pluie de fragments vitrifiés.
...............
https://trustmyscience.com/debris-ville ... oscopique/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 11 août 2019, 09:19

Mais qu'est ce qu'ils ont encore fait comme connerie en Russie ?
Russie : l’explosion sur une base militaire était de nature nucléaire
L’agence nucléaire russe a reconnu son implication dans l’accident survenu jeudi sur une base de tir de missiles. Revu à la hausse, le bilan est d’au moins cinq morts.

P.N.C. avec AFP le 10 août 2019

L'explosion survenue jeudi dans le Grand Nord avait bien un caractère nucléaire. « Cinq membres du personnel de Rosatom sont morts et trois autres ont été blessés dans un accident tragique », a annoncé ce samedi l'agence nucléaire russe, confirmant ce que beaucoup pressentaient en Russie, plus de 30 ans après l'accident de Tchernobyl .

Un premier bilan de l'accident avait fait état de deux « spécialistes » morts et six blessés, selon l'armée . Mais Rosatom explique cet écart par le fait que l'accident, qui s'est déroulé sur une « plate-forme maritime », a jeté plusieurs employés à la mer. « Les recherches ont continué tant qu'il restait de l'espoir de les retrouver vivants », précise un communiqué repris par les médias russes.
.......
https://news.google.com/articles/CAIiEH ... id=FR%3Afr

alga
Condensat
Condensat
Messages : 592
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Le nucléaire militaire

Message par alga » 11 août 2019, 18:48

Dans l'article:
Le soupçon d'un missile à propulsion nucléaire

Pour Jeffrey Lewis, expert à l'Institut d'études internationales de Middlebury à Monterey, l'explosion était liée au « Bourevestnik », un missile à propulsion nucléaire dévoilé en grande pompe par Vladimir Poutine en février. Il se fonde notamment sur des images satellites montrant que la Russie a récemment réaménagé un pas de tir de la base de Nionoksa et sur la présence au large du Serebrianka, un bateau de la marine russe déjà utilisé pour récupérer des missiles nucléaires après des essais.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58586
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le nucléaire militaire

Message par energy_isere » 13 août 2019, 18:31

Explosion en Russie : un taux de radioactivité dépasse 16 fois le niveau habituel

BOURSORAMA AVEC AFP SERVICES•13/08/2019

Moscou a indiqué que l'explosion était liée à des recherches sur de "nouveaux armements".

Le taux de radioactivité après l'explosion survenue jeudi sur une base d'essais de missiles dans le Grand Nord a dépassé jusqu'à 16 fois le taux habituel, a annoncé mardi l'agence russe de météorologie, sans pour autant que ce taux présente un danger pour la santé.

Le 8 août 2019 à 12H00 (09H00 GMT), soit juste après l'explosion, "six des huit capteurs de Severodvinsk ont enregistré des dépassements de la puissance des doses de radiation (qui a alors été) de quatre à seize fois supérieure à celle habituelle", a annoncé Rosguidromet dans un communiqué.

Un des capteurs a notamment relevé un taux de radioactivité de 1,78 microsievert par heure, tandis que la limite règlementaire est de 0,6 microsievert/heure en Russie et que la radioactivité naturelle moyenne à Severodvinsk est de 0,11 microsievert/heure.

RAPIDE RETOUR À LA NORMALE

Rosguidromet précise que ces niveaux de radioactivité ont rapidement baissé pour revenir à la normale dans l'après-midi.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estimant par exemple que les risques de cancer peuvent augmenter à partir de 50.000 microsieverts reçus et l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) français recommandant une mise à l'abri des populations à partir de 10.000 microsieverts.

La ville de Severodvinsk est située à une trentaine de kilomètres de la base de Nionoksa, où a eu lieu l'explosion.

"NOUVEAUX ARMEMENTS"

Cinq employés de l'agence nucléaire russe Rosatom sont morts dans cette explosion. Selon elle, ils travaillaient sur "de nouveaux armements" et fournissaient de l'ingénierie et un soutien technique pour "la source d'énergie isotopique" du moteur d'un missile en train d'être mis au point.

Selon des experts américains, l'accident est vraisemblablement lié aux essais d'un missile de croisière à propulsion nucléaire dont la Russie cherche à se doter, le 9M730 "Bourevestnik".

Dans un tweet, le président Donald Trump a affirmé lundi en avoir "appris beaucoup sur l'explosion d'un missile défectueux en Russie", ajoutant que les États-Unis ont "une technologie similaire, mais plus avancée".

Mardi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a refusé de confirmer qu'il s'agit du "Bourevestnik" mais assuré que la compétence atteinte par la Russie en matière de missiles à propulsion nucléaire "dépasse significativement le niveau atteint par d'autres pays et est assez unique".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 06816fe950

Répondre