Le Framatome nouveau

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Le Framatome nouveau

Message par energy_isere » 09 janv. 2019, 18:18

Le Framatome 2.0 à juste un an.
Le 4 janvier 2018, Areva NP, officiellement passée sous le contrôle d'EDF le 1er janvier, reprend le nom de Framatome, avec EDF en tant qu'actionnaire majoritaire (75,5 %) aux côtés de MHI (19,5 %) et d'Assystem (5 %).

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné le 25 janvier 2018 son feu vert à la reprise de la fabrication de pièces destinées aux centrales françaises à l'usine de Creusot Forge, propriété de Framatome43.

Activités
Framatome est spécialisée dans :

la conception, la réalisation et l'amélioration des réacteurs nucléaires.
les équipements et les gros composants pour des nouveaux réacteurs nucléaires, ou des remplacements pour les anciens réacteurs (générateurs de vapeur...).
la conception et la fabrication des assemblages de combustible pour les réacteurs nucléaires à eau pressurisée ou les réacteurs à eau bouillante, qu'ils soient construits par Areva NP ou un concurrent.
les services aux exploitants de centrales nucléaires, notamment pour la maintenance des réacteurs lors des arrêts de tranche.

Subdivisions et implantations

Framatome est présent dans trois États, qui correspondent aux sociétés historiques :
en France : Framatome dispose de bureaux à Paris (La Défense) et Lyon ;
de Chalon Services, à Chalon-sur-Saône (maintenance et remplacement des gros composants) ;
de l'entrepôt CEDOS à Sully-sur-Loire ;
de deux usines pour la fabrication de gros composants à Saint-Marcel et à Jeumont ;
d'un centre technique et de deux usines (forge et ateliers d'usinage) au Creusot ;
d'un centre technique à Bagnols-sur-Cèze (site de Marcoule) ;
des antennes sur les sites Malvési, Bugey, Belleville, Flamanville, Paluel et Gravelines.

en Allemagne : AREVA NP GmbH (issu de Siemens-Kraftwerk Union (KWU)), dispose de bureaux à Erlangen et Offenbach-sur-le-Main, ainsi que d'un centre technique à Karlstein (à mi-chemin entre Erlangen et Offenbach).
aux États-Unis : AREVA NP Inc (principalement issu de Duke Engineering), est basé à Charlotte et Lynchburg.

Framatome est aussi implantée à Romans-sur-Isère, sur le site nucléaire du Tricastin (Pierrelatte) et à Dessel en Belgique via sa filiale FBFC, en Espagne (AREVA NP Services Spain S.L.U), en Suède (AREVA NP Uddcomb AB) et en Slovaquie (AREVA NP Controls S.R.O.).

extrait de https://fr.wikipedia.org/wiki/Framatome

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le Framatome nouveau

Message par energy_isere » 09 janv. 2019, 18:23

Framatome perd une grosse commande nucléaire d’EDF, et alors ?

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 09/01/2019

L’attribution par EDF au japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) d’un contrat pour la fabrication de 12 générateurs de vapeur destinés à des réacteurs du palier 900 MW du parc français inquiète chez Framatome. Il n’y a pas forcément de quoi.

Ce n’est pas parce qu’EDF est désormais actionnaire à 75,5% de Framatome que les règles des marchés publics français et européens vont changer. Et c’est à la loyale que le japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a gagné un appel d’offres lancé en octobre 2017 pour la fourniture de trois triplettes de générateurs de vapeur de type 900 MW plus une supplémentaire en option, soit de quoi remplacer 12 générateurs de vapeur du palier 900 MW du parc français, explique un porte-parole d’EDF.

MHI s'engage au made in France.

Alors certes, chez Framatome, on est déçu. Mais cette commande devrait quand même lui profiter. MHI s’est engagé à ce qu’une partie des multiples pièces qui composent les réacteurs soit bien produite en France par des sous-traitants français, y compris Framatome, dont MHI détient 19,5% du capital. Rien n’est tout à fait défini, mais environ 50% des pièces devraient être "made in France". L’assemblage final devant lui être réalisé par MHI, au Japon.

Framatome en profitera

Dans un communiqué, Framatome "prend acte de la décision d’EDF" et prévient que MHI et Framatome, "ont d’ores et déjà engagé des discussions afin de déterminer les conditions dans lesquelles MHI pourrait confier à Framatome une part significative des approvisionnements, notamment les forgés, ainsi que la fabrication de sous-ensembles à Saint-Marcel, pour le succès du programme de remplacement". De quoi compléter le carnet de commandes des usines du Creusot et de Saint-Marcel pour l’instant occupées par les pièces de l’EPR anglais d’Hinkley Point C.
https://www.usinenouvelle.com/article/f ... rs.N790384

Répondre