Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5189
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par Raminagrobis » 19 juil. 2009, 20:41

Pour Koursk , ça fait quand même 30 ans qu'il est en chantier !
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 19 juil. 2009, 22:08

corium a écrit :
(1) Le concept de petit réacteur terrestre extrapolé des réacteurs militaires est ancien. Au tout début des années 80 TECHNICATOME a envisagé un réacteur ‘’urbain’’ de petite puissance (90 MWt). J’ai fait partie du groupe de ‘’Revue de Conception’’ de ce projet. Très vite il est apparu qu’il était trop cher au kw installé et qu’il n’y avait pas de marché à l’époque. Je veux bien admettre que les Russes feront mieux mais j’ai des doutes sur le marché export. Inutile de dire qu’il faudra renoncer à une protection contre l’impact d’un aéronef.
Le réacteur de 90MWT "Thermos" était typiquement prévu pour du chauffage urbain, faire de l'eau chaude / vapeur à 220°C , réacteur implanté soit à Grenoble sur le CENG sur chauffer Grenoble, soit à Saclay pour envoyer de la vapeur à la CPCU. Mais les problèmes de réseau ont été trop important et finalement cela n'était pas rentable.
corium a écrit : (2) L’idée de réacteurs flottants a 35 ans. En 1972 Westinghouse a construit une usine à Jacksonville pour construire les barges et assembler les réacteurs comme des ‘’petits pains’’. Jacksonville n’est pas très loin de Pensacola où W a une usine de fabrication de composants lourds. Deux commandes ont été passées à l’époque (dans le jargon W elles s’appelaient OPS et OQS pour Offshore Power System). Les cuves ont même été fabriquées par Creusot-Loire. Ces commandes ont été annulées après TMI. Il s’agissait de chaudières de la classe 900MWe, classiques à l’époque. Les barges auraient été ancrées en mer, près du rivage en eau peu profonde, et entourées de jetées de protection. L’idée d’installer ce type de barge ‘’inland’’ dans des lacs artificiels était également envisagée.
J'ai eu l'accord de Kirrillenko du Minatom pour qu'un type vienne nous faire une conférence en France sur ces réacteurs sur barges. Ce sera en Novembre ou en Décembre. Régler les problèmes de logistique, etc...
Mais des réacteurs flottants / balladeurs dans le monde il y en a beaucoup, il doit même y en avoir presque autant que de réacteurs "au sol", et ils ne coulent pas tous les jours.
corium a écrit :
(3) Je ne partage pas votre avis sur l’EPR et sa puissance. Lorsqu’en 1986 Framatome a initié sa coopération avec Siemens-KWU le premier projet export commun était un 600 MWe. Très vite nous nous sommes rendu compte qu’il fallait taper plus haut pour atteindre un coût au kw installé compétitif. Le coût est dégressif avec la puissance. Avec l’EPR (initialement conçu pour la France et l’Allemagne) nous visons les pays qui disposent d’un réseau important. Ce n’est pas le marché visé par les Russes. L’évolution du marché aujourd’hui nous donne raison. Vous en savez autant que moi sur cet aspect.
D’ailleurs GE-HITACHI est positionné sur le même créneau avec l’ABWR et l’ESBWR qui sont à 1500 et 1600 MWe. Westinghouse a été contraint de passer de 600 à 1100MW (avec son AP1000). Leur produit ne peut pas aller plus haut. Il est déjà limite à 1100.
Les réseaux capables d'absorber des "boeufs" comme des EPR ne sont pas nombreux dans le monde. La Maroc potentiellement avec ses grandes réserves d'uranium dans les phosphates serait bien preneur d'un réacteur, mais le réseau...Et comme cela il y a de nombreux pays qui aimeraient bien se développer.
corium a écrit :
Quant à l’accueil réservé par les américains à EdF je n’ai pas le même retour que vous. Mais nous n’avons sans doute pas les mêmes sources non plus.
Je constate simplement que le Maryland cherche à faire faire les pieds au mur à EDF pour l'autoriser à la construction de quatre EPR, et qu'en GB, l'autorité de sûreté locale remet en cause la logique du contrôle de l'EPR alors que l'EPR vient d'être accepté à un niveau "européen" mais les Anglais sont-ils dans l'UE ? :

Paris/Brussels, July 15th, 2009

The European Utility Requirement (EUR) organisation has certified that AREVA´s
EPRTM reactor standard design is compliant with European Utility requirements. The
group was formally presented with the certificate during a special ceremony held in
Brussels on July 15th.
This award confirms that the EPR reactor can be built throughout Europe and meets
international regulatory requirements. Claude Jaouen, AREVA NP Senior Executive Vice
President in charge of the Plants business unit, said: "We are very pleased and proud
that our EPR reactor design has passed the EUR scrutiny. The EUR document repre-
sents a major step towards the standardization of design, the homogenization of safety
requirements and aligns new plants to a high level of performance."
From the start of the development of its EPR reactor, AREVA has taken into account
the European Utility requirements. They cover an exhaustive range of conditions for a
nuclear plant to operate efficiently and safely and include such areas as
layout, system, material, components, probabilistic safety assessment methodology, availability assessment and many more.
The EUR assessment was extremely detailed, covering over 4,675 requirements. The
EPR reactor complied with over 99% of these requirements (including the non-applicable ones). The assessment also showed only a 0.1% level of non-compliance, all of which were substantiated by AREVA.
Furthermore, in some cases, the EPR reactor exceeded the EUR requirements; these
include aircraft crash protection (large commercial aircraft are covered), waste storage
capacity, and a lifetime design of 60 years compared to the EUR requirement of 40.
About EUR: The EUR was founded in 1991 by a group of major European power
utilities. Its aim was to develop a common set of requirements supported by utilities
for future light water reactor nuclear power plants.

Récemment le CEO d'AREVA Inc a répondu dans l'Expansion à Stéphane Lhomme que le marché nucléaire américain se portait bien. Je sais cela aussi. Mais Obama n'a pas encore défini clairement sa politique en matière énergétique.

@+

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 19 juil. 2009, 22:10

Raminagrobis a écrit :Pour Koursk , ça fait quand même 30 ans qu'il est en chantier !
Tout a fait mais le chantier a été arrêté pendant 20 ans et il y a eu Tchernobyl, alors cela a induit un certain nombre de modifs...Mais ça travaille ferme.

@+

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5189
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par Raminagrobis » 19 juil. 2009, 22:19

krolik a écrit :
Raminagrobis a écrit :Pour Koursk , ça fait quand même 30 ans qu'il est en chantier !
Tout a fait mais le chantier a été arrêté pendant 20 ans et il y a eu Tchernobyl, alors cela a induit un certain nombre de modifs...Mais ça travaille ferme.

@+
Mouais, mais je trouve ça assez loufoque de relancer la construction d'un engin complètement dépassé. C'est comme si on achevait maintenant une rame TGV de la première génération (une sud est orange).
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 19 juil. 2009, 22:24

Raminagrobis a écrit :
krolik a écrit :
Raminagrobis a écrit :Pour Koursk , ça fait quand même 30 ans qu'il est en chantier !
Tout a fait mais le chantier a été arrêté pendant 20 ans et il y a eu Tchernobyl, alors cela a induit un certain nombre de modifs...Mais ça travaille ferme.

@+
Mouais, mais je trouve ça assez loufoque de relancer la construction d'un engin complètement dépassé. C'est comme si on achevait maintenant une rame TGV de la première génération (une sud est orange).
Mais la construction est en phase finale, ils doivent en être aux "essais froids".
Je suis bien d'accord avec vous.
Vous oubliez une seule chose : Ils raisonnent en Russes...
Et en Russie les notions de temps et d'espace sont radicalement différentes de l'approche que l'on peut en avoir sur notre bout étriqué d'UE.
@+

corium
Kérogène
Kérogène
Messages : 12
Inscription : 19 juil. 2009, 20:24

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par corium » 20 juil. 2009, 12:59

à Krolik,
Je ne dis pas que l'idée Russes n'est pas bonne mais je vois mal le marché export. Les réacteurs flottants aujourd'hui (sous matins , navires brises glace, PAN etc) sont entre le mains de pays nucléaires par ailleurs. Dans mon précédent message je parlais de centrales flottantes de grande puissance. Westinghouse avait développé ce projet pour les USA essentiellement. La première devait être ancrée au large de Boston !
La puissance de l'EPR n'est après tout que 10% plus élevée que celle du N4. Il n'y a pas de saut technique majeur (sauf pièces de forge). Ce choix fut fait en commun par les sociétés françaises et les sociétés allemandes partenaires dans le projet. Le marché visé était l'Europe. Sans le dire PrussenElektra, Bayernwek, RWE ...avaient déjà l'ambition de construire hors frontières (à l'Est). Et l'interconnexion aurait été renforcée. Aujourd'hui l'EPR est réservé aux gros. Les pays capables de l'acceuillir et de le payer sont peu nombreux mais le marché est potentiellement important.
Sur la situation en Angleterre je n'ai pas d'avis. J'en connais ce que dit la presse et encore. Pour les USA j'ai un retour par d'anciens collègues qui travaillent avec Lynchburg. Ils ne se plaignent pas d'ostracisme à l'encontre des français en général et d'EdF en particulier. Mias je ne sais pas tout évidemment. Il y eut bien un petit vent froid lors du discours de Monsieur de Villepin mais cela semble tassé.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58603
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par energy_isere » 11 sept. 2009, 12:49

La construction commence :

Image

2 fois 35 MW pour 227 millions d' Euro, c' est hyper cher.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 11 sept. 2009, 15:20

A priori la conférence par le Dr Larion Lebedev du Minatom aura lieu un lundi soir de début décembre à Paris, avnue d'Iéna à l'hôtel des Arts et Métiers.

Je vous donnerai les détails d'inscription pour ceux que cela intéresse.

J'espère que l'on pourra récupérer des photos de l'état d'avancement et autres précisions sur le combustible; les options bouillant / pressurisé; contre pression à la turbine, etc..

@+

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 07 janv. 2010, 18:03

Je vous signale la manifestion organisée le lundi 25 janvier prochain à 18:30 à l'hôtel des Arts et Métiers 9 bis Avenue d'Iéna
qui a pour sujet : les centrales nucléaires sur barges.
Par le Pr Larion Lebedev directeur scientifique du projet à Rosatom, projet en cours de réalisation
La traduction sera assurée en Français par une personne très compétente.

Pour vous inscrire : http://www.amgroupes.fr/manif.php?m=267

@+

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 26 janv. 2010, 23:34

Hier avait lieu la conférence du Pr Larion Lebedev, auteur du concept de barges nucléaires flottantes, devant environ 90 personnes.
Vous pouvez charger le PowerPoint semi-traduit de la présentation ici : http://dl.free.fr/aAjyTFRWU soit 22Mo.
Je vous place ici un petit compte-rendu qui reprend, en gros, les points qui me sont apparu importants dans le laïus.
Je ne donne pas d’avis personnel, je vous écrit seulement ce qui a été dit lors de la présentation et des questions/réponses de l’assistance.

L'idée a germé lors d'une rencontre entre Larion Lebedev et les Présidents du Guatemala, Nicaragua, Salvador, en 1990, alors que les Russes démilitarisaient un grand nombre de sous marins. Les Présidents ont demandé à ce que l’on mette deux sous-marins sur leurs côtes pour produire de l’électricité et de l’eau douce.
Mais cela n’est pas possible pour différentes raisons :
- les réacteurs de sous marins ne sont pas conçus pour faire du suivi de charge.
- L’équipage vivant à longueur d’année dans le sous-marin, ce n’est pas bon.
- L’enrichissement des combustibles de sous marins est de 95%, valeur complètement militaire, et ça ne peut rester sur place, comme cela.

Mais l’idée a fait son chemin. Larion Lebedev a soutenu un projet de barge auprès de 5 ministres successifs. Et finalement Kirienko, l’actuel ministre s’est lancé dans l’affaire.

Le programme actuel porte sur la construction de sept sous-marins tous, destinés au développement des côtes du Nord de la Sibérie et à l’extrême Orient.
La première barge sera installée au Kamtchatka qui devra être développé avec son important potentiel touristique et ses ressources pétrolières (Kamtchatka = Islande mais en plus grand, plus sauvage, plus « formidable »).
Cinq autres barges seront placées le long des côtes, la septième fera les remplacements intérimaires lors des grandes révisions et rechargements..
Chaque barge comporte deux réacteurs pouvant fournir 37MW ou l’énergie thermique pour le dessalement de 240 000m3 d’eau par jour.
La barge neuve emporte avant sa mise en place un réacteur cœur chargé et du combustible neuf pour trois rechargements de cœur.
Il y a un rechargement de cœur sur place tous les 3 ans.
Les quatre cœurs étant épuisés au bout de 12 ans, la barge et les réacteurs doivent rentrer au port d’attache pour déchargement complet et grande révision duodécennale.
Une barge aura pris le relais pendant les au moins 6 mois de cette opération.

Les combustibles des réacteurs KLT-40S sont enrichis à 14%.
Une version plus puissante « Rhythm » aura du combustible enrichi à 18%, sous la barre des 20% imposée par l’AIEA comme étant la limite d’enrichissement entre le combustible civil et le matériau militaire.

Mais pour l’instant, la première barge a été construite à Séverodvinsk (près de Mourmansk) et ramenée à St Petersbourg pour l’équipement de son réacteur, en faisant le tour de la Scandinavie. Elle sera mise en place au Kamtchatka en 2011. Le lancement en fabrication des 6 autres barges sera fait après au moins 6 mois d’exploitation de la première barge.

La promotion de ces barges a été faite dans de nombreux pays, Lebedev qui n’était pas sorti de son pays avant la Perestroïka a fait plusieurs fois le tour du monde avec son ministre pour présenter ce projet.
Les pays les plus intéressés sont : Amérique latine, les îles du Cap vert, l’Afrique du Sud, la Namibie, l’Indonésie, les Philippines.. En tout une vingtaine de pays ont manifesté un intérêt soutenu. La Chine a montré de l’intérêt, mais les Russes ne veulent pas leur en installer, ils seraient capables de copier toute l’installation rapidement.

Le maximum de puissance de réacteur installé sur une barge pourrait atteindre 300MW électrique, au-delà les dimensions d’un circuit primaire sont trop grandes et la barge serait déstabilisée.

Un problème est le règlement international qui dit que chaque pays doit conserver ses propres déchets. Alors au moment de la signature d’un possible contrat il faut signer un traîté avec le pays-client pour que la barge bénéficie de l’ex-territorialité. La barge reste territoire de la Russie, la barge conserve son combustible usé et ses déchets. Le fait que les réacteurs soient sur une barge facilite grandement cette possibilité par rapport à un petit réacteur qui serait installé à terre.
Et puis avec une barge, le client paie, il a son électricité ou son eau potable, s’il ne paie pas la barge peut aller ailleurs ; alors qu’un réacteur à terre n’est pas déménageable facilement, démantèlement, déchets..

Les réacteurs sur barges ne sont économiquement valables que dans les contrées reculées où l’énergie est très chère et rare.
Le coût d’installation est de l’ordre de 4000 $US/kW.
Le prix de revient du kWh est de l’ordre de 0,05$US à rapprocher du prix de revient du kWh aux îles du Cap Vert qui est de 0,20 $US.
Si le kWh est vendu à 0,10$US le retour sur investissement est de 6 ans. Ce qui en fait un investissement très rentable.

Ces réacteurs bénéficient de l’expérience accumulée quant aux opérations de 460 sous-marins totalisant plus de 6 000 réacteur.an de fonctionnement, ainsi que du fonctionnement de 15 brise glaces. Certains réacteurs ayant fonctionné pendant environ 200 000 heures. Ce qui en fait une expérience unique au monde.
Lorsque le Koursk a sombré suite à une explosion à l’avant, le réacteur s’est mis en sûreté tout seul. Après la récupération de l’épave, il a été constaté que le réacteur était en parfait état et aurait pu être remis en route.
Les barges sont à double coque, et sont prévues pour l’attaque d’une torpille.
La chute d’avion est également prévue.
Es réacteurs comportent 6 systèmes de sécurité active et 4 systèmes de sécurité passive.
Un réacteur laissé à lui-même sans personne se mettra en arrêt sécurité de lui-même.
Il est évident qu’après l’accident de Tchernobyl, les questions de sécurité / sûreté sont celles qui sont le plus examinées.

Une barge fonctionne avec 58 personnes. L’équipage qui vit sur la barge est renouvelé chaque trois mois.

Il faut 4 ans pour construire une barge.
Actuellement la capacité de construction est 4 barges en même temps.
Mais les Russes attendent les premières mises en service sur leur territoire pour exporter ce matériel.
Pour équiper complètement le Nord-Sibérie et l’extrême orient russe il faudrait 20 barges, mais tout cela dépendra de l’intérêt commercial à l’exportation.

En ce qui concerne le premier développement de l’exploitation du champ de Chtockman, la banquise est trop épaisse et trop fluctuante à cet endroit. Il est envisagé une version sous-marine, posée par 100 mètres de fond, c’est plus tranquille.

J’espère que vous ne regrettez pas trop de ne pas avoir assisté à la conférence…

@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8622
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par Remundo » 27 janv. 2010, 18:08

Salut Krolik,

merci de l'info. Du tourisme nucléaire au Kamtchatka, ça va plaire aux tour-opérateurs. :-P

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8400
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par kercoz » 27 janv. 2010, 18:20

Ca résoud tous les problèmes de fuites et d'élimination des résidus . Plus d'emmerdement avec les verts .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 27 janv. 2010, 18:27

Remundo a écrit :Salut Krolik,

merci de l'info. Du tourisme nucléaire au Kamtchatka, ça va plaire aux tour-opérateurs. :-P
De toutes les façons avec les volcans en activité au Kamtchatka... la barge c'est plus que négligeable, radioactivité induite de l'eau 1/100ème de la radioactivité moyenne.
Et puis les touristes aiment bien se faire des frayeurs avec le nucléaire, Tchernobyl est le premier site touristique de l'Ukraine devant le monastère de la Laure à Kiev..

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58603
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par energy_isere » 09 mars 2010, 19:08

Aerobar a fait un billet : http://aerobarfilms.over-blog.com/artic ... 24223.html


et signale la page wikipedia sur le concept de centrale nuke flottante des Russes.
http://en.wikipedia.org/wiki/Russian_fl ... er_station

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 19 mars 2010, 17:56

Le projet est toujours à flot..
Et je crois que l'on n'a pas fini d'en parler...

@+
Agence de Presse Sénégalaise

Jeudi 18 Mars 2010

Des experts présentent un projet de construction d'une centrale nucléaire flottante

Dakar

Des responsables de la société nucléaire gouvernementale russe, State Atomic Energy Corporation (ROSATOM), ont présenté jeudi à Dakar aux autorités sénégalaises le projet de construction d'une centrale nucléaire flottante lors d'une rencontre bilatérale, a constaté l'APS.
> Présidée par le directeur de cabinet du ministère des Affaires étrangères, Mamadou Ndiaye, et le chargé d'affaires de l'ambassade de Russie à Dakar, Alexeq Popov, la rencontre réunit les experts russes aux techniciens d'une dizaine de ministères, sociétés et agences du Sénégal.

> Prenant la parole, au cours de la cérémonie d'ouverture, M. Ndiaye a indiqué que la réunion présente "un caractère tout particulier de par son originalité" mais aussi des retombées multiples qu'elle pourra engendrer pour le pays dans la diversification des sources d'énergie.

> "Face au déficit en matière de fourniture énergétique que connaissent les pays en voie de développement dont le Sénégal, l'énergie nucléaire constitue l'avenir que tous les pays désireux d'accéder à la souveraineté énergétique, doivent obligatoirement chercher à maîtriser", a expliqué le directeur de cabinet du ministère des Affaires étrangères.

> Selon lui, "les difficultés réelles liées à la maîtrise technique, environnementale et sécuritaire du nucléaire, ne doivent pas empêcher de poser les jalons de sa mise en oeuvre".

> Pour sa part, le chargé d'affaires de l'ambassade de Russie à Dakar, Alexeq Popov, a indiqué que le projet de construction d'une centrale nucléaire flottante s'inscrit dans "le désir" de son pays d'ouvrir un nouveau volet de coopération au Sénégal.

> Il a souligné que les problèmes de l'économie au niveau mondial ne doivent pas empêcher la réalisation de ce projet.

> Selon M. Popov, la réalisation de ce projet "permettra de résoudre les problèmes d'énergie au Sénégal et dans la sous-région".


March 18, 2010

Répondre