La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 16 sept. 2016, 19:14

Bon, maintenant qu' on sait que ça va se faire je lance un fil dédié pour suivre ce nouveau feuilleton qui va nous mener au moins jusqu' en 2025 date prévisionnelle de mise en service.

Rappel de la news de hier dans ce forum :

Londres donne le top départ au projet Hinkley Point d'EDF

La réaction de EDF hier : Pour EDF, Hinkley Point "marque la relance du nucléaire en Europe"

La réaction de AREVA hier : Areva: feu vert de Londres au projet Hinkley Point C.
........EDF, pour qui l'enjeu du chantier est de maintenir ses compétences en vue du renouvellement du parc français, a promis une mise en service du premier EPR anglais en 2025. Mais les risques de dérapage sont très nombreux......

........
Les dirigeants ont maintenu l'objectif d'un premier béton coulé mi-2019
........
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 027587.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 16 sept. 2016, 19:20

L'américain GE signe un contrat de 1,9 milliard de dollars avec EDF pour le projet Hinkley Point

Léna Corot Usine Nouvelle le 16/09/2016

L'américain General Electric, en discussion depuis 6 mois avec EDF, vient de signer un contrat de 1,9 milliard de dollars. GE va fabriquer deux îlots conventionnels pour le projet Hinkley Point.

La société américaine General Electric a signé un contrat de 1,9 milliards de dollars (environ 1,7 milliards d’euros) avec EDF pour le projet Hinkley Point. L’activité Steam Power Systems, qui fait partie de GE Power, fournira deux îlots conventionnels qui sont composés notamment d’une turbine à vapeur et d’un générateur.

GE a acquis cette technologie suite au rachat des activités Energie et Réseaux d’Alstom l’année dernière. Les turbines seront fabriquées sur le site de Belfort par la coentreprise Geast (GE-Alstom).

Leur turbine est "la plus puissante en activité, elle produit 2% de rendement de plus qu’une installation traditionnelle" pour un taux de fiabilité de 99,96%, affirme GE. Cette technologie équipe 50% des centrales nucléaires dans le monde, ajoute la firme américaine dans le communiqué. Chaque turbine qui équipera Hinkley Point a une capacité de production de 1 770 MW.

"Cela fait plus de 6 mois que GE et EDF collaborent" sur ce projet et notamment sur les études de de classification de sécurité, les interfaces de génie civil et la planification technique. Avec la signature de ce contrat GE va pouvoir commencer la fabrication des îlots conventionnels.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... nt.N438122

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 16 sept. 2016, 19:27

Rappel des 10 dernières années :
Les grandes dates du projet

Juillet 2006 : Tony Blair, Premier ministre britannique, approuve un programme de construction de centrales nucléaires outre-Manche.

Février 2007 : La filiale d'EDF en Grande-Bretagne, EDF Energy, affiche son ambition de proposer l'EPR pour renouveler le parc.

Octobre 2008 : Un mois après le rachat de British Energy, EDF entame les consultations en vue de la construction de l'EPR à côté de la centrale de Hinkley Point, dans le sud-est du pays.

Octobre 2011 : EDF finalise son projet et fixe la date de mise en service à 2019.

Octobre 2013 : EDF signe un accord avec Londres pour la construction de deux EPR sur le site de Hinkley Point dans le Somerset. Il prévoit une décision d'investissement à l'été 2014.

Octobre 2014 : Bruxelles valide le dispositif financier du projet de 18 milliards de livres.

Février 2015 : EDF décale encore sa décision d'investissement et précise que le délai de 2023 ne sera pas tenu.

Octobre 2015 : Le président chinois Xi Jinping, en visite à Londres, confirme la participation du groupe chinois CGN au projet, à hauteur de 33,5%. EDF en prendra 66,5%.

Mars 2016 : Thomas Piquemal, le directeur financier d'EDF, démissionne suite à un désaccord sur la faisabilité à court terme du projet.

Juillet 2016 : EDF fait valider par son conseil d'administration la décision finale d'investissement, mais le gouvernement de Theresa May décide de repousser sa décision à l'automne.

15 Septembre 2016 : Le gouvernement britannique donne finalement son feu vert sous conditions.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 027587.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 19 sept. 2016, 12:49

Les huit chiffres à connaître sur le futur EPR d'Hinkley Point

Ludovic Dupin Usine Nouvelle le 19/09/2016

Hinkley Point est le premier chantier de nouveau réacteur nucléaire à voir le jour en Occident depuis l’accident de Fukushima en 2011. Les montants engagés, l’impact sur le système électrique britannique et les retombées économiques sont considérables.


22 milliards d’euros, C’est le coût du projet. Il s’agit de bâtir deux réacteurs EPR à Hinkley Point en Angleterre, dont le premier entrera en service en 2025. La décision finale d'investissement prise par EDF en juillet dernier a été validée par le Royaume-Uni le 15 septembre. Sur cette somme, environ 3 milliards d’euros ont déjà été dépensés par l’électricien en matière d’ingénierie et de préparation du site. Le montant des dépenses grimpera en flèche à partir de 2019, date à laquelle débutera la construction du radier, la dalle de béton à la base des réacteurs.

66,5%, c’est la part d’EDF dans le projet. L’électricien ne pouvait pas financer intégralement ce chantier. Les 33,5 % restants sont détenus par l’électricien chinois CGN. A l’origine, EDF envisageait de limiter sa participation à 50 % et il avait été envisagé qu’Areva prenne une participation de 10 %. Mais l’état financier de l’entreprise ne l’a pas permis.

6 années, c’est la durée prévue du chantier pour construire le premier réacteur entre 2019 et 2025. Six ans de construction semblent plus raisonnables que les durées de construction prévues pour les deux premiers EPR en Europe. L’EPR d’Olkiluoto devait être construit en quatre années, il lui en faudra quatorze. L’EPR de Flamanville (Manche) avait était planifié sur cinq ans, il lui en aura fallu onze. Selon EDF, le faible avancement de l’ingénierie détaillée est à l’origine de ces considérables retards. L’électricien assure que plus des deux tiers de l’ingénierie seront achevés au début du chantier d'Hinkley Point.

92,5 livres, soit 116 euros, c’est le tarif garanti obtenu par EDF pour la vente de chaque MWh d’électricité. Pendant 35 ans, en comprenant le temps de construction, EDF vendra son électricité au prix du marché et Londres complétera si besoin pour atteindre ce montant. Cela en fait un projet très rentable pour l'entreprise française. Le retour sur investissement s’établirait à environ 9%.

60 années, c’est la durée de vie programmée des EPR. Les réacteurs de deuxième génération, construits en France, étaient prévus pour durer 40 ans. Une prolongation à 50 ou 60 ans est prévue moyennant de lourds travaux dans le cadre du programme "grand carénage". L’EPR est, pour sa part, conçu pour durer six décennies. Et qui sait si, en 2085, la question ne se posera pas d’aller au-delà.

7%, c’est la part de la production d’électricité du Royaume-Uni qui sera fournie par la centrale d’Hinkley Point, grâce à la puissance des deux réacteurs de 1650 MW. Aujourd’hui, 15 réacteurs nucléaires, opérés par EDF Energy (filiale d’EDF), fournissent environ 19 % de l’électricité du pays.

35%
, c’est la part des commandes pour la centrale qui reviendront en France. Si 63 à 64 % des appels d’offres échoueront dans les mains de fournisseurs britanniques, près d’un tiers des lots reviendront à des entreprises établies en France. On pense bien sûr à Areva, Bouygues, GE Steam Power Systems… Ce dernier vient d’ailleurs d’annoncer le gain un contrat de 1,7 milliard d’euros pour fournir les deux îlots conventionnels ; c’est-à-dire les éléments non nucléaires nécessaires à la production d’électricité, en particulier les immenses turbines.

5 réacteurs, c’est le nombre de nouvelles tranches nucléaires auxquelles EDF prévoit de participer au Royaume-Uni dans les années à venir. Les deux EPR d’Hinkley Point ne sont que le début de l’aventure pour EDF dans le cadre du renouvellement du parc nucléaire britannique. Dans un deuxième temps, si tout se déroule comme prévu, EDF participerait à la construction deux autres EPR à Sizewell dans l’est de l’Angleterre, qui seront détenus à 66 % par l’électricien chinois CGN. Dans un troisième temps, le duo franco-chinois construirait à Bradwell (sud-est de l’Angleterre) un réacteur "Hualong" (le Dragon), de conception 100 % chinoise. Reste à savoir si Londres, qui s’est montré réticent à voir des chinois entrer dans leur parc nucléaire, valideront ce programme.

Ludovic Dupin
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... nt.N438362

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par sherpa421 » 19 sept. 2016, 14:18

energy_isere a écrit :Bon, maintenant qu' on sait que ça va se faire ...
Tant qu'elle n'est pas mise en service, il n'y a aucune certitude. On a vu des projet de centrale nucléaire avorter à toutes les phases de la construction, y compris juste avant la mise en service.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 19 sept. 2016, 15:01

sherpa421 a écrit :
energy_isere a écrit :Bon, maintenant qu' on sait que ça va se faire ...
Tant qu'elle n'est pas mise en service, il n'y a aucune certitude. On a vu des projet de centrale nucléaire avorter à toutes les phases de la construction, y compris juste avant la mise en service.

que ça va se faire = que la construction va être lancée.

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par sherpa421 » 19 sept. 2016, 16:47

L'agence de notation Moody's considère cette construction comme financièrement risqué.
http://www.francesoir.fr/tendances-eco- ... -note-dedf

En soit, vu la médiocrité des analyses des agences de notation, ce n'est pas une information très utile. Mais ça confirme qu'il y a un large front de sceptiques face à ce projet.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 28 sept. 2016, 12:53

EDF et Londres devraient signer jeudi le contrat Hinkley Point

Reuters le 28/09/2016

EDF et le gouvernement britannique devraient signer jeudi le contrat portant sur la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point en Grande-Bretagne, dans le sud-ouest de l'Angleterre, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Le conseil d'administration de l'électricien français a confirmé mardi son feu vert au lancement du projet.

Les administrateurs d'EDF avaient pris le 28 juillet dernier la décision finale d'investissement dans ce projet de 18 milliards de livres sterling (environ 21 milliards d'euros) et la Première ministre britannique, Theresa May, a donné son aval le 15 septembre.

Réuni ce mardi à la suite de cette décision britannique, le conseil d'administration d'EDF a "en conséquence constaté que (le contrat) peut être signé dans les conditions prévues le 28 juillet", écrit le groupe français dans un communiqué.

Une source a déclaré à Reuters que le conseil avait approuvé la décision d'investissement par dix voix pour et sept contre, soit les mêmes proportions qu'en juillet.

Le 15 septembre, le gouvernement britannique a assorti son accord de nouvelles conditions qui lui permettent notamment d'intervenir en cas de vente de la participation de contrôle d'EDF.

Dans son communiqué publié mardi, EDF souligne que le conseil d'administration a autorisé le PDG Jean-Bernard Lévy "à formaliser vis-à-vis du gouvernement britannique l’engagement de ne pas céder le contrôle de (la société dirigeant le projet Hinkley Point) pendant la période de construction sans l'accord du gouvernement britannique".

Une partie des syndicats d'EDF avaient demandé le report de ce projet en estimant qu'il mettait en péril les finances de l'entreprise. Cette décision d'investissement fait l'objet d'une procédure judiciaire engagée par cinq administrateurs salariés.
http://www.boursorama.com/actualites/ed ... 38ec5b424f

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 29 sept. 2016, 19:43

Londres signe l’accord de Hinkley Point avec EDF

Le Monde.fr avec AFP 29.09.2016


Après dix ans de préparation, le projet pharaonique de centrale nucléaire à Hinkley Point a été signé par les autorités britanniques, la compagnie d’électricité française EDF et leurs partenaires chinois, jeudi 29 septembre à Londres.

Paraphé en présence du ministre des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, ce projet de 18 milliards de livres (21 milliards d’euros), supporté à 66,5 % par EDF et à 33,5 % par son partenaire chinois CGN consiste à édifier deux réacteurs de type EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre, pour une mise en service prévue à la fin de 2025.

........................
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Image

http://fr.reuters.com/article/businessN ... RKCN11Z24D

oleotax
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 903
Inscription : 11 janv. 2007, 15:22

Re: La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Message par oleotax » 29 sept. 2016, 19:59

energy_isere a écrit :
Londres signe l’accord de Hinkley Point avec EDF

Le Monde.fr avec AFP 29.09.2016


Après dix ans de préparation, le projet pharaonique de centrale nucléaire à Hinkley Point a été signé par les autorités britanniques, la compagnie d’électricité française EDF et leurs partenaires chinois, jeudi 29 septembre à Londres.

Paraphé en présence du ministre des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, ce projet de 18 milliards de livres (21 milliards d’euros), supporté à 66,5 % par EDF et à 33,5 % par son partenaire chinois CGN consiste à édifier deux réacteurs de type EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre, pour une mise en service prévue à la fin de 2025.

........................
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Image

http://fr.reuters.com/article/businessN ... RKCN11Z24D
Comme l'ASN depuis le Brexit n'a plus trop d'autorité sur ce qui se passe outre frontière , on peut espérer que ce projet fera exemple pour finir Flamanville

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 06 janv. 2017, 11:19

Le charbon chinois s’invite dans les EPR anglais d’EDF

Veronique Le Billon Le 05/01/2017

Le producteur de charbon et électricien Wintime Energy vient de prendre 10 % de la part de CGN, le partenaire chinois d’EDF.

Un invité surprise vient de prendre place autour de la table pour construire les deux EPR au Royaume-Uni sur le site d'Hinkley Point C. Les actionnaires du chinois Wintime Energy (plus connu sous le nom de Wing Tai Energy en Chine) viennent ainsi d'approuver un investissement pouvant s'élever à 3 milliards de yuans (soit 410 millions d'euros) au sein de la participation chinoise. Celle-ci, jusqu'à présent détenue par le seul CGN, partenaire de longue date d'EDF en Chine, s'élève à 33,5 % du projet, pour un montant de 6 milliards de livres (7 milliards d'euros).


Basé dans la province charbonnière du Shanxi (Nord-Est), Wintime Energy est un producteur de charbon et un électricien, sans être jusqu'alors un partenaire habituel d'EDF. L'électricien public français continuera à détenir 66,5 % du projet Hinkley Point. « La prise de participation de Wintime Energy est une démonstration de l'attractivité du projet, assure-t-on au sein de l'électricien tricolore. Son rôle est uniquement financier, à la différence de CGN, qui est un investisseur financier et un expert industriel. »

Projets à l'international

Pour apporter son financement au projet Hinkley Point, CGN a obtenu de pouvoir construire son futur réacteur Hualong sur un site d'EDF Energy, qui doit l'aider à le faire certifier par l'autorité de sûreté britannique. Le modèle Hualong de CGN est différent du modèle Hualong de son rival CNNC, choisi l'été dernier par Pékin comme vitrine des réacteurs de troisième génération chinois. CNNC, un temps pressenti pour participer au tour de table d'Hinkley Point, entretient des relations complexes avec CGN.

En novembre, CGN et Wintime Energy avaient signé un accord pour développer des projets dans les énergies propres et le nucléaire à l'international. Ils ont également prévu de construire ensemble deux réacteurs AP1000, de technologie américaine Westinghouse, sur le site de Lufeng, dans la province du Guangdong, selon « World Nuclear News ». Face aux problèmes de pollution de l'air, Pékin a engagé un programme de réduction de la production de charbon qui pèse sur les groupes miniers.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 054711.php

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10484
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La construction des 2 EPR de Kinkley Point (UK)

Message par mobar » 06 janv. 2017, 12:00

D'ici qu'il propose de rouvrir les mines de charbon anglaises fermées par Maggie quand le projet à base d'EPR aura été remplacé par des IGCC, yapadkm

=P~ :ghost: :roll:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 11 janv. 2017, 12:36

Hinkley Point: contrat de 1,7 milliard d'euros pour Bouygues

AFP le 11/01/2017

Le groupe Bouygues Construction a annoncé mercredi avoir décroché auprès d'EDF un contrat de plus de 1,7 milliard d'euros pour la construction des bâtiments qui abriteront les deux réacteurs nucléaires de technologie EPR d'Hinkley Point au Royaume-Uni.

Ce contrat a été confié à la filiale Bouygues Travaux Publics, en groupement avec l'entreprise britannique Laing O'Rourke, précise un communiqué de Bouygues Construction.

"Ce choix témoigne de l'expertise de Bouygues Construction dans le domaine du génie civil nucléaire", a commenté Philippe Bonnave, PDG de Bouygues Construction, cité dans le communiqué.

"Nous abordons ce chantier avec Laing O'Rourke, un partenaire britannique de renommée mondiale avec qui nous partageons les mêmes valeurs et la même attention portée à la sécurité des collaborateurs et au compagnonnage", a-t-il ajouté.

En période de pointe, 3.500 personnes devraient travailler sur le chantier.

Après sa participation à la construction de plusieurs centrales dites de deuxième génération en France comme celles de Bugey, Saint-Alban ou Chooz, Bouygues avait remporté en 2005 le contrat de génie civil de la centrale nucléaire EPR d'Olkiluoto en Finlande et celui de la centrale EPR de Flamanville en 2006.

"Le projet d'Hinkley Point bénéficiera du retour d'expérience de ces deux projets et verra la mise en oeuvre d'innovations importantes comme la maquette numérique", souligne le groupe.

Depuis leur démarrage, les chantiers de la construction des EPR de Flamanville, piloté par EDF, et d'Olkiluoto, piloté par Areva en partenariat avec Siemens, ont accumulé retards et dérapages de coûts.

Pour les deux réacteurs EPR en projet à Hinkley Point, EDF prévoit d'investir au total 18 milliards de livres sterling (environ 21 milliards d'euros).
http://www.boursorama.com/actualites/hi ... c8455878a4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 28 mars 2017, 10:28

Grande-Bretagne: L'ONR délivre à EDF un premier permis de construire à Hinkley C

Publié le 27/03/2017
Infos Reuters LONDRES

L'autorité britannique de sûreté nucléaire a annoncé lundi avoir accordé à EDF une première autorisation de construction à la centrale de Hinkley C, un projet à 18 milliards de livres (20,8 milliards d'euros) qui sera la première centrale nucléaire construite en Grande-Bretagne depuis plus de 20 ans.

Dans un communiqué, l'Office for Nuclear Regulation (ONR) précise que cette autorisation couvre l'installation d'une dalle en béton pour la première structure de la centrale sensible pour la sécurité.

EDF construit la centrale dans le sud-ouest de l'Angleterre avec le groupe chinois China General Nuclear Power Corporation (CGN), qui a une participation de 33,5% dans le projet. A son achèvement, prévu vers 2025, la centrale produira 3,2 gigawatts d'électicité, assez pour fournir 7% des besoins du pays.
http://www.usinenouvelle.com/article/gr ... -c.N520079

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60063
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La construction des 2 EPR de Hinkley Point (UK)

Message par energy_isere » 04 avr. 2017, 14:03

[Vidéo] EDF coule le premier béton de l’EPR d’Hinkley Point

Ludovic Dupin Usine Nouvelle le 01/04/2017

Le 31 mars 2017, EDF coule le premier béton pour les structures permanentes des futurs réacteurs EPR d’Hinkley Point. L’achèvement de la première unité est prévu pour 2025.

Après des années de négociations avec le gouvernement britannique, EDF entre enfin dans le concret à Hinkley Point en Angleterre. C’est sur ce site que l’électricien français doit ériger deux réacteurs nucléaires EPR pour 18 milliards de livres. Ce contrat a été obtenu au prix d'une dure lutte face à une forte opposition interne dans l’entreprise et des réticences d’une partie de la classe politique française.

Aussi, ce vendredi 31 mars, le groupe a de quoi se réjouir en annonçant le coulage du premier béton "pour les galeries de la centrale électrique. Les galeries sont un réseau de tunnels connectés qui porteront le câblage et des tuyaux. Ce seront quelques-unes des premières structures permanentes sur le site", indique un communiqué.

Image

Cependant, la construction du premier réacteur en tant que tel ne démarrera qu’en 2019 pour une mise en service 2025. Sur le site, il faudra compter 1600 travailleurs par jour, 230 000 tonnes de structures en acier et 3 millions de tonnes de béton.

Dans les premières étapes, EDF va devoir construire une jetée de 500 mètres sur le canal de Bristol, l’excavation de 6 millions de tonnes de terres et de roches ou encore la mise en place de deux grues de 40 mètres.
http://www.usinenouvelle.com/article/vi ... nt.N522029

Répondre