[Chiffres] Le cours de l'uranium

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 05 janv. 2010, 18:58

Pour commencer l' année 2010,

le cours "spot" de la livre d' Uranium est à 45 $. http://www.uxc.com/

Min de 2009 : 40 $ la livre
Max de 2009 : 54 $ la livre

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 03 mars 2010, 19:23

belle chute sur le cours spot

40.5 $ http://www.uxc.com/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 03 mars 2010, 19:25

Baisse du prix de l’uranium

Le 03 mars 2010 Usine Nouvelle

La surprenante hausse de la production kazakhe d’uranium a plombé les prix du minerai. Mais cette progression ne pourra se poursuivre et le marché devrait enregistrer des déficits en 2011 et 2012.

Le coup d’Etat au Niger n’a guère eu de conséquences sur le marché de l’uranium. Reflet de l’évolution des fondamentaux à court terme, le prix spot de la livre d’oxyde concentré (U3O8) continue en effet sa longue dégringolade depuis son pic à 136 dollars la livre de juin 2007. Remonté à 51,50 dollars en juin 2009, le prix de la livre d’oxyde était tombé à 40,50 dollars le 1 e mars, ayant encore perdu 1,25 dollars en une semaine, selon les chiffres publiés par le consultant.

Cette baisse des prix prolongée correspondait à une demande plus stable qu’attendue – l’augmentation de la consommation par les centrales nucléaires n’est pas encore visible – et surtout à une sensible hausse de l’offre tirée par le grand bond en avant de la production du Kazakhstan. Ce dernier a concrétisé en 2009 sa volonté affichée de devenir le numéro un mondial de l’uranium. Après trois années consécutives de hausses supérieures à 20% la production kazakhe a bondi l’an dernier de 60% pour culminer à 13 665 tonnes d’uranium. Le champion local de l’uranium, KazAtomProm, en a profité pour se hisser à la première place des sociétés productrices d’oxyde, devant le canadien Cameco et le français Areva.

Image

Certes, tempère Macquarie Research, les Kazakhs ont peut-être surestimé leurs résultats, mais leur progression est remarquable. Le Kazakhstan a assuré à lui tout seul l’intégralité de la production globale additionnelle d’uranium, et même un peu plus ; entre 2004 et 2009 la production kazakhe s’est appréciée de 104%, soit 9 538 tonnes, alors qu’elle reculait dans le reste du monde de 408 tonnes, ont calculé les analystes de la banque australienne.

Image

..........
et l' article continue :
http://indices.usinenouvelle.com/activi ... anium.2808

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 02 juin 2010, 13:13

C' est assez stable et assez bon marché.
40.75 $ la livre http://www.uxc.com/

C' est moins cher qu' il y a 4 ans : viewtopic.php?p=61961#p61961

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 02 juin 2010, 13:17

EDF, E.ON, Exelon en train de se constituer des stocks d' Uranium compte tenu des couts assez bas.
Nuclear giants stockpile fuel while price is cheap

June 1, 2010


Some of the world’s biggest energy companies are stockpiling the nuclear fuel used to power reactors as they try to capitalise on rock-bottom uranium prices.

An oversupply of nuclear fuel on international commodity markets has followed five successive years of rapid growth in uranium ore production in Kazakhstan, which has nearly quadrupled its output since 2004.

Raw uranium prices have tumbled to around $40 per pound — almost one quarter of the levels of $140 in 2007.

Ed Sterck, uranium analyst at Bank of Montreal, said that the low price was encouraging nuclear power station operators such as Exelon, of the United States, Germany’s E.ON and EDF, of France, to boost their stocks of nuclear fuel.

........
http://business.timesonline.co.uk/tol/b ... 141390.ece

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 26 août 2010, 12:08

46 $ la livre U3O8 http://www.uxc.com/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 05 nov. 2010, 22:14

ca a un peu remonté : 53.50 $ la livre
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 03 janv. 2011, 18:39

ca monte ..... 62.50 $ la livre

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 22 févr. 2011, 12:19

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 18 mars 2011, 13:09

Quelques réacteurs Japonais destroyed plus tard ......

Image

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Chiffres] Le cours de l'uranium

Message par rico » 18 mars 2011, 13:12

Des prix qui baissent : de quoi relancer l'intérêt pour le nucléaire. ](*,)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 12 oct. 2012, 15:33

tiens, j' avais oublié le cours du U3O8 en spot depuis le mois ou a eu lieu Fukushima.

Ben depuis ca baisse fortement. (attention, ca n' est que le marché spot qui est assez marginal, la majorité des contrats étant en long terme hors marché spot).

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Uranium] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 18 août 2013, 14:32

Nucléaire : l’uranium se vend de moins en moins cher

08 Aout 2013 Energeek.

Le cours de l’uranium sur les marchés financiers est au plus bas : 34,50 dollars la livre, soit son plus bas niveau sur les sept dernières années. Comment expliquer cette tendance à la baisse du cours de l’uranium ? Quel impact sur la production énergétique des centrales nucléaires ?

Une baisse conjoncturelle

Le cours de l’uranium connaît une tendance à la baisse depuis l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima en mars 2011. Depuis janvier 2013, les cours ont baissé de 20%. Et sur les douze derniers mois, la baisse est de 30%, alors qu’au début de cette période le cours était déjà jugé faible sur les marchés financiers.

En cause, notamment, l’arrêt de 48 des 50 réacteurs japonais et la fin du programme russe HEU – portant sur l’uranium issu du démantèlement des armes nucléaires produites à l’époque soviétique – qui devrait provoquer à court terme le retrait de considérables quantités d’uranium sur le marché. Un chiffre qui s’élève à plusieurs milliers de tonnes, alors que le demande mondiale avoisine les 65.000 tonnes par an.

Pourtant, les analystes pronostiquent un rebond de l’industrie nucléaire. Le deuxième producteur mondial d’uranium, le français Areva, envisage une hausse substantielle de la demande aux alentours de 100.000 tonnes par an à l’horizon 2030.


Un impact limité sur la production énergétique

Le cours de l’uranium n’impacte que très faiblement la compétitivité du prix du mégawattheure produit.

Toutefois, une baisse du cours de l’uranium, en d’autres termes un combustible vendu moins cher, constitue une menace pour les marges des investisseurs et fragilise considérablement la rentabilité de certains projets.

En effet, le secteur du nucléaire est friand en capitaux et se montre plus hésitant à opérer des investissements si ses marges ne sont pas confortables.
http://lenergeek.com/2013/08/08/nucleai ... oins-cher/



prix confirmé sur http://www.uxc.com/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 24 août 2014, 13:47

les prix spot de l' oxyde Uranium en baisse. 31 $ la livre.

http://www.uxc.com/
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Chiffres] Le cours de l'uranium

Message par energy_isere » 24 oct. 2014, 21:57

L'uranium à son plus bas

14 oct 2014 Usine Nouvelle

Dans un marché en fort surplus, les prix de l'uranium sont tombés à leur plus bas depuis dix ans. La réduction de l'offre décidée par les compagnies minières et le redémarrage de l'industrie nucléaire vont rééquilibrer le marché et entrainer un rebond des prix.

Tombé en mai à 28 dollars la livre, le prix spot de l'uranium (U3O8) est remonté en août au-dessus de 35 dollars, sous l'effet conjugué d'une baisse de l'offre et des craintes suscitées par la menace de sanctions sur les fournitures en provenance de Russie. La chute des prix en-dessous de leurs coûts de production a incité les compagnies à retarder l'ouverture de nouveaux projets et même à fermer certains sites, explique Joel Crane de Morgan Stanley. L'extraction d'uranium devrait en conséquence diminuer en 2014 de 3,8% par rapport à l'année précédente. Dans le même temps, la production d'uranium secondaire – recyclage de stocks militaires principalement – va fortement refluer pour ne plus représenter que 19% de l'offre totale contre 25% l'année précédente.

Malgré une baisse de 11,3%, l'offre globale, qui s’élève à 79 600 tonnes, va pour la sixième année consécutive être supérieure à une demande attendue à 68 500 tonnes, estime la banque américaine. La catastrophe de Fukushima avait secoué l'industrie nucléaire, provoquant une chute de 60% du prix de l'uranium. Le Kazakhstan, premier pays producteur, avait alors gelé tous ses projets d'expansion. Deux producteurs majeurs, Areva et le canadien Cameco, ont de même repoussé d'importants projets. Cameco, qui a abandonné la publication d'indicateurs de production à long-terme, a repoussé à 2015 l'ouverture de la mine de Cigar Lake qui, à terme pourrait représenter 10% de l'offre mondiale. Areva, qui vient de signer un accord cadre avec le gouvernement du Niger, est tombé d'accord avec ce dernier pour affirmer que l'exploitation d'Imouraren, qui pourrait devenir la plus importante mine d'uranium en Afrique, "dépendra de l'amélioration des conditions du marché international".

Du côté de la demande, la question du redémarrage des centrales nucléaires japonaises ne se pose plus en termes de "si" mais de "quand" affirme Joel Crane. Le cabinet japonais a approuvé en avril dernier une politique énergétique qui inclut une forte proportion d'électricité d'origine nucléaire. Toutefois, une consultation publique sera nécessaire et les premiers redémarrages ne s'effectueront pas avant 2015. La banque américaine continue de tabler sur une rapide augmentation du nombre de centrales nucléaires, particulièrement en Chine. Les capacités installées devraient bondir de 30% d'ici à 2020 entrainant une hausse de près de 25% de la consommation d'uranium. La moyenne annuelle des prix spot de la livre d'uranium qui culminait à près de 100 dollars en 2007 va tomber en 2014 sous les 32 dollars, son plus bas depuis dix ans. Dans un marché rééquilibré, les cours vont se stabiliser et remonter progressivement à 50 dollars en 2016 et à 60 dollar en 2018, prévoit Morgan Stanley.
http://indices.usinenouvelle.com/energi ... s-bas.5621

Répondre