Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 01 juil. 2010, 17:41

Hier 30 juin 2010 la barge "Académicien Lomonossov" après avoir été équipée de deux réacteur sur le chantier de St petersbourg a été lancée.

Voici les premières images :
Ah, le petit coups de chic, la peinture, la comminication, ce n'est pas la tasse de thé des Russes..

Image

Image

Nota : ce sont les premières images publiées qui prouvent l'existence réelle d'une barge après que nous ayons eu le loisir de comptempler moult schémas et dessins sur ordnateurs.
L'Académicien Lomonossov a été l'homme qui a réformé la langue Russe dans un esprit "siècle des Lumières"..

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par energy_isere » 01 juil. 2010, 18:42

merci de l' info krolik.

ce qui me permet de trouver la news dans un media Russe traduit en Anglais ( The Voice of Russia) :
“Academician Lomonosov” floating nuclear power station launching ceremony

The new floating power station is a non-self propelled vessel with a length of 144 meters and width of 30 meters. It has a displacement of 21,500 tonnes. The vessel has two reactors, each with 35 MW capacity. The working life span of the power station is 38 years.
.........
il y a des photos
http://english.ruvr.ru/2010/07/01/11166341.html

Krolik, perso, je ne vois qu' une barge, je suppose que tout est encore à équiper ?

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 01 juil. 2010, 19:17

energy_isere a écrit :Krolik, perso, je ne vois qu' une barge, je suppose que tout est encore à équiper ?
La barge a ét construite sur un chantier dans le coin de Mourmansk, l'année passée elle est venue remorquée à St pete en faisant le tour de la Scandinavie.
Les réacteurs ont été installés , il manque les logement du personnel à équiper.
La mise en opération sur site est prévue en 2011..???!!!

@+

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 02 juil. 2010, 09:29

Non, vous avez raison, les réacteurs ne sont pas en place, les blocs préparés vont y être transférés ..

@+

Jeudi 1 juillet 2010 4 01 /07 /2010 01:40 Lancement de la centrale nucléaire flottante Russe Akademik Lomonossov .
C'est encore un projet dont la réalisation avait été mis en doute par de nombreux " experts " mais qui avance et qui est suivi depuis le début sur ce blogue . [ 1 ]

Un projet aussi vivement combattu par les environnementalistes de Bellona , leurs proxys russes dont Green Cross Russia et par l' " opposition démocratique" Russe à l'image de M. Kasparian qui y voit un " projet neo-Stalinien " .

Le groupe Rosatom vient d'annoncer la mise à flots du bloc énergétique [ réacteur et groupe turbo-alternateur ]de la centrale nucléaire flottante - плавучей атомной теплоэлектростанции [ ПАТЭС] - Akademik Lomonossov - Projet 20870 - aux " Chantiers de la Baltique " -OAO Балтийский завод - à Saint-Petersbourg . [ 2 ]

La cérémonie de lancement a eu lieue en présence du président du groupe Rosatom , M. Serguei Kirienko , de Mme la gouverneur Valentina Matvienko [ Voir video Ria Novosti ] qui est la marraine de la centrale , du directeur de Rosenergoatom Sergueï Obozov et du représentant plénipotentiaire du président de la FR dans le District fédéral du Nord-Ouest Ilia Klebanov .


Cette barge de génération énergétique utilise la technologie nucléaire développée pour les brise-glaces à propulsion nucléaire Russes , les réacteurs КЛТ-40С [ Voir documentation ] et est destinée à alimenter des sites isolés ou des centres de prospection miniers situés sur un littoral ou sur une rive fluviale , principalement dans les zones arctiques et de l'extrême-orient Russe . Elle permet de diminuer le cout liè au transport des énergies fossiles , de permettre à des sites isolés d'exploitation minières ou de dessalement d'eau de mer d'entrer en production sans attendre la construction de centres de production d'énergie fixes ou le raccordement , souvent couteux , à un réseau existant .

«La solution russe est intéressante pour des petits pays, car ellee permet de fabriquer les centrales là ou l'on dispose d'un support industriel, pour les installer ensuite là ou on en a besoin, explique André Chabre, expert international en technologie des réacteurs expérimentaux au Commissariat à l'energie atomique. " De plus, la fabrication en série permettra d'abaisser les coûts. Cette solution est de toute façon plus économique que d'etendre un réseau jusqu'aux coins les plus reculés et bien moins chère que de financer une grosse centrale.»


C'est une centrale de production d'énergie sous forme électrique et themique [ Cogéneration ] , un produit clé en main qui peut s'amarrer n'importe où . [ 3 ]

Comme l'indique un journaliste commentant le lancement de l'Akademik Lomonossov " Là ou il y aura cette centrale , il y aura la civilisation " .[ Voir video ]

Aujourd'hui les 2/3 du territoire de la Fédération de Russie n'ont pas accés sous des conditions économiquement viables à l'énergie électrique ou au chauffage ,particulièremment dans l'Arctique et en Sibérie , et ce type de centrale pourrait accélerer le développement de ces régions ou tout simplement y permettre le développement alors qu'il y était auparavant innenvisageable .Dans ces régions le cout d'acheminement de l'énergie peut représenter jusqu' à 60% du prix payé par le consommateur .

L'hydrographie Sibérienne permet ainsi d'atteindre des zones isolées au coeur de la masse continentale Russe , le tirant d'eau de ces centrales fottantes - 5.6 m -permettant de remonter les fleuves sur une longue distance .

Dans le contexte d'une utilisation dans des eaux susceptibles d'être prises par la banquise , une protection latérale est prévue .



On comprend l'influence de ce type de centrales dans la géopolitique de la Russie , la maîtrise de l'espace Russe et pourquoi il suscite tant d'opposition en Occident chez les " amis de la Russie " .

La première centrale nucléaire flottante Akademik Lomonossov est destinée à être utilisée dans l'Arctique , en Yakoutie .

Selon d'autres sources elle pourrait servir à alimenter l'ïle Rouskii ou se déroulera le sommet de l'APEC en 2012 ou la ville Vilioutchinsk au Kamtchatka .

Selon des experts interrogés par le site atomic-energy.ru , une fois les plâtres essuyés par la première centrale , ce type de produit pourrait rencontrer une forte demande à l'étranger . [ 4 ]

. Une quinzaine de pays seraient déjà intéressés, au nombre desquels le Qatar, la Malaisie, l'lndonésie, l'lndonésie, l'Algérie, le Cap- Vert ou encore l'Argentine.

Cette station qui ne nécessite pas de fondations est en outre particulièremment recommandée pour les zones litorales ou fluviales qui présentent des risques sismiques ou bien ou la construction est hasardeuse [ pergélisol ] . Le coût de l'énergie produite est 2-3 fois moins cher que pour une installation fixe au sol .La structure flottante doit desormais être équipée avec son combustible nucléaire et ses systèmes de contrôle . La centrale devrait être prête pour le Q2-2012 et aprés essais sa mise en service sur site est prévue pour Q4-2012 .

La barge a pour longueur 144 mètres , une largeur de 30 mètres , un déplacement de 21500 tonnes .

Chaque réacteur ( X 2 ) peut délivrer 35 Mwe - 140 Gcal [ Cogénération ]

Cette centrale flottante sera mise en oeuvre par un personnel au nombre de 64 . La durée de vie de la station est estimée à 38 ans sous la forme de trois cycles de 12 ans entre lesquels sont prévus des opérations de maintenance . Le déchargement des combustibles irradiés sera conteneurisé et poura se faire sur site .

Parmis les intervenants du projet on peut signaler OKBM Afrikantov pour les réacteurs , OAO Kalouga Turbinyi Zavod pour les turbines et les bureauxd'études Iceberg .


Le concept de centrale électrique flottante sui generis n'est pas nouveau puisque la première utilisation enregistrée date du débarquement de Gallipolli en 1915 .

La société Eletronorte au Brésil a utilisé et utilse ce concept avec ses UTE flottantes déployées en Amazonie pour faire face à des pics de consommation , principalement sur les villes de Santarém ou Manaus [ Photo ] . Ils permettent aussi de fournir de l'énergie pendant des mois à des communautés isolées .

Ce sont d'anciens destroyers Etasuniens de la seconde guerre mondiale [ Voir photo prise en 1999 ] sur lesquels ont été montés des diesels Wärtsila accouplés à des alternateurs et des transformateurs .

Les Etats-Unis - Us Navy - ont deployé entre 1968 et 1976 dans la zone du canal de Panama un navire - un Liberty-Ship le SS Charles W. Cugle rebaptisé USS Sturgis - équipé d'un réacteur nucléaire de 45MW afin de faciliter le transit des navires à destination du Vietnam en guerre en alimentant les écluses et les pompes du canal .

Actuellement 60 barges energétiques fournissant une puissance totale de 4Gw sont en service dans le monde mais aucune n'utilise l'énergie nucléaire . [ 5 ]-[ 6 ]


Outre le renouveau de la construction navale Russe qui s'attache désormais à la production de

navires à haute valeur ajoutée comme l'Akademik Lomonossov , le lancement de cette barge d'énergie témoigne du renouveau du secteur nucléaire Russe .

Plombé par l'accident de la centrale de Tchernobyl - Bellona a essayé de jouer sur ce registre en parlant de Tchernobyl flottant et de " projet complétement fou " tandis que Greenpeace parle de Tchernobyl sur le Titanic - et par la perte de commandes des années 90 avec les pertes de compétances adjointes , celui-ci est desormais en plein renouveau et repart à la conquête des marchés mondiaux avec à la fois des produits nouveaux comme la barge Akademik Lomonossov mais aussi avec des concepts commerciaux innovants .

Au mois de mai 2010 la Russie - Rosatom - a signé un contrat de 20 milliards de dollars avec le gouverment Turc pour la fourniture d'une centrale nucléaire de 4800 MW .

Le contrat comporte une singularité : l’Agence nucléaire d’État russe Rosatom sera le propriétaire et l’opérateur d’une centrale sur un sol étranger.

Le terrain pour la construction sera octroyé gratuitement par le gouvernement Turc . En contrepartie, la centrale vendra la moitié de sa production énergétique à la compagnie publique Tetas pour un prix fixe, le reste étant destiné à être commercialisé selon les lois du marché. Par ailleurs, 20% de bénéfices iront au gouvernement Turc.[ 7 ]

Le concept de centrale nucléaire flottante se prête particulièremment bien à ce type d'accord de fourniture d'énergie compteur en main et il permet aussi de résoudre les problèmes lièsà la prolifération en n'autorisant pas l'accés au combustible .

L'agence d'état Rosatom a été créé en 2004 grâce à l'impulsion de Vladimir Poutine . En 2007 Atomenergoprom est créé. Cette société regroupe l’ensemble des entreprises du nucléaire civil, et est responsable de l’ensemble du cycle nucléaire, de l’enrichissement au retraitement en passant par la construction de centrales. L'objectif fixé par Serguei Kirienko le directeur de Rosatom est de s'octroyer 25% du marché du nucléaire mondial au lieu des 16% actuels en visant en particulier les marchés émergents du secteur l'Asie - Iran et Vietnam - , l'Afrique et l'Amérique Latine .

Le secteur du nucléaire Russe propose en outre une offre intégrée qui part de l'exploitation minière de l'Uranium [ Namibie ] [ 8 ] et qui va jusqu'à l'enrichissement , la fourniture de combustible et le retraitement .

La montée en puissance et la qualité des produits fournis par le secteur du nucléaire Russe font que désormais les grandes entreprises occidentales du secteur , Siemens * et EDF pour ne citer que celles-ci , recherchent le partenariat avec Rosatom .

Le document normatif de politique étrangére établi par le MAE Russe Serguei Lavrov - " Une utilisation efficace de la politique étrangère dans le cadre du développement à long terme de la Russie " -place la collaboration nucléaire comme une des priorités de la politique étrangère Russe . [ 9 ]


* malgrés l'acharnement procédurier d'Areva qui essaye de retarder cette alliance .


Liens


[ 2 ]ПАТЭС: плавучий энергоблок «Академик Ломоносов» спустят на воду - Communiqué de Rosatom du 30 juin 2010 .

[ 3 ] Плавучая АЭС: электричество с доставкой - Article de La Voix de la Russie du 30 juin 2010 .

[ 4 ] Спрос на небольшие атомные реакторы будет неплохой: эксперт

[ 5 ] Power barges sur le site de Waller marine

[ 6 ] Of Floating Power Barges

[ 7 ] Gros contrat nucléaire russe en Turquie - Article de La Tribune du 12 mai 2010 .


Articles associés


[ 1 ] La Russie va construire sa troisième generation de brise-glaces à propulsion nucléaire - Mise à jour .

[ 8 ] Geopolitique des ressources : Aprés la Mongolie , la Russie se tourne vers la Namibie et son Uranium .

[ 9 ] Politique étrangère Russe : Le programme et les recommandations de Serguei Lavrov .


Documentation :

KLT-40S nuclear barge project still afloat

Informations génerales sur les centrales nucléaires flottantes , les réacteurs , les turboaltenateurs ( Ru. ) sur energetica.ru

Avatar de l’utilisateur
osas09
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 362
Inscription : 15 oct. 2007, 11:44

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par osas09 » 03 juil. 2010, 10:41

Si vous voulez investir c'est le moment!!!!
rianovosti a écrit :
Nijni-Novgorod: d'excellentes opportunités pour les investisseurs français

La région de Nijni-Novgorod (Volga) invite ses partenaires français à investir dans différents domaines: depuis la production de matériaux de construction jusqu'à la mise en place de centrales nucléaires, a déclaré lundi aux journalistes le gouverneur de la région Valeri Chantsev qui participe à l'Exposition nationale russe à Paris.

"Nous sommes en train de réaliser une dizaine de projets conjoints, dont nous présentons aujourd'hui trois", a-t-il affirmé en inaugurant le stand de sa région à l'Exposition organisée sur les rives de la Seine dans le cadre de l'Année croisée Russie-France.

.........

Il a enfin attiré l'attention sur le projet de centrale nucléaire flottante présenté à l'Exposition russe de Paris. Mise au point par les spécialistes de Nijni-Novgorod, cette centrale de 70 MW servira à alimenter en électricité et chauffage les localités difficilement accessibles.

D'après le gouverneur, un ouvrage de ce type est en mesure d'approvisionner en énergie 300.000 personnes.
Image

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 02 sept. 2010, 21:09

Les Chinois avaient déjà marqué un intérêt pour ces centrales.
Mais, à priori, les Russes ne veulent pas leur en vendre et pas leur céder la technologie.. pour ne pas se retrouver rapidement avec un concurrent sur ce marché.
Et lorsque les Russes ne veulent pas arriver au bout d'un accord, ils peuvent être aussi inventifs que les Chinois..
Enfin , on verra..
@+
http://fr.rian.ru/energetics/20100830/187325847.html

Nucléaire civil: Pékin intéressé par les centrales flottantes russes (Rosatom)


Le directeur du groupe nucléaire public russe (Rosatom) Sergueï Kirienko

20:42 30/08/2010

© RIA Novosti. Alexei Nikolskiy

PEKIN, 30 août - RIA Novosti
La Chine s'intéresse aux technologies russes de construction des centrales nucléaires flottantes, a déclaré lundi à Pékin le directeur du groupe nucléaire public russe (Rosatom) Sergueï Kirienko à l'issue d'une réunion de la sous-commission russo-chinoise pour la coopération dans le nucléaire.

"Les partenaires chinois manifestent un grand intérêt pour le projet des centrales nucléaires de petite puissance, surtout des centrales flottantes. Nous avons convenu de créer un groupe de travail pour la coopération dans ce domaine", a indiqué M.Kirienko.

La première centrale nucléaire flottante russe partira vers son lieu de fonctionnement en mai 2012. Ce projet russe est destiné au Grand Nord russe et à l'exportation, selon lui.
"Nous construisons notre première centrale nucléaire et sommes intéressés à lancer des négociations avec des clients potentiels", a conclu le responsable.

Une centrale nucléaire flottante peut fonctionner en cycle totalement fermé, sans avoir besoin d'aucune infrastructure sur le littoral. Les centrales de ce type peuvent se montrer utiles dans les régions difficiles d'accès. On peut également les utiliser dans le cadre des projets requérant un approvisionnement en énergie autonome et fiable, en l'absence d'un système énergétique suffisamment développé.

La création d'une centrale nucléaire flottante aux chantiers navals russes la Baltique est le seul projet dans ce domaine ayant reçu l'agrément de l'AIEA. Plusieurs puissances nucléaires ont déjà fait part de leur intérêt pour ce projet réalisé en Russie.



Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par krolik » 09 sept. 2010, 16:31

Le commentaire toujours optimiste de Mycle Schneider lorsqu'il s'agit de nucléaire..
@+

http://www.sciencesetavenir.fr/magazine ... ades.htmle 2009

Les centrales nucléaires deviennent nomades

La Russie construit la première barge nucléaire destinée aux régions isolées. Au risque d'alimenter la prolifération.

Construire une centrale nucléaire de poche, flottante et capable de vous suivre partout où vous en avez besoin pour distribuer son énergie... Le pari paraît fou ! Il est pourtant en train de se réaliser depuis mai sur les chantiers navals russes de Baltiski Savod, à Saint-Pétersbourg. Baptisée Academic Lomonosov, cette centrale nucléaire, première du genre, se compose d'une barge d'acier de 144 mètres de long et 30 de large, sur laquelle seront installés deux réacteurs compacts à eau pressurisée KLT-40S - des réacteurs sûrs, que l'on trouve d'ordinaire sur les brise-glace et les sous- marins. Les promoteurs du projet aiment à rappeler que l'un de ces réacteurs équipait le Koursk , de sous-marin nucléaire qui sombra en mer de Barents, en août 2000. Une explosion ravagea le bâtiment, mais le réacteur demeura en état de marche. Une fois achevée, l'installation sera remorquée jusqu'à sa destination finale, où elle sera stabilisée sur des pilotis, éventuellement protégée par une digue et branchée au réseau électrique local. Certes, les deux réacteurs ? - d'une puissance électrique de 35 mégawatts chacun - sont 10 à 15 fois moins puissants qu'une centrale nucléaire classique; mais ils seraient suffisants pour alimenter en énergie une ville de 200 000 habitants pendant une durée d'exploitation de quarante ans.
La fin de l'assemblage d'Academic Lomonosov est prévue pour 2011. Elle sera ensuite mise en service en 2012 dans la ville de Vilioutchinsk, ancienne base de sous-marins nucléaires de la péninsule du Kamtchatka, à l'extrémité orientale de la Russie. Achetée par l'entreprise russe Energoatom pour 227 millions d'euros, elle est la première d'une série de sept installations censées être opérationnelles à l'horizon 2020 dans des régions isolées de l'Arctique russe : Yakoutie, Tchoukotka, péninsule de Taïmyr... Quelques- unes pourraient venir s'ad joindre aux installations d'extraction de pétrole et de gaz que l'exploitant russe Gazprom projette d'ancrer au large des péninsules de Kola et de Yamal. C'est au début des années 1970 aux Etats-Unis, chez Westin- ghouse Electric, qu'est née l'idée de centrale flottante. Le géant de l'énergie envisageait de construire huit FNPP (floating nuclear power plants, centrales nucléaires flottantes) relativement puissantes pour quelque
180 millions de dollars. Mais les résistances politiques et locales, ainsi qu'une conjoncture économique difficile, firent avorter le projet. En 2001, le concept sera adapté par Joe Barton, un élu du Texas à la Chambre des représentants : il propose de subvenir aux besoins énergétiques de la Californie en utilisant les moteurs des navires militaires à propulsion nucléaire. Mais la Russie est déjà plus avancée : au début des années 1990, l'idée d'utiliser des sortes de «batteries» nucléaires installées sur des bateaux a été émise pour surmonter la crise énergétique qui frappait alors les contrées les plus orientales de la Russie. Plusieurs régions se déclarent intéressées par ces minicentrales. Les autorités nucléaires russes lancent alors un grand appel à projets, au terme duquel, en 1998, le directeur de l'exploitant Rosenergoatom, Yevgeniy Ignatenko, distingue le concept de centrale nucléaire embarquée comme un développement des plus intéressants pour les régions isolées.
Isolées... mais pas forcément russes. Aujourd'hui, les ambitions des dirigeants de Rosatom, l'agence fédérale de l'énergie atomique russe, se tournent vers les pays en voie de développement. Une centrale nucléaire flottante peut, selon eux, venir soutenir une industrie naissante ou une ville en expansion. Elle pourrait même servir à la désalinisation de l'eau de mer, à raison de 240 000 mètres cubes d'eau douce par jour, dans des régions soumises à une sécheresse chro- nique. «La solution russe est intéressante pour des petits pays, car ette permet de fabriquer les centrales là ou l'on dispose d'un support industriel, pour les installer ensuite là oil on en a besoin, explique André Chabre, expert international en technologie des réacteurs expérimentaux au Commissariat à l'energie atomique. De plus, la fabrication en série permettra d'abaisser les coûts. Cette solution est de toute façon plus économique que d'etendre un réseau jusqu'aux coins les plus reculés et bien moins chère que de financer une grosse centrale.» Une quinzaine de pays seraient déjà intéressés, au nombre desquels le Qatar, la Malaisie, l'lndonésie, l'lndonésie, l'Algérie, le Cap- Vert ou encore Argentine. Dans tous les cas, l'agence Rosatom demeurerait propriétaire des FNPP, à charge pour elle d'assurer leur maintenance, le renouvellement du combustible tous les douze ans, ainsi que le démantèlement final. Ces operations sont très lourdes puisqu'elles nécessitent d'aller chercher la centrale flottante, de la remorquer jusqu'en Russie pour décharger les effluents et remplacer le combustible usé, puis de la remettre en place. «Des opérations qui prennent environ deux ans, et qui nécessiteront de disposer sur le site d'une barge de remplacement dans ce même laps de temps», souligne André Chabre. Ne serait-il pas plus simple de vendre carrément la centrale aux intéressés ? «Cela serait contraire au traité sur la non-prolifération des amies nucléaires dont la Russie est signataire, répond Mycle Schneider, consultant en énergie et politique nucléaire. L'idée des Russes est de livrer aux autres pays un paquet fermé, sans accès au combustible.» De même, l'uranium utilisé est beaucoup moins enrichi qu'à bord des sous-marins nucléaires, et ne peut donc être utilisé à des fins militaires. Reste que «sur le plan de la prolifération, cette multiplication du nombre d'installations atomiques dans le monde et du nombre de personnes à les manipuler est inquiétante», insiste Mycle Schneider. Jusqu'à présent, les centrales étaient, en effet, concentrées dans les pays industrialisés. En mettant les réacteurs à la portée économique des pays en voie de développement, la Russie procède à un redéploiement de l'énergie nucléaire à l'échelle globale. Et multiplie dans le même temps les sources potentielles d'accident, comme le souligne l'ONG Green Cross Russie, dans un rapport publié en 2000 (1) et régulièrement remis à jour depuis. Y est ainsi recensée une kyrielle d'incidents - dus en majeure partie à des erreurs humaines - survenus sur des brise-glace. Des incidents qui pourraient se produire avec la même probabilité sur des centrales flottantes équipées des mêmes réacteurs. Et en cas d'accident majeur ? «S'il y a fusion du coeur, par exemple, on peut noyer le réacteur, commente Mycle Schneider. Ainsi on localise immédiatement l'impact. Mais, ensuite il est difficile de récupérer le réacteur au fond de l'eau.» Le problème se poserait avec la même acuité, d'ailleurs, si un cyclone, un séisme ou un tsunami venait à couler l'installation...
Et puis, souligne Green Cross, il y a le problème de l'instabilité politique des pays dans lesquels seront installées ces centrales, qui pourraient devenir demain la cible privilégiée d'attaques ou de chantages terroristes. «La menace terroriste existe pour toutes les centrales, pondère André Chabre. Ce type d'installation flottante est- il plus vulnérable ? Ce n'est pas sûr, car une fois ancré à la côte, cela devient une centrale classique. Tout dépend ensuite du système de garde et de protection que l'on met en place... comme sur terre.» Affaire à suivre.

(1) «Floating Nuclear Power Plants in Russia : A Threat to the Arctic, World Oceans and Non Proliferation Treaty»



Sylvie Rouat


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57786
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTANTES

Message par energy_isere » 04 oct. 2010, 10:44

Avec un peu de retard dans Univers Nature :
Lancement de la première centrale nucléaire flottante

Image[

Univers Nature 02 Oct 2010

Fin juin, la première centrale nucléaire flottante du monde a pris la mer depuis St-Pétersbourg, en Russie. Dénommée "Akadmik Lomonosov", l'unité mise à l'eau devrait entrer en service d'ici avril 2012 selon les prévisions de Rosatom, l'agence fédérale de l'énergie atomique russe. Destinée à être installée dans la péninsule du Kamtchatka dans l'océan Pacifique, au large de la ville de Vilyuchinsk, cette centrale nucléaire flottante doit faire une halte préliminaire à Mourmansk pour "faire le plein" d'uranium.
Lancement de l'Akademik Lomonosov - Actuellement, on compte une soixantaine de centrales flottantes de production d'électricité, à l'échelle planétaire, mais aucune nucléaire.
Grâce à ses 2 réacteurs, cette centrale devrait délivrer une puissance électrique de 70 MW (à comparer aux 1 600 MW de l'EPR français, non flottant). Si cette puissance et l'aptitude à dessaler l'eau de mer n'ont pas changé par rapport au projet présenté début 2008, les dimensions de la barge accueillant les installations nucléaires ont apparemment été revues à la baisse, avec une longueur de 144 m pour une largeur de 30 m.
D'une durée de vie estimée à 38 ans, la centrale devrait connaître trois cycles de fonctionnement de 12 ans entrecoupés de deux phases de maintenance/rechargement en uranium. Durant les périodes de production, le combustible nucléaire usagé sera stocké sur l'Akadmik Lomonosov, dans des conteneurs spécifiques pour éviter tout risque de contamination.

Alors qu'un minimum de huit centrales nucléaires de ce type devrait voir le jour, la dissémination de telles installations sur la planète n'est pas sans soulever de questions. En effet, si pour Moscou, "Il s'agit d'un moyen sûr et sans risque de prolifération de répondre aux besoins énergétiques des zones les plus isolées, ou à l'énorme appétit des économies en pleine croissance", ces centrales sont autant de matériels nucléaires qu'il faudra à terme théoriquement démanteler. Or, en la matière, la Russie n'est pas le meilleur élève du groupe de pays recourant à l'énergie atomique, la gestion des déchets radioactifs de ses brise-glace et autres sous-marins nucléaires nationaux restant non résolue de même que leur démantèlement en fin de vie. Par ailleurs, correspondant aux modèles utilisés sur certains brise-glace et sous-marins à propulsion nucléaire de l'ex URSS, de par leur conception ces petits réacteurs sont considérés par plusieurs experts comme beaucoup plus difficiles à contrôler qu'un réacteur commercial classique, notamment en cas d'emballement de la réaction en chaîne.

Pour le moment, les sept autres centrales nucléaires flottantes programmées sont à vocation russe, mais plusieurs pays ont déjà déclaré être intéressés par ces dispositifs, d'autant qu'un modèle plus petit, en cours d'élaboration, promet d'accéder à l’intérieur des terres via le réseau fluvial.
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=4408

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par krolik » 05 avr. 2011, 17:33

J'ignorais que le Sénégal avait passé une commande ferme aux Russes !
Y a-t-il eu d'autres commande ?
De toutes les façons, les Russes doivent équiper leurs sites de l'océan arctique et du Kamtchatka avant; ce qui laisse du temps pour quelques changements de position.
@+
http://afriquehebdo.com/010418290-le-go ... e-officiel

Le gouvernement renonce à une centrale atomique flottante déjà commandée (officiel)

Le Sénégal a décidé de renoncer à la construction d’une centrale atomique flottante déjà commandée auprès de la Russie, au regard des conséquences de la dernière catastrophe nucléaire dont le Japon a été victime, a appris l’APS de source officielle.

"Au regard des risques liés à la catastrophe nucléaire au Japon, le chef de l’Etat a indiqué que le Sénégal renonce à l’option de construction d’une centrale atomique flottante, déjà commandée auprès de la Russie", rapporte le communiqué du dernier conseil des ministres tenu jeudi à Dakar.

Le président Wade a par ailleurs les membres du gouvernement de "sa décision de porter auprès de l’Union Africaine une résolution visant à faire de l’Afrique une zone exempte de centrales nucléaires et engageant le continent à opter résolument pour les énergies renouvelables, notamment le solaire".

A la suite du chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, le ministre d’Etat chargé de l’Environnement Djibo Leyti Kâ, évoquant les risques de catastrophes nucléaires et leurs conséquence à l’échelle planétaire, "a suggéré la mise en place d’un Comité de réflexion pour la détection de la radioactivité, qui sera logé à la Primature".

Un séisme de magnitude 9.0 suivi d’un tsunami dévastateur a frappé le Japon le 11 mars dernier. La catastrophe a fait des milliers de victimes et endommagé les centrales nucléaires de Fukushima entraînant ainsi une sérieuse menace radioactive.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par krolik » 16 août 2011, 19:02

Les Russes sont toujours les spécialistes pour créer des problèmes que l'on ne pourrait envisager en Occident.
Là la barge en construction a été saisie pour cause de faillite..
A croire que Rosatom va être saisi ou que l'état russe est en faillite...
@+
NEW NUCLEAR: Court seizes floating nuclear plant
The world's first floating nuclear power plant, currently under construction,
has been seized by the Court of Arbitration of Saint Petersburg as the shipyard
building it faces bankruptcy proceedings

http://world-nuclear-news.us1.list-mana ... b34d23ff7c\
6b48b9&id=0835effd9c&e=63521d3fd1

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par krolik » 16 sept. 2011, 19:31

Les Russes ne voulaient surtout pas coopérer avec les Chinois sur cette affaire de barge flottante, car ils pensaient qu'ils se feraient pirater leur technologie très rapidement..
A priori les Russes ont des problèmes pour le financement de ces barges.. alors finalement ils tombent dans les bras des Chinois..
@+
Russia and China cooperate on floating plants

16 September 2011

A high-level meeting of Chinese and Russian nuclear leaders has resulted in an agreement to 'develop cooperation' on floating nuclear power plants. "Our Chinese partners have shown great interest in the Russian project," said Rosatom chief Sergei Kiriyenko, referring to the first floating plant, the Akademik Lomonosov, being built in Saint Petersburg. Early plans for the plant had foreseen the Russian marine power reactors being fitted to a Chinese-built barge. The countries are also discussing cooperation for space nuclear power systems, and from mid-2012 Russia will supply radioisotope thermal generators to the Chinese space program.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5181
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par Raminagrobis » 06 nov. 2011, 19:07

Je découvre avec stupétonnement que les Américains ont déjà utilisé une centrale nucléaire flottante : la MH-1A

C'était un tout petit réacteur de 10 MW, à peine plus gros qu'une réacteur de recherche donc.
Il était installé à bord d'un ancien Liberty Ship . Toute la propulsion du navire avait été retiré pour ça, il fallait donc le remorquer.

Le réacteur a servi à alimenter les installations du canal de panama (à l'époque encore concession américaine) de 1968 à 1975.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2349
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par Glycogène » 06 nov. 2011, 22:14

Krolik en a parlé qq posts plus haut : viewtopic.php?f=44&t=3109&p=276050&hili ... ip#p276050

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7646
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par phyvette » 26 avr. 2013, 11:13

La Chine et la Russie s'associes pour la construction et l'exploitation de centrales nucléaires flottantes.
La Chine a proposé à la Russie de créer une coentreprise de construction et d'exploitation des centrales nucléaires flottantes selon Djomart Aliev, directeur général de la société russe Rosatom Overseas.

Une centrale nucléaire flottante peut fonctionner en cycle totalement fermé, sans avoir besoin d'aucune infrastructure sur le littoral. Les centrales de ce type pourraient se montrer utiles dans les régions difficiles d'accès. On pourrait également les utiliser dans le cadre de projets requérant un approvisionnement en énergie autonome, en l'absence de système énergétique suffisamment développé selon Rosatom.

La Chine manifeste de l'intérêt pour le projet russe des centrales nucléaires flottantes depuis 2010. En novembre 2011, le Nuclear Power Institute of China (NPIC), berceau d'ingénierie nucléaire chinoise, et le groupe nucléaire public russe Rosatom ont tenu leur première réunion sur la coopération dans la construction des centrales de ce type à Chengdu, en Chine.

"Nous avons reçu un projet de mise en place d'une coentreprise russo-chinoise qui bénéficierait d'investissements des deux pays. Cette société créerait et exploiterait une flotte spéciale. Il s'agit d'une coentreprise de production et d'exploitation des centrales nucléaires flottantes. Nos collègues chinois ont fait cette proposition que nous n'avons pas rejeté".
http://www.2000watts.org/index.php/ener ... ncent.html
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Ladoga
Kérogène
Kérogène
Messages : 58
Inscription : 11 avr. 2013, 18:59
Localisation : Franche-Comté

Re: Les Russes construisent des centrales nucléaires FLOTTAN

Message par Ladoga » 30 avr. 2013, 21:54

Je viens de découvrir ce sujet
Je ne connaissais pas du tout et au premier abord cela semble une bonne idée

Mais en cas de tsunami ?
Déflagrant ou détonnant ?

Répondre